La cuisine mexicaine dans un cadre familial et convivial.Une sortie dans les restaurants Maria Bonita et Casa Maria vous plonge d'emblée dans l'ambiance décontractée du Mexique grâce à un cadre où l'attention à été portée au moindre détail: meubles rustiques, peintures traditionnelles naïves ou encore tissus bariolés, une décoration 100% pays qui vise à vous faire découvrir cette culture nord-américaine. A votre arrivée, on vous sert des chips de tortillas accompagnés de salsa, sauce piquante aux tomates fraîches, une petite mise en bouche avant d'ouvrir le menu tout aussi haut en couleur que le restaurant, une invitation au voyage avec par-ci par-là des explications sur les plats et les ingrédients du nouveau monde.La cuisine se concentre sur les grands classiques du type enchiladas servies avec du riz à la mexicaine, de la crème fraîche et de la salsa, des tacos et burritos bien garnis. Bref, ces restaurants jumeaux sont des endroits avec du caractère où il fait bon aller et partager la cuisine mexicaine avec des amis ou la famille. Nous avons rencontré le chef cuisinier, Armin Puerto, originaire du Yucatán pour en savoir plus: Comment et quand est née le concept de ces restaurants?Maria Bonita a ouvert à Umm Suqeim en 2003 et répondait à la volonté du propriétaire mexicain Jorge De Anda d'ouvrir à Dubai un restaurant qui ne soit pas Tex-Mex, comme il pouvait déjà y en avoir, mais mexicain de A à Z, de la cuisine à la décoration. Casa Maria a ouvert par la suite dans Green Community en 2006.Comment cette cuisine a-t-elle été accueillie à Dubai?Dès le départ, ce concept innovateur pour Dubai a beaucoup plu, à savoir offrir une cuisine qui est à la base du Tex-Mex, avec pour la première fois véritablement une équipe de cuisine du pays, et même une fabrication de tortillas propre au restaurant. L'intention du propriétaire derrière tout cela est de pouvoir garder le plus possible la saveur des plats de son pays. Aujourd'hui nos clients sont vraiment de toutes les nationalités à l'image de Dubai.Quels sont vos plats favoris?Personnellement, je suis adepte du taco maya à base de tortilla de farine, de viande, d'herbes, de poivron, d'ananas, de fromage, selon votre goût, et une sauce spéciale qui fait toute la différence. Enfin, nos burritos sont très appréciés en général grâce à notre recette maison.Contacter Maria Bonita ou Casa Maria pour réserver ou faire appel au service traiteur:Maria Bonita, Um Al Sheif Street, Jumeirah, 04 395 5576Casa Maria, Green Community, 04 885 3188Mes recommandations dans ces deux restaurants en particulier. le steak préparé façon tampiqueña, au goût puissant et épicé, les enchiladas à la sal sa verde (sauce aux tomates vertes) sans compter les aguas frescas, littéralement « eaux fraîches », parmi lesquelles l'eau de tamarin, l'eau de jamaica (hibiscus) ou encore l'excellente margarita sans alcool.Où trouver la cuisine mexicaine ailleurs à Dubai?Channels, Media Rotana Hotel, TECOM. Ce restaurant offre un buffet mexicain tous les mardis soirs. La formule avec alcool coûte 179AED, margaritas au citron, à la fraise, vin et bières à volonté. Cette soirée rencontre un véritable succès et constitue une bonne occasion pour se réunir entre amis.On the Border, JBR Walk, Dubai Marina. Cette chaîne de cuisine Tex-Mex est très bien située, propose des plats d'un bon rapport qualité prix, comme la soupe de tortillas ou encore les burritos généreusement servis. Livraison à domicile efficace.Loca, Dubai Marine Resort. Restaurant ayant ouvert récemment, plus haut de gamme et qui propose  par exemple un plat mexicain très particulier que sont les tamales, des papillotes sucrées ou salées à base de farine de maïs datant de l'époque pré-hispanique et encore très largement appréciées de nos jours. Pour vous guider dans la cuisine mexicaine, voici quelques explications sur les plats typiques:Tortillas: c'est une sorte de galette de maïs ou de farine, qui est à l'image du pain pour les Français, un élément de base dans la cuisine mexicaine, servie pour faire des espèces de sandwichs (Tacos ou Burritos) ou encore pour accompagner d'autres plats.Flautas: « flûtes ». Les tortillas garnies sont roulées à la façon de flûtes très fines avant d'êtres frites.Enchiladas: ce plat consiste en tortillas garnies et roulées et recouvertes de sauce épicée.Les accompagnements: le plus communément on trouve le guacamole, célèbre purée d'avocats assaisonnée, des haricots rouges écrasés, du riz préparé et de la crème fraîche.  
Pour ceux qui ne connaissent pas, I2, c’est un lounge trendy qui joue toute la bonne musique 80’s et 90’s, un lounge au décor feutré et chic, aux filles sexy, aux garçons mignons et au service impeccable.Sous la houlette de son directeur Morgan, un Français installé à Dubai, I2 organise depuis début décembre une soirée Paris by Night tous les mardis. Soirée qui, comme son nom le laisse deviner, fait la part belle à la musique made in France. Comme à Dubai Madame on n’a pas peur de se dévouer pour le bien de la communauté francophone, je me suis donc sacrifiée et j’ai passé la soirée, ou plutôt la nuit, de mardi à danser aux sons des platines… Les platines, justement, parlons-en. Un lounge ne serait rien sans son DJ. En l’occurrence, je vous présente Gaby, extraordinaire DJ/VJ qui officie au I2 depuis un an et demi et dont la table de mixage recèle moult trésors oubliés… Début de la soirée vers 22h30, Adamo, Dalida et Joe Dassin, l’ambiance est cosy, relativement calme, le lounge se remplit peu à peu. Sur les écrans, défilent les clips des chansons, tout en paillettes et robes lamées : les années 80, c’était quand même un grand moment de mode! Puis Gaby secoue tout ce beau monde et balance les vieux tubes, volontairement kitch mais qui rappelle tellement de souvenirs…: le grand oublié Valmont Laroche et son unique succès «  T’as le look Coco », Dany Brillant à qui « Suzette » fait perdre la tête, Claude François et son « port d’Alexandriiiiiiiiiiiie » le duo Lepold Nord et leur magique «  C’est l’amoooooooooooooooour ! » etc... Vers minuit et demi, c’est la fièvre: Mylène Farmer et sa « génération désenchaaaaaaaaaaaaaaaaaantée », la Compagnie Créole qui danse au « Bal masqué Ohé Ohé »…Gaby n’a rien oublié, et même les plus sages qui observaient la piste d’un œil sceptique ont délaissé leurs cigares pour danser sur les rythmes endiablés…Certains ont même fait le petit train sur la très chic piste vers 2h du mat...Je ne citerai pas de noms…Bref, mettez votre habit de lumière et rendez-vous au I2 tous les mardis pour une soirée française et le reste de la semaine pour le best of de la musique 80’s internationale (George Michael, Cindy Lauper, Pet Shop Boys, Prince etc…)Qui : www.I2lounge.comOù : Metropolitan Hotel Dubai, Interchange 2, Sheikh Zayed RoadQuand: Tous les soirs ambiance retro et le mardi « Paris by Night » de 22h à 3h du matinComment : Réservations au 050-396 9972
Elégance et originalité sont les maîtres-mots de Bateel.Si vous demandez où acheter de bonnes dattes, on vous répondra Bateel. La marque a en effet construit sa réputation autour de dattes saoudiennes de haute qualité et d'une offre très variée, incluant différents types de dattes, des produits dérivés comme des confitures, des condiments et des chocolats. Résultat: Bateel est désormais présent dans 14 pays, dans la région, en Asie, mais aussi au Royaume-Uni. A notre plus grand plaisir, Bateel a étendu son concept avec le Bateel Café, dont celui de Marina Walk, idéalement situé pour se détendre au bord de l'eau, une tasse de thé à la main. Thé? - non, en réalité, vous n'avez que l'embarras du choix pour les boissons, les unes meilleures que les autres et pourriez bien remplacer votre thé par un cappuccino réalisé à la perfection et accompagné d'une datte fondante dont Bateel a le secret. Le lemon mint est un must pour se rafraîchir, excellent équilibre en le sucre et l'acidité. Si vous ne craignez pas d'avaler une quantité de calories impressionnante, dégustez le crémeux milk shake aux dattes. La bonne nouvelle est que le Café excelle tout autant dans la pâtisserie que dans les dattes. De fait, les pâtisseries ont été déclinées de façon à intégrer subtilement le meilleur des saveurs orientales. L'eau de rose du cheesecake, la touche amandine de la tartelette aux poires ou encore l'incroyable pecan pie aux dattes kholas sont de purs délices. Bateel a également une offre salée qui n'a rien à se reprocher comme le club sandwich baguette ou la surprenante salade César au thon, croquante et légère, servie avec du pain, dont du pain aux dattes bien sûr. A l'intérieur du Café, l'ambiance est cosy et vous pouvez brancher votre ordinateur portable pour profiter de l'accès internet de Bateel. A l'extérieur, la terrasse et ses sofas vous permettent d'être à l'air frais et de regarder le petit monde qui déambule sur le Walk. Le service est agréablement aimable et bien entraîné ce qui rajoute à l'attrait de l'endroit et à la sophistication qui peut faire penser à certains cafés parisiens réputés.Deals au Bateel Café: de 8h à 11h, une viennoiserie et une boisson chaude pour 20AED, de 16h à 18h, une pâtisserie et une boisson chaude pour 25AEDBoutiques Bateel & idées cadeau: les dattes bien sûr sont incontournables. Seules quelques boutiques, comme celle de Dubai Mall ou de Burjuman Center, proposent les rhutab, des dattes a moitié mûres, conservées au frais et qui sont incroyablement juteuses. Pour les dattes plus conventionnelles, que vous trouverez dans toutes les boutiques, Bateel propose aussi un large choix de boîtes pour offrir et de dattes fourrées. Enfin, les confitures ou encore la boisson gazeuse aux dattes peuvent être des cadeaux originaux à faire.   Où trouver Bateel Café?Marina Walk, 04 368 4696Al Manzil Hotel, Old Town, Burj Dubai, 04 421 0724 DIFC, 04 370 0404Dubai Mall, 04 339 9716Les cafés font également des livraisons à domicile du café aux sandwichs dans leur périmètre. Où trouver les boutiques Bateel?Dubai MallSouk Al BaharBurjuman CenterMarina MallPour en savoir plus sur Bateel et le concept du Bateel Café:http://www.bateel.aehttp://www.arabianbusiness.com/526277-bateel-turns-to-new-luxury-sector
Les conseils de fin d'annéeTemps de fêtes, temps de plaisirs, le Wafi Gourmet, est une étonnante mine de bons produits et plats qui sauront vous ravir. Les paniers cadeaux remplis de dattes fourrées, de chocolats et autre massepain subjuguent par leur taille et leur présentation. Mais c'est aussi un traiteur arabe hors pair: dégustez sur place ou à emporter le « ouzi », plat régional à base d'agneau, ou encore le « knefe », curieuse pâtisserie du Levant, mi-fromage gluant, mi-cheveux d'anges sucrés. Regardez les cuisiniers enfourner les pains arabes dans la braise et goûtez les « saj », dont la fine pâte cuite sur une plaque bombée est recouverte selon votre goût de fromage et de sauce - je vous recommande en particulier le fromage kashkaval avec leur sauce au zaatar ou à la tomate.Véritable caverne d'Ali Baba, où le jus de citron à la menthe et le jus de grenade coulent littéralement à flots, une visite au Wafi Gourmet est une petite aventure culinaire et festive. Où trouver Wafi Gourmet?Wafi MallDubai MallDubai Festival CentreEn savoir plushttp://wafigourmet.com/Soit vous faites déjà partie de la secte, soit vous allez en découvrir l'attrait maintenant. En un seul mot: The Entertainer. Déclinés pour la famille, les enfants ou encore le « fine dining », les guides de The Entertainer référencent un grand nombre de restaurants, cafés, lieus de sortie et attractions, tout en y joignant des bons qui fonctionnent en général sur le principe du « 2 pour 1 ». Donc un plat principal consommé dans un restaurant de l'Atlantis par exemple et le deuxième de valeur inférieure ou égale vous est offert, idem pour les tours en safari, les cafés, les entrées de parcs aquatiques,... Bonus: si vous avez acheté le guide, inscrivez-vous en ligne, pour découvrir tous les mois des offres supplémentaires.Pour en savoir plus et découvrir l'offre des guides 2010:http://www.theentertainerme.com/
Tout le monde ne connaît pas forcément " Reflets " à l'InterContinental, mais tout un chacun connaît Pierre Gagnaire, le Chef français étoilé.Dubaimadame a eu l'opportunité rare de pouvoir interroger le Chef Pierre Gagnaire, trois étoiles au Michelin s'il vous plait, lors de son passage à Dubai le 6 octobre dernier. Malgré son immense notoriété, Pierre Gagnaire est resté un homme disponible et accessible. Aussi, il s'est prêté au jeu des questions indiscrètes de dubaimadame avec sincérité. Une vraie rencontre avec un homme vrai. Pouvez-vous rapidement décrire votre parcours depuis St Etienne jusqu'à Dubai ?En 1977, j'ai repris l'affaire familiale à Saint-Étienne puis j'ai créé mon entreprise en 1981. J'ai obtenu mes trois étoiles en 1993 et ai fermé en 1995 suite à des difficultés financières. Quelque temps plus tard, j'ai retrouvé mes trois étoiles à Paris, rue Balzac. En 2003, j'ai ouvert " Sketch " à Londres, puis un second établissement à Paris " le Gaya Rive Gauche ", plus simple que le premier. Puis l'ouverture de restaurants à Tokyo, Hong Kong, Dubai et enfin Séoul ont suivi.D'où vous vient cette passion pour la cuisine ?C'est une expression, un moyen de communiquer avec les autres. Mais il faut aussi avoir du talent pour l'art culinaire.Quel est votre plat favori ? Vous êtes salé ou sucré ?Ce serait réducteur d'avoir un plat préféré. Je suis un faiseur de saveurs donc tout est sujet à expérience. Le meilleur repas reste toujours à venir. Chaque détail est important. Je bricole des choses pour parvenir à une émotion.Pourquoi la French cuisine a-t-elle autant de succès selon vous ? Quelle est sa spécificité ?La cuisine française est un " savoir-faire ", c'est une référence. Certes, il y a la mondialisation mais chaque chef a sa spécificité. L'émergence de nouvelles saveurs vient du monde entier : Espagne, Italie, Grande-Bretagne, Etats-Unis… Comment parvenez-vous à créer de nouvelles recettes ? Quelles sont vos sources d'inspiration ? Sur votre site vous parlez de peinture…La créativité se cultive, se travaille, se réfléchit. C'est un rituel de chaque jour. Il faut du talent c'est certain, mais aussi un état d'esprit pour aller chercher et explorer de nouvelles recettes.Vos restaurants sont à Paris, Londres, Tokyo, Séoul, HK et maintenant Dubai. Pourquoi Dubai ? Qu'aimez-vous particulièrement à Dubai ?C'est ma rencontre avec Tom Meyer, le Directeur Général de l'InterContinental qui a été déterminante. Plus généralement, c'est une relation d'hommes, une qualité, un enthousiasme qui provoquent les choses et non le côté business et mercantile. Le succès du restaurant est dû à une équipe formidable qui travaille avec intelligence pour soutenir ce type de cuisine. Par exemple, à Séoul, cela est plus compliqué, même si le restaurant est plus luxueux, plus grand etc… Le fonctionnement et la politique managériale sont totalement différents.Votre bibliothèque est très éclectique, on y trouve Stefan Zweig, Jacques Attali, Guy de Maupassant… Est-ce que la littérature tout comme la peinture vous inspirent ? Je ne suis pas un intellectuel mais un chef. J'ai une vie pleine et donc quand je me lance dans une lecture, je m'absorbe totalement. Je lis quand je voyage et d'ailleurs je perds beaucoup de livres dans l'avion ! Dernièrement, j'ai adoré Jean Echenoz et je vais prochainement lire un auteur hongrois.Vous avez déjà publié 4 livres et avez 5 restaurants. Quels sont vos futurs projets ?J'ai pour projet de publier un livre musical qui s'intitulera " Petit traité de cuisine pour un artiste en robe de chambre " en collaboration avec un musicien québécois.Je rêve aussi de rédiger un livre de cuisine simple et pratique destiné aux femmes et aux mamans et qui répondrait aux besoins quotidiens. C'est très difficile, beaucoup d'auteurs ont déjà connu des échecs. Mais, honnêtement, j'ai tellement peu de temps en ce moment, je ne sais pas quand je pourrais le réaliser…Sinon, je vais ouvrir prochainement un restaurant à Las Vegas. J'aimerais beaucoup NYC, mais c'est plus compliqué, la concurrence est rude, enfin ce n'est pas pire qu'à Paris ! Il y a quelque temps déjà, je devais signer avec un prestigieux hôtel, un 10 septembre 2001 pour être exact, mais cela ne s'est pas fait…Si vous n'aviez pas été dans le domaine de la restauration, quel secteur vous aurait intéressé ?J'ai toujours voulu être cuisinier et j'étais certain de faire perdurer la tradition  familiale donc je n'en ai aucune idée. J'étais en quelque sorte " déterminé " à continuer dans l'art culinaire.Quels sont les restaurants à Dubai que vous recommanderiez ?J'aime les restaurants qui offrent de la substance, de l'authenticité, donc je recommanderais Kisaku au Al Khaleej Palace par exemple. J'aime les mets sans tricherie et le danger est de tomber dans le clientélisme. Enfin le jeu de ce que j'aime… un paysMalheureusement, je ne peux pas résumer mes endroits favoris à un pays. Je dirai plutôt un village voire même un quartier. L'homme est dépossédé et arraché à ses racines dans ce monde de globalisation. J'aime cette citation " penser global, vivre local ". Il faut tenter de résister et ne pas se perdre, perdre son identité, oublier d'où l'on vient. Jim Morrison disait " mon corps c'est ma maison ", je ressens cela. Donc, pour répondre à votre question, je fais construire une maison à Belle-Ile, j'ai une maison dans le Perche… Tous ces endroits sont des îlots de quiétude que j'aime et qui me correspondent.un peintrePollock, Twombly et Soulage. D'ailleurs, en parlant de ça, il y a une expo de Soulage qui s'annonce exceptionnelle au Centre Pompidou à Paris. Je crois que j'irai au vernissage.un filmJ'aime Claude Sautet pour son humanité. C'est un homme au cœur de ses histoires. Dans un autre style, j'aime Fellini, mais c'est plus sordide…Un grand merci au Chef Pierre Gagnaire d'avoir pris le temps de répondre à dubaimadame et aussi un merci chaleureux à Étienne Haro, directeur de Reflets, qui a pu rendre possible cet entretien.Reflets par Pierre GagnaireTel : 04 701 11 11
Galler vient d'ouvrir un café au Mall of Emirates, de quoi ravir le palais des aficionados de chocolat.Galler, c'est avant tout une réussite incroyable au Moyen-Orient. Voyez par vous-mêmes: quelle que soit la température extérieure, impossible de résister aux multiples choix de chocolats chauds que vous réserve la carte. Servis dans les théières et tasses orangées bordées d'une fine dorure caractéristiques de Galler, le cacao en poudre ou le chocolat façon mi-crème mi-mortier ne sont plus que de lointains souvenirs, de piètres tentatives pour arriver à ce que Galler a réussi – un « real hot chocolate » comme l'annonce de manière péremptoire le menu – c'est-à-dire un chocolat à la fois onctueux et léger, une infusion veloutée de votre drogue préférée. Laissez vous tenter par la « cup », voire le « pot », aromatisé ou non, à la cannelle, à la noisette, au café,... Pour les fans de thé vert, le « Chocolat-Thé » risque de déclencher des émois. En premier lieu, il s'agit de se concentrer sur la mousse de thé vert macha qui s'épanche sur votre chocolat chaud avant de laisser place à une combinaison de saveurs insoupçonnée. Pour les curieux, tentez l'aventure ludique des chocolats du 14e, 16e et 18e siècle. Le plateau sur lequel se déroule cette promenade historique vous permet de découvrir en soulevant chaque tasse, quelles sont les épices qui dominent le chocolat d'époque que vous buvez. Enfin, pour les gourmands en tout genre, les crêpes, pâtisseries et crèmes glacées ne font pas défaut – loin de là. Notons aussi un service attentif, ce qui ne gâche rien.Le succès de Galler au Moyen-Orient se voit bien aux Emirats notamment, où Galler a ouvert plusieurs boutiques et cafés à Dubai et à Abu Dhabi. Au Wafi Mall. Galler a joué sur un cadre traditionnel, voire nostalgique. Au Mall des Emirats, le cap change pour une formule plus ouverte aux passages, aux tendances. Le choix de s'installer à côté du Virgin Megastore – et de ses haut-parleurs, il faut bien le dire - n'y est certainement pas pour rien, une symbiose qui est tout autant un défi pour la marque belge.Il y avait déjà une boutique Galler cachée au fin fond du magasin Harvey Nichols, mais cette nouvelle ouverture permet à un public plus large de découvrir une chocolaterie et des plats type bistrot de qualité, à emporter ou à consommer sur place.Idées cadeaux:-Des pralines 'volcaniques': quatre types de pralines dans un coffret élégant qui provoquent de surprenants effets comme la bien nommée « explosion ». On vous laisse découvrir de quoi il retourne...-Kaori: concept mêlant art et chocolat, où on peut tremper comme un pinceau des baguettes de chocolat dans des petits pots d'épices, si ce n'est de peintureIdées goûter:-Les fameuses Langues de chat qui proviennent de la collaboration avec l'auteur de la BD «  Le chat » Philippe Geluck-La pâte a tartiner à la noisette devrait sérieusement concurrencer le pot de nutella classiqueAnnexe: les adresses Galler aux EmiratsAbu DhabiAl Wahda MallTél: 02.443.71.47Marina MallTél: 02.681.85.66DubaiMall of the EmiratesTél: 04.409.88.88Dubai MallLower Ground FloorTél: 04.339.96.20Dubai Marina MallTél: 04.399.78.16 Wafi CityTél: 04.327.91.20
Vous êtes un oiseau de nuit et vous adorez diner en extérieur ou passer le weekend dans un hôtel 5 étoiles, alors ces bons plans sont pour vous.Dubaimadame vous offre la possibilité de profiter de votre séjour en dépensant le moins possible. Suivez le guide ! Le programme SIRIUSSIRIUS est un programme de récompenses et reconnaissances. Vous pouvez gagner 1 point Sirius chaque fois que vous dépensez 3US$ en dîner, séjour et shopping à n’importe quel Hôtel et Resort du groupe Jumeirah situé à Londres, Dubaï et New York, permettant ainsi d’atteindre rapidement une récompense rapidement.Vous pouvez aussi gagner 1000 points Sirius chaque mois quand vous séjournez dans une « Jumeirah Livng Serviced Residence ». En tant que membre, vous pourrez profiter de votre statut d’hôte spécial : vous pourrez être surclassé et ne serez jamais refusé pour aucun des services même en haute saison.Il existe ainsi 3 statuts membre :-    Blue (10 à 1500 points)-    Silver (1501 à 4000 points)-    Gold (plus de 4001 points)Enfin, vous pourrez bénéficier de privilèges avec d’autres partenaires tels que Arabian Adventures, Lucky Brand Jeans, Explorer Publishing, Monet & Co, Juicy Couture, The Times etc…Exemples d’avantages30% de remise automatique sur la nourriture et la boisson pour tous les détenteurs de la carte Sirius payant avec une carte de crédit VISA.Si le paiement est en espèces, voici les remises effectuées pour les détenteurs de la carte SIRIUS :Blue : 10% de remiseSilver : 15% de remiseGold : 25% de remiseSite Web : www.jumeirah.com/Sirius/The EntertainerCréé en 2001, « The Entertainer » connaît un succès grandissant auprès des résidents des Émirats. En effet, son objectif est simple : rendre accessible un repas dans un restaurant. Ainsi, « The Entertainer » fournit des coupons de réductions pour une valeur de 90,000dhs dans plus de 300 endroits de Dubaï et des Émirats du Nord sur le principe suivant : 2 repas pour le prix d’un seul.Il propose des promotions dans divers secteurs : restaurants, cafés et clubs, fast food, beauté, sports, loisirs…La prochaine édition de « The Entertainer 2010 » sera disponible dès novembre et proposera encore plus de réductions que le précédent. Vous le trouverez dans toutes les librairies des Émirats.Son prix est actuellement de 299dhs pour une durée de 1 an.Il existe d’autres versions :- Entertainer Abu Dhabi- Fine Dining - The Body UAE- Entertainer KidsSite Web : www.theentertainerme.comLes réductions grâce à la CB VISAEt pour ceux qui ne veulent pas s’embarquer dans un programme de fidélité, il reste quand même un moyen de bénéficier de réductions via une carte de crédit VISA.Conditions :- 4 à 12 personnes- Dîner dans un restaurant du groupe Jumeirah (excepté Burj Al Arab)- Applicable sur la nourriture et la boisson- Paiement avec une carte de crédit VISARemises :0-249dhs : 15% de remise250-500dhs : 20% de remise501-750dhs : 25% de remise751-999dhs : 30% de remiseSite Web : http://www.dubaifirst.com/en/credit-cards-benefits/tc-for-visa-dining-offer.html  
Aujourd’hui est le premier jour du Ramadan. Mois de spiritualité, de piété et de paix, le Ramadan est un moment sacré. Dédié principalement  à la prière, c'est également un appel à la charité et à l’aide de son prochain. C’est le mois du don de soi. Au delà de l’aspect spirituel c’est aussi une série de longues et  belles soirées en famille et entre amis. Mais exit la pizza et toute tentative de cuisine moléculaire. A la maison, le seul repas de la journée est cuisiné avec soin et la cuisine se doit d’être particulièrement authentique. Selon Anthelme Brillat-Savarin « La découverte d’un mets nouveau fait plus pour le genre humain que la découverte d’une étoile ». Pour les non-musulmans c’est donc l’occasion idéale de découvrir de nouvelles saveurs d’abord parce que l’ambiance s’y prête et surtout parce que pratiquement tous les hôtels de la région offrent des buffets spécial Iftar (rupture du jeûne) a des prix très raisonnables, et cela à commencer par le Burj Al Arab qui offre un buffet a 290 AED par personne. Si vous n’y avez jamais mis les pieds c’est maintenant ou jamais ! Vous estimez que ça reste excessif ? Pour 165 AED par personne  vous pouvez toujours  admirer l’hôtel de l’extérieur en vous rendant au Jumeirah Beach Hotel - Diwan Al Khayal (tel 04 406 85 99). Toujours sur Jumeirah Beach Road et dans une atmosphère décontractée Madinat Jumeirah avec sa Khaymat Al Bahar (traduisez : tente sur la plage) joint l’agréable à… l’agréable 04 366 67 30. Un peu plus loin, un  décor somptueux vous attend au Tajine du One and Only Royal Mirage (tel 04 399 9999). En quête de sérénité ? Pourquoi ne pas se rendre  au cœur du désert en se rendant à Bab Al Shams - Al Hadheerah 04 809 61 00 c’est l’évasion garantie. Pour changer de décor (aux sens propre et figuré), tentez l’expérience au Hyatt Regency - Al Dawar. En tournant (la plateforme du sol uniquement) vous aurez des vues différentes. Il s’agit de l’unique restaurant « rotatif » du moment (tel 04 209 66 66). Ceci dit, si ça ne vous amuse pas de tourner en rond et que vous trouvez plus amusant de sortir entre filles et bien direction le Dubaï Ladies Club. Pas besoin d’être abonnée au club pour profiter de la tente du Ramadan  (tel 04 349 99 22). Avez-vous essayé la cuisine perse ? À découvrir au Radisson Blu  Hotel Shabestan (tel 04 222 71 71) ou au Hyatt Regency Dubaï (tel 04 317 22 22). Las(se) des hôtels ? Vous pouvez toujours vous restaurer dans un Mall. Au Wafi vous trouverez le Khan Murjan Restaurant (tel 04 324 45 55). Au  Mall Of The Emirates : Almaz by Momo (cuisine  du Maghreb) (tel 04 409 88 77.) Savoyard? Et si avec tout cela c’est finalement la Savoie qui vous manque vous pouvez toujours vous offrir un Iftar au Kempinski Hotel ou vous aurez une vue imprenable sur le mont enneigé de… Ski Dubaï. Pour finir et comme je parlais d’authenticité au début de mon article, j’insiste pour que vous alliez au Sheikh Mohamed Centre for Cultural Understanding (tel 04 353 66 66). Ancienne maison traditionnelle (a elle seule, cette demeure située dans le quartier ancien de Dubaï vaut le détour). C’est peut-être le seul endroit où vous aurez la chance de déguster des spécialités locales ou purement émiratis. Les plats sont préparés par la mère du responsable du centre en personne ! Et croyez moi cela n’a rien avoir avec la cuisine libanaise. C’est aussi un véritable moment d’illumination. Des volontaires émiratis vous font découvrir la culture locale et répondent à toutes vos questions. Durant le Ramadan, le Centre vous invite (pour 75 AED) à la dégustation de la cuisine émiratie trois fois par semaine (mercredi, jeudi et samedi). Voilà. Comme vous le voyez il y en a pour tous les goûts. J’espère que cette sélection vous sera utile, et je suis sure que grâce au bouche à oreille vous découvrirez  une multitude d’endroits (ce serait sympa de nous les communiquer). Naturellement, pour la plupart des restaurants il est vivement conseillé de réserver à l’avance. Et puis pour finir un dernier conseil, remettez tous vos projets de régime à plus tard car pendant cette période les desserts sont absolument divins ! Bon appétit !
  1. Les + lus
  2. Les + récents