Allaitement à Dubai : faites appel à une conseillère en lactation !

Écrit par  Marianne Tafani 12 OCT 2019
Si les bénéfices de l’allaitement en matière d’immunité sont bien connus, les contraintes et problèmes auxquels se heurtent de nombreuses jeunes mamans le sont nettement moins. Et pour celles qui en ont pleinement conscience, les difficultés que peut générer l’allaitement sont parfois à l’origine de la décision de ne pas tenter l’expérience du tout. 
 
Comment concilier ce que l’on sait des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé –allaiter son enfant au moins 6 mois est idéal pour lui garantir une bonne immunité – avec les réalités souvent complexes de l’allaitement pour la maman moderne ? 
 
Entretien avec Dr Soulaf Mansour, conseillère en lactation et fondatrice de Rainbow Parenting, qui, avec beaucoup de passion et sans jugement aucun, accompagne les jeunes mamans dans tous leurs besoins : préparer, mettre en place ou arrêter l’allaitement. 
 
Soulaf, bonjour. Vous êtes conseillère en lactation. Pour que nos lecteurs comprennent mieux cette activité, pouvez-vous décrire en quelques mots l’étendue de vos missions ? 
Mes missions sont nombreuses, mais mon rôle assez simple : idéalement, je prépare la femme avant son accouchement et la suis en postpartum.
Il arrive souvent, cela dit, que je ne rencontre les mamans qu’après la mise en place de l’allaitement et dans ce cas, ma mission est de les accompagner lorsqu’elles rencontrent des difficultés dans leur parcours.
Il peut s’agir de corriger le positionnement, qui est la raison principale d’un allaitement douloureux, d’agir sur la production, qu’elle soit trop faible ou trop abondante, ou encore de faciliter la transition que représente la reprise du travail. Je m’occupe aussi d’aider la maman lorsqu’il y a des problèmes de refus de biberon ou du sein, ou encore de régurgitations. Pour cela, je m’intéresse de près à la nutrition de la femme. Et puis, j’identifie des freins de langue, j’aide à induire une lactation, en cas d’adoption par exemple, ou donne des conseils en cas de blessure au mamelon.
 
Avez-vous toujours été conseillère en lactation ? 
Pas du tout ! Je suis à la base docteur en science des aliments. Comme de nombreuses vocations, la mienne est issue de ma propre expérience. J’ai allaité mes deux enfants très longuement. Mais je m’attendais à une expérience facile, plus intuitive. Et ça a été tout sauf facile. 
J’ai donc pris la décision, il y a 7 ans, un an après la naissance de mon premier enfant, d’arrêter de travailler dans l’industrie agro-alimentaire pour reprendre les bancs de l’école et devenir consultante en lactation certifiée IBCLC, la seule certification internationalement connue en matière d’allaitement.
Après des années de formation auprès des docteurs Dr Delphine Dupuis et Evelyne Ruf et plus de 1000 heures de bénévolat en appui à l’organisation Breast Feeding Friends à Sharjah, qui soutient des familles très vulnérables, j’ai monté ma compagnie Rainbow Parenting pour faire de ma mission mon métier. Je forme à présent les bénévoles au BFF.
 
Outre les bénéfices en matière de système immunitaire, quels sont les principaux bénéfices de l’allaitement ?
Il y en a tellement ! Le lien entre la maman et son bébé, tout d’abord, grâce aux hormones que l’acte permet de synthétiser ! Une composition en acides gras idéale pour le développement cérébral de l’enfant.
Et pour revenir à l’immunité, il s’agit d’une immunité sur mesure. Si la maman est au contact d’un virus, elle développe des anti-corps spécifiques, qu’elle passe à son enfant, alors même qu’il est exposé à ce virus lui aussi. Or il faut savoir que jusqu’à 2 ans, un bébé n’est pas prêt à formuler tous ses anticorps. Il dépend donc de cette protection. 
 
Aidez-vous aussi les mamans à arrêter d’allaiter ? 
Bien sûr. Je suis conseillère, pas juge ! Si une femme a toutes les informations en main et choisit d’arrêter, je suis là pour l’aider. Il y a un équilibre très important à préserver entre la santé mentale de la maman et l’équilibre alimentaire du bébé. Mieux vaut une maman épanouie avec un biberon qu’une maman déprimée qui donne le sein, pour son bébé comme pour elle-même.
Dans de nombreux cas, arrêter peut se révéler difficile physiquement et émotionnellement pour la maman qui en prend la décision. Je suis donc là non seulement pour éviter les engorgements et mastites, qui sont deux complications très douloureuses, mais aussi pour accompagner le sevrage en minimisant l’utilisation d’hormones. 
 
Un conseil pour les jeunes mamans ?
Faites-vous aider ! C’est aussi ça prendre soin de soi et de son bébé.
 
Atelier à la préparation à l'Allaitement 
Le samedi 26 octobre 2019 de 10h à 13h
Lieu : Physical Health and Healing Center,
Healthcare City Building 24, 2ème étage Office 206/207
Inscriptions : 
 
Contacter Dr Soulaf Mansour
Rainbow Parenting 
Tel : +971 52733 3805
Instagram : rainbow_parenting
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Dernière modification le mercredi, 16 octobre 2019 11:37
  1. Les + lus
  2. Les + récents