Ça y est, le compte à rebours est lancé avant Noël mais aussi la traditionnelle course aux cadeaux. Comme la plupart d’entre nous, vous repoussez inconsciemment (ou consciemment :-) cette tâche, parfois fastidieuse, en bas de votre to do list ! Ne cherchez plus, la célèbre marque française au « scottie », AGATHA Paris qui fête cette année ses 45 ans de création, organise une vente privée à Dubai du 25 au 27 novembre prochain, pour vous permettre de dénicher le bijou fantaisie original à offrir à votre maman, cousine ou amie.   AGATHA Paris vous invite à sa vente privée exceptionnelle ! C'est l'opportunité rêvée d'offrir un joli petit bijou à vos proches sans oublier de vous faire plaisir ! Agatha vous propose colliers, bracelets, boucles d'oreilles, charms, et montres à des prix tout mini ! Jusqu'à -80% de réduction !   Dates de la vente privée : Lundi 25 novembre 9h-21h Mardi 26 novembre 9h-21h  Mercredi 27 novembre 9h-21h     Chez Valérie  Villa 17 - 82, Al Mejadmi Street, Umm Suqeim 3 (plan ci-dessous) Ou sur rendez-vous en appelant ou sur What’s app au 050 514 58 64        Pour plus d’information sur la marque Agatha Paris,  rendez-vous sur la page Facebook Agatha Paris Middle-East ou sur Instagram @agathadubai       N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !     
C’est indéniable, les accessoires sont indispensables pour personnaliser un look et transformer une simple tenue décontractée en une silhouette à faire pâlir toutes les prêtresses de la mode. Mais certains accessoires dits “astucieux” ont également l’avantage de nous simplifier la vie. Petit tour d’horizon sur les six accessoires aussi bien tendances qu’hyper pratiques, qui vont nous changer la vie.    La chaîne de lunettes Une tendance à adopter d’urgence, surtout si on a la fâcheuse habitude d’égarer continuellement ses lunettes de vue. Des chaînes conçues spécialement pour les lunettes ? Oui… on vous entend de loin : c’est ringard, ça fait vieillot... Mais détrompez-vous ! Fini le vilain cordon noir en nylon que mamie portait au bout de son nez pour faire du crochet ou tricoter le petit pull d’hiver. En 2019, c’est un bijou, un accessoire sophistiqué et c’est ce qui fait toute la différence ! On peut toujours douter de l’intérêt « fashion » de cet accessoire, mais ce qui est sûr, c’est que vous en aurez fini avec les sueurs froides, et les paires de lunettes oubliées sur la table du resto.   Matches fashion   Le sac ceinture Une tendance qui est apparue il y a quelques années déjà et qui s’est installée au point de balayer toutes les appréhensions. Exit la crainte de ressembler au stéréotype du touriste lambda banane soudée à la taille et Birkenstock aux pieds. Exit aussi le sentiment que l’accessoire n’est réservé qu’à une élite fashion / influenceuse et que nous, simples gens de la mode, risquons de paraître un brin ridicule. La tendance 2019 : des sacs moins dans l’esprit années 90, plus sophistiqués, plus chics. On découvre aussi le sac ceinture multi-poches, façon trekking de ville. Il est hyper pratique pour garder ses effets bien sécurisés et surtout avoir les mains libres pour voyager ou juste se balader en toute tranquillité.    & Other stories - Zara   Le sac ‘fourre-tout’ en nylon Versatile, durable, maniable, fonctionnel... On a toutes besoin d’un sac tendance qui sert à tout à la fois, pour faire ses courses, voyager, ou juste pour traîner. Le compagnon idéal, pas précieux pour un sou, qu’on n’aura pas besoin de babysitter, en somme, celui qui ne nous fera jamais défaut. Un sac spacieux, confortable, un peu “guerrier" qui va nous éloigner un peu plus du petit sac en cuir, tout joli et précieux, qui nous fait du pied depuis un moment, mais qu’on ne se résout pas à acheter. Bonus : waterproof, il garde nos effets au sec, même si les probabilités de précipitations ici sont rares, mais pratique tout de même pour le trimballer à la plage ou à la piscine.   Longchamp - Bensimon   Les sandales en caoutchouc  Une paire à glisser dans son sac ou à laisser dans le coffre de sa voiture. Elles viennent à la rescousse en fin de journée pour sauver nos chers pieds comprimés et endoloris. Avec leurs semelles confortables, elles remplacent merveilleusement un autre hit du confort : les flips-flops. On aime leur petit côté décontracté et leur versatilité. C’est sûr, ce n’est pas du luxe, même si elles sont signées, mais oh que c’est pratique ! Le danger : on pourrait finir par ne plus s’en passer au point d’en oublier toutes les autres paires.   Namshi   Les lunettes de soleil XXL Un indispensable dans ce coin du monde. Les solaires protègent nos yeux des rayons néfastes du soleil, mais aussi de la ride d’expression du lion, celle qui arrive avec l’âge quand on fronce un peu trop les sourcils et qui rend l’air sévère. Mais au-delà du rôle protecteur et préventif, c’est aussi un accessoire narcissique hyper pratique pour sauver les nuits de sommeil écourtées, les matins paresseux, les abus du snooze qui nous font quitter la maison dans le rush, café à la main et cernes bien marquées. Bref, on aura compris, la paire XXL vient à la rescousse pour garder une attitude et une assurance en toute circonstance et sauver les apparences sans arrogance !   Asos   L’éventail façon sautoir : @Lets_have_fan  Quèsaco un éventail quand on vit dans un pays ou la climatisation est partout ? L’éventail en general, est un accessoire ultra-féminin mais celui-ci a la particularité d’être original car c’est aussi un bijou. Précieux, en plaqué or 18 carats, cristaux Swarowski et vraies perles, il se porte avec élégance comme un long sautoir ou simplement dans un sac a main, qu’on devoilera avec plaisir d’une gestuelle bien marquee (le tout est de prendre le coup de main).  Et romance toujours, l’éventail a un langage bien particulier. On soupire qu’il a été imaginé au XVIIIème pour que les demoiselles qui ne pouvaient sortir sans leur chaperon puissent communiquer en secret avec leur soupirant…Aie les romantiques que nous sommes vont être conquises.       Petit plus : @Lets_have_fan  a été créé à Dubai par Elvira, une franco-italienne (cocorico !).   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !     
La Suite… ? C’est le nouveau concept de vide-dressing trendy, qui a ouvert ses portes ce dimanche 6 octobre à Dubai. Situé au cœur de la boutique Home and Soul, ce concept store centré sur la mode vise à changer le regard sur le marché du vêtement d’occasion en proposant des produits tendance de qualité et prouver ainsi que l’on peut opter pour une mode écoresponsable, tout en restant chic ! Que l'on y achète ou que l'on y dépose ses vêtements (chaussures ou accessoires), l’idée est avant tout d’offrir un lieu où il fait bon flâner, un espace où l’on peut vendre ses belles pièces en toute confiance, y trouver la perle rare à un prix abordable, voire glaner de nouvelles sources d’inspiration mode ! Car La Suite… n’est pas qu’un dépôt-vente ! Pop-up sales, évènements, rencontres… Vous n’êtes pas au bout de vos surprises… D’ailleurs, réservez dès à présent votre journée du 15 octobre !    À l'origine, une rencontre  À l'origine du projet, Alex et Laetitia, deux amies qui se sont rencontrées à Dubai. L’une passionnée de mode avec plusieurs années d’expériences aux Émirats  dans le « pre-loved fashion »; l’autre, entrepreneur et gestionnaire dans l’âme. Elles ont donc imaginé un espace, « La Suite… ». La suite, parce que c’est un nouvel épisode dans leurs aventures dubaiotes, parce que la mode seconde-main, c’est l’opportunité de donner une deuxième vie aux vêtements et accessoires. La suite, pour ajouter un petit côté « French Touch » aussi, et parce que la mode, c’est une longue histoire sans fin.   Une offre variée et de qualité  Dans leur showroom, vous y trouverez en display une large selection de pièces renouvelées chaque semaine, de marques premium triées sur le volet : IRO, Isabel Marant, Bash, Maje, Sandro, Zadig & Voltaire, Sezane, Anine Bing, Golden Goose... mais aussi des maisons prestigieuses comme Hermès, Chanel, Saint Laurent, Gucci, Chloé, Valentino…  Vous y dénicherez aussi une sélection de nouvelles marques françaises encore introuvables aux Émirats et sélectionnées avec soin par Alex dans les showrooms parisiens – des marques de plus en plus engagées dans une démarche éthique et éco-responsable car La Suite… souhaite devenir un acteur majeur de l’économie circulaire et du « slow fashion ». Côté bijoux, la marque Sisters fait aussi son entrée dans La Suite… et proposera tout au long de l’année les dernières tendances parisiennes.  Enfin, vous y trouverez, sous forme de pop-ups, La « petite » Suite… pour la mode enfants avec des vêtements neufs issus de stocks de marques prestigieuses, comme Bonpoint, à des prix tout doux.   Et des rendez-vous incontournables En dehors du showroom, La Suite… organisera chaque mois, dans son showroom ou dans des lieux originaux sur Dubai et ailleurs, des pop-up sales, organisés autour d’une occasion bien particulière : dressing de personnalités populaires du monde de la mode, arrivée d’une nouvelle marque, pop-up enfants ou talks autour du bien-être ou du « sustainable fashion »…    Un premier pop up le 15 octobre : Save the date ! En cette rentrée, Alex et Laetitia n’ont pas perdu de temps : vous pouvez dès à présent réserver le 15 octobre dans votre agenda pour visiter leur premier pop-up sales organisé autour du dressing de la fashionista Katia Zenati (Instagram @katialola). Katia est une vraie addict de la mode parisienne et une réelle source d’inspiration pour une mode élégante et branchée.     Elle est installée à Dubai depuis 9 ans et travaille dans l’évènementiel. Elle a cofondé entre autre, avec son mari Alex, DubaiNight (et les fameuses soirées du jeudi soir au Sho cho…). Pour cette première édition, Katia mettra en vente et en exclusivité plus d’une centaine de pièces de sa garde-robe des plus grandes marques (IRO, Bash, Sandro, The Kooples, Hermès...). Mais vous y trouverez également de nombreuses pièces « pre-loved » de la clientèle La Suite…, ainsi qu’une nouvelle sélection de créateurs parisiens.     La Suite… c’est donc une belle entreprise pour consommer responsable. À l’heure où les gens sont de plus en plus conscients de l’impact écologique et social de l’industrie de la mode (2e industrie la plus polluante au monde) et des conséquences désastreuses de la « fast-fashion », il est temps de changer de pratique : la mode seconde-main a désormais le vent en poupe ! Alors on fait le tri de son dressing et on fait circuler !    Contacts : - Alex Bouvy - emailProtector.addCloakedMailto("ep_53e36500", 1); +971 (0)52 668 4022  - Laetitia Tissot - emailProtector.addCloakedMailto("ep_5a2a3620", 1); +971 (0)54 320 3760  Showroom : dans la boutique Home and Soul Dubai  Al Wasl Road Villa 6 (entre les quartiers de Um Al Sheif et Al Manara)  Plan d'accès Instagram : @lasuite_uae Site : www.lasuite.ae (coming soon)   Photos @dbnproduction @katialola @lasuite_uae   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !     
La couleur est omniprésente autour de nous. Elle a une force positive et négative à la fois, elle agit sur nos émotions et influence notre comportement, elle peut nous attirer ou nous repousser sans que nous en ayons conscience. Chaque couleur a un pouvoir et une symbolique ; savoir ce qu’elle représente et l’utiliser à bon escient constitue un atout considérable pour mieux se connaitre, améliorer son bien-être émotionnel, et transmettre un message particulier à son entourage.   Nous avons rencontré la spécialiste de la couleur, Fatima E. Al Shirawi, fondatrice de l’agence Gracious F, pour en savoir un peu plus, avec pour objectif d’arrêter de broyer du noir et de voir plutôt la vie en rose.   Pensez-vous que les couleurs affectent notre état d’esprit et impactent notre bien-être physique et psychique ? Fatima E. Al Shirawi : Oui ! Les couleurs affectent notre état d’esprit et notre comportement. Chaque couleur a un côté positif et négatif, c’est pourquoi nous devons être très prudents quant à l’utilisation de ces couleurs et leur quantité par jour. On distingue communément quatre couleurs primaires psychologiques :   • le rouge est la couleur de l’énergie, du dynamisme ; • le bleu symbolise la connaissance, l’intelligence ; • le vert est le symbole de la paix, de l’équilibre ; • le jaune véhicule l’enthousiasme, la créativité.   Chaque couleur possède sa propre longueur d’onde, elle nous envoie des vibrations qui exercent une influence psychique, physique et émotionnelle. En effet, nous associons les couleurs avec des perceptions mémorisées depuis notre enfance et qui sont liées à notre éducation, nos expériences, notre milieu géographique... Selon cet héritage, la couleur peut nous attirer ou nous repousser, affecter notre énergie, voire et à terme provoquer de l’inconfort.      Toutes les personnes ressentent-elles la même chose vis-à-vis des couleurs ? Ne sommes-nous pas influencés par notre culture, nos expériences passées... ? Nous ressentons la couleur tous de la même manière. Chaque couleur a une émotion particulière qui réagit naturellement chez tous les individus. Statistiquement, 80 % de nos émotions et de nos choix à l’égard d’une couleur sont inconscients.  Néanmoins, certaines nuances de couleur auront un effet différent sur nous. Le vert est une couleur qui symbolise l’équilibre et l’harmonie ; mais on peut ressentir de l’inconfort lors d’une surexposition à cette couleur, surtout si c’est une nuance qui ne fait pas partie de notre palette de couleurs.    Enfin, nous sommes également affectés et attirés par des couleurs en raison d’autres facteurs, définis comme “le symbolisme des couleurs”. Ce sont les émotions et perceptions à l’égard d’une certaine couleur, liées à notre culture, religion ou croyances personnelles. Il y a des couleurs qui sont joyeuses dans certaines cultures, alors que ces mêmes couleurs peuvent être associées au chagrin dans d’autres. Par exemple, le blanc évoque la pureté en Occident tandis qu’il est lié au deuil dans la plupart des pays asiatiques.   Quelles sont les couleurs à éviter si on souffre d’un manque de confiance en soi ? La couleur par excellence est le jaune ! C’est une couleur gaie, qui donne confiance ; mais l’excès de jaune peut causer de l’anxiété et, comme mentionné dans la question, une baisse d’estime de soi.    Idem pour le noir. Cette couleur peut sembler lourde et écrasante si le noir ne fait pas partie de la palette de couleurs personnelle. Un grand nombre d’individus voient dans cette couleur un moyen de se protéger ou de s’isoler.    Alors, comment définir sa palette de couleurs pour optimiser le bienfait des couleurs sur notre bien-être mental et physique ?  La couleur a un formidable pouvoir tant au niveau esthétique que psychologique, c’est pourquoi il faut s’entourer des couleurs qui nous apportent l’équilibre psychologique dont on a besoin. Au sein de notre agence Gracious F, après une analyse de la personnalité, on définit une palette de couleurs à l’aide de la théorie des quatre groupes ; chaque groupe de couleurs combine également un ensemble de teintes permettant de composer un profil de couleurs unique adapté à chacun. Une fois la palette de couleurs identifiée, on est en mesure d’équilibrer nos faiblesses et nos forces. L’utilisation d’une palette de couleurs dans les bonnes proportions est le secret d’un bien-être physique et émotionnel.   Beaucoup de personnes sont frileuses à l’idée d’incorporer des couleurs vives ou pastel dans leur garde-robe et préfèrent les tons neutres comme le noir, le gris ou le blanc. Quels conseils leur donneriez-vous ? Une fois qu’on connait sa palette de couleurs personnelle, il est plus facile d’expérimenter les différentes nuances qui la composent. On sera confiant de porter des couleurs vives telles que le jaune, le rouge, le violet, le rose… Si toutefois on reste frileux à l’idée de porter des couleurs pétillantes, alors mon conseil serait d’intégrer ces couleurs plutôt dans les accessoires.   Enfin, quelles couleurs faut-il privilégier et bannir pour convaincre un recruteur lors d’un entretien d’embauche ? Un premier rendez-vous amoureux ?  Pour convaincre un recruteur, le bleu et ses nuances sont à privilégier : c’est une couleur qui représente la communication et la stabilité. On peut également opter pour les tons de marron car c’est une couleur qui symbolise la solidarité et la confiance. On évitera le rouge, qui est irritante et visuellement agressive, ainsi que le jaune, une couleur ludique, avec le risque de ne pas être pris très sérieusement par la personne en face.   Pour un premier rendez-vous amoureux, je préconiserais le rose, qui évoque l’amour émotionnel, ou le vert, qui est la couleur de l’amour universel. Quant au rouge, c’est une couleur qui symbolise l’amour passionnel, et là, je sous-entendrais de porter cette couleur seulement au 3e rendez-vous.     Enfin, je déconseillerais de porter du noir, qui donne une impression de barrière symbolique et le gris qui a tendance à rendre invisible.   Site : The Gracious F Instagram : @thegraciousf LinkedIn : The Gracious F   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !     
Choisir un maillot de bain n’est pas toujours une tâche aisée. Dans la cabine d’essayage éclairée au néon blafard, c’est un peu le bilan des derniers excès : les buffets aux desserts mielleux des Iftars, les brunchs gargantuesques des vendredis paresseux, et tous les petits extras qu’on s’était autorisés, se disant que c’était la dernière fois… Devant le grand miroir, à l’effet grossissant, c’est le moment de vérité. Tous les petits complexes (jusque-là camouflés ou simplement ignorés) apparaissent au grand jour... Trop tard, il va falloir assumer nos rondeurs et cette petite cellulite. Alors comment choisir un maillot de bain qui va nous sublimer et nous faire oublier nos petits complexes ?   On mise sur nos atouts À la plage ou à la piscine, il va falloir se découvrir, autant s’appliquer minutieusement à trouver un maillot qui mette notre corps en valeur et, dans lequel nous serons à l’aise.  Il y a des matières, des coupes, des styles, des motifs, des couleurs pour tous les goûts et toutes les silhouettes... forcément, il y en a un pour nous ! L’idée est d’attirer le regard sur nos points forts et de détourner l’œil de nos complexes.  On oublie les principes de la morphologie : en huit, en sablier, en pyramide inversée... bref, on n’y comprend rien. Il n’y a pas de miracle, pour trouver le modèle idéal, il faudra essayer différents styles.    On garde toutefois en tête :  • Les couleurs sombres et les lignes verticales seront plus amincissantes, alors que les couleurs claires, les détails (froufrous, volants...), les matières épaisses (crochet...), les lignes horizontales donneront plutôt du volume. • Les poitrines très généreuses éviteront de porter un bikini en triangle, car il faut valoriser le maintien ou opter pour un modèle avec une large bande sur le dessous.  • Les petites poitrines peuvent tout se permettre : le triangle, le bandeau avec froufrous, petits nœuds, volants... bref, tout ce qui apporte du volume. • Les hanches larges ou les cuisses rondes, on les assume. En voulant les cacher avec un ‘shortie’ gainant, on risque de les accentuer. On opte, au contraire, pour un maillot un peu échancré qui viendra allonger la jambe. • Les fesses plates ou les hanches étroites, on leur donne une impression de volume avec des ornements (nœuds, volants...), des imprimés imposants et en privilégiant les couleurs claires qui vont réfléchir la lumière.  • Des épaules bien dessinées seront sublimées avec un maillot à fines bretelles ou asymétrique. • Le petit ventre sera plus discret sous un modèle de culotte taille haute avec des découpes vers l’intérieur.  • Et la peau d’orange ? Le meilleur moyen de la dissimuler est le bronzage, on se fait donc plaisir, avec un SPF bien sûr… ou un autobronzant.   On prend en compte le lieu des vacances On choisit un maillot de bain en fonction du lieu de la baignade. On oublie les maillots trop révélateurs et sexy, échancrés à l’extrême, aussi bien en haut qu’en bas, si on prévoit de bronzer dans un resort familial ou de lézarder sur le les pelouses temporaires de Paris Plages. On risque de ne pas assumer les regards soutenus. Idem, si on compte faire des longueurs dans la piscine du coin, mieux vaut opter pour un maillot confortable, pourvu d’un bon maintien. En revanche, on peut tout oser, enfin presque, si on va bronzer sur les plages de Copacabana.    Le maillot une pièce  Le maillot une pièce est devenu depuis quelques années hyper tendance et ce, grâce à un design moderne, qui lui a rouvert les portes de notre dressing. Sportwear, BCBG, audacieux... il n’y a que l’embarras du choix. Certains modèles gomment les petites imperfections à l’aide d’un travail de découpes et de bandes gainantes bien placées. D’autres apportent une touche de sophistication avec des détails discrets comme une ceinture fine, un décolleté bien dessiné. On adore aussi le fait qu’il puisse être porté en version Body au-dessus d’un jean ou d’un short.    Photo 1 : Namshi - Photo 2 : Pain de sucre   Le maillot deux pièces  Le maillot deux pièces, c’est un peu le classique, l’intemporel des plages. Son atout principal : il assure un bronzage harmonieux et uniforme, sans devoir assumer tristement son petit ventre pâlot à la fin des vacances. De plus en plus de marques offrent le choix de pouvoir dépareiller le haut du bas avec des modèles ‘Mix and Match’. Une décision marketing intelligente, qui permet d’adapter son maillot à sa silhouette, et mettre enfin un terme à la problématique de la brassière trop large et de la culotte qui boudine. On peut également booster son sens créatif et composer un ensemble unique et singulier en mixant deux imprimés ou deux couleurs opposées.   Photo 1 : Pain de sucre - Photo 2 : BeachCity   Et le trikini ? Maillot une pièce, maillot deux pièces... on tranche avec le trikini. C’est original et on se démarque en se différenciant de la masse. En revanche, il faudra assumer les marques de bronzage atypiques mais pour le coup, disgracieuses à la fin des vacances. Un conseil, on craque pour le trikini, mais on le sort de sa valise quand on est déjà bien bronzée (pour éviter les vilaines traces) ou lors d’une pool party, façon tenue habillée-déshabillée (effet garanti !).   Photo 1 : VogaCloset - Photo 2 : BrazilianBikiniShop   Enfin, le plus important… on se protège ! Le soleil c’est bon pour le moral, mais on ne le répétera jamais assez : il faut se protéger contre les effets nocifs du soleil. On se tartine donc de crème solaire et on teste, pourquoi pas, les maillots de bain anti-UV.    À ce propos, derrière les maillots de bain Virginie Fleuriel, se cache la créatrice du même nom, qui a lancé en 2018 une ligne de maillots de bain avec protection solaire UPF50+, 100% made in France. Ce projet, c’est d’abord une histoire personnelle. La créatrice, opérée à trois reprises pour des mélanomes, cherchait un maillot de bain à la fois anti-UV et élégant, sans succès. N’étant jamais mieux servi que par soi-même, l’idée lui est venue de lancer sa propre marque. Cet été, la créatrice a imaginé une nouvelle collection mère/fille, pour les fillettes de 2 à 6 ans qui « veulent s’habiller comme maman », ainsi qu’un modèle baptisé “Margot” pour les adolescentes. Pour chaque achat, deux euros sont reversés à l’institut Gustave-Roussy, le centre européen de lutte contre le cancer situé à Villejuif. Virginie Fleuriel : Le Camélia & little Camélia   On applaudit : une belle initiative de sensibilisation à la maladie et d’aide à la recherche.   Bonnes vacances !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !     
Le Ramadan touche à sa fin et, marketing oblige, les vitrines des boutiques célèbrent déjà en avant-première l’Eid al-Fitr. Plus qu’un jour férié, Eid al Fitr est un jour de réjouissances et de célébrations, dûment mérité, qui vient clore un mois de jeûne et d’introspection. C’est donc un ‘big deal’ au sein de la communauté musulmane et par extension à Dubai. C’est le moment de se parer de ses plus beaux atours, pensés longtemps à l’avance (je vous assure !), pour rendre visite à la famille ou à des amis... et finir en beauté ce long mois d’abstinence.    Mais si on n’a rien prévu de spécial ? Certes, flâner dans un mall ou bruncher en Kaftan sophistiqué, on l’avoue, ce n’est pas l’idéal. Pourtant, on voudrait bien, nous-aussi, ajouter un air de fête à notre tenue de tous les jours sans avoir, bien sûr, à dépenser une fortune... même si la tentation est grande. On pense déjà au modèle en satin Hangisi de Manolo Blahnik qui ferait vraiment l’affaire... Mais, comme on est une grande fille responsable, on oublie vite cette idée : on connaît nos priorités, surtout avant les vacances estivales ! Pas grave, on célèbre tout de même, mais avec des pièces chics, intemporelles et "glitter" à souhait pour être de la fête en toute simplicité.   1. Du "sparkle" dans les cheveux... On retombe joyeusement en enfance, non plus avec des petites barrettes en forme de papillon couleur bonbon, mais plutôt avec des accessoires de cheveux ultra-tendances. Serre-tête, barrette, headband... le choix est vaste pour habiller les cheveux et donner du caractère à la coiffure.  C’est girly, chic ou glam à souhait... Et comme ça brille, on élève son look en un tour de clip. Bingo !   Photos 1 et 3 : namshi - Photo 2 : asos   2. On illumine son visage... Comme par magie, avec des boucles d’oreille XXL. Pas de pudeur, ni frilosité et notre minimalisme "boyish so frenchy", façon Charlotte Gainsbourg... on le met de côté, car il faut que ça se voit ! Attention tout de même, on évite l’overdose d’accessoires avec l’association headband, boucles d’oreille surdimensionnées et collier imposant, pour ne pas surcharger son look et obtenir l’effet inverse, étinceler comme une guirlande lumineuse LED.     3. On structure sa silhouette... Avec une ceinture bling, un peu comme le modèle en cristal hyper hype de Alessandra Rich, mais en moins douloureux pour le portefeuille. La ceinture n’est plus un simple “cordon en cuir” qui permet de faire tenir discrètement son pantalon au risque de le retrouver par terre. Non, c’est devenu un accessoire mode, qu’on arbore fièrement pour son esthétisme et non plus vraiment pour son utilité. On ceinture un peu tout : une robe, une veste, un blazer... pour marquer la taille, sculpter la silhouette et pour le coup, féminiser encore plus son allure.   Photo 1 et 3 : Mango - Photo 2 : Namshi   4. Le métallique, c’est magique... Plus discret que les sequins, le métallique a le pouvoir d’aimanter le regard et donner l’illusion d’être une modeuse slash, une trendsetter captivante et avertie, sortie à peine d’un défilé de la Fashion Week (même si on est devant l’épicerie du coin avec son pack d’eau à la main). Argenté, doré, cuivré ou effet arc en ciel, on choisit... point de total-look, si on ne veut pas ressembler à un spationaute égaré. La clé pour un style irréprochable en journée : combiner une pièce métallisée à d’autres pièces plus simples et classiques comme un jean ou des sneakers. Chic et décontracté avec un brin de festivité !     5. Bling-bling avec des souliers bijoux... Habiller ses pieds de lumière sans avoir l’impression d’être un peu too much, on aime. De plus, les chaussures à ornements sont étonnamment versatiles, elles peuvent très bien être associées à un tee-shirt blanc et un jean, une manière d’anoblir un look en toute désinvolture. Faut-il ajouter que les pieds doivent être nickels ? Car mettre les projecteurs sur un peton avec le vernis écaillé et le talon qui craquelle... ce n’est vraiment pas la peine.     Photo 1 : Namshi - Photo 2 : Level Shoes   Photo highlight : @laplagedubai   EID MUBARAK !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !         
Le mois sacré du Ramadan est une période importante dans la vie d’un musulman. Une période de spiritualité, de charité, de partage, mais aussi de festivités ! C’est le moment de se retrouver entre amis ou en famille afin de partager un repas à l’heure de l’iftar, du suhoor et célébrer comme il se doit l’Eid al-Fitr, la fin du jeûne. Mais ce n’est pas tout... le ramadan entraîne dans son sillon une ambiance différente, perceptible aussi dans la manière de s’habiller. Et nul besoin d’observer le jeûne pour percevoir que la mode, en ce mois, est particulière. On se doit d’être respectueux de la culture locale et s’habiller modestement, mais avec style, c’est un must ! Et si vous pensez que la modestie dans la mode est ennuyeuse, détrompez-vous !    Mais la question qui tracasse le plus chaque année est sans doute : comment s’habiller modestement quand il fait presque 40 degrés dehors, et 20 degrés dedans... tout en étant chic et stylée pour assister à un iftar dans un hôtel, chez des amis ou en famille ? En cette occasion, les tenues moulantes ou révélatrices ne sont pas adaptées, il y a des règles de bienséance !  Mais no panic, il y a des options qui s’offrent à nous... Voici un petit tour d’horizon des styles, qui vous mèneront du bureau à l’iftar avec classe et sans prise de tête !    1. La traditionnelle abaya L’abaya est tellement commode en cette période. C’est le vêtement modeste par excellence. On peut la porter comme un pardessus, façon kimono, entrouverte sur un jean, un pantalon et un caraco. On la choisit noire, plutôt classique ou de couleur, plus tendance, avec des petits détails discrets et élégants. L’abaya a le mérite de donner du caractère à une tenue un peu trop décontractée et ce, sans trop d’efforts. De plus, on peut garder son abaya dans la voiture en prévision d’un iftar, sans devoir passer par la case maison. On aime notre sens pratique !       2. La robe longue fluide On adore les robes longues, à l’esprit romantique ou bohème, qui habillent sans se compliquer la vie. On l’enfile et illico presto, on est prête. Un stress en moins le matin quand n’est pas vraiment d’humeur à s’habiller. Aérienne, vaporeuse, la robe longue est idéale l’été, elle laisse respirer la peau tout en cultivant une allure modeste... et sans avoir à sacrifier le style pour le confort ! C’est l’atout gagnant de notre garde-robe, aussi bien en cette période de Ramadan que tous les autres mois de l’année.        3. La jupe maxi Ringarde, peu flatteuse... La jupe longue n’a pas toujours bonne réputation. On lui reproche de tasser la silhouette et de marquer un peu trop les hanches. Pourtant, bien choisie, c’est une pièce intemporelle qui vient vite répondre à la problématique quotidienne “je n’ai rien à me mettre”.  En coton épais, soie, tulle, taffetas, crêpe, brocard, dentelle... il y a une jupe pour toutes les occasions. Vaporeuse et fluide dans un imprimé, elle donne un côté vintage, bobo, décontracté intéressant ;  plissée et monochrome, c’est sophistiqué ; taillée haute, elle allonge incroyablement la silhouette... bref, fini les préjugés et on succombe à notre tour à la jupe maxi.       4. Le pantalon large et le haut assorti Une tendance qu’on aime : le look monochrome avec le combo “pantalon large et blouse ou blazer/veste. Un look qui donne une allure de fou, soignée et travaillée, sans trop se casser la tête. Il apporte un certain caractère à l’apparence générale quelque soit son style personnel, qu’il soit chic, sportif, pointu, décontracté... Qui a dit que l’uniforme était contraignant, voire contrariant ?         Retrouvez l'Abaya en highlight : ici    Bon iftar à toutes !    N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !         
Ça y est, la saison des mariages est lancée ! De votre côté, il ne s’agit plus de trouver le prince qui vous passera la bague au doigt, mais plutôt de réussir à dégoter LA robe qui provoquera le «Waouhh ! » général. Une fois l’opération bikini amorcée, et donc quelques invitations d’iftars déclinées, rappelez-vous que ce n’est pas vous la mariée… Bon ok, vous avez quand même le droit de briller ! Pour vous aider dans votre quête de la tenue parfaite, on vous propose notre sélection spéciale Dubai pour tous les styles et les budgets.   Du côté de nos marques chouchous : • Sélection Maison Clad : Des pois et des fleurs ! Robe longue bleu ciel et rouge très légère de la marque Karavan, cette robe cintrée à la taille vous donnera une allure élancée.    Prix : 770 AED Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   Cette robe longue satiné avec imprimé perroquet de chez MILKWHITE sera parfaite pour illuminer cette journée ! La manche bouffante apporte de l’élégance a cette pièce, alors que son joli décolleté fera de vous la plus belle de la soirée.    Prix : 770 AED Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   La Dolce Vita ! Avec cette robe satinée blanche accompagnée de broderies à fleurs de la marque Karavan, vous allez être rayonnante. Attention de ne pas voler la vedette à la mariée !    Prix : 1 150 AED Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   Robe longue brodée de fleurs avec un joli jeu de transparence au niveau des épaules et du dos de la marque Anamnesi. Cette robe nous frappe par son élégante originalité.    Prix : 1 100 AED  Où la shopper : Maison Clad – La Serre Boulangerie - Vida Hotel Downtown   • Chez SoChic : Top + jupe By M.A.R.Y L’ensemble top + jupe métallisée… vous habilleront dans un style pop unique, pour faire la différence à coup sûr !   Prix: 850 AED Où la shopper : sochic.ae   • Robe Paris Bohème  Idéale pour un mariage en bord de mer, cette robe à la coupe élégante s’adapte à toutes les morphologies.    Prix : 249 AED Où la shopper : parisboheme   En livraison aux EAU : • Robe Maje Robe midi bleue, en guipure marguerites, finition en crêpe. Existe en plusieurs coloris.   Prix : 295 EU Où la shopper : - En France : maje.com / - En boutique MAJE : Marina Mall, Dubai Mall • Robe Vero Moda Robe blanche mi-longue ajourée en coton, style bohème avec de jolis petits détails aux manches.   Prix : 150 AED Où la shopper : sur le site www.namshi.com   • Robe YAS Robe asymétrique corail, lacée… fluide et bien coupée pour un effet bluff !   Prix (soldé) : 276 AED Où la shopper : asos.com   • Robe Manoush Robe longue noire décolletée, chic, à paillettes pour une danser jusqu'au bout de la nuit…   Prix : 2550 AED Où la shopper : ounass.ae   • Robe C/MEO La parfaite robe, pour mettre en valeur vos jambes, en couvrant vos bras… dans un style très bobo parisien !   Prix : 1200 AED Où la shopper : ounass.ae   • Robe BCBG Max Azria Robe nude asymétrique, alliant voilage en nylon et fleurs brodées, mettra en valeur les silhouettes longilignes.   Prix : 2366 AED Où la shopper : bcbg.com   • Combi TFNC Pour celles qui préfèrent les combis, cette option élégante et chic devrait faire l’effet escompté auprès des invités !   Prix : 361,30 AED Où la shopper : asos.com   Et aussi : Pensez à la seconde main : - Boutique Shopretold, Um Suqeimm - aux prochaines Ventes SoChic ou au Ramadan bazar à Home & Soul les 7 et 8 mai.   Pensez à des sous-vêtements effet seconde peau : - Victoria’s secret (collection Secret nude) - La Senza (collection Body kiss)   Pour vos petits bouts : - Verbaudet livre aux EAU (collection spéciale cérémonie)   Du côté des accessoires : Craquez pour la nouvelle tendance… des barrettes à perles !  - La plage Dubai : Instagram     - Boutique Accessorize : dans tous les malls de Dubai. > Habillez vous de fleurs avec des couronnes… - Beach Market, The Beach   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !         
On a trouvé notre homme ! Alléluia ! Et depuis qu’il nous a demandé en mariage, on a focalisé notre attention sur la robe de mariée, celle de nos rêves, laissant de côté les chaussures ; après tout, ce n’est pas si compliqué. Pourtant, si on savait ! Trouver chaussure à son pied n’est pas aussi facile qu’on l’imagine... au sens propre, comme au sens figuré. Mais pas de panique ! On vous donne quelques petits conseils pour avoir les bons réflexes et choisir une belle paire de souliers en toute sérénité.    1/ Les chaussures complètent le style de la robe de mariée, donc on n’attend pas la dernière semaine pour dégoter la fameuse paire. Primo, des retouches seront sûrement à prévoir pour ajuster la longueur de la robe. Secundo, si le choix s’est porté sur des chaussures fantaisistes, il serait bon ton de s’assurer que l’ensemble est harmonieux. On aime les surprises, mais pas le jour de notre mariage !   2/ Les chaussures de mariée doivent tenir compte du style, mais aussi de la longueur de la robe de mariée. Une robe de mariée courte ? Les chaussures seront indéniablement les divas du look car les regards seront polarisés sur nos pieds. On privilégie donc un modèle chicissime, audacieux, qui a “du chien” : des sandales lacées, des sandales avec des cristaux, de la dentelle, des couleurs métalliques... Une robe de mariée longue ? Les chaussures seront plus discrètes, mais ça ne veut pas dire qu’on ne les verra pas. Ce n’est donc pas un prétexte pour prendre cet achat à la légère !   3/ Chaussures blanches, nude ou rose poudré sont des classiques quand il s’agit de choisir une paire. Et si on osait plus d’originalité avec des chaussures d’une différente couleur ? Une couleur qui rappelle l’esprit ou le thème de notre mariage ? Bien sûr, on peut toujours ajouter une pointe de différenciation, tout en limitant les risques, avec du doré, du bronze ou de l’argenté.    4/ Les chaussures en cuir verni, c’est joli, mais on évitera ce jour-là. On préfère les cuirs souples et naturels si on ne veut pas que les festivités se transforment en véritable cauchemar. C’est censé être le jour le plus mémorable de notre vie (en positif, of course). On va passer des heures debout, à saluer les invités et à danser, autant être bien dans ses souliers. On ne veut pas de sourire crispé sur les photos et de démarche claudiqueuse sur les vidéos souvenirs... non, on veut être parfaite.    5/ Les chaussures à bouts pointus qui affûtent la silhouette ? On aime, sauf si on a le pied fort. Dans ce cas, pour éviter le pied comprimé, et peut-être un ongle incarné, on choisit une demi-pointure, voire une pointure supérieure, quitte à y glisser une semelle de confort. Les filles plus précautionneuses opteront pour des chaussures à bouts ronds... plus confortables et surtout moins risquées.    6/ Les “chaussures vont se faire”... on y a toutes cru un jour (comme le prince charmant d’ailleurs). Pas question d’acheter une paire si on est serré dedans et, même si, c’est une paire de designer soldée à moins 80 %. On ferme les yeux et on passe son chemin. Nos petons nous remercieront plus tard. Autre point : on fait son shopping en fin de journée, quand nos pieds sont déjà un peu boudinés, ça évitera les mauvaises surprises le jour J… on n’est jamais assez trop prudente !   7/ Les talons vertigineux sont sexy, affinent la jambe et donnent cette démarche chaloupée si féminine... on est d’accord... mais seulement si on est habituée à porter des talons hauts. Si, au contraire, on passe les journées en mocassins ou en baskets, l’expérience risque d’être chaotique. On ne s’improvise pas équilibriste en un jour ! Dans ce cas, on privilégie une hauteur de 8 cm maximum pour prendre de l’altitude sans incertitude.    8/ Les chaussures de survie pour venir à la rescousse des pieds endoloris, on prévoit. Ça fait toujours du bien de pouvoir souffler et soulager un peu nos petits pieds de “mariée” fragilisés. Des ballerines, des baskets... toutes paires plates et confortables feront l’affaire. L’idée ici est de se donner un peu de répit... on est la star des festivités ... on doit donc assurer !   9/ Choisissez des chaussures adaptées au lieu où se situe la cérémonie. Un mariage champêtre ? On n’oublie pas des embouts de protection si on prévoit de porter des talons aiguilles. Sinon gare aux talons qui s’enfoncent dans l’herbe... vraiment pas cool. Et comme on est une personne prévoyante, on prévoit aussi un petit stock pour les invitées, qui, on en est sûre, seront bien reconnaissantes, car boiter en tenue habillée, c’est toujours moins distingué.    10/ Dernier conseil : no stress ! On profite pleinement de la fête. C’est censé être le plus beau jour de notre vie, on ne se marie qu’une fois, n’est-ce-pas ? Et puis, question choix de chaussures de mariée, on est devenue incollable !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !             
Comment avoir un look de millionnaire quand on est fauchée, qu’on traîne plusieurs crédits (études, appart ou voiture) ou juste pas envie de dépenser un salaire durement gagné à la sueur de notre front, pour des vêtements et des accessoires luxueux. Qu’on se le dise, le luxe reste du superflu et du budget pour de l’extra... on n’en a juste pas ! Simple et direct. Bonne nouvelle tout de même, pas besoin de braquer une banque pour distiller quelques petits détails qui vont rehausser la silhouette et donner cette satisfaction irrationnelle propre au luxe. Mais attention, luxe rime ici avec sophistication et distinction, car être un porte-manteau à logos, ce n’est ni ‘classy’, ni joli. Tout est affaire de détails. Être élégante et “paraître chère” sans dépenser trop. Voilà notre motto.   Des vêtements bien ajustés  Rappel pour certaines, évidence pour les autres : on peut porter les vêtements les plus onéreux mais si ça ne va pas, on aura juste l’air d’un sac à plusieurs milliers de dirhams. Concrètement, prenons l’exemple d’un entrepreneur dans un costume bien taillé, il respirera le succès ; prenons la même personne dans un costume trop grand, il exhalera le fiasco, la faillite... triste dictature de l’image ! Vu ainsi, il n’est plus question de lésiner sur le prix des petites retouches, qui vont métamorphoser notre pantalon Mango, trop long ou trop large, en une pièce sur-mesure, digne d’une pièce de la collection Victoria Beckham. Smart, non ?   Le top sous le pantalon Fini le tee-shirt qui pendouille sur un pantalon ou une jupe taille haute. On glisse dorénavant le haut dans son pantalon ou on le fait blouser légèrement. Un détail qui semble dérisoire, mais qui a le mérite de structurer et allonger la silhouette. Une allure chic et résolument tendance... sans avoir à dégainer sa carte de crédit. Et si ça nous chante, on ajoute une fine ceinture (en cuir véritable naturellement) pour un résultat plus fini. On précise quand même, que cette pratique ne concerne pas les tops avec un design particulier (avec fronces, forme empire...), car là, on risque d’accentuer nos chères poignées d’amour et ce n’est pas le but !   Le look monochrome  Une seule couleur qu’on porte en camaïeu, c’est minimaliste, super chic, flatteur et ça a le mérite d’allonger la silhouette. Quand on évoque le monochrome, on pense immédiatement au total look noir, trop facile et, soyons sincères, pas très créatif. Non, on recherche une plus grande prise de risque pour un résultat saisissant. On sort de sa zone de confort et on ose d’autres teintes, discrètes (blanc, gris, rose poudré...) ou plus franches (bleu, coquelicot, mimosa, rose bonbon...) en fonction de son degré de témérité ou de ses contraintes de dress code. Par contre, il est important de faire contraster les tonalités en utilisant différentes matières pour obtenir un effet impeccable. Et là, on promet de casser la barque !     Une chemise blanche On n’a rien trouvé de plus minimal et chic qu’une belle chemise blanche. Fluide ou cintrée, c’est une pièce tout simplement magique, elle se marie avec tout et donne ce petit je ne sais quoi à la silhouette. On peut la porter de mille et une façons, en revanche, un point sur lequel on est intransigeante : sa fraîcheur. La chemise doit être bien repassée et d’un blanc immaculé, les petites tâches qu’on ne voit plus (mais qui sauteront aux yeux des autres), ce n’est pas classe, voire même un peu cracra, non ?   Porter un vêtement de couleur camel Camel is the new black. Pas encore, mais c’est une couleur qui est revenue en force ces dernières années, il suffit de regarder les photos ‘street style’ ou encore les sœurs Kardashian, adeptes du total-look. Le camel, c’est neutre, élégant, chaleureux, précieux... Bref, c’est une couleur qui inspire le luxe. La couleur prend tout son éclat associée aux teintes de bleu, gris, blanc, orange et bordeaux. En revanche, le plus dur restera de trouver la parfaite nuance de camel et là, c’est pas gagné. On évitera celle qui tire un peu trop vers le jaune, si on ne veut pas avoir le teint jaunâtre, et s’épargner ainsi les gênantes questions : « T’as une petite mine aujourd’hui, ça va ? Oui, oui, je vais bien... » Qui a dit que l’élégance était facile ?     On mise sur les accessoires !   Un sac à main structuré  Nous aussi un jour, on s’est imaginé avec un Chanel au bras, mais après avoir découvert le prix, on a vite mis un holà à cette vision. Depuis, on s’est rabattu sur un modèle “aspect” cuir, pas glamour pour un sou, mais qui fait l’affaire, en trimballant notre nécessaire en sécurité. Mais entre le sac à main de luxe, qui peut valoir un loyer mensuel, et le sac bas de gamme, il y a une multitude de modèles de qualité qui sont élégants sans avoir à manger des coquillettes quotidiennement. On opte plutôt pour un modèle structuré, plus chic, et surtout on ne cherche pas l’originalité.  On se rappelle que les détails et tous ornements, qui font l’esthétique d’un sac abordable, peuvent être de mauvaise qualité. Et ce n’est pas ce qu’on recherche...     Des lunettes de soleil de star Pourquoi les stars portent-elles des lunettes de soleil surdimensionnées, même pour assister au défilé de mode ? Pour sortir incognito et se protéger les yeux des flashs de paparazzi ? En partie, mais c’est bien plus que ça. Les lunettes de soleil sont l’accessoire ultime pour un look sophistiqué abouti à moindre coût. En plus, nul besoin d’investir dans une paire de designer hors de prix. Il y a de très jolis modèles bon marché, avec protection UV, qui font aussi bien le travail ; payer plus de 2000 dirhams pour un modèle griffé, c’est un peu de la folie... après tout, ce n’est que du plastique et un peu de métal. Avec le soleil agressif de Dubai, c’est un accessoire indispensable. On ne peut tout simplement ni conduire, ni se promener les sourcils froncés, au risque de se retrouver avec une ride du lion un peu trop marquée et là, mis à part l’injection d’acide botulique, il n’y a rien à faire... sauf à l’assumer.     Le carré de soie (ou de satin) imprimé  Ce n’est pas une pièce qu’on possède forcément dans notre garde-robe. Pourtant, le foulard en soie, à la manière du carré de soie de la maison Hermès, est l’atout gagnant d’une allure sage, élégante, très BCBG. Noué délicatement autour du cou, de façon très caricaturale, avec un nœud sur le côté, il personnalise et ravive une tenue un peu trop basique, bien loin de l’esprit strict et vieillot conféré. On adore les motifs, les couleurs vives et chatoyantes... Bref, tout ce qui rappelle les carrés couture des grandes maisons de luxe.      Des boucles d’oreilles On accessoirise nos lobes avec de belles boucles, qui viendront compléter la tenue et donner un fini ultra-chic et distingué, proche de la perfection. Boucles d’oreilles oversized indécentes, perles discrètes ou modèles vintage, façon couture, on a l’embarras du choix ; le tout est d’obtenir un look empreint de caractère et de féminité, ainsi qu’un gracieux port de tête. Évidemment, on choisit minutieusement un modèle qui doit paraître qualitatif et pas trop “plastoc”, même si on l’a acheté dans une boutique H&M.   Un rouge à lèvres mat C’est l’astuce la plus simple et peut-être la moins coûteuse pour finaliser son look. Une touche de rouge à lèvres, et le visage s’éclaire et s’anime instantanément comme par enchantement. Il donne également un boost de confiance qui peut, des fois, faire défaut. Une application et on se sent immédiatement plus féminine et audacieuse, sans parler de son pouvoir d’upgrader une tenue. Des lèvres maquillées sur une tenue aussi basique qu’un tee-shirt blanc et un jean, et hop ! On se sent toute de suite plus apprêtée.     Dernier mot pour la fin : si on craque pour une pièce hors budget, on attend les soldes et on fait chauffer la carte de crédit sans culpabiliser. On expliquera après au banquier qu’on a fait une super affaire : après tout, on a toujours été une personne économe et responsable... la preuve, on l’a achetée en soldes !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !           
Visiblement, l’adage « un esprit sain dans un corps sain » est toujours le mantra à adopter ; encore plus depuis que nos Instagrameuses préférées détestées sont toujours moulées dans leurs tenues de sport sexy #supermotivée ! Pendant que de notre côté (et dans la réalité), nous avons du mal à nous lever du canapé. Et puis, il faut bien l’avouer : on ressemble toujours à un rôti trop serré dans notre nouvel ensemble de yoga. Pas de panique, nous avons des solutions : sexy oui, mais toujours comfy !   1.2.3 GO !   1. L’année ne fait que commencer : vous avez encore le temps de vous affuter. 2. On vous a concocté une sélection de marques de vêtements fitness, pour être à l’aise et décomplexée. 3. On a demandé à Justine Dampt (coach santé et fondatrice d’ENCAS) de jouer les mannequins pour nous présenter quelques pièces fétiches de son dressing.   Notre sélection :   ● Lululemon Athletica La marque numéro 1 pour des tenues adaptées au fitness, épousant parfaitement les formes de chaque morphologie. « Je l’ai reçu en cadeau il y a quelques années et je le porte au moins une fois par semaine ! Pour aller et revenir d’une session de SUP ou pour aller courir. La petite poche de dos est parfaite pour un iphone ou une clef. » - Short : Speed Up Short Long 4      Livraison UAE / Boutiques (MOE)   ● Rumixfeelgood La boutique online propose une large sélection de pièces imaginées par Mélissa Chu, professeur de yoga et fondatrice de l’univers RUMI X, pour le bien-être par la spiritualité et la Nature. La marque s’adresse également aux femmes enceintes avec une collection dédiée, aux imprimés colorés ! Nos chouchous : - Le legging light to love - Le short high waist     Plus d’infos Livraison internationale   ● Lean Athletics  La start-up made in UAE crée des ensembles (brassières/top + legging) au design simple, super confortables et idéales aussi bien pour la salle de sport que pour une balade en bord de mer le week-end. « Il y a quelques années je ne portais ni même ne possédais un “sweatpants” mais je dois avouer que l’essayer c’est l’adopter ! Je me suis laissée tenter par le confortable Jogger de Lean Athletics. Je le porte avec une brassière à la salle de sport mais aussi avec un crop top pour un look sportif-décontracté le weekend. »    "J’adore le détail de la poche de côté du pocket Mesh Leggings, je le porte avec la brassière KEY HOLE MESH BRA. J’aime la découpe de dos et la transparence sur le décolleté mais surtout le fait que les bretelles remontent bien et couvrent le joli petit pli qui se forme toujours entre la poitrine, l'aisselle et l'épaule… vous savez de quoi je parle."     Plus d’infos sur Instagram : @leanathlectics.ae Disponibles dans plusieurs studios de pilates/yoga (Pilates academy, Urban Yoga)   ● Alo Yoga Fondée à Los-Angeles, la marque des amoureux du yoga propose des vêtements confortables, contemporains pour pratiquer, partout, et sans contraintes. « Je porte le moto legging pour faire du yoga ou à la salle de sport mais aussi de façon très casual pour aller bruncher, avec un t-shirt, pour un look encore une fois cool et activewear »  - Moto legging      Pour plus d’infos Livraison internationale / Disponible aussi chez Hautletics Galleria mall   ● Puma, collection Selena Gomez Parmi les grandes marques de sportwear, Puma tire son épingle du jeu avec des lignes ultra féminines. Dans notre radar, la nouvelle collection de Selena Gomez (que l’on adhère ou non à la personne) on doit avouer qu’on est super fans des coupes, des couleurs (noir blanc et bordeaux) et des matières ! Nos chouchous : - le crop top : cropped sleeveless training top  - la veste :  womens track jacket       Plus d‘infos Livraison : internationale / Collection disponible en boutique Puma (Dubai Mall)   ● Ocean Apart Cette marque qui monte tient ses engagements ! 100 % éthique, celle-ci utilise des matériaux recyclables pour créer des vêtements colorés, aux coupes épurées (sans coutures) dans un style californien. Nos chouchous :  - Le magic pant  - Les brassières      Plus d’infos Livraison : France et Europe.     ● Norma Kamali  La designer Norma Kamali évolue dans un univers glamour, où la femme est invincible. Un joli clin d’œil à ses différentes créations pour des vêtements fitness. « Mon top préféré ! Avec un message que j’adore ! Encore une fois un choix passe partout, aussi bien dans un contexte de pur fitness ou un look citadin-sporty. » - Tee-shirt Invincible     Disponible chez Hautletics Galleria Mall    Et aussi pour un bon rapport qualité/prix, la collection sportwear dans les boutiques Forever 21 et New Look.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !     
Adieu 2018… Bonjour 2019 ! Une nouvelle année, un nouveau départ. Ah ! le mois de janvier et notre rituelle liste de bonnes résolutions ! C’est toujours la même histoire... le même cycle ! Les premiers jours du mois de janvier, on est ultra motivée et boum, cet enthousiasme excessif finit par retomber comme un soufflé. Voilà février et nous voilà déjà avec nos vilaines habitudes. Non, non... cette année, on est optimiste, on va s’y tenir ! Promis ! Et ce n’est pas juste pour se donner bonne conscience. Qu’en est-il de la mode ? Des bonnes intentions, on en a à la pelle et en voici quelques-unes.    Résolution 1 : Tu achèteras moins, mais mieux ! Soyons sincères avec nous-même : à suivre aveuglément les tendances, nos placards finissent par déborder de vêtements achetés sur un coup de tête ( parfois encore étiquetés), il y a quelques années déjà (oui, oui... le temps passe vite). Et comme les tendances apparaissent et disparaissent aussi vite que l’éclair, on finit par se perdre et à acheter tout et souvent n’importe quoi : des achats impulsifs qui ne correspondent ni à notre style, ni à notre morphologie. Et là, on touche un point sensible : la silhouette et cette triste obsession de la balance. On fantasme sur ce fameux tour de taille standardisé des magazines si bien qu’on refuse d’admettre le nombre écrit sur l’étiquette. Petit rappel à ce sujet, on s’est promis de reprendre les cours de Cross-fit extrême (qu’on laissera tomber inéluctablement au bout de la première séance) ou de yoga (moins violent et plus zen).   Alors 2019, c’est DÉCIDÉ, on achète consciencieusement. On commence d’abord par « détoxifier » notre placard. On jette ce qui est abîmé, on donne ce qu’on ne porte plus et on garde le reste. Une armoire efficace et organisée = un esprit plus clair. Et croyez-le, ce n’est pas une tâche aisée. Ensuite, on change notre rapport au shopping. Fini les achats coup de tête qui finissent en boule au fond du placard. On investit dans des pièces intemporelles et de bonne qualité. Mieux vaut avoir un seul blazer bien coupé et irréprochable que plusieurs vestes à la qualité douteuse. Fini également les complexes qui gâchent la vie. On se réconcilie avec soi-même et on met une croix sur les objectifs de corps de rêve utopiques On assume les petites rondeurs et les petites imperfections qui font notre personnalité et on achète des vêtements à la bonne taille, qui valorisent les atouts et dissimulent les petits défauts. Ça nous va, on prend, sinon on prend la taille au-dessus. Inutile de dire qu’on rentrera dedans dans six mois après un régime, on sait comment ça finit...   Résolution 2 : Tu auras une apparence irréprochable. Que celle qui n’est jamais sortie les cheveux gras noués en chignon (ou en bataille), le vernis écaillé, les traits tirés, la tâche d’encre sur le top blanc préféré (impossible à effacer)... jette la première pierre. Oui, quelquefois, un peu paresseuse, on aime se laisser aller, car justement c’est vendredi, on est fatiguée, pas d’humeur, déprimée... autant de raisons louables. Mais imaginons le scénario : on pourrait croiser accidentellement au détour d’un rayon à Spinneys notre patron, notre redoutable collègue (qui lorgne ouvertement sur notre poste), notre prince charmant (qu’on attendait patiemment)... Bref, autant de situations qui pourraient ternir notre image durablement, nous laissant seule, dépitée, à s’en mordre les doigts entre le rayon charcuterie et le fromage à la coupe.   Donc 2019, fini l’air négligé ! Pour donner une bonne image aux autres, il faut d’abord avoir une bonne image de soi. Et cela passe, en partie, par une apparence nette et travaillée. On soigne donc les détails. On opte pour une coupe de cheveux facile d’entretien et on peaufine son maquillage. On cache les vilaines cuticules : sandales ouvertes et pédicure vont ensemble, sinon on enferme le tout dans des chaussures fermées et on book presto un RDV chez l’esthéticienne. Les fameux “tailors” de Satwa seront dorénavant nos meilleurs amis pour ajuster des vêtements trop grands ou trop longs, remplacer les boutons manquants, changer la fermeture éclair... bref, autant de menus travaux qui vont transformer le vêtement et l’adapter à notre morphologie. Des petits pulls qui peluchent ? Pas d’état âme, on jette... rien n’est immortel. Dernier point, on travaille sa posture. Ça ne sert à rien de se donner l’air sophistiqué si on est constamment avachie, la tête baissée et l’air nonchalant.   Résolution 3 : Tu achèteras des chaussures “presque” confortables. “Il faut souffrir pour être belle”... une phrase entendue maintes fois depuis notre enfance, qu’on s’est résolue à croire. Depuis, bizarrement on se sent fashionable avec des chaussures et des vêtements dans lesquels nous ne sommes pas à l’aise mais qui, sur Instagram, recevront plusieurs ‘Likes’. Alors on fantasme sur ces chaussures sublimes, aux talons vertigineux et à la cambrure indécente, qui donnent une allure folle et désirable, une silhouette plus fine et le sentiment de conquête et de pouvoir... les working-girls, les féroces héritières de nos séries TV préférées ne s’élèvent-elles pas sur des talons aiguilles de plus de 10 cm ?   Alors 2019, on arrête de martyriser ses petits petons. Fini les instruments de torture, immettables, qu’on achète juste pour le plaisir des yeux et qu’on exhibe comme des trophées. Bien sûr, on ne va pas porter des chaussures orthopédiques (sauf si on est obligée) au nom du confort (on vivrait dans ce cas en UGG, en chaussons ou en baskets de running). Non, non... juste investir dans des paires de chaussures dans lesquelles on se sent un MINIMUM à l’aise. Bien entendu, chacune a son seuil de tolérance... certaines gambaderont toute une journée avec des escarpins, alors que d’autres pourront à peine tenir droit. Alors, si en boutique la paire de chaussures fait déjà mal, on laisse tomber, pas besoin de se dire qu’elles se feront avec le temps, elles resteront tout bonnement dans le placard... question d’expérience. Et bien sûr, on adapte ses chaussures à la situation : les virées au mall en Louboutin ? On dit chapeau bas…   Résolution 4 : Tu exploreras d’autres palettes de couleur. “J’arrêterai de porter du noir, quand ils inventeront une couleur plus sombre” : une citation mode qui résonne à nos oreilles. Le noir, c’est chic, facile à associer, passe-partout, pas prise de tête, discret, amincissant... Autant de qualificatifs en sa faveur. Et quand on veut changer du noir, c’est pour porter (roulement de tambour) ... toujours des couleurs monochromes et neutres comme le gris, le blanc, le beige et sable. Ne parlons même pas des imprimés, trop risqué ; des couleurs néon, trop flashy ; des teintes pastel, trop girly. Ok, le noir est une couleur indétrônable, mais on se rappelle aussi que le noir peut rendre le teint fade, la silhouette morose et pire... donner l’illusion d’être une fille introvertie. Alors osez de temps en temps un peu d’excentricité...   Ainsi, 2019, on sort de sa zone de confort et on adopte un nuancier de couleurs plus large. On arrête de demander inlassablement à la vendeuse si le même modèle existe en noir et on surprend ses copines, qui nous nomment Morticia, avec quelques splashs de couleurs. On a qu’une vie, alors autant en profiter ! Arrêtons de nous prendre au sérieux. La mode est fun, créative et reflète un peu de notre personnalité et de nos émotions. Pourquoi se limiter ou se priver au nom de la facilité ou la crainte d’être ridicule (ou je ne sais quelle raison). Cette année, on assume donc des couleurs plus gaies... progressivement, on en convient. On commence doucement avec des couleurs sombres comme le vert bouteille, le bleu marine, le bordeaux, qui sont tout aussi chics et faciles à assumer. Et progressivement, on injecte des touches plus colorées, plus marquées, plus audacieuses, qui seront parfaites sur un total-look noir... Ah cette couleur, difficile de s’en passer !   Un vent de renouveau souffle sur 2019... Alors nouvelle année, nouveau “nous”... assurément !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !       
  1. Les + lus
  2. Les + récents