fbpx

Notre sélection des lectures d’été !

Destination maison de famille, hôtel de charme ou club de vacances…
Ça y est, c’est l’été ! Les maillots, lunettes de soleil et tubes de crème s’entassent dans les valises pour les quelques jours voire quelques semaines de vacances tant attendues.
Mais avant de les refermer, n’oubliez pas d’y glisser vos compagnons de voyages les plus fidèles, ceux qui vous suivront au bord de la piscine, sur votre plage préférée, au fond du jardin ou sur la terrasse ombragée du café du coin. Et si vous ne les avez pas encore choisis, voici une petite sélection dans laquelle, je l’espère, vous trouverez votre bonheur pour un départ vers l’inconnu imminent.

Je vous propose de faire une première étape dans le bassin d’Arcachon avec les souvenirs d’enfance de Chantal Thomas qui nous avait enchantés il y a quelques étés avec ses Souvenirs de la marée basse.

• De sable et de neige, Chantal Thomas

« Ces excursions lui déplaisaient. Vu sa détestation du vent et des fortes vagues, elles se soldaient pour elle par une journée sans nager »

La magie opère dès les premières lignes, entre nostalgie et délectation, je me régale des aventures de celle qui, ce n’est pas un hasard, a succédé à l’Académie Française au regretté Jean D’Ormesson.
De sable et de neige commence dans la belle lumière du bassin et sur la plage du Cap Ferret où la mère de Chantal Thomas vit de pénibles instants face au spectacle de ses jeunes enfants offerts aux puissantes vagues de l’océan. Les chapitres illustrés de photos de famille égrènent des souvenirs au goût de sable, de sel et d’aiguilles de pin qui sont aussi les nôtres car ils expriment la douceur et la beauté de l’instant.
Il en résulte un récit intime qui tend à l’universel et nous transporte avec élégance dans la mémoire de l’écrivain illustrée de reproductions de tableaux, dessins et estampes.

Du bassin d’Arcachon aux massifs des Pyrénées, du soleil du sud-ouest à la pluie des feuilles d’érable de Kyoto, du sable à la neige, Chantal Thomas esquisse sous nos yeux un délicat paysage intérieur que vous aussi vous visiterez avec ravissement.  

Se le procurer à Dubai

La deuxième étape se situe un peu plus bas sur la côte basque, du côté de Biarritz où Adeline Bréau nous propose une semaine « all inclusive » en club vacances.

• Haute-saison, Adèle Bréau

« Vous connaissez le Kintsugi ? (…) C’est un art japonais qui permet de recoller les morceaux d’un vase brisé. Pour le réparer, on utilise une laque dorée qui sublime les fêlures de l’objet. Et le rend plus beau que lorsqu’il était intact. »

Voilà un roman qui sous sa couverture ensoleillée cache une réflexion bien plus profonde qu’il n’y paraît…
On entre à reculons dans le décor aux relents de colonies de vacances ou de séjours organisés des clubs du troisième âge. On compatit aux réticences des personnages confrontés à la promiscuité des bords de piscine, des terrasses et des buffets à volonté ; contraints de subir animations et spectacles en tous genres.

Fanny a accepté ce séjour au Club Océan dans l’espoir de raviver la flamme d’un mariage moribond et de faire plaisir aux enfants ; Chantal a cédé aux injonctions de sa fille soucieuse de la voir partager des moments privilégiés avec ses petits-enfants et Mathias espère se délester du poids de la progéniture qu’il doit assumer pendant sa semaine de vacances, dans les infrastructures du club. A travers les tranches de vie de quelques vacanciers et saisonniers sous le soleil du Pays basque, l’auteur met à jour des fêlures insoupçonnées sous les carapaces estivales.

Et l’on se prend à chercher la réponse à une question du jeu-apéro, on entre dans la danse de l’été et on s’attache à ces vacanciers qui finalement nous ressemblent. Adèle Bréau peint avec sensibilité et justesse la petite parenthèse sacrée de nos congés d’été.

Se le procurer à Dubai

Le même auteur, une fois n’est pas coutume, mais je n’ai pas eu envie de choisir entre deux destinations estivales, nous plongera ensuite au cœur de la garrigue dans l’ombre d’une bâtisse provençale.

• Frangines, Adèle Bréau

« De l’avis général les Carpentier étaient une famille forte et joyeuse, avec des bases solides. »

Le soleil ne brille pas toujours dans le ciel des frangines mais d’orages en éclaircies, on retrouve quoi qu’il arrive le ciel bleu du mois d’août à La Garrigue. Mathilde est l’aînée, « la chieuse », Violette, la deuxième, peine à sortir de l’ombre de la première et Louise, la petite dernière observe ses aînées avec un mélange d’admiration et d’agacement.

Elle seule a suivi les parents au moment de leur retraite dans la maison de vacances…
C’est elle qui, depuis l’été précédent et le « tsunami familial », veille sur Jeanne, une mère de famille qui n’en a pas fini de surprendre son petit monde !

Adeline Bréau transcrit avec bonheur les relations entre sœurs, de la fusion à la jalousie. Elle évoque les dissensions passées mais ce sont les retrouvailles qui l’intéressent, s’en suivent des moments joyeux et magiques, comme elle sait si bien les décrire, dans le jardin de La Garrigue.

Se le procurer à Dubai

Pour la dernière étape, je vous propose de poursuivre votre séjour en Provence mais cette fois dans le bel hôtel de Jo et Macha imprégné du charme slave de notre belle hôtesse.  

• La Datcha, Agnès Martin-Lugand

« Un soir, Jo vint chercher Macha qui préparait le dîner pour eux et le vieux paysan, il l’attrapa par la main, et l’entraîna à l’extérieur, il lui fit remonter toute l’allée, lui mit les mains sur les yeux et la positionna face au panneau qu’il avait fait forger en secret par un ferronnier du coin.
Quand Macha recouvra la vue, elle lut « La Datcha ». 

On ne se lasse pas des histoires merveilleusement contées par Agnès Martin-Lugand qui, fidèle à ses habitudes, nous happe dès les premières pages pour nous plonger dans un univers atypique dont la magie séduit aussitôt.

Une jeune-fille traîne son sac à dos dans un bistrot de la campagne provençale pour boire un café, se réchauffer un peu et trouver une voiture qui la dépose dans la ville la plus proche. Son chemin croise alors celui de Jo qui l’emmène à La Datcha où l’accueille Macha, la maîtresse des lieux.
Elle doit n’y rester que quelques jours… mais une belle histoire va commencer, une histoire dont elle ne maîtrise pas tous les ressorts et qui va changer le cours de sa vie.

Comme Hermine, vous ne pourrez plus quitter cette belle maison dont vous aurez l’impression de connaître la mystérieuse bibliothèque, la charmante terrasse avec vue sur le Lubéron et comme moi, vous vibrerez sous le chant des cigales et au rythme des violons tziganes.

Je vous invite à vous asseoir au premier rang dans ce lieu envoûtant, théâtre de tous les espoirs et de tous les désespoirs d’une famille. 
Amour, héritage et amitié au programme !

Se le procurer à Dubai

Et pour toutes les mamans, le groupe de discussion Bulles de Maman a sélectionné pour vous 10 lectures « spécial maman », petits clins d’oeil aux rencontres de cette année.
Pour les découvrir, cliquez ici.

Je vous souhaite un été réjouissant et de très belles lectures. 
La sélection de l’été n’est pas terminée, rendez-vous très prochainement pour d’autres destinations…

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Frédérique Vanandrewelt - Gradisnik

Professeure de français et passionnée par la littérature, Frédérique dévore les livres, et nous en parle… il y’en a toujours pour tous les goûts, tous les styles, et tous les niveaux.

Vous aimerez aussi