fbpx

Livres en français maintenant disponibles chez Virgin Megastore à Dubai !

Que vous soyez un lecteur compulsif ou à la recherche d’un bon bouquin à dévorer lors de vos prochaines vacances, bonne nouvelle, Virgin Megastore propose désormais une sélection hétéroclite de livres et de BD en français pour petits et grands qui devrait s’enrichir dans les prochaines semaines. 

Thomas Prom, en charge du digital mais surtout en tant que « Français qui aime bien bouquiner », partage avec nous quelques-uns de ses coups de cœur.

Léger et vraiment drôle : Saga de Tonino Benacquista

Si Tonino Benacquista a commencé en littérature comme au cinéma par du noir, j’ai toujours eu un faible pour Saga, un de ses romans les plus drôles. Il raconte l’histoire d’un groupe de scénaristes ratés à qui on laisse carte blanche pour créer une fiction dont on attend seulement, avec un cynisme certain, qu’elle remplisse des quotas de créations françaises. Sur ce, s’activent plusieurs ressorts comiques.
Premièrement, les scénaristes ratés ne sont pas si ratés que ça. Deuxièmement, leur série TV ne sera pas un bide, loin de là. Troisièmement, arroseur arrosé des années 2000, ce sont les scénaristes qui « vivent dans le loft ».
Enfermés dans leur création, ils ignorent tout, ou presque, de l’accueil du public et alors que tout commence sur un huis-clos, tout s’emballe, et votre lecture avec. 

Fortement recommandé si vous cherchez un roman drôle, léger, avec un bon équilibre entre absurdité et critique bien placée.

Plutôt pour des lecteurs réguliers : Faillir être flingué de Céline Minard

Faillir être flingué est un de mes romans préférés. Je le conseille souvent à mes amis lecteurs réguliers parce que c’est un western – genre sous-représenté dans la littérature française – mais surtout parce que c’est un livre merveilleusement bien écrit sans pour autant avoir besoin de plonger dans l’exégèse pour l’apprécier.
Les changements de rythme, de point de vue, d’échelle, de lieu, associés à une écriture à la fois magnifique et abordable font de la lecture de ce roman de Céline Minard une expérience des plus agréables, que vous soyez à la recherche d’une vraie pépite littéraire ou d’un récit qui vous tiendra en haleine.

Vous regretterez de passer à côté : Vernon Subutex de Virginie Despentes

Je ne saurais trop conseiller Virginie Despentes en général et son livre Vernon Subutex en particulier qui est, selon moi, le grand roman français des années 2010.

A la fois magistral et très accessible, Vernon Subutex a pour fil rouge le déclassement de Vernon, un disquaire mis sur la touche. Mais il ne sera finalement qu’un prétexte pour dresser le portrait, à travers ses personnages, de la France d’aujourd’hui.

• Côté BD :

Une valeur sûre : Blacksad de Juan Diaz Canales

Blacksad est une série de polars noirs, très premier degré (mais n’est-ce pas l’apanage des meilleures œuvres de genre ?) et parfaitement maitrisée : scénario impeccable, un modèle de dessin anthropomorphique, couleurs et lumières magnifiques. Blacksad convient tout autant à ceux qui ne lisent pas trop de BD et qui en gardent une image un peu simpliste ou infantile, comme aux amateurs éclairés.
Le seul risque que vous prenez quand vous offrez Blacksad à un amateur de BD, c’est qu’il l’ait déjà.

Coup de cœur du libraire : Un coin d’humanité de Kek

Coup de cœur personnel. Un coin d’humanité est une chronique qui raconte l’engagement de l’auteur, Kek, aux Restos du Cœur à Paris. Le récit entremêle anecdotes vécues et reportage au sein des Restos du Cœur. En résulte une BD très bien équilibrée : à la fois informatif et distrayant, grave et drôle, inspirant sans être moralisateur, ouvrant les yeux sans être culpabilisateur, ce qui est déjà une prouesse en soit.
Mais finalement, ce que j’apprécie le plus dans cette BD c’est qu’il n’a pas d’opposition entre « ceux qui » et « ceux qui ». Ceux qui sont bénévoles, ceux qui sont bénéficiaires.
Ceux qui ont les épaules pour aider, ceux qui n’aident pas. Ceux qui ont des petits problèmes, ceux qui ont des gros problèmes. Dans Un coin d’humanité, il n’y a qu’un grand « nous » qui se sert les coudes.

Une BD muette à lire et à offrir : Un Océan d’Amour Wilfrid Lupano

BD entièrement muette (sans aucun dialogue), Un Océan d’Amour raconte l’histoire d’un petit pêcheur breton perdu en mer et de sa femme, une bigoudène à forte personnalité, bien décidée à le ramener à la maison. Chacun des personnages, dans son propre road-movie (mais en mer… et en BD) va enchainer les rencontres les plus incongrues et traverser l’océan. Le tout avec beaucoup d’humour, sans dialogue et avec une French Touch indéniable. Un Océan d’Amour est un chef d’œuvre du genre et avouons-le, de par son absence de dialogue, est bien pratique à offrir à des amis non-francophones qui veulent découvrir la BD française.

Pour les enfants de 8 à 12 ans : Les Carnets de Cerise de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Dans le premier tome des Carnets de Cerise, Cerise mène l’enquête sur un étrange voisin qui part s’isoler dans la forêt avec ses pinceaux et sa peinture tous les week-ends.
Essentiellement une BD, parfois entrecoupées de pages de journal intime, avec Les Carnets de Cerise nous sommes très loin d’une « sous-production » destinée à des enfants. Toute la série est d’une grande qualité : bonnes histoires, à la fois sérieuses et à hauteur d’enfants, en douceur et en délicatesse, très beaux dessins et couleurs, couvertures travaillées.
Voilà une BD pour enfant qui ne les prend pour des imbéciles et qu’on a plaisir à offrir. 

A lire en famille : Imbattable de Pascal Jousselin

Imbattable est le seul véritable héros de bande dessinée. Comprenez qu’il a conscience de vivre dans une BD et qu’il peut passer de case en case pour battre les méchants et aider son voisinage. A lire seul, c’est déjà très amusant. Avec des enfants, chaque planche prend des allures de casse-tête à expliquer.
Nous sommes loin de la BD de 56 pages expédiées en 20 minutes. On tourne les pages dans un sens et dans l’autre, on revient, on passe de bas en haut :  elle devient un jeu.

Retrouvez dès maintenant l’ensemble de la sélection dans les magasins Virgin Megastore (Mall of the Emirates et Mercato Mall, et prochainement dans celui de Dubai Mall) ou directement en ligne dans la section « Livres en français ».

Et pour aller plus loin, trois questions à Thomas sur la genèse de ce projet :

Comment est née l’initiative de vendre des livres en Français chez Virgin Megastore ?

Virgin Megastore est toujours à l’écoute de ses clients et ce projet en est un bon exemple puisqu’il est né de demandes clients, remontées par nos vendeurs en magasin. Elles ont été le point de départ de conversations entre Marwan, notre président, Tarek, notre vice-président, Louwrens, en charge de la culture et moi Thomas, en charge du digital mais surtout ici dans mon rôle de « Français qui aime bien bouquiner ».
Une fois la machine lancée, le moteur a été notre passion personnelle pour les livres et l’envie de faire partager nos lectures avec les lecteurs francophones de Dubai.

Comment avez-vous sélectionné les livres ?

La sélection actuelle est un test pour mesurer l’appétit de la communauté francophone pour cette offre.
Nous devions en trouver une qui puisse plaire, qui nous plaise et qui soit alignée avec notre marque et notre rôle de curateur/ « trend-setter ». Nous avons donc voulu éviter les livres traduits d’une autre langue vers le français et les grands classiques. Nous nous sommes concentrés sur des « livres plaisir » pour petits et grands, pour trouver ou retrouver le plaisir de la lecture et sur des coups de cœur personnels.

Concernant les livres jeunesses, nous nous sommes inspirés des succès auprès de nos propres enfants. Vous allez ainsi trouver des incontournables comme T’choupi ou Tom-Tom et Nana que l’on adore lire en famille ainsi que des succès récents comme Mortelle Adèle ou des livres que nous avions envie de faire découvrir aux enfants francophones des Emirats comme Les Carnets de Cerises.

Côté BD, nous avons choisi de nous éloigner des grands classiques de la BD franco-belge pour faire découvrir des œuvres plus récentes telles que le grandiose Age d’Or de Pedrosa et Moreil, le très tendre (et breton) Un Océan d’Amour de Lupano et Panaccione ou encore la sincère et authentique chronique Un Coin d’Humanité de Kek.

Comment faire pour vous suggérer des titres ?

Vous pouvez envoyer un email à Louwrens.

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Vendredi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Thomas Prom et la rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » de Dubai. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle actuelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi