L’Exposition universelle de 2020 sera organisée du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021 à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis autour du thème "Connecter les esprits, Construire le futur". Dans le cadre de la conférence organisée conjointement par l'Alliance Française Dubaï et le FBC en coopération avec FRANCE DUBAI2020 le 26 novembre dernier, nous avons rencontré Erik Linquier, Président de la COFREX, qui a accepté de répondre à nos questions.    1. Expositions universelles : pouvez-vous nous rappeler le but d’une exposition et les chiffres-clés des précédentes expositions ?  Le but d’une exposition est de présenter, sur un thème donné (l’alimentation, la ville, le développement humain…), l’ensemble des innovations mondiales, dans une acception très large puisque l’on couvre le champ de la recherche scientifique, de l’enseignement, du développement économique, de la culture… Une vision à 360° de l’innovation, selon un concept qui a été défini au milieu du XIXe siècle lors des premières expositions universelles à Londres et à Paris. Les deux précédentes expositions, qui, comme celle de Dubai, ont duré 6 mois, ont attiré 64 millions de visiteurs (Shanghai en 2010) et 21 millions (Milan en 2015).   2. Selon vous, en quoi cette expo sera différente des précédentes ? Quels sont les « résultats » attendus pour l’Expo2020 et pour le pavillon français ? Cette exposition est la première à se dérouler au Moyen-Orient, et la première, depuis Shanghai, dans un pays émergent. Sa thématique (connecter les esprits, construire le futur) est également très novatrice, car c’est la première fois qu’une exposition universelle met en avant de manière aussi explicite le thème de la transformation numérique des villes et des territoires.   3. Pourquoi la COFREX a-t-elle été créée et quel est son rôle ? Pouvez-vous nous parler de l’équipe en place ? Pour la première fois, avec la création de la Cofrex en janvier 2018, la France va disposer d’un outil d’expertise permanent pour réaliser ses participations dans les expositions universelles et internationales, de façon à mobiliser le maximum d’acteurs publics et privés. Pour la première fois à l’occasion de l’Expo 2020, notre rôle sera de créer cette communauté, de la réunir autour d’un pavillon et d’animer six mois d’une programmation très dense autour du modèle de services urbains des entreprises françaises.   4. Pouvez-vous nous faire un point sur le pavillon français : le thème et les sous-thèmes choisis, ainsi que les grandes échéances du projet ? Nous avons choisi de nous situer dans l’aile ‘Mobilité’ de l’exposition, compte-tenu du caractère très fédérateur de ce sujet. Nous traiterons également des thèmes de la durabilité et de l’opportunité, qui forment un tout dans une logique de vision globale des projets urbains complexes. Notre principale échéance est bien sûr l’ouverture de l’exposition le 20 octobre 2020. D’ici là, l’objectif est de mener à bien, tout au long de l’année 2019, la construction de notre pavillon, qui sera ensuite, au premier semestre 2020, scénographié pour accueillir plusieurs millions de visiteurs.   5. Comment comptez-vous animer les 24 semaines de l’Expo 2020 sur le pavillon français et attirer les résidents à revenir plusieurs fois ? Les vingt-quatre semaines verront se succéder des thèmes très divers, ayant tous en commun cette vision française de la ville (y compris lorsqu’elle est portée à l’étranger par nos entreprises). Notre objectif est aussi d’avoir une programmation d’événements culturels, éducatifs, scientifiques suffisamment dense, notamment le soir et le week-end, pour inciter à des visites fréquentes.   6. Comment les communautés d’affaires locales françaises (sociétés, PME et start-up françaises) peuvent être impliquées et s’impliquer dans l’Expo 2020 et sur le pavillon français ? Quelle est la marche à suivre ? L’implication de la communauté française, si dense et si dynamique aux Émirats, est un atout pour nous. Nous souhaitons l’associer à notre programmation évènementielle, via les instances officielles comme l’ambassade, le consulat ou Business France, ou à travers des institutions comme l’Alliance française, le French Business Council à Dubai, le French Business Group à Abu Dhabi… Tous sont très impliqués et très motivés.   7. Quels sont les sponsors ou partenariats déjà signés. Quels types de partenariats recherchez-vous précisément ? Notre objectif est d’accueillir comme partenaires tous ceux, entreprises, acteurs de la recherche, de l’éducation ou de la culture, qui peuvent contribuer à nourrir et à illustrer le message d’une France innovante et qui peuvent apporter des solutions, en particulier aux pays émergents, confrontés au réchauffement climatique, à la croissance démographique, au développement urbain.   8. Que deviendra le pavillon français une fois l’expo terminée ? Dans une logique de développement durable, nous recherchons aujourd’hui une seconde vie pour le pavillon, qui pourrait être utilisé de manière pérenne, aux Émirats ou en France. Ce bâtiment emblématique, qui aura une histoire courte mais riche, aura ainsi une nouvelle vocation et illustrera nos ambitions en matière de durabilité ou d’économie circulaire.   Cette conférence d’Erik Linquier était le premier volet de la série d'évènements mis en place par l’Alliance Française Dubaï et le FBC en amont de l’Expo Universelle. Ces évènements auront lieu tous les 2-3 mois suivant l’actualité et seront annoncés dans notre agenda mensuel.   Pour en savoir plus sur la COFREX, visitez le site internet. Pour en savoir plus sur le projet du Pavillon Français, consulter cette présentation.     N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !       
Vous passez l’été, une partie de celui-ci ou un week-end à Dubai ? Vos amis et/ou famille ont eu l’idée (un peu folle) de venir vous voir à cette période ? Outre les températures qui grimpent… C’est le moment idéal pour profiter de bons plans. Les traditionnelles « staycations » d’été sont l’occasion de (re)visiter des Emirats inconnus et de se laisser aller à la dolce vita d’une vie (de luxe) dans un resort. Voici nos 3 adresses coup de cœur à Dubai, Fujairah et Ajman !   • À Fujairah : Intercontinental Fujairah Resort Une « sweet espace » à s’offrir en couple ou en famille, pour se couper de l’agitation urbaine et profiter d’un cadre idyllique entre mer (Al Aqah beach) et montagne (Hajar mountains), à Dibba. L’hôtel flambant neuf (ouvert en novembre 2017) possède toutes les infrastructures pour se suffire à lui même : chambres avec vue sur la mer, piscine, restaurants, spa ainsi qu’un kids club et un teen club !     Mêlant modernité et style arabique, dans un cadre confortable, c’est aussi le spot idéal pour s’initier ou se perfectionner à la plongée ou encore faire un break relaxant grâce à son spa. Coup de cœur pour : le premier spa L’Occitane de la région, proposant de véritables « cures » de jouvence, et des programmes de soin personnalisés (soin corps et visages, gommages, hammam, yoga et soins holistiques).     Adresse : Dibba road. Tarifs :  Les prix sont sujets à des modifications suivant la pèriode de réservation. - à partir de 410 AED la nuit (pour deux) en chambre classique. - à partir de 1020 AED la nuit pour une suite. Pour plus d’infos et réserver, rdv sur www.igh.com   • À Ajman : Ajman Hotel (ancien Kempinski) Qu’on se le dise, l’émirat d’Ajman n’est pas une pépite touristique, en revanche, peu connu, il possède de jolies adresses d’hôtels. Parmi celles-ci, l’ Ajman hotel propose un cadre de vacances parfait… et un restaurant réputé pour être l’un des meilleurs indiens de la région :  le Bukhara. De plus, l’hôtel propose également un brunch méditerranéen avec pool & beach access de très bon rapport qualité-prix (250 AED, alcool compris). L’occasion de s’offrir une parenthèse reposante et gourmande, le temps d’un week-end. L’hôtel offre également des diners intimistes, sur la plage, sous une tente joliment décorée, so romantic !     Coup de cœur pour : pour le Bukhara ! Cette institution présente une cuisine indienne traditionnelle savoureuse avec des ingrédients locaux, dans un cadre atypique… Au delà de la cuisine, c'est toute l'expérience qui a son charme : du service jusqu'au port... du bavoir ! A tester.       Adresse : corniche d’Ajman. Tarifs : Offre early bird : - 10 % pour toute réservation au moins 7 jours à l’avance. Offre « sweet dreams » : - 50 % pour les 2ème nuitées en suite (à partir de 840 AED par nuit). Les prix sont sujets à des modifications suivant la période de réservation. - à partir de 390 AED la nuit pour une chambre double. Pour plus d’infos et réserver, rdv sur www.hotelajman.com   • À Dubai : Sofitel – JBR Idéalement situé, le Sofitel JBR est un hôtel à taille humaine, agréable et familial, en bord de plage ; en prime, vous serez accueillis par un « Bonjour » en français ! Totalement équipé (piscine avec bar flottant, salle de sport, un salon de beauté CARITA, plusieurs espaces de restaurations) avec vue sur la mer, sa localisation vous permettra de vaquer à vos occupations… à pied, en soirée ! La promenade du Walk offre un choix varié de cafés, restaurants et enseignes de mode et accessoires.      Le tout dans un style épuré avec un bon rapport qualité-prix à la clef ! L’hôtel propose une offre « UAE resident offer » à la nuitée avec accès à « SoFit » (salle de gym) et accès à la piscine « Infini pool ». Coup de cœur pour : les petit-déjeuner copieux et gourmands à prix imbattable (55 AED) au restaurant Plantation sous la verrière !     Adresse : JBR, face à Sephora. Tarifs : - à partir de 399 AED la nuit (pour deux) / 450 AED petit-déjeuner inclus. Offre valable jusqu’au 31/07/2018 pour les personnes présentant une preuve de résidence aux EAU. Pour plus d’infos, rdv sur www.accorhotels.com et réserver directement : +971 4 448 4848 / emailProtector.addCloakedMailto("ep_141200fc", 1);.    N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !           
Il y a les clinquantes, les réservées, celles que tout le monde connaît et celles qui sont bien équipées… A Dubai, les plages ne manquent pas et avec l’été qui approche à grand pas, on a comme une petite envie de farniente… Que vous soyez plutôt baignade, bronzette, activités sportives ou tout ça à la fois, voici un tour d’horizon des plus belles plages publiques de Dubai !   JBR BEACH On ne la présente plus : la plage de JBR attire chaque jour des centaines de visiteurs, touristes et expats confondus, prêts à s’adonner à une bonne dose de farniente avec les gratte-ciel de la marina en toile de fond. Elle est l’une des plus fréquentées grâce à ses nombreuses infrastructures et à la multitude d'activités qu’il est possible d’y faire… y compris un tour à dos de chameau ! Ce qu’on y trouve : - Une promenade avec un cinéma, des cafés et restaurants équipés de terrasses (comme Eggspectation pour un petit-déjeuner réussi), des bars à jus et des food kiosks (comme The Counter qui revisite le hamburger sous toutes ses formes !) - Une aire de jeux ombragée pour les enfants - Aquafun, un parc aquatique gonflable sur l’eau - Une piste pour faire du jogging - Des terrains de beach tennis et volleyball - Des équipements de musculation - Location de matériel pour faire des activités aquatiques - Le Market at The Beach, un espace shopping avec des petits créateurs et un café - Location de parasols et transats - Des douches et cabines Emplacement : Jumeirah Beach Residence, derrière The Walk. Plus d’infos sur : http://thebeach.ae BLACK PALACE BEACH (ou Secret Beach) Nichée entre la Palm Jumeirah et le Burj Al Arab, cette plage est l’un des secrets les mieux gardées de Dubai… Assez sauvage et peu fréquentée, elle n’est pas aménagée mais elle est idéale pour ceux qui veulent pouvoir lézarder en toute tranquillité… avec en prime une sublime vue sur l’île de la Palm et le Burj Al Arab ! Emplacement : Al Sufouh Street, à proximité de Madinat Jumeirah et des forteresses royales.   SUNSET BEACH Située de l’autre côté de l’emblématique Burj Al Arab, Sunset Beach offre des vues imprenables sur ce dernier, surtout au coucher du soleil ! Parce qu’elle est caressée par les vents toute l’année, cette plage est un spot privilégié pour les amateurs de surf et de planche à voile. Ce qu’on y trouve : - Des cafés et restaurants (mention spéciale au Surf Café, qu’on adore !), des bars à jus et des food kiosks - Une aire de jeux pour les enfants - Un club de surf avec location de matériel, le Surf House et son petit café en terrasse le Single fin. - Une piste pour faire du jogging, roller, vélo… - A proximité, le Jumeirah Beach Park qui dispose lui aussi d’une aire de jeux pour les enfants - Des douches et cabines Emplacement : A côté de Jumeirah Beach Hotel, en face de Umm Suqeim Park.   KITE BEACH  Comme son nom l’indique, elle est la chouchoute des kitesurfeurs et de tous les fous des vagues qui la prennent d’assaut dès que la houle se soulève ! La plus sportive de toutes les plages nous séduit par son grand banc de sable et par la multitude d’activités aquatiques qu’il est possible d’y faire, comme le paddleboard, le kayak… Ce qu'on y trouve : - Des cafés et restaurants, des bars à jus (Jamba Juice et ses boissons « healthy) et des food kiosks (l’emblématique Salt Burger ou le tout nouveau Wanna Banana pour des desserts glacés) - Une aire de jeux pour les enfants - Une piste pour faire du jogging, roller, vélo… - Une école de kitesurf - Des terrains de volley ball, de soap football, un skate park - Des équipements de musculation - Location de matériel pour faire des activités aquatiques - Des douches et cabines Emplacement : Umm Suqeim, face à Al Manara Street. NESSNASS BEACH L’une des plus petites et des plus calmes de Dubaï, Nessnass Beach est parfaite pour ceux qui veulent se relaxer ou, si sa voisine Kite Beach est trop peuplée, profiter des courants pour s’adonner aux sports d’eau : kitesurf, paddleboard… Ce qu’on y trouve : - Une piste pour faire du jogging, roller, vélo… - Location de matériel pour faire des activités aquatiques - Des cabines Emplacement : Sur Jumeirah Beach Road, derrière Sunset Mall. LA MER BEACH Situé dans le quartier résidentiel de Jumeirah 1, à l'emplacement de l'ancienne " Jumeirah Open Beach ", cette nouvelle destination plage développée par Meraas comprend quatre zones : la plage, le centre de loisirs et de divertissement, l'île du Nord et l'île du Sud. Dans un décor industriel très coloré, mêlant bois et métal, le concept est inspiré du thème marin (ancres de bateau, filets de pêche, planches de surfs, transats suspendus sur l'eau etc.) Bordée de palmiers sur 2,5km La Mer est un petit paradis, avec une vue magnifique sur la skyline de Dubai (surtout au coucher du soleil), idéal pour les familles. Parmi les nombreux restaurants déjà ouverts, les visiteurs peuvent se rendre au Motomachi pour déguster des mets de la cuisine japonaise authentique. Ce qu'on y trouve : - Des cafés, des restaurants, des bars  - Plusieurs aires de jeux pour les enfants avec notamment le concept japonais le Hawa Hawa, une série de dunes gonflables. - Une piste pour faire du jogging - Des équipements de musculation - Location de matériel pour faire des activités aquatiques - Location de parasols et transats - Des douches et cabines - Un parking souterrain   Emplacement : Jumeirah 1, à proximité du Dubai Marine Beach Resort  La deuxième phase de La Mer - The Wharf proposera un parc aquatique avec un parc à surf, un cinéma et des boutiques, cafés et restaurants supplémentaires. AL MAMZAR BEACH Située à la frontière entre Dubai et Sharjah, la splendide plage d’Al Mamzar Beach Park est si étendue que vous ne risquez pas de vous retrouver collé(e) à vos voisins ! Pour pouvoir y entrer et profiter de son eau turquoise et de ses nombreux aménagements, il vous faudra payer 5 AED à pied et 30 AED en voiture. A noter : les lundis et mercredi, la plage est réservée aux femmes et aux enfants. Ce qu’on y trouve : - Des cafés et restaurants à proximité - Un emplacement à pique-nique avec des barbecues et des tables - Une aire de jeux ombragée pour les enfants - Une piscine avec trois bassins - Des équipements de musculation - Location de matériel pour faire des activités aquatiques dont le jet-ski - Un amphithéâtre - Location de bungalows - Location de parasols et transats - Des douches et cabines Emplacement : El Hamrya Port, Al Mamzar Residential Area au nord-est de Dubaï. Hormis ses plages publiques, Dubai dispose également d’une multitude de plages privées et de beach clubs appartenant à des bars et des hôtels. Pour tout savoir, rendez-vous sur http://dubeach.com, qui répertorie toutes les plages de la ville ! N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !         
Amateurs de nature et d’aventures, c’est enfin votre grande première ! Ce week-end, vous faites une sortie dans le désert… Une fois l’excitation passée, place à l’organisation : le désert peut cacher bien des surprises, c’est pourquoi il est primordial de bien se préparer, pour passer un moment unique, en toute sécurité. Nous avons fait appel à un expert, Marco, fort de plus de 15 années d’expérience dans le désert et passionné de nature. Celui-ci nous prodigue tous ses bons conseils.   Avant d’envisager tout départ, il est impératif :  - De ne pas emmener des enfants de moins de 2 ans (pour du dune bashing). - De partir avec un convoi de minimum 3 voitures, dont 1 voiture (donc un conducteur) plus expérimenté. - D’évaluer le niveau réel de chacun des pilotes et ainsi former un groupe cohérent. - De prévoir des places libres dans les voitures (en cas d’abandon de véhicule). - De partir avec des véhicules en parfait état, ayant passé le contrôle technique (révision grand maximum tous les 10 000 km), avec une boîte de vitesse courte (modèles de 4x4 spécifiques). - De vérifier le contrat d’assurance de votre véhicule (assurance « off road »). Il est bon de savoir que les voitures en location, même longue durée, ne sont jamais assurées pour ce type de sortie. - De vérifier les conditions climatiques (vent, températures excessives). La saison commence généralement au mois d’octobre et se termine fin avril. - D’être conscient des risques que peut comporter une sortie dans le désert, si vous n’êtes pas suffisamment préparé (panne, blocage, accident).   C’est tellement bête, qu’on pourrait l’oublier : Si vous souhaitez pique-niquer, camper, pensez évidemment à faire une check-list des équipements nécessaires afin de vous répartir le chargement des véhicules (tentes, duvets, barbecue, glacière etc.) De plus, pensez aux indispensables tels que : les chapeaux, tubes de crème solaire indice 50 et lunettes de soleil. N’oubliez pas que le sable est très chaud, il faut donc être équipé de bonnes chaussures ainsi que de vêtements un peu plus chauds pour le soir (il peut faire, cette fois-ci, assez froid.) Dans le désert dubaïote, la loi interdit de faire du feu directement dans le sable. Pensez donc à apporter un contenant pour vos bûches de bois.   Bon à savoir : On vous recommande vivement de laisser chaises, tables pliantes, barbecue automatique en aluminium, et lampes néon à la maison. Sur la route, au 3ème rond point après Dragon Mart (Dubai-Hatta road) vous trouverez du bois, une grille, des tapis et des torches en bambou (10 AED).    AVANT DE PARTIR :   1. Les 10 équipements indispensables : par voiture. - Des bouteilles d’eau. Au moins 6 L par personne pour 24h, - un téléphone portable avec son chargeur ou une batterie portable chargée, - un gps et des talkie-walkies (entrée de gamme). Pour le gps, il existe également des applications gratuites à installer sur le téléphone.  Nous recommandons par exemple Viewranger, - une paire de gants de travail épais, - une roue de secours accessible et en bon état (à vérifier avant de partir), - une pelle large (télescopique, pour un gain de place), - un cric et une planche en bois pour poser votre cric en cas de changement de roue dans du sable mou, - un manomètre, pour mesurer la pression des pneus, - au moins 1 sangle élastique ou « snatch strap » avec une résistance minimale de 8 t. - au moins 2 manilles en metal/corde ou « D-shackles » certifiées minimum 3,25 t pour les métal et 16t pour les manilles de corde.   2. Les équipements indispensables : par convoi. - une trousse de premiers secours avec au minimum : aspi-venin, sérum physiologique, compresses, sparadrap, désinfectant, bandages, pansements, une paire de ciseaux, crème solaire et Biafine, - au moins 2 trousses à outils avec : un rouleau de gros scotch, serre-câbles, courroie de rechanges, tournevis, grosse pince, marteau, des piles, - au moins 1 lampe frontale avec des piles de rechange, - au moins 1 extincteur facilement accessible, - des allumettes et briquets, - 1 drapeau.   3. Les équipements pour les grandes excursions. - Un compresseur, - des plaques de désensablement, - une sangle non-élastique, - des jerrycan pour les voitures à petit réservoir/de grandes excursions, - câbles ou pinces croco pour démarrer un autre véhicule, - kit de réparation de pneus, - liquides variés (huile, refroidissement, etc.) - siphon pour réservoir (pour les pannes sèches) - sangle avec dispositif de serrage, - un marteau casse-vitre, - des ciseaux de travail pour découper une ceinture de sécurité ou un coupe-ceinture.   Bon à savoir : la plupart de ces équipements se trouvent chez ACE ou sur https://www.aceuae.com, Dragon Mart, dans certaines grandes stations-services.   4. Où partir ? Nos recommandations de lieux.   • À -1h de Dubai - Le parc solaire d’Al Maktoum : pour une sortie familiale, accessible au niveau débutant. Découvrez une réserve naturelle, calme et reposante. Les dunes sont belles et plutôt basses. Comment s’y rendre ?   Prendre la route d’Al Quadra Lakes.
   - Le triangle d’Al Badayer : pour s’amuser entre Big red, Fossil Rock et le village de Nazwa. Tous niveaux possibles. Le paysage est riche et vous pourrez découvrir une piste tranquille jusqu’à des dunes ocres, immenses. Attention, l’endroit est très prisé le week-end (beaucoup de quads qui roulent… très vite !), ce qui permet une entraide facile mais moins d’intimité pour un camp. Comment s’y rendre ?   Prendre la route d’Hatta/Oman E64.   - Al Faqa : pour profiter de zones ombragées d’un pique-nique bien mérité. Tous niveaux possibles. Comment s’y rendre ?   Prendre la route d’Al Ain E66.
   • À + de 2h de Dubai - Liwa et son oasis : réputé pour sa beauté, pour une excursion plus longue. Il est préférable d’avoir déjà fait quelques sorties dans le désert, ou d’avoir une majorité de conducteurs expérimentés.  Comment s’y rendre ?   Prendre la route du Liwa Hotel au milieu du croissant au niveau de Liwa par la E45.    - L’empty quarter ou désert de Rub Al Khali : pour les niveaux experts ou accompagnés par un guide. C’est la plus grande mer de sable du monde, soit 780 000 km2 (la superficie de la France, Hollande et Belgique réunie !). Les dunes peuvent atteindre plus de 200 m de hauteur. Comment s’y rendre ?   5. Préparer son périple : la carte de route. Une fois l’endroit de la sortie choisi : c’est le chef de convoi (généralement le conducteur le plus expérimenté, le leader du groupe) qui prépare la carte de route. Ce sera ce même conducteur qui « fera la trace » de la piste, une fois sur place. C’est idéalement sa voiture qui porte le drapeau si il n'y en a qu'un seul.   Pour tracer la route, il faut s’aider de Google Earth pour : - choisir un point d’entrée et de sortie, - placer des repères géo localisés stratégiques et facilement identifiables (oasis, ligne de haute tension, chantier, fermes etc.). Cela permettra d'identifier des " sorties de secours " sur la route en cas d'urgence ou de progression plus lente que prévue.   Ensuite, il faut partager la route avec la « voiture balai », généralement la dernière voiture du convoi et le 2ème conducteur le plus compétent du groupe. Enfin, il s’agit de connaître : - la répartition des pilotes et passagers dans chaque voiture,   - l’ordre précis du convoi (et s'y tenir), - les rôles de chacun, - la répartition du chargement, - la procédure de communication entre chaque voiture.   LE JOUR-J :    6. Les règles pour conduire dans le désert. La conduite dans le désert requiert des notions techniques et surtout de la pratique. C’est en s’entraînant, souvent, que l’on devient champion ! 

La règle d'or : aussi lentement que possible, aussi vite que nécessaire !   Pour commencer :  - Assurez-vous que vos pneumatiques soient dégonflés, à la bonne pression (approximativement à la moitié de leur pression normale; et pas en-dessous de 15 psi ou 1.0 bar.). - La conduite dans le sable nécessite beaucoup de concentration, donc pas de musique trop forte surtout lorsque vous utilisez les talkie-walkies.   Pour avancer : - Regardez les traces de la voiture que vous suivez. Si vous voyez les crampons sur le sable, c’est qu’il est dur et que vous avez de la motricité. Si vous ne voyez plus les crampons, le sable est mou. Prenez alors de l’élan et passez cet espace mou. - Rappelez-vous que plus le sable est chaud, plus il sera mou. - Ne freinez jamais, ralentissez toujours. Il en sera de même avec l’accélération, toujours progressive. - Contrairement à la route et à cause du frottement, vous aurez besoin de plus accélérer sur le sable que sur la route pour générer le même déplacement de votre véhicule. - La bonne distance entre les voitures est celle qui vous permettra de vous arrêter à un endroit que vous choisirez et non que vous subirez. - Lorsque vous descendez une grande dune, gardez votre volant droit et gardez toujours vos roues dans le sens de la pente.   Pour s’arrêter :  - Arrêtez-vous toujours à un endroit où vous pourrez repartir facilement. Donc plutôt en descente qu’en montée et plutôt sur du sable dur que du mou. - Toujours attendre que votre vision soit claire pour vous engager. - Lorsque vous patinez et que vous n’avancez pas, arrêtez-vous, n’insistez pas, il y a de forte chance que vous empiriez la situation. Informez immédiatement par radio les autres équipages que vous êtes en difficulté. Ensuite, sortez de votre véhicule et faites-en le tour afin d’évaluer la situation avant de tenter quoi que ce soit, vous gagnerez beaucoup de temps.   Pour se désensabler : - Mettez votre boite de vitesse en 4L (low/lente). Mettez le blocage de différentiel (le bouton avec un dessin d'un " x " à 4 roues). Repérez le sens de la pente dans laquelle est la voiture, et accélérez très progressivement en utilisant la gravité à votre avantage, en marche avant ou en marche arrière, selon votre position. Pour rappel, la partie la plus lourde du véhicule est le moteur. - Si cela est vain, faites-vous aider ! D’où l’intérêt de tout le matériel cité plus haut. Dégagez le sable des essieux, et utilisez vos sangles pour vous faire tracter. Attention, de ne jamais sortir la voiture d'un seul coup, c'est souvent cause d'accident. Il est souvent préférable de tirer 5 ou 6 fois plus doucement.   Pour retrouver le convoi, si malgré toutes les précautions vous êtes perdu : - 1. Prenez de la hauteur. Naviguez parmi les dunes jusqu'à arriver au point le plus haut. De là observez l’horizon pendant 5 à 10 minutes. Il y a de grandes chances que vous retrouviez votre groupe. -  2. Sous-entendu, pas de groupe en vue : vous avez fait des traces dans le sable. Revenez en arrière, jusqu'à ce que vous retrouviez celles de votre groupe et suivez-les. Vous pouvez prendre l’option de suivre ces traces jusqu’à la sortie du désert aussi. - 3. Le vent a effacé les traces : repérez les montagnes ou de très grosses dunes au loin. Il y aura toujours du monde pour vous guider. - 4. Mauvaise nouvelle : Pierre Richard c’est vous ! Vous vous retrouvez donc à pied ! : refaites les étapes de 1 à 3. La clé est de toujours de se rendre au point culminant des dunes et d’essayer de repérer quelqu’un pour nous aider. Rappel : tout ceci peut être évité grâce à l'utilisation de talkies.   7. Les règles de sécurité pour le camp. - Attention aux enfants en bas âge, lorsque vous vous arrêtez/démarrez/levez le camp. Le manque de visibilité est dangereux. - Chaussez-vous, les petites bêtes ne mangent pas les grosses… mais peuvent faire mal ! (L’aspi-venin est dans votre trousse de secours, attention, ne jamais l’utiliser pour une piqûre de scorpion : il va diffuser le poison). - Hydratez-vous toutes les 30 min. - Prévoyez toujours plus : plus d’eau, plus de snacks et nourriture. On ne sait jamais si vous restiez bloqués. - N’oubliez jamais que la nature est imprévisible et sachez parfois mettre votre égo (de pilote) de côté pour faire passer la sécurité et celle de vos passagers en priorité !   8. Prendre la route du retour. - Cela paraît évident mais n’oubliez pas de vous remettre en configuration routière (ESC ON, 2H, Mode Auto etc.) - Regonflez vos pneumatiques à la pression préconisée. - Commencez par conduire doucement et soyez à l’affût d’éventuels bruits, vibrations ou toute autre anomalie. - Soyez prudent sur la route du retour, il y a des chances que le pilote soit bien fatigué !   Bonne sortie !   Pour toute demande d’information, précisions, cours de conduite, contactez Marco au au +971 50 644 00 19 ou e-mail : emailProtector.addCloakedMailto("ep_dc8e5f2a", 1); Facebook : @driveanddive   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !         
Depuis bien longtemps, les dubaïotes ont vu ces structures de béton se monter au milieu de Zaabeel ; puis rester au moins aussi longtemps nus, à tel point que toutes sortes de rumeurs courraient sur cette étrange structure vide. On a alors pu entendre : « Que va t-il y avoir à l’intérieur ? » « Drôle de façon de construire un immeuble ! » ou « Encore un promoteur qui a fait faillite… » C’est finalement un cadre habillé d’or qui a ouvert, afin d’accueillir un nouvel observatoire offrant un panorama idéal mêlant ville ancienne et moderne.   La naissance du projet   Le projet Dubai Frame est né d’un concours, lancé par Dubai Municipality en 2008, dont l’architecte Fernando Donis a remporté le prix et ses $100 000 à la clé. Malheureusement pour lui, la municipalité a décidé de réorienter le design en construisant la structure sans inclure l’architecte dans la réalisation. Pour l’anecdote, celui-ci réclame encore aujourd’hui 68 millions à la municipalité au nom de la propriété intellectuelle.    Parallèlement à ces mésententes, et une fois recouvert d’or (pas du vrai, je vous rassure mais l’effet est très réussi) reprenant le design du logo de l’expo 2020 façon moucharabié (le projet de Donis était un cadre blanc pour trancher justement avec le côté « brillant » de Dubai). Dubai Frame a finalement ouvert ses portes le 1er janvier 2018. Aujourd’hui, pour 50 AED, celui-ci vous permet de découvrir un nouvel observatoire, situé à 150 m de haut.     Comment y accéder ?   Le concept est d’embrasser, grâce à cette expérience, le Dubai d’hier et celui de demain. Pour le Dubai ancien, il se situe à plusieurs niveaux (petit jeux de mots) : d’abord au niveau de la réservation, vous ne trouverez pas de pré-achat en ligne. Il faut faire la queue pour acheter un ticket et puis peut-être pour entrer aussi : 200 visiteurs par heure, pas plus. 
L’entrée dans la structure se fait par petits groupes où le chemin vers l’ascenseur traverse une reconstitution du fameux Dubai d’hier, celui des années 50, celui du « avant les changements orchestrés par Sheikh Rashid ». Cette reconstitution est d’ailleurs plutôt bien faite, dans une ambiance authentique : il y a même des diffuseurs d’odeurs aux épices ! Informations à lire sur le Dubai en « noir et blanc » des années 50/60.    On accède ensuite, au moyen d’un ascenseur au seul et unique niveau du cadre : cette passerelle de 93 m de long entourée de moucharabié (ce qui ne facilite pas non plus la vue mais c’est joli…) nous permet au nord d’apercevoir le Creek de Dubai et Deira ; et vers le sud, une vue dégagée sur le Burj khalifa et les buildings de la Sheikh Zayed.    Comment est l’expérience ?   Le plus déroutant, et de mon point de vue très sympa, est surement ce sol en verre transparent qui s’opacifie par séquences et sur lequel certains visiteurs ont peine à marcher : un vrai challenge pour certains qui permet quelques bons sourires voire éclats de rire tant les réactions peuvent être surprenantes.  Le long de cette passerelle il y a de quoi « Instagrammer » ou « Snapchater » son expérience. Vous retrouverez des tableaux de couleurs interactifs où laisser son empreinte (un mot, un nom) qui s’effacera si vite que tout le challenge résidera dans le fait de savoir capter LA photo, ou bien de laisser sa photo (libre de droit) dans un cadre. Pour les gourmands, on peut même y boire ou y manger quelques sucreries.     A la descente, c’est le Dubai futuriste qui vous attend avec un bon petit film d’anticipation sur ce à quoi pourrai ressembler Dubai en 2050. D’autant plus sympa lorsque l’on vit ici, et que l’on s’amuse à reconnaître les bâtiments dans un nouvel environnent très vert et aérien !   En résumé : une jolie promenade de week-end, où l’on peut en profiter pour la prolonger avec les enfants au Garden Glow (où il faut ressortir du parc, prendre la passerelle traverser la rue et re-entrer dans le parc, je vous l’accorde). Rien de transcendant donc, mais à faire (surtout lorsqu’on est déjà monté en haut de Burj Khalifa) pour voir la ville avec un peu de hauteur.   Dubai Frame Zaabeel park  : entrance 4 Station de metro : ligne rouge - Al Jafiliya  Tarif : 50 AED et 20 AED pour les enfants de 3 à 12 ans. Ouvert de 10h à 19h Plus d’informations sur http://www.thedubaiframe.com     Contactez TOURVAL sur sa fiche B.A.F ! Valérie Amy est guide privée DTCM/ADTA, découvrez la sur www.visiterdubaiabudhabi.over-blog.com.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !             
Empreinte de paradoxes, Dubai surprend, fascine… mais surtout ose. Ose le pari audacieux de mêler une vie urbaine de défis à sa culture pleine de traditions.  Ainsi, vouloir explorer Dubai, ne peut se restreindre aux frontières de la ville ; il faut, au moins une fois, la traverser jusqu’aux portes de son désert, et rendre alors ce voyage aussi complet qu’inoubliable. C’est le pari audacieux qu’a choisi de relever NARA : un projet de passionnés, proposant des escapades uniques et raffinées dans le désert, à travers une expérience sur-mesure.    L’âme de NARA, Stéphanie Danial.   Ambitieuse et acharnée de travail, voilà comment nous pourrions qualifier Stéphanie Danial, originaire de Genève, expatriée depuis 2010 à Dubai, après avoir travaillé en Afrique. « C’est la beauté du Sahara qui m’a fascinée, je suis littéralement tombée amoureuse de ce désert… » nous répond-elle, à la question « Pourquoi le désert ? »     Passionnée par le désert et la nature en général, bien loin donc, de l’univers de la finance dans lequel elle fait carrière pendant plus de 16 ans ; et de celui de l’évènementiel, dans lequel elle évolue parallèlement : « Je crois que j’ai toujours aimé organiser. Organiser des soirées, des beaux évènements, réunir amis, famille, artistes : c’est grisant ! Mais tout cela reste très éphémère, le moment passe et qu’en reste-t-il ? » questionne t-elle.   Une fois devenue maman de 4 garçons (rien que ça !), celle-ci entame alors un long travail d’introspection personnelle et dessine le projet de ses rêves : « Il était maintenant temps pour moi de recommencer à travailler et de construire un projet, mon projet de vie… mon 5ème bébé en quelque sorte ! » conclut-elle, en souriant. Stéphanie réunit donc autour de ce projet tout ce qu’elle aime : le désert, la gastronomie, le luxe, l’art et le design pour un service haut de gamme. NARA, formé des initiales des prénoms de ces enfants (Neil, Adam, Ryan, Adrian), symbolisant « le petit crépitement du feu » en arabe, voit le jour officiellement en ce début d’année 2018.   Aujourd’hui, Stéphanie s’est entourée d’une équipe dynamique et solide de professionnels du terrain :  - Lisa, experte de l’hôtellerie de luxe est en charge de l’organisation des évènements. - Pradeep, coordonne les différentes prestations. - Aljo est en charge de la logistique avec une parfaite connaissance du désert.    NARA, pour une expérience totalement modulable.   Le concept Le concept prend place dans un lieu, calme et intime, au beau milieu du désert, sur lequel sera monté un camp privatisé, avec dîner d’exception et possibilité de dormir en tout confort sur place.   Les services  Vous pourrez ainsi combiner l’expérience d’une soirée et/ou nuit dans le désert avec la qualité de service d’un hôtel de luxe. Concrètement vous retrouverez : - Un set up : à votre goût (déco, mobilier) où profiter de l’après-midi, soirée et/ou nuit. Vous pourrez choisir entre des « cooking live stations », un buffet, un barbecue, un diner assis (à table, sur chaises ou sur coussins). - Des équipements : haut de gamme avec 4 tentes spacieuses (32 m2 ou 24 m2) aménagées (lit confortable, déco) et équipées d’une salle de bain avec sanitaires (douche + WC).   - Un diner : d’exception, avec la cuisine de votre choix. Un chef personnel est présent pour vous faire voyager lors d’un diner digne d’un restaurant 5 étoiles.  NARA propose plusieurs types de cuisines : japonaise-fusion (de chez NOBU), française (de Chez Charles), européenne (avec Dish), locale arabe-fusion (de chez Ninive ou Rania’s kitchen), healthy (avec Wild and the moon). Les enfants peuvent avoir des menus spéciaux. Liens vers les sites à mettre   C’est simple : VOUS choisissez comment vivre votre escapade avec un service à la carte. NARA est (presque) capable d’exaucer tous vos souhaits, il suffit de demander. Exemples de services proposés : - Cours de méditation ou de yoga, avec un professeur particulier. - Massages thaï - Dune bashing, conduite de quad ou de buggy - Initiation à l’astronomie - Prestation de groupes musicaux, magie, danse, cracheurs de feu etc. - Activités pour les enfants : histoires du soir, chasse au trésor, pijama party etc.   Pour qui ? Le campement accueille le nombre d’invités de votre choix pour le diner. Pour une nuitée, les tentes accueillent 8 adultes (2 adultes par tente), ou 16 personnes (2 adultes + 2 enfants par tente). NARA organise ainsi vos évènements entre amis ou en famille ; exceptionnels (anniversaires, lancement) ; romantiques (pour une demande en mariage, par exemple.)   Prix :  - environ 1000 AED/personne pour le diner et l’accès au camps.  - entre 2000 et 2500 AED/tente pour la nuit. Diner romantique ou demande particulière (prix sur demande). 
 Vous souhaitez réserver une escapade, contactez le 050 336 0397 ou emailProtector.addCloakedMailto("ep_6ab382bf", 1);/emailProtector.addCloakedMailto("ep_df686ca0", 1); Plus d’information sur http://www.nara.ae Page Facebook : Nara Escape Dubai Instagram : @naraescape   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !       
Situé derrière Dragon Mart, à une demi-heure de Burj Khalifa, nous sommes partis à la découverte du souk aux plantes de Dubai. « The place to be » pour tous les amoureux des jardins, des potagers et de la nature en général ! Véritable oasis aux portes du désert, vous allez pouvoir découvrir et flâner à travers une multitude d’arbres, de buissons, de cactus, de fleurs et de plantes de toutes les espèces. Une sortie familiale qui devrait réveiller tous vos sens !    Un souk, avant tout.   Les souks, qui sont à l’origine de véritables marchés traditionnels, à l’inverse des centres commerciaux gigantesques, vont vous faire découvrir d’excellents produits : la plupart du temps d’origines locales, mais surtout à des prix défiant toute concurrence ! Celui des plantes remplit complètement ces fonctions et même bien au-delà de nos attentes…   Informations pratiques
   Le marché compte à peu près 200 différentes enseignes de serres juxtaposées sur la zone de Warsan. Ouvert durant toute l’année, 7j/7 Dubai Plants Souk est autant prisé par les professionnels de la région que par les particuliers, locaux ou expatriés, locataires ou propriétaires.   
Dans ce véritable petit paradis botanique, vous pourrez facilement vous garer devant chaque échoppe. Vous serez émerveillés par cette profusion de formes, de couleurs, de variétés et de présentations, malgré l'environnement hostile de cette région au niveau de l'aridité et de la sécheresse.    Si vous avez besoin d’aide pour transporter vos achats, sachez que vous pourrez trouver aux abords du marché des camionnettes et de la main d’œuvre pour vous suivre tout au long de vos emplettes. La livraison à domicile est évidemment possible : tout à fait dans la tradition dubaïote ! 
   Que peut-on y trouver ?
   Vous avez la possibilité de pratiquement tout acquérir ; de la petite fleur modeste et très colorée à 1 AED à l'olivier majestueux à 100 000 AED ! Les prix sont très attractifs comparés à ceux proposés dans les pépinières du centre-ville où nous avons pu constater une différence de prix pouvant aller de 20 à 50 % au rabais.
   De plus, vous pourrez compter sur la gentillesse des vendeurs accueillants, serviables et efficaces qui vous renseigneront avec un grand plaisir. Nous vous conseillons de faire le tour des différentes enseignes en rentrant dans les ruelles du souk afin d’effectuer un petit repérage des plantes susceptibles de vous intéresser, avant de négocier les tarifs suivant la quantité que vous voulez acheter.    Le marchandage est vivement recommandé si celui-ci n’est pas abusif, à savoir que quand les marchands disent non, il ne sert à rien d’insister. Bougainvilliers, lauriers, rosiers, arbres fruitiers, bonzaïs, palmiers, plants de légumes et de fruits ; il n’y a pas une pépinière plus spécifique à recommander plus qu'une autre, cela se fera au gré des envies de chacun et du temps à y consacrer. S’arrêter au premier stand et déambuler dans les allées ou bien chiner et explorer systématiquement tous les étals, à vous de jouer !   Des plantes mais pas seulement…
   Le souk offre aux visiteurs un large choix de poteries et de décorations en tout genre allant des statues aux fontaines et dalles de pierre, qui vous permettront d’aménager et d’embellir vos extérieurs, suivant vos goûts. 
On peut également s’y fournir en rouleaux de gazon, pierres blanches et graines à planter. On y trouve également de l’engrais et du fertilisant au kilo, toujours très bon marché !
   En résumé : une petite promenade à faire en famille qui vaut le détour. Celle-ci vous permettra, à moindre frais, d’agrémenter tous vos espaces, mais aussi, de changer radicalement de paysage et de vous transporter, le temps d’une balade, dans un petit paradis tout verdoyant et luxuriant ! Et pour vos enfants ce sera l'occasion d'une sortie récréative et pédagogique.   Quelques exemples de prix
 : - 50L de terreau : 25 AED - Plant de tomates : 20 AED - Plant de fraises : 20 AED - Plant d’aubergines : 15 AED - Cactus de Californie : 160 AED - Arbre bougainvilliers boule 3 couleurs : 160 AED - Cagette de 25 pots de pétunias (on peut choisir la couleur) : 20 AED - Fertilisant organique : 5 AED/kg - Sachet de graines à planter : 4 AED   Comment s’y rendre :
 RDV sur la Google map Ouvert durant toute l’année, 7 jours sur 7, de 7h30 à 22h. N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !              
Il s'est dôté d'un réel A380 Emirates (rien que ça !) battant le record mondial de la plus grande installations florale ; le fameux Dubai Miracle Garden a ouvert ses portes pour la 6ème saison, idéal pour une sortie familiale  surtout en cette période, où il fait bon flâner en extérieur... Tour d'horizon de ce petit petit " Disney " aux mille couleurs, en plein milieu du désert. Des fleurs, et encore des fleurs ! Entre le bleu de la mer et le sable du désert, si certains manquaient de couleurs à Dubai, Miracle Garden a été créé pour eux : 45 millions (oui, vous avez bien lu, millions !) de fleurs ont été rapportées dans ce grand jardin. Vous y retrouverez toutes sortes de montages fleuraux, en forme de cœur, d’arbre, de faucon, de paon, ou encore d'ourson géant.  Un " lac artificiel ", autour duquel ont été aménagés de petits abris romantiques, se trouve au centre du jardin, pour se poser tranquillement (mais également très prisés des jeunes mariés, pour une pause photo). Tout autour du lac, la balade est organisée de manière circulaire, tandis que le fond du jardin est réservé aux pauses gourmandes avec la présence de plusieurs enseignes de glaciers, fast-foods ou encore boutiques de souvenirs. Les fleurs ne sont pas toujours plantées dans le sol, mais parfois simplement disposées dans des pots le long du chemin. Du côté des structures florales, le résultat est quant à lui plutôt bluffant, puisqu'on a vraiment l'impression que les fleurs ont poussé sur celles-ci. À quoi s'attendre ? À une heure, une heure et demi de balade, dans un cadre plutôt féérique... mais aussi bondé de touristes, suivant les heures de pointe. L'atmosphère est plutôt agréable à cette période de l'année, avec musique traditionnelle et rafraîchissements bienvenus. Néanmoins, certains endroits souffrent d'un manque d'entretien, et peuvent donner une impression générale un peu vétuste... voire un peu triste. À découvrir aussi : Dubai Butterfly Garden Juste à côté (sur la droite) de Miracle Garden, vous pouvez combiner votre visite avec celle d'une serre géante, composée de 9 dômes hébergeant le musée du papillon. Pour plus d'information sur Dubai Miracle Garden, rdv sur www.dubaimiraclegarden.com Comment s'y rendre ? Al Barsha South, Umm Suqeim road - Dubailand area Horaires d'ouverture (mêmes horaires pour Butterfly Garden) : 9h-21h du dimanche au jeudi 9h-23h le vendredi et samedi Prix : - 45 AED pour les adultes - 35 AED pour les enfants de + de 2 ans Parking gratuit (mais petit !) N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !            
1. Pour son architecte : Jean Nouvel, notre star nationale des architectes, s'est vu confier la réalisation de l'écrin des collections françaises. Le LAD : Louvre Abu Dhabi, s’inscrit entre terre et mer telle une médina des arts autour de quelques 50 bâtiments. Il doit être le " lieu de rencontres et d'échanges autour de l'art et de la vie " selon Jean Nouvel.  Il est ainsi abrité par une coupole qui filtre la lumière comme les branches des palmiers dans les oasis en créant cette pluie de lumière (rain light) qui transforme les cours enchâssées entre galeries et mer, en un constant dialogue entre l'intérieur et l'extérieur. Opposant à la fois l’urbanité au calme ; la lumière a l’ombre, créant une atmosphère propice aux déambulations culturelles.   2. Pour son projet : Finalement, malgré les nombreuses critiques sur le comment du pourquoi de ce musée (surtout venues de France), l’intérêt de ce projet réside dans la mise en place d'une démarche artistique et culturelle d'envergure aux Emirats. Un musée « œcuménique » donc qui n'est pas exhaustif dans ses œuvres mais comment pourrait-il l’être ? Mais plutôt un parcours qui mêle, dans un pays musulman, des œuvres et objets d'art, jugés quelques fois blasphématoires dans encore de nombreuses régions du monde. Qu’importe si les légendes décrivant les œuvres sont parfois convenues, l’important est la nature du projet : l’accessibilité de l’art… pour tous. Sa présentation correspond à une déambulation au fil du temps et des grandes civilisations et ou courants commerciaux et artistiques qui ont modelés notre monde d’aujourd’hui avec ses richesses, ses inégalités, et ses interrogations quant à son avenir.   3. Pour sa collection : Une collection que l'on pourrait qualifier de limitée (600 pièces tout de même) mais c'est justement cette sélection qui fait tout l'attrait de ce musée. Là où le Louvre parisien épuise par sa richesse et sa diversité, ici le parcours proposé a le mérite de nous prendre par la main pour cheminer à travers notre humanité partagée. Chacun s'arrêtera sur un ou plusieurs objets dans chacune des galeries, sans jamais avoir le sentiment d'être submergé et donc de risquer de passer à côté de la statue, du tableau, ou encore du vase à ne pas manquer. Ici, chaque objet a été soigneusement choisi comme une étape dans notre pérégrination au fil du temps et des galeries.     4. Pour son accessibilité : Facile à trouver sur Saadiyat, pas de stress pour se garer, de nombreux parkings et une navette qui vous amène aux portes du musée. Enfin, pas de queue si vous achetez directement votre ticket en ligne. A l'entrée, vous êtes accueillis et rapidement dirigés soit vers les galeries soit vers le départ des visites guidées. Vous pouvez opter aussi pour les audio-guides jumelés à un Ipad permettant une découverte en toute autonomie. Enfin de nombreux canapés vous accueilleront en cas de coup de fatigue ou le temps d'attendre vos amis contemplatifs.   5. Pour y amener nos récalcitrants aux musées : C'est sûrement l'atout de ce musée, ce concentré d'art et de culture le rend accessible à tous. De l’espace, oui sous cette coupole mais à l'intérieur aussi, où l’on parcoure les 12 galeries sans lassitude ou fatigue, en avalant des milliers d'années de civilisation en 2 heures chrono environ. Et on comprend, on retient, on s'extasie, on prend des photos et des selfies, on discute avec nos voisins, on échange, on partage, on admire, on reconnaît... Bref on vibre.   6. Pour y amener vos enfants : Gratuit jusqu'à 13 ans, on aurait tort de s’en priver... Et il y a surtout le musée des enfants : un espace pédagogique qui leur est spécialement dédié, avec des expositions temporaires thématiques. C’est un engagement du Louvre Abu Dhabi de rendre l’art accessible au jeune public. Pour cette année d’ouverture, on commence avec l’exposition intitulée : « Un voyage dans les formes et les couleurs ». Cette exposition symbolise une passerelle avec les collections permanentes du musée en facilitant la découverte du lieu aux enfants. Et dans un an, on pourra y retourner pour découvrir une nouvelle exposition… Vous y retrouverez aussi des ateliers et des sessions interactives. Aucune excuse donc pour ne pas se cultiver le temps d’un week-end en famille aux Emirats !     Mais me direz-vous il y a quand même des choses négatives à dire...  OUI ! Il fait froid, un froid de canard... Préparer les pulls ! OUI ! De trop nombreux tableaux sont sous verre, il y a donc de nombreux reflets qui rendent parfois même la contemplation difficile...  OUI il est fermé le lundi comme beaucoup de sites à Abu Dhabi ou Al Ain...  Mais tout ça n’est pas grand-chose au regard du bénéfice (voir les 6 raisons plus haut).   La construction du Louvre Abu Dhabi en chiffres :  • La lumière du soleil est filtrée par huit strates successives créant un effet de « pluie de lumière ». • La mise en place du dôme a duré environ deux ans. • Les 8 strates de la coupole du dôme sont constituées de 7850 « étoiles ». • Le nombre de modules extra-larges formant le dôme est de 85 éléments. • Le diamètre de la base du dôme est de 180 mètres. • Le point culminant du dôme s’élève à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer et à 36 mètres au-dessus du niveau du sol. • Les dimensions des plus grandes étoiles sont de 13 mètres de diamètre pour un poids de 1,3 tonne. • Le poids total du dôme est de 7 500 tonnes (presque autant que la tour Eiffel), se répartissant comme suit : structure en acier : 5 200 tonnes /  revêtements intérieurs et extérieurs, bordure périphérique : 2000 tonnes / grilles, passerelles, maillage et autres éléments : 300 tonnes • La superficie totale du site de construction est de 97 000 m2 • 120 échafaudages ont été utilisés pendant la construction • 90 camions ont été utilisés pour le transport des grues.   Comment s’y rendre ?  Île de Saadiyat, Abu Dhabi. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 20h. Donc fermé le lundi mais ouvert le vendredi. Nocturne jusqu’à 22h le jeudi et vendredi.   Tarifs :  60 AED/adulte et 30 AED/13-22 ans (prix hors TVA) Gratuit pour les enfants Gratuit pour les professeurs (instituteurs à universitaires) Vous pouvez devenir un membre du Art Club :  - 450 AED par an incluant entrée illimitée pour le membre + 1 invité. - 1500 AED par an incluant entrée illlimitée pour le membre + 5 membres.   Plus d'informations sur le site .     Contactez TOURVAL sur sa fiche B.A.F ! Valérie Amy est guide privée DTCM/ADTA, découvrez la sur www.visiterdubaiabudhabi.over-blog.com.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !            
Nous vous en parlions déjà, il y a quelques mois : le Deira Fish Market, le plus célèbre marché de poissons de Dubai, situé au cœur historique de la ville, au bord de la corniche et tout près du souk de l'or. Ce marché iconique extérieur, réputé entre autres, pour son côté familial, convivial, typique et original, a définitivement fermé ses portes cet été, après 60 ans d'existence. Nous avons donc fait la visite du nouveau marché qui le remplace, rebaptisé « Waterfront Market ». Que propose cette nouvelle formule ? On vous dit tout.   Mélange de tradition et de modernisme 

Le " Deira Fish Market " a donc fait peau neuve pour devenir le "Waterfront Market" et se trouve relocalisé, comme son nom l'indique, en bord de mer, à une dizaine de minutes de son ancien QG. Autant vous prévenir tout de suite que le charme local et authentique de son prédécesseur est beaucoup moins prononcé ! En revanche : facilité d'accès, propreté et règles d’hygiène sont plus strictes. La climatisation, le contrôle d'odeurs et les installations ultra modernes sont définitivement les atouts de ce nouvel espace intérieur. Le bâtiment flambant neuf et haut en couleur, au style architectural traditionnel, vous accueille tous les jours 24h/24h côté poissons et de 6h à 1h du matin pour les légumes, les fruits et la viande.   Un parking gratuit en sous-sol est mis à votre disposition et permet un accès facile et direct au marché.
 Les anciens porteurs ont troqué leurs brouettes pour des caddies et sont toujours là pour vous aider à vous diriger dans les halls tout en portant vos achats. Si toutefois vous ne voulez pas de porteur, sachez qu'il y a également des caddies mis à votre disposition, en bas des escalators du parking. Vous l'aurez compris, ce nouveau marché prend des allures de supermarché ventilé et se compose de trois différents halls, bien distincts les uns des autres : produits de la mer, fruits-légumes et viandes-volailles. Quelques boutiques telles que des banques, cafés, snacks et pharmacies sont déjà présents ou en cours d'ouverture, car ce marché est en pleine extension !   Que trouve-t-on sur les étalages ?   C'est donc dans ce nouveau décor frais et aseptisé que nous retrouvons avec grand plaisir nos habituels vendeurs de l'ancien marché, si accueillants et amicaux. Toujours au cœur d'un joyeux brouhaha ambiant et folklorique, de magnifiques bancs frais vous proposent de nombreuses espèces de poissons et de crustacés péchés localement ou dans des eaux voisines. Vous trouverez notamment du mérou, du faskar (espèce de daurade), des homards et langoustes (à prix abordable), du thon et du saumon ainsi que des grosses crevettes, idéales pour votre barbecue du week-end ! 
   Vous déambulerez également parmi un très large choix de légumes et de fruits mais aussi à travers des étals de volaille, de bœuf et de mouton, pour terminer par un espace dédié à toutes sortes d’épices et de poissons séchés.
 Tous ces produits tiennent leurs promesses tant au niveau de la qualité que de la fraicheur. De plus, les prix sont vraiment plus compétitifs que dans n'importe quel autre endroit (notamment en super marché) en sachant surtout que la négociation reste de mise ! 
Vous pourrez également profiter d'une salle dédiée à la préparation du poisson que vous aurez acheté et qui sera donc prêt à être consommé, dès votre retour à la maison.   Ce nouveau marché, certes, moins couleur locale, reste toujours d'une grande qualité et nous ne pouvons que chaudement recommander ce lieu très commercial à tous les amoureux de bons produits locaux, à petits prix !   Plan détaillé du marché :     N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !                
Si vous ne suivez pas le flux d’oiseaux migrateurs estival et que vous restez à Dubai en ces périodes de fortes chaleurs… c’est toujours le même casse-tête : comment occuper visiteurs, amis et familles, petits et grands, en journée ? On vous ouvre les portes de nos bonnes adresses testées et climatisées. Au programme : activités ludiques, culturelles, sportives ou nature, à vous de jouer !   Nous avons regroupé les activités par thématiques.   • Les sorties culturelles
 - Dubai museum   Situé au cœur du quartier historique d’Al Fahidi (Bur Dubai), rendez-vous dans l’un des plus anciens bâtiments historiques de la ville pour un flashback dans l’histoire de l’industrie perlière et de la pêche. Des premiers échanges commerciaux, en découvertes archéologiques jusqu’à la construction de la ville, telle que nous la connaissons aujourd’hui, la visite est pédagogique grâce à différents espaces et supports (expositions, reconstitutions, vidéos, cartes etc.) Adresse : 19 street, Al Fahidi Creek (rive gauche) – Bur Dubai Horaires : 8h à 20h30 (sam-jeudi), 14h30-20h30 (ven) Tel : 04 353 1862 Prix : 3AED par pers, 1 AED pour les enfants de moins de 1 an.   

- Sheikh Mohamed Center for Cultural Understanding : SMCCU 
Créé en 1998, ce centre a été conçu comme un lieu traditionnel de rencontres et d’échanges entre résidents et touristes. Le centre propose des petit-déjeuner, déjeuners, diners traditionnels (et iftars pendant le Ramadan) animés par des bénévoles émiriens autour d’une cuisine généreuse. Le diner est animé sous la forme de foire aux questions, une façon décontractée d’en savoir plus sur nos hôtes, de façon décomplexée ! Réservation requise. Petit-déjeuner : le lundi et le mercredi à 9h30 Déjeuners : du jeudi au dimanche à 13h Diners : le dimanche, mardi et jeudi à 19h Brunch : le dimanche à 10h30 Iftar 2017 : tous les jours de 18h30 à 20h30 (155 AED) Adresse : House 26, Al Musallah Road – Bur Dubai Horaires : 9h-17h (dim-jeu), 9h-13h (sam) Tel : 04 353 6666 Prix : 80 AED par pers.
   - Etihad museum Ce musée, récemment ouvert, a été créé pour mieux comprendre l’histoire de la fédération des Emirats Arabes Unis depuis 1968. La visite est chronologique avec des espaces ludiques et interactifs. Pour en savoir plus, lire notre article : Etihad museum, enfin un musée de la fédération à Dubai ! Adresse : Jumeirah 1 Horaires : 19h-20h (tous les jours) Tel : 04 353 6666 Prix : 25 AED par pers, 10 AED pour les enfants et étudiants (5-24 ans). Gratuit pour les moins de 5 ans. 20 AED à partir de 10 pers.    Pour d’autres adresses de musées, à lire aussi : Visiter et découvrir le vieux Dubai !   - Les galeries d’art Dubai se positionne aujourd'hui comme une véritable plateforme de l'Art au Moyen-Orient, avec une réelle volonté de promouvoir ses talents à travers le globe : peinture, sculpture, design, dans un registre traditionnel ou contemporain, il y en a pour tous les goûts. Pour connaître notre sélection de galeries d’art de la ville, lire notre article : Notre sélection de galeries incontournables à Dubai !   • Les sorties ludiques 
 - IMG World
 Fraîchement ouvert, c’est le plus grand parc d’attractions indoor du monde ! Tout beau, tout neuf, c’est un incontournable pour tous les fans de l’univers Marvel et de ses super-héros. Le parc a été conçu en 4 mondes. Dans chacun, différents types d’attractions : fortes sensations, attractions 3D/4D, pour les petits etc. Attention : frissons garantis ! Les attractions à sensation valent largement les fameux Rock’n roller et Space mountain de Disney. Attention : les attractions sont quasiment toutes restreintes aux enfants de plus d’un mètre (conseillé : minimum 4 ans pour en profiter !) Adresse : E311, Sheikh Zayed Road Horaires : 11h-19h, tous les jours Prix : 245 AED par pers, 225 AED pour les enfants de moins 1,20 mètres. Gratuit pour les enfants de moins 1,05 mètres. Site internet   - Hub Zero
 Ouvert cette année, c’est le lieu où l’univers du jeu vidéo devient réalité ! Au programme : zigouilllage de mort-vivants, simulateurs en tout genre, course-poursuites, jeux vidéos… pour une totale immersion dans le monde virtuel. Rendez-vous des « geeks » ou passionnés du petit écran, c’est une sortie originale à découvrir entre amis !  Même si un espace de jeux est réservé aux plus petits, ce parc se destine davantage aux grands enfants. Possibilité de combiner des pass avec The Green Planet.
 Adresse : City Walk - Jumeirah Horaires : 17h-00h (du jeudi au dimanche), 15h-00h (vendredi et samedi). Prix : 160 AED par pers. 95 AED pour les enfants (avec accès uniquement à 3 attractions). Site internet   - Sega Republic
 C’est la version junior de Hub Zero ! Ce parc à thème compte plus de 170 jeux et attractions combinant expériences virtuelles et attractions à sensations pour les plus petits (montagnes russes, auto-tamponneuses, parcours d’accrobranche etc.) Pour plus de détails, lire notre article : Comment occuper vos enfants pendant l’été à Dubai ?   
- Bounce et Flip Out Il n’y a pas d’âge pour s’envoyer en l’air (en trampoline) ! Deux adresses pour se dépenser et s’amuser en expérimentant des figures de haute voltige ou des sports d’équipe sur trampoline !
 Pour plus de détails, lire notre article : Comment occuper vos enfants pendant l’été à Dubai ?   - Escape games Le principe est le même pour chacun de ces jeux grandeur nature : vous disposez d’un temps limité pour résoudre une ou plusieurs énigmes et ainsi pouvoir vous échapper de la pièce dans laquelle vous êtes enfermés, en équipe ! Pour connaître les différents concepts et adresses d’escape games à Dubai, lire notre article : Escape room, le jeu d’évasion grandeur nature à Dubai !   • Les sorties nature et découverte
 - Green Planet
 Un peu de verdure en plein cœur de la ville, c’est possible grâce à cet éco-musée présentant non moins de 3000 espèces de plantes tropicales ainsi que plusieurs espèces d’animaux exotiques et poissons colorés. Une super visite familiale, à découvrir dans Citywalk.
Pour connaître tous les détails, lire notre article : The Green Planet, la jungle au cœur de Dubai !   - Les aquariums de l’Atlantis et Dubai Mall C’est l’occasion idéale pour plonger dans l’univers mystérieux des fonds marins en observant le curieux manège de diverses espèces de poissons, des plus connues aux plus rares, en totale immersion !
   The Lost Chambers Aquarium – Atlantis
 Possibilité de faire des tours guidés, de la plongée, de nager avec des dauphins, sur demande.
Adresse : Hotêl Atlantis, The Palm Horaires : 10h-22h, tous les jours Prix : 120 AED/75 AED (pour les résidents), 90 AED/50 AED (pour les enfants résidents) Site internet Dubai Mall Aquarium
 Plusieurs formules possibles incluant des temps de rencontre avec les animaux, des tours guidés, de la plongée. Possibilité d’observer les poissons depuis le mall, pour la partie visible. Adresse : Dubai Mall – (Ground floor et niveau 2), Downtown Horaires : 10h-23h, tous les jours Prix : 100 AED par pers. Gratuit pour les enfants de moins de 3 ans.
 Site internet   • Les loisirs d’hiver
 - Ski Dubai Si la clim’ ne vous suffit plus, que vous rêvez de troquer votre bikini contre des moonboots offrez-vous une séance de ski ou de snow à Mall of the Emirates ! Ski Dubai propose des sessions de deux heures sur les pistes, pour les skieurs expérimentés ou des « discovery lessons » d’une heure pour les débutants.
 Adresse : Mall of the Emirates  Horaires : 10h-2h du matin, tous les jours. Prix : à partir de 200 AED par pers / 180 AED pour les enfants (non autorisé pour les enfants de moins de 2 ans). 185 AED pour une leçon découverte.
 Site internet   - Dubai Ice rink Si vos enfants débordent un peu trop d’énergie et ont besoin de se dépenser, proposez-leur d’enfiler une paire de patins à glace pour profiter de la patinoire ! Pour les plus grands, l’occasion de se dépenser et de s’exercer à quelques figures acrobatiques. Une pause réfrigérée dans votre virée shopping ! Sessions de 105 min.Des sessions «  disco » pour glisser en musique sont aussi disponibles.
Adresse : Dubai Mall – ground floor, Downtown Horaires : planning à découvrir ici ! Prix : 60 AED par pers / 30 AED pour les enfants (en dessous d’1 mètre). 30 AED pour les spectateurs. Site internet   À lire aussi :  Summer is coming : comment bien vivre la chaleur à Dubai l'été !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !              
Explorer une jungle au milieu du désert. Voilà qui est improbable, et pourtant… C’est la promesse que vous fait Dubai avec The Green Planet.    Non, il ne s’agit pas là d’un énième mall mais bien d’un espace dédié à la nature. The Green Planet est en passe de devenir un lieu incontournable de Dubai. Cet éco-musée, présente près de 3.000 espèces de plantes tropicales et offre un véritable havre de paix en plein centre de la ville. Du porc-épic au toucan, des insectes, mammifères et oiseaux se côtoient dans le feuillage au-dessus d'un aquarium géant rempli de poissons exotiques.        Il faut environ une heure pour explorer la canopée et la forêt humide qui composent The Green Planet. Le baobab central n’est pas sans rappeler l’arbre magique d’Avatar. S’il est artificiel, il a pour vocation de créer une structure centrale et ainsi de permettre aux espèces de co-exister et de se développer de la façon la plus naturelle possible.     Idéal en famille, The Green Planet est didactique et intéractif. Parfait donc, pour faire découvrir de façon ludique aux enfants de tous âges des oiseaux aux couleurs chatoyantes, observer des papillons sortant de leur chrysalide ou approcher un paresseux. Les sensations fortes sont aussi au rendez-vous car certains espaces proposent de toucher et d’approcher toute sorte d’animaux rampants (araignées, scarabées géants, blattes et autre scolopendres).       The Green Planet propose aussi un package pour les anniversaires. Une bonne manière d’associer l’utile à l’agréable dans un lieu original et instructif (de 115 AED à 250 AED).    Cerise sur le gâteau, en sortant, vous pourrez vous rendre à deux pas, déguster un Saint Honoré ou un éclair au chocolat à la Pâtisserie des Rêves de CityWalk Jumeirah. Mais ça, c’est une autre histoire….   Lieu : City Walk Ouvert du samedi au mercredi de 10h à 22h, jeudi et vendredi de 10h à minuit.  Prix : 99 AED - ticket adulte / 74 AED ticket enfant de 3 à 12 ans. Plus d’informations : site internet   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !          
  1. Les + lus
  2. Les + récents