fbpx

MEET THE “FRENCH” DOCTORS : Virginie Gasquet, orthophoniste.

Depuis combien de temps à Dubaï ? 
Ma famille et moi sommes arrivés il y a presque 7 ans.

D’où venez-vous ?
Je suis née à Paris mais j’ai passé une bonne partie de ma vie à Orléans.

Quel est votre métier/spécialité ? En quoi consiste-t-il ? Quels sont domaines d’expertise ou de prédilection ?
Je suis orthophoniste. J’accompagne principalement les enfants et les adolescents présentant des difficultés ou des troubles de la communication, du langage oral, du langage écrit, de la fluence (bégaiement), de la cognition mathématique, des fonctions oro-myo-faciales (articulation, déglutition, respiration) et de l’oralité alimentaire.

Je réalise des évaluations permettant d’établir un diagnostic et je propose des séances de rééducation si nécessaire. Les parents me consultent également pour bénéficier de conseils ou pour obtenir quelques repères par rapport au développement langagier de leur enfant.

L’orthophonie s’adresse également aux adultes qui présentent ces mêmes troubles résultant de pathologies acquises (AVC, traumatisme crânien, tumeur, …) ou neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques, …).

À partir de quel âge avez-vous eu envie de prendre cette voie et pour quelle raison ?
C’est lorsque j’ai commencé mes études en Linguistique à l’université que j’ai su que je voulais être orthophoniste. J’étais en même temps animatrice pour enfants pendant mes temps libres et mes vacances.
Je travaillais en centre de loisirs et dans les écoles (activités périscolaires et aide aux devoirs).
C’est vraiment à ce moment-là que j’ai décidé de suivre cette voie.

 Où avez-vous étudié ?
J’ai obtenu une Maîtrise en Sciences du Langage à l’université d’Orléans en France puis un Master en Orthophonie à l’université de Liège, en Belgique. J’ai commencé à exercer dans une école spécialisée avec des enfants porteurs de déficiences intellectuelles et de troubles du comportement.
Je me suis ensuite installée dans un cabinet en libéral avec plusieurs orthophonistes où je recevais des enfants et des adultes tout-venant. J’ai également travaillé au CHR d’Orléans dans le service de « Suite de soins et Réadaptation gériatrique » auprès d’adultes.

Pourquoi avoir choisi Dubaï pour exercer ?
Mon mari a eu une opportunité de travail ici, j’ai directement entrepris les démarches pour obtenir ma licence d’orthophoniste à Dubaï.

Quelles sont les challenges/difficultés/facilités pour exercer le métier de médecin à Dubaï ? 
Les démarches pour l’obtention de la licence de travail sont assez longues mais je suis patiente, motivée et passionnée.

Est-ce plus simple ou plus compliqué qu’en France ?
Chaque pays a ses spécificités et ses exigences, je pourrais écrire un roman 🙂 mais il n’y a pas de difficultés majeures pour s’installer à Dubaï.

Dans votre spécialité, rencontrez-vous des pathologies plus spécifiques / plus courantes à Dubaï ?
Les pathologies sont les mêmes mais mes patients sont pour la plupart multilingues, c’est un aspect à prendre en compte dans ma pratique.

Quels sont les éléments les plus motivants de votre métier ?
J’essaie d’exercer mon métier en m’adaptant le plus possible à mes patients. Aucune séance ne se ressemble. Ce qui fonctionne pour un patient ne fonctionnera pas forcément pour un autre. Mon rôle est de me montrer organisée, créative et flexible pour offrir des séances dynamiques et rendre mes patients acteurs de leur rééducation.
Et bien sûr, j’aspire à les voir progresser et évoluer.

Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Je suis satisfaite de toutes mes expériences professionnelles jusqu’à maintenant. Je continue à me former pour être à jour des données actuelles et des perspectives en orthophonie afin d’actualiser mes compétences, d’en acquérir de nouvelles et d’évoluer dans ma pratique professionnelle.

Avec la crise du Covid-19, comment la clinique où vous exercez s’est-elle adaptée pour gérer la situation ? Comment fonctionne la télémédecine ? 
J’ai directement suivi une formation en téléorthophonie afin de continuer les soins avec mes patients. Avec les enfants d’âge scolaire, cela fonctionne très bien mais cela est plus contraignant avec les plus petits qui ne maîtrisent pas encore l’outil informatique et qui ont besoin systématiquement d’un parent avec eux. Je préfère tout de même le présentiel et mes patients aussi !

Vos deux bonnes adresses à Dubaï ?
– Kite Beach pour son côté paisible le matin, son dynamisme et ses couleurs le week-end.
– Une petite escapade dans le désert pour me ressourcer.

LE MOT DE LA FIN
Je remercie Dubaimadame et Koster Clinic de m’avoir permis d’écrire ces quelques lignes.

Consultation avec Virginie Gasquet 
Site internet : Koster Clinic
Tel : 04 388 18 87
E-mail : v.gasquet@kosterclinic.com

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

La rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » de Dubai. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle actuelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi