5 bonnes raisons de visiter la Birmanie

Écrit par  Vanessa Richard 18 MAI 2016
La Birmanie, ça vous parle ? Niché entre la Thaïlande et l’Inde, ce pays méconnu est en train de s’ouvrir petit à petit après des décennies d’hibernation imposée par la dictature. D’une authenticité parfois brute, elle est en train de devenir une destination tendance qui change à la vitesse de la lumière. Sortez les valises, dégainez la crème solaire : voici 5 raisons de vous envoler pour la Birmanie !
 
1 – Pour sa tranquillité
Malgré son actualité chargée depuis 2011, la Birmanie (ou Myanmar) reste pour l’instant une destination relativement hors des sentiers battus et les touristes y sont nettement moins nombreux que chez ses voisins d’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Cambodge, Laos…). A Yangon, la plus grande ville du pays, l’incontournable pagode Shwedagon, spectaculaire temple en or vieux de 2500 ans et haut de 99 mètres, est encore bien loin de grouiller de touristes, et pourtant, elle vaut largement le détour de jour comme de nuit ! 


 
Mais cela veut également dire que les infrastructures touristiques ne sont pas encore tout à fait au point… Lorsqu’on emprunte le bus d’une grande ville à une autre, ce qui prend en général une nuit ou une journée entière, on se retrouve principalement entouré de locaux, immergé dans leur quotidien et confronté à leur réalité. Les véhicules ont déjà bien roulé leur bosse, les pauses-pipi se font sur le bas côté et le confort est rudimentaire. Il n’est pas rare que les trajets soient interrompus par les pannes et, dans ces cas-là, il suffit de faire comme les locaux : garder la banane !
 
2 – Pour ses sourires
Celui qui a dit que la Thaïlande était le pays du sourire n’a jamais dû mettre les pieds en Birmanie ! Le fait qu’elle soit restée une dictature fermée pendant tant d’années rend les rapports entre les Birmans et le reste du monde vraiment uniques. La jeune génération n’a jamais mis ne serait-ce qu’un orteil hors du pays et certains d’entre eux ont vu leurs premiers touristes il y quelques années tout au plus. Ils sont obnubilés par la pâleur de notre peau (ou la rougeur, après quelques jours dans le désert de Bagan…), nos cheveux et nos yeux de toutes les couleurs, nos nez qu’ils trouvent longs et nos yeux qu’ils trouvent larges. 
 
 
Nous, ce qui nous frappe, chez eux, ce sont leurs sourires, leur besoin de communiquer, leur envie de partager leur culture et d’en apprendre plus sur la nôtre. Au début, ça fait un drôle d’effet de sentir observé. Et puis, vous verrez, vous apprendrez à dire « Mingalaba ! » et vous vous laisserez envoûter… 
 
 
3 – Pour son authenticité
Une authenticité due à l’absence presque totale de communication avec l’extérieur pendant des décennies et qui fait qu’aujourd’hui, on ressent très peu l’influence du monde occidental sur le pays. Et ça, c’est drôlement rafraîchissant ! Rien ne paraît surfait ni juste fait « pour les touristes ». Au centre du pays, le lac Inle, sur lequel un véritable village sur l’eau s’est établi, vous offrira des visions aussi saisissantes qu’authentiques.  
 
 
Mais la Birmanie est déjà en train d’évoluer, de s’adapter à la demande, et cette globalisation lui fait forcément perdre un peu de ce qui la rend unique. La course aux gros dollars est lancée et de plus en plus d’entreprises internationales y posent leurs bagages pour investir. Préparez vos valises pour découvrir la Birmanie authentique avant qu’il ne soit trop tard !
 


 
4 – Pour sa spiritualité
La Birmanie compte près de 90% de bouddhistes parmi sa population. Presque tous les Birmans deviennent moines pendant plusieurs mois/années lors de leur adolescence, et beaucoup choisissent de le rester toute leur vie. C’est pourquoi on aperçoit énormément de moines de tous les âges, avec leurs jolies robes marron foncé. 
 
 
Les filles devenues nonnes arborent quant à elles un tissu de couleur rose pâle. Les Birmans sont adeptes de la médiation et de la prière, et ceux qui vivent à Yangon se rendent quasi quotidiennement à la pagode Shwedagon. Quand on la visite en tant que touriste, on est frappé non seulement par la beauté du lieu mais aussi par le dévouement des Birmans, qui prient, chantent et méditent des heures durant dans les nombreux stupas qui font partie du site.
 
 
Il ne faut pas non plus manquer Bagan, ce gigantesque site archéologique et religieux au centre de la Birmanie où plus de 2000 pagodes et temples bouddhistes sont encore debout. Certains comparent Bagan aux temples d’Angkor Wat au Cambodge, et bien que ces derniers soient également à couper le souffle, on y est sans cesse entouré d’une horde de touristes qui prennent les lieux d’assaut dès 5h30 du matin, pour le lever du soleil. À Bagan, en revanche, il est très facile de se perdre à vélo au milieu des stupas et de ne croiser qu’une poignée de touristes à tout casser. 
 
5 – Pour tout ça :
La Birmanie regorge tout simplement de jolies choses et de gens inoubliables !


 
 

 
L’info en plus :
La Birmanie utilise un fuseau horaire bien à elle, ce qui fait que le décalage avec Dubaï est de 2h30. Il n’existe pas de vols directs pour rallier Yangon (Rangoon) depuis Dubaï, une escale en Asie du Sud-Est est donc incontournable.
Pour éviter les grosses chaleurs et la saison des pluies, l’idéal est de prévoir votre voyage entre Novembre et Février. 

Formalités :
Avant de vous rendre en Birmanie en tant que touriste, vous devez obtenir un eVisa en remplissant le formulaire suivant en ligne . Il vous en coûtera 50 USD et la transaction peut prendre jusqu'à 3 jours. Une fois votre eVisa en main, vous pourrez passer 28 jours sur le territoire birman. A noter : le visa touriste expire 90 jours après son obtention.
 
 
 
 
 
Dernière modification le jeudi, 19 mai 2016 13:57
  1. Les + lus
  2. Les + récents