Il vit entre Dubai et Beyrouth (où il a son autre salon de coiffure) depuis 15 ans et jongle en français, anglais ou arabe, entre ses voyages, son métier et ses loisirs avec aisance. Décontracté et sérieux à la fois, il évolue dans le milieu de la beauté et de l’image avec professionnalisme et enthousiasme, sans prendre la grosse tête, pour son plus grand plaisir et celui de ses clientes !A Dubai, c’est dans le superbe Meydan Beach Club sur le Walk à JBR que Fadi Chedid a choisi d’ouvrir son nouveau salon, discret et exclusif.Quand on arrive à le faire sortir de sa réserve naturelle, à le faire parler de lui, on apprend que Fadi, qui a un tempérament d’artiste, est rentré dans la coiffure presque par hasard.Il est d’ailleurs resté très proche de ses premières amours, car quand il ne coiffe pas une de ses clientes dans son salon, Fadi est en studio et s’occupe du maquillage et de la coiffure d’un mannequin pour un défilé ou un shooting, d’une star internationale de passage pour une soirée à Dubai, ou encore d’une future mariée pour qu’elle soit la plus belle le grand jour !Dans son métier, qui le passionne tant par son côté artistique que technique, son credo c’est l’innovation. Il aime découvrir, apprendre les dernières techniques, pour ce faire, il voyage beaucoup en Europe, observe et se forme sans cesse, toujours dans la recherche du meilleur pour ses clientes. Fadi n’est pas quelqu’un qui suit les tendances sans se poser de question, au contraire il aime les adapter au style et à la personnalité de chaque client ou cliente,  pour un résultat qu’il qualifie lui-même de « naturel sophistiqué ».Nous n’avons bien sûr pas résisté au plaisir de le soumettre au questionnaire, désormais célèbre, de notre collaboratrice Maude Verliac, pour en savoir plus sur lui et pour qu’il nous  dévoile ses bonnes adresses à Dubai ou à Beyrouth !http://www.fadichedid.com/https://www.facebook.com/Fadi.Chedid.SalonDans les pas de Fadi à Dubai ou à Beyrouth :DM : Je me lève le matin avec……Bonne humeur !DM : Je déjeune entre amis…A dubai au « Sky » ou au « Petit gris » à Gemayze, mon quartier préféré à Beyrouth.Chez Paul et S.T.A.Y, Downtown Beyrouth ?DM : Je ne sors jamais sans……parfum !DM : Ma tenue de mode et mes adresses incontournables !Black jacket Dsquared, Diesel jeans, chaussures Prada.DM : Ma déco, astuces et adresses…Epurée, intemporelle, par exemple à THE One Fusion Al Quoz Theatre & Deli, Junction 3 Sheikh Zayed Road, et Galerie Vivre Cercle Hitti à BeyrouthDM : Mon barbier ?Bader qui travaille chez moi !DM : Un geste beauté ?Shisheido moisturizer pour hommeDM : Le sport ?Tennis et tir au pistolet (au Jebel Ali shooting club) sont mes favoris DM : Ma musique ?Techno ,lounge DM : Ma passion…mon métier !DM : Un quartierAutour du Garhoud Meridien HotelDM : Une manie, une obsession ??Le rangement DM : Un regret…Hummm, non pas de regret !DM : Mon dernier mauvais goût pour ?La dernière collection de Marc Jacob pour LV ;)DM : Un drink !Un Gin ou un Chablis DM : Une gourmandise d’ici !La salade niçoise de la Petite MaisonDM : Vos amis disent de vous...PersévérantDM : Une couleur…pour mon Nespresso ?Toutes les très  foncées !DM : Un week-end pour s’échapper !Une plage à  Chypre DM : Je sors tous les soirs au…Dans les bars du quartier JBR : à Dubai au Sky Bar Hilton ou au Rosso bar Rotana Amwaj the WalkDM : Un secret pour être heureux dans la vie :Vivre l’instant présent (ici et maintenant)Retrouvez tous les portraits réalisés par Véronique Talma sur son blog : http://verotalma.wordpress.com/
Tout tout tout, vous saurez tout sur les nouvelles tendances à surveiller d’urgence pour cette rentrée ! (Petit aparté en guise d’introduction : vous êtes nul en mode mais vous ne voulez surtout pas que ça se sache ? Pour parler mode c’est simple, il semble suffire d’ajouter « s’encanaille » à chaque référence vestimentaire… c’est LE mot fétiche chez les journalistes mode cette saison : s’encanailler, oui la mode « bourgeoise s’encanaille », « le banquier s’encanaille », la parka « s’encanaille », « la collection Brioni s’encanaille ». Il fallait le savoir, voilà qui est fait.)Nous pouvons maintenant passer aux choses sérieuses, « encanaillée » ou pas, cette saison, la mode homme se veut classique mais pas trop, mystique, une version kitsch des seventies, alpine…virile surtout, androgyne parfois. On bouscule gentiment les codes, les classiques sont brillamment revisités, à commencer par le costume. L'été en hiver Des couleurs pop, des tons vitamine, vert qui flashe, fuchsia, bleu ciel, jaune soleil couchant. Quand la mode Femme appuie sur les couleurs sombres (notre article ), les tendances Homme prennent le contre pied et c’est tant mieux !De gauche à droite : Kolor,Gucci, ArmaniChic & kitsch les seventies !Raf Simons et PradaUn peu de sex appeal ? David Bowie inspire la mode automne hiver 2013.Pas seulement dans les coupes et les couleurs, mais aussi jusqu’aux mannequins androgynes, certains créateurs invitent d’ailleurs sur leur podium homme des femmes pour un mélange des genres.  On ressort le sous-pull en acrylique de notre enfance à porter tel quel ou sous un manteau sans manches…Les silhouettes évoquent le dandysme à la Bowie. Le kitsch se retrouve dans des touches de glitter ou patchwork de couleurs … qui nous piquent les yeux il faut l’avouer. (Paul Smith les deux photos de droite, et Walter Van Beirendonck les 2 premières photos de gauche)! On préfère de loin la version Seventies chic de Raf Simons (les 2 premières photos) et Prada.MysticismeLes Émirats passeront leur tour sur cette tendance peut être ? À vous de voir …Le triangle tête en bas chez Mugler (à droite) s’entoure d'un cercle chez Dior Homme, comme symbole de perfection (à gauche).On ne vous les montrera pas mais D&G orne ses T-shirts d’anges…kabbalistiques pendant que Givenchy met des étoiles, oui ces fameuses étoiles, partout... Costumes « with a twist ». On bouscule les codes du parfait costume de banquier, enfin, dans la mesure du possible ! À rayures, couleurs vives ou tartan (grande, très grande tendance le tartan cette année on le rappelle), Rock n roll et Glamour aussi chez Westwood et Versace!De gauche à droite Dolce & Gabbana,  Jil Sander, ArtlingDe gauche à droite Versace, V. Westwood, V.Westwood, Fendi.Et en bref, les finitions de look incontournables de la saison:La parka ou la doudoune! (penser ski et business trips dans des contrées qui connaissent le véritable hiver). Elle se porte oversized jusqu'à la capuche, mix des matières entre toiles enduites et jacquards ethniques, manches en maille et poches en cuir…l’inspiration alpine est incontournable cet hiver.Kenzo/Armani .A retenir aussi :  le pull cachemire et le col roulé .
C’est la rentrée, nul besoin de vous le rappeler, il semblerait que nos vies soient plus ou moins réglées par rapport aux préparatifs, aux réunions de parents d’élèves, aux courses de dernières minutes, aux inscriptions auprès des associations etc. Alors pour alléger un peu ce tourbillon qui semble ne jamais finir, posez vous … et jouez à notre premier jeu concours de l’année sur le thème…de la rentrée bien sûr. Cette fois, nos généreux partenaires mettent en jeu :1er prix,  avec D&E SHOES : D&E SHOES , Offre une paire de chaussures ANA pour filles ou Gonçalo pour garçons d'une valeur de 300 AED.D&E est une toute nouvelle  marque de chaussures en cuir fabriquées dans le nord du Portugal dans des usines dont le savoir-faire remonte à plus de 100 ans. Les deux fondatrices, Dorothée et Emilia, l'une française, l'autre allemande, chacune mère de trois enfants, ont crée cette marque pour palier au manque de bonnes chaussures sur le marché local. De forme classique, les modèles sont parfaits pour les enfants chics et "trendy".Qui plus est D&E a mis l'accent sur des chaussures noires pour l'école, qui se marient parfaitement avec tous les uniformes. Les chaussures D&E respirent et sont 100% en cuir. On trouve les chaussures au OUR UNIFORM sur Al Wasl Road dans le grand Spinneys, ou alors dans leur showrooms à Meadows et Lakes. Pour plus d'information aller sur le site www.d-e-shoes.com ou écrire à emailProtector.addCloakedMailto("ep_550184fd", 1);2eme prix, avec TOP CHEF : TOP CHEF , offre une classe de cuisine d’une valeur de 225 AED pour 1 enfant de plus de 7 ans *.Le studio de cuisine  à la déco branchée dont tout le monde parle sur Jumeirah Beach road vous donne tous ses secrets pour réussir des  menus originaux, mais aussi desserts et autres spécialités selon vos envies .On peut aussi y  fêter son anniversaire… pour grands ou plus  petits !( *valable jusqu au 14 Novembre 2013)Pour info : téléphone 04 3855781Email : emailProtector.addCloakedMailto("ep_72bbe6aa", 1);Voir notre article: les enfants donnent leur avis sur Top Chef Studio Pour gagner, il vous suffit d’être parmi les 2 premières personnes à trouver les bonnes réponses aux questions qui vous seront posées dans la newsletter de ce jeudi 12 Septembre 2013. Bonne chance !
Quelle belle image de la culture française que la gentillesse et la bienveillance qui émanent du regard de son représentant à Dubai!On sent tout de suite qu’Hubert Sevin  est passionné par son travail et dévoué à sa tâche de directeur de l’alliance française (af). Il compare son rôle à celui d’un chef d’orchestre qui met en musique les partitions des 12 permanents qui y travaillent et de la vingtaine de professeurs de français qui y sont vacataires. Ce qui lui plaît, entre autres, dans son métier c’est qu’aucune de ses - pourtant longues - journées de travail ne ressemble à la précédente.Hubert est instituteur de formation, mais depuis plus de 20 ans il parcourt la planète avec sa femme, qui est enseignante de FLE (français langues étrangères) et d’Histoire, au gré des postes de professeur, puis de directeur de branches de l’af qu’il occupe.Ils partagent cette passion des cultures et des voyages, qui leur a permis de vivre dans des pays aussi différents que la Corée du sud, Hong-Kong, Cuba, le Mexique, l’Australie et des Dom Tom (Guyane et  Réunion). Et quand on demande à Hubert lequel  il a préféré, on sent qu’il les a tous aimés d’une façon ou d’une autre. Car où qu’il soit, il s’intéresse à la vie et aux personnes qui l’entourent, observe sans préjugés, aime découvrir les autres cultures, apprendre…bref partout où il est passé, il s’est plu et on devine sans peine qu’il a plu aussi !Mais au fait, c’est quoi exactement l’alliance française ? Une association, créée à Paris en 1883, soutenue par des grands noms de l’époque (J. Vernes, L. Pasteur, F. de Lesseps…), qui est rattachée au ministère des affaires étrangères et dont le directeur est lui-même détaché du ministère de  l’éducation nationale !Cette description bureaucratique s’efface totalement derrière le sourire empathique d’Hubert. Ce qui lui importe c’est de remplir avec intelligence, lucidité et humanité sa mission de propagation de la langue et la culture française.Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer l’af, n’est pas un organisme qui vit des subventions de l’état français, mais une association qui s’autofinance essentiellement grâce aux revenus  des cours de français qu’elle dispense.En effet des milliers de personnes apprennent  notre belle (et difficile !) langue dans une des 1,000 branches de l’af réparties à travers le monde. L’enseignement est donc la mission première des af, la plus ardue et la plus exigeante. C’est aussi le nerf de la guerre qui permet de remplir une autre tâche également importante et plus glamour, faire rayonner la culture française. Cette noble ambition est toutefois limitée par le coût d’organisation des manifestations. Et aux esprits grincheux qui disent « l’af devrait faire ceci ou cela », Hubert répond, toujours avec le sourire, qu’elle fait de son mieux avec ce qu’elle a ! Il raconte par exemple qu’il existe aux émirats une taxe spéciale de 1,200 dhs pour chaque musicien qui se produit en public…on a vite fait le calcul pour un orchestre, même pas philharmonique !Malgré ces contraintes évidentes, l’af organise régulièrement des rencontres (café philo, présentations de livres, soirées conversation…) et des évènements de qualité (projection de films, expositions, pièces de théâtre…) dont l’acmé qui a lieu le 21 juin, avec la fête de la musique.Hubert est ouvert à toutes les bonnes idées, il écoute, il ouvre ses portes aux créatifs comme aux bénévoles (n’hésitez pas à le contacter pour animer des soirées conversation ou prêter main forte lors d’évènements), il aime discuter, échanger  et accueillir.Qui prend des cours à l’af ? Tout lemonde ! Des enfants (il y a aussi des cours pour les enfants dont le français est la langue maternelle), des adultes, des hommes et des femmes et en terme de nationalité c’est un « minidubai », puisque presque toutes y sont représentées dans des proportions en rapport avec la taille de la communauté à Dubai. En moyenne ce sont environ 2,800 étudiants qui, par sessions de 7 semaines, s’inscrivent chaque année à l’af.Les professeurs sont triés sur le volet, car le FLE ça ne s’improvise pas (et l’af en recrute toujours, avis non pas aux amateurs, mais aux titulaires de diplômes de FLE, lettres ou enseignement !). L’essentiel du recrutement des élèves se faisant par le bouche à oreille, l’excellence de l’enseignement est une priorité. La formation continue et l’accompagnement des enseignants  est une autre mission dont Hubert s’acquitte avec plaisir et aisance en raison de sa longue expérience dans ce domaine.Hubert est arrivé à Dubai en septembre, le choix de ce poste a été guidé par sa curiosité naturelle car le Moyen Orient est une des parties du monde qu’il ne connaissait pas encore. Et comme on pouvait s’y attendre à la fois d’un esprit aussi ouvert et d’une ville aussi extraordinaire… il s’y plaît ! A Dubai, Hubert aime la diversité des cultures et des rencontres, la Creek pour son charme et ses abras et les wadis de  Ras Al Khaimah où il peut s’adonner à sa passion pour la marche et la randonnée. Enfin, il est trop modeste pour le dire, mais je l’ai entendu d’autres sources, Hubert est déjà très apprécié par les francophones de Dubai, ravis de tout ce qu’il a déjà accompli en si peu de temps avec détermination et gentillesse…comme un apôtre !www.afdubai.orgRetrouvez tous les portraits réalisés par Véronique Talma sur son blog : http://verotalma.wordpress.com/
Ils ont joué le jeu pour Dubai Madame, mettent leur grain de sel et nous confient leurs recettes…À Dubaï au carrefour des cultures, le food se frotte aux inspirations d’ailleurs… Francophiles à Dubaï, haut lieu de rencontres culturelles, la cuisine traditionnelle française se revisite pour notre plus grande joie gustative de notes orientales ou asiatiques…Farid Bedjaoui et Karim Haïdar signent de leurs recettes, une leçon de cuisine culturelle !Karim Haidar nous a dédicacé son livre « CUISINE LIBANAISE d’hier et d’aujourd’hui » et nous à la rédaction on a fondu !Fondu pour la préface de son livre signé d’Amin Maalouf : « Pour ceux qui ont quitté leur pays, la cuisine est – si j’ose détourner un dicton célèbre – ce qui reste de la culture d’origine quand on a tout oublié… Et elle a fait mieux que de survivre, elle s’est propagée, vers Paris, Londres, Rio, Montréal, et New York, vers Djedda, Dubaï ou Jérusalem, ignorant souverainement les frontières politiques et les aires de civilisation. »Fondu comme son foie gras qu’il sait détourner comme personne, ou pour sa cuisine libanaise qu’il sait adapter à nos palais traditionnels français.Fondu pour leurs recettes, pour lui Karim Haïdar et pour Farid  Bedjaoui aussi : tous ses hommes qui excellent en cuisine font preuve d’une sensibilité exquise qui se lit dans leurs plats !Les filles prenons en de la graine d’homme et d’oriental : ils savent oser, n’ont pas peur de créer !RENCONTRES DANS LES ASSIETTES DE FARID BEDJAOUI ET KARIM HAÏDAR…RECETTES et ASTUCES :Ma salade esprit « Zuma » es-tu là ? by Farid BedjaouiChez Farid Bedjaoui, nous sommes passés à table dans l’Art de la Table traditionnel à la française, de la nappe blanche à la simplicité de la table dressée à la perfection et là nous avons reconnu la jolie main de sa femme…Pour la salade, on l’a vu… C’était bien lui... :Farid Bedjaoui en cuisine !La salade aux saveurs d’ailleurs terminait de signer le raffinement de cette soirée…D’une simple salade verte, comment frôler la grandeur ? Dans la subtile association des saveurs et des matières !  Le parfum de la coriandre et le croquant d’une pousse de légume vous offriront cette expérience sensorielle.La coriandre « persil arabe » doit s’utiliser comme les feuilles de persil frais sans aucun besoin d’être chauffé pour offrir toutes ses saveurs.Notez : Au delà des préparations culinaires, la coriandre possède des vertus de somnifère et d’anxiolytique reconnues. Pour bien dormir la nuit sans voir des monstres des océans, il faut les dévorer… Crevettes en salades !Recette de la salade « … » de Farid Bedjaoui :Salade Thaï de crevettes et son assaisonnement au tamarin (pour 4 personnes) :Assaisonnement :6 cuillères à soupe de jus de citron vert,6 cuillères à soupe de sucre de palmier « palm sugar »,*6 cuillères à soupe de « fish sauce »,*3 cuillères à soupe d’eau de tamarin « tamarin water »,*3 tiges de citronnelle blanchies à la poêle et émincées.* Vous trouverez ces ingrédients aux rayons asiatiques de vos supermarchés Choitram ou Spiney’s. Les expressions laissées en anglais dans le texte vous permettront de les reconnaître plus facilement dans ces rayons. Salade :500 gr gambas blanchies et coupées en morceaux,8 échalotes coupées en tranches très fines,1 poignée de feuilles de menthe,1 poignée de feuilles de coriandre,2 verres de pousses d’haricots,200 gr de vermicelle, « rice noodles »,*1  long chili rouge en julienne (en fines lamelles),1/4 échalotes grillées4 oignons nouveaux équeutés.La coriandre fraîche explose en bouche et signe d’une note orientale une salade aux accents pourtant asiatiques… Des saveurs inoubliables comme cette soirée.Ma verrine… by Karim HaïdarPour moi, une verrine n’est pas juste un contenant. La recette doit lui convenir. Il ne suffit pas de mettre n’importe quoi en forme de verrine. Pour justifier son usage, il faut du liquide, et pour la rendre intéressante, il faut d’autres consistances, molles et croustillantes.Les verrines ont souvent un goût d’enfance. Je pense que des céréales au chocolat avec leur lait feraient une superbe verrine de dessert.La verrine que je propose, est d’ailleurs sucrée et directement liée à l’enfance. Elle est la traduction d’une recette servie au Liban pour fêter la première dent d’un enfant.« Snayniyé ou blé sucré à la grenade »Préparation : 20 minTrempage : 1 nuitCuisson : 30 min100 g de blé mondé à cuire1 grenade25g de pignons de pin25g d’amandes entières25g de pistaches décortiquées non salées50g de suce en poudre5cl d’eau de fleur d’orangerLa veilleMettre à tremper séparément les pistaches et les pignons de pin dans l’eau fraîche.Le jour même•    Cuire le blé 30 min à couvert dans de l’eau bouillante.•    Ajouter le sucre et l’eau de fleur d’oranger en fin de cuisson. Bien mélanger.•    Égrener la grenade. Enlever la peau des amandes et des pistaches.•    Mélanger l’ensemble et servir dans une verrine transparente.Bon à savoir Le blé mondé est le blé dont ont a retiré la peau. Il est essentiel à cette recette car il est plus fondant que le blé que l’on trouve en supermarché. Vous le trouverez dabs les épiceries orientales ou les boutiques diététiques.Livre de cuisine de Karim Haïdar préface Amin Maalouf : « CUISINE LIBANAISE d’hier et d’aujourd’hui » disponible à Dubaï chez O’de Rose al wasl road ou O’de Rose Galeries Lafayette Dubai Mall.Vous pourrez le retrouver à Paris à :•    la branche d’olivier, Cuisine libanaise de la mer, 44 rue de Naples, 75008, www.labranchedolivier.fr•    Pointbulles, Restaurant à champagne, 7 rue Clément, 75006 Paris, www.pointbulles.com•    Kilali, Salon de thé vert japonais, 3 rue des 4 vents, 75006 Paris, www.kilali.frEt à Beyrouth à Zabad, Cuisine libanaise contemporaine, Zaytunay Bay, Beyrouth .
Certains l'appellent « Crazy July » d'autres l’appellent « Magic July ». Tous s'accordent à ce qu'il commence avec le départ de leur femme et enfant(s) pour les grandes vacances et qu’il s'arrête avec leur retour. Alors. Qu'est ce que ces deux fameux mois de juillet-aout et que s’y passe-t-il? Nous ne le saurons probablement jamais !Ceci dit, cela ne nous empêche pas de partager les bons plans et les bonnes idées de sorties et activités que quelques Dubai Messieurs ont bien voulu nous dévoiler. Petit guide de tout ce que vous pouvez faire pendant l’été et presque jamais en temps « normal »Un été utile:Travaux manuels et autres améliorations de la maison. Pourquoi ne pas repeindre les murs de votre salon, ou de la maison dans son entier ? Ou encore enfin fixer le robinet fuyant de la salle de bain, changer les joints de toutes les pièces d’eau ou encore réparer cette fenêtre qui ferme si mal depuis trop longtemps ?Vous n’êtes pas manuel ? Faites le faire !Nos bonnes adresses : ACE hardware (Dubai Festival City ou sur Sheikh Zayed Road) qui a tout ce qu’il vous faut en termes de matériel ou simplement l’une des nombreuses petites boutiques de peinture Jotun (à Satwa notamment).Tri des papiers ou autres objets amassés et qui ne servent plus à rien. Pour ces derniers vous pouvez les mettre en vente sur Dubizzle ou mieux : chez Cash Converters. On remet toujours cette corvée au lendemain…l’été, au calme, est l’instant idéal pour en finir !Faire faire la révision de la voiture et en profiter pour faire un (large) crochet par Al Awir pour le plaisir des yeux.Traiter les échéances administratives ou par exemple faire faire l’e-gate  pour toute la famille , renouveler sa carte ID...etc.Et pourquoi pas ? Se faire faire des costumes sur mesure à Satwa! Plaisir et bien être:Les sorties entre copains (le top 7 des lecteurs):Clubs : Zinc (Tel: 04 331 1111, Crown Plaza, Sheikh Zayed), People (Raffles).Bars et pubs : The Agency (Emirates Towers, Tel: 04 330 3030), The Irish Village (Tel: 04 282 4750, Garhoud), Left Bank, Bar Zar ou Trader Vicks à  Souk Madinat. Café: Café M à Media One (Media City), pour son superbe cheese and wine les mardis. Sports extrêmes ou presque:Aller en Oman le temps d’un weekend et y vivre une via ferrata qui a plusieurs formules : Grand canyon, Snake canyon, Bander Khayran...Pour plus d’info : http://www.holiday-in-oman.com/html/land/via-ferrata.htmFaire une plongée de nuit: Bluzone Watersports emailProtector.addCloakedMailto("ep_d1d3e34c", 1); (Tel: ++968 737 293) Ou Oman Dive Centre: emailProtector.addCloakedMailto("ep_62a86443", 1); Le franchissement en 4x4 dans les wadis, jeter un œil dans le « off road » de cette année.S’éclater en karting, à l’autodrome après le travail (piste couverte).  Bien-être : Spa: voir notre article Hammam et/ou massage au One&Only Royal Mirage Hotel, Al Sufouh 2. Se retrouver pour un golf, en soirée : http://www.dubaigolf.com/Et vous, que faites vous pendant cet été ?
Prêt pour un challenge entre famille ou entre amis, tous âges confondus, en journée ou en soirée ? Quoi de plus rafraîchissant, ludique tout en ayant un investissement physique qu'un bowling? Le bowling d’un sport à part entière qui développe la souplesse et la musculation mais également l’endurance et l’esprit de compétition pour ceux qui veulent faire monter l’adrénaline ! Disponible toute l’année, il est le bienvenu lors des longues journées d’été à Dubai. Voici pour vous une sélection de bowling : Dubai Bowling Centre Choisissez une de ses 24 lignes et suivez votre parcours sur un écran LCD des plus pointus en dégustant leur délicieux « Mugg and Bean » ! www.bowlingdubai.com Bowling City Que ce soit grâce à leurs lignes de bowling, à leurs tables de billard ou leur machines à karaoké, tout est fait pour vous divertir au Bowling City. Découvrez la branche de Dubai Festival City. www.festivalcentre.com Dubai International Bowling Centre Bienvenue dans le plus grand Bowling de Dubai, regroupant bowling, arcades de jeux vidéo, billard et autres bars pour vous détendre. www.dubaibowlingcentre.com Bowling City Dubai En plus de son karaoké, de son cybercafé et de sa zone de jeux vidéo, le bowling City Dubai offre une cuisine italienne impressionnante. www.bowling-city.com Ibn Battuta Mall Bowling Venez découvrir les deniers clips vidéo sur écran géant tout en profitant d’une partie de bowling après un peu de shopping à Ibn Battuta Mall. Un cybercafé et des tables de billards sont également à votre disposition.Yalla! Bowling Les règles de l’art à Mirdif City Center, dans l’enceinte de Playnation.12 lignes, stimulation vidéo, aires de jeux vidéo et y attenant,  un “diner” à la déco typiquement Amérique des années 70…
Skydive Dubai (SD) tout le monde en parle, y êtes vous allés faire un tour déjà ?Dubaimadame.com (DM) oui, à l’occasion du Championnat du Monde 2012 et on a trouvé ça renversant !Du coup on vous a préparé un petit Q/R avec l’équipe de Skydive Dubai, pour tout savoir sur ce sport de l’extrême. Après ça plus qu’une obsession : sauter !!DM- Qui s'occupe de mon parachute?SD- L’instructeur et un technicien professionnel s’occupent du parachute s’il est loué, sinon vous devez vous occuper vous-même des bases. Votre sac de réserve doit être refait et contrôlé tous les 6 mois par un technicien certifié de l’USPA (US Parachute Association).DM- On monte en hélicoptère ou en petit avion? Pourquoi choisir l’un ou l’autre ? SD- Généralement le saut se fait par avion, Skydive Dubai a une flotte de 5 avions : 1 Cessna Caravan, 1 Pilatus Porter, et  3 Twin Otters. L’hélicoptère est utilisé occasionnellement seulement, surtout lors de gros événements comme les Championnats du Monde de Parachutisme 2012, qui par ailleurs ont accueilli le plus grand nombre de participants dans l’histoire du Skydiving avec 1,450 compétiteurs de 57 pays et où les équipes des Émirats sponsorisées par Skydive Dubai ont obtenus des résultats remarquables surtout que les meilleurs athlètes mondiaux étaient présents.Idem lorsqu’on organise des événements tels que le Winter Festival (du 28 Déc. au 5 Jan) où 250 skydivers sont venus du monde entier.Donc oui, les hélicoptères sont utilisés mais que lorsque tous nos avions sont occupés et que nous avons un besoin de transport supplémentaire. Les hélicoptères n’atteignent pas l’altitude requise (généralement 10,000 pieds) et sont beaucoup plus lents donc moins pratiques, mais ils restent toutefois d’une bonne aide.Il faut noter qu’il est possible de sauter d’une montgolfière mais c’est réservé aux parachutistes licenciés ayant plus de 100 sauts et possédant leur propre matériel.DM- Quelle est la durée de l'ascension?SD- Cela dépend de l’avion évidemment mais c’est en moyenne 20mn.Pour un saut en tandem, à partir où on monte dans l’avion jusqu’à ce que l’on atteigne la bonne altitude il faut 25/30mn, puis une minute de chute libre, et entre 5 et 7mn jusqu’à l’atterrissage. DM- Comment se passe l’expérience pour un premier saut ?SD- Il y a deux options possibles.Soit vous faites un baptême simple et vous sauter en tandem, votre harnais est attaché à l’instructeur qui s’occupera de tout pendant que vous profiterez de l’expérience et de l’excitation. Et toujours, un brief sur la sécurité avant de sauter.Soit vous vous inscrivez à un cours AFF où vous apprendrez les bases du skydiving. C’est la première étape avant d’être un skydiver certifié.Un cours AFF (accelerated free fall course) comprend 5 à 6h d’apprentissage au sol, puis 8 sauts assistés qui apprend à sauter de manière autonome à la fin du cours. Il faut en général une semaine pour accomplir cette classe, selon les conditions météorologiques. Ce cours est disponible à tout le monde à partir de 16 ans (avec consentement parental) et le cours se fait dans notre Desert Campus - sur la route d’Al Ain. L’apprentissage au sol se fait le vendredi généralement. DM- À partir de combien de sauts est-on autonome? SD- Comme mentionné plus haut vous devenez autonome une fois le cours AFF terminé, c’est à dire après 8 à 10 sauts (certaines personnes doivent répéter un ou deux sauts) et une fois qu’un instructeur valide votre classe.DM- Quelle altitude pour un premier saut?SD- Nous, à Skydive Dubai, sautons à 13,000 pieds, c’est notre altitude maximale que vous soyez en tandem ou un parachutiste licencié.DM- Y-a-t-il beaucoup de personnes qui finalement restent dans l'avion n'osant pas sauter? SD- C’est peu courant mais oui nous en avons eu quelques uns qui n’ont pas voulu sauter une fois en haut. Généralement ils sont rassurés par notre professionnalisme et notre équipement. Certains peuvent avoir des doutes en arrivant sur les lieux mais généralement ça commence avec un petit sourire et ça fini avec un énorme sourire. Il suffit de voir nos vidéos, photos, et témoignages sur nos pages Facebook, twitter, Youtube, ou notre site internet.DM- Le prix des baptêmes, sauts, packages?SD- Un saut en tandem coûte 1,750 dirham (avec vidéos et photos éditées de manière professionnelle). Il existe des discounts de groupe à partir de 5 personnes. Les prix et informations sont sur notre site www.skydivedubai.aeEn ce qui concerne les sauts récréationnels pour les parachutistes licenciés, les sauts coutent 60 Dhs, 120 Dhs, et 300 Dhs selon l’endroit où vous sautez et le type de saut : basse ou haute altitude, conseils, etc. Le mieux est de visiter notre site internet ou de nous contacter par email au emailProtector.addCloakedMailto("ep_5684b0c6", 1);DM- Combien de parachutistes aux UAE?SD- Nous avons diplômé 500 étudiants ces deux dernières années. De plus au moins 90% de notre staff fait du Skydive donc il doit y avoir au moins 700 personnes qui sautent régulièrement. Il y a aussi évidemment les parachutistes en visite à Dubai qui en profitent pour sauter avec nous.DM- Combien de baptêmes par jour?  SD- Selon les jours de la semaine, la saison, à Skydive Dubai, nous faisons entre 40 et 80 tandems par jour.DM- Quelles sont les certifications des moniteurs? SD- Tous nos instructeurs au Desert Campus sont certifiés USPA (United States Parachute Association) dont 90% Instructeurs Tandem aussi. Le Desert Campus drop zone Manager, Mr Raul Bocanegra, est Tandem, AFF, et Coach Examiner, ce qui veut dire qu’il peut certifier des personnes pour devenir instructeurs dans ces domaines spécifiques. Le Desert Campus est notre centre d’entrainement pour ces qualifications et évaluations. Tous les instructeurs tandem de notre drop zone de la Palm sont certifiés Sigma (qui est le manufacturier de nos parachutes de tandem) et la plus grande majorité est aussi USPA Tandem Instructor.  Il y a également deux examinateurs Tandem et deux conseillers « Entrainement et  Sécurité » sur le drop zone de la Palm. Mais nos pilotes sont spécifiquement entrainés pour le Skydive, ce ne sont pas de simples pilotes.Donc on peut dire que nous sommes très sérieux au sujet de la qualification de notre staff et au niveau de la sécurité en général.DM- Des contre-indications?SD- Oui, nous en avons quelques unes en relation avec l’âge, le poids, et l’index de masse corporelle. Évidemment il faut avoir une bonne condition générale et un niveau de fitness convenable.Pour plus de détails sur les conditions et si vous voulez réserver un baptême ou un saut, visitez le site internet qui est très bien détaillé et utile.Contacts :SKYDIVE DUBAI SD1 (THE PALM), +971 50 153 3222, emailProtector.addCloakedMailto("ep_65562025", 1);SKYDIVE DUBAI SD2 (THE DESERT CAMPUS), +971 50 154 2992, emailProtector.addCloakedMailto("ep_1ef0bfb4", 1);Site : http://www.skydivedubai.ae/ 
Les baskets sont désormais un « must-have » dans le vestiaire de l’Homme Lanvin. Elles ont fait bouger les lignes en jouant la carte des matières nobles, satin et velours, veau velouté, élargissant toujours plus leur palette de tissus et tonalités. Urbaines et décontractées, on les affectionne car elles s’accessoirisent avec tout l’univers Lanvin. Elles s’accordent aussi bien avec une chemise demi-mesure, qu’avec un costume Sur-mesure. Leurs bouts vernis soulignent avec allure, la silhouette des hommes à l’esthétique sport chic.Découvrez la vidéo inédite sur LANVINtube : http://youtu.be/gxmDk04feIcSite internet Lanvin  www.lanvin.com
Que peut-on faire en bateau à Dubai pendant les longs mois d’été ? Il s’agirait plutôt qu’est ce qu’on ne peut pas faire ! Toutes les compagnies de location bateau proposent, en plus du bateau, capitaines, aides et rafraichissements, de la plongée en PMT, de la pêche souvent. Beaucoup offrent la totale aussi, comme Duwe Play : Wakeboard, Waterski, Pêche au gros, Plongée/ Palmes masque tuba, Banana Boat, Flying boat, Parasailing, Wind surf, croisières, soirée entre amis… tout ça au large, à des prix plus ou moins compétitifs. AL BOOM, qui est parmi les leaders et les plus sérieux du marché offre  wateski, wakeboard, knee boarding, wake skate, SUP, windsurfing, catamarans, pédalos, kayaks, speed boat, banana boat, Wacky Whopper, et autres bouées . Prix :  à partir de 400 AED/ personne pour aller à Musandam Contact : +9714-8858510, http://alboomdiving.com AL MARSA propose un dhow, pour une plongée, pêche, kayak… Prix : 1000 – 1250 AED pour 2 personnes pour 2 nuits, jusqu’au 31 aout. Inclus buffet, snacks, eau etc Contact : Al Marsa Travel, Musandam, www.almarsamusandam.com (+968 268 36550). DUBAI BOAT RENTAL  Croisières, pêche… Accueil de 7 à 30 passagers Prix : non communiqués. Contact : http://dubaiboatrental.com/, Dubai Marina, Dubai, UAE , M: 050 865 0765 , E: emailProtector.addCloakedMailto("ep_85083cd8", 1); DUWE PLAY propose tout  ou presque des activités nautiques entre wakeboard, waterski, croisières etc. Dans une ambiance décontractée et d'jeunz. Prix : Pour un bateau Tige RZ2 compter à partir de 300 AED les 30 minutes, 1,750 la demie journée et 3000 AED la journée de 8h. Contact : http://duweplay.com/ + 971 (0) 5 66 93 0663 F1st YACHT- Croisière, pêche, « sea rocket » (speed boat) etc. Prix : la location d’un yacht commence à 1,100 AED de l’heure ! Pour un yacht de 11m (8 personnes). Pour privatiser le speed boat c’est 1,700 AED de l’heure, 7000 AED pour 5h ou 10000 AED pour toute la journée. Peut accueillir 10 personnes. Pêcher commence à 3,400 AED pour 4h, 7 personnes Contact : http://www.f1yacht.com/, Dubai Marina, face au café Bateel Téléphone : +971 4 375 4148 ou 056 789 7415/ 050 655 0313 Email : emailProtector.addCloakedMailto("ep_523d08f3", 1); MARINE CONCEPT Prix: commence à 1,700 AED les 2h, 5,800 la journée de 8h pour un bateau pouvant accueillir  jusqu’à 12 personnes Contact: Marine Concept Dubai +971 55 960 3030 http://www.marine-charter-concept.com
Nous avons une suggestion qui sera sure de plaire car nous savons toutes que rien ou presque ne fait autant plaisir à ces messieurs qu’une belle montre au poignet. Qu’il la porte élégante, discrète, clinquante, sportive, rétro ou « détaillée » … Guy Laroche a la réponse aux desiderata de notre homme !   BUSINESSMAN- La Classique: Simple et exceptionnelle à la fois, boitier rond en acier inoxydable et lunette rehaussée de 3 anneaux de métal. Une montre aux 3 fuseaux horaires pour relier les territoires entre eux, les expats, businessmen et autres esprits voyageurs sauront apprécier.SPORTIF- La Racer: Pour les papas sportifs, la collection Racer nous propose sa montre au chronographe suisse et boitier carré, or rose IP pour un look plus massif. Le bracelet en latex brun  est relevé par les gravures au centre, comme une extension du design de la lunette.   Existe aussi en bracelet cuir noir avec couture apparente, chronographe suisse et boitier en acier inoxydable. Ici on allège le coté sportif par des détails soignés de gravure et une lunette à double teinte pour une montre dans un style très « Guy Laroche ».  ELEGANT- La Dynamique :Design élégant, chronographe, boitier acier inoxydable et bracelet or rose IP.  Les aiguilles et chiffres sont faits d’un mélange de métaux comprenant de l’or rose IP, un contraste qui colle si bien le blanc et l’argenté de la lunette. S’accessoirise aussi d’un bracelet interchangeable en latex pour une occasion plus relaxe.En savoir plus sur la collection des montres Guy Laroche : boutiques Paris Gallery aux EAU.
Après Hubert Sevin (ici ), directeur de l’Alliance Française de Dubai, j’ai rencontré pour vous Jean-Yves Carnino, nouveau directeur de l’Alliance Française d’Abu Dhabi, lui aussi depuis septembre dernier. Portrait!Il aime:-    Les arts, la musique en particulier-    Les relations humaines-    Les valeurs humanistes (partage, solidarité, entraide…)Il n’aime pas:-    La guerre-    Le racisme et la xénophobie-    L’individualismeJean-Yves, raconte-nous un peu ton parcours? D’où viens-tu? Pourquoi Abu Dhabi?J’ai travaillé comme enseignant, formateur puis à la direction de services universitaires pendant huit ans. J’ai créé et géré des échanges inter-universitaires dans l’Océan Indien. C’est lorsque j’organisais des spectacles, notamment à Antananarivo (capitale de Madagascar), que j’ai découvert le réseau des Alliances Françaises. J’y ai donc postulé pour me ré-orienter, toujours à la direction d’établissement mais culturel: je voulais contribuer au rayonnement de la langue et de la culture françaises. J’ai donc été directeur d’Alliance Française, Consul Honoraire et attaché culturel pour l’ambassade de France d’Afrique du Sud au Lesotho, un petit pays souverain d’Afrique Australe que j’ai quitté en septembre dernier pour Abu Dhabi. Etant né en Algérie, j’ai toujours eu une attirance pour les cultures arabes. En plus, à Abu Dhabi ma fille peut étudier au lycée français: c’est un beau compromis entre ma vie professionnelle et personnelle!L’Alliance Française d’Abu Dhabi est un lieu de vie et d’échanges… qu’est-ce qu’on trouve en poussant la porte?Une médiathèque de qualité, une équipe accueillante et des activités variées pour petits et grands. Je repense au Ciné-club en plein-air qui a réuni il y a quelques jours une cinquantaine de personnes dans une ambiance conviviale. On prépare en ce moment la Fête de la musique, qui se tiendra au Central Market le 20 juin: des groupes et interprètes de tous les styles vont animer le lieu et la journée jusqu’au soir!On donne aussi bien entendu des cours de langues. Grâce au dynamisme de l’équipe pédagogique, à l’arrivée de nouveaux enseignants, on développe l’acquisition de méthodes de qualité et des technologies les plus modernes au service de la formation continue des enseignants et des élèves. On a accueilli d’ailleurs la semaine dernière Lucas, un formateur venu de Paris, pour initier les enseignants à l’utilisation pédagogique des tableaux numériques intéractifs (TNI). Y a-t-il des projets, des partenariats en cours ou à venir dont tu aimerais parler?Notre situation géographique peu commode (peu d’espace et de parking) ne nous permet pas d’exploiter au maximum notre potentiel de créativité. Pour le moment, les moyens nous manquent pour changer de locaux… D’où notre projet de proposer des cours extra-muros, prochainement les étudiants pourront suivre leurs cours de langues à la Sorbonne Paris-Abu Dhabi ou d’autres universités locales. Nous échangeons aussi avec les entreprises basées à Abu Dhabi pour développer notre enseignement, notre savoir-faire!Nous continuons également à collaborer avec les institutions culturelles locales (CMC, National Theater, ADMAF). Ce n’est pas toujours évident mais nous produisons ensemble des événements de qualité. Dernièrement, la pièce de théâtre « Le premier homme » de Camus avec Jean-Paul Schintu (à l’Abu Dhabi Theater) a été très bien reçue.C’est l’essence même d’une Alliance que de rapprocher, réunir, partager de manière indépendante, sans étiquette idéologique politique ou religieuse!Je finis par la question habituelle, pour toi Abu Dhabi c’est…?… C’est une ville qui a grandi un peu trop vite et qui cherche encore ses marques, qui construit son identité à travers l’art et la culture.Retrouvez toutes les informations utiles en ligne sur www.af-aboudabi.net ou sur place du dimanche au jeudi (9h-20h) et le samedi (10h-18h). Khalidiya - Immeuble Choitram - Bloc B - Etage O (angle de la 26e et de la 7e) - Tel : +971 2 666 62 32.
  1. Les + lus
  2. Les + récents