Que vous jeûniez ou non, habitant à Dubai, vous avez déjà dû ressentir les premiers effets du Ramadan : le rythme plus lents, les horaires de bureau raccourcis et la pluie d'invitations aux différents Iftars et Suhoors.
Le Ramadan s'accompagne de ses plats traditionnels, Égyptiens, Libanais, Marocains ou autres mais avec une constante : les desserts orientaux ultra-sucrés.

Mais si Noël ne peut se passer de sa bûche, le Ramadan ne serait pas le même sans une petite délicatesse sucrée pour accompagnée un thé à la menthe après le diner. Afin de garder ce petit plaisir mais de limiter la casse (sur la balance et sur la santé), voici 4 idées de desserts du Ramadan garanties sans sucre raffiné et relativement "guilt-free".
 
CROISSANT DE LUNE AUX DATTES
Pour 10 pièces :
20 dattes dénoyautées et coupées finement
2 cuillères à soupe de Ghee (sorte de beurre clarifié très utilisé dans la cuisine orientale et indienne, disponible au rayon huile au supermarché)
1/4 de tasse d'éclats de pistaches
1/4 de tasse d'éclats d'amandes
Noix de coco en poudre
 
 
Instructions :
Faire chauffer le Ghee dans une poêle anti-adhérente. Ajouter les dattes et faire chauffer pour 6-7 minutes.
Retirer du feu et ajouter les fruits secs. Bien mélanger.
Diviser la préparation en 10 portions et modeler en forme de croissant de lin.
Recouvrir de noix de coco en poudre et réserver au frigo.
 
SAUCISSON AU CHOCOLAT
Pour 1 saucisson :
150g de chocolat noir pâtissier (65% de cacao minimum) 
60g de beurre
1/4 de tasse d'éclats d'amandes
1/4 de tasse d'éclats de pistaches
1 cuillère à soupe de cubes de gingembre confis (optionnel)
1/2 tasse de biscuits en morceaux (type galettes ou Petit-Beurre, idéalement maison ou sinon organique et pas trop sucrés de chez Spinneys ou Waitrose).
1/4 de tasse d'écorces d'orange
2 cuillères à soupe de crème fraîche légère
1 oeuf
1 cuillère à soupe de cacao en poudre (sans sucre)
Noix de coco en poudre
 
 
Instructions :
Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie (1 bol dans une casserole remplie d'eau). Quand le chocolat est fondu, retirer du feu et ajouter le cacao en poudre. Bien mélanger pour éviter les grumeaux.
Dans un petit bol, mélanger la crème et l'œuf pour obtenir un mélange onctueux puis ajouter à la préparation chocolatée.
Quand la préparation est refroidie, ajouter les amandes, les pistaches, le gingembre, les morceaux de biscuits et les écorces d'orange ans bien mélanger jusqu'à ce que tous les éléments soient recouverts de chocolat. 
Placer au frais pour 30/60 minutes (contrôler la préparation après 30 minutes, elle doit être durcie mais encore malléable).
Une fois prêt, placer le mélange au centre d'un morceau de film transparent et former un saucisson avec vos mains. Envelopper le saucisson avec le film et twister les extrémités en faisant rouler la pièce de chocolat pour qu'elle devienne régulière. Placer au frigo pour la nuit (6 heures au minimum).
Quand le saucisson est prêt, enlever le film plastique et rouler dans la poudre de coco.
Couper en tranche pour servir comme pour un vrai saucisson. 
 
ABRICOTS SECS AU CHOCOLAT
Pour 15 pièces :
15 abricots secs
80g de chocolat noir pâtissier (65% de cacao minimum) 
Éclats de pistaches
Noix de coco en poudre
 
 
Instructions :
Faire fondre le chocolat avec 1 cuillère à soupe d'eau au bain-marie (1 bol dans une casserole remplie d'eau).
Quand le chocolat est fondu, tremper les abricots dedans afin de les recouvrir à moitié et immédiatement rouler dans les pistaches (ou autre type de noix) ou la noix de coco en poudre.
Placer sur une grille de pâtisserie et réserver au frais pour au moins 1 heure. C'est tout !!
 
BISCUITS AUX NOISETTES
Pour 24 pièces : 
1 tasse de poudre de noisette
24 noisettes entières
2 cuillères à soupe d'huile de coco
1 banane organique
4 dattes dénoyautées
2 cuillères à soupe de graines de Chia, mixés avec 1/3 de tasse d'eau de source
1 pincée de sel
 
 
Instructions :
Pre-chauffer le four à 180.
Mélanger les graines de Chia avec l'eau et réserver pour 5/10 minutes.
Dans un mixeur, mixer la banane et les dattes jusqu'à obtenir une texture crémeuse puis ajouter l'huile de coco, le sel et la moitié de la poudre de noisette. Mixer de nouveau.
Ajouter les graines de chia et l'eau puis le reste de la poudre et mélanger à la cuillère.
Former des biscuits ronds a l'aide de vos mains ou d'une cuillère et placer sur un plateau de pâtisserie recouvert de papier sulfurisé. 
Placer 1 noisette entière sur chaque biscuit et aplatir un peu.
Mettre au four pour 25 minutes, jusqu'à ce que les biscuits deviennent dorés.
Une fois refroidis, saupoudrer de sucre glace organique (oh la la, le seul sucre utilisé ici, autant dire que c'est optionnel mais joli :))
 
 
Retrouvez toutes les recettes de Magda sur www.bobodxb.com
Instagram : bobodxb
 
 
« Petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un pauvre » : cet adage, nous le connaissons toutes, mais pas toujours facile de le respecter…
Que l’on soit super-maman ou working girl (et même parfois superwoman en combinant les deux !) à Dubai, notre journée est toujours bien rythmée !
De plus, pour les non-jeûneurs, en plein mois de Ramadan avec l’arrivée des grosses chaleurs, les baisses de régime peuvent vite survenir : chute de tension, fringale matinale, difficulté de concentration, manque de tonus etc. 
Pour les contrer, nous vous donnons quelques idées pour attaquer la journée en forme grâce à des petits déjeuners équilibrés, testés et approuvés !
 
Le + complet : le « wellness breakfast », restaurant Plantation - Sofitel JBR
 
En solo, en duo (même pour un rdv boulot) ou entre copines, le petit déjeuner du restaurant Plantation est un must do si vous habitez le quartier ou que vous recherchez un endroit tranquille et confortable pour prendre le temps de bien manger à un prix plus que raisonnable ! Une verrière spacieuse et lumineuse vous accueille dès l’aube, avec vue sur la terrasse de l’hôtel surplombant la mer.
Le restaurant Plantation accueille regulièrement des expositions d'artistes locaux et internationaux. Actuellement vous pourrez contempler les oeuvres des artistes Bassam Al Selawi et Maysoon Masalha pour l'exposition " Shadows of Ramadan " jusqu'au 31 août.
 
La formule se compose d’une boisson chaude + 1 verre de jus d’orange frais et :
- une panière mixant toasts aux céréales et pains complets accompagnée de confitures,
- une assiette composée : d’un yaourt ; une pana cotta au quinoa et lait de soja ; des morceaux de fruits de saison ; une poignée de fruits secs, 
- une omelette (champignons ou courgettes au choix) accompagnée de tomates et de saumon fumé,
- une petite casserole d’épinards au fromage.
 
Bon à savoir : pour les plus classiques vous pouvez opter pour la formule petit déjeuner « Fry-up » avec une sélection de fromages et de délicieux pancakes ; et pour les amatrices de tradition, vous pouvez choisir le petit déjeuner « Oriental » composé de spécialités régionales !
 
Prix : 45 dhs par personne pour chacun des 3 petits déjeuners.
Formules disponibles tous les jours de la semaine, toute la journée même pendant le mois de Ramadan.
 
Pour les working girls : le wifi est haut débit ! 
Pour toute information pratique : rendez-vous sur la page du Sofitel JBR dans notre Bottin des Adresses Francophones (B.A.F) !
 
 
Si vous préférez préparer votre petit déjeuner maison, voici 2 options à faire soi même :
 
L’incontournable miam ô fruits

Miam ô fruits
 
Cette recette a aujourd’hui fait le tour des forums sur le web ! Imaginée par France Guillain, ex-navigatrice qui a fait le tour du monde à la voile, cette recette est l’exemple parfait de la recherche d’équilibre dans l’assiette, illustrée dans le livre La méthode France Guillain : Vivez équilibré ! 
 
La recette : 
 
- 1/2 banane : à écraser à la fourchette jusqu’à la rendre liquide et légèrement brune (de façon à améliorer la digestibilité).  
 
- Huiles : 2 c. à s. d’huile de colza bio (équilibrée en omega-3 et omega-6) ou 1 c. à c. d’huile de lin + 1 c. à s. d’huile de sésame crue. A émulsionner avec la banane écrasée, comme une mayonnaise, jusqu’à absorption complète.
 
- Graines oléagineuses : 1 c. à s. rase de graines de lin broyées finement (omega-3) + 1 c.à s. rase de graines de sésame broyées finement (calcium) + 1 c. à s. d’un mélange au choix de 3 autres graines broyées (cajou, arachide, noix, noisette, tournesol, pépin de courge…).
 
- Jus de citron :  2 c. à c. de jus de citron fraîchement pressé (c'est un fruit alcalinisant et non acide comme on le pense).
 
- Fruits de saison : au moins 3 variétés. Pomme, poire, kiwi, papaye, mangue, litchi, ananas, fraise, fruit de la passion, fruit du dragon, groseille, prune, mirabelle, pêche, abricot, mûre, pomme cannelle, etc.
Evitez les fruits séchés (absence de vitamine C), ni d’agrumes (orange, mandarine, pamplemousse, clémentine) ni de melon ou de pastèque qui se digèrent trop rapidement.
 
L’onctueux pudding de chia !
 
pudding de chia
 
Facile à réaliser et surtout pratique à préparer la veille pour celles qui préfèrent rester un peu plus longtemps sous la couette !
Les graines de chia ont envahi nos placards... Celles-ci ont la particularité de gonfler, une fois plongées dans un liquide. Les graines de chia extraites d’une plante cultivée principalement en Amérique du Sud, possèdent de nombreux attributs tels que : une bonne teneur en fibres ; la présence de vitamines et antioxydants ainsi que la présence d’acides gras.
 
La recette :
 
- lait de coco et eau de coco : 5 c. à s. de lait de coco et 5 c. à s. d’eau de coco à mélanger dans un bocal
OU
- lait d’amande : 10 c. à s. de lait d’amande 
- miel d’acacia : 1 c. à s. A mélanger avec la mixture coco ou amande.
- flocons d’avoine : 4 c. à s. A ajouter au mélange.
- graines de chia : 1 c. à s. A ajouter au mélange.
- fruits ou coulis : à parsemer sur le tout.
 
Fermez le bocal et conservez-le au réfrigérateur. Les flocons d'avoine et les graines de chia vont absorber le liquide restant.
Le lendemain, ajoutez du lait végétal au besoin pour obtenir la consistance que vous souhaitez et dégustez !
 
 
Pendant le mois de Ramadan, les iftars ne manquent pas à Dubaï… à tel point qu’il est difficile de s’y retrouver et de faire un choix ! C’est pourquoi Dubaimadame a sélectionné pour vous 8 iftars typiques, entre saveurs orientales, cadre traditionnel et moments de partage privilégiés… 
 
Ewaan, The Palace Downtown 
Vous rêvez d’un iftar authentique dans un cadre enchanteur ? Ne cherchez plus ! Installé sous de grandes tentes traditionnelles, dans une ambiance tamisée et avec vue sur la Burj Khalifa, vous vous régalerez avec un buffet proposant des spécialités arabes. Pour plus de tranquillité, vous pourrez réserver votre tente privée pour un supplément de 250 AED. 
 
 
Prix : 240 AED par personne
Horaires : buffet jusqu’à 21h (à la carte ensuite)
Adresse : Mohammed Bin Rashid Boulevard, Downtown Dubai
Tel : +971 4 888 3444
Pour plus d’information et/ou pour réserver, rendez-vous ici
 
Reem Al Bawadi 
Cet iftar servi sous la forme d’un généreux buffet est idéal à partager avec toute la famille, dans un lieu décontracté à la déco… tout ce qu’il y a de plus typique ! Au menu : des mets arabes traditionnels, comme la soupe de lentille dont raffolent les locaux. Les livraisons à domicile sont également possibles.  
 
 
Prix : 129 AED par personne / 65 AED pour les moins de 12 ans
Horaires : buffet jusqu’à 20h (à la carte ensuite)
Adresse : restaurants un peu partout dans Dubaï, retrouvez toutes les adresses ici
Tel : +971 4 452 2525
Pour plus d’information et/ou pour réserver, rendez-vous ici
 
Tagine, One & Only Royal Mirage 
La déco du lieu, agrémentée de lanternes et de tapis, en dit long sur ce qui vous attend : vous allez déguster un iftar dans la plus grande tradition marocaine ! Le buffet bien garni propose des entrées et desserts typiquement marocains et très bien réalisés. Les plats, différentes variétés de tagines, sont servis directement sur table. 
 
 
Prix : 210 AED par personne
Horaires : dès le coucher du soleil
Adresse : Al Sufouh Road, Jumeirah Beach
Tel : +971 4 399 9999
Pour plus d’information et/ou pour réserver, rendez-vous ici.
 
Sheikh Mohammed Centre For Cultural Understanding
Se régaler tout en se cultivant, voilà ce qui fait de cet iftar l’un des plus authentiques de Dubaï ! Après la prière, des plats locaux seront servis et vous vivrez un vraiment moment d’échange avec des Emiriens, qui seront vos hôtes pour la soirée. Ils répondront à toutes vos questions au sujet du Ramadan, des traditions et de la culture locale. 
 
 
Prix : 135 AED par personne / Gratuit pour les moins de 12 ans 
Horaires : à partir de 18h30
Adresse : Al Musallah Road, Al Fahidi District, Bur Dubai
Tel : +971 4 353 6666
Pour plus d’information et/ou pour réserver, rendez-vous ici
 
Al Maeda, DoubleTree by Hilton
Ce buffet offre une grande sélection de mets du Levant et du Maghreb. Certains plats sont concoctés sur place et sous vos yeux grâce à la « live cooking station ». Et pour une immersion encore plus au cœur de la tradition : vous pourrez admirer les œuvres de l’artiste émirien Ahmed Al Muhairi, exposées pendant toute la durée du Ramadan.
 
 
Prix : 139 AED par personne
Horaires : jusqu’à 21h
Adresse : The Walk, Dubai Marina, PO Box 228
Tel : +971 4 453 3333
Pour plus d’information et/ou pour réserver, rendez-vous ici.
 
Olea, Kempinski Hotel
Le cadre d’inspiration arabe est peut-être légèrement contemporain, mais les spécialités du Levant proposées pour l’iftar ont un vrai goût d’authenticité ! Viandes grillées, accompagnements typiques et pâtisseries arabes et, le petit plus : des « cooking stations » pour des plats cuisinés minute. 
 
 
Prix : 175 AED par personne / Moitié prix pour les 6-12 ans et gratuit pour les moins de 6 ans
Horaires : buffet jusqu’à 21h (à la carte ensuite)
Adresse : Mall of the Emirates, Sheikh Zayed Road
Tel : +971 4 341 0000
Pour plus d’information et/ou pour réserver, rendez-vous ici.
 
Kif Kif 
Idéal pour un iftar marocain authentique et qui reste abordable ! Pour le Ramadan, Kif Kif propose un menu à base de spécialités marocaines de l’entrée au dessert, dont un généreux couscous. Votre repas sera accompagné d’un délicieux thé à la menthe. 
 
Prix : 139 AED par personne
Horaires : dès le coucher du soleil
Adresse : Beach Road, Umm Suqeim
Tel : +971 4 321 2766
 
Al Hadheerah, Bab al Shams Resort & Spa
L’adresse qu’il vous faut pour un iftar sous tente (climatisée) et au beau milieu du désert ! Selon votre budget, deux buffets sont possibles à heure différente, tous les deux dans la tradition du Moyen-Orient et avec des spécialités locales. Un spectacle de caravane de chameaux et chevaux animera la soirée !
 
 
Prix : 250 AED par personne jusqu’à 20h / 350 AED par personne entre 20h30 et 23h
Horaires : jusqu’à 23h
Adresse : Al Qudra Road, PO Box 8168
Tel : +971 4 809 6194
Pour plus d’information et/ou pour réserver, rendez-vous ici
 
 
Kashida - Ambiance autour du plateau "Ahlan w Sahlan" AED 440 
 
À l'heure du Ramadan, la table prend des accents d'Orient. À suivre, les coups de cœur de la rédaction pour les dernières collections des grandes maisons de décoration à Dubai : une page shopping et mode pour bien recevoir !
Les tables se drapent d'accessoires : on met les petits plats dans les grands et les lanternes s'éclairent dans un jeu de calligraphie… 
La maison n’oublie pas de se réinventer ce mois de juin et s'éveille la nuit comme les majlis ; alors que la table aux mille et une couleurs se garnit du coucher du soleil, heure de l'iftar, au souhour avant l'aube.
Passionnées d'art de la table, on fait le plein d’accessoires à volonté : des chandeliers, des miroirs et des objets cadeaux à offrir et à s'offrir !
 
- Découvrez le pop-up Kashida Ramadan Collection, chez Bloomingdales Home jusqu'au 8 Juillet 2016 à Dubai Mall.
Les créateurs du studio de Design Kashida, Elie Abou Jamra & Mirna Hamady, basés à Beyrouth exposent pour la première fois à Dubai et signent avec cette collection les pièces fonctionnelles de la maison d'une typographie arabe. La calligraphie dans tous ses états ! 
On aime leurs mots, phrases et messages dans une calligraphie qui ose les contrastes avec des pièces de design ultra contemporaines en 3D. Ces designers n'ont pas oublié toute la dimension spirituelle de leur héritage culturel… Pour vous jouer de la beauté de ces lettres, vous pourrez customiser un bougeoir à offrir du mot arabe ou du prénom de votre choix… 
L'objet sort de sa dimension première et gagne avec cette collection toutes ses lettres de noblesse ! 
 
Kashida - Al Hamdulillah miroir AED 2202.
 
Kashida - Naa'ma coffee table AED 6790.
 
Kashida - Baraka armchair AED 5744.
 
Kashida - Hob candle holder AED 404. 
 
Kashida - Ahlan w Sahlan plateau (small) AED 349.
 
Kashida - Kufic marque page AED 147.
 
Kashida - Abjad pop coasters AED 257.
 
 
- Le concept store o'de rose, situé sur Al Wasl Road, 999 :
Les collections éclectiques-chic d'objets sont en équilibre parfait entre tradition et modernité. Les collections o'de rose se déclinent du corner des Galeries Lafayette de Dubai Mall à celui d'Abu Dhabi chez House of Fraser
Nadine Kassem et Dania Atallah ont su réinventer une table de Ramadan traditionnelle dans un twist ultra contemporain. On aime à la folie chez o'de rose, la verrerie colorée et on a craqué pour les grenades en verre transparent avec sa paille dans la même matière. Une forme subtile qui laisse toute la transparence à son contenu. À vous de jouer les jus hauts en couleurs ! 
O'de rose accueille ce mois de juin 2016 une multitude d’objets cadeaux et déco en proposant une sélection de pièces signées de designers incontournables. Attention : coups de cœur à tous les corners ! 
 
La calligraphie des photophores du designer Iyad Naja danse sur les murs dans un jeu de réflexion lumineuse à la nuit tombée... Ce set composé de deux pièces distinctes qui se répondent pourtant, l'une moderne et l'autre orientale, le tout d'un design absolu ! 
Entrez dans la "fashion room" o'de rose et laissez vous inspirer de longues robes du même twist pour recevoir dans le ton… 
 
"Set of 2" by Iyad Naja AED 4900 en exclusivité chez o'de rose. 
 
Table Alephya tabe AED 1700.
 
Coupes 270 AED pièces. 
 
 
 
Tarbouch AED 200.
 
Porte bougie Star 550 AED.
 
Porte bougie AED 200 pièce. 
 
 
Verre et sa paille Pomegranate AED 75.
 
 
Glass AED 35 pièce.
 
 
- Urbanist Store : rendez-vous chez au cœur des containers du quartier design du Box Park sur Al Wasl Road
On aime cette boutique et ses accessoires de table colorés et rayonnants comme la maîtresse des lieux, Sandra Hakim. De ses yeux rieurs c'est un regard passionné et bien aiguisé qu'elle porte sur une sélection d'objets qui n'oublient jamais de garder leur sens de l'humour et des tendances. 
On veut tout de suite ces saladiers peinturlurés de légumes ! 
Chez Urbanistor la mode est étoffée ; vous y trouverez aussi de longues tenues de soirée. 
 
Urbanist Store - Boxpark Dubai AED 550 le grand modèle & AED 435 le petit (pièce). 
 
 
 
- Cities en mode Ramadan propose une sélection de collections exclusives : 
 
Robe Dounya AED 7700 "the design house Orient 499" disponible chez Cities 
Boutique à Dubai Mall et Galleria Mall. 
 
 
- Enfin faites un arrêt chez Comptoir 102 sur Beach Road Jumeirah.
Le lieu incontournable pour celle qui aime s'inspirer des dernières tendances de mode et déco d'intérieur. 
Des trésors de raffinement avec Astier de Villate et notre coup de cœur ce mois de juin pour son assiette en céramique "moon"… Des créateurs et des marques de mode pointus qui vont piquer votre intérêt ! 
 
Ba&sh long dress, AED 1190 chez Comptoir 102. 
 
 
Maude Verliac Blog : www.dubaiaddressbymaude.com & Instagram @dubaiaddressbymaude’
 
 
Le jeûne : pratiqué pour améliorer sa santé et sa spiritualité

Le jeûne, c’est-à-dire la privation de nourriture pendant une période donnée, est pratiqué dans diverses religions et peut revêtir une dimension spirituelle : celui qui se prive volontairement se rend plus disponible pour Dieu et plus à l’écoute de son prochain. C’est pour cette raison qu’il fait partie intégrante du Ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam pratiqué chaque année par les musulmans selon le calendrier lunaire. Pendant le mois sain, qui est aussi un mois d’abstinence, il est donc interdit pour le musulman de boire et de s’alimenter entre le lever et le coucher du soleil. 
 
Côté santé, il a été prouvé que le jeûne peut avoir des effets bénéfiques, et il est parfois pratiqué pour ses vertus diététiques et ses nombreux bienfaits sur l’organisme : perte de poids, baisse des risques de maladies cardio-vasculaires, système digestif au repos, corps régénéré… 
 
Pourquoi faire le Ramadan quand on est diabétique, et quels sont les risques ?
 
Malgré ses bienfaits connus, le jeûne peut être rendu délicat par certains problèmes de santé, comme le diabète ou tout autre maladie pouvant être aggravée par la privation de nourriture.  Dans ce genre de cas particuliers, les spécialistes de l’islam s’accordent à dire que le jeûne n’est pas obligatoire. Pourtant, certains jeunes musulmans atteints de diabète, notamment du type 1 qui affecte particulièrement les enfants et les adolescents, tiennent malgré tout à y prendre part, que ce soit pour des raisons personnelles ou religieuses : 
- ils veulent pouvoir vivre pleinement leur foi pendant le mois sain et estiment que le jeûne en est une partie essentielle
- ils tiennent à partager le Ramadan, qui est aussi un événement social et familial, avec leurs proches et ne veulent pas se sentir exclus
- ils veulent s’élever spirituellement et développer leurs qualités humaines, et le jeûne est considéré comme un moyen d’y parvenir
 
Si vous êtes atteint d’un diabète de type 1 et que vous vous apprêtez à faire le Ramadan, il faut savoir que le jeûne peut entraîner des complications, affecter votre organisme et provoquer des effets non désirés, voire graves, sur votre santé. Voici les risques les plus communs liés au jeûne : hypoglycémie, déshydratation, instabilité glycémique, acidocétose diabétique (complication sévère provoquée par la baisse du taux de sucre et d’insuline dans le sang).
 
Les précautions à prendre pour concilier diabète de type 1 et Ramadan
 
Néanmoins, en prenant les précautions nécessaires et en restant à l’écoute de votre corps, vous verrez qu’il est possible de concilier foi et santé… en toute sécurité !
Voici quelques consignes à suivre pour que votre ramadan se déroule dans les meilleures conditions : 
 
Avant le Ramadan, prévenez l’équipe médicale qui vous encadre que vous allez jeûner : votre régime alimentaire nécessitera peut-être quelques ajustements.
Déterminez avec votre docteur si vos doses d’insuline quotidiennes ont besoin d’être ajustées et n’arrêtez pas vos injections pendant le jeûne ; il est d’ailleurs important de noter que les injections d’insuline (par seringue ou pompe) n’interrompent pas le jeûne.
Ayez toujours votre traitement glycémique avec vous, ainsi que toutes les informations nécessaires à l’identification de votre diabète, comme un bracelet médical.
Pensez à surveiller votre niveau de glycémie régulièrement (toutes les 3 heures), cela n’aura aucune incidence sur votre jeûne.
Si vous vous sentez mal pendant le jeûne : mesurez immédiatement votre niveau de glycémie et assurez vous qu’il est dans la norme.
Entre les différentes phases de jeûne, privilégiez une alimentation saine et qui répond à des besoins spécifiques : le matin, préférez les aliments avec un faible indice glycémique, et le soir, favorisez une combinaison d’aliments avec un indice glycémique faible et élevé. 
IMPORTANT : Le jeûne est déconseillé pour les diabétiques qui sont sur un régime de deux doses d’insuline quotidiennes. Au-delà, il reste possible en suivant les consignes ci-dessus (injection par seringue ou pompe).
 
 
A quel moment interrompre le jeûne et prévenir un médecin ?
 
Si votre taux de glycémie est trop faible ou trop élevé :
- Il est inférieur à 3.3mmol/l (59.5 mg/dl)
- Il est inférieur à 4.0mmol/l (72 mg/dl) au début du jeûne alors que vous êtes sous insuline ou sulfonylurée (ou médicament équivalent pouvant provoquer une hypoglycémie). Dans ce cas, ne pas commencer le jeûne.
- Il est supérieur à 16.7mmol/l (300 mg/dl)
Si vous êtes déshydraté.
Si vous commencez à vous sentir mal, désorienté, confus ou si vous perdez connaissance. Dans ce cas, interrompez le jeûne, buvez un verre d’eau et mangez quelque chose de sucré.
 
Si votre santé vous oblige à mettre un terme au jeûne, vous pouvez continuer le Ramadan d’une manière plus personnelle et qui ne vous mettra pas en danger : priez, lisez le Coran, faites preuve d’abnégation en aidant les autres, apportez votre soutien à une charité, et, éventuellement « rattrapez » quelques jours de jeûne cet hiver, lorsque les journées seront moins longues et les températures plus clémentes. 
 
Si vous êtes diabétique et que vous avez besoin d’être guidé au sujet du Ramadan et du jeûne, n’hésitez pas à contacter Mediclinic, où des spécialistes se chargeront de répondre à vos questions et inquiétudes : 
 
Mediclinic Welcare Hospital
Tel: 04 213 7294/7295
Mediclinic City Hospital
Tel: 056 226 7366
Mediclinic Dubai Mall
Tel: 04 449 5226
 
Pour en savoir plus ou pour prendre rendez-vous en ligne, direction le site de Mediclinic.
 
 

Les fêtes religieuses musulmanes comprennent deux Eid. Le premier est l’Eid Al-Fitr (prononcer Al Futour) qui célèbre la fin du mois de Ramadan et le second Eid Al-Adha qui correspond à la période de pèlerinage vers la Mecque.

L'Eid Al-Fitr, pendant lequel les musulmans vont se rassembler dans la joie et la dévotion et faire plus particulièrement preuve de charité en offrant le “zakat”. C’est ce premier jour d’Eid que la période de jeûne prend fin, c'est-à-dire que le dernier jour de jeûne fini avec le coucher du soleil et que l’Eid al Fitr commence le lendemain, au lever du jour.

Ce jour entre tous les musulmans du monde entier démontrent leur solidarité et leur union, et font acte de charité et de reconnaissance envers Dieu.
Ils sont aussi encouragés à faire preuve de tolérance et de compassion, et de pardonner toutes offenses, querelles et mécontentements passés.

Déroulement de l'Eid 

Après les ablutions, l’Eid al-Fitr débute par une grande prière spécifique réunissant un très grand nombre de pratiquants.
Il se célèbre ensuite par 2 à 4 jours de congés à travers tout le pays.
Pendant l’Eid, on se salue avec les mots « Eid Mubarak » qui signifie plus ou moins « béni soit ton Eid » ou bien « Eid Sa‘īd » (heureux Eid) et il n’est pas rare que les réseaux téléphoniques soient saturés de ces messages envoyés à travers la monde, ce 1er jour d’Eid en particulier.

Au matin de l’Eid les Musulmans rompent le jeun avec un petit déjeuner sucré et léger, souvent constitué de dattes et de lait avant de se rendre à la mosquée pour la grande prière ( « Salaat »).
Mais avant cela, ils doivent pratiquer un acte de charité en donnant de l’argent aux pauvres et aux nécessiteux, cela s’appelle " Zakat al fitr " ou " l'aumône de la rupture " ou encore " impôt purificateur ".

La prière est ensuite suivie d’un sermon et d’une supplication où l’on implore le pardon de Dieu, sa pitié, la paix et la bénédiction pour tout être vivant à travers le monde entier.

Après la prière, les célébrations peuvent commencer en famille et entre amis dans une ambiance d’allégresse, de reconnaissance et de partage et les musulmans se rendent visite mutuellement tout au long de ces 2 à 4 jours.

Mots clés durant Eid al-Fitr : empathie envers les pauvres, charité, vénération, bonnes résolutions, patience, bonté.
 

Retrouvez les autres Dis-moi Latifah:
L'Oud

Réservant toujours sa part de mystère quant à la date exacte de son commencement, le mois du Ramadan et ses pratiques associées constituent un temps fort du calendrier musulman. Emprunte de rites et de secrets, ne se dévoilant qu’une fois la nuit tombée, la vie locale s’éveille à la lumière des bougies lors de dîners partagés… Mais alors que retenir des pratiques à adopter ? 
Résidant à Dubai depuis plusieurs années ou fraîchement installés, il est de notre devoir de faire preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit lors de ce mois saint, très important dans la culture locale.

Voici nos conseils pour vivre ce mois de juin un peu spécial à Dubai, dans le respect, le partage et la sérénité :
 
Tout d’abord, vous pouvez féliciter vos collègues et amis musulmans par un « Ramadan Kareem » !
- Vos horaires de travail vont être adaptés : la loi veut que l’on travaille 2 heures de moins par jour. Ceci est valable pour tous les employés, qu’ils jeûnent ou non. 
Les entreprises ne respectant pas ces horaires allégés peuvent être passibles d’une amende (article 65 du code du travail) ; à moins que l’employé lui-même veuille faire des heures supplémentaires, lesquelles seront alors compensées.
 
- Les restaurants et cafés restent fermés jusqu’au coucher du soleil, n’ouvrant qu’à l’heure de l’Iftar.
Il y a des aménagements à ces restrictions afin de ne pas trop troubler les personnes qui ne jeunent pas, notamment les hôtels proposent au moins un restaurant ouvert pendant toute la journée. 
 
- Vous devez vous abstenir de manger fumer, boire en public, du lever au coucher du soleil. Attention aux aficionados du chewing gum… et oui lui aussi est considéré comme nourriture : tout ce qui entre en contact avec la bouche est interdit !
Cela inclut votre voiture, la rue mais aussi les bureaux où peuvent se trouver des musulmans, à moins que votre lieu de travail ne prévoit une salle spéciale pour manger et boire. 
En revanche ce que vous faites dans le cercle privé (maison ou chambre d’hôtel) ne regarde que vous. Attention aux athlètes, hydratez vous bien avant votre séance de sport ! Aucun alcool ne sera servi avant le coucher du soleil.
 
- Au niveau de vos tenues vestimentaires et de votre comportement en public, vous devez rester discrets : pas de décolletés ni de tenues trop sexy. Préférez couvrir vos épaules et évitez les robes trop courtes. D’autant plus pendant Ramadan, les démonstrations d’affection sont prohibées en public.
De même évitez les insultes en public, et aussi les disputes : Ramadan est un mois saint et bienveillant… à ce niveau là d’ailleurs, pourquoi s’arrêter au mois du Ramadan !?
 
Ces restrictions générales ne doivent pas être considérées comme des obligations injustes, imposées et subies. 
L’idée ici est celle du respect : les non musulmans sont appelés à respecter leurs voisins musulmans ainsi que leurs croyances et à ne pas les tenter en mangeant et buvant devant eux pendant ce mois d’épreuve.
 
Le risque si l’on contrevient à ces règles : une bonne amende, voire même, dans certains cas « pour l’exemple » un passage par la case prison pour quelques heures. 
Si vous êtes pris en état d’ébriété durant Ramadan en revanche les choses deviennent très sérieuses et vous risquez un minimum d’un mois de prison et une expulsion du pays.
 
Où sortir pendant Ramadan ?
 
Tout au long du mois de Ramadan se tiennent des événements et festivités. Notamment des Iftars, organisés un peu partout en ville (dehors, dans les hôtels, aux abords des mosquées etc.)
Nous vous préparons la liste des Iftars à ne pas manquer durant le mois !
 
Il est bon de noter que si les hôtels continuent à servir de l’alcool après le coucher du soleil, ils s’abstiennent de jouer de la musique.
La plupart des cafés et “coffee shops” (Costa, Starbuck’s etc.) ainsi que certains restaurants sont ouverts pour des livraisons et acceptent les commandes à emporter.
 
 
Le Ramadan : un peu d’Histoire
 
Quelle est l’origine du Ramadan ?
 
Le Ramadan est avant tout le nom du 9ème mois du calendrier hégirien musulman, basé sur le calendrier lunaire : chaque mois commence après la nouvelle lune lorsque le premier croissant appelé « hilal » fait son apparition. Ce mois marque le début de la révélation du texte sacré au prophète Mahomet, aujourd’hui retranscrit dans le Coran. 
 
Le Ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam, au même titre que la profession de foi, la prière, l’aumône et le pèlerinage à la Mecque.
En arabe, la racine du mot ramadan signifie « chaleur intense », celle qui brûle les mauvaises actions et les pêchés.
 
 
Que symbolise ce mois ?
 
La période du ramadan est une période d’introspection où chaque musulman se recentre sur sa foi et la place de la religion dans sa vie. Chacun est appelé à prier et réfléchir aux actions mises en place pour être une personne meilleure dans sa vie et dans la société.
 
Pourquoi jeûner ?
 
Durant un mois, les musulmans* doivent pratiquer le jeûne complet, en arabe « saoum », c’est à dire s’abstenir de boire et manger de l’aube jusqu’au coucher du soleil. La consommation de cigarettes et les rapports sexuels sont également prohibés.
 
Le jeûne est une pratique spirituelle (que l’on retrouve dans d’autres religions) visant à priver le corps afin de réaliser que les besoins essentiels sont avant tout spirituels que physiques. Mais c’est aussi une vertu de solidarité et de charité (on se rapproche des plus pauvres), un défi face à soi même et un moment de communion intense au sein d’une communauté religieuse et familiale.
Le jeûne est brisé au moment du coucher du soleil lors de dîners festifs appelés « iftars », partagés tout au long de la nuit !
Pour en savoir plus sur la pratique du jeûne et la santé, lisez notre article Diabète de type 1 : quelques conseils pour un Ramadan sans danger  !
 
*Les malades ; les femmes enceintes ou qui allaitent ; les femmes ou jeunes filles en période menstruelle ; les voyageurs ; ainsi que tout ceux dont ce jeûne pourrait mettre leur santé en péril en sont exemptés.
 
Quand détermine-t-on la date du commencement du Ramadan ?
 
La date du Ramadan peut être fixée par les autorités islamiques locales ou traditionnellement par l'observation de la lune. 
Cette année le ramadan devrait commencer le lundi 6 juin… mais le comité dédié d’observation basé en Arabie Saoudite devrait faire une annonce officielle pour enfin mettre fin au suspens !
 
Pour aller plus loin et en savoir plus sur l'aprés ramadan, rendez-vous sur notre article Dis mois Latifah, qu'est-ce que l'Eid ?
 
  1. Les + lus
  2. Les + récents