fbpx

PAROLE D’ENTREPRENEUR : LA PAROLE À… Catherine Gomez Lugo

Première boite ?
Oui CG SOCIALMEDIA est ma première boite mais pas la dernière… 😉

Depuis combien de temps à Dubaï ? 
Je suis arrivée il y a un environ 2 ans, après avoir vécu 5 ans à Madrid. Dubaï n’était pas prévu au programme. Aucun apriori, j’étais juste en expectative. Et quelle belle surprise !
J’ai été presque instantanément séduite par l’environnement et le dynamisme débordant de cette ville.

Présentez-nous votre business en quelques lignes…
En tant qu’Experte Social Media, j’accompagne, en particulier, les jeunes entrepreneurs français à Dubaï, à se lancer sur les réseaux sociaux, avec un contenu stratégique et de qualité, à l’aide de formations et d’accompagnements. Je propose également mes services en tant que Consultante Social Media et Community Manager.

Mon but est triple : Que mes client(e)s soient à l’aise avec les réseaux sociaux, qu’ils soient compétents et se forment aux outils nécessaires à la création de contenu, et qu’ils atteignent leurs objectifs business grâce au social media. Ma devise ? Des réseaux sociaux qui vous ressemblent au service de votre projet. 

Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
C’était un projet dont je rêvais secrètement, et pour lequel je n’ai jamais osé me lancer. Ma vie professionnelle est un parcours très éclectique. J’avais besoin de trouver du sens à mon métier.
Et après une réorientation, de nouvelles études et de nouvelles expériences professionnelles, j’ai enfin la sensation d’être en phase avec mon travail et mes passions. C’est un plaisir de me lever le matin et de retrouver mes client(e)s. 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Je crois énormément au destin et je suis persuadée que les choses arrivent à un moment donné pour une raison précise. C’est pourquoi, même si parfois mon parcours aussi bien professionnel que personnel a été sinueux et chalengeant, je n’ai aujourd’hui aucun regret sur les décisions que j’ai pu prendre. 

Le lockdown a été pour moi, comme pour beaucoup de personnes, le moment propice à mon introspection. J’avais perdu beaucoup de contrats « essentiels » qui me permettaient de garder mes activités en tant que freelance pour l’Espagne et la France, et j’y ai vu l’opportunité de réfléchir sur ma vie à Dubaï, l’expérience que je voulais en faire, et si je souhaitais continuer sur cette voie. 

Pourquoi avoir choisi Dubaï pour entreprendre ?
C’est Dubaï qui m’a choisi. Je pense n’avoir jamais osé me lancer avant, car l’environnement ne me semblait pas propice. Ici, on se sent pousser des ailes. Le dynamisme nous porte et nous pousse à nous dépasser.
Et c’est un panel de possibilités qui s’ouvrent à nous. Je n’aurai pas pu rêver meilleur endroit pour me lancer. 

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubaï ?
Administrativement Dubaï facilite vraiment les démarches. De nouvelles licences et visas voient le jour pour attirer les entrepreneurs à Dubaï. Je dirais que le challenge réside dans l’obligation de se tenir informé au jour le jour, car la règlementation peut changer très vite.
Ne pas hésiter à demander de l’aide et à s’entourer lorsqu’on débute dans l’entreprenariat est indispensable. On peut vite se sentir submergé, et il est primordial de se sentir soutenu dans sa démarche.

Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
Apporter ma pierre à l’édifice dans des projets inspirants. Échanger, partager, mettre à profit mes compétences pour former et aider. Chaque client(e) est une source de motivation et une bulle de bienveillance.

Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Rien ! Le destin je vous dis. Les bonnes rencontres, la situation idéale, le bon endroit. J’y crois et je le vis en ce moment.

Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
L’aide précieuse de la directrice de ce magazine :-). Cette phrase lancée au détour de notre conversation lorsque nous nous sommes rencontrées pour la première fois. « Mais pourquoi tu ne crées pas ta boite ? ». 

Et une aide familiale : une relation très forte et un appui à distance incroyable qui me vient des 4 coins du monde où vivent mes sœurs et mes parents, facilitant grandement ma vie d’expatriée.

Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
Prenez soin de vos clients et entretenez votre réseau.  

Ici la communauté française est très soudée, c’est un petit milieu et le bouche à oreilles, ainsi que les recommandations fonctionnent vraiment. 

Faire partie d’un groupe d’entrepreneurs désirant se lancer est une réelle source de motivation. J’interviens lors des ateliers Start You Up, et au-delà de l’aide qu’on y apporte, je suis témoin de liens qui se créent et d’un véritable soutien dans ces groupes de femmes entrepreneurs qui souhaitent mener à bien leurs projets.

Deux outils digitaux à recommander ?
Canva, c’est un outil formidable pour les entreprises. Aussi bien pour des présentations, des designs, mais aussi la création de contenus pour les réseaux sociaux.

Notion, je viens tout juste de m’y mettre. C’est un outil, tout en un, qui permet « d’organiser mon cerveau » et de centraliser toutes mes tâches, mes projets, mes bases de données… Et pour l’entrepreneur que je suis, qui doit switcher constamment entre vie privée et vie professionnelle et entre différents projets, cette plateforme est absolument incroyable.

Sans oublier mon Mac et mon iPhone ! Que je considère un peu comme les extensions de moi-même haha ! Apple m’a bien eu sur ce coup-là. #connectée

Et deux bonnes adresses ?
Dure de n’en choisir que 2 !
Gallerie XVA à Bastakiya. Je ne connaissais pas l’endroit et c’est ma toute première cliente entrepreneur de Dubaï, Olivia alias @resist_forabetterworld qui m’y a emmené ! Je l’accompagne dans le lancement de son futur projet « sustainable » et lorsque que nous avons besoin de brainstormer, c’est le lieu idéal. Une vraie bulle de sérénité quand je suis en recherche d’inspiration et de créativité.
– El Sur : Mon resto préféré ! Il me permet de retrouver un peu de mon Madrid à Dubaï. J’y ai vécu 5 ans et El Sur me rappelle mon ancien chez moi. Le service, l’ambiance, la nourriture… je ne suis jamais déçue. 

Comment conciliez-vous vie de famille et d’entrepreneur ?
Avec mon conjoint, on forme une vraie équipe ! Il y a un respect mutuel et un soutien infaillible de mon côté comme du sien. Je l’ai soutenu dans sa décision de venir habiter ici, il m’a immédiatement soutenu dans ma décision de me lancer.
Aujourd’hui la pandémie nous force à adapter notre emploi du temps, il voyage beaucoup et moi je reste à Dubaï. Je n’aurai pas pu vivre cette nouvelle épreuve avec autant de sérénité avec une autre personne. Pas encore d’enfants pour l’instant mais j’ai confiance en notre capacité d’adaptation. De plus, Dubaï me parait être le lieu idoine pour y fonder sa famille tout en s’épanouissant dans sa vie professionnelle.

Des projets futurs ?
Beaucoup de voyages dès que la situation sera plus clémente. Une famille. Et la création d’une deuxième boite, mais avec mon conjoint cette fois dans un futur plus lointain.

PETIT PORTRAIT INDISCRET
Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Un juste équilibre entre sorties le weekend et mon activité qui peut être prenante durant la semaine. La déconnexion est vitale ! Sachez vous mettre en « mode avion » de temps en temps. Parole d’Experte Social Media 😉
Plutôt café-croissant ou pti-dej healthy ? Café-Croissant, je reste une vrai parisienne dans l’âme et suis complètement addict à la caféine. 
Plutôt sport extrême ou méditation ? Un juste mélange des 2 ! Je ne dirai jamais non à un surf trip. Et le running est ma méditation. Puis je vais faire ma première retraite de yoga surf en Juin à Fuerteventura. J’ai hâte !
Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Robe-baskets en journée, mais je ne suis jamais contre une belle paire de stilettos quand l’occasion se présente pour valoriser mon mètre cinquante-cinq haha !
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Les 2 ! L’un ne va pas sans l’autre pour un bon équilibre. 
Plutôt cigale ou fourmi ? Fourmigale. J’essaie d’être raisonnable, maintenant que je gère ma petite entreprise. Mais il faut savoir se faire plaisir de temps en temps.

LE MOT DE LA FIN
La chance ça se provoque ! N’ayez pas peur de l’échec et lancez-vous si vous en ressentez l’envie. « You never loose, you learn ! »

Contacts :
Pour en savoir plus sur les services de Catherine, consultez son site : cgsocialmedia.com
Catherine partage également sa vie d’expatriée et d’entrepreneur sur Instagram : @katylilywild

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

La rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » de Dubai. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle actuelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi