Les statistiques sur le sujet varient mais il est communément admis qu’environ 30% des adultes ronflent. Ronfler peut causer un manque de sommeil tant pour le « ronfleur » que pour celui ou celle qui en partage la vie. Et qui dit manque de sommeil dit coup de pompe en pleine journée, irritabilité et manque de concentration. Plus grave encore, ronfler peut aussi être un symptôme du syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS), un trouble de la santé où les tissus qui se trouvent dans la voie respiratoire s’affaissent en dormant, arrêtant ainsi le passage de l’air dans les poumons.Il faut savoir qu’un SAOS non traité peut contribuer au développement de deux types de diabète, à la pression artérielle, à un rythme cardiaque sortant de la normale, à une insuffisance ou à un arrêt cardiaque. Le service pulmonaire ( Pulmonary Function Laboratory) de Mediclinic City Hospital a les moyens de procéder à une évaluation  du sommeil qui permettra de confirmer ou non un diagnostique de SAOS et d’évaluer la gravité du syndrome dans votre cas particulier. Les options de traitement incluent la « ventilation en pression positive continue » : une ventilation mécanique (ou respiration assistée) permettant de prévenir l’affaissement des tissus de la voie respiratoire. Le Pulmonary Function Laboratory est dirigé par le docteur Asif Sattar, Consultant Pulmonologist, 12 ans d’expérience dans les services de la santé en Angleterre. Son expertise inclue aussi le traitement de l’asthme, l’emphysème, la bronchiectasique. Pour plus de renseignements, contacter le service pulmonaire de Mediclinic City Hospital via l’email suivant : emailProtector.addCloakedMailto("ep_591633d4", 1); ou par téléphone 04 435 9999
Aujourd’hui quand on parle Botox, on pense tous à cette intervention maintenant commune visant à traiter les rides et ridules. Mais le saviez-vous? Le Botox a bien d’autres fonctions importantes dont le traitement de la transpiration excessive ou  « hyperhidrose ».L’hyperhidrose se caractérise par un taux de transpiration supérieur à ce dont le corps a finalement besoin pour réguler sa propre température. Alors que nous transpirons tous quand nous avons chaud, que nous faisons de l’exercice ou que nous nous sentons stressés, les personnes souffrant d’hyperhidrose suent abondamment et sans nécessairement avoir besoin d’un déclencheur.  Bien qu’autant d’hommes que de femmes peuvent souffrir de cet inconvénient, nous ne sommes surprises d’apprendre que ce sont surtout les femmes qui recherchent un traitement pour y mettre fin.Une transpiration excessive peut affecter tout le corps dans sa globalité ou seulement quelques zones spécifiques comme les mains, les pieds les aisselles et l’aine. Cela peut être le symptôme d’une maladie telle que l’hyperthyroïdie, le diabète, ou une maladie cardiaque.  Et il est plus commun que cette hyperhidrose arrive avec l’âge. Ceci dit, un bon nombre des personnes en souffrant sont des personnes en bonne santé ! Il s’agit là « d’hyperhidrose primaire » qui en principe se déclare à l’adolescence et parait être génétique. La cause en est inconnue. L’anxiété peut bien sûr exacerber la sudation chez certaines personnes ainsi que la caféine, certains aliments et même certaines odeurs ! Bon nombre de personnes atteintes d'hyperhidrose en souffrent sur les plans social et professionnel. Par exemple, lutter pour dissimuler des auréoles sous les aisselles pendant une réunion ou une présentation peut se révéler très stressant mais aussi limiter la mobilité et l’expression corporelle.Quand à cela s’ajoute parfois une odeur désagréable*, imaginons l’embarras causé… Si vous souffrez d’hyperhidrose, vous savez de quoi il est question et des implications sur le plan social. Mal à l’aise à l’idée de serrer des mains ou à lever le bras, à avoir un rapport de proximité même… La bonne nouvelle c’est qu’il existe des traitements contre l’hyperhidrose incluant bien sur des anti-transpirants et des prescriptions médicales mais aussi des injections de Botox, une solution qui fait de plus en plus d’émules. Comment ça marche ?Le Botox bloque les nerfs qui sont à l’ origine de la transpiration. On fait les injections dans la zone concernée et si ce n’est un léger inconfort dû à l’insertion de la fine aiguille en elle-même, il n’y a aucun effet secondaire et surtout les résultats sont hyper probants. La procédure en elle-même ne prend pas plus de 20 minutes et ses effets durent entre 6 et 12 mois. Mediclinic City Hospital pratique ces traitements de l’hyperhidrose par injection de Botox, grâce au Dr. Anwar Al Hammadi, dermatologue certifié auprès de l’ordre des médecins américain. Durant tout Juillet et Aout, Mediclinic City Hospital offre une réduction de 50% sur les injections de Botox pour traiter la transpiration excessive ainsi que 25% pour tout ce qui est épilation définitive au laser. Pour plus d’information et pour prendre RDV, appeler le 04 435 9999 ou emailer au emailProtector.addCloakedMailto("ep_3d746d5e", 1); *Si la transpiration elle-même est sans odeur, son contact avec la peau crée des bactéries et se sont celles-ci qui causent l’odeur.
Qu’est ce que l’eczéma?L’eczéma est un terme qui définit tout un groupe de conditions médicales qui ont pour effet une inflammation ou une irritation de la peau. Le type le plus commun en est la dermatite atopique, ou eczéma atopique. L’atopie est une prédisposition génétique à faire des allergies. Un atopique peut donc faire de l'eczéma, de l'asthme, une rhinite, une conjonctivite...En France l’eczéma affecte environ 15% des enfants jeunes (moins de 7 ans) et 2% des adultes et enfants plus grands. La plupart des enfants jeunes qui ont de l’eczéma s’en débarrassent vers 10 ans, certains pourtant continueront à en avoir les symptômes plus ou moins régulièrement tout au long de leur vie. La bonne nouvelle c’est que cette maladie peut tout à fait être contrôlée, à l’aide d’un traitement approprié. Q & R avec le Dr. Bazza:Les enfants souffrent-ils d’eczéma dès la naissance ou cela peut-il arriver plus tard pendant leur enfance ? L’eczéma n’est pas présent à la naissance, il se développe plus tard.  Il y a 2 types d’eczéma: l’eczéma atopique infantile qui se manifeste à quelques semaines de la naissance et qui disparait avec le temps ; dans le second type l’eczéma peut survenir plus tard durant l’enfance et peut subsister pour devenir un eczéma « adulte » .  Mais bien entendu tout dépend de pas mal de facteurs dont l’historique familial en ce qui concerne les allergies, l’asthme etc. Quelles sont les premières mesures à prendre avec un bébé qui fait de l’eczéma? Il faut hydrater la peau du nourrisson en permanence, éviter les facteurs identifiés contribuant à déclencher ou empirer l’eczéma de votre enfant, utiliser un savon spécifiquement conçu pour ce genre de pathologie et enfin habiller le bébé de vêtements en fibres naturelles.  Si l’eczéma est sévère, votre docteur peut prescrire une crème stéroïde topique douce ou des antihistaminiques.  Est-ce qu’il y a différents types d’eczéma infantile ? Oui. Cela inclus l’eczéma atopique infantile dû à une sensibilité aux allergènes extérieurs, l’eczéma discoïde, l’eczéma causé par la dermatite de contact, et l’eczéma dû à une allergie au lait. Existe-t-il des remèdes naturels efficaces ? Il n’y a pas vraiment de remède à l’eczéma, mais les enfants finissent la plupart du temps par s’en débarrasser dans les cas bénins ou simples du moins.  Le plus important est d’éviter tout facteur déclencheur et bien sûr de suivre les avis médicaux. Un enfant peut il souffrir d’eczéma à vie ?  Dans certains cas oui, et cet eczéma peut changer, prendre d’autres formes et évoluer différemment.  Est-il lié à / exacerbé par les allergies?Oui, l'eczéma peut être causé par les allergies.Y at-il des produits topiques ou des denrées alimentaires que les enfants atteints d'eczéma devraient éviter?Les parents doivent surveiller leurs enfants de près pour voir ce qui déclenche leur eczéma. Les facteurs déclenchant courants comprennent le lait, les tissus, les couches, la lessive, les allergies alimentaires, les changements de température et de temps - si l'un de ces facteurs est identifié comme un déclencheur, il doit être minimisé ou évité quand c’est possible.Des questions? Contactez Dr. Mohammad Bazza ou Dr. Anwar Al Hammadi chez Mediclinic City Hospital@ 04 435 9999.Mediclinic City Hospital appartient au groupe Mediclinic Middle East, ainsi que Mediclinic Welcare Hospital, Mediclinic Dubai Mall, Mediclinic Ibn Batutta, Mediclinic Meadows, Mediclinic Arabian Ranches, Mediclinic Mirdif, Mediclinic Al Qusais, Mediclinic Beach Road et Mediclinic Al Sufouh. Vous pouvez visiter www.mediclinic.ae pour plus d’informations.
... Afin éviter les mauvaises surprises.Avoir une bonne assurance médicale est l’une des protections les plus importantes pour un expatrié, d’autant plus si sa famille le suit dans l’aventure.Entretien avec Fabienne Lucas, de chez Pierre et Placements*.Le modèle français reste l’un des plus performants au monde et cela a un double tranchant : les français de sont pas habitués à se poser les bonnes questions concernant les assurances santé privées.C’est encore plus vrai dans les pays du Golfe qui sont de maturité et de législation variables. Ici il est important de mettre en place une vraie stratégie de protection adaptée à chacun car en effet chaque cas est unique et il n’y a pas de solution pré formatée à une situation.La première des questions à se poser est de savoir s’il est plus profitable de continuer à cotiser à la CFE pour la partie maladie et de compléter avec une assurance complémentaire, comme on le ferait en France avec la Sécurité Sociale, ou de passer sur une assurance totalement privée qu’on a l’habitude d’appeler “au premier euro”, sous-entendant que le premier euro dépensé pour des frais médicaux sera remboursé par l’assurance privée.Il n’y a pas de réponse stéréotypée à cette question. Tout cela se choisit en fonction de l’âge, du sexe, de la composition familiale, des déplacements géographiques et de la situation médicale personnelle. Aucun détail n’est à négliger dans l’analyse pour permettre de trouver la meilleure couverture à apporter.Même si votre employeur ou celui de votre conjoint met à votre disposition une assurance santé, il est toujours intéressant d’en faire faire l’analyse par un professionnel afin de s’assurer de son adéquation avec votre situation personnelle et vos besoins et de la compléter si nécessaire.  L’assurance santé est donc incontournable mais quelles sont points à vérifier avant de choisir son prestataire?Une vraie stratégie est à adopter en prenant en compte des paramètres importants comme son budget, les couvertures désirées, les réseaux d’hôpitaux, les services offerts par l’assureur et sa fiabilité à long terme:La zone de couverture : à adapter en fonction des préférences et des besoins. Traitements en France ? Déplacements fréquents ? Selon les zones couvertes, le budget sera totalement différent. On pense souvent à tort qu’avoir une assurance rapatriement fait que l’on pourra aller se faire soigner en France en cas de pépins. C’est totalement faux puisque la compagnie ne décidera d’envoyer le patient en France que si le soin ne peut être prodigué sur place. Il est donc bon de pouvoir choisir en totale liberté son lieu de soins surtout si ceux-ci sont sensibles.Les couvertures dont vous avez besoin : faites très attention au cas des maladies préexistantes du type diabète et hypertension ou des actes médicaux importants que vous avez subis à cause de maladies plus ou moins graves. Il est impératif de verifier les limites des “conditions préexistantes” avant toutes décisions car les remboursements médicaux seront capés par cette limite.Attention à l’impact des couvertures dentaire, optique, en kinésithérapie, ostéopathe et autres médecines non “classiques”… il est parfois moins onéreux de ne pas les prendre en couverture d’assurance et de les payer directement en fonction de sa consommation personnelle de ce type de services.Le réseau d’hôpitaux accessibles : comme il existe une grande disparité dans la qualité des services dans le Golfe, il est important de vérifier le réseau accessible ou remboursé par votre protection sociale.La franchise : certainement la notion que les français comprennent le moins. Il s’agit du montant que vous aurez à débourser lors de chacune de vos visites ou actes médicaux. Une franchise haute (100 à 150 AED) permet de réduire le coût annuel de l’assurance privée de manière substantielle. Une franchise basse (0 à 50 AED) aura l’effet inverse.Les délais d’attente : certaines couvertures sont soumises à des délais d’attente avant leur activation. Pour les frais liés à l’accouchement (12 mois en moyenne), les frais dentaires (6 à 12 mois) et les maladies préexistantes (12 mois)Les services complémentaires offerts par l’assureur ne doivent pas être négligés pour le confort au quotidien : l’existence et l’étendue du tiers payant sont les plus importants, rapidité des remboursements, numéro d’urgence à disposition…Et avant tout solidité et fiabilité de l’assureur. En effet, seules des compagnies ayant une structure financière solide pourront assurer vos remboursements quels qu’en soient les montants, certaines couvertures pouvant aller jusqu’à plusieurs millions d’euros sur des maladies lourdes.Il est important de bien choisir ses partenaires comme dans tous les domaines. Il ne faudrait pas être lâché au moment où vous en auriez le plus besoin.Le rôle du Cabinet Pierre et Placements  est justement de vous aider à trouver des réponses et des solutions à votre cas particulier puis à vous mettre en relation avec leurs fournisseurs de services choisis en toute indépendance et selon un procédé de sélection très rigoureux.Ce service s’offre à tous, quelque soit la situation de chacun.Pierre et Placements en bref:Existe depuis 2003, s’adresse à une clientèle de français résidents, de non-résidents et d’investisseurs internationaux installés au Moyen Orient.Il s’agit d’un cabinet entièrement indépendant qui répond aux besoins de sa clientèle en toute intégrité et objectivité.L’équipe est constituée de professionnels généralistes du patrimoine mais toutefois chacun est expert dans un secteur d’activité particulier : juriste, financier, professionnel de l’immobilier, fiscaliste afin de répondre au mieux aux attentes des clients.Services :-    Constituer, développer et diversifier un capital ou un patrimoine immobilier-    Gérer un patrimoine existant et l’optimiser-    Générer un revenu principal ou complémentaire notamment en vue de la retraite-    Protéger le conjoint en expatriation-    Protéger les enfants et leur avenir en préparant leurs études.Vous voulez en savoir plus ?Pierre et Placements effectue une permanence tous les troisièmes dimanche du mois au Four Points Sheraton de Sheikh Zayed Ils sont disponibles aussi et surtout lors de rendez-vous personnels.emailProtector.addCloakedMailto("ep_fa141b89", 1);+971504515607
DubaiMadame.com a eu le privilège d’être invitée à l’inauguration de la nouvelle clinique dentaire du Dr. David Rozé, notre implantologiste français, qui a rassemblé autour de sa spécialité d’autres experts dans les différents domaines dentaires. Nous en avons profité pour faire un tour du propriétaire et interviewer David sur son lieu de travail. Déjà dès votre arrivée, le valet parking vous fait comprendre qu’ici on prendra grand soin de vous. L’atmosphère très design de la clinique aussi change les repères habituels et on s’y sent très bien… en dégustant un café Nespresso offert dès votre arrivée.DubaïMadame.com (DM) : David, qu’est ce qui fait de vous des experts ?Dr. David Rozé (DR) : Cela passe par des nouveaux instruments, les meilleurs matériaux proposés sur le marché  comme le  CEREC : un appareil qui permet de réaliser en 3D des couronnes adaptées à votre dent puisque celui ci va tailler dans un bloc de céramique la couronne à partir d’une image 3D de votre dent. On a donc un produit fini parfaitement ajusté. Cette procédure permet au patient d’avoir tout de suite sa couronne définitive. On gagne du temps, de l’argent et surtout du confort et de la sécurité sanitaire. C’est particulièrement important dans le cas de l’implant où grâce au scanner dentaire, on réduit les risques d’infection. Le traumatisme est limité car avec son logiciel, nous visualisons l’os sans avoir à ouvrir au préalable et mettons en place la procédure chirurgicale la plus adaptée à chaque cas. On réduit les inflammations donc les douleurs et saignements… et tous les risques qui en découlent.  Nous disposons aussi d’un bloc opératoire qui nous est propre avec une salle de décontamination pour vraiment contrôler de A à Z toutes les étapes, toujours pour la sécurité et le confort des patients. Nous avons aussi notre microscope qui permet, sur place, à la fois de poser rapidement un diagnostique, mais aussi de réaliser les dévitalisations ou les chirurgies sous microscope. Nous allons très prochainement introduire aussi le fameux gaz hilarant qui permet une sédation consciente pour détendre les patients très anxieux.Je travaille aussi avec l’ozone thérapie : c’est un traitement naturel qui permet d’assainir et d’éliminer toutes les bactéries de façon naturelle, sans produits chimiques. Cette procédure est plus efficace : il n’y a presque plus besoin d’antibiotiques. Avec une goutte d’ozone dans la cavité, on réduit la douleur, le risque d’inflammation et d’infection et on obtient une meilleure cicatrisation. C’est cette expertise relativement novatrice comme pour l’ozone ou le Cerex qui permet d’apporter aux patients des solutions qui vont vers un meilleur confort de soins dentaires et une sécurité totale.DM : Vous êtes en train de me dire qu’aller chez le dentiste va devenir une partie de plaisir ?DR : C’est notre vœu, nous sommes tous passionnés par notre métier et  nous voulons valoriser le temps que le patient va passer chez nous. Transformer son expérience sensorielle en proposant des écouteurs wifi qui permettent d’écouter  ce que l’on veut : sa musique, son émission de radio, et de se détacher de son traitement en n’entendant plus le bruit de la turbine, de la fraise. Grâce à l’écran placé au plafond, le patient pourra aussi regarder le programme de son choix. Même la lampe - le scialytique - a été miniaturisée (très puissante mais dans un halo limité) pour permettre aux dentistes de travailler avec précision sans éblouir le patient inutilement.Nous voulons mettre en confiance le patient par la constitution d’une équipe d’experts et de traitements judicieusement administrés, lui proposer une expérience nouvelle : occuper ses cinq sens pour bannir toutes idées traumatiques d’un rendez-vous chez le dentiste, lui apporter un service supérieur à court terme avec la gestion des feuilles de soins par internet. De même, une clé USB est remise au patient comportant  son dossier radiologique. De plus avec mon équipe, nous avons mis en place des kits pour les patients. A la fin de chaque rendez-vous, vous repartez avec un KIT composé d’une fiche informative sur la marche à suivre pour la santé de vos dents selon votre pathologie, des produits de soins et médicaments, des échantillons pour essayer de changer vos habitudes quand elles sont mauvaises, pour vous aider à parvenir à une hygiène bucco-dentaire optimale. Nous souhaitons vous éduquer pour finalement ne vous voir que pour des check-up, et de moins en moins pour des procédures lourdes et intrusives…DM : Comment avez-vous choisi votre équipe ?DR : Eva est suédoise et c’est une dentiste qui m’envoyait beaucoup de patients. Je connais la qualité de son travail comme elle celle du mien et donc l’envie de monter ensemble une clinique est devenue de plus en plus urgente et naturelle pour nous. Fabien a été recruté par mon épouse pour sa clinique pour enfants (TCMC) et ce fut une grande rencontre professionnelle et amicale. Il est français et vient une dizaine de jours par mois maintenant et son expertise aussi bien pour les enfants que pour les adultes est un atout à Dubai. Il a une très grande connaissance de tous les produits sur le marché de l’orthodontie et peut choisir la meilleure technique  thérapeutique pour un résultat rapide, optimal, et adapté à chaque configuration, chaque patient, chaque bouche.Kate est polonaise et j’ai travaillé longtemps avec elle. Je sais qu’elle est une experte en hygiène bucco-dentaire.  Elle est très douée en particulier pour le blanchiment. Elle a une très longue expérience pour faire le meilleur dosage sans abimer les gencives tout en obtenant un résultat parfait. Elle est d’ailleurs très sollicitée par d’autres cliniques.DM : Une clinique que nous vous recommandons donc fortement, qui est souvent moins chère que ses concurrents directs (j’ai appelé trois de ses concurrents pour le blanchiment et le détartrage, Dr. Rozé and Associates est au même prix voire 20% moins cher!). Une clinique toujours à la pointe et d’ailleurs je ne saurais que trop vous suggérer de suivre le lien ci-dessous pour découvrir leur Harlem Shake ! Dr David Rozé et AssociatesJumeirah Beach RoadUm suqueim2, DubaiFace à Dubai London Clinic Hospital M : 050 575 0511Tel : 043881313Fax : 04 328 13 23www.dradubai.aehttps://www.facebook.com/DrRozeDentalClinic
Malheureusement, la plupart d’entre nous connait au moins une personne ayant souffert d’un accident cardiovasculaire ou a une crise cardiaque. S’il est vrai que la France est moins “touchée par les maladies cardiovasculaires que les pays anglo-saxons et ceux du Nord de l’Europe, ces affections demeurent la première cause de mortalité dans l’hexagone, devant les cancers. A travers le monde, le nombre de décès imputables à ces maladies ne cesse, quant à lui, de s’élever au fur et à mesure que d’autres pathologies se raréfient, que les populations  vieillissent et qu’elles adoptent un mode de vie plus occidental.”En France, on estime qu’il y a 110 000 à 120 000 infarctus par an par exemple.Comment alors faire pour garder un cœur en bonne santé? Il y a une multitude de solutions: la pratique régulière d’un sport, une alimentation saine et équilibrée, traiter une pression artérielle au dessus de la moyenne etc…Les choix que vous faites chaque jour sont pour beaucoup dans la santé de votre cœur et de vos vaisseaux sanguins. Il est bien sûr tout aussi important d’être à l’écoute de son propre corps et de tout symptôme éventuel. Selon le Dr. Zuhair Yousif, Cardiologue à Mediclinic City Hospital, toute douleur dans la région du Cœur, des palpitations et/ou un souffle court, des étourdissements, peuvent être le signe que quelque chose ne va pas.  Avoir une activité physique suivie et faire des tests réguliers sont des moyens préventifs importants et efficaces pour éviter tout problème cardiaque. D’autant plus qu’une détection précoce peut faire des merveilles, parlez-en à votre médecin! « Les maladies cardiovasculaires (cœur et vaisseaux sanguins) sont la principale cause de décès dans le monde. Cela comprend également d'autres maladies qui peuvent être évitées, comme les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux etc. Malgré les améliorations récentes apportées par les nouveaux  traitements,  le taux de mortalité dans la région est encore élevé », explique le Dr Zuhair.Il y a un certain nombre de facteurs de risque quand on en vient aux maladies cardiovasculaires. Notamment, ces risques sont plus ou moins importants selon votre niveau d'activité physique et selon votre régime alimentaire depuis l’enfance. Évidemment, le tabagisme augmente ces facteurs de risque.Dans plus de 90% des cas, le risque d'une première crise cardiaque est lié à 9 facteurs potentiellement évitables qui sont :1. Fumer / usage du tabac2. Mauvaise alimentation3. Taux de cholestérol élevé4. Surpoids / obésité5. Manque d'activité physique6. Hypertension7. Diabète8. Stress psychologique 9. Consommation excessive d'alcoolPrendre conscience de ces risques puis modifier son comportement en conséquence peut dès lors réduire efficacement  la probabilité de développer une maladie cardiovasculaire.Dr. Zuhair fournit quelques mesures utiles et simples pour réduire tout risque:1. Atteindre et maintenir son poids de forme (et non de formes, attention)2. Adopter un régime alimentaire sain pour le cœur; votre alimentation quotidienne devrait inclure des aliments riches en fibres et au moins cinq portions de fruits et légumes3. Apprendre à contrôler son diabète le cas échéant4. Garder son taux de cholestérol en dessous de la normale5. Prendre les mesures nécessaires à maintenir une pression artérielle normale6. Arrêter de fumer et éviter d’être exposé à la fumée7. Apprendre à réduire et à gérer son stressTout adulte, même en bonne santé, devrait rendre visite à un professionnel de la santé pour connaître ses risques individuels de maladie cardiovasculaire et éventuellement prendre connaissance des mesures qui peuvent être prises pour diminuer ces risques. C’est une responsabilité que chacun se doit à lui-même.Dr. Zuhair Yousif, MRCPI, MSc, CSDCardiologueMediclinic City HospitalDHCC, Dubai800 TheCity (843 2489) 04 435 9999Mediclinic City Hospital appartient au groupe Mediclinic Middle East, ainsi que Mediclinic Welcare Hospital, Mediclinic Dubai Mall, Mediclinic Ibn Batutta, Mediclinic Meadows, Mediclinic Arabian Ranches, Mediclinic Mirdif, Mediclinic Al Qusais, Mediclinic Beach Road et Mediclinic Al Sufouh. Vous pouvez visiter www.mediclinic.ae pour plus d’informations.
Ou pourquoi nous avons tous besoin d’un coach. Le coaching, vous le savez, est une méthode importée des Etats Unis qui fait un malheur là-bas et ailleurs, en France aussi, même si l’engouement a commencé plus tard, et finalement à Dubai… où pourtant la communauté française semble encore plus observatrice que participative dans ce phénomène. Alors pour savoir exactement ce qu’est le coaching et en quoi cela peut intéresser tout le monde, Dubai Madame.com s’est de nouveau adressée à  Bénédicte, fondatrice de Magnificence , Life and Executive Coach certifiée*. DM : Pour commencer, quelle est votre définition du coaching ? B : le coaching est un voyage approfondi à la rencontre de soi-même. Il permet de se réinventer, d’exister et d’explorer son « plein potentiel » dans les domaines de sa vie professionnelle et personnelle, en étant en parfait accord avec ses valeurs et ses envies profondes. Mon rôle est donc d'accompagner chacun(e) dans ce voyage, tout en préservant son autonomie. Cela passe par l’exploration des rêves, des objectifs, des envies sous-jacentes, des valeurs ainsi que des ressources et des potentiels. Voir sa vie sous différentes perspectives fait partie intégrale du voyage, tout comme aller au bout de ses inhibitions, de ses limites et de ses émotions parfois bloquées afin de libérer de nouvelles ressources pour, au final, choisir de s'engager et de se réaliser dans sa vie telle qu'on la souhaite, en ayant toutes ses cartes en main et en tenant compte de l’étape que l’on traverse. DM : En quoi le coach est-il différent du psychologue ? B : le psychologue travaille sur le passé de la personne afin de l'aider à y voir plus clair et à accepter ce passé de façon à mieux vivre son présent et anticiper son futur. Il répond donc à la question "Pourquoi j'en suis là ?". Le coaching prend la personne telle qu'elle est actuellement dans sa vie afin de l'aider à construire son avenir. Il ira puiser dans le passé les ressources de la personne et l'aidera à en créer de nouvelles. En ce sens il répond à la question "Comment avancer ?" DM : Pourquoi devient-on coach finalement ? B : En ce qui me concerne, je suis convaincue que chaque personne possède en elle toutes les ressources nécessaires pour exister et s'accomplir dans sa vie conformément à ses valeurs. Et j’ai à cœur d’aider l'autre à en prendre conscience en étant à son service en toute simplicité. Mon champ d'action est assez large puisque je m'adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises.   De même, je suis déterminée à apporter mon soutien aux personnes touchées par la maladie (je pense notamment au cancer) afin de les aider à retrouver l’estime et la confiance en soi nécessaires pour retrouver le goût à la vie, mieux vivre leur présent et s’autoriser à se projeter dans le futur. L'impact que je souhaite donner à une plus grande échelle est de rendre le coaching plus accessible à tous dans le milieu professionnel , bien sûr mais également pour les particuliers, dans la vie courante. J’aurai alors le sentiment d’avoir apporté ma contribution en faveur d’un monde meilleur où les valeurs humaines seront maîtresses, et d’être ainsi en accord avec mes propres valeurs. DM : Un mot de la fin ? B : Demander de l'aide pour franchir une étape de vie ou dans son développement personnel est une démarche qui nécessite encore aujourd'hui beaucoup de courage. Ce n'est pas quelque chose de naturel et le passage à l'acte est souvent lent, notamment au sein de la culture française dans laquelle je ressens encore beaucoup de craintes et d'appréhension, alors que les anglophones semblent davantage moteurs et demandeurs à ce sujet. Alors oui mon mot de la fin serait : Osez demander un soutien extérieur. Ce soutien est un miroir de vous-même qui vous aide à trouver en vous vos propres solutions afin d'assainir votre présent et d'envisager un futur épanouissant. Donc Osez exprimer qui vous êtes, Osez faire ressortir votre personnalité, Osez vous réinventer et dépasser vos limites. Si acheter une paire de chaussures ou opter pour un massage peut vous faire vous sentir bien pendant une semaine, investir sur vous-même peut vous apporter encore davantage, et sur un plus long terme... Et vous pouvez désormais compter sur moi pour y arriver. Le monde à besoin de Vous ! Pour contacter Bénédicte, Magnificence : 056 759 5180, emailProtector.addCloakedMailto("ep_8cf8025d", 1); * The Coaches Training Institute. Institut agréé par l'ICF (International Coach Federation)  
Un évenement Amwaj Rotana.Envie de reprendre votre vie en main et de comprendre pourquoi tout le monde grossi à Dubai ? Alors venez participer gratuitement à la conférence organisée par Amwaj Rotana et dirigée par l’experte en sante et nutrition et conférencière Helga Marin Bergsteinsdottir. Le chef de l’ hôtel vous préparera aussi des petits plats équilibrés à déguster et l’ équipe d’animation vous montrera quelques exercices supers simples à faire chez soi.Lieu: Sadaf ballroom. Amwaj Rotana JBRDate: le 24 Novembre 2 sessions: de 11 heures a 13.30 et de 16.30 a 19 heuresEntrée : Gratuite et ouverte au publicPlus d’ info
Cet automne 2012 a vu la fusion entre 2 entités médicales d’importance: General Medical Center (GMC) et Smiline*, qui ouvriront ainsi leur cabinet au centre  Magrudy Shopping Mall, Jumeirah,  en fin d’année.Si le personnel Smiline reste le même, cette fusion permet une plus grosse structure, plus de moyens et donc plus d’équipements de pointe.Pour notre interview, nous sommes reçues par le Dr. Alliot, chirurgien des gencives et des os, spécialisé donc dans le déchaussement, la greffe de gencive, la greffe osseuse.Il est le premier dentiste Français à s’être installé à Dubai, il y a de cela 14 ans. Le genre de soucis que traite le Dr Alliot arrive par une accumulation de tartre, (il faut détartrer une fois par an en moyenne NDLR) mais est aussi lié au tabagisme, au diabète, au stress aussi car celui-ci attaque les défenses immunitaires. Une idée fausse et pourtant tenace est que la santé des dents dépend en grande partie du calcium quand réellement cela a beaucoup plus à voir avec la génétique, et oui, encore elle. Dr Alliot nous donne quelques précautions de base pour une hygiène buccale impeccable et pour prévenir tout éventuel problème:1) Utiliser une brosse souple, voire ultra souple car il est impératif de faire un brossage doux des dents ET des  gencives où peuvent se developper les bactéries. Passez-y 3 bonnes minutes, impossible de négocier moins !2) Utiliser du fil dentaire ou mieux, des brossettes inter-dentaires. Ceci pour éviter la gingivite. C’est crucial car si l’on souffre de gingivite de manière répétée il y a une forte chance de déchaussement des dents dans le futur. 3) Se rincer avec un bain de bouche, laisser activer au moins 30 secondes. Et surtout ne pas rincer à l'eau, au risque d’enlever toute l'action du produit. En cas de pathologie exécuter ce rituel trois fois par jour avec une brosse à dent manuelle ou électrique (la meilleure étant la Sonique de Philips). Pour les bains de bouche, préférer les solutions à base de chlorhexidine qui est bactéricide. Il faut diluer car le produit est très concentré. 4) En cas d’infection para dentale, il ne faut pas attendre avant de consulter car l’infection accélère le déchaussement mais surtout si elle est aggravée, elle peut infecter le sang et aller jusqu'au cœur ou dans les reins. *Smiline, c’est un cabinet dentaire situé au Fairmont Hotel, bureau 620 pour encore quelques petits mois avant de rejoindre GMC sur Jumeirah Beach road, et qui comprend quatre dentistes. Dont une canadienne spécialisée dans les articulations et dont le travail concerne plus particulièrement les claquements de mâchoire, ou le reconditionnement de mâchoire. Il s'agit de mettre des électrodes pour équilibrer le contact entre les dents du bas ou du haut avec le positionnement d'une gouttière. Ceux qui grincent des dents par exemple sont sujets à ce type de dysfonctionnement car  en grinçant des dents ils les liment et créent un déséquilibre... Mais finalement, toutes les interventions sont possibles dans la clinique Smiline grâce au choix des spécialistes et à leur domaine d'expertise et bientôt plus encore grâce à leur équipement de pointe, garantissant ainsi la possibilité de traiter tout besoin en relation avec la santé buccale. Chez Smiline, les devis sont gratuits et d’une précision extrême grâce à une caméra intra-buccale qui ne laisse rien passer ! Les prix restent raisonnables puisque que, pour avoir un ordre d’idée, une couronne vous en coûtera dans les 3,000Dhs. Pour le coté pratique, Dr. Aillot est disponible sur son téléphone portable tous les jours et même le weekend en cas d'urgence.   Pour les contacter :Dr Alliot : 050 457 8916, email emailProtector.addCloakedMailto("ep_0fb45be0", 1);Cabinet : 04 331 5995 Site web : www.smiline.ae
Après un régime, une maladie, une opération… le sport aide à se rétablir. Mais lequel choisir et comment s’y tenir ?… Après une grossesseQuand vous y remettre ?Si vous fréquentiez déjà les salles de sports, vous avez pu continuer jusqu’au 8ème mois de grossesse et vous pouvez reprendre dès que vous vous sentez en forme.Si vous ne pratiquiez aucune activité, mieux vaut vous y mettre sans forcer. Trop fatiguée ou débordée ? Attendez quelques mois après la naissance ou l’allaitement.Quelles activités choisir ?Natation et brasse, aquagym, gymnastique douce, yoga…Quels avantages ?Avant la naissance, le sport a limité la prise de poids et les lombalgies, diminué les risques de diabète gestationnel et d’hypertension. Après, il modère le risque de dépression du post-partum et favorise un retour plus rapide et plus durable à la silhouette d’origine.... Après un régimeQuand vous y remettre ?En cas de régime, même s’il est bien équilibré, il y a perte musculaire. L’idéal est donc de reprendre une activité pendant, cela évitera l’effet yo-yo inhérent à la perte de muscle. En cas de régime très restrictif, commencez dès que le poids est stabilisé, voire quand il plafonne alors que vous suivez le même régime hypocalorique et que vous voulez continuer à perdre encore quelques grammes.Quelles activités choisir ?Surtout, n’ajoutez pas le devoir à la frustration, choisissez ce qui vous fait le plus plaisir. Sachez que 45 minutes d’aquagym sont équivalentes, en termes de calories dépensées, à 1h30 d’activité à sec.2 séances par semaine, pendant 6 mois, peuvent vous faire perdre 2 tailles.Quels avantages ?Le meilleur facteur de succès d’un régime à long terme est la pratique d’un sport pendant ou après la perte de poids.… Après l’arrêt du tabacQuand vous y remettre ?L’idéal, c’est pendant le sevrage. Sinon, après. L’important est de s’y remettre.Quelles activités choisir ?L’intoxication chronique au monoxyde de carbone contenu dans la fumée de cigarette correspondrait  à un déficit en oxygène habituellement rencontré à 2000m d’altitude. Les activités de plein air oxygéneront vos poumons et votre mental. Jogging, marche nordique, randonnée, vélo, tennis…Quels avantages ?Plaisir et satisfaction provoqués par l’activité physique soulagent le stress et compensent la sensation de manque. Le sport limite, voire empêche, la prise de poids due à l’arrêt du tabac.… Après la ménopauseQuand vous y remettre ?L’idéal serait dès 45 ans, quand les rythmes hormonaux commencent à être bouleversés. Mais à tout âge, il existe un bénéfice santé, y compris des années après la ménopause.Quelles activités choisir ?A privilégier pour les os : jogging, danse, gym avec des poids (de type body pump) ou musculation, marche (avec un sac à dos d’un à deux kilos), volley, tennis… Entrecouper les séances de 30 minutes de petites pauses, et ne pas oublier l’échauffement au début de l’exercice et la récupération après.Quels avantages ?Limiter la prise de masse grasse souvent localisée au niveau du ventre. Diminuer le risque cardio-vasculaire qui rejoint celui des hommes dès la ménopause. Limiter la perte osseuse et le risque d’ostéoporose. Améliorer la posture et l’équilibre, donc limiter le risque de chute.… Après un cancerQuand vous y remettre ?Pendant ou après le traitement, en fonction de vos possibilités et des préconisations de l’équipe médicale.Quelles activités choisir ?Les plus douces au début. En pleine chimiothérapie, l’exercice peut se limiter à quelques mouvements de lever/assis sur sa chaise, une petite marche, un peu de vélo d’appartement. A la fin du traitement, tous les sports redeviennent possibles.La Fédération Française de Karaté a été une des premières à prendre en charge des femmes après un cancer su sein, avec une diminution prouvée des risques de récidive.Quels avantages ?Les chimiothérapies sont bien mieux supportées et avec moins d’effets secondaires. La fatigue et le stress diminuent. En cas de curage ganglionnaire, lors d’un cancer du sein, les études les plus récentes montrent qu’il faut faire rapidement retravailler les bras pour éviter, ensuite, les problèmes de douleur et de «Â gros bras ».… Après un diabèteQuand vous y remettre ?Au mieux, avant que l’insuline ne perde de son pouvoir d’action. Autrement dit, dès qu’il commence à y avoir accumulation de certains facteurs de risque pour le diabète : tabagisme, surpoids, consommation excessive de sucre, hypertension, hypercholestérolémie… Quelles activités choisir ?L’équation gagnante associe exercices d’endurance et séances de renforcement musculaire.Quels avantages ?Limitation des graisses accumulées (dans le ventre mais aussi à l’intérieur des muscles et dans les parois des vaisseaux), maintien de la masse musculaire (c’est le muscle qui consomme le plus de sucre). Chez les personnes dont l’organisme devient intolérant au glucose (l’insuline ne joue plus son rôle), l’activité physique régulière fait diminuer de 50 à 60% l’apparition du diabète. Pendant la maladie, elle s’avère aussi efficace que le traitement pour l’amélioration de l’équilibre glycémique et elle permet de diminuer le traitement. L’activité physique jour également un rôle dans la réduction des autres facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires.… Après une opération des ligaments du genouQuand vous y remettre ?8 à 10 jours après l’intervention effectuée sur les ligaments, il faudra entamer une rééducation chez le kiné pendant 2 mois, pour remuscler l’ensemble du genou, de la cuisse et des mollets. Une fois cette rééducation achevée et la consolidation obtenue (7 à 8 mois après la chirurgie), la reprise du sport est possible.Quelles activités choisir ?Aucune activité n’est contre-indiquée, pas même le vélo ou les sports de rebond.Quels avantages ?Retrouver la stabilité de départ du genou, sans restriction aucune.… Après un mal de dosQuand vous y remettre ?Fini le temps du repos au lit avec 3 semaines d’immobilisation pour un lumbago. Désormais, la reprise de l’activité physique est recommandée au bout de 3 jours environ, dès que la douleur a disparu.Quelles activités choisir ?Allez-y tout doux, avec de la marche régulière, de la natation, puis une gymnastique de renforcement musculaire du dos. Au début, l’aide d’un kiné est souhaitable, pour vous former aux bons gestes. Pratiquez ensuite marche ou natation, mais évitez les activités en rotation comme le tennis ou la danse.Quels avantages ?Maintenir un dos tonique, droit et moins douloureux.… Après une crise d’asthme ou une bronchite chroniqueQuand vous y remettre ?Les tests réalisés par votre médecin permettent de savoir où vous en êtes. Dès que possible, il vous recommandera une activité progressive.Quelles activités choisir ?Evitez l’équitation, à cause du risque d’allergie respiratoire et la plongée avec bouteilles.Privilégiez particulièrement l’échauffement. Natation, vélo, foot, arts martiaux… tout est bon.Quels avantages ?L’activité physique augmente la capacité du poumon à apporter de l’oxygène au niveau du sang, elle accroît la capacité des muscles à utiliser l’oxygène fourni.
Joignez le combat contre l’ostéoporose à Dubai Mall, le vendredi 27.Selon le classement de l’organisation mondiale de la santé (OMS), l’ostéoporose  est classé deuxième,  après les maladies cardiovasculaires, parmi les problèmes de santé et une femme sur trois dans le Moyen-Orient est à risque de développer la maladie.La prévention est le seul remède contre l'ostéoporose et pour inciter les habitants de Dubai à joindre la lutte contre l'ostéoporose un événement « Move your Bones » est organisé à Dubai Mall, le vendredi 27 Avril.Il y aura des stands dans lesquels vous pourrez faire un scanner de vos os et faire une consultation en nutrition.Construire des os solides passe surtout par le sport, il y aura donc des stands de Pilates, de Zumba,  ainsi que conseillers en Fitness.La plupart des femmes ne réalisent pas les bienfaits d’un apport quotidien en nutriments essentiels tels que le calcium et la vitamine D, mais aussi (surtout…) d’une activité physique. Plus que l’aérobic, il faut soulever des poids qui aident à densifier les os qui, à leur tour, fortifient les articulations portantes.L’événement est sponsorisé par le lait en poudre Anlene.
Tout le monde veut être heureux c’est bien connu. Cependant, beaucoup ne le sont pas ! Et si vous regardez bien autour de vous, vous vous apercevrez que cela dépend surtout de l’attitude de chacun face aux autres, à la vie et à nous-mêmes. Force est de constater qu’on trouve toujours une chose sur laquelle s'apitoyer, une occasion de jouer la victime : « je suis trop gros(se) », «  je suis fatigué(e) » etc… Pourquoi ? Parce que même lorsque nos raisons de nous plaindre ne sont pas tellement justifiées et que l’on a une belle vie, nous adorons ça, tout simplement ! Maintenant que la nouvelle année est là… profitons-en pour arrêter de râler ! Effort insurmontable direz-vous ? Pas tant que cela et surtout, le jeu en vaut la chandelle : vous verrez vite la différence dans votre entourage, promis.Ce qu’il faut ? Développer une attitude positive.Comment ?  En suivant ces conseils vieux comme le monde à la lettre : 1. Un esprit sain dans un corps sain Si vous vous sentez toujours fatigué, fragile, affamé, il y a de grandes chances que vous ne soyez pas très positif ! Pour voir la vie en rose, rien de tel que de commencer par adopter un bon régime alimentaire et une bonne routine d’exercice physique.2. Voyons les choses du bon côtéQuand on se plaint on a tendance à exagérer ou à dramatiser or bien souvent notre interprétation de la chose est très éloignée des faits, d’où la nécessité :1) De bien choisir ses mots, leur impact sur notre vie et celle de notre entourage car une fois prononcés ces jugements négatifs prennent forme dans notre quotidien et c’est par eux que nous sommes jugés.2) De prendre du recul, de répertorier les points négatifs et positifs de la situation et enfin de  lister 3 choses que nous pourrions faire pour transformer les points négatifs en points positifs.3. Soyons reconnaissants Envers nous-mêmes pour commencer : célébrons nos réussites et octroyons-nous des petits moments de plaisir.Aussi apprenons à reconnaître notre bonheur et à relativiser surtout. Car honnêtement, au fond de nous nous savons toutes et tous que nous n'avons pas tant de raisons de nous plaindre. Nous sommes privilégiés à Dubai, certainement plus que d'autres. Dans le même état d’esprit, laissons le passé au passé car il n’y a rien à faire pour le changer. Concentrons-nous plutôt sur ce que nous avons aujourd’hui. Listons toutes nos réussites, les gens qui nous soutiennent, les sources de bonheur dans notre vie en ce moment même et soyons reconnaissants d’être si bien lotis et puis… C'est tellement plus agréable de parler des bons moments !Aussi, sachons remercier les autres. Ça a l’immense bénéfice de nous faire sentir heureux, nous et nos proches. 4. Le positif crée du positifLes gens avec qui nous passons du temps jouent un très grand rôle sur notre humeur et sur notre attitude : si l’on quitte un ami avec une sensation de stress, de colère, de tristesse… nous devrions alors envisager de le voir moins souvent. Car il faut arrêter de croire que nous pouvons aider l’autre à évoluer, à se sentir mieux : c’est impossible car finalement tout changement se fait de sa propre volonté.Vous l’aurez compris, la chose importante à retenir est : passez du temps avec les gens positifs, vous deviendrez plus positifs. C’est si simple.5. Ecoutons nos émotions.Les humeurs sont souvent incontrôlables et nous font souvent entrer dans un cercle vicieux : nous sommes dans un état d’esprit négatif sans nous en rendre nécessairement compte et soudain il est trop tard et on se retrouve dans une spirale de négativité où tout s’enchaine à aller de travers. La solution : dès que nous nous sentons happés dans cette spirale, prenons du recul et sortons ou faisons quelque chose que nous aimons pour nous distraire. 6. Arrêter de se plaindre, c’est aussi commencer par apprendre à dire non. Quand on se plaint, c’est souvent parce que l’on a accepté de faire quelque chose alors que l’on n’en n’avait vraiment pas envie. On en revient à se sacrifier pour les autres et on développe un sentiment d’injustice dont nous finissons fatalement par nous plaindre.7. S’intéresser à autruiArrêtons de nous regarder le nombril et réfléchissons à la meilleure façon d’aider les autres autour de nous, utilisons nos talents et mettons-les au service de ceux qui nous entourent. Quand on contribue au bien-être d’autrui, on a moins l’occasion de râler car on se sent utile.8. Identifier ses plaintes automatiséesUne plainte automatique est une plainte qui revient sans cesse et qui se déclenche pour un rien du genre « je suis fatiguée », « je suis en retard ». L’idée dans un 1er temps est d’en prendre conscience et ensuite de se concentrer pour ne plus la répéter.9. Demander de l’aide avant de craquerPlutôt que de ruminer dans notre coin ou de hurler après tout le monde, demandons de l’aide en affirmant nos besoins, tout en restant flexible. Faire une demande précise sans donner un ordre c’est s’assurer de la bonne coopération des autres. Ensuite mieux vaut anticiper les situations désagréables ou conflictuelles en posant ses limites d’avance : énoncer clairement ses attentes et informer les autres de la façon dont on fonctionne afin d’éviter l’effet cocotte minute.
  1. Les + lus
  2. Les + récents