Arabesques tricolores dans le ciel de Dubai

Écrit par  Nadine SINNO-HANTES 01 DEC 2009

Rencontrer la Patrouille de France (la PAF) à l'occasion du Dubai Air Show qui s'est tenu du 15 au 19 novembre, c'est interviewer de jeunes et talentueux pilotes de chasse des unités de combat. C'est aussi admirer des virtuoses du ciel à l'œuvre. Quand aéronautique rime avec art.


Airport Expo. Au stand Dassault (constructeur des Alphajet que pilote la PAF), je fais la connaissance de l'un des neufs membres de la PAF, le capitaine Antoine Monhée. Vêtu de la mythique combinaison bleu ciel, souriant, affable, il prend le temps d'évoquer son métier. Autour de lui, pourtant, tout le stand s'affaire, le service de presse s'affole, les invités VIP s'arrachent les meilleures places au balcon et les photographes pointent déjà leurs objectifs vers le ciel : La PAF s'apprête à effectuer son spectacle acrobatique.

Moment féérique, moment suspendu : On a beau les avoir vus à la télé ou en photos, le temps s'arrête. Un ange passe, ou plutôt les Alphajet fendent le ciel de leur gracieux ballet aérien. Sur le tarmac, dans les loges, la foule est fascinée par la délicate chorégraphie. Peinture fugace. Du bleu, du blanc et du rouge.

Plus tard, le Lieutenant Colonel Bruno Bezier, directeur de l'équipe de presse de l'Armée, qualifiera leur prestation de "puzzle en trois dimensions ". Et c'est exactement cela ! Volant à basse altitude, en patrouille serrée et à une vitesse comprise entre 200 et 600 km/h, ils se croisent, évoluent à 2 mètres les uns des autres, se retournent, disparaissent dans les nuages avant de revenir en une formation irréprochable. Synchronisation parfaite. Pureté du dessin. Artistes ou héros des temps modernes ?

Les deux sans doute. Maitrise absolue d'une technologie élevée au rang d'art. Une aisance qui ne laisse pourtant pas de place à la fantaisie. Le capitaine Monhée est catégorique : " Il n'y aucune prise de risque, on s'entraine avec rigueur, tout est minutieusement préparé entre nous et avec l'aide de nos mécaniciens. Nous restons concentrés parce que nous n'avons pas le droit à l'erreur ". Le résultat est là, et quand la fumée des Alphajet colorie le ciel de bleu, de blanc et de rouge, on peut être patriote ou non, Français ou pas d'ailleurs, on admire. Cette patrouille porte décidément haut, très haut, et dans tous les sens du terme, les couleurs de la France. Après notamment une formation en diamant, en dard ou encore en canard, la présentation s'achève par un cœur transpercé d'une flèche, longuement applaudi.

Retour au stand, le capitaine Monhée m'accueille d'un " Alors, ça vous a plu ? ", il a l'air aussi émerveillé que moi. Et c'est cela qui frappe surtout chez tous les membres de la PAF: l'humilité et l'investissement total de ces neuf pilotes d'élite, huit hommes et une femme, des volontaires unis par une même passion et qui restent en moyenne 3 ans au sein de la PAF.

Cette femme, d'ailleurs, parlons-en. A la fin de la saison, à l'issue du Dubai Air Show, le leader de la PAF, le commandant Benjamin Souberbielle, a passé le témoin au commandant Virginie Guyot. Un événement, une première mondiale : jamais une femme n'avait auparavant dirigé une patrouille acrobatique du niveau de la PAF.

Le commandant Guyot aura la lourde tâche d'être le chef d'orchestre de la PAF : La patrouille réalise plus de 50 présentations d'avril à novembre, après tout un hiver de préparation et d'entraînement des pilotes, dont trois sont renouvelés chaque année. Issu des différents escadrons de chasse et ayant une expérience de plus de 1.500 heures de vol, chaque pilote doit, après avoir été sélectionné par l'état-major, réussir aussi l'entretien avec les pilotes de la PAF. " On se choisit, on doit se faire confiance, les qualités d'adaptation et d'intégration au sein d'une équipe font qu'on est pris; c'est un système de cooptation ", explique le capitaine Monhée. Esprit d'équipe essentiel à l'harmonie. Harmonie des notes, harmonie des figures. Lorsque la mélodie est interprétée avec brio par des prodiges, place au chef d'œuvre.

L'orchestre
ATHOS 1: Commandant Benjamin Souberbielle (remplacé le 24 novembre par le commandant Virginie Guyot)
ATHOS 2: Capitaine Sylvain Courtot
ATHOS 3: Capitaine Paco Wallaert
ATHOS 4: Commandant Virginie Guyot (remplacé le 24 novembre par le capitaine Cédric Tranchon)
ATHOS 5: Capitaine François Breton
ATHOS 6: Capitaine Georges-Eric Castaing
ATHOS 7: Capitaine Ludovic Bourgeon
ATHOS 8: Capitaine Sylvain Pillet
ATHOS 9: Capitaine Antoine Monhée

Dernière modification le vendredi, 27 novembre 2015 15:29
  1. Les + lus
  2. Les + récents