Comment réussir sa sortie dans le désert ?

Écrit par  La rédaction 05 MARS 2018
Amateurs de nature et d’aventures, c’est enfin votre grande première ! Ce week-end, vous faites une sortie dans le désert… Une fois l’excitation passée, place à l’organisation : le désert peut cacher bien des surprises, c’est pourquoi il est primordial de bien se préparer, pour passer un moment unique, en toute sécurité. Nous avons fait appel à un expert, Marco, fort de plus de 15 années d’expérience dans le désert et passionné de nature. Celui-ci nous prodigue tous ses bons conseils.
 
Avant d’envisager tout départ, il est impératif : 
- De ne pas emmener des enfants de moins de 2 ans (pour du dune bashing).
- De partir avec un convoi de minimum 3 voitures, dont 1 voiture (donc un conducteur) plus expérimenté.
- D’évaluer le niveau réel de chacun des pilotes et ainsi former un groupe cohérent.
- De prévoir des places libres dans les voitures (en cas d’abandon de véhicule).
- De partir avec des véhicules en parfait état, ayant passé le contrôle technique (révision grand maximum tous les 10 000 km), avec une boîte de vitesse courte (modèles de 4x4 spécifiques).
- De vérifier le contrat d’assurance de votre véhicule (assurance « off road »). Il est bon de savoir que les voitures en location, même longue durée, ne sont jamais assurées pour ce type de sortie.
- De vérifier les conditions climatiques (vent, températures excessives). La saison commence généralement au mois d’octobre et se termine fin avril.
- D’être conscient des risques que peut comporter une sortie dans le désert, si vous n’êtes pas suffisamment préparé (panne, blocage, accident).
 
C’est tellement bête, qu’on pourrait l’oublier :
Si vous souhaitez pique-niquer, camper, pensez évidemment à faire une check-list des équipements nécessaires afin de vous répartir le chargement des véhicules (tentes, duvets, barbecue, glacière etc.)
De plus, pensez aux indispensables tels que : les chapeaux, tubes de crème solaire indice 50 et lunettes de soleil. N’oubliez pas que le sable est très chaud, il faut donc être équipé de bonnes chaussures ainsi que de vêtements un peu plus chauds pour le soir (il peut faire, cette fois-ci, assez froid.)
Dans le désert dubaïote, la loi interdit de faire du feu directement dans le sable. Pensez donc à apporter un contenant pour vos bûches de bois.
 
Bon à savoir : On vous recommande vivement de laisser chaises, tables pliantes, barbecue automatique en aluminium, et lampes néon à la maison. Sur la route, au 3ème rond point après Dragon Mart (Dubai-Hatta road) vous trouverez du bois, une grille, des tapis et des torches en bambou (10 AED). 
 
AVANT DE PARTIR :
 
1. Les 10 équipements indispensables : par voiture.
- Des bouteilles d’eau. Au moins 6 L par personne pour 24h,
- un téléphone portable avec son chargeur ou une batterie portable chargée,
- un gps et des talkie-walkies (entrée de gamme). Pour le gps, il existe également des applications gratuites à installer sur le téléphone.  Nous recommandons par exemple Viewranger,
- une paire de gants de travail épais,
- une roue de secours accessible et en bon état (à vérifier avant de partir),
- une pelle large (télescopique, pour un gain de place),
- un cric et une planche en bois pour poser votre cric en cas de changement de roue dans du sable mou,
- un manomètre, pour mesurer la pression des pneus,
- au moins 1 sangle élastique ou « snatch strap » avec une résistance minimale de 8 t.
- au moins 2 manilles en metal/corde ou « D-shackles » certifiées minimum 3,25 t pour les métal et 16t pour les manilles de corde.
 
2. Les équipements indispensables : par convoi.
- une trousse de premiers secours avec au minimum : aspi-venin, sérum physiologique, compresses, sparadrap, désinfectant, bandages, pansements, une paire de ciseaux, crème solaire et Biafine,
- au moins 2 trousses à outils avec : un rouleau de gros scotch, serre-câbles, courroie de rechanges, tournevis, grosse pince, marteau, des piles,
- au moins 1 lampe frontale avec des piles de rechange,
- au moins 1 extincteur facilement accessible,
- des allumettes et briquets,
- 1 drapeau.
 
3. Les équipements pour les grandes excursions.
- Un compresseur,
- des plaques de désensablement,
- une sangle non-élastique,
- des jerrycan pour les voitures à petit réservoir/de grandes excursions,
- câbles ou pinces croco pour démarrer un autre véhicule,
- kit de réparation de pneus,
- liquides variés (huile, refroidissement, etc.)
- siphon pour réservoir (pour les pannes sèches)
- sangle avec dispositif de serrage,
- un marteau casse-vitre,
- des ciseaux de travail pour découper une ceinture de sécurité ou un coupe-ceinture.
 
Bon à savoir : la plupart de ces équipements se trouvent chez ACE ou sur https://www.aceuae.com, Dragon Mart, dans certaines grandes stations-services.
 
4. Où partir ? Nos recommandations de lieux.
 
• À -1h de Dubai
- Le parc solaire d’Al Maktoum : pour une sortie familiale, accessible au niveau débutant. Découvrez une réserve naturelle, calme et reposante. Les dunes sont belles et plutôt basses.
 
Prendre la route d’Al Quadra Lakes.

 
- Le triangle d’Al Badayer : pour s’amuser entre Big red, Fossil Rock et le village de Nazwa. Tous niveaux possibles. Le paysage est riche et vous pourrez découvrir une piste tranquille jusqu’à des dunes ocres, immenses. Attention, l’endroit est très prisé le week-end (beaucoup de quads qui roulent… très vite !), ce qui permet une entraide facile mais moins d’intimité pour un camp.
 
Prendre la route d’Hatta/Oman E64.
 
- Al Faqa : pour profiter de zones ombragées d’un pique-nique bien mérité. Tous niveaux possibles.
 
Prendre la route d’Al Ain E66.

 
• À + de 2h de Dubai
- Liwa et son oasis : réputé pour sa beauté, pour une excursion plus longue. Il est préférable d’avoir déjà fait quelques sorties dans le désert, ou d’avoir une majorité de conducteurs expérimentés. 
 
Prendre la route du Liwa Hotel au milieu du croissant au niveau de Liwa par la E45. 
 
- L’empty quarter ou désert de Rub Al Khali : pour les niveaux experts ou accompagnés par un guide. C’est la plus grande mer de sable du monde, soit 780 000 km2 (la superficie de la France, Hollande et Belgique réunie !). Les dunes peuvent atteindre plus de 200 m de hauteur.
 
5. Préparer son périple : la carte de route.
Une fois l’endroit de la sortie choisi : c’est le chef de convoi (généralement le conducteur le plus expérimenté, le leader du groupe) qui prépare la carte de route. Ce sera ce même conducteur qui « fera la trace » de la piste, une fois sur place. C’est idéalement sa voiture qui porte le drapeau si il n'y en a qu'un seul.
 
Pour tracer la route, il faut s’aider de Google Earth pour :
- choisir un point d’entrée et de sortie,
- placer des repères géo localisés stratégiques et facilement identifiables (oasis, ligne de haute tension, chantier, fermes etc.). Cela permettra d'identifier des " sorties de secours " sur la route en cas d'urgence ou de progression plus lente que prévue.
 
Ensuite, il faut partager la route avec la « voiture balai », généralement la dernière voiture du convoi et le 2ème conducteur le plus compétent du groupe.
Enfin, il s’agit de connaître :
- la répartition des pilotes et passagers dans chaque voiture,  
- l’ordre précis du convoi (et s'y tenir),
- les rôles de chacun,
- la répartition du chargement,
- la procédure de communication entre chaque voiture.
 
LE JOUR-J : 
 
6. Les règles pour conduire dans le désert.
La conduite dans le désert requiert des notions techniques et surtout de la pratique. C’est en s’entraînant, souvent, que l’on devient champion ! 

La règle d'or : aussi lentement que possible, aussi vite que nécessaire !
 
Pour commencer
- Assurez-vous que vos pneumatiques soient dégonflés, à la bonne pression (approximativement à la moitié de leur pression normale; et pas en-dessous de 15 psi ou 1.0 bar.).
- La conduite dans le sable nécessite beaucoup de concentration, donc pas de musique trop forte surtout lorsque vous utilisez les talkie-walkies.
 
Pour avancer :
- Regardez les traces de la voiture que vous suivez. Si vous voyez les crampons sur le sable, c’est qu’il est dur et que vous avez de la motricité. Si vous ne voyez plus les crampons, le sable est mou. Prenez alors de l’élan et passez cet espace mou.
- Rappelez-vous que plus le sable est chaud, plus il sera mou.
- Ne freinez jamais, ralentissez toujours. Il en sera de même avec l’accélération, toujours progressive.
- Contrairement à la route et à cause du frottement, vous aurez besoin de plus accélérer sur le sable que sur la route pour générer le même déplacement de votre véhicule.
- La bonne distance entre les voitures est celle qui vous permettra de vous arrêter à un endroit que vous choisirez et non que vous subirez.
- Lorsque vous descendez une grande dune, gardez votre volant droit et gardez toujours vos roues dans le sens de la pente.
 
Pour s’arrêter
- Arrêtez-vous toujours à un endroit où vous pourrez repartir facilement. Donc plutôt en descente qu’en montée et plutôt sur du sable dur que du mou.
- Toujours attendre que votre vision soit claire pour vous engager.
- Lorsque vous patinez et que vous n’avancez pas, arrêtez-vous, n’insistez pas, il y a de forte chance que vous empiriez la situation. Informez immédiatement par radio les autres équipages que vous êtes en difficulté. Ensuite, sortez de votre véhicule et faites-en le tour afin d’évaluer la situation avant de tenter quoi que ce soit, vous gagnerez beaucoup de temps.
 
Pour se désensabler :
- Mettez votre boite de vitesse en 4L (low/lente). Mettez le blocage de différentiel (le bouton avec un dessin d'un " x " à 4 roues). Repérez le sens de la pente dans laquelle est la voiture, et accélérez très progressivement en utilisant la gravité à votre avantage, en marche avant ou en marche arrière, selon votre position. Pour rappel, la partie la plus lourde du véhicule est le moteur.
- Si cela est vain, faites-vous aider ! D’où l’intérêt de tout le matériel cité plus haut. Dégagez le sable des essieux, et utilisez vos sangles pour vous faire tracter. Attention, de ne jamais sortir la voiture d'un seul coup, c'est souvent cause d'accident. Il est souvent préférable de tirer 5 ou 6 fois plus doucement.
 
Pour retrouver le convoi, si malgré toutes les précautions vous êtes perdu :
- 1. Prenez de la hauteur. Naviguez parmi les dunes jusqu'à arriver au point le plus haut. De là observez l’horizon pendant 5 à 10 minutes. Il y a de grandes chances que vous retrouviez votre groupe.
-  2. Sous-entendu, pas de groupe en vue : vous avez fait des traces dans le sable. Revenez en arrière, jusqu'à ce que vous retrouviez celles de votre groupe et suivez-les. Vous pouvez prendre l’option de suivre ces traces jusqu’à la sortie du désert aussi.
- 3. Le vent a effacé les traces : repérez les montagnes ou de très grosses dunes au loin. Il y aura toujours du monde pour vous guider.
- 4. Mauvaise nouvelle : Pierre Richard c’est vous ! Vous vous retrouvez donc à pied ! : refaites les étapes de 1 à 3. La clé est de toujours de se rendre au point culminant des dunes et d’essayer de repérer quelqu’un pour nous aider.
Rappel : tout ceci peut être évité grâce à l'utilisation de talkies.
 
7. Les règles de sécurité pour le camp.
- Attention aux enfants en bas âge, lorsque vous vous arrêtez/démarrez/levez le camp. Le manque de visibilité est dangereux.
- Chaussez-vous, les petites bêtes ne mangent pas les grosses… mais peuvent faire mal ! (L’aspi-venin est dans votre trousse de secours, attention, ne jamais l’utiliser pour une piqûre de scorpion : il va diffuser le poison).
- Hydratez-vous toutes les 30 min.
- Prévoyez toujours plus : plus d’eau, plus de snacks et nourriture. On ne sait jamais si vous restiez bloqués.
- N’oubliez jamais que la nature est imprévisible et sachez parfois mettre votre égo (de pilote) de côté pour faire passer la sécurité et celle de vos passagers en priorité !
 
8. Prendre la route du retour.
- Cela paraît évident mais n’oubliez pas de vous remettre en configuration routière (ESC ON, 2H, Mode Auto etc.)
- Regonflez vos pneumatiques à la pression préconisée.
- Commencez par conduire doucement et soyez à l’affût d’éventuels bruits, vibrations ou toute autre anomalie.
- Soyez prudent sur la route du retour, il y a des chances que le pilote soit bien fatigué !
 
Bonne sortie !
 
Pour toute demande d’information, précisions, cours de conduite, contactez Marco au au +971 50 644 00 19 ou e-mail :
Facebook : @driveanddive
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
 
Dernière modification le mercredi, 07 mars 2018 11:47
  1. Les + lus
  2. Les + récents