La pédagogie Montessori est une méthode d’éducation qui place l’enfant au centre de ses apprentissages et dont le but est d’aider l’enfant à acquérir une discipline intérieure ainsi qu’une parfaite autonomie.
Ici, l'éducation est considérée comme une « aide à la vie »: on y encourage les enfants à développer leur confiance en soi, leur autonomie, à évoluer librement et à leur propre rythme. «L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir. » Maria Montessori, première femme médecin d’Italie, dévouée à la cause des enfants et à l’origine de la méthode d’éducation qui porte son nom (elle en a ouvert la première école au début des années 1900). Elle dit aussi «Éduquer, ce n’est pas dresser»...La méthode développée par Maria Montessori compte aujourd’hui de nombreux adeptes à travers le monde et les Émirats ne font pas exception à la règle. La pédagogie Montessori, ne s’applique en principe que pour les enfants de 3 à 12 ans mais il existe aussi des collèges et des lycées « d’inspiration montessorienne », en France notamment. L’école est constituée de « Maisons des Enfants » dans lesquelles les classes élémentaires réunissent les enfants par trois ans d'âge - 3/6 ans - 6/9 ans - 9/12 ans. Les principes fondamentaux: - La liberté c’est le principe fondateur de la méthode puisque selon Montessori. Comme les enfants n'ont pas tous les mêmes besoins au même moment, ils sont libres de choisir leur activité parmi celles qui leur sont proposées, et y passer le temps autant ou aussi peu de temps qu’ils veulent. Ils ont aussi le droit de parler à voix basse et de se déplacer dans la classe, tant qu’ils ne perturbent pas l’ambiance de travail. - Un matériel et un environnement spécifiques adaptés à l’évolution constante de l’enfant, à sa taille et à sa force afin de stimuler son «auto activité », - L’autodiscipline: l’enfant est invité à repérer lui-même ses erreurs. - Le respect du rythme de chacun « Peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré. » La méthode prend aussi en considération, que le rythme de chacun peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement, et que les apprentissages des enfants se font par à-coups. - L’apprentissage par l’expérience Pour s’approprier les concepts, l’enfant doit manipuler, concrètement, avec ses cinq sens grâce à, là encore, l’utilisation de matériel adapté (ex: des perles pour apprendre les unités, les dizaines...). - L’activité autonome est mise en avant et l’enfant passe de périodes où il s’occupe et expérimente seul afin de se faire ses propres idées à lui. - « L’éducation, une aide à la vie » Pour Maria Montessori, l’enfant est bon, et il suffit de le respecter pour qu’il le reste. Le respecter, c’est l’inviter à respecter les autres, et donc, le préparer à une vie sociale harmonieuse. Le programme Les activités proposées aux enfants dépendent chacune d’un domaine facilement identifiable : vie pratique, sensoriel, mathématiques, langage, sciences, histoire et géographie, musique et art. L’enfant choisit lui-même ses activités, en étant toutefois guidé par l’éducatrice montessorien dont le rôle est d’inciter les enfants à s’intéresser à tous les domaines, à multiplier les nouveautés et à solliciter la curiosité pour tout ... tout en respectant quand même le programme de l’Education Nationale. Un exemple de la charte des rôles et devoirs de l’éducateur selon Maria Montessori : • Ne touchez jamais l'enfant sauf s'il vous y invite (d'une manière ou d'une autre). • Ne dites jamais de mal d'un enfant devant lui ou en son absence. • Concentrez votre effort à renforcer et à aider le développement de ce qui est positif en l'enfant. • Mettez toute votre énergie dans la préparation du milieu, prenez-en soin régulièrement d'une façon méticuleuse. • Aidez l'enfant à établir de bonnes relations avec le milieu. • Soyez toujours prêt (e) à répondre à l'appel de l'enfant qui a besoin de vous, écoutez et répondez toujours à l'enfant qui a recours à vous. • Respectez l'enfant qui fait une erreur et qui peut, soit sur le moment se corriger de lui-même, mais arrêtez fermement et immédiatement tout mauvais usage du matériel et toute action qui met en danger l'enfant, son développement, ou les autres enfants.Etc... Quelques écoles proposant la méthode Montessori à Dubai: Raffles International School Nursery Tel: +971 4 4271241Little Land Nursery & Montessori Centre Tel: +971 4 394 4471 Gulf Montessori Institute Tel: +971 4 282 2402 De La Salle Montessori Tel: +9714-3986218
 First Steps Nursery Montessori Tel:+971 4 348 6301
Les vacances sont finies, maintenant il s’agit de penser à la rentrée ! La clé de la réussite ? Tout est dans la préparation ! Et, non, cela ne se limite pas uniquement à acheter les fournitures scolaires… Pour vous, voici quelques conseils qui devraient vous permettre de bien préparer la famille à la rentrée, sous le signe de la sérénité... Administratif Dès que possible, prévoyez la paperasse habituelle : autorisations signées, une bonne 20aine de photos d’identité pour parer à toute demande etc. Aussi, n’hésitez pas à vous renseigner le plus tôt possible sur les activités extrascolaires et à y inscrire votre enfant dès son choix fixé ! Nouvelle école ? Avant le jour J, faites le trajet maison-école au moins une fois, avec votre enfant bien sûr. Il sera ainsi moins intimidé le jour de la rentrée ! Pour les tout petits Doudou pas doudou? Si votre petit rentre en maternelle, glissez son doudou préféré dans le sac, votre grand bébé sera rassuré ! On positive, oui, surtout nous, maman et papa … Dur, dur la séparation et pourtant tout rentre vite dans l’ordre au bout de quelques jours … Votre rôle est de sourire, de positiver et d’insister sur tous les nouveaux copains à se faire ou les amis à retrouver, les nouvelles découvertes à faire, les nouvelles expériences, etc. ! On règle son horloge interne ! 1 à 2 semaine(s) avant la rentrée on reprend un rythme plus proche de la routine scolaire : extinction des feux à 20h, le lever à 6 ou 7h, petit dej copieux etc… On recadre également l’heure des repas. Tout cela dans l’optique d’aider vos enfants à retrouver un rythme adapté à la reprise. 10 jours avant, pour les plus grands, essayez de consacrer un temps court aux révisions nécessaires, histoire de raviver les mémoires. Attention, il ne faut pas imposer de devoirs pendant les vacances qui doivent rester sacrées puisqu’elles aident à décompresser, à faire un vrai break de l’année écoulée, à stimuler l’imagination. Il est prouvé que plus un enfant déconnecte pendant ses vacances, plus vite il assimilera ses cours par la suite. Dans le cartable 2 ou 3 jours avant la rentrée on prépare son sac ! On jette les vieilleries de l’année passée, on fait place nette et hop, on range tout le nouveau matériel acheté dès réception de la liste (dès Juin pour les plus chanceuses). Il ne faut surtout pas s’y prendre à la dernière minute car les magasins sont alors bondés et les rayons vides ou presque. Et on remplit la trousse, colle les étiquettes sur les cahiers, taille les crayons, ajoute ses grigris et c’est prêt ! Faites cette préparation avec votre enfant pour le mettre dans le bain en douceur. La veille et le matin du jour J Avant le coucher, on choisit ses vêtements avec soin, la première impression compte toujours, on sait ça ! Enfin on se lève suffisamment à l’avance pour se préparer sans hâte et surtout pour avoir le temps de bien prendre son petit déjeuner (lire notre article) ! Prêts ? En route pour de nouvelles aventures !    
La déclinaison de coloris neutres, de l'ivoire dragée aux camaïeux de pastels berlingot et les matières tel que les lins et cotons hypoallergéniques signent le luxe de cet univers bébé du nouveau né au junior. "Tout ce qui est petit devient grand" ! Pour la rentrée de septembre 2015, Théophile et Patachou ouvrait un corner douceur dans la section enfant au Level 2 des Galeries Lafayette de Dubai Mall. En novembre 2015, le concept Théophile et Patachou a fait son entrée à Abu Dhabi dans le nouvel espace TRYANO de Yas Mall et vous le retrouverez en mars prochain à la City Walk de Jumeirah 1… La marque Théophile et Patachou dédiée à l'univers bébé s'inscrit dans un positionnement luxe de ses collections aux lieux de vente et dans chacun des espaces, les couleurs et matières des collections de mode, les accessoires déco et le mobilier créent un nid de douceur... Une "Love Story: le coup de coeur de Nazha Osseiran ! La marque a été fondée en Belgique par Isabelle Thys et Didier Melotte qui sont les fondateurs et les créateurs de la marque depuis 20 ans. Nazha Osseiran travaillait dans la mode et rencontre Théophile et Patachou lors de ses voyages puis décore la chambre de son fils dans la collection mobilier et accessoires de la marque. Coup de coeur et rencontre avec les fondateurs : Nazha Osseiran décide de développer le concept Théophile et Patachou à Dubai et dans la région. On aime la déclinaison de chaque thèmes sur toute la gamme de la collection : housses de couettes, draps de lit, paniers de rangement, nids d'anges et la layette pour bébé composent sur ces thèmes les ravissantes collections de Théophile et Patachou. La marque propose une gamme pour décorer la chambre de bébé des accessoires déco et même une ligne de mobilier incontournable à découvrir : http://theophile-patachou.com/fr/chambres Coup de coeur pour les sacs landaux, ils sont beaux ! Théophile et Patachou lance sa première senteur : un vent de fraîcheur souffle sur la marque ! Une note de coeur à la fleur d'oranger et de miel et les senteurs d'une variété d'agrumes, subtil parfum mélange des senteurs les plus tendres d'un jardin de l'enfance. L'eau parfumée Théophile et Patachou possède toutes les vertus rafraichissantes et adoucissantes des agrumes délicats, procurant au bébé un sentiment d'apaisement. Destinée aux bébés dès la naissance cette eau sans alcool est présentée dans un ravissant flacon nacré. La fragrance, incolore et sans alcool a été conçue selon toutes les règles de la grande parfumerie. L'eau de senteur pour bébé est distribuée chez Théophile & Patachou exclusivement aux Galeries Lafayette de Dubai Mall et Tryano à Yas Mall Abu Dhabi. Prix du flacon de 100 ml : 300 AED. Une eau parfumée à bases d'huiles essentielles est un joli cadeau et l'on va emprunter à nos bébés ! N'oubliez pas votre doudou personnalisé… Théophile et Patachou est une invitation au voyage dans l'univers de la toute petite enfance où les couleurs et les odeurs ont toutes leur importance. On les emportera en souvenir pour la vie... THÉOPHILE ET PATACHOU emailProtector.addCloakedMailto("ep_7a43311d", 1); FB Théophile & Patachou – UAE Instagram : @TP_UAE www.theophile-patachou.com Écrit par Maude Verliac blog: www.dubaiaddressbymaude.com
Votre tout-petit sait marcher mais il semblerait qu’il préfère le confort de vos bras plutôt que d’avancer tout seul? Il pleure dès que vous le posez à terre?   En dehors de vous esquinter le dos, cette situation n’est pas l’idéale car marcher, c'est découvrir le monde, aller vers les autres… et refuser de quitter vos bras peut dès lors indiquer que votre enfant manque de confiance en lui. Pas de panique, vous n’êtes pas la seule maman à devoir relever ce défi, et nous avons quelques astuces à partager avec vous pour faire de votre petit bout un trotteur invétéré!   Il y a communément trois cas de figure expliquant le manque d’indépendance de votre enfant.   Le premier est lié à l’angoisse de la séparation. Dès qu’il vous voit vous éloigner, il est en mode panique… c’est parce que «vous êtes l'intermédiaire entre le monde et lui.»   Remèdes : apprenez-lui à avoir confiance en lui. Cela passe par l’accompagner dans ses découvertes, avoir une attitude ouverte et positive de ce qui vous entoure et surtout être zen au moment de le laisser s’éloigner de vous, sinon vous risqueriez de lui communiquer votre inquiétude du monde extérieur et ce de façon durable. Et puis, sécurisez son espace en « baby proofant » la maison, ainsi tout le monde sera rassuré. Il peut être utile aussi de lui montrer les dangers réels (casserole sur le feu, fenêtre ouverte au second étage etc.) et de lui apprendre les règles à respecter pour maitriser son environnement. Rassurez-le par le langage aussi : « tu ne risques rien, je suis juste à côté» ou «oh… comme tu vas t’amuser en faisant de l’équilibre sur ce banc…»     Le second cas de figure est moins anodin mais tout aussi naturel et «normal». Votre enfant vous tient: en demandant les bras, il assoit ses pouvoirs de séduction et de persuasion   Si vous vous précipitez aussitôt qu’il désigne un objet du doigt, il va vite comprendre que tout lui est acquis et que vous êtes là pour le servir… et cela ne jouera ni en sa faveur ni en la vôtre une fois votre enfant devenu grand. Alors, n’hésitez pas à ignorer la requête ou faites celle qui ne comprend pas … vous l’inciterez ainsi à aller chercher lui-même ce qu'il réclame et à vous l’apporter pour vous montrer de quoi il parlait… « Montre-moi, ça m'intéresse, tu veux bien me l'apporter ? »   Le troisième cas de figure est lié à un changement dans votre quotidien. Votre enfant, d’indépendant, devient «collant» du jour au lendemain. Cela peut se produire le lendemain de sa rentrée en crèche par exemple, ou la semaine de votre déménagement, celle de vos vacances à l’étranger etc.   Ce comportement est souvent un signal que votre enfant fait face à un sentiment d’insécurité, et il réagit par une régression. Soyez vigilante à ces changements du quotidien et réglez la situation en douceur, avec patience afin de rassurer votre enfant. Quelques pistes pour y arriver: trouvez des occasions de passer plus de temps en tête-à -tête en lui lisant un livre ou en passant un peu plus de temps avec lui au câlin du coucher par exemple… S’il demande à être porter, offrez-lui une alternative telle que «je sais que tu veux maman, mais je ne peux pas te porter pour l’instant . " En revanche, je peux te tenir la main ! »     N’hésitez pas non plus à le féliciter quand il marche bien… S’il n’est toujours pas convaincu de vouloir voguer en toute indépendance, aidez-le à petite dose: proposez-lui par exemple de le porter du parking au mall plutôt que sur toute la durée du shopping…   Enfin, dernier recours: la poussette . Il est fréquent et tout à fait acceptable que les tout-petits reviennent aux poussettes pendant un certain temps, jusqu'à ce qu'ils décident de leur propre chef qu'ils sont « trop grands » pour elle. Cela est aussi une bonne manière pour lui de s’approprier sa liberté et ses efforts pour grandir avec l'option de pouvoir s’asseoir quand il a besoin d'une pause…  
Nous aimerions partager le résultat d’une belle mobilisation du Lycée Français International Georges Pompidou de Dubaï et Sharjah autour d’une opération de solidarité: le Lycée Français a participé à l’opération «Box Appeal», organisée par Dubai Cares et Le Radisson Blu. L’opération «Box Appeal» existe depuis 2008 et mobilise les élèves de certaines écoles de Dubaï. «Box Appeal» a pour objectif de distribuer des boites remplies de produits de première nécessité à des ouvriers travaillant sur les chantiers de Dubaï. Pour la septième année consécutive, le Lycée Français International Georges Pompidou participe à cette opération. Le principe est très simple: chaque élève volontaire remplit une boite «Box Appeal» de produits de première nécessité selon une liste bien précise. Toutes les boites sont centralisées, puis distribuées aux ouvriers travaillant sur les chantiers. L’objectif est donc de collecter un maximum de boites, pour satisfaire un maximum d’ouvriers. Cette année, la mobilisation des élèves du LFIGP a été impressionnante: plus de 620 boites ont été récoltées sur les 4 sites de l’établissement, avec une participation des élèves de la maternelle à la Terminale. Un beau mouvement de solidarité. Merci aux élèves et aux professeurs pour leur implication. Dubaimadame aimerait publier plus d’information sur les projets de solidarité et humanitaires qui existent aux Emirats et qui restent trop souvent méconnus. N’hésitez pas à nous faire part de vos projets sur emailProtector.addCloakedMailto("ep_df5c55f1", 1);
Leçon de ChosesIl était une fois Olivia, une jeune maman et Paul, son meilleur ami, tout juste devenu papa, qui décident ensemble de révolutionner la déco pour enfant aux Emirats… «Installés à Dubaï depuis plusieurs années et tous deux passionnés de design, nous avons eu envie, en devenant parents, d’alternatives design pour les chambres de nos enfants», explique Olivia. Il y a quelques mois, elle s’associe alors à Paul pour donner vie à son rêve. Et ensemble, ils se mettent en tête de faire venir des marques de design européennes niches et branchées au Moyen Orient. C’est ainsi que la boutique Caramel & Sun, a ouvert ses portes le mois dernier à Mercato et de ce que nous en avons vu, elle va redéfinir le design mobilier pour enfant! De quoi permettre aux parents en manque de design contemporain de décorer la chambre leurs petits et grands, avec des articles déments et un art à la pointe du bon goût… Dubaimadame rencontre la pétillante Olivia Corsi, co-fondatrice de Caramel & Sun, dans sa boutique. Qui est le duo derrière Caramel & Sun? Olivia: J’habite à Dubaï depuis 2007, en tant que responsable marketing dans un groupe de luxe. Après avoir eu mes deux petites filles, j’ai voulu passer plus de temps avec elles, tout en ne renonçant pas à une activité professionnelle. Or j’ai été élevée dans un environnement qui m’a permis de développer mon goût pour les Arts et le Design, et j’ai immédiatement ressenti un besoin lorsqu’il s’est agi de créer la chambre de mon premier enfant… Paul Vittecoq, lui, vit à Dubai depuis 2006, il est professionnel du Design et papa depuis quelques petites semaines. Entrepreneur né, il est à la tête d’entreprises dynamiques dans les secteurs du design, de l’évènementiel et des loisirs. Passionné de design, il crée en 2010 The Kontainer, qui devient une plateforme dédiée à l’importation et à la distribution de marques de mobilier et objets de design au Moyen-Orient. Parlez-nous de Caramel & Sun, comment est-ce que tout a commencé? Olivia: "Quand Stella est née, en 2013, j’ai soudain réalisé que je ne pourrais pas recréer pour elle le même type d’univers stimulant que celui dans lequel j’avais grandi, et qui lui permettrait de s’éveiller et de s’affirmer. Il m’était impossible de trouver ce dont j’avais envie en termes de mobilier design et contemporain pour enfant." Olivia a alors parlé de son idée à Paul, qui, lui aussi aussi passionné de design et entrepreneur dans l’âme, et quelques mois plus tard naissait Caramel & Sun!Les gambettes «Le fait de grandir dans un environnement imaginatif permet aux enfants de s’éveiller et de s’affirmer. Avec Caramel and Sun, nous permettons aux parents de dénicher les pièces qu’ils cherchaient et de construire avec bonheur un univers stimulant pour leurs enfants» «Nous voyons Caramel & Sun comme un point de rendez-vous pour les amateurs de Design contemporain pour enfants. Nous donnons accès aux parents et aux enfants à une sélection de marques Européennes de mobilier et accessoires Design et leur permettons de créer des espaces stimulants et qui leurs ressemblent». Que trouve-t-on chez Caramel & Sun? Olivia réunit une sélection personnelle de jolis objets de marques telles Les Gambettes, Barnabé aime le café, Laurette, Nobodinoz, Mimi Lou, Les Petit Vintage, Ferm Living, Combelle, ou Goodnight Light notamment, qui donnent le ton: haute qualité, créativité, un peu de vintage, une touche d’humour, beaucoup de bonne humeur… mais partage aussi ses coups de cœur pour des designers locaux, et travaille au développement d’une ligne propre «Caramel & Sun». Paul, à travers Kontainer, est le distributeur exclusif des marques Planika, Vondom, Fivetimesone, Smart and Green, notamment. "Tous nos produits textiles, eux, sont faits 100% à Dubai, avec amour…" Caramel & Sun est un concept store miniature, cosy, joyeux et chaleureux, qui donne envie de tout toucher! On y trouve du mobilier design haut de gamme plein d’imagination, des clin-d’œil déco vintage qui font joliment écho a notre propre enfance, des touches d’humour tendres qui feront sourire les grands en amusant les petits, un service de personnalisation, de liste de naissance… et surtout des solutions design complètes pleines d’imagination pour les chambres d’enfants et d’adolescents. Et puis bien sûr, Caramel & Sun, c’est une équipe passionnée prête à parler design, matières et couleurs autour d’une limonade, dans un bel esprit chaleureux et familial. Quel est le style Caramel & Sun? Olivia: c’est un lieu créatif, généreux, nous sommes passionnés par le monde des enfants et le design, et nous avons pour but de créer des souvenirs qui accompagneront l’enfant jusqu’à l’âge adulte, quand lui-même sera devenu parent… Nos collections sont créatives, très qualitatives, avec un ton d’humour et cette touche de vintage qui lie les objets à notre propre enfance. On adore les esprits ouverts, les tribus au sens large, qui regroupent les parents, oncles, tantes, grands parents etc. mais aussi les groupes d’amis qu’ici les enfants envisagent comme faisant partie intégrante de leur famille. Ambiance NobodinozSkate, Leçon de ChosesAu fait, pourquoi «Caramel & Sun»? ‘Caramel‘ parce que c’est aussi doux qu’une enfance, ‘Sun’ parce qu’on vit juste en dessous… et qu’est ce qui est plus beau qu’un soleil le matin qui brille légèrement à travers des rideaux de la chambre des enfants? Lit à roulettes, PauletteQuels sont vos projets ? "Ce ne sont pas les idées qui manquent, nous confie Olivia, pleine de dynamisme et d’enthousiasme…, mais laissons d’abord s’épanouir notre premier bébé, cette boutique au Mercato qui reçoit déjà un superbe accueil de la part, notamment, de la communauté francophone. Ensuite j’aimerai developper un site d’achat en ligne, développer notre offre dans le design de chambres clé en main… Et élargir notre gamme destinée aux ados." Le plus Caramel & Sun • Personnalisation – Broderie du prénom pour apporter une petite attention supplémentaire. • Liste de naissance - Pour aider les futurs parents à réunir tout ce dont ils ont besoin. • Conseil en décoration/architecture d’intérieur – Nos spécialistes en mobilier design et décoration sont à la disposition de nos clients pour leur fournir conseil et assistance, tant pour le choix d’un objet que pour la création de toute une pièce. Caramel & Sun Shop No. 7, Porto Vecchio Village, First Floor, Mercato shopping mall, Dubai - UAE 10.00 am – 10.00 pm emailProtector.addCloakedMailto("ep_4f246acb", 1);
Vos enfants vous rendent fous? Ils ne vous écoutent plus sauf à faire de vous de potentiels compositeurs de Neuvième Symphonie? Vous êtes au bord de l’implosion, découragés? Ne désespérez plus et courez prendre un rendez-vous avec Super Granny.Andalene Salvesen, - car le concept cache un vrai nom- est ce qui se fait de mieux en matière de super héros pédagogique. Mère de quatre enfants et grand-mère de neuf petits enfants épanouis à faire pâlir d’envie la plus accomplie des mamans, cette grand maman sud africaine connaît sa matière. Mais en plus elle a développé autour de ses compétences maternelles innées, de véritables outils pédagogiques qu’elle partage dans ses ouvrages* mais aussi lors de conférences de coaching parental données à Dubaï quatre fois par an. “J’éduque surtout les parents, explique-t-elle d’emblée. Le problème ce n’est pas les enfants”. Voilà, c’est dit. Et c’est ce qu’elle prend le temps de régler lors de ses sessions privées. A raison de 2 x trois heures, elle mettra le doigt sur le grain qui fait grincer le rouage et vous aidera à désamorcer le plus infernal de vos bambins. Voilà seize ans qu’elle donne des séminaires et dix qu’elle se rend à domicile, dans le saint du saint, au coeur même des familles afin de trouver des solutions à des parents éreintés. “Quand un jeune couple fait connaissance, il discute rarement de sa vision de l’éducation des enfants. Or des approches différentes – car on choisit souvent un opposé - peuvent vraiment créer des problèmes,” explique-t-elle. C’est le syndrôme good cop/bad cop: on cherche toujours à compenser le côté strict ou à l’inverse, permissif, de son compagnon et c’est le moment où l’incohérence s’insinue. Les mères tout comme les pères n’hésitent ainsi pas à ouvrir les portes de leur intimité à cette pro du bon sens. “Je donne la possibilité aux parents de dire “non” à leurs enfants car ils n’ont souvent pas l’impression d’en avoir le droit. Vous pouvez être amical avec vos enfants mais vous n’êtes pas leur copains,” explique encore la coach. Super Granny distingue cinq types de parents – nurturing; sergeant major; teacher/trainer; mentor; friend - sans jamais en juger aucun. Tout est question de timing: si le sergeant major porte ses fruits entre 2 et 6 ans, il risque fort de se heurter à un mur à l’adolescence. “Il ne s’agit pas de ce que les enfants veulent mais de ce dont ils ont besoin,” ajoute-t-elle. Son mot d’ordre est l’écoute, le problème le plus commun auquel font face les parents. “Un enfant qui écoute, c’est la base de tout. A partir de là, on résout tous les problèmes,” assure-t-elle. “J’équipe les parents à comprendre quand une chose n’est pas négociable”. Je ne dicte pas aux parents ce qui est “non négociable mais à apprendre à leurs enfants à respecter ce que les parents auront défini comme “non négociable”. Dans un monde où l’autorité fait de plus en plus défaut et qui donne l’impression qu’on se doit d’être le meilleur ami de son enfant, Super Granny est plus que jamais un repère. “La plus grande des récompenses est de voir mes enfants heureux et devenir à leur tour de merveilleux parents”. Pour en savoir plus: www.munchkins.me Prochain passage: fin novembre pour 4 semaines Pour une session privée: Contacter Pernille Holberg pour un rendez-vous: emailProtector.addCloakedMailto("ep_9682b8a2", 1); Prix: 1200 à 1500 dhs les trois heures *Raising Happy Healthy Children Et A Brand new Child in Five Easy Steps
Vos enfants vous rendent fous? Ils ne vous écoutent plus sauf à faire de vous de potentiels compositeurs de Neuvième Symphonie? Vous êtes au bord de l’implosion, découragés? Ne désespérez plus et courez prendre un rendez-vous avec Super Granny.Andalene Salvesen, - car le concept cache un vrai nom- est ce qui se fait de mieux en matière de super héros pédagogique. Mère de quatre enfants et grand-mère de neuf petits enfants épanouis à faire pâlir d’envie la plus accomplie des mamans, cette grand maman sud africaine connaît sa matière. Mais en plus elle a développé autour de ses compétences maternelles innées, de véritables outils pédagogiques qu’elle partage dans ses ouvrages* mais aussi lors de conférences de coaching parental données à Dubaï quatre fois par an. “J’éduque surtout les parents, explique-t-elle d’emblée. Le problème ce n’est pas les enfants”. Voilà, c’est dit. Et c’est ce qu’elle prend le temps de régler lors de ses sessions privées. A raison de 2 x trois heures, elle mettra le doigt sur le grain qui fait grincer le rouage et vous aidera à désamorcer le plus infernal de vos bambins. Voilà seize ans qu’elle donne des séminaires et dix qu’elle se rend à domicile, dans le saint du saint, au coeur même des familles afin de trouver des solutions à des parents éreintés. “Quand un jeune couple fait connaissance, il discute rarement de sa vision de l’éducation des enfants. Or des approches différentes – car on choisit souvent un opposé - peuvent vraiment créer des problèmes,” explique-t-elle. C’est le syndrôme good cop/bad cop: on cherche toujours à compenser le côté strict ou à l’inverse, permissif, de son compagnon et c’est le moment où l’incohérence s’insinue. Les mères tout comme les pères n’hésitent ainsi pas à ouvrir les portes de leur intimité à cette pro du bon sens. “Je donne la possibilité aux parents de dire “non” à leurs enfants car ils n’ont souvent pas l’impression d’en avoir le droit. Vous pouvez être amical avec vos enfants mais vous n’êtes pas leur copains,” explique encore la coach. Super Granny distingue cinq types de parents – nurturing; sergeant major; teacher/trainer; mentor; friend - sans jamais en juger aucun. Tout est question de timing: si le sergeant major porte ses fruits entre 2 et 6 ans, il risque fort de se heurter à un mur à l’adolescence. “Il ne s’agit pas de ce que les enfants veulent mais de ce dont ils ont besoin,” ajoute-t-elle. Son mot d’ordre est l’écoute, le problème le plus commun auquel font face les parents. “Un enfant qui écoute, c’est la base de tout. A partir de là, on résout tous les problèmes,” assure-t-elle. “J’équipe les parents à comprendre quand une chose n’est pas négociable”. Je ne dicte pas aux parents ce qui est “non négociable mais à apprendre à leurs enfants à respecter ce que les parents auront défini comme “non négociable”. Dans un monde où l’autorité fait de plus en plus défaut et qui donne l’impression qu’on se doit d’être le meilleur ami de son enfant, Super Granny est plus que jamais un repère. “La plus grande des récompenses est de voir mes enfants heureux et devenir à leur tour de merveilleux parents”. Pour en savoir plus: www.munchkins.me Prochain passage: fin novembre pour 4 semaines Pour une session privée: Contacter Pernille Holberg pour un rendez-vous: emailProtector.addCloakedMailto("ep_23861331", 1); Prix: 1200 à 1500 dhs les trois heures *Raising Happy Healthy Children Et A Brand new Child in Five Easy Steps
L’amour… 50% des 13-18 ans en parlent souvent entre eux, et si la moitié des ados sont amoureux, 16% d’entre eux déplorent que leurs sentiments ne sont pas réciproques. Selon des études réalisées par le Dr. Jennifer Connolly à l’Université York, les 2 questions principales des ados sont: Comment se trouver un partenaire et en quoi consiste une relation saine? Le sujet de notre article aujourd’hui: la majorité des parents sont indécis en ce qui concerne les amours de leurs enfants, beaucoup préfèrent éviter le sujet quand d’autres au contraire se montrent trop intrusifs dans leur volonté de bien faire et de se montrer «cools», le confident idéal… Quel est le juste milieu? Pour Connolly, «les parents devraient jouer un rôle actif et enseigner à leurs enfants ce que sont des comportements normaux dans une relation», ainsi qu’établir des limites afin de les protéger… Admettons-le, cette résolution, parfois inconfortable certes, est tout de même plus honnête et responsable que d’interdire (ou déconseiller) à son ado d’avoir un partenaire. Comment commence une relation amoureuse? On rencontre généralement l'élu de son coeur à l'école car, où les rencontres partent d'abord d’une sympathie mutuelle et, progressivement, se construit une affinité. Puis viennent les sorties en groupe: on passe du groupe de garçons ou de filles seulement à des groupes mixtes où les deux sexes se côtoient amicalement (l’intérêt est là, mais les adolescents ne sont pas encore en couple). Connolly conseille aux parents d’imposer des limites sur ce que les adolescents font leur donne du temps en groupe, pour apprendre dans un contexte plus détendu et amical, tout en leur donnant la confiance. Et si votre enfant n’a pas de relation amoureuse au sein d’un groupe, ou s’il ne montre aucun interêt, c’est parfaitement normal. Finalement, les relations ne sont qu’un moyen parmi tant d’autres de développer l’estime de soi. Ceci dit, pourquoi la plupart des pré-adolescents veulent-ils avoir des relations amoureuses? Un chiffre qui surprend: 1 ado sur 5 «sort» avec la même personne depuis plus d'un an. Le sociologue Michel Fize constate à quel point «les valeurs d'amour, de fidélité sont prégnantes dans le discours des adolescents.» Mais il ne faut pas non plus oublier qu’à cet age, les ados veulent aussi apprendre, comprendre et donc expérimenter sans avoir d’engagement ni de perspective à long terme… Nos ados sont alors en période d’apprentissage: le rapport à l’autre, le respect de l’autre, la dynamique au sein d’une danse amoureuse (ou flirt) et leur orientation sexuelle. Quelle est la place des relations sexuelles? Selon les sondages divers sur le sujet, dans leurs relations avec l'autre sexe, les jeunes d'aujourd'hui sont à la fois patients, prudents et sentimentaux. Si, «grâce» au net et autre publicité lascive pour vendre de la lessive, la théorie n'a guère de secret pour eux, nos ados attendent sagement d'être «prêts», voire amoureux, pour passer à la pratique. L'âge moyen de la perte de la virginité est d’ailleurs relativement proche de celui d’il y a 30 ans: l'âge moyen du premier rapport reste de 17 ans… «81% des filles, pensent qu'il faut «être amoureux pour avoir des relations sexuelles avec quelqu'un»; 61% ne le feraient «jamais» avec un partenaire dont elles ne sont pas amoureuses. De leur côté, les garçons sont respectivement 54% et 21% à affirmer la même chose.» Un effet paradoxal de notre société de «voyeurisme» aussi: les adolescents pensent que puisque la société leur donne accès à la sexualité dès qu’ils sont en âge de la comprendre, ils veulent qu'elle comporte une dimension romantique. Pour la majorité des adolescents de 12 et 13 ans l’interaction avec son amoureux/se se limite à le/la prendre dans ses bras, se tenir la main et s’embrasser. Et pour 1 ado sur 3, «faire des choses ensemble, partager» . Un tiers des 13-18 ans ont un(e) petit(e) ami(e) (42% des 17-18 ans). C’est rassurant: il semble que les amis jouent un rôle pour ce qui est d’empêcher les adolescents d’aller trop loin. Les filles surtout ont tendance à avoir leurs propres règles limitant les contacts sexuels «vrais» et interviennent lorsqu’elles sentent qu’une des leurs est prête à sauter le pas trop rapidement. Le rôle des parents dans les relations amoureuses de leurs enfants : Parler des relations amoureuses est une chose… parler de relation sexuelle en est une autre. Le fait de permettre à son enfant d’avoir un partenaire, même en groupe, peut être effrayant pour certains parents. Voici quelques conseils dont s’inspirer: • Apprenez à connaître le groupe d’amis de votre adolescent en l’invitant à venir à la maison par exemple (restez alors à l’écart, observez de loin) • N’imposez pas de restrictions absolues à votre adolescent pendant ses temps libres, il ne ferait que vous cacher la vérité pour ne pas risquer votre courroux… • Parlez à votre adolescent et écoutez-le, surtout si vous êtes inquiet au sujet de ses fréquentations, l’écouter est le seul moyen d’arriver à un compromis. • Il faut aussi savoir que les filles aboutissent à la rencontre physique par le sentiment amoureux alors que les garçons accèdent au sentiment amoureux à travers la relation physique… C’est pourquoi, lorsque votre fille ira à son premier rendez-vous amoureux seule, aidez-la à s’y préparer en lui donnant les leçons et les conseils dont elle aura besoin, de manière saine et pas intrusive. • En cas de rupture, vous pouvez lui en parler et l’inciter à en tirer les aspects positifs. Demandez-lui par exemple « Quels sont les aspects de la relation que tu n’aimais pas? De combien de façons différentes peux-tu passer à autre chose? » explique Connolly Maintenant, en ce qui concerne la sexualité. Pour plus de 40% des 13-18 ans, celle-ci fait partie des sujets de conversation abordés entre copains. En revanche, seulement 30% en parlent avec leur mère, et 16% avec leur père… à peine un tiers se tournent vers leurs parents lorsqu'ils ont besoin d'informations. Il faut reconnaitre que le manque de communication peut venir des deux côté…Que dire? Comment le dire? Les parents sont souvent dans l'incertitude sur les messages à délivrer, et les enfants oscillent entre désir de se confier et volonté de préserver leur vie privée. C’est pourquoi il est recommandé de confier, parfois, ce sujet à des tiers*. Vous pouvez toujours vous en tenir à cette conduite: • Respectez sa pudeur en toute circonstance. Parfois aussi, lorsqu’un enfant utilise un langage cru, cela cache une extrême confusion ou une gène. Ne vous arrêtez pas là, ne vous en offusquez pas et mettez-le en confiance • Ne soyez pas trop intrusif, au risque de créer une inhibition chez votre ado. • Ne le taquinez pas sur ses amours et ses transformations pubertaires…surtout pas en public! • Facilitez l'accès à l'information et aux méthodes de contraceptions, auprès des filles mais aussi des garçons afin de les responsabiliser: conséquences des rapports sexuels non-protégés, enjeux affectifs etc. • Et comme toujours, prêchez par l’exemple: monsieur, montrez à quel point vous respectez les femmes par exemple…, Madame montrez à quel point la femme peut prendre ses propres décisions sans compromettre qui elle est pour plaire… *Vous voulez en savoir plus pour vous rassurer vous et votre ado? Teenstar, une initiative de Claire Bustarret qui avait déjà connu un grand succès à Dubai l’année dernière, propose des ateliers sous forme de parcours adressés aux filles et répond à toutes leurs questions. La réunion d’information des parents a lieu le mercredi 21 octobre à 20H30 pour les parents et le mercredi 04 Novembre, à 20h pour les ados. Plus d’info ci-dessous:
Vous avez été nombreux à assister aux différents ateliers des parents proposés l’année dernière, une nouveauté vous attend pour cette rentrée…. Un nouveau module en communication bienveillante pour les parents d’enfants de 6 à 11 ans est proposé durant le 1e trimestre OSER est un parcours de 8 rencontres. OSER entre parent et enfant, propose un parcours sur la communication bienveillante et sur l’autorité. OSER vous propose des Outils pour Saisir les Enjeux de le Relation entre parent et Enfant. Vous pouvez d’ores et déjà voir les thèmes des rencontres et vous inscrire par mail (emailProtector.addCloakedMailto("ep_ca5469d5", 1);); les places sont limitées, ne tardez donc pas. Vous pouvez vous inscrire dans le groupe du mardi matin (9h-11h30) ou dans le groupe du lundi soir (20h-22h30). Les ateliers se dérouleront à umm suqueim 1 (plan ci après) • Rencontre 1: Oser faire des choix • Rencontre 2: Oser écouter • Rencontre 3: Oser dire • Rencontre 4: Oser l’autonomie • Rencontre 5: Oser changer son regard • Rencontre 6: Oser l’autorité • Rencontre 7: Oser les conséquences éducatives • Rencontre 8: Oser les conflits Au cours du 2e trimestre le module pour les parents d’ado sera proposé et lors du 3e trimestre un module pour les parents d’enfants de 0 à 6 ans sera présenté. Pour plus d’info: Plan d’accès:
Lorsqu’on arrive pour la première dans un pays, on est un peu déboussolée, on a mille et une questions en tête, des doutes et puis cette crainte d’être seule, déracinée, sans amis et sans savoir où commencer pour se trouver un « groupe » de copines et construire cette nouvelle vie ailleurs, loin des siens. Une vie excitante, pleine de promesses et de découvertes à partager certes, mais au début un peu vertigineuse.Alors à toutes ces nouvelles venues à Dubai, et vous êtes très nombreuses cette année, nous souhaitons la bienvenue. Vous allez voir, vous vous sentirez bien ici. Et pour vous accompagner dans ces premiers pas à travers le pays, il est un réseau indispensable et sympathique où vous serez sûres de vous faire de nouvelles connaissances et très bientôt de nouvelles amitiés avec qui découvrir tout ce que le pays à offrir : Dubai Accueil. Dubai Accueil, fait partie du réseau FIAFE (Fédération InternationaleLa vocation de Dubai Accueil : mettre le pied à l’étrier aux nouveaux arrivants francophones (notamment les femmes) qui souhaitent rencontrer des compatriotes, s’informer, connaître les bonnes adresses, etc. et ainsi vivre leur expatriation le mieux possible, en famille. Des réunions mensuelles sont organisées afin de planifier les activités diverses et variées, programmer les cafés-rencontres du mois, les visites, apporter des réponses aux différentes demandes qui peuvent être formulées. Afin d’accueillir les nouveaux arrivants, une permanence se tient tous les dimanches à l’Alliance Française. Pour adhérer c’est simple : vous pouvez le faire soit via le site internet (http://www.dubai-accueil.com/), soit en vous rendant à la permanence. Cette année, Dubai Accueil donne rendez-vous à ses adhérentes nouvelles et anciennes le mercredi 16 septembre à partir de 9h au Westin Hôtel pour son Grand Café de Rentrée, en présence de M. Le Consul Général, M.Majdi Abed. Lors de cette première manifestation de l’année vous pourrez adhérer à l’association, (Cotisation pour l’année 2015/2016 :200 AED) faire connaissance avec vos hôtesses de quartier, et vous inscrire aux différents clubs ou ateliers proposés. Petit déjeuner offert aux adhérents (120aed pour les non-membres) Pour des questions d’organisation, nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre venue Inscription sur le site: CLIQUEZ ICI. ou par email (uniquement pour les futures adhérentes qui n'ont pas encore de mot de passe pour le site): emailProtector.addCloakedMailto("ep_a973771c", 1); L'entrée sera à gauche de l'hôtel. En voiture, vous dépassez l'entrée principale, et juste après le virage, les voituriers attendront devant l'entrée qui nous est réservée. Plan d’accès: ici
  Lorsqu’on arrive pour la première dans un pays, on est un peu déboussolée, on a mille et une questions en tête, des doutes et puis cette crainte d’être seule, déracinée, sans amis et sans savoir où commencer pour se trouver un « groupe » de copines et construire cette nouvelle vie ailleurs, loin des siens. Une vie excitante, pleine de promesses et de découvertes à partager certes, mais au début un peu vertigineuse.   Alors à toutes ces nouvelles venues à Dubai, et vous êtes très nombreuses cette année, nous souhaitons la bienvenue. Vous allez voir, vous vous sentirez bien ici. Et pour vous accompagner dans ces premiers pas à travers le pays, il est un réseau indispensable et sympathique où vous serez sûres de vous faire de nouvelles connaissances et très bientôt de nouvelles amitiés avec qui découvrir tout ce que le pays à offrir : Dubai Accueil.   Dubai Accueil, fait partie du réseau FIAFE (Fédération InternationaleLa vocation de Dubai Accueil : mettre le pied à l’étrier aux nouveaux arrivants francophones (notamment les femmes) qui souhaitent rencontrer des compatriotes, s’informer, connaître les bonnes adresses, etc. et ainsi vivre leur expatriation le mieux possible, en famille.   Des réunions mensuelles sont organisées afin de planifier les activités diverses et variées, programmer les cafés-rencontres du mois, les visites, apporter des réponses aux différentes demandes qui peuvent être formulées.   Afin d’accueillir les nouveaux arrivants, une permanence se tient tous les dimanches à l’Alliance Française.   Pour adhérer c’est simple : vous pouvez le faire soit via le site internet (http://www.dubai-accueil.com/), soit en vous rendant à la permanence.   Cette année, Dubai Accueil donne rendez-vous à ses adhérentes nouvelles et anciennes le mercredi 16 septembre à partir de 9h au Westin Hôtel pour son Grand Café de Rentrée, en présence de M. Le Consul Général, M.Majdi Abed.   Lors de cette première manifestation de l’année vous pourrez adhérer à l’association, (Cotisation pour l’année 2015/2016 :200 AED) faire connaissance avec vos hôtesses de quartier, et vous inscrire aux différents clubs ou ateliers proposés.   Petit déjeuner offert aux adhérents (120aed pour les non-membres) Pour des questions d’organisation, nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre venue Inscription sur le site: CLIQUEZ ICI. ou par email (uniquement pour les futures adhérentes qui n'ont pas encore de mot de passe pour le site): emailProtector.addCloakedMailto("ep_8061cb33", 1);   L'entrée sera à gauche de l'hôtel. En voiture, vous dépassez l'entrée principale, et juste après le virage, les voituriers attendront devant l'entrée qui nous est réservée. Plan d’accès: ici
  1. Les + lus
  2. Les + récents