fbpx

Sortie culturelle : 3 galeries d’art à découvrir à Dubai Downtown !

Envie d’une balade culturelle à la tombée de la nuit ? Rendez-vous à Sheikh Rashid – Crescent boulevard ! Ouvertes depuis quelques mois, trois galeries d’art vous proposent de découvrir des artistes du monde entier. Entre explosions de couleurs, portraits et poésie, petits et grands seront ravis.

• BLVDG Gallery

Dès l’entrée, vous serez frappé par les couleurs des toiles de Clara Berta. Cette artiste hongroise basée à Los Angeles se définit elle-même comme « un peintre contemporain passionné par la création d’arts abstraits qui confèrent un sentiment de sérénité pour favoriser la guérison et le bien-être ».

Découvrez son œuvre « Celebration », sa plus grande toile à ce jour. Cette œuvre très puissante est une ode à la nature, à la vie, à la positivité et aux nouveaux défis. Les différentes couches de peinture acrylique créent à la fois des mouvements fluides et des éclats d’énergie. 

Clara Berta, “Celebration” – @audreyplantade

• Pour aller plus loin : bertaart.com

L’œuvre la plus originale se trouve au centre de la pièce, fruit de l’imagination et du talent de Randa Haddadin. Après avoir travaillé 7 ans comme architecte en Jordanie, elle se fait connaître grâce à ses peintures à base d’encre et de café. Elle définit son travail comme son « journal visuel, un voyage thérapeutique de redécouverte constante de soi » inspiré par ses démons intérieurs et ses rêves.

Son œuvre « The World on a Roll », réalisée sur des rouleaux de papier toilette, pourrait prêter à sourire.
Mais en s’approchant, on découvre plus d’une centaine de villes dessinées à l’encre et à l’aquarelle. Randa Haddadin a réalisé cette œuvre à Dubai, pendant le confinement. 

Randa Haddadin, “The World on a Roll” – @audreyplantade

• Pour aller plus loin : randahaddadin.com

En continuant votre visite, vous découvrirez les portraits signés « AAA », Tres Ases Artist, artiste espagnole basée à Dubai. Guidée par sa grand-mère, peintre sur canvas, qui lui a « donné le pouvoir de s’évader dans d’autres réalités sans bouger de sa chaise », Almudena Angoso Alvarez puise son inspiration dans la rue, les personnes qu’elles croisent, les ethnies et les cultures.
Avec ses peintures à l’huile, acrylique ou gesso, elle donne vie et force à ses « Portraits of the Soul ».

Tres Ases Artist, “Antropo Morphosis” – @AAA

• Pour aller plus loin : tresasesartist.com

Sur les murs de gauche, terminez votre visite avec les toiles d’Oliana Spazzoli, peintre italienne née à Forli en 1943. Après avoir été élève des maîtres Umberto Folli, Vittorio Augusta et Giannantonio Bucci, elle commence à présenter ses propres exhibitions au début des années 80.
Rapprochez-vous des toiles pour apprécier chaque détail, uniquement réalisées avec des colles et pigments naturels. Vous pourrez tenter d’y déchiffrer des textes, souvenirs d’une ancienne lettre ou d’une émotion retrouvée.

Valerio Magrelli, poète italien, a dit des œuvres d’Oliana Spazzoli : « On assiste à une immersion, un devenir de la couleur elle-même. Ses vagues de couleurs jouent avec les cordes de la toile ».

Oliana Spazzoli – @audreyplantade

• Pour aller plus loin : olianaspazzoli.arte

Pour découvrir le travail de ces quatre artistes, rendez-vous de 16h à 22h du lundi au samedi à Sheikh Rashid Blvd, Crescent Blvd, Tower 2, Unit 2.
Localisation

• FOUNDRY

Quelques mètres plus loin, partez à la découverte d’une dizaine d’autres artistes à Foundry, « espace d’art progressif hybride fondé en réponse à l’évolution de la scène culturelle aux Émirats arabes unis ».
Qui de mieux que l’artiste Rexchouk pour illustrer cette définition ? 

Sur fond de musique hip-hop, laissez-vous emporter dans l’univers de ce pop-artiste saoudien originaire de Jeddah. À l’image de Banksy, son identité est secrète. Chaque création porte un message et incite le spectateur à réfléchir.
Se jouant des codes de la culture Khaleeji, il estime que son ignorance artistique lui a permis de développer son propre style. Toujours dans cette volonté d’interpeller, il a déclaré en 2019 : « I create for myself. If you want to see, then you are more than welcome.» Rendez-vous donc dans la salle aux murs roses et aux nuages violets pour suivre son conseil.

• Pour aller plus loin : rexchouk.com

Dans la salle la plus à gauche de la galerie, ne ratez pas les réflexions graphiques d’Adil Aubekerov. S’inspirant des codes culturels de l’Asie centrale, il observe l’évolution des cultures à travers ses œuvres.
Nourri de la culture kazakhe, il se met dans un état proche de la méditation pour livrer toute son imagination dans ses œuvres, peintes comme des poèmes.

Adil Aubekerov – @audreyplantade

Dans la galerie 8, vous pourrez découvrir le travail de Harif Guzman jusqu’au 17 mai 2021. Reproduisant les codes de la République de Weimar des années 20, il perpétue la tradition du collage et de l’assemblage improvisé.
Les plus connaisseurs d’entre vous y reconnaîtront les inspirations de Kurt Schwitters, Jean-Michel Basquiat ou encore celles des peintures pop-art de Mike Kelley.

Tarif Guzman – @audreyplantade

Au fond de cette dernière salle, partez à la découverte de « The Room » de Kapil Bhimekar. Cet artiste indien cherche à nous emmener dans un voyage immersif, à donner le sentiment de vivre dans une illustration. Avec ses créations en noir et blanc, il transforme les objets du quotidien en art.

Kapil Bhimekar – @audreyplantade

Avec son café et sa microbibliothèque à l’étage, Foundry est également un endroit parfait pour travailler de 10h à 22h. 
Localisation

@foundrydowntown

• GALLERY 27

Encore quelques mètres plus loin, vous apercevrez la Gallery 27, réunissant pop-art, néo-pop et street-art.
Ce collectif crée par des Français se définit comme un « rule breaker », cherchant à représenter des artistes contemporains bien établis et émergents, avec la volonté commune de la recherche de l’unique, du non-conventionnel et de l’expérimental. Sauvagement gardée par Urus, « le fier taureau » d’Idriss B, cette galerie abrite notamment « Underpass », réalisation sur aluminium de Lily Pop mettant en scène des héros de la télévision et du cinéma, ainsi que les collages-portraits de Dali ou Frida Kahlo de Puritat Deangharm.
Une visite pleine de couleurs et de modernité, qui plaira même aux adolescents.

Rendez-vous donc à Crescent Tower 1, de 15h à 22h.
Localisation

Ces galeries organisent également des rencontres avec les artistes. Une session de live painting aura notamment lieu dans quelques semaines à la galerie BLVDG. N’hésitez pas à vous rendre sur place pour vous inscrire !

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Audrey Plantade

Audrey est passionnée par tous les sujets qui touchent à la culture, à l’art et aux voyages (sans oublier le sport !) … Elle est toujours partante pour explorer et nous faire découvrir de nouveaux lieux à Dubaï.

Vous aimerez aussi