Ça y est, la saison des mariages est lancée ! De votre côté, il ne s’agit plus de trouver le prince qui vous passera la bague au doigt, mais plutôt de réussir à dégoter LA robe qui provoquera le «Waouhh ! » général. Une fois l’opération bikini amorcée, et donc quelques invitations d’iftars déclinées, rappelez-vous que ce n’est pas vous la mariée… Bon ok, vous avez quand même le droit de briller ! Pour vous aider dans votre quête de la tenue parfaite, on vous propose notre sélection spéciale Dubai pour tous les styles et les budgets.   Du côté de nos marques chouchous : • Sélection Maison Clad : Des pois et des fleurs ! Robe longue bleu ciel et rouge très légère de la marque Karavan, cette robe cintrée à la taille vous donnera une allure élancée.    Prix : 770 AED Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   Cette robe longue satiné avec imprimé perroquet de chez MILKWHITE sera parfaite pour illuminer cette journée ! La manche bouffante apporte de l’élégance a cette pièce, alors que son joli décolleté fera de vous la plus belle de la soirée.    Prix : 770 AED Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   La Dolce Vita ! Avec cette robe satinée blanche accompagnée de broderies à fleurs de la marque Karavan, vous allez être rayonnante. Attention de ne pas voler la vedette à la mariée !    Prix : 1 150 AED Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   Robe longue brodée de fleurs avec un joli jeu de transparence au niveau des épaules et du dos de la marque Anamnesi. Cette robe nous frappe par son élégante originalité.    Prix : 1 100 AED  Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   • Chez SoChic : Top + jupe By M.A.R.Y L’ensemble top + jupe métallisée… vous habilleront dans un style pop unique, pour faire la différence à coup sûr !   Prix: 850 AED Où la shopper : sochic.ae   • Robe Paris Bohème  Idéale pour un mariage en bord de mer, cette robe à la coupe élégante s’adapte à toutes les morphologies.    Prix : 249 AED Où la shopper : parisboheme   En livraison aux EAU : • Robe Maje Robe midi bleue, en guipure marguerites, finition en crêpe. Existe en plusieurs coloris.   Prix : 295 EU Où la shopper : - En France : maje.com / - En boutique MAJE : Marina Mall, Dubai Mall • Robe Vero Moda Robe blanche mi-longue ajourée en coton, style bohème avec de jolis petits détails aux manches.   Prix : 150 AED Où la shopper : sur le site www.namshi.com   • Robe YAS Robe asymétrique corail, lacée… fluide et bien coupée pour un effet bluff !   Prix (soldé) : 276 AED Où la shopper : asos.com   • Robe Manoush Robe longue noire décolletée, chic, à paillettes pour une danser jusqu'au bout de la nuit…   Prix : 2550 AED Où la shopper : ounass.ae   • Robe C/MEO La parfaite robe, pour mettre en valeur vos jambes, en couvrant vos bras… dans un style très bobo parisien !   Prix : 1200 AED Où la shopper : ounass.ae   • Robe BCBG Max Azria Robe nude asymétrique, alliant voilage en nylon et fleurs brodées, mettra en valeur les silhouettes longilignes.   Prix : 2366 AED Où la shopper : bcbg.com   • Combi TFNC Pour celles qui préfèrent les combis, cette option élégante et chic devrait faire l’effet escompté auprès des invités !   Prix : 361,30 AED Où la shopper : asos.com   Et aussi : Pensez à la seconde main : - Boutique Shopretold, Um Suqeimm - aux prochaines Ventes SoChic ou au Ramadan bazar à Home & Soul les 7 et 8 mai.   Pensez à des sous-vêtements effet seconde peau : - Victoria’s secret (collection Secret nude) - La Senza (collection Body kiss)   Pour vos petits bouts : - Verbaudet livre aux EAU (collection spéciale cérémonie)   Du côté des accessoires : Craquez pour la nouvelle tendance… des barrettes à perles !  - La plage Dubai : Instagram     - Boutique Accessorize : dans tous les malls de Dubai. > Habillez vous de fleurs avec des couronnes… - Beach Market, The Beach   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !         
On a trouvé notre homme ! Alléluia ! Et depuis qu’il nous a demandé en mariage, on a focalisé notre attention sur la robe de mariée, celle de nos rêves, laissant de côté les chaussures ; après tout, ce n’est pas si compliqué. Pourtant, si on savait ! Trouver chaussure à son pied n’est pas aussi facile qu’on l’imagine... au sens propre, comme au sens figuré. Mais pas de panique ! On vous donne quelques petits conseils pour avoir les bons réflexes et choisir une belle paire de souliers en toute sérénité.    1/ Les chaussures complètent le style de la robe de mariée, donc on n’attend pas la dernière semaine pour dégoter la fameuse paire. Primo, des retouches seront sûrement à prévoir pour ajuster la longueur de la robe. Secundo, si le choix s’est porté sur des chaussures fantaisistes, il serait bon ton de s’assurer que l’ensemble est harmonieux. On aime les surprises, mais pas le jour de notre mariage !   2/ Les chaussures de mariée doivent tenir compte du style, mais aussi de la longueur de la robe de mariée. Une robe de mariée courte ? Les chaussures seront indéniablement les divas du look car les regards seront polarisés sur nos pieds. On privilégie donc un modèle chicissime, audacieux, qui a “du chien” : des sandales lacées, des sandales avec des cristaux, de la dentelle, des couleurs métalliques... Une robe de mariée longue ? Les chaussures seront plus discrètes, mais ça ne veut pas dire qu’on ne les verra pas. Ce n’est donc pas un prétexte pour prendre cet achat à la légère !   3/ Chaussures blanches, nude ou rose poudré sont des classiques quand il s’agit de choisir une paire. Et si on osait plus d’originalité avec des chaussures d’une différente couleur ? Une couleur qui rappelle l’esprit ou le thème de notre mariage ? Bien sûr, on peut toujours ajouter une pointe de différenciation, tout en limitant les risques, avec du doré, du bronze ou de l’argenté.    4/ Les chaussures en cuir verni, c’est joli, mais on évitera ce jour-là. On préfère les cuirs souples et naturels si on ne veut pas que les festivités se transforment en véritable cauchemar. C’est censé être le jour le plus mémorable de notre vie (en positif, of course). On va passer des heures debout, à saluer les invités et à danser, autant être bien dans ses souliers. On ne veut pas de sourire crispé sur les photos et de démarche claudiqueuse sur les vidéos souvenirs... non, on veut être parfaite.    5/ Les chaussures à bouts pointus qui affûtent la silhouette ? On aime, sauf si on a le pied fort. Dans ce cas, pour éviter le pied comprimé, et peut-être un ongle incarné, on choisit une demi-pointure, voire une pointure supérieure, quitte à y glisser une semelle de confort. Les filles plus précautionneuses opteront pour des chaussures à bouts ronds... plus confortables et surtout moins risquées.    6/ Les “chaussures vont se faire”... on y a toutes cru un jour (comme le prince charmant d’ailleurs). Pas question d’acheter une paire si on est serré dedans et, même si, c’est une paire de designer soldée à moins 80 %. On ferme les yeux et on passe son chemin. Nos petons nous remercieront plus tard. Autre point : on fait son shopping en fin de journée, quand nos pieds sont déjà un peu boudinés, ça évitera les mauvaises surprises le jour J… on n’est jamais assez trop prudente !   7/ Les talons vertigineux sont sexy, affinent la jambe et donnent cette démarche chaloupée si féminine... on est d’accord... mais seulement si on est habituée à porter des talons hauts. Si, au contraire, on passe les journées en mocassins ou en baskets, l’expérience risque d’être chaotique. On ne s’improvise pas équilibriste en un jour ! Dans ce cas, on privilégie une hauteur de 8 cm maximum pour prendre de l’altitude sans incertitude.    8/ Les chaussures de survie pour venir à la rescousse des pieds endoloris, on prévoit. Ça fait toujours du bien de pouvoir souffler et soulager un peu nos petits pieds de “mariée” fragilisés. Des ballerines, des baskets... toutes paires plates et confortables feront l’affaire. L’idée ici est de se donner un peu de répit... on est la star des festivités ... on doit donc assurer !   9/ Choisissez des chaussures adaptées au lieu où se situe la cérémonie. Un mariage champêtre ? On n’oublie pas des embouts de protection si on prévoit de porter des talons aiguilles. Sinon gare aux talons qui s’enfoncent dans l’herbe... vraiment pas cool. Et comme on est une personne prévoyante, on prévoit aussi un petit stock pour les invitées, qui, on en est sûre, seront bien reconnaissantes, car boiter en tenue habillée, c’est toujours moins distingué.    10/ Dernier conseil : no stress ! On profite pleinement de la fête. C’est censé être le plus beau jour de notre vie, on ne se marie qu’une fois, n’est-ce-pas ? Et puis, question choix de chaussures de mariée, on est devenue incollable !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !             
Comment avoir un look de millionnaire quand on est fauchée, qu’on traîne plusieurs crédits (études, appart ou voiture) ou juste pas envie de dépenser un salaire durement gagné à la sueur de notre front, pour des vêtements et des accessoires luxueux. Qu’on se le dise, le luxe reste du superflu et du budget pour de l’extra... on n’en a juste pas ! Simple et direct. Bonne nouvelle tout de même, pas besoin de braquer une banque pour distiller quelques petits détails qui vont rehausser la silhouette et donner cette satisfaction irrationnelle propre au luxe. Mais attention, luxe rime ici avec sophistication et distinction, car être un porte-manteau à logos, ce n’est ni ‘classy’, ni joli. Tout est affaire de détails. Être élégante et “paraître chère” sans dépenser trop. Voilà notre motto.   Des vêtements bien ajustés  Rappel pour certaines, évidence pour les autres : on peut porter les vêtements les plus onéreux mais si ça ne va pas, on aura juste l’air d’un sac à plusieurs milliers de dirhams. Concrètement, prenons l’exemple d’un entrepreneur dans un costume bien taillé, il respirera le succès ; prenons la même personne dans un costume trop grand, il exhalera le fiasco, la faillite... triste dictature de l’image ! Vu ainsi, il n’est plus question de lésiner sur le prix des petites retouches, qui vont métamorphoser notre pantalon Mango, trop long ou trop large, en une pièce sur-mesure, digne d’une pièce de la collection Victoria Beckham. Smart, non ?   Le top sous le pantalon Fini le tee-shirt qui pendouille sur un pantalon ou une jupe taille haute. On glisse dorénavant le haut dans son pantalon ou on le fait blouser légèrement. Un détail qui semble dérisoire, mais qui a le mérite de structurer et allonger la silhouette. Une allure chic et résolument tendance... sans avoir à dégainer sa carte de crédit. Et si ça nous chante, on ajoute une fine ceinture (en cuir véritable naturellement) pour un résultat plus fini. On précise quand même, que cette pratique ne concerne pas les tops avec un design particulier (avec fronces, forme empire...), car là, on risque d’accentuer nos chères poignées d’amour et ce n’est pas le but !   Le look monochrome  Une seule couleur qu’on porte en camaïeu, c’est minimaliste, super chic, flatteur et ça a le mérite d’allonger la silhouette. Quand on évoque le monochrome, on pense immédiatement au total look noir, trop facile et, soyons sincères, pas très créatif. Non, on recherche une plus grande prise de risque pour un résultat saisissant. On sort de sa zone de confort et on ose d’autres teintes, discrètes (blanc, gris, rose poudré...) ou plus franches (bleu, coquelicot, mimosa, rose bonbon...) en fonction de son degré de témérité ou de ses contraintes de dress code. Par contre, il est important de faire contraster les tonalités en utilisant différentes matières pour obtenir un effet impeccable. Et là, on promet de casser la barque !     Une chemise blanche On n’a rien trouvé de plus minimal et chic qu’une belle chemise blanche. Fluide ou cintrée, c’est une pièce tout simplement magique, elle se marie avec tout et donne ce petit je ne sais quoi à la silhouette. On peut la porter de mille et une façons, en revanche, un point sur lequel on est intransigeante : sa fraîcheur. La chemise doit être bien repassée et d’un blanc immaculé, les petites tâches qu’on ne voit plus (mais qui sauteront aux yeux des autres), ce n’est pas classe, voire même un peu cracra, non ?   Porter un vêtement de couleur camel Camel is the new black. Pas encore, mais c’est une couleur qui est revenue en force ces dernières années, il suffit de regarder les photos ‘street style’ ou encore les sœurs Kardashian, adeptes du total-look. Le camel, c’est neutre, élégant, chaleureux, précieux... Bref, c’est une couleur qui inspire le luxe. La couleur prend tout son éclat associée aux teintes de bleu, gris, blanc, orange et bordeaux. En revanche, le plus dur restera de trouver la parfaite nuance de camel et là, c’est pas gagné. On évitera celle qui tire un peu trop vers le jaune, si on ne veut pas avoir le teint jaunâtre, et s’épargner ainsi les gênantes questions : « T’as une petite mine aujourd’hui, ça va ? Oui, oui, je vais bien... » Qui a dit que l’élégance était facile ?     On mise sur les accessoires !   Un sac à main structuré  Nous aussi un jour, on s’est imaginé avec un Chanel au bras, mais après avoir découvert le prix, on a vite mis un holà à cette vision. Depuis, on s’est rabattu sur un modèle “aspect” cuir, pas glamour pour un sou, mais qui fait l’affaire, en trimballant notre nécessaire en sécurité. Mais entre le sac à main de luxe, qui peut valoir un loyer mensuel, et le sac bas de gamme, il y a une multitude de modèles de qualité qui sont élégants sans avoir à manger des coquillettes quotidiennement. On opte plutôt pour un modèle structuré, plus chic, et surtout on ne cherche pas l’originalité.  On se rappelle que les détails et tous ornements, qui font l’esthétique d’un sac abordable, peuvent être de mauvaise qualité. Et ce n’est pas ce qu’on recherche...     Des lunettes de soleil de star Pourquoi les stars portent-elles des lunettes de soleil surdimensionnées, même pour assister au défilé de mode ? Pour sortir incognito et se protéger les yeux des flashs de paparazzi ? En partie, mais c’est bien plus que ça. Les lunettes de soleil sont l’accessoire ultime pour un look sophistiqué abouti à moindre coût. En plus, nul besoin d’investir dans une paire de designer hors de prix. Il y a de très jolis modèles bon marché, avec protection UV, qui font aussi bien le travail ; payer plus de 2000 dirhams pour un modèle griffé, c’est un peu de la folie... après tout, ce n’est que du plastique et un peu de métal. Avec le soleil agressif de Dubai, c’est un accessoire indispensable. On ne peut tout simplement ni conduire, ni se promener les sourcils froncés, au risque de se retrouver avec une ride du lion un peu trop marquée et là, mis à part l’injection d’acide botulique, il n’y a rien à faire... sauf à l’assumer.     Le carré de soie (ou de satin) imprimé  Ce n’est pas une pièce qu’on possède forcément dans notre garde-robe. Pourtant, le foulard en soie, à la manière du carré de soie de la maison Hermès, est l’atout gagnant d’une allure sage, élégante, très BCBG. Noué délicatement autour du cou, de façon très caricaturale, avec un nœud sur le côté, il personnalise et ravive une tenue un peu trop basique, bien loin de l’esprit strict et vieillot conféré. On adore les motifs, les couleurs vives et chatoyantes... Bref, tout ce qui rappelle les carrés couture des grandes maisons de luxe.      Des boucles d’oreilles On accessoirise nos lobes avec de belles boucles, qui viendront compléter la tenue et donner un fini ultra-chic et distingué, proche de la perfection. Boucles d’oreilles oversized indécentes, perles discrètes ou modèles vintage, façon couture, on a l’embarras du choix ; le tout est d’obtenir un look empreint de caractère et de féminité, ainsi qu’un gracieux port de tête. Évidemment, on choisit minutieusement un modèle qui doit paraître qualitatif et pas trop “plastoc”, même si on l’a acheté dans une boutique H&M.   Un rouge à lèvres mat C’est l’astuce la plus simple et peut-être la moins coûteuse pour finaliser son look. Une touche de rouge à lèvres, et le visage s’éclaire et s’anime instantanément comme par enchantement. Il donne également un boost de confiance qui peut, des fois, faire défaut. Une application et on se sent immédiatement plus féminine et audacieuse, sans parler de son pouvoir d’upgrader une tenue. Des lèvres maquillées sur une tenue aussi basique qu’un tee-shirt blanc et un jean, et hop ! On se sent toute de suite plus apprêtée.     Dernier mot pour la fin : si on craque pour une pièce hors budget, on attend les soldes et on fait chauffer la carte de crédit sans culpabiliser. On expliquera après au banquier qu’on a fait une super affaire : après tout, on a toujours été une personne économe et responsable... la preuve, on l’a achetée en soldes !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !           
Adieu 2018… Bonjour 2019 ! Une nouvelle année, un nouveau départ. Ah ! le mois de janvier et notre rituelle liste de bonnes résolutions ! C’est toujours la même histoire... le même cycle ! Les premiers jours du mois de janvier, on est ultra motivée et boum, cet enthousiasme excessif finit par retomber comme un soufflé. Voilà février et nous voilà déjà avec nos vilaines habitudes. Non, non... cette année, on est optimiste, on va s’y tenir ! Promis ! Et ce n’est pas juste pour se donner bonne conscience. Qu’en est-il de la mode ? Des bonnes intentions, on en a à la pelle et en voici quelques-unes.    Résolution 1 : Tu achèteras moins, mais mieux ! Soyons sincères avec nous-même : à suivre aveuglément les tendances, nos placards finissent par déborder de vêtements achetés sur un coup de tête ( parfois encore étiquetés), il y a quelques années déjà (oui, oui... le temps passe vite). Et comme les tendances apparaissent et disparaissent aussi vite que l’éclair, on finit par se perdre et à acheter tout et souvent n’importe quoi : des achats impulsifs qui ne correspondent ni à notre style, ni à notre morphologie. Et là, on touche un point sensible : la silhouette et cette triste obsession de la balance. On fantasme sur ce fameux tour de taille standardisé des magazines si bien qu’on refuse d’admettre le nombre écrit sur l’étiquette. Petit rappel à ce sujet, on s’est promis de reprendre les cours de Cross-fit extrême (qu’on laissera tomber inéluctablement au bout de la première séance) ou de yoga (moins violent et plus zen).   Alors 2019, c’est DÉCIDÉ, on achète consciencieusement. On commence d’abord par « détoxifier » notre placard. On jette ce qui est abîmé, on donne ce qu’on ne porte plus et on garde le reste. Une armoire efficace et organisée = un esprit plus clair. Et croyez-le, ce n’est pas une tâche aisée. Ensuite, on change notre rapport au shopping. Fini les achats coup de tête qui finissent en boule au fond du placard. On investit dans des pièces intemporelles et de bonne qualité. Mieux vaut avoir un seul blazer bien coupé et irréprochable que plusieurs vestes à la qualité douteuse. Fini également les complexes qui gâchent la vie. On se réconcilie avec soi-même et on met une croix sur les objectifs de corps de rêve utopiques On assume les petites rondeurs et les petites imperfections qui font notre personnalité et on achète des vêtements à la bonne taille, qui valorisent les atouts et dissimulent les petits défauts. Ça nous va, on prend, sinon on prend la taille au-dessus. Inutile de dire qu’on rentrera dedans dans six mois après un régime, on sait comment ça finit...   Résolution 2 : Tu auras une apparence irréprochable. Que celle qui n’est jamais sortie les cheveux gras noués en chignon (ou en bataille), le vernis écaillé, les traits tirés, la tâche d’encre sur le top blanc préféré (impossible à effacer)... jette la première pierre. Oui, quelquefois, un peu paresseuse, on aime se laisser aller, car justement c’est vendredi, on est fatiguée, pas d’humeur, déprimée... autant de raisons louables. Mais imaginons le scénario : on pourrait croiser accidentellement au détour d’un rayon à Spinneys notre patron, notre redoutable collègue (qui lorgne ouvertement sur notre poste), notre prince charmant (qu’on attendait patiemment)... Bref, autant de situations qui pourraient ternir notre image durablement, nous laissant seule, dépitée, à s’en mordre les doigts entre le rayon charcuterie et le fromage à la coupe.   Donc 2019, fini l’air négligé ! Pour donner une bonne image aux autres, il faut d’abord avoir une bonne image de soi. Et cela passe, en partie, par une apparence nette et travaillée. On soigne donc les détails. On opte pour une coupe de cheveux facile d’entretien et on peaufine son maquillage. On cache les vilaines cuticules : sandales ouvertes et pédicure vont ensemble, sinon on enferme le tout dans des chaussures fermées et on book presto un RDV chez l’esthéticienne. Les fameux “tailors” de Satwa seront dorénavant nos meilleurs amis pour ajuster des vêtements trop grands ou trop longs, remplacer les boutons manquants, changer la fermeture éclair... bref, autant de menus travaux qui vont transformer le vêtement et l’adapter à notre morphologie. Des petits pulls qui peluchent ? Pas d’état âme, on jette... rien n’est immortel. Dernier point, on travaille sa posture. Ça ne sert à rien de se donner l’air sophistiqué si on est constamment avachie, la tête baissée et l’air nonchalant.   Résolution 3 : Tu achèteras des chaussures “presque” confortables. “Il faut souffrir pour être belle”... une phrase entendue maintes fois depuis notre enfance, qu’on s’est résolue à croire. Depuis, bizarrement on se sent fashionable avec des chaussures et des vêtements dans lesquels nous ne sommes pas à l’aise mais qui, sur Instagram, recevront plusieurs ‘Likes’. Alors on fantasme sur ces chaussures sublimes, aux talons vertigineux et à la cambrure indécente, qui donnent une allure folle et désirable, une silhouette plus fine et le sentiment de conquête et de pouvoir... les working-girls, les féroces héritières de nos séries TV préférées ne s’élèvent-elles pas sur des talons aiguilles de plus de 10 cm ?   Alors 2019, on arrête de martyriser ses petits petons. Fini les instruments de torture, immettables, qu’on achète juste pour le plaisir des yeux et qu’on exhibe comme des trophées. Bien sûr, on ne va pas porter des chaussures orthopédiques (sauf si on est obligée) au nom du confort (on vivrait dans ce cas en UGG, en chaussons ou en baskets de running). Non, non... juste investir dans des paires de chaussures dans lesquelles on se sent un MINIMUM à l’aise. Bien entendu, chacune a son seuil de tolérance... certaines gambaderont toute une journée avec des escarpins, alors que d’autres pourront à peine tenir droit. Alors, si en boutique la paire de chaussures fait déjà mal, on laisse tomber, pas besoin de se dire qu’elles se feront avec le temps, elles resteront tout bonnement dans le placard... question d’expérience. Et bien sûr, on adapte ses chaussures à la situation : les virées au mall en Louboutin ? On dit chapeau bas…   Résolution 4 : Tu exploreras d’autres palettes de couleur. “J’arrêterai de porter du noir, quand ils inventeront une couleur plus sombre” : une citation mode qui résonne à nos oreilles. Le noir, c’est chic, facile à associer, passe-partout, pas prise de tête, discret, amincissant... Autant de qualificatifs en sa faveur. Et quand on veut changer du noir, c’est pour porter (roulement de tambour) ... toujours des couleurs monochromes et neutres comme le gris, le blanc, le beige et sable. Ne parlons même pas des imprimés, trop risqué ; des couleurs néon, trop flashy ; des teintes pastel, trop girly. Ok, le noir est une couleur indétrônable, mais on se rappelle aussi que le noir peut rendre le teint fade, la silhouette morose et pire... donner l’illusion d’être une fille introvertie. Alors osez de temps en temps un peu d’excentricité...   Ainsi, 2019, on sort de sa zone de confort et on adopte un nuancier de couleurs plus large. On arrête de demander inlassablement à la vendeuse si le même modèle existe en noir et on surprend ses copines, qui nous nomment Morticia, avec quelques splashs de couleurs. On a qu’une vie, alors autant en profiter ! Arrêtons de nous prendre au sérieux. La mode est fun, créative et reflète un peu de notre personnalité et de nos émotions. Pourquoi se limiter ou se priver au nom de la facilité ou la crainte d’être ridicule (ou je ne sais quelle raison). Cette année, on assume donc des couleurs plus gaies... progressivement, on en convient. On commence doucement avec des couleurs sombres comme le vert bouteille, le bleu marine, le bordeaux, qui sont tout aussi chics et faciles à assumer. Et progressivement, on injecte des touches plus colorées, plus marquées, plus audacieuses, qui seront parfaites sur un total-look noir... Ah cette couleur, difficile de s’en passer !   Un vent de renouveau souffle sur 2019... Alors nouvelle année, nouveau “nous”... assurément !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !       
Quand on pense Noël, on pense flocons de neige, feu qui crépite dans la cheminée, table garnie de mets savoureux, rires et cris des enfants excités à l’idée de découvrir leurs cadeaux... Des images idylliques, mais reflétant bien l’esprit de Noël, qui est d’abord un moment familial, traditionnel et de partage. Alors question look, pas besoin d’aller dans la surenchère stylistique (ce n’est pas le 31 décembre où tous les excès sont permis... enfin presque !). On vous donne cinq ‘tips’ pour être remarquée (tout de même !) sans se sentir « overdressed ».    Une tenue élégante et cosy, tout comme la célébration... La célébration de Noël reste très souvent une des uniques occasions de se retrouver tous, en famille ou entre amis, autour d’un bon repas de fête. Tradition et convivialité sont les fondements d’un réveillon réussi. Question look, pas besoin d’en faire des tonnes. On mise plutôt sur la simplicité chic en optant pour une tenue comme-il-faut sans ostentation. On laisse les robes trop révélatrices et à facettes pour le réveillon du 31 et on privilégie une tenue élégante mais confortable (tout est question de mesure). On oublie aussi les vêtements trop moulants, qui risquent de nous boudiner en fin de repas... la principale exaltation est dans l’assiette, non ? Ce serait dommage de se priver !      Et comme la célébration évoque également les moments cocooning de notre enfance, on pousse les clichés à son extrême en portant des matières douces et réconfortantes : précieuses et confortables comme la soie, le velours, la laine, le cachemire ou le mohair. Ce jour, on peut même s’offrir le luxe de porter le fameux pull de Noël à motifs surpiqués ou imprimés : sapin, renne ou flocons de neige... Tellement régressif et kitch qu’il en est même devenu cool.   Le rouge, car c’est la couleur de Noël…     Le noir c’est chic, ça camoufle et c’est facile à porter... On est d’accord, mais en même temps, c’est tellement prévisible et quelquefois ennuyeux. Un peu d’espièglerie, pardi ! Pourquoi ne pas oser le rouge pour être dans l’esprit de Noël ? C’est fun, audacieux... et plus risqué ? Sauf s’il est utilisé avec modération et avec parcimonie. On a toutes dans nos mémoires la fameuse robe fourreau rouge de l’épouse pin-up de Roger Rabbit : le rouge subjugue, c’est un fait. Mais le rouge met aussi de bonne humeur et réveille une tenue. Alors, cette année, on bouscule les habitudes et les idées reçues et on injecte une touche de rouge à notre tenue de fête.  Et pour les récalcitrantes du rouge, les anti-couleurs vives, dommage, mais pourquoi ne pas se rabattre alors sur le vert sapin ? C’est aussi une couleur de Noël et surtout, ça change du noir...     L’imprimé tartan, car c’est tellement cliché... Dans les pages mode des magazines, l’imprimé à carreaux écossais est souvent détourné de sa version aristocratique pour lui insuffler une image plus rebelle : rock ou grunge... so British. À Noël, au contraire, on redonne à cet imprimé ses titres de noblesse en l’arborant dans sa version la plus sage, la plus preppy... la plus royale, à l’image de la Duchesse de Cambridge, qui portait, Noël dernier, un merveilleux manteau de la marque Miu-Miu.  Comme c’est une pièce forte, on y va mollo sur le reste de la tenue, qui doit être aussi neutre que possible. On laisse le mix’n’match d’imprimés pour les excentriques du style ou les modeuses téméraires ultra averties... c’est bien trop risqué ! Enfin, pour les frileuses du style qui n’assument pas le patchwork classique rouge et blanc, no problem... il est toujours possible de se rabattre sur les versions un peu plus dans l’air du temps, les combinaisons de couleurs blanc et noir ou vert et indigo.     Le collant fantaisie, le petit détail qui fait la différence... Avec une jupe ou une robe courte, on enfile un collant noir fantaisie qui apportera une touche subtile d’originalité ou un brin d’audace pour pimenter ou égayer une tenue un peu trop ordinaire. Avec un grand choix de motifs, de couleurs et de styles à disposition, on peut vraiment s’amuser et se composer une silhouette unique. Plus on choisit un collant à motifs singuliers (et avouons que certains modèles ne sont pas toujours faciles à assumer !), plus on privilégie la sobriété ; nul besoin d’aller dans la surenchère. Point trop n’en faut. Ok pour une tentative stylistique osée, mais gardons aussi à l’esprit que cet effort peut vite virer à la faute de goût... Une petite maladresse pas trop grave en soi, mais qui est susceptible de ruiner nos photos de Noël. En revanche, attention aux collants couleur chair, qui sont à BANNIR de nos jambes, et de notre dressing tout simplement ! En plus d’alourdir la jambe, ils lui donnent un aspect plutôt « mémérisant » ; et, pour celles qui croient toujours à l’effet seconde peau... réveillez-vous, c’est un mythe... tout comme le Père-Noël !       Les bijoux, car ils complètent la tenue... On oublie souvent l’importance des bijoux... pourtant, ils sont essentiels pour booster un look : boucles d’oreilles, manchette XXL, bague impressionnante, collier plastron, sautoir, broche... Ils transforment en un clin d’œil une tenue des plus basiques en une tenue habillée, sophistiquée ou stylée selon le modèle des bijoux choisi. Bijoux précieux ou fantaisie, qu’importe, ils apportent chacun leur propre twist, mais attention, qui dit fantaisie ne dit pas vulgaire quincaillerie. Tout l’art est de sélectionner des pièces qui font chic, mais surtout pas « cheap ». Quand on évoque les bijoux précieux, on ne parle pas nécessairement de grandes marques, ce peut être un bijou rétro ou cher à notre cœur. A ce propos, c’est le moment de porter les fameuses boucles d’oreilles héritées de grand-mère, qui dorment depuis déjà quelques années dans le coffre à bijoux, faute d’occasion. D’abord, ça fera plaisir à la famille, mais surtout, le vintage c’est super tendance... et là, on lorgne toutes du côté des modèles Chanel. On a compris, les bijoux, ce n’est pas juste pour faire joli, ils apportent du caractère à une tenue et avec de la fantaisie bien choisie, on compose un look ultra-personnalisé... et surtout sans se ruiner !         Joyeux Noël !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !     
L’hiver approche, c’est le moment de se couvrir avec style ! Pendant que le reste du monde range soigneusement ses tenues d’été bien à l’abri (ce qui veut dire bien au fond et tout en haut du placard), ici, nous nous pavanons encore en short et débardeur, priant pour que les températures se rafraîchissent... juste un peu plus, bien entendu. Vivement les 25 degrés et les matinées à la plage, les déjeuners en terrasse et les balades en soirée...    Pendant que nous nous préparons à vivre pleinement notre été indien, nos amis européens s’apprêtent, quant à eux, à affronter avec style les prochaines températures négatives. Brrr. On aime déjà la nouvelle collection de manteaux si douillets, si confortables, prometteurs d’une allure sophistiquée sans pareille. De beaux manteaux, que nous regardons de loin et même de très loin, si on n’a pas prévu un séjour ailleurs... là où il fait froid.   But don’t worry, be stylish ! La légère vague de froid dubaiote ne va pas stopper l’inébranlable fashionista que nous sommes car nous allons braver, à notre manière, la petite baisse de température. Allez, let’s go shopping ! C’est le moment de penser à investir dans une nouvelle veste ou cover-up tendance automne-hiver 2018 ; et dans ce rayon, nous aussi, nous avons le choix.   Le trench fluide Sa matière légère, fluide, quasi aérienne en fait un allié indispensable du climat dubaiote. Il donne une allure incomparable, hyper stylée. On le porte ouvert ou noué, en version longue ou courte, dans des tons neutres ou éclatants... on a l’embarras du choix et en plus, il remplace merveilleusement l’abaya.       La veste Réflexe facile ailleurs. On sort de chez soi, on enfile une veste. Point. A Dubai, on doit y penser. Normal quand on passe toute l’année en tee-shirt ! Déclinée dans diverses versions (en cuir, en jean, en toile...), elle complète et booste une tenue. On peut également la porter jetée négligemment sur les épaules, sans enfiler les manches... genre, on est une fille stylée ou pressée. Dorénavant, quand on sortira de chez soi, ce ne sera jamais sans notre veste !       Le blazer Chic, minimaliste et intemporel sont des adjectifs qui décrivent parfaitement ce basique mode. On a toutes besoin d’un blazer dans notre dressing ! On le porte aussi bien pour rehausser une tenue que pour la cool-iser. Version classique avec un modèle structuré, ou plutôt moderne avec un modèle ample et fluide ; avec cette deuxième version, on n’oublie pas de roulotter les manches pour un rendu des plus décontractés. Qui a dit que le blazer était trop formel ?     La cape Cet hiver, c’est le moment de jouer les super-héros ! Petite joke. Non, pas la même cape rouge du petit dernier qui traîne et s’accroche partout. Non, LA cape ! L’ultime pièce fashion qui transforme un simple look en un look ultra-travaillé, digne des plus belles images de notre compte Pinterest. Il y a une cape pour tous les styles, tous les goûts et occasions. A nous de trouver la nôtre pour affirmer son style.       Le cardigan coupe boyfriend On est trooop chanceuse ! un cardigan pour se protéger du froid hivernal... On en connaît qui serait trop jalooouse…Trêve de plaisanterie. Le cardigan oversized est super pratique et facile à vivre. On le trimballe partout et, bonus, il s’harmonise à quasiment toutes nos tenues. On peut aussi le ceinturer pour féminiser et upgrader une silhouette. Il est doux, enveloppant et tellement réconfortant... tellement qu’on se croirait dans un cocon ! Rien que d’en parler, on aimerait se lover dedans et se protéger de la climatisation, qui, quelquefois, peut être glaciale... surtout en été.      Où "shopper" pour l'hiver ? Alerte Black Friday ! Les super soldes arrivent à Dubai du 22 au 24 novembre 2018 . En ligne, sur les meilleurs sites d'achats en ligne. Dans tous les malls et outlet malls.   Ou à la prochaine Vente So Chic le 27 novembre 2018 à Nadi Al Quoz, Alserkal Avenue de 7h30 à 21h. C’est l’occasion de se faire un petit look hiver sans se ruiner ! Toutes vos marques préférées : Maje, Sandro, Isabel Marant, Roseana, Iro, Zadig et Voltaire, Ba&sh… et bien sûr en neuf, les petites marques françaises qui nous manquent tant ! Plus d'information : facebook et instagram : sochicuae   Bon Shopping !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !     
Les pros du maquillage diront qu’un maquillage parfait commence d’abord avec un bon primer. Dans la mode, c’est un peu la même chose. Un dressing idéal doit impérativement inclure de bons basiques, intemporels et de qualité, faciles à associer et à superposer. Des pièces “mix and match”, pratiques et confortables pour éviter la prise de tête quotidienne... surtout quand l’inspiration nous manque ou  que tout simplement ce n’est juste pas notre jour.   On constitue d’abord la base de notre dressing avec des intemporels. On fait semblant de ne pas voir notre 'hubby' lever les yeux au ciel, quand chaque matin, on se plaint (devant une penderie pleine à craquer !) de ne rien avoir à se mettre. Crise d’une adulte gâtée ? Pas tout à fait. Le problème avec nous, gente féminine qui aimons un peu trop la mode, c’est qu’on shoppe souvent des pièces de la tendance du moment. Résultat : on se retrouve rapidement avec une multitude de vêtements coup de cœur, achetés à la va-vite, et dont on se lasse rapidement. Terminé. On change d’état d’esprit. On investit d’abord dans des pièces basiques qui, saison après saison, nous accompagneront et constitueront le socle de notre dressing. Et ponctuellement, on craque pour des vêtements plus tendances qui, eux, apporteront la fashion touch et permettront de varier notre look selon l’air du temps... Attention, personne n’a dit que notre dressing devait être ultra-minimaliste, voire “boring” ; on veut juste se simplifier la vie et éviter la crise de nerf matinale.   Quid du dressing idéal ? On a bien compris. Un bon basique doit être neutre, intemporel, bien coupé et pouvoir être combiné à n’importe quelle autre pièce. On a listé ici dix pièces indispensables, à introduire dans sa garde-robe, et qui vont juste... nous aider à éviter le chaos matinal.   1.La petite robe noire  C’est la pièce reine de notre dressing. C’est notre bouée de sauvetage quand on n’est pas inspirée ou pas d’humeur. Elle va tout simplement avec tout et se décline à l’infini. Bref, difficile de s’en passer.     2. Le jean  Une évidence... Qui n’en possède pas ? Il y a un jean pour toutes les morphologies et tous les styles. Coupes, teintes, délavage. On a que l’embarras du choix. Si on devait en choisir qu’un : il serait bleu brut et taille haute. On se détourne des modèles trop dans la tendance du moment ou trop chargés : broderies, strass ou autres fantaisies dont on pourrait se lasser presto.     3. La chemise blanche  Une pièce discrète mais tout aussi emblématique de notre garde-robe. Elle est cool ou sophistiquée, audacieuse ou un peu stricte. Tout dépend de la coupe, de la matière et la façon de la porter. Elle est si versatile qu’elle devient vite indispensable. Bingo ! C’est ce qu’on recherche. On la choisit plutôt ample, un peu flottante et dans une jolie matière.     4. La veste en cuir  Un petit investissement... mais qui vaut le coup. Elle est intemporelle. Elle ne se démode pas ; au contraire, le cuir se bonifie avec le temps. De plus, la veste en cuir apporte un petit côté rebelle à la plus candide des tenues. Une pièce indispensable pour donner du caractère à une silhouette un peu trop simple.     5. Le blazer On aime le blazer car il structure la silhouette. C’est notre petit manteau local, parfait pour les soirées hivernales un peu fraîches ou pour nous protéger de l’air conditionné. Selon son style, on le choisit cintré ou avec une coupe ‘boyfriend’, noir ou blanc (voire les deux), mais toujours dans une coupe parfaite pour une allure chic, décontractée et sans effort.     6. Le tee-shirt blanc, noir, gris et couleur camel  C’est le grand basique de notre garde-robe ; en plus, il va avec vraiment tout ! On ne peut s’en passer. Alors un conseil, si on craque pour un modèle, on le prend dans plusieurs couleurs. Confortable, discret et neutre, il permet de ‘cool-iser’ une tenue un peu trop stricte, calmer le jeu d’une tenue un peu trop affriolante, ou encore réveiller sa ‘coolitude’ avec son acolyte, le jean.     7. Le pantalon noir  C’est le grand classique de notre dressing et on peut compter sur lui en toute circonstance aussi bien en journée qu’en soirée. Il est indispensable car il est chic, décontracté et mode à la fois... tout dépend de la manière de l’accessoiriser. Cigarette, large ou slim... peu d’importance, on privilégie le modèle dans lequel on se sent bien.     8. La jupe crayon  Que dire de la jupe crayon ? A part qu’elle est indémodable, versatile et super stylish. On l’adore un peu ajustée et juste au-dessus du genou car elle flatte la silhouette. Elle se porte avec tout et s’adapte à toutes les occasions. On opte plutôt pour un tissu épais, pour une meilleure tenue, et dans une couleur noire, grise ou en denim, car aujourd’hui on parle de basique, non ?     9. La robe tee-shirt ou la robe-chemise  C’est la version XL de notre tee-shirt ou chemise préférés. On l’enfile et voilà ! On est prête en 5 minutes chrono. On est juste impressionnée par sa simplicité et son aspect épuré. Que dire de plus ? Ah oui, elle est confortable et tellement versatile qu’on finirait par ne porter que cette tenue. Petit bonus pour la robe-chemise qui a l’avantage de cacher les petites imperfections…     10. Le caraco  C’est peut-être la pièce la plus délicate et sensuelle de notre dressing. Un haut chic, ultra-féminin et tout en légèreté, qu’on choisit idéalement en soie ou dans une matière synthétique, mais super qualitative. On aime particulièrement la version en dentelle, si séduisante, qui évoque tout en finesse une pièce de lingerie. Et pour éviter l’effet nuisette, on favorise le caraco ultra-fluide qu’on fera légèrement blouser sous un pantalon ou une jupe.     Il y a bien sûr d’autres classiques comme le trench ou le pull gris en cashmere, qui sont indémodables, mais comme cet article spécifiait dix indispensables et que nous vivons à Dubai... On dira que c’est moins urgent !  Enfin, on investit toujours dans la meilleure qualité qu’il est possible de s’offrir ; on ne fait néanmoins aucun compromis sur la coupe et la matière. Un tee-shirt très bien coupé à moins de AED100 peut paraître plus précieux qu’un autre à AED500.   Dorénavant, avant de craquer pour une pièce trop tendance chez Zara, H&M ou tout autre boutique “fast-fashion”, on se pose les questions : est-ce un basique ? Ai-je déjà constitué ma collection de basiques ? Si les réponses sont négatives, on repose gentiment sa trouvaille et on focalise son regard sur l’objet de cet article. Cette démarche a au moins l’avantage de faire économiser un peu d’argent et de nous assurer que, cette fois-ci, on ne viendra pas augmenter la pile de vêtements encore étiquetés et oubliés de notre penderie.   Source photos : pinterest.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !         
Cet été, c’est décidé, on passe nos vacances au bord de la mer et en plein air ! On adore Dubai mais... seulement le reste de l’année. Juillet et août sont des mois où on a tout simplement envie d’être ailleurs. Loin des tempêtes de sable, de l’humidité et des températures extrêmes, qui obligent à nous barricader dans les malls ou tous endroits clos et climatisés (et parallèlement à faire chauffer notre carte de crédit). A nous l’art de vivre " al fresco " et la " vida loca " mais avant de sauter dans l’avion, on vous donne les indispensables à glisser dans la valise pour passer un été dolce farniente mais toujours fashion.   La petite robe d’été, féminine et versatile Quoi de plus pratique qu’une petite robe d’été. On enfile et nous voilà prête sans prise de tête ! Elle nous accompagne du matin au soir, de la plage au resto le soir sans nous compromettre. Et en plus, elle se fait mini dans la valise.     Le short, un indispensable ! C’est le must-have des vacances. Il sert de paréo à la plage et permet de rester sporty tout en gardant nos gambettes à l’air. On le choisit dans différents styles : en jean, en coton uni et dans un imprimé mais surtout on opte pour un modèle ample car vacances riment avec confort.     Le maillot de bain, on a bien dit vacances à la plage ! S’il y a bien une tenue à ne pas négliger, c’est bien le maillot de bain. On n’hésite pas à en prendre plusieurs : un maillot une pièce chic et classique qui se transforme en bodysuit sous un short ou un pantalon et un deux-pièces pop et flashy pour la bonne humeur et minimiser les traces de bronzage. Et pourquoi pas un trikini ? Bien qu’esthétique et original, on convient toutefois que les marques de bronzage graphique sont, quant à elles, inesthétiques.     Des chaussures confortables pour la journée  En vacances, on pourrait passer sa journée en tongs. On connait toutes l’adage “moins on en fait, mieux on se porte”. Certes, on opine à ne pas faire de compromis sur le confort ; en revanche, question style on peut faire mieux. Et cette année, on est bien décidées à faire un effort.     Des chaussures chics et comfy pour le soir En vacances, ‘Le jour est paresseux mais la nuit est active”. Après une journée à bronzer paresseusement, le soir on a envie de faire la fête, voir du monde et exhiber fièrement sa peau hâlée. On embarque donc une paire de sandales habillée qui transforme et sublime n’importe quelle tenue avec simplicité. Sans regret, on laisse les talons vertigineux à Dubai car en vacances on veut dépenser le moins d’énergie possible et surtout pas à s’efforcer d’avoir une démarche élégante et chaloupée... même en semelles rouges.     Des chaussures de plage mode Cette année, on fait une entorse aux traditionnelles Havaianas. Un peu d’innovation pardi ! On troque ses tongs en caoutchouc pour un autre modèle en caoutchouc mais bien plus tendance : les sandales claquettes. A porter tous les jours, à la plage ou en ville... et sans modération.     Le sac bandoulière en osier On laisse son traditionnel sac à main à la maison, on a décidé sans sourciller, d’adopter une allure bohème ou champêtre. En osier, raphia, rotin ou en bambou, c’est la tentation mode de cet été (si on n’a pas déjà succombé l’année dernière). Oui nous aussi, on est une baba cool... chic !     Le sac de plage pour protéger tout notre essentiel En toile, version cabas ou en osier, version panier, c’est un indispensable des vacances à la mer. Il doit être assez grand pour contenir notre kit de plage (serviette de bain, crème solaire, magazines etc.) et assez robuste pour résister aux rayons ultraviolets, au sel et au sable. Plus qu’un fourre-tout, c’est le it-bag des vacances alors autant le choisir avec précaution.     Les lunettes et le chapeau pour bronzer en toute protection Le soleil a bien des effets positifs sur le moral et la vitamine D mais on ne doit pas en abuser (comme toutes les bonnes choses d’ailleurs). On n’oublie pas sa paire de lunettes pour protéger ses mirettes et un chapeau pour éviter l’insolation. Canotier, Borsalino, capeline, panama, visière ou casquette, on a l’embarras du choix... reste à trouver son style. Quant aux lunettes de soleil, un conseil : à la plage on opte pour une paire abordable, avec un bon filtre UV, qu’on ne regrettera pas si on les raye ou si on les perd.     Des bijoux fun et colorés Les bijoux de valeur restent à Dubai, on glisse néanmoins dans sa valise des bijoux de fantaisie, parfaits pour rehausser une tenue en un clin d’œil. Ce serait dommage qu’une vague balaie malencontreusement le collier en or acheté avec ses économies. Et puis, personne n’a envie de passer ses vacances à vérifier que son petit trésor est bien protégé dans le coffre de sécurité de l’hôtel... non non en vacances, on a bien d’autres préoccupations. La première, avoir un bronzage uniforme. Dis, ce n’est pas le moment de se retourner ?     On se protège efficacement car bronzer écrevisse, ce n’est pas joli, mais surtout le soleil peut être dangereux pour la peau sans parler du vieillissement prématuré cutané ! Oui au rôtissage mais avec un indice de protection et aux horaires recommandés. Bonnes vacances !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !           
Durant le mois de Ramadan, l’atmosphère et les habitudes changent… et le code vestimentaire aussi. C’est l’occasion pour moi d’aborder le fameux sujet de l’abaya. Un vêtement qui, en plus de respecter les coutumes locales, est devenu un “fashion statement” pour de nombreuses femmes émiriennes. Moi, qui la porte rarement, j’éprouve un certain plaisir à la revêtir durant ce mois spécial, où je ressens le besoin de me couvrir un peu plus. De plus, je trouve que l’abaya a un potentiel créatif illimité : on peut la styliser comme on le souhaite et confère une certaine attitude, à la fois élégante et féminine ; mystérieuse et inaccessible. Alors pour celles qui n’ont jamais pensé à porter l’abaya, on l’adopte mais attention, en 5 règles !   Règle 1 : le choix de l’abaya. L’abaya a bien évolué en termes de style et design. Finie l’abaya sobre, traditionnelle et noire. Celle-ci est dorénavant disponible dans une variété de styles, de couleurs, de textures et d’ornements (paillettes, broderies, dentelles et perles). On a l’embarras du choix ! Abaya ouverte ou fermée ? Ma préférence s’oriente vers les abayas ouvertes qu’on peut adapter à sa guise. Et tellement pratique, il suffit de la jeter sur soi à la façon d’un kimono ou d’un trench-coat. On choisit donc une abaya ouverte, plus facile à appréhender.   Dolce & Gabbana inspirations   Règle 2 : pas de provocation inutile. L’abaya est un vêtement traditionnel régional qui permet aux femmes de ne pas dévoiler les courbes de leur corps. La modestie est de rigueur. Inutile donc de porter un mini short et une abaya ouverte par-dessus. Ce n’est ni élégant ni approprié. On opte plutôt pour un jean, un pantalon, une robe ou une jupe longue En général, je porte la mienne sur un ensemble jean-débardeur ou tee-shirt. C’est sobre tout en restant tendance ! Faiza Bouguessa, Ramadan collection 2018   Règle 3 : no stress ! J’ai toujours envié la démarche nonchalante des femmes locales. Elles prennent leur temps et semblent toujours détendues, moi qui suis toujours dans le rush ! Si comme moi, vous voulez ralentir le pas... portez une abaya. Croyez-moi, courir avec une abaya n’est pas aisé ! 
 Ps : J’ai ruiné une abaya dans les escalators d’un mall. Fraîchement revenue de Paris, où bien sûr tout le monde est pressé , je me suis laissée porter par mon élan et ma abaya, au vent, s’est pris dans les roues d’une poussette. Le bruit du craquement m’a fait réalisé que je devais reprendre pronto le rythme dubaïote.   Règle 4 : l’accessoire est roi. Il s’agit de styliser l’abaya. Porter une abaya sans des accessoires serait monotone et beaucoup moins fun ; c’est pourquoi, les locales accordent une attention toute particulière aux sacs à main et aux chaussures. Et, à ce jeu, elles ne font pas dans la demi-mesure. Rappelons que l’abaya, en plus de couvrir le corps, était censée gommer les différences entre les classes sociales ; on voit bien que cette époque est révolue. Au contraire. Il faut se démarquer. Il suffit de voir le nombre de Birkin, Kelly et Mademoiselle... On croirait presque (à tort) que ces modèles de sacs de luxe sont accessibles financièrement. Pour ma part, j’aime le côté énigmatique et féminin de la abaya et j’opte plutôt pour des stilettos, ou des sandales plates à paillettes, ou encore façon bijoux avec finition cristal Swarovski. Chic et sophistiqué. Attention toutefois à ne pas se prendre les pieds dans l’ourlet... pas classe ! Sinon pour une allure faussement décontractée, je porte des sneakers... pratique et surtout plus prudent. Broderie et détails en dentelle   Maanal Al Hammadi   Règle 5 : on ose (presque) tout en abaya ! Bonne nouvelle, avec sa coupe oversized, l’abaya complimente toutes les morphologies. On aime la facilité avec laquelle elle se marie à tous les styles qu’ils soient : sophistiqué, décontracté, bohème ou rock. De plus, du fait de sa couleur noire ou de sa neutralité, elle offre la possibilité de jouer avec les contrastes de couleurs, de styles et de formes. Elle dédramatise un look. We can go crazy sous une abaya, elle encourage l’expression de sa personnalité sans pour autant avoir tous les yeux rivés sur soi. J’aime porter la abaya avec un legging en paillettes ou en cuir pour une silhouette mêlant rock et tradition ; ou plus élégante avec une tenue monochrome (bleu roi, rose etc.)
Un autre avantage en béton de la abaya et pas des moindres ! Fini la dictature du corps, le noir amincit, non ? Les kilos en trop et le jean qui boudine passeront inaperçus sous celle-ci. Enfin, personnellement, je trouve que l’abaya flottant au vent, laisse place au mystère (ce qui a un côté charmeur et attrayant) ... Mais là, on s’éloigne du sujet et de la fonction première de la abaya, n’est ce pas ? Chi-Ka collection   Chi-Ka collection   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !       
Je vais vous parler d'un grand classique du vestiaire féminin : le jumpsuit ou combi-pantalon. A la fois encensé par certaines et boudé par d'autres, le jumpsuit ne laisse personne indifférente. Petit tour d'horizon des avantages qui, je suis sûre, vont transformer les plus réfractaires en jumpsuit addict ! Pour toutes les silhouettes... Avant de lever les yeux au ciel et de jouer les Calimero modernes, je tiens à vous rassurer : il n'y a pas que les filles longilignes et élancées qui osent porter le jumpsuit. Il y a un jumpsuit pour tous les types de silhouettes. Tout comme les jeans ; toutes les coupes ne vont pas à tout le monde. Il est conseillé d'essayer différents modèles pour trouver celui qui mettra nos courbes en valeur, l'objectif n'étant pas de les cacher avec un jumpsuit façon "sac de jute". Alors conseil, on file dans la cabine d'essayage et on ESSAIE différents styles. Il n'y a pas encore de formule "taille unique, convient à toutes les morphologies" quand il s'agit de trouver la pièce parfaite !     Une pièce caméléon... Pas le genre de fille à porter des robes, mais loin d'être un garçon manqué ; alors optons pour le jumpsuit qui est aussi une pièce pratique "tout-en-un". Pas de prise de tête. On enfile et voilà ! Aussi simple et rapide qu'une petite robe d'été, il est aussi super " comfy " ! C'est un peu notre pyjama d'extérieur, en plus flatteur, bien entendu. La versatilité du jumpsuit est un autre atout incontestable : avec l'aide d'accessoires, il devient élégant ou décontracté. Choisis minutieusement, les accessoires transforment une tenue. Sneakers, sandales, talons hauts, collier imposant, bijoux colorés, ceinture... Et voilà prête selon l'humeur en version " casual " ou chic ! mais surtout dans un style digne de figurer dans les pages Street Style d'un magazine.   Se sentir "Bossy"... Est-ce le côté une pièce-style-uniforme ? Le jumpsuit bien coupé confère une certaine élégance à la silhouette, idéale pour le bureau, les rendez-vous d'affaires ou les cocktails. Il remplace parfaitement le tailleur strict et souvent austère. Je ne sais pas vous... mais dans cette tenue je me sens stimulée pour entreprendre de nouvelles choses, je dirais "empowered" (ce mot, super tendance dans la presse féminine anglophone, exprime distinctement et efficacement ce sentiment). Après tout, la mode a au moins cet incroyable pouvoir de (re)donner confiance en soi, n'est-ce pas ? Une belle pièce classique, structurée et bien taillée dans une couleur monochrome et nous voilà prête à affronter la journée... en talons hauts bien entendu ! (Un brin excessif j'avoue, mais c'est un article mode après tout).      Et les combi-shorts... On les appelle également en anglais playsuit ou rompers. C'est la tenue idéale de l'été, spécialement quand le thermomètre impose de rester au frais. Le tissu du romper est généralement tellement fluide et léger, qu'il est facile de devenir accro. La coupe et la longueur sont girly, les couleurs et les imprimés donnent bonne humeur. C'est la tenue parfaite pour les fashionistas, qui veulent rester stylées sans trop d'effort (c'est l'été après tout) ; on enfile et on oublie... jusqu'à vouloir aller aux toilettes. Souvent jugé trop court, le combi-short peut intimider et paraître un brin audacieux ou révélateur. Dans ce cas, on le choisit mi-cuisse et pourquoi pas porté sous un kimono. La quête du parfait combi-short peut s'avérer un peu plus difficile que pour le jumpsuit. Il doit s'adapter à la morphologie au risque de souligner tous les défauts, tasser la silhouette et pire encore devenir un cauchemar...quand celui-ci rentre dans les fesses. Oups ! Même les silhouettes irréprochables doivent le choisir avec attention car personne n'a envie de porter un modèle qui ressemble à une barboteuse taille XXXL.      Où trouver cette sélection en ligne ?   Ounass : - le jumpsuit C/MEO Ivory   Reiss : - Le jumpsuit crème Juno   Namshi : - le jumpsuit floral Miss Selfridges - le jumpsuit noir New Look - la combi-short rayée noir et blanc   Capsule Collection by Juliette :  - le jumpsuit Elodie bleu - la combi-short Eva light green   TheOutnet :  - le jumpsuit bleu dos nus Halston Heritage   Revolve : - la combi-short Primrose rose   BON SHOPPING !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !       
Ashante Design, c’est d’abord une marque de prêt-à-porter et d’accessoires créée par deux jeunes femmes passionnées de mode, mais avant tout amoureuses du continent africain. Les deux acolytes, Anissa et Camille, ont présenté le mois dernier leur nouvelle collection haute en couleurs devant un public hyper enthousiaste. Nous y étions, et nous vous emmenons dans les coulisses de la création d’une marque originale, qui n’a pas fini de faire parler d’elle… affaire à suivre !    Une collection fraîche et ensoleillée   Pour l’occasion, les jeunes designers ont présenté leur collection homme/femme et enfant « Wear to work » au sein de la fameuse Create Hub Gallery, nichée en plein cœur du quartier industriel d’Al Quoz 3. Un lieu créatif qui offre une plateforme de promotion aux artistes africains ou valorisant l’art africain.   Cette nouvelle collection met en scène l’emblématique tissu wax, très populaire auprès de la communauté africaine. On adore la palette riche et chaude de couleurs ; des imprimés qui rappellent les paysages multiples et envoûtants de l’Afrique. Les créatrices ont su allier avec justesse modernité, tradition et artisanat. Les lignes sont simples résolument contemporaines et hyper féminines (pour la collection femme) tout en étant modestes pour respecter l’environnement culturel des Émirats. « Les coupes de chaque pièce ont été étudiées pour épouser les formes de tout type de morphologie, ne laissant personne sur le banc de touche ! » conclut Camille.   Tout a commencé… par une amitié !
   Camille, parisienne jusqu’au bout des ongles, a depuis toujours eu un faible pour le continent Africain… elle finira d’ailleurs par épouser un Marocain avec qui elle s’installera à Dubai, en 2014. 
Anissa, nomade dans l’âme, a quant à elle grandi entre son Algérie natale et son pays d’adoption, le Niger. Ce qu’elles ont en commun : leur meilleure amie, qui les met en relation à Londres (en 2004). Lorsqu’Anissa décide finalement de poser ses valises chez Camille (en 2015), elle emporte avec elle des pièces aux formes et couleurs uniques… tout droit venues du Niger ! Inspirées, les deux amies décident alors d’apporter de la couleur et de la fantaisie dans les garde-robes de ces dames à (bientôt de ces Messieurs ?) à Dubai. Elles fondent ainsi Ashante Design en 2016.   « Le plus difficile a été la sélection des tissus depuis l’Afrique ! C’est le Nigeria qui a fourni les premiers échantillons. Les tailleurs locaux ne savent pas toujours travailler le wax, un tissu étonnant de part sa composition… » explique Anissa. Pourtant, face aux challenges de création, les deux créatrices continuent de rêver à leur collection. De fil en aiguille, elles commencent doucement à se faire connaître jusqu’à se révéler lors de leur soirée de lancement, à leur image, chaleureuse et solaire.    Au delà de la mode, un projet humain    C’est en Afrique que la marque s’approvisionne en tissus afin de s’assurer de la qualité et de l’authenticité de ceux-ci. En outre, la notion d’éthique est primordiale pour la marque. Pour sa ligne d’accessoires, Ashante Design achète certains articles auprès de petits artisans locaux à Dakar, Abidjan ou Addis Ababa en s’engageant à leurs côtés. Effectivement, 25% des bénéfices des ventes sont reversés à l’artisan. 
Un montant non négligeable pour l’artisan et un achat responsable pour nous... ça fait enfin du bien de pouvoir shopper sans mauvaise conscience ! On soutient bien évidemment cette initiative solidaire et oui, la mode n’est pas toujours si superficielle.   Retrouvez la collection mode Ashante Design sur : www.Afrishop.org  www.littlemajilis.com Et aussi à Create Hub Gallery, Al Quoz 3.   Une série spéciale de la jupe Bucolic déclinée en 4 couleurs (rouge, noir, jaune, bleu) sera spécialement distribuée chez O’ de Rose (concept store, sur Al Wasl road) à partir de… la semaine prochaine !   Pour plus d’informations : Site Ashante Design Page Facebook Ashante Design Instagram : @Ashantedesign   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !          
La « Arab Fashion week » s’est déroulée à CItyWalk du 15 au 18 novembre. C’etait l’occasion pour nous de rencontrer Christophe Guillarmé alors que celui-ci présentait la collection printemps-été 2018 de sa marque éponyme.   Pour cette collection, le designer a rendu hommage à l’âge d’or d’Hollywood en mettant en scène des robes ultra-féminines tout en y insufflant une touche de Glam-rock. Résultat : les mannequins ont défilé aussi bien dans des robes longues à la coupe sirène que dans des robes cocktail en néoprène découpées au laser mais… évidemment toujours dans un esprit couture et glamour, signatures du créateur. Entretien.   Quelle a été votre inspiration pour cette collection ?
   C’est une collection inspirée de Norma Jeane, le nom de naissance de Marylin Monroe. J’avais envie d’une image un peu Dolce Vita, old Hollywood, très glamour, vieux cinéma mais en même temps un peu plus pop. C’est la Marylin Monroe plutôt d’Andy Warhol qui va à la Silver Factory avec tous les gens incroyables de l’époque. Elle a un vestiaire de folie avec des robes pleines de couleurs, de broderies, d’étoiles brodées. On retrouve aussi tout cet univers flashy sur les bouches glitter des mannequins. En somme, c’est la nouvelle Marylin 2.0.   Pourquoi être venu à la « Arab Fashion week » ?
   A Dubai, je suis dans un corner “ Red carpe t” aux Galeries Lafayette Dubai Mall. L’équipe m’a demandé de participer à des événements, de faire un peu de promo et de montrer mon travail car la marque marche très bien ici. Il y a eu cette opportunité et j’ai dit allons-y ! Cet événement est une très belle opportunité, j’ai passé un beau moment. C’était l’occasion pour moi de revenir a Dubai, qui a tellement changé depuis 10 ans. La dernière fois, il n’y avait même pas Burj Khalifa, Dubai mall et CityWalk. C’est vraiment super de voir l’évolution rapide l’incroyable énergie de cette ville. Les gens sont stylés et super habillés. Ils viennent ici à la Fashion Week comme à une cérémonie des Oscars. Et moi, j’adore ! Car avec mes vêtements, j’ai envie de donner du glamour. On a envie de voir des femmes stylées et mode. C’est une chance d’avoir l’attention sur soi, les gens attendent de rêver.   Que pensez-vous du style des femmes à Dubai ?
   Les femmes à Dubai sont extrêmement apprêtées, très maquillées, bien coiffées, comme les américaines en quelques sorte, “over the top”. Et j’aime bien. Mieux en faire trop que se limiter… je trouve ça un peu “ boring ”. Dès qu’on est un peu plus habillé on n’est plus la même personne. Tout change : l’attitude, le rapport aux autres, l’assurance… La vie aujourd’hui est un peu “tough” et le vêtement permet aux femmes de se sentir belle et stylée… et puis cela facilite tellement les choses. Une personne bien habillée rentre partout alors qu’une autre devra s’expliquer une multitude de fois… c’est le pouvoir du vêtement.   Quels sont les pays qui vous inspirent ?
   J’ai un pays de cœur qui est la Thaïlande. Ce pays a une histoire, une douceur, les gens sont adorables, il y a une culture et les paysages sont à couper le souffle. Il se passe quelque chose là-bas. Après, je vais beaucoup au Maroc, j’adore Marrakech et Casablanca. On ne peut que tomber amoureux de ce pays. C’est un endroit incroyable, les gens sont hallucinants, les mannequins sont sublimes. C’est très inspirant. J’y vais pratiquement tous les 6 mois.   Quelle personnalité rêveriez-vous d’habiller ?
   J’aimerais beaucoup habiller Halle Berry. Cela fait des années que je parle d’elle. C’est la première noire américaine à recevoir un Oscar. Je l‘adore avec les cheveux courts. Elle a ce côté que je cherche à donner à mes vêtements : glamour mais en même temps brut. En fait, c’est un diamant mais pas trop poli. Elle a un un côté “ effortless ”, c’est le genre de fille qui assure sur tapis rouge en restant cool. Elle est habillée mais elle peut marcher.   Delphine Wisperer (ancienne Miss France 2012) était présente pour l’occasion.
   Un petit mot pour la fin…
 Il ne me reste que quelques jours à Dubai, je vais donc pouvoir aller à la plage et visiter la ville. J’aimerais aussi pouvoir revenir pour le Festival du Film l’année prochaine car il y a quelque chose à faire sur le tapis rouge. On a une relation un peu exclusive avec nos clientes ; certaines d’entre-elles, fidèles à la marque, “check” mon Instagram et s’assurent auprès des Galeries Lafayette que la robe en question a bien été commandée. C’est génial.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !            
  1. Les + lus
  2. Les + récents