fbpx

PAROLE D’ENTREPRENEUR : LA PAROLE À… Véronique Bezou

 PAROLE D’ENTREPRENEUR : LA PAROLE À… Véronique Bezou

Première boite ?
C’est le troisième défi entrepreneurial que je me lance à Dubai. Au début, j’étais (un peu trop) focalisée sur mon expérience « corporate », du coup je voulais absolument continuer dans cette voie en créant des sociétés de conseil. Et étrangement (ou pas ?), c’est mon activité dans le domaine purement créatif qui a super bien démarré.

Depuis combien de temps à Dubai ?
J’ai déménagé à Dubai il y a quatre ans. Comme beaucoup de femmes, j’ai suivi mon conjoint. Néanmoins, je connaissais déjà un peu Dubai et j’ai toujours été curieuse d’y travailler.

Présentez-nous votre business en quelques lignes…
Creadora (créatrice en espagnol) est une maison de production audiovisuelle qui réunit des talents avec une expertise et des expériences variées notamment des photographes qui ont shooté la couverture de l’Officiel, Gala ou Harper Bazaar, et des vidéastes qui ont déjà travaillé sur des défilés de mode, des clips ou des films. Notre but est de créer du contenu publicitaire qui raconte l’histoire de nos clients et qui parle la langue de leur audience.

Notre travail est très créatif mais aussi très organisé. Notre équipe est soudée et prête à gérer des projets complexes pour des clients exigeants.

Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Pas du tout. Pendant presque toute ma vie je me voyais toujours travailler dans un grand groupe en me baladant partout dans le monde.

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
En 2016, j’ai fait un « burn out » qui est devenu le point de non-retour et le début de ma transformation. En 2019, j’ai pris un congé sabbatique pour me reposer et éventuellement tenter d’autres choses.

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre (ou pour exporter votre concept) ?
Dubai est un monde à part, avec une mentalité très différente de celle que nous avons en France.
Quand j’ai partagé quelques idées de business avec mes nouveaux amis ici, leur seule question fut « Alors, quand est-ce que tu te lances ? ».

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
L’industrie audiovisuelle ici est à la fois saturée avec beaucoup de créatifs (surtout en freelance), très désorganisée, de qualité moyenne et assez décevante pour un client exigeant.
Le vrai challenge de tous les jours est de se distinguer de la concurrence en proposant des services de qualité pour un budget compétitif.

Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
Le succès de nos projets, la joie de l’équipe et la gratitude de nos clients.
Le projet que j’ai adoré est le concert K-Fest à Etihad Arena (Abu Dhabi) où nous avons travaillé sur la diffusion et le reportage vidéo et photo en exclusivité.
Je me souviens quand je suis arrivée au W hôtel, où je séjournais pendant les préparatifs de l’évènement, on m’a demandé si je venais pour le travail (une question assez traditionnelle) et là j’ai répondu : « Je suis une productrice du festival de la musique K-pop qui a lieu à Etihad Arena, juste à côté de votre hôtel ». Je pense que c’est exactement le moment où j’ai finalement réalisé ce que nous avons atteint en moins d’un an.

Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
J’aurais dû commencer cette aventure plus tôt !

Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ?
Non, j’ai commencé avec mon propre argent, tout ce que j’ai gagné en France.

Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
Osez ! On passe trop de temps à réfléchir si on est assez bien, si on peut le faire, si notre entourage nous approuve. Ne perdez pas ce temps si précieux, avancez et ayez confiance en vous.
N’arrêtez pas de vous former pour devenir la meilleure version de vous. Apprenez de votre équipe, d’autres entrepreneurs. Entourez-vous des personnes qui ont réussi leurs projets et écoutez leur histoire pour éventuellement l’appliquer à votre propre entreprise.

Des projets futurs ?
Mon rêve est d’exporter Creadora en France pour renforcer le marketing de nos marques et d’établissements (par exemple, les hôtels, ma passion personnelle).

PETIT PORTRAIT INDISCRET
Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Pendant 35 ans, j’étais plutôt un oiseau de nuit, et puis j’ai tout changé d’un coup ce qui m’a permis de développer une productivité assez impressionnante !
Plutôt café-croissant ou pti-dej healthy ? Café-croissant, malgré tous mes efforts, je reste fidèle à mes habitudes parisiennes.
Plutôt sport extrême ou méditation ? Méditation, promenades, retraites… Cependant, j’ai une voiture avec 300 chevaux sous le capot, j’aime bien la vitesse.
Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? La question la plus difficile ! Tailleur-talons quand je suis avec les clients, et plutôt robe-sandales le reste du temps.
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Cocooning ! Je suis en train d’écrire un livre sur la thérapie de voyages plus précisément sur la façon de se (re)connecter quand on voyage en solo. J’en parle d’ailleurs beaucoup sur mon Insta.
Plutôt cigale ou fourmi ? Depuis que je suis devenue entrepreneuse avec une équipe, la responsabilité ne me permet pas d’être cigale, malheureusement.

LE MOT DE LA FIN :
Je souhaite beaucoup de courage aux futurs entrepreneurs et à ceux qui font venir le savoir-faire (vivre) français à Dubai. Nous serions ravis de raconter votre histoire, créer du contenu engageant et contribuer au développement de votre marque au Moyen-Orient.

Contacts :
Website : www.creadora.ae
Instagram : @creadora.ae
Mail : [email protected]
Tél : +971 54 735 5516

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Vendredi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

La rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » de Dubai. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle actuelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi