fbpx

MEET THE “FRENCH” DOCTORS : Dr Righab Hamdan, cardiologue.

Depuis combien de temps à Dubai ?
Depuis 7 mois.

D’où venez-vous ?
Du Liban.

Quel est votre métier/spécialité ? En quoi consiste-t-il ? Quels sont domaines d’expertise ou de prédilection ?
Je suis consultante en cardiologie, je m’occupe des maladies cardiovasculaires. Je pratique également la cardiologie interventionnelle ce qui signifie que je gère directement les lésions (ou rétrécissement) des artères du cœur (les coronaires) via l’angioplastie et l’implantation de stent (ou ressort).
Un autre de mes domaines de prédilection est l’insuffisance cardiaque avancée. Je suis très fière, cette année, j’ai un taux de réussite d’environ 90 % sur les assistances mécaniques (cœur artificiel). 

À partir de quel âge avez-vous eu envie de prendre cette voie et pour quelle raison ?
Dès mon enfance, j’ai eu envie et besoin de créer une différence dans la vie des gens, de les aider à être mieux, de soulager leurs souffrances ou d’essayer de sauver leurs êtres chers…
Je me suis donc orientée tout naturellement vers la médecine, et plus particulièrement en cardiologie quand on sait que les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité dans le monde.  

Où avez-vous étudié ?
J’ai effectué mes études de médecine générale au Liban, à l’Université Saint-Joseph. Puis je suis partie à Paris pour ma spécialité et mes sous-spécialités.

Pourquoi avoir choisi Dubai pour exercer ?
Après la crise économique, politique et surtout après l’explosion du 4 Août 2020, il fallait quitter le Liban ou plutôt l’État libanais (mais jamais le pays). Cet État ne nous appartient plus. Dubai est devenu un pôle d’intérêt mondial, et j’ai eu la possibilité de rejoindre un centre remarquable : le Clemenceau Medical Center. 

Quelles sont les challenges/difficultés/facilités pour exercer le métier de médecin à Dubai ? 
Pour moi, le plus grand challenge fut de m’éloigner de ma patientèle au Liban car j’y soignais les malades les plus critiques ainsi que les candidats à la transplantation cardiaque. C’est pour cette raison que j’ai laissé ouvert mon cabinet privé de consultation à Beyrouth afin de m’occuper des malades médicalement prioritaires. 

Le système sanitaire à Dubai, et aux Émirats arabes unis, en général, est très bien organisé. 

Est-ce plus simple ou plus compliqué qu’au Liban ?
Partout il y a du pour et du contre. Ici, il y a beaucoup plus d’ordre et d’organisation mais les dépenses de santé sont élevées pour les patients qui n’ont pas de prise en charge.
A Beyrouth, on a le luxe de pouvoir soigner toutes les classes sociales aux frais de la Caisse nationale de la sécurité sociale ou aux frais du Ministère de la santé avec les moyens les plus avancés. 

Dans votre spécialité, rencontrez-vous des pathologies plus spécifiques / plus courantes à Dubai ?
Comparée à la population libanaise ou française, celle de Dubai est plus jeune, ce qui fait que l’on rencontre heureusement moins de pathologies lourdes.

Quels sont les éléments les plus motivants de votre métier ?
Avoir la confiance des gens est très gratifiant mais aussi pesant. Réussir à guérir des gens d’une maladie mortelle et à les sauver est très précieux. 

Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Je suis très contente de mes 11 années de Cardiologie, je ne m’imagine pas avoir pu faire autrement.

Avec la crise de la Covid-19, comment la clinique où vous exercez s’est-elle adaptée pour gérer la situation ? Comment fonctionne la télémédecine ? 
Le Clemenceau Medical Center est resté disponible 24h/24 durant la crise de la COVID-19 et a accepté les patients les plus critiques sans aucune considération.
Nous nous sommes conformés aux protocoles les plus stricts demandés par le DHA. 

La Télémédecine a également facilité la tâche en termes de gestion de la COVID-19 et des autres pathologies. Nous avons pu nous occuper de nos malades sans qu’ils aient à se déplacer à s’exposer au milieu hospitalier. 

Vos deux bonnes adresses à Dubai ?
City Walk
Downtown 

LE MOT DE LA FIN
Merci Dubai Madame de m’avoir permis de m’adresser à tout le monde et en particulier à la communauté francophone. Mon objectif est de rassurer les gens en expliquant que la majorité des maladies cardiovasculaires se soigne, il suffit de se faire dépister !

Consultation avec le Dr Hamdan :
Clemenceau Medical Center-DHCC
Consultations de Samedi à Jeudi de 9h  à 18h
Righab.hamdan@cmcdubai.ae
Tel : 04 248 1000 / 05 6652 6077

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

La rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » de Dubai. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle actuelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi