Prendre l’avion seule avec les enfants : petit guide de survie!

Écrit par  Sophie P. 20 JUIN 2016

Si vous n’en n’êtes pas à votre premier vol avec un ou plusieurs enfants vous connaissez peut être la recette pour un voyage réussi en avion ?
Si vous êtes nouvelle à ce « jeu », sachez qu’il vous faudra une bonne dose de courage, saupoudrée de beaucoup de patience et relevée d’un monstre de créativité pour les garder occupés… et calmes !

Notre première fois fut un chaos sans précédent, on se souvient même avoir versé quelques larmes au milieu de toutes nos suppliques, devant les autres passagers hilares.
Maintenant on en rit aussi mais à ce moment là et sitôt sortie de l’avion on en voulait à la terre entière et avions fermement résolu : plus jamais de voyage seule avec Miss/Mister Tornade !

Alors pour que votre voyage se passe comme en rêve, voici quelques règles à adopter… Testées et approuvées, ça marche ! Ouf !

À L’AÉROPORT

1. S’y prendre à l’ avance, tant pour la réservation du vol que pour l’arrivée à l’aéroport.
Ceci pour faire part à toute éventualité, telle que, en vrac : caprices je me roule par terre parce qu’on n’a pas pris mon sac Hello Kitty mais Barbie, arrêts pipi, visite touristique des lieux pour les plus jeunes curieux etc.
Et, si vous n’avez pas déjà « booké » vos places en ligne, arriver tôt permet de choisir l’emplacement de ses sièges dans la mesure du possible.

2. Voyager léger. Les enfants suffisent déjà à nous remplir les bras, pas la peine de s’ajouter 1 tonne de bagages dont on sait très bien qu’on ne se servira que du tiers de toute façon.


3. Prendre une poussette type parapluie, plus légères, même s’ils ont passé l’âge (toute proportion gardée bien sûr). La poussette a le triple avantage de garder l’enfant en place le temps de faire toutes les démarches nécessaires à l’aéroport, d’aller plus vite plutôt que d’attendre la progéniture à chaque pas et… de porter les bagages cabine !
Si vous voyagez avec Emirates, les poussettes sont fournies au départ comme à l’arrivée à destination jusqu'à la sortie d’aéroport, merci Emirates !
Et bien sûr un porte bébé pour les plus petits. Très pratique quand vous voyagez avec deux enfants en bas âge : un dans le porte bébé, un dans la poussette et roulez jeunesse !

DANS L’AVION

1. Habiller les enfants de manière confortable (sans aller jusqu’au pyjama) et prévoir des chaussettes épaisses au cas où ils enlèveraient leurs chaussures, et toujours un petit gilet, souvent utile en plus de la couverture fournie, pour les plus frileux…

2. Mamans de jeunes enfants, munissez-vous de suffisamment de couches (très pratiques en avion, les couches « easy up ») lingettes et gel antibactérien bien sûr mais aussi d’un change complet pour eux… et d’un haut pour vous, au cas où le dernier biberon passerait mal. Une tétine et/ou un biberon de lait ou eau pour le décollage et l’atterrissage aussi afin d’éviter les oreilles bouchées, ce qui est très douloureux pour tous mais surtout pour les nourrissons.

3. Amener de nouveaux livres et jouets, puzzles et coloriages, rien de tel pour les intéresser un bon moment et la surprise les mettra d’emblée de bonne humeur. Personnellement j’ai fait un tabac avec un appareil photo (adapté à leur âge) qui les a occupées à shooter tout ce qui bouge pendant 2 bonnes heures !
Et pour les plus grands, suggérez leur de tenir un journal de vacances, à commencer dès l’avion : dessins, textes… ça occupe intelligemment, les ados adorent…et cela peut même parfois déclencher un nouveau hobby pour le récit ou le dessin !

4. Utiliser les moyens d’animation du bord. La plupart des compagnies aériennes proposent maintenant un beau bouquet de chaines TV dont dessins animés et autres émissions pour petits et ados, des jeux vidéos aussi .

5. Après qu’ils aient fait le tour de tout ça et s’ils ne montrent toujours pas de signes de fatigue, et que vous avez un iphone, ipad, et autres tablettes, c’est le moment de les sortir ! Prévoyez d’ailleurs de télécharger de nouvelles applications, jeux et livres avant le départ.

6. Emmener leurs snacks préférés mais éviter les sucreries au risque de se retrouver à devoir gérer le fameux « sugar rush », ce qui nous fait rire nous mais peut être moins les autres passagers cette montée d’excitation où nos chères têtes blondes sont en mode Taz le monstre de Tasmanie.

7. Ne pas oublier une mini trousse de secours qui devrait comprendre (mais ne pas nécessairement se limiter à) : panadol ou autre antalgique et antipyrétique, spray désinfectant/pansement, kleenex.

Il est toujours bien aussi de responsabiliser les plus grands en leur demandant leur aide avec les plus petits ou tout simplement pour l’organisation, le port des bagages etc.. Leur confier le voyage comme d’indiquer la porte d’embarquement, de procéder avec vous à l’enregistrement etc. Il n’y a que des bénéfices à cette approche !

Enfin, garder le sourire, c’est les vacances après tout et notre stress ne ferait que rejaillir sur les enfants et déclencher un effet boule de neige !

Et puis au pire, si tout ça ne suffit pas, il reste toujours… le Nopron …

Bon voyage !
 

Dernière modification le mercredi, 22 juin 2016 09:47
  1. Les + lus
  2. Les + récents