S’installer et vivre à Dubai : tout ce qu’il faut savoir !

Écrit par  Mise à jour Maxence Brechon- Pierlovisi 01 MARS 2019

L’expatriation à Dubaï. Comment s’y prendre ? Quelles sont les formalités administratives ? Quelles sont les principales différences avec la France ? Autant de questions que beaucoup d’entre nous se sont déjà posées avant de franchir le pas. Ne cherchez plus : voici tout ce qu’il faut savoir avant de s'expatrier à Dubai !

Il faut dire qu’il n’est pas très simple de trouver des informations fiables (et objectives) sur le sujet. Afin de vous faciliter la tâche nous avons donc compilé pour vous les principaux éléments à prendre en compte ainsi que des informations pratiques qui, nous l’espérons, répondront à vos principales interrogations avant de franchir le pas.

 
LES FORMALITÉS 
 
  • OBTENIR SON VISA
Les formalités pour obtenir le visa de résident changent régulièrement. Généralement, l’entreprise qui vous embauche prendra en charge toutes les formalités administratives ainsi que les frais liés à votre visa et à celui de votre famille. Avant votre départ, vous devrez cependant faire certifier (et très souvent traduire) certains de vos documents officiels (diplômes, certificat de mariage etc.) d’abord auprès du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères puis auprès de l’Ambassade des Émirats Arabes Unis à Paris.
 
Pour obtenir des informations fiables et à jour concernant les visas, nous vous conseillons de vous renseigner directement auprès des différentes entités, comme l’Ambassade de France située à Abu Dhabi ou celle des Émirats Arabes Unis à Paris. 
Une fois résident des Émirats, il est fortement conseillé de s'inscrire auprès du Consulat. Une nouvelle plateforme dédiée rapide et pratique est désormais en ligne pour faciliter vos démarches le site du Consulat Général de France à Dubai.
 
 
LA VIE PRATIQUE
 
  • TROUVER UN LOGEMENT
Une fois votre visa en poche, l’autre étape essentielle est de trouver un logement dans cette gigantesque mégalopole. Et ce n’est pas les offres qui manquent ! Il faut savoir que beaucoup de choses diffèrent par rapport à la France :
 
- Le contrat
La location se présente la plupart du temps sous la forme d’un contrat de 1 an, qu’il faudra payer à l’avance. Le marché de l’immobilier locatif étant actuellement à la baisse, de plus en plus de propriétaires acceptent le paiement du loyer en plusieurs chèques (1 à 4 chèques).
Pour tout savoir sur le contrat Ejari.
 
- Les infrastructures
Les logements sont généralement plus spacieux qu’en France. Autre avantage : la plupart des appartements situés dans des tours ainsi que les villas situées dans des résidences sont équipés d’une piscine et d’une salle de sport (tapis de course, vélo d’intérieur, équipements de musculation…). A noter que cela n’est pas forcément le cas pour les maisons individuelles.
 
- Le courrier
A Dubaï, le facteur ne passera pas chez vous, et pour cause : il n’y a pas de boîte aux lettres ! Pour recevoir du courrier, vous avez deux solutions : le faire parvenir à votre entreprise, qui est sans doute dotée d’une P.O. Box (boîte postale), ou louer votre propre P.O. Box. Vous pourrez trouver comment procéder sur le site d'Emirates Post Group.
 
- L’eau et l’électricité
Lorsque vous devenez locataire, vous devez ouvrir le réseau d’eau et d’électricité local, DEWA. Vous devrez vous acquitter mensuellement de votre facture. Cette dernière comprend à la fois votre consommation en eau et électricité mais aussi la taxe d’habitation municipale qui représente 5 % de votre loyer annuel.
 
- La colocation
Officiellement, la colocation n’est pas autorisée, qu’elle soit entre amis ou entre deux individus en couple et non mariés. Si c’est une pratique assez courante, en partie parce qu’elle rend les loyers plus avantageux, sachez qu’elle reste illégale et que vous vous exposez à des sanctions.
 
- Les prix des logements et la vie de chaque quartier
Découvrez les quartiers de Dubai et le prix des logements par quartier dans notre rubrique VIE DE QUARTIERS !
Pour faciliter votre recherche, vous pouvez faire appel à des experts de l'immobilier francophones : Property Hunters DubaiAurélia Cloix et Jean-François Cloix
 
 
  • LE TRAVAIL
 
- Le cadre
Travailler à Dubaï est une expérience qui peut se révéler à la fois stimulante et éprouvante ! D’une part, La ville est un véritable melting pot où vous serez amené à collaborer avec de nombreuses nationalités : des Européens, des Indiens, des Philippins, des Libanais… Si côtoyer des personnes de tous les horizons constitue une richesse au quotidien, cela demande une grande capacité d’adaptation. Mais en faisant preuve de souplesse et d’ouverture d’esprit, il est très facile de s’intégrer… du moment que vous parlez l’anglais, langue la plus utilisée dans le cadre professionnel comme dans la vie de tous les jours. 
 
- Les horaires
Les horaires peuvent varier selon les domaines, mais sachez que les journées de travail sont plus longues qu’en France : ici, les 35h n’existent pas ! Les employés travaillent généralement 8 heures par jour, sans compter les heures supplémentaires qui ne sont pas rares. Autre différence majeure : le week-end a lieu le vendredi (jour saint dans l’islam) et le samedi, avec une reprise le dimanche, qui constitue ici le début de la semaine. Dans certains secteurs d’activité, il est fréquent de travailler 6 jours sur 7.
 
- Le contrat
Lorsqu’on est embauché par une entreprise à Dubai, on bénéficie généralement d’un package que l’on soit en contrat local, ou contrat expatrié. Ce qu’il contient dépendra de votre poste et du domaine dans lequel vous travaillez. 
Voici quelques uns des avantages ou « allowances » que vous pouvez négocier :

- votre billet d’avion et celui de votre famille (un aller-retour par an dans votre pays d’origine)
- votre loyer (ou une partie)
- vos dépenses téléphoniques 
- votre forfait téléphone et/ou votre forfait Internet- vos frais de déplacements
- vos frais de déménagement ou une allowance pour équiper votre logement 
- les frais de scolarité des enfants etc.
N’hésitez pas à vous renseigner autour de vous… et préparez-vous à négocier !
 
  • LES DÉPLACEMENTS
Dubaï étant une ville très étendue (près de 70 km du nord au sud), il est primordial de vous renseigner sur les différents modes de transports avant même de choisir le quartier dans lequel vous allez vivre. Il y a plusieurs moyens de circulation à Dubaï :
 
- En transports en commun
Les transports en commun sont encore relativement peu développés à Dubaï : elle ne compte que deux lignes de métro, un réseau de bus mal relié et un tramway qui couvre 11 stations. Néanmoins, si vous avez la chance de pouvoir vous rendre au travail en transports en commun, vous devrez vous équiper d’une carte rechargeable, appelée NOL Card, d’où sera déduit le montant de chaque trajet.
Dans le métro et le tramway, vous aurez le choix entre 3 types de wagons : standard, gold class et un wagon spécifiquement réservé pour les femmes et les enfants. 
A noter que par souci de propreté, il est interdit de boire ou manger (même du chewing-gum) dans les wagons. 
 
- En voiture
Le plus pratique pour circuler à Dubaï reste la voiture. Pour avoir le droit de conduire, vous devrez faire transférer votre permis français pour obtenir un permis local valable 2 ans : toutes les infos concernant les démarches sont dans notre fiche pratique « Comment transférer son permis de conduire ? » Une fois votre nouveau permis en poche, vous pourrez acheter ou louer votre voiture, mais attention : les accidents de la route ne sont pas rares et, pour plus de sécurité, nous vous déconseillons de choisir une petite citadine. 
Enfin, dans le cas de l’achat d’un véhicule, vous devrez chaque année renouveler son enregistrement auprès de la RTA.
 
Par ailleurs, les bouchons sont fréquents : le matin, c’est du nord au sud que le trafic sera le plus difficile, et le soir du sud au nord, en partie car les nombreux travailleurs de Jebel Ali rentrent en direction de Sharjah à la fin de la journée. Soyez vigilants au moment d’emprunter les sorties sur les grands axes : une erreur vous obligera parfois à rouler sur plusieurs kilomètres pour retrouver le bon embranchement ! 

Petit point positif malgré tout : l’essence est nettement moins chère qu’en France (en moyenne 46 centimes d’euro le litre).
 
Enfin, la ville de Dubaï est équipée d’un système de péage, appelé Salik. A chaque passage de l’un des 7 points Salik, vous serez automatiquement débité de 4 dirhams via un sticker collé sur votre pare-brise et relié à un compte à recharger en ligne. Vous pouvez vous le procurer dans tous les Customer Service Center, sur le site Internet de la RTA et dans la plupart des stations-services. 
 
- En taxi
Les taxis sont très nombreux et le prix d’une course reste abordable par rapport à la plupart des grandes villes. Les VTC sont également présents à Dubaï : vous avez le choix entre Uber et Careem. Bien que les tarifs soient légèrement plus élevés, les voitures sont généralement plus confortables, les chauffeurs conduisent plus prudemment et sont équipés d’un GPS ce qui est rarement le cas avec un taxi.
 
  • LES TÉLÉCOMMUNICATIONS
Le marché des télécommunications est en train de bouger avec l’arrivée de Virgin Mobile dans le secteur de la téléphonie.  Les deux opérateurs historiques (DU et Etisalat) ont structuré leurs offres et proposent maintenant des forfaits plus compétitifs (connexion Internet à très haut débit et forfaits mobiles tout compris). Mais cela reste toutefois un poste de dépense plus élevé qu’en France.
 
- Les téléphones portables
Vous avez le choix entre 3 opérateurs : DU, Etisalat et Virgin Mobile. Vous trouverez des forfaits tout compris, avec ou sans engagement, comprenant notamment les appels locaux et/ou vers l’international. Si les tarifs sont aujourd’hui plus attractifs, ils ne sont toutefois pas au même niveau qu’un forfait Bouygues Telecom à 9 euros en France…
 
Le wifi est également disponible un peu partout à Dubaï que cela soit dans les centres commerciaux, les restaurants, les cafés, …
 
- Internet
En ce qui concerne l’utilisation d’Internet chez vous, Du et Etisalat proposent différents packs selon vos besoins et votre consommation. Ils peuvent comprendre l’Internet (très) haut-débit, les chaînes TV, les appels gratuits sur les numéros fixes… Pour en savoir plus sur les box Internet et sur les procédures pour obtenir la vôtre, rendez-vous sur la fiche pratique Comment obtenir une box internet + Tv chez soi ?
 
 
  • LA SANTÉ
La couverture médicale est obligatoire et doit être comprise dans le package proposé par votre entreprise. Mieux vaut être bien assuré car à Dubaï, la santé est un véritable business et il faut souvent y mettre le prix. Les remboursements des frais médicaux peuvent devenir un véritable calvaire. Les assurances santé refusent facilement le remboursement de soins qu’elles considèrent non justifiés. Nous vous conseillons de vérifier vos prescriptions et de valider en amont sa prise en charge auprès de votre mutuelle. 
 
Les médecins, généralistes comme spécialistes, et les professionnels de santé installés à Dubaï proviennent des quatre coins du monde. Si vous préférez communiquer en français à propos de votre santé ou celle de votre famille, vous trouverez ici La liste des médecins et professionnels de santé francophones à Dubai.

 
 
LA FAMILLE ET LE FOYER
 
- L’éducation / scolarité des enfants
Si vous vous installez à Dubaï avec des enfants, sachez que l’éducation est très onéreuse, et ce dès le plus jeune âge. Si vous le pouvez, négociez les frais de scolarité de vos enfants dans le package proposé dans votre contrat de travail. Il n’est pas rare que les écoles, notamment les plus prisées, aient des listes d’attente, c’est pourquoi nous vous conseillons de vous y prendre le plus tôt possible afin que votre enfant obtienne une place dans l’établissement désiré. 
 
D’autre part, la plupart des écoles ne proposent pas de service de restauration scolaire, il faudra préparer chaque matin pour vos enfants une lunch box réfrigérée.
Enfin, les journées d’école commencent tôt et finissent tôt, entre 13h et 15h selon les établissements. Qui dit après-midi libre dit… activités extra-scolaires ! En plus du coût de l’école, prévoyez un budget pour la pratique d’activités (de nombreuses écoles proposent des activités à la fin des cours), et pour les transports en bus scolaires si vous choisissez de ne pas conduire votre enfant vous-même.
 
L’aventure de l’expatriation peut mettre à rude épreuve la capacité d’adaptation des enfants dans leur scolarité. La transition d’un système scolaire à un autre ; qu’il soit en cursus français ou international ; peut être facteur d’angoisse et faire naître des difficultés d’apprentissage. Beaucoup de parents ont donc recours au soutien scolaire après l'école.
Nous vous recommandons la plateforme de soutien scolaire Axiom Academic qui vous permet de vous mettre en relation avec des professeurs compétents et sérieux. Pour en savoir plus consultez notre article sur le soutien scolaire.
 
Si vous ne savez pas quelle école choisir pour votre enfant, retrouvez quelques pistes dans notre rubrique SCOLARITÉ.
 
- Les aides à domicile
Embaucher une aide à domicile est une pratique courante chez les expatriés installés à Dubaï. Vous avez le choix entre l’embauche d’une nanny en live-in (hébergée chez vous) ou en live-out (hébergée par ses propres moyens). Pour ce faire, vous devez répondre à certains critères, notamment en termes de salaire, et respecter quelques conditions pour pouvoir sponsoriser l’employé de maison que vous souhaitez embaucher. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur les formalités dans notre fiche pratique Tout savoir avant d'embaucher une maid/aide à domicile.
 
- Les animaux de compagnie 
Vous n’envisagez pas votre nouvelle vie à Dubaï sans votre animal de compagnie chéri ? Rassurez-vous, nous non plus ! C’est pourquoi nous vous proposons de vous rendre sur la fiche pratique Comment ramener son chat/chien à Dubai ? qui contient les démarches à suivre pour que le déménagement de votre boule de poils se déroule dans les meilleures conditions possibles. 
 
Une fois sur place, vous devrez enregistrer, chaque année, votre animal de compagnie auprès de la municipalité de Dubaï. L’enregistrement ne peut se faire que si ce dernier porte une puce électronique et est à jour dans ses vaccins, notamment contre la rage. Lors du paiement de l’enregistrement, le vétérinaire vous remettra un Tag que votre animal devra porter en permanence.
 
AU QUOTIDIEN
 
- Le niveau de vie
La vie à Dubaï peut sembler onéreuse et les dépenses sans fin, surtout lorsqu’on y habite avec toute sa tribu. Notez cependant qu’à poste égal, les salaires sont généralement plus intéressants qu’en France, sans parler des nombreux avantages, cités plus haut, dont jouissent les expatriés. 
 
Pour autant, la situation a pas mal évolué ces dernières années : s’il n’y a pas d’impôt sur le revenu, il y a de nombreuses taxes déguisées, et une TVA de 5 % (sur l’ensemble des produits et des services) a été mise en place au 1er Janvier 2018. 
 
D’une manière générale, les prix ont augmenté notamment dans le secteur alimentaire et le rapport avec l’euro et le dollar est devenu moins avantageux. Conclusion : on peut vivre tout à fait convenablement à Dubaï, mais ce n’est pas un eldorado pour tout le monde, comme on l’entend souvent.  
 
Pour en savoir plus sur le coût de la vie à Dubai, consultez notre fiche pratique.
 
- Le climat
Vivre à Dubaï, entre la plage, le soleil et les palmiers, c’est un peu se sentir en vacances toute l’année… et c’est bon pour le moral. Le week-end, direction la plage pour bronzer, faire du sport, s’amuser en famille… En bref, vous pouvez laisser vos bottes d’hiver en France (avec la grisaille) : ici, c’est sûr, vous n’en aurez aucune utilité ! 
 
Entre octobre et mai, le climat est tempéré, le ciel est dégagé et les nuits sont douces. Les températures avoisinent les 25-30 degrés en journée et peuvent descendre jusqu’à 18 degrés en soirée. Il pleut très rarement, mais lorsque cela arrive et que l’averse dure plusieurs heures, c’est un peu le bazar (pour rester polies !) sur les routes qui ne sont équipées d’aucun système d’évacuation.
 
A partir de mai et jusqu’au mois de septembre, le climat devient moins supportable avec un mercure qui grimpe et peut dépasser les 45 degrés aux mois de juillet et août. L’humidité rentre également dans l’équation à partir de juin avec un taux souvent de 95 % ou plus jusqu’en septembre, voire début octobre. Pas de panique cependant : il y a la climatisation partout et tout est pensé pour rendre cette période supportable. 
 
- Les courses
Supermarchés, pharmacies, coiffeurs, centres commerciaux… : tout est ouvert tous les jours de la semaine et jusqu’à tard le soir. Certains supermarchés restent ouverts 24h/24h et, souvent, les supérettes de quartier livrent à domicile, sans frais supplémentaire. Notez que certains supermarchés comme Spinneys, Waitrose ou encore Choithram disposent d’une « pork room ». Il s’agit d’une section un peu à l’écart, où les musulmans ne pénètrent pas et où vous pourrez acheter des produits à base de porc.
De plus, de nombreux sites Internet spécialisés dans la vente de produits alimentaires de qualité se sont lancés ces dernières années aux Émirats. Vous trouverez facilement tous les ingrédients dont vous avez besoin pour parfaire vos recettes préférées.
 
Côté shopping, évidemment, vous ne manquerez de rien, Dubaï étant la ville des centres commerciaux par excellence. Vous trouverez un très grand nombre d’enseignes internationales (presque toutes les marques sont présentes à Dubaï) des marques de luxe aux enseignes plus abordables.
 
- La restauration 
Le marché de la restauration connaît un véritable boom depuis environ cinq ans, et toutes les cuisines du monde (ou presque) se sont invitées à la fête. Envie d’un resto libanais ? Péruvien ? Japonais ? Indien ? Français ? Si vous aimez la variété, vous ne serez pas déçu. Certains restaurants, qui possèdent la licence nécessaire, servent également de l’alcool et du porc. Dans ce cas, le plat porte une mention le précisant.  
 
Comme pour les courses, la plupart des restaurants proposent la livraison à domicile, parfois à partir d’un certain montant. Ce service est généralement gratuit ou coûte quelques dirhams qui s’ajouteront à la commande. 
 
Pour tout savoir des tendances culinaires de Dubai, rendez-vous dans nos catégories GASTRONOMIESORTIR ! Vous retrouverez des articles tels que :
 
- L'alcool
Pour acheter 
Vous pouvez vous procurer de l’alcool dans la section duty-free de l’aéroport. Si vous êtes résident à Dubaï et que vous souhaitez acheter ou consommer de l’alcool chez vous, vous devez posséder une licence délivrée (sous certaines conditions) après accord de votre entreprise (sous forme d’une NOC) qu’il faudra renouveler chaque année. Muni de votre licence, vous pourrez acheter de l’alcool dans les magasins de l’un des deux distributeurs officiels, MMI ou African + Eastern. 
 
Pour consommer 
Pour pouvoir servir de l’alcool, les bars et restaurants doivent posséder une licence accordée par l’état. C’est généralement le cas des bars/restaurants situés dans les hôtels et des free zones qui possèdent une juridiction indépendante, comme le quartier de DIFC. Vous remarquerez que les prix des boissons sont plus élevés qu’en France, à cause des taxes sur l’alcool et du duopole de distribution. 
Attention, Dubaï applique la tolérance zéro alcool au volant. Il est donc préférable d’avoir recours à un taxi ou un VTC lorsque vous rentrez d’une soirée arrosée. 
 
- La religion
Les Émirats Arabes Unis est un pays musulman, où État et religion sont indissociables. Vous vous en rendrez vite compte lorsque vous entendrez l’appel à la prière, qui résonne cinq fois par jour depuis les nombreuses mosquées. Néanmoins, le pays et plus particulièrement la ville de Dubaï sont très ouverts aux autres cultures. Les Émirats sont d’ailleurs considérés comme progressistes par rapport à la région du Moyen-Orient, notamment en ce qui concerne le droit des femmes, qui sont tout à fait libres de conduire, de travailler, d’aller où bon leur semble, de ne pas porter le voile ou l’abaya… 
 
Bien entendu, il y a certaines règles à respecter pour faciliter votre intégration : éviter les signes d’affection en public, ne pas porter de tenues indécentes, ne pas boire ou être ivre en public… Il est d’autant plus important de se montrer respectueux pendant le Ramadan, période où charité, piété et humilité sont à l’honneur.
Pour tout savoir sur le Ramadan à Dubai : Guide pratique du Ramadan !
 
- La communauté francophone
Si vous vous sentez un peu perdu ou que vous êtes effrayé à l’idée de quitter votre pays natal, soyez rassuré : il y a une grande communauté francophone installée à Dubaï, qui fait souvent preuve de solidarité. Cette entraide s’exprime particulièrement à travers les réseaux sociaux, où de nombreux groupes et associations ont été créés dans le but de favoriser l’échange entre francophones. Des sorties et activités sont également proposées de temps à autres. Pour les rejoindre, c’est par ici :
 
- Le French Social Club : FSC - Accueil à Dubai est une association de bénévoles qui accueille les Français et les Francophones à Dubai. Elle est affiliée à la FIAFE.
L'UFE de Dubai et des Emirats du Nord : L'Union des Français à l'Etranger est une association rassemblant les Francais et les Francophones des Emirats dans le but de les fédérer autour d'activités culturelles et sociales. C'est également un réseau d'entraide.
- Les Nouveaux Aventuriers
 (French connection)
- Women in Dubai (uniquement pour les femmes)
- Carrière Express, un groupe totalement dédié à la recherche d'emploi à Dubai !
 
Suivez aussi sur Facebook : 
 
Un peu d'humour, avant de vous installer à Dubai : Les 5 choses que j'aurais aimé savoir avant de m'expatrier à Dubai
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir tous les actus de Dubai !
Et bien sûr pour suivre toute notre actualité, aimez nous sur Facebook et suivez-nous sur Instagram !
 
 
        
 
 
 
 
Dernière modification le lundi, 17 juin 2019 06:34
  1. Les + lus
  2. Les + récents