fbpx

La Fresque du Climat débarque aux Émirats !

Alors que l’association la Fresque du Climat prend de l’ampleur en France et ailleurs, il est désormais aussi possible d’être « fresqué » aux Émirats. Gros plan sur cet outil pédagogique qui permet à tous, petits et grands, de s’informer et de se former au sujet du changement climatique et de réfléchir collectivement à des solutions concrètes et applicables au quotidien. 

La Fresque du climat : 3 heures pour comprendre les enjeux du réchauffement climatique !

La Fresque du climat est une association née fin 2018 en France sous l’initiative de Cédric Ringenbach.
Il s’agit d’un atelier fondé sur l’intelligence collective qui permet la diffusion rapide d’une « compréhension partagée du défi que représente le changement climatique » et qui propose de réfléchir à des solutions avec les participants. L’atelier se présente comme un « jeu sérieux » utilisant 42 cartes qui doivent être positionnées en ordre de causes à conséquences créant ainsi une fresque décrivant les changements climatiques

Parce que l’atelier fait appel à l’intelligence collective, qu’il est basé sur des faits scientifiques (extraits du dernier rapport du GIEC, avril 2022) et qu’il permet de comprendre efficacement, tout en s’amusant, un sujet essentiel pour notre futur : la Fresque du climat s’impose comme un outil indispensable pour relever les enjeux climatiques. Cela explique aussi le franc succès qu’elle rencontre en France comme ailleurs (plus de 440 000 participants à ce jour). 

Les participants sont dans un premier temps (environ 2h) rassemblés par groupe de 5 à 8 et invités à réaliser collectivement la fresque (cela inclut une partie créative). 

Puis, une discussion réflexive démarre sur le ressenti des participants face aux enjeux climatiques. 

Enfin, des solutions concrètes pouvant être mises en place par chacun des participants sont identifiées et débattues (environ 1 heure). . 

Et la Fresque du Climat aux Émirats arabes unis ? 

Sous l’impulsion d’Alex Misseri, actuellement candidat au rôle de Coordinateur Pays de l’association (née en France) aux Emirats, un collectif d’une quinzaine de personnes  s’est formé à Dubaï. Comme l’explique Alex, arrivé à Dubai en 2020, « l’idée était de former un groupe de personnes (pour l’instant francophones, mais qui s’étendra) motivées pour ‘fresquer’ les Émirats ».

L’objectif du collectif précise Alex est qu’« un maximum de personnes aux Émirats comprenne l’enjeu climatique et décide d’agir en conséquence dans son quotidien personnel et professionnel ».

Le collectif a déjà réalisé la Fresque du Climat et formé des facilitateurs au sein d’entreprises (Air-France, Michelin, PWC, Chalhoub, Natixis, EDF, etc.), d’établissements scolaires (Lycée Français de Jean Mermoz, Lycée Français International de l’A.F.L.E.C., Lycée Français International Georges Pompidou, SP Jain University) et auprès de particuliers (différents événements organisés à l’Alliance Française notamment). 

Le collectif planifie de former des centaines de nouveaux facilitateurs dans l’année à venir dans l’objectif de faire participer le plus grand nombre de personnes possible à l’atelier avant et lors de la COP 28 qui se tiendra aux Émirats arabes unis en novembre 2023. 

Comment participer à ce mouvement ? 

Il est possible à Dubaï de s’impliquer de différentes façons dans le mouvement. 

  • Vous êtes un adulte particulier qui souhaite participer à un atelier ou un employé qui veut le faire découvrir à son entreprise, vous pouvez contacter le collectif par email ([email protected]) ou vous inscrire ICI.
     
  • Vous êtes parents d’enfants âgés de 9 à 13 ans, des fresques du climat (version simplifiée sur 1h30) sont régulièrement organisées à l’Alliance française ou dans les écoles.  Pour connaitre les prochaines dates, envoyez un email à [email protected].
  • Vous avez déjà découvert la Fresque du Climat et souhaitez vous-même devenir facilitateur, contactez l’équipe qui organise régulièrement des formations. 

Si les Émirats arabes unis sont souvent perçus comme étant en retrait des questions environnementales débattues ailleurs, les différentes actions entreprises récemment par le gouvernement et les initiatives de résidents comme celle-ci montrent bien le désir de changer de positionnement et de s’imposer comme un acteur du changement… Que nous pouvons tous devenir ! 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Vendredi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Leslie Vandeputte

Vous aimerez aussi