Aux héros des temps modernes : à chacun son sport !

alt Ce n’est pas nouveau, tout le monde le sait : nous devrions tous pratiquer au minimum 30 minutes d’activité physique par jour (ne serait-ce que de la marche) car elle est un des garants majeurs de notre santé, de notre forme et de notre longévité. Aux Émirats plus qu’ailleurs, où la tendance est de se laisser vivre (et servir) et où beaucoup prennent un à 5 kilos au court de la première année, choisir un sport qui nous convienne, nous plaise et auquel on se tienne, est crucial ! alt Comment faire son choix? Il faut savoir que bien au-delà des capacités physiques, les traits de caractère de chaque individu jouent un rôle clé dans la pratique d’un sport. Selon le Journal américain du physique et du sport il existe sept caractéristiques qui devraient influer sur le choix d’un sport: 1. Sociabilité (degré qui définit ce qu’un individu préfère entre l’action solitaire et l’interaction sociale) : Vous êtes très sociable ? Choisissez un sport d’équipe ou le golf, un sport de raquette, des arts martiaux. Sinon optez plutôt pour la marche et la musculation / roller et running / escalade et cyclisme ou encore yoga, cardio. et natation 2. La spontanéité (chaque individu a tendance à vouloir plus ou moins contrôler sa vie). Le très spontané se sentira plus à l’aise dans un sport d’équipe ou de raquettes. La boxe aussi leur est un exercice tout indiqué. La personne toute en contrôle préférera le Tai Chi, pilates, la natation ou le cardio 3. La motivation personnelle (votre volonté et votre degré d’implication) : Rien ne peut vous arrêter ? Faites du cardio, du cyclisme et de la course à pied Moins motivé, besoin d’être constamment poussé ? Faites du sport en équipe ! alt 4. L’agressivité (manière dont un individu exprime son engagement, tout en force et en puissance) : Besoin d’un exutoire ? Sports de raquette et d’équipe mais aussi sports de glisse comme le surf et le wind surf Vous êtes super zen : marche, yoga, pilates, golf et Tai Chi 5. La compétitivité (manière donc chacun se situe par rapport aux autres) : Pour ceux qui prennent tout comme un défi personnel : sports d’équipe et de raquette, sports de glisse Vous faites du sport pour vous ou pour la gloire : marche, Tai Chi, vélo et yoga 6. Le mental (certains préfèrent se focaliser sur une seule et unique pensée, d’autres ont besoin de distractions) Dans le 1er cas : sports d’équipe et de raquette, golf, plongée, tir à l’arc, sports d’équilibre (escalade) ou de glisse Vous aimez avoir l’esprit qui vagabonde sans retenue : marche, cardio et course à pied 7. Le niveau de risque Les aventuriers : arts martiaux, glisse, ski, plongée, sports d’équipe et escalade Vous prenez la vie du coté prudence et mesure : marche, yoga, natation et Tai Chi alt alt Lorsqu’on choisit son sport il faut aussi prendre son âge en considération. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes qui, prenant de l’âge, souhaitent se remettre au sport pour rester en bonne santé. Même si la notion d’âge est relative, il existe une corrélation entre l’âge biologique et les capacités physiques alt A chaque âge son domaine d’activité : De 18 à 30 ans : À cet âge, les adultes non entraînés sont au maximum de leurs potentialités physiques. Durant cette période, toutes les activités sportives sont possibles pour un individu, sauf contre-indication spécifique. De 30 à 45 ans : Pour les sédentaires, la coordination motrice et la vélocité maximale diminuent mais l’endurance et la force musculaire sont encore bien préservées. Les sportifs voient en général leurs performances se maintenir. Vers 40 ans, on conseille en général d’arrêter le sport de haut niveau et les sports incompatibles avec les atteintes de l’âge qui commencent à se faire sentir (hockey sur glace, par exemple). Confrontés aux années qui passent et aux kilos en trop, les quadragénaires sont souvent pris de frénésie sportive sans réaliser que leur corps n’a plus la même résistance face à l’effort et aux traumatismes. Le sportif de 40 ans doit donc choisir une discipline qui va mettre en jeu l’endurance plus que la force (par exemple la course de fond ou de demi-fond plutôt que le sprint). Il peut aussi être judicieux de s’inscrire dans un pour bénéficier d’un encadrement technique et de conseils. On doit ménager son corps : par exemple, jouer à quatre au tennis, au badminton ou au squash. Les activités sportives qui demandent une bonne forme physique mais ne demandent pas d’efforts intenses sont particulièrement adaptées à cet âge : marche, escalade, voile, plongée, etc. Attention : les articulations qui portent le poids (hanches, genoux, chevilles) peuvent présenter des séquelles de traumatisme ou un début d’arthrose. Préférer alors des sports assis comme le vélo, le kayak, l’aviron, l’équitation, ou  » portés  » comme la natation. De 45 à 65 ans : Les qualités physiques des personnes continuent de diminuer, y compris la force et ce même chez les personnes entrainées. On peut bien sûr débuter un sport après 45 ans mais il faut être très attentif à ses capacités spécifiques. Optez pour des sports d’endurance ou d’entretien. Après 65 ans : La diminution des performances motrices est nette. La discipline et l’intensité de la pratique doivent s’adapter. Si vous débutez une activité physique pendant cette période faites des exercices appropriés et assurez-vous d’être encadré par des professionnels sportifs. A vos baskets Messieurs!

Rachel Rousseau

Vous aimerez aussi