fbpx

PAROLE D’ENTREPRENEUR : LA PAROLE À… Auriane Juma

Première boite ?
Oui !

Depuis combien de temps à Dubaï ?
Depuis 2011 à mi-temps et 2013 à plein temps !

Présentez-nous votre business en quelques lignes… 
Yalla Kids! est une boutique de seconde-main pour bébés et enfants du 0 au 14 ans. Nous nous engageons à proposer une collection sans cesse renouvelée et méticuleusement sélectionnée : des vêtements de marque et uniques à petits prix. Nous vendons également des livres, des jeux et du petit matériel de puériculture.

Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Pas du tout! Je suis chimiste de formation, et j’ai travaillé pour l’industrie des Parfums & Arômes pendant plus de 12 ans dans plusieurs pays d’Europe et ensuite à Dubaï. 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Lorsque j’étais enceinte de ma troisième fille en 2018, le laboratoire pour lequel je travaillais a fermé et j’ai passé le reste de ma grossesse à me demander si je devais saisir cette opportunité et démarrer l’entreprise à laquelle je pensais : devenir entrepreneur et passer plus de temps à la maison avec les enfants (du moins je le pensais à l’époque !) ou reprendre un travail à temps plein dans le monde de l’entreprise ? 

Pourquoi avoir choisi Dubaï pour entreprendre (ou pour exporter votre concept) ?
J’habitais déjà Dubaï depuis plusieurs années et mes enfants sont tous nés ici. J’ai toujours été frustrée qu’il y ait si peu d’options disponibles dans le secteur de la seconde main ici aux Émirats pour mes filles, par rapport à l’Europe où l’offre est beaucoup plus large. Il me manquait vraiment un site internet, avec livraison à domicile ou une boutique, où je pourrais trouver des vêtements d’occasion pas chers et en très bon état. Et donc, voyant cette lacune sur le marché et le service qu’il peut offrir aux parents aux Émirats, Yalla Kids ! est né.

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
C’est vraiment le parcours du combattant pour ouvrir un magasin dans un centre commercial et je suis admirative de tous ceux qui l’ont fait avant moi ! C’est aussi un challenge de trouver les bons prestataires et ouvriers mais une fois qu’on les trouve, on les garde ! Cependant c’est une ville dynamique et donc pleine d’opportunités.

Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
La volonté d’inspirer un mode de consommation plus respectueux des hommes et de l’environnement et les remerciements des nombreux parents à qui nous avons fait gagner du temps et de l’argent. J’ai également créé de belles amitiés avec des clientes au fur et à mesure des années donc leur soutien et encouragements.

Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Un meilleur business plan et surtout me faire aider davantage au niveau marketing. Mener plus d’enquêtes satisfaction clients au moment de nos « milestones » pour faire grandir la société dans la bonne direction. Mieux cibler ma clientèle…

Et déléguer davantage !

Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Financièrement non, quelques économies personnelles au départ et puis nous avons réinvesti les bénéfices pour grandir.

En revanche, j’ai la chance d’avoir un mari émirien qui m’aide énormément du côté administratif et ceci est très précieux.

Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?

  • Yalla! Jetez-vous à l’eau si vous êtes motivés par votre projet et que cela vous rend heureux. Saisissez les opportunités qui s’offrent à vous.
  • Soyez patients… Cela prend du temps pour se faire connaître, faire grandir le portefeuille client, se payer un salaire, etc. Il faut pouvoir assurer derrière financièrement et ne pas se laisser décourager par les obstacles.

Et deux bonnes adresses ?

Comment conciliez-vous vie de parents et d’entrepreneur ?
Je travaille toujours pendant les heures d’école et j’essaie de passer du temps avec mes enfants l’après-midi quitte à rattraper le retard le soir… Malheureusement, je travaille souvent aussi le week-end, car il faut être au magasin si les vendeuses sont sur les marchés. À Dubaï, et surtout dans un centre commercial, on ne ferme jamais !

Mes filles n’arrêtent pas de me dire que je travaille trop mais nous nous sommes habitués à ce rythme et elles aiment aussi parfois aider à la boutique pour des tâches faciles, comme ranger les vêtements, préparer les commandes ou étiqueter. C’est définitivement une affaire de famille !

Des projets futurs ?
Rester ouverts !

Yalla Kids ! a déjà 4 ans. Nous avons commencé modestement par quelques ventes puis un e-shop en ligne (ce qui nous a permis de bien vendre pendant le confinement) puis un showroom fin 2020 et enfin notre boutique qui est ouverte depuis 9 mois seulement. Un vrai challenge !

Bien que nous ayons la chance d’avoir de nombreux clients chaque mois nous sommes encore loin derrière les objectifs du centre commercial pour l’année. Nos prix étant bas et de nombreux clients utilisant les bons d’achats que nous remettions auparavant en échange des vêtements repris, il nous est actuellement difficile de générer suffisamment de liquidités pour le loyer, les coûts et les salaires.

PETIT PORTRAIT INDISCRET
Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Oiseau de nuit, pas du tout matinale malheureusement car il faut se lever tôt tous les jours.
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? Café-croissant, Parisienne dans l’âme !
Plutôt sport extrême ou méditation ? Je dirais sport tout-court. En revanche, il faudrait que je m’y remette plus sérieusement !
Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Robe-Sandales rien de mieux à Dubaï. 
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Plutôt « Exploring » entre les 2 !
Plutôt cigale ou fourmi ? Cigale, je pense que c’est un défaut ! 

LE MOT DE LA FIN : 
Reuse the Past, Recycle the Present, Save the Future…

Offre spéciale : 10% offerts sur votre commande en ligne avec le code DUBAIMADAME

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Vendredi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

La rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » de Dubai. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle actuelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi