fbpx

La grossesse à Dubai : tout ce qu’il faut savoir, étape par étape !

sa grossesse à dubai

Que l’on en soit à son premier ou à son troisième (voire quatrième) bébé, l’expérience de chaque grossesse est unique. Vous constaterez vite que les différences culturelles et administratives sont plus marquées lorsque l’on attend un enfant à l’étranger et Dubai n’échappe pas à la règle.
Dubaimadame a listé, pour les futures mamans dubaïotes, toutes les démarches officielles et pratiques à entreprendre (même avant de tomber enceinte !) ainsi que les astuces et les bons plans à connaître pendant et après ces neuf mois.

Les choses auxquelles il faut penser AVANT la grossesse

Si l’on veut commencer par le début, il faut penser à un détail primordial aux UAE : le statut marital des futurs parents !

• Le mariage

Ne prenez pas ce sujet à la légère ! Il est interdit de vivre en concubinage à Dubai, sous peine de vous exposer à de lourdes amendes voire bien pire (un passage par la case prison !) en cas d’une grossesse hors mariage. Maintenant que vous le savez, c’est l’occasion de suggérer à votre bien-aimé un joli mariage en bonne et due forme avant de venir vous installer à Dubai.
Si vous êtes déjà sur place, appelez le Consulat Général de France à Dubai pour un mariage express !

• L’assurance santé et le coût d’une grossesse

Le coût d’une grossesse aux Emirats varie de 20 à 30 000 AED. Il comprend les échographies, les consultations chez votre gynécologue, et le séjour à l’hôpital au moment de votre accouchement. Il est nécessaire de bien étudier au préalable ce que votre assurance (ou celle de l’employeur de votre mari) prend en charge (la couverture des frais liés à la grossesse fluctue entre 60 et 100 %).
Anticipez et ne négligez surtout pas ce point-là car certaines assurances santé appliquent un délai de carence de 6 à 12 mois sur les frais de maternité.
Il vaut mieux ne pas avoir besoin de changer d’assurance santé avec un ventre rond !
Pour plus de détails sur le budget grossesse à prévoir à Dubai, retrouvez notre article sur ce sujet : ICI

Les 3 premiers mois

C’est généralement, au cours des quatre premières semaines que l’on découvre la merveilleuse nouvelle d’être enceinte. Après l’euphorie partagée avec le futur papa, surgit alors tout un tas de questions sur le suivi médical, l’accouchement, la paperasse et autres tracasseries administratives mais aussi certaines inquiétudes.
Commençons avec les côtés moins « fun » mais indissociables de la grossesse. Ne vous inquiétez pas, une fois ces sujets plus rasoirs passés, on se dirigera crescendo vers le meilleur de la grossesse à Dubai !

• Les nausées

Bon, rien de spécifique à Dubai, mais on en parle ! Certaines chanceuses sont épargnées, mais quand ces remontées acides (ou nausées) vous prennent, elles peuvent vraiment vous faire passer trois mois très difficiles et fatigants ! Vous trouverez de vraies astuces pour les diminuer grâce aux bons conseils de Gwenn, praticienne de shiatsu et de réflexologie plantaire : voir l’article sur les pratiques holistiques.

• L’assurance santé

Voir plus haut. C’est entre les semaines six et dix de votre grossesse qu’il faut commencer à penser au sujet « assurance santé », qui ira de pair avec le choix du docteur et de l’hôpital dans lequel vous vous rendrez pour vos consultations, et votre accouchement.
N’hésitez pas à consulter notre article : « Expatriés, avez vous pensé à une assurance santé internationale adaptée à votre situation ? »

• La question du choix du gynécologue et de l’hôpital

Choisir un docteur est avant tout une question de préférence personnelle. A Dubai, il ne faut pas hésiter à se renseigner sur les médecins, le choix est tellement large que vous pourriez vite vous y perdre. Vous verrez qu’ici les docteurs sont un peu comme des stars de cinéma, leur réputation en dit long sur leurs compétences.
Votre choix sera également orienté en fonction de l’hôpital dans lequel le gynécologue pratique les accouchements (si vous savez dans quel hôpital vous aimeriez accoucher bien sûr), ainsi que sur leur méthode d’accouchement (certains gynécologues vous orienteront directement vers une césarienne pour ne prendre aucun risque car ils ne sont pas couverts en cas de pépin… le comble !).
Si vous désirez un accouchement plus « naturel », il faudra vous renseigner sur quel gynécologue pratique ce type de méthode, et dans quel hôpital. Aujourd’hui, seuls Al Zahra Hospital et City Hospital proposent le « water birth » avec une salle d’accouchement entièrement aménagée pour une naissance la plus naturelle possible : baignoire à disposition durant le travail et accouchement dedans si vous le souhaitez.
Donc l’ordre de vos choix dépendra de ce que vous souhaitez le plus : un hôpital avec accouchement naturel ? un médecin francophone ? Les deux ? A vos recherches !
Retrouvez ici la liste de des médecins francophones à Dubai : ICI

• La première consultation

Elle confirmera votre grossesse. Elle se fait dans les premières semaines après avoir effectué un test de grossesse acheté en pharmacie ou bien tout simplement si vous remarquez un retard de règles.
A ce stade, il n’est pas encore indispensable d’aller chez un gynécologue donc pas de panique si vous ne l’avez pas encore choisi ! Vous pouvez aller chez votre médecin de famille qui saura vous orienter sur les prochaines étapes à suivre. La première consultation chez un gynécologue doit se faire autour de la dixième semaine, au moment où les premiers tests et soins prénataux se mettent en place.
Vous devenez sans doute de plus en plus impatiente de connaître l’évolution de ce petit être qui se niche en vous. En attendant la première échographie, vous pouvez installer une application amusante et toujours très instructive une fois la grossesse confirmée. On vous en conseillera certainement plusieurs, nous avons testé « Baby Center » (« Ma grossesse aujourd’hui »). L’application vous envoie des informations chaque semaine pendant votre grossesse, puis après la naissance de votre bébé.

Le deuxième trimestre

Ça y est vous y êtes arrivée ! Finies les nausées (normalement !) place à l’épanouissement du quatrième mois, retour à une vie sociale, vous resplendissez et votre niveau d’énergie est généralement à son sommet !
• Il est temps maintenant de penser à des activités physiques, mais tout en douceur, qui pourront vous accompagner jusqu’au bout de votre grossesse.
Vous êtes plutôt yoga ou pilates ? Nous avons testé les deux chez Dubai Madame, il ne vous reste plus qu’à vous inscrire à votre premier cours : Consultez notre article sur le yoga prénatal ici et celui sur le pilates : ICI
Et si vous n’êtes tentée par aucun des deux, vous trouverez tout un cocktail d’activités concocté par nos soins dans cet article : « Enceinte à Dubai : cocktail d’activités pour un coup de booster pendant sa grossesse ! »

• Mais voici qu’apparait maintenant un autre dilemme pour toutes les femmes enceintes : L’HABILLEMENT !
Où trouver des vêtements de grossesse à Dubai quand on ne rentre plus dans ses pantalons même avec le bouton ouvert retenu par un élastique (oui oui, on passe toutes par-là !) ?
Comment continuer à avoir du style pendant sa grossesse, à rester coquette, à moindre coût s’il vous plaît ! On vous livre nos adresses vestimentaires spéciales mum-to-be ici :
Nos adresses mode & grossesse à Dubai !
My Joli Bump : achetez vos vêtements de grossesse en seconde main à Dubai !

• Côté médical, vos consultations suivent leurs cours, à raison d’une échographie par mois (à la différence de la France où celle-ci reste trimestrielle, sauf pour les grossesses  à risque). Autour de la vingtième semaine, vous connaîtrez le sexe de bébé (mais attention, il n’est fiable qu’à 90 % donc ne vous précipitez pas tout de suite dans les magasins pour le choix de la couleur de la chambre et de la layette !).
C’est aussi le moment où votre médecin vous prescrira ce délicieux test de glucose pour détecter un éventuel diabète gestationnel. Et non, vous n’y échapperez pas ici non plus !

• Côté professionnel, si vous travaillez, il faut commencer à penser au moment où vous voulez annoncer à votre employeur que vous êtes enceinte, même si rien ne vous y oblige dans l’immédiat.
Sachez qu’à Dubai, la loi du travail est très « fragile » et même si cette pratique est illégale, vous pouvez être licenciée pour le simple motif d’être… enceinte (!) Bien sûr, votre employeur ne vous donnera pas ce motif, mais sachez que, malheureusement, cette pratique n’est pas si rare.
Dans le secteur privé, vous bénéficiez de 45 jours calendaires de congés maternité (cela veut dire que les week-ends sont inclus), payés à 100 % si vous travaillez depuis plus d’un an. Autrement, c’est 45 jours également, mais payés à 50 % de votre salaire.

Les trois derniers mois

Et vous voilà dans la dernière ligne droite ! Il est temps de vraiment profiter de ces derniers instants avec bébé qui est encore bien tranquille dans votre ventre, et d’en tirer un bénéfice maximum, afin d’être reposée et prête pour le jour J, et les jours (et nuits !) qui suivront.
Et si ce n’est déjà fait, pensez au type d’accouchement que vous avez envie de vivre !

• Connaissez-vous l’hypnoNaissance ?

Pour celles qui recherchent une méthode plus alternative à l’accouchement dit classique, il existe une expérience assez particulière, appelée hypnobirthing qui vous permet d’accoucher sans péridurale, en maitrisant la douleur. Il est recommandé de se mettre en contact avec un thérapeute qualifié autour du septième mois de grossesse : Pour en savoir plus, lisez notre article sur l’hypnoNaissance.

• L’allaitement :

L’accouchement approche et vous êtes peut-être en train de vous demander si vous allez allaiter.
Effectivement, l’allaitement n’est pas quelque chose qui s’impose à toutes comme une évidence, c’est un choix très personnel et votre décision dépendra aussi de votre séjour à l’hôpital.
Les sages-femmes ne sont pas toutes des conseillères en lactation, et la maternité n’est pas toujours le lieu propice à un allaitement comme on peut l’imaginer (entre les visites des différents médecins et des amis/famille, vous n’aurez pas beaucoup de moments intimes).
Alors pourquoi ne pas consulter une conseillère en lactation ? Avant l’arrivée de bébé, histoire d’avoir déjà quelques cartes en main, et une fois bébé arrivé, pour se faire assister et être rassurée durant cette période post-grossesse qui n’est pas toujours facile à affronter (voir article : Allaitement à Dubai : faites appel à une conseillère en lactation !).
Astuce : Sachez que si vous passez par la case allaitement, il vous faudra acheter un petit peu de matériel, et autant le faire avant l’accouchement pour être tranquille ensuite. Il vous faudra un bon soutien-gorge d’allaitement pour le confort et la féminité (mais oui tant qu’à faire !)
Pensez également à investir dans un tire-lait (électrique !) afin d’anticiper d’éventuelles sorties (si vous en avez envie !) et la reprise du travail.
N’oubliez surtout pas les petits coussinets d’allaitement, de préférence lavables. Vous en trouverez notamment en coton ou bambou dans la boutique Eggs & Soldiers. Et prévoyez de la crème protectrice (à base de lanoline) pour les mamelons afin d’éviter au maximum les crevasses.
Pensez pratique ! Renseignez-vous auprès des autres mamans sur les indispensables et les dispensables pour l’arrivée de bébé, les must-have à la maternité pour vous et votre bébé.
Voici les nôtres : lipstick à l’aloe vera et vaporisateur d’eau pendant le travail ; t-shirts amples pour dormir et allaiter ensuite bébé facilement ; un peu de fond de teint pour avoir bonne mine sur les photos qui seront prises par vos visiteurs ; un petit bonnet de coton pour bébé car n’oubliez pas que nous sommes à Dubai et qu’il fait sans doute plus froid dans les chambres d’hôpital en été qu’en hiver à cause de la clim !

Le JOUR J

Selon les pays, la culture de l’accouchement est bien différente. A Dubai, vous ne devriez pas être trop dépaysée, sauf peut-être par les prestations offertes dans les hôpitaux (chambres impeccables, choix incroyable dans le menu (on se croirait quelque peu au restaurant), lit double et non pas un simple fauteuil pour le papa qui reste dormir sur place, etc.). Le protocole médical sera le même qu’en France : monitoring, péridurale ou gaz hilarant, travail avec ou sans sage-femme selon votre choix.
Mais assurez-vous, encore une fois, que tout est en règle du côté de votre assurance santé car on ne vous laissera pas aller jusque dans les couloirs de la maternité s’il y a un problème avec cette dernière ! Soyez donc vigilante pour éviter tout stress de dernière minute.

Après l’accouchement

Ça y est, vous voilà sur votre petit nuage avec bébé, il est temps de rentrer à la maison, prendre ses repères avec cette petite personne en plus, et puis papa (qui a épuisé ses 5 jours de congés paternité) retourne au travail.
Coup dur. A Dubai, vous risquez de vous retrouver parachutée, comme lâchée en pleine nature, sans savoir s’il y a des consultations à effectuer avec bébé (à part celle une semaine après la naissance à l’hôpital où vous aurez accouché). Mais on vous donne quelques tips pour ne pas sombrer toute seule dans le flou !

• L’administratif 

Juste après votre accouchement, vous allez devoir entamer quelques démarches administratives qui peuvent paraître contraignantes mais qui sont indispensables. Tout d’abord, la déclaration de naissance doit se faire auprès du Consulat Général de France à Dubai dans les 30 jours après la naissance du bébé.
Il faudra également penser à lui faire faire son passeport dans les quatre mois. Si vous dépassez ce délai, vous vous verrez attribuer une amende de 100 AED par jour sans passeport. Prévoyez quelques jours à quelques semaines pour organiser tout cela.
Une fois votre passeport obtenu, vous devrez faire la demande de son visa de résidence.

• Le médical 

Possibilité d’aller consulter ou demander la visite d’une sage-femme – Cela fait partie des choses que l’on ne nous dit pas à l’hôpital, mais à Dubai, il existe toute une liste de sages-femmes absolument exceptionnelles comme à Health bay clinic.
Arrive un peu plus tard (mais tout de même très rapidement) ce moment que beaucoup de jeunes mamans redoutent mais qui est pourtant essentiel à votre bonne santé à 6 semaines post-accouchement : la rééducation périnéale. Aux UAE, cette pratique n’est pas considérée comme essentielle ! Les séances de réeducation du périnée ne sont, à la base, pas remboursées, et on vous en parlera, d’ailleurs, presque pas. Ceci dépendra une fois de plus de votre gynécologue, et s’il ne vous le propose pas, n’hésitez pas à lui demander une prescription pour dix séances (pour être tranquille), avec un motif « valable » aux yeux de votre assurance santé (exemple très glamour : « incontinence ») pour que celle-ci prenne en charge la rééducation.
Lire notre article « De l’importance de savoir protéger son périnée »

• Le sport

Et puis petit à petit, une fois ces séances terminées et le feu vert de votre kinésithérapeute, vous pourrez reprendre une activité un peu plus physique, step by step : Notre article « Pourquoi faire du sport après l’accouchement » saura sans doute vous convaincre. 

Enfin, le plus important selon nous : savourez chaque jour avec bébé en vous aménageant des siestes en même temps que lui, détendez-vous avec un massage à la maison, pensez à prendre du temps pour vous sans culpabiliser ; faîtes-vous plaisir en étant gourmande et ne vous infligez pas un régime dès la sortie de la maternité (on dit qu’il faut 9 à 12 mois pour perdre plus ou moins ses kilos de grossesse, donc vous avez le temps !) ; allez marcher (en bord de mer si c’est l’hiver, dans les malls si c’est l’été), participez à des rencontres avec des jeunes mamans à Dubai, les groupes Facebook, Bulles de Maman, notre sélection de cafés « kids friendly » à Dubai !.

• Les voyages avec bébé

Voyager avec un enfant en bas âge relève souvent d’une mission qui peut vite paraître insurmontable surtout quand nous (parents) ne sommes pas les rois de l’organisation… Dubaimadame est donc partie à la recherche de solutions pratiques afin que votre voyage se révèle des plus légers, dans tous les sens du terme. 
Notre article : « Les indispensables pour voyager en toute sérénité avec un bébé !  » 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Cécile Rousseau

Maman de 3 petites filles, la grossesse n’a plus de secrets pour elle ! Elle en a même fait un business en lançant sa société d'achat de vêtements de grossesse en seconde main MyJoliBump.com !

Vous aimerez aussi