Yonca, vous la connaissez, elle avait fait le sujet de notre micro-trottoir, « une journée avec elle ».Et on avait toutes pensé “quelle femme"!Aujourd’hui Yonca s'envole de Dubai pour courir le Marathon de Paris !Sa motivation : Courir pour les autres toujours plus loin !Elle nous écrit ces mots :Yonca Tokbas : (auteur, journaliste et …athlète amateur…)Je cours pour une bonne cause depuis presque 3 ans.Je m'entraine comme une folle 5-6 fois par semaine. Je cours et en courant je prends tout en vidéo, oui, pendant la course. Après j'écris mes articles et j'essaye d'encourager les gens à faire du sport et à faire des donations aussi. L'idée c'est de motiver à "bouger", à "prendre action" sur des problèmes réels comme l'éducation, les gens qui ont besoin des chaises roulantes etc...Et voilà, que Schneider Electric s'est décidé à sponsoriser le Marathon de Paris.Et comme Schneider Electric Turquie me connait en tant que journaliste qui court pour l'éducation des enfants en âge d'école primaire - les moins privilégiés en Turquie-, il m'ont fait une superbe proposition."Yonca, si tu cours à Paris 42,195km pour représenter Schneider Electric Turquie, nous sommes prêt à faire une grande donation à TEGV qui est une ONG permettant de lever des fonds pour l'éducation aux enfants en âge d’entrer en d'école primaire mais qui n'ont économiquement pas les moyens d'être scolarisés ..."Et bien sûr j'ai accepté avec plaisir! J'ai commencé à m'entrainer alors même que je n'avais pas assez de temps... Schneider a déjà fait une donation pour 250 enfants qui pourront maintenant aller à l'école de VAN la ville qui a été dévastée par le tremblement de terre en 2011.Voilà, je pars de Dubai ce week-end... pour courir le Marathon de Paris !!De 30 degrés à 10 degrés mais je suis toute prête.Tu commences à courir un marathon avec tes pieds... Pendant la course ton mental t’aide, au début mais au bout d'un certain temps même le mental te quitte (rire).Tu ne peux finir le marathon que si tu as un cœur bien fort … et une cause...Quand ça fera mal, que j’aurai des crampes... je penserai à ces enfants...Dans le cas où des français de Dubai voudraient aider ma cause, ils peuvent faire des donations directement à TEGV.1 élève a besoin de 150AED pour pouvoir aller à l'école pendant 1 an! 150AED, c’est tout, oui!Pour les détails, contacter Yonca : emailProtector.addCloakedMailto("ep_153b542e", 1);L’ONG pour laquelle Yonca s’engage: http://www.tegv.org/enCours Yonca Cours!
L’offre Europass de Citroën apporte une solution idéale à tous vos tracas de transport pendant les vacances en France et partout en Europe.Nous rencontrons Sebastien Besson, directeur d’ « In touch relocation »  qui s’occupe également de Citroën Europass sur la région, comme complément évident à ses services de relocation.Il faut savoir que les véhicules commandés sont neufs. L’assurance illimitée est comprise , 24h/24 – 7j/7, avec remplacement de véhicule en cas de panne ou d’accident, et ceci à travers toute l'Europe et l’Afrique du nord. Vous bénéficiez également d’un kilométrage illimité. Mais surtout Europass vous permet de payer moins cher sur une location longue durée. Et quand on sait qu’un expat rentre en moyenne 2 mois en été , cette solution est bien faite pour nous ! On ne vous demandera pas non plus de supplément pour tout conducteur « en extra ».Une contrainte : il faut s’y prendre un minimum de 10 jours en avance pour s’assurer d’avoir une voiture. Et si vous désirez avoir la voiture de votre choix, avec vos propres options, alors il est impératif de réserver avant le 31 mai car ensuite vous n’aurez  « plus » que les voitures encore disponibles.Pour bénéficier de l’offre Europass, il faut aussi être non résident en Europe. Ce qui signifie que le véhicule ne pourra être conduit que par un expatrié.Il faut aussi savoir que la plaque étant à votre nom, cela permet un peu moins de flexibilité en cas d'annulation ou au cas où vous écourteriez les vacances.  Coté pratique, votre voiture est livrable sur toute la France et à Genève, sans supplément*. Toutes les formalités sont faites sur place à Dubai ou partout au GCC, ce qui fait qu’à  votre arrivée, vous n’avez plus qu’à prendre la voiture à l'aéroport, elle vous y attend ! Et au départ, après vos vacances, vous la déposez à l’aéroport, celui de votre arrivée ou un autre tant qu’il est en France. Tout peut se faire par email si vous le souhaitez, mais vous pouvez aussi rencontrer l’équipe de Citroën Europass, à votre convenance. Vous pouvez réserver tout de suite, sans arrhes et sans engagement, sans papiers à fournir ni dates fixes et avec une possibilité d’annuler ou de modifier vos dates jusqu'à 6 semaines avant livraison. Ce serait d’autant plus dommage de ne pas profiter de l’offre, avant le 31 mai, puisque Citroën Europass vous offre jusqu'à 12 jours gratuits à partir d’un engagement de 17 jours.  Contactez Citroën Europass pour avoir les modèles et les tarifs.Un exemple de tarif sur la Citroën Picasso, la plus populaire des voitures pour les expat en vacances :Le monospace Picasso 5 places fait  1,050 euros pour les premiers 17 jours puis 17.6 euros à partir du 18eme jour pour un engagement sur plus de 50 jours (et 15 euros par jour pour un engagement supérieur à 50j). Intéressant non ?*un supplément sera demandé pour toute livraison de voiture hors France ou Genève.
A l’occasion de la journée de la femme, nous avons demandé aux femmes dont nous avons fait le portrait dans Dubaimadame.com, quel est leur role model, au féminin, bien sûr ! Quelle sont ces femmes qui les inspirent le plus en ce moment, dans l’actualité, l’histoire ou la littérature, dans le domaine des idées ou plus futilement de la mode ; et en 2 mots pourquoi ?Andréa Li Sai-Chimento Simone Veil !Pour son courage, sa mémoire, son témoignage factuel et poignant de ce qu’elle a vécu dans les camps, sa franchise, son intelligence, sa capacité de travail….et pour toutes les autres raisons que vous découvrirez dans son autobiographie « une vie ».Stéphanie CornfieldAnais Nin pour son esprit libre, sa sensibilité , son érotismeLes actrices Maggie Cheung, Amanda Plummer  et Juliette Lewis pour leur charisme et leur mystère Les chanteuses Maria Callas, Marian Faithfull, Janis Joplin,  Adele pour leur talent et leur bohemian spiritLa chorégraphe Pina Bausch pour sa poésie Le personnage d’Anna Karenine pour sa flamme Les photographes Diane Arbus, Cindy Sherman, Nan Goldin pour leur esprit rebelle Le mannequin Kate Moss pour sa beauté et son style rock indémodable La réalisatrice Barbara Loden pour son spectaculaire "road movie" Wanda , aérien !Gwenaelle de BizemontJe crois qu'un de mes role model féminins, c'est Madeleine Albright.Et pourtant, je ne partage pas toutes ses opinions politiques.Mais quelle femme ! Une vraie enfant d'expatrié, à la destinée incroyable. Trimballée par un père diplomate de  Prague, à Belgrade, à Londres et aux quatre coins des USA, elle va finir Ambassadrice et première femme Secrétaire d'Etat des USA. Pas mal pour une étrangère, fille d'immigrés !Coquette avec sa collection légendaire de broches, pas féministe pour 2 sous, polyglotte, archi cultivée, maligne,  ferme mais rigolote, je la préfère à Thatcher qui était notoirement insupportable.Voila, c'est dit, mais pas vraiment en deux mots je reconnais !Quelques-unes de ses citations, ci-dessous, que j'adore, en VO, of course...« There seems to be enough room in the world for mediocre men, but not for mediocre women, and we really have to work very, very hard »“To understand Europe, you have to be a genius - or French »« Hate, emotionalism, and frustration are not policies »Mélika DalloukAung San Suu Kyi: LA figure politique de ce début de siècle - éloge de la persévérance et de la volonté. Anita Roddick: Bien plus qu'une business woman, elle a mis le commerce équitable au goût du jour Et toutes les mamans de SOS villages d’enfants qui dédient des années au service d'enfants orphelins ou abandonnés.Ces femmes les inspirent, elles et certaines d’entre nous, … que ce poème nous anime toutes !Une ode aux femmes, en cette journée qui les célèbre et qui devrait durer pour l’éternité ! « Parce je suis une femme, parce que je suis une femme.Je suis Celle qui marche, celle qui porte sur son dos et dans son cœur tout un siècle Parce que je suis une femme, parce que je suis une femme.Je fais battre le cœur de chaque être, sans moi l'espérance n'est plus, sans moi la descendance n'est pasJe porte en mon sein tout l'espoir d'une vie et de renouveauJe suis témoin de joie, de peine, de guerre, de paix…Mes enfants me portent à leur tour et me parlent d'éternité parce que sans eux je ne suis rienParce que je suis une femme, parce que je suis une femme.Vous, elles, moi, êtes à la fois amour, joie et grâce Jamais sans vous la vie n'a de sensParce qu’en nous, la Vie est làParce qu'en nous, le futur parleraRetournez-vous! Elle est derrière vous Regardez devant vous! Je marche seule ou accompagnéeSeule, avec mes sœurs ou mes fillesRegardez-vous !Vous êtes toutes de celle là… » Par Oriane Kuntermann
Partons du principe que tout le monde célèbre la St Valentin... Pour changer un peu, DubaiMadame.com a voulu savoir ce que vous aimez … et ce que vous n’aimez surtout pas qu’on vous offre pour l’occasion. Nous interrogeons des couples (mais pas que) et apprenons que les clichés sont ne sont souvent que ça : des clichés loin de la vérité parfois … les bouquets ? Qui a dit que c’était LE cadeau par excellence de la St Valentin ? Pas vous en tous cas !« Le j’aime J’aime pas » spécial St Valentin de DubaiMadame.com, c’est maintenant !ELLE AIME…ELLE N’AIME PASPascaline-J’aime tout, c’est l’attention que j’aime finalement… mais je n’aime pas du tout quand on laisse le prix dessus ou quand il n’y a pas d’emballage, genre encore dans le sac en plastique parce qu’il l’a acheté vite fait par obligation!Gillian-J’aime les bougies parfumées et les petites délicatesses pour le bain comme des boules, de l’huile, du sel etc, le tout dans un joli panier, l’Occitane par exemple !J’aime pas, ces énormes bouquets de fleurs tape-à-l’œil « regarde o combien je t’aime aujourd’hui ma chérie ». S’il doit m’offrir des fleurs, ce serait tellement mieux qu’il fasse le bouquet lui-même avec des fleurs sauvages, ou alors qu’il m’offre un petit bouquet à un moment où je ne l’attends pas.Sylvia-J’aime une session dans un SPA, un massage ou un facial j’adore, ceux de Cléopâtre SPA à Wafi en particulier.J’aime pas qu’il m’offre un bouquin de cuisine …Dorothée-J’aime une paire de boucle d’oreilles car j’ai les cheveux courts et il n’y a rien de mieux pour les habiller. Un peu originales et « créateurs » c’est encore plus sympa ! Comme la dernière paire qu’il m’a offerte l’année dernière, de la boutique Esmod à Wafi , je ne la quitte plus !J’aime pas, les chocolats, même les bons, les réputés, les chers, je n’aime pas les recevoir de la part de mon homme.Maude-J’aime, comme une nouvelle alliance la délicate bague modèle « twist ring » en argent chez Tiffany & Co. La bague à tous les doigts c'est la tendance 2013 !J’aime pas, les bouquets de fleurs achetés à la dernière seconde dans un supermarché, c’est impersonnel, pas soigné et cheap.Marie-J’aime, le petit dej au lit avec une rose sur le plateau.J’aime pas le CD d’un groupe ou chanteur des années 80 ou simplement que je n’écoute pas. La musique c’est tellement personnel que connaitre mes gouts doit quand même relever du B.A-BAElise-J’aime un vrai bouquet, qu’il prenne les enfants pour une demie journée et me donne du temps pour moi… et pour m’éclater avec les copines au mall ou ailleurs.J’aime pas la lingerie que finalement il n’achète que pour lui. Je n’aime pas non plus une rose unique.Ingrid-J’aime les cadeaux que je me fais moi-même comme ça il est sûr de ne pas se tromper ! (rire)..., Ou qu’il me prenne un bijou tendance.J’aime pas qu’il « pense » à m’offrir de l’électroménager, ça tue l’ambiance.IL AIME… IL N’AIME PASHanna-J’aime un bracelet pour homme, celui de chez Comptoir 102 Beach Road Jumeirah 1 Dubai – Par exemple. Bracelet en cuir HANNA WALLMARK ref. DUST .J’aime pas, une carte avec des mots d'Amour niais... Léon-J’aime, de la lingerie…pour elle.J’aime pas, une tondeuse à barbe…du vécu !Nicolas-J’aime le petit dej’ au lit avec mes œufs préférésJ’aime pas les chichis avec pétales de rose partout dans la maison, déco du lit cœur et bisounours…Nabil-J’aime  ca va du I-pad, à la serviette de plageJ’aime pas un jean, j’aime qu’il tombe bien et soit pile à ma taille…Antoine-J’aime un vêtement (Paul Smith, Lanvin , Hugo Boss, à Mall of the Émirates…) , ou un article hi tech type camera Go Pro.J’aime pas une cravate, un cadeau inutile comme un casse-tête chinois par exemple.Terry-J’aime les gadgets genre Ipad, tablettes, téléphones. Mais le soir de la St Valentin j’aime aussi qu’elle soit… attentionnée et séductrice.J’aime pas les cartes, on finit toujours par les jeter.Farouk-J’aime de la lingerie fine pour elle ou gadget high tech moi aussi.J’aime pas, la lingerie vulgaire, de mauvais gout.Au fait, sauriez-vous remettre les couples ensemble en vous basant sur ces questions-réponses ? Le résultat est surprenant et amusant…Photo couv' Maude Verliac
Installée depuis plus de 7 ans à Dubai, Valerie Amy est devenue guide touristique officielle de Dubai et Abu Dhabi pour lui permettre de partager avec un plus grand nombre et en particulier les touristes venus souvent par curiosité visiter les Émirats, son enthousiasme pour ce pays.N'hésitez pas à la contacter par mail ou par téléphone : emailProtector.addCloakedMailto("ep_4a959e4d", 1);+971 50 254 92 50http://visiterdubaiabudhabi.over-blog.com/A 4 heure de route de Dubai, l’ile de Sir Bani Yas (17X9km), qui porte le nom de la tribu fondatrice des Émirats de Dubai et Abu Dhabi, apparait comme un petit paradis depuis 1971, date de son classement en tant que réserve naturelle.  L’ile longtemps fermée au public était un des lieux où  Sheikh Zayed aimait venir se ressourcer et vérifier l’avancement du travail de conservation et de réintroduction de la faune et de la flore originelles des Emirats qu’il y avait initié. L’ile est aussi un des lieux de peuplement les plus anciens de la région avec une zone archéologique de l’âge de pierre des plus riches et les ruines d’un monastère chrétien du 7éme siècle. Depuis plus de 5 ans maintenant la chaine d’hôtel Anantara y a élu domicile en transformant la « maison d’hôte » en complexe hôtelier 5 étoiles de 64 chambres et quelques villas privées. Malgré cette ouverture au public, la direction de l’ile et celle de l’hôtel sont toujours très soucieuses de préserver l’héritage du 1er président des Emirats Arabes Unis.Ce n’est donc pas qu’un hôtel de luxe ! On peut y trouver toutes les joies d’un ressort avec un très beau spa où on peut se faire masser en couple face à la mer, une jolie piscine au bord de la plage et des restaurants agréables. Mais si on le veut, on peut aussi en faire une escapade culturelle, pédagogique et sportive, qu’elle soit tournée vers la nature ou l’histoire. Il faut donc faire acte d’observation et garder nos sens en alerte lors des nombreuses activités proposées.Il vous faudra déjà rouler quelques heures dans le désert avant d’arriver à l’embarcadère de Jebel Dana pour y prendre un bateau qui vous transfèrera sur l’ile. C’est déjà le dépaysement assuré, on laisse les soucis dans la voiture comme la coutume le veut ! A votre arrivée sur l’ile, un bus vous conduit au nord, à votre hôtel. La prise en charge très personnalisée vous indique très vite que ce n’est pas un hôtel comme les autres. Vous aurez droit à une introduction sur l’ile et on vous invitera à choisir des activités. Ce sont celles –ci qui font la différence et je recommanderai de ne pas arriver trop tard pour avoir la possibilité d’un large choix. Je vous conseille les safaris : Games Drives qui vous permettront d’approcher plus de 30 espèces différentes avec des oryx de très très près, ainsi que pléthore de gazelles, de sable ou de montagnes, des girafes et des autruches (pas indigènes je vous rassure …), des hyènes, des guépards…et d’autres animaux plus domestiques tel que moutons de Barbarie…Si vous êtes très observateurs, vous vous régalerez avec les nombreuses espèces d’oiseaux présents sur l’ile et je recommande les randonnées guidées par des agents de la conservation passionnés où vous découvrirez le monastère et les sites archéologiques. Pour les plus sportifs d’entre nous il y a les sorties en VVT avec pas moins de 6 routes de 9km à 28km pour très expérimentés qui permettent de prendre toute la mesure de l’ile et de la réserve naturelle. Enfin il y a des promenades à cheval pour débutant comme pour confirmés.L’ile n’est pas non plus en reste d’activités nautiques, le tour de kayac accessible à tous permet de découvrir la mangrove même si il aurait pu être plus passionnant par son itinéraire et enfin il y a quelques sites intéressants de snorkeling. Si vous êtes très chanceux vous croiserez le chemin de barracudas, de tortues et même de lamantins !Nul doute que cette escapade vous changera les idées et vos idées sur les Emirats et ouvrira la porte à de futures explorations du territoire. Pour réserver : www.desertislands.anantara.com ou +971 (0)2 801 54 00Chambre autour de 1,400dhs HT selon saison. A certaine périodes, vous pourrez trouver des offres à 1,000dhs.Pour y aller : Prendre la E11 direction du sud, exit  142 Al Ruwais et suivre Jebel Dana puis Sir Bani Yas Island, jusqu’à l’embarcadère.Activités : (-de 11ans 50% de réduction ou plus)Safaris : 225dhs et 95 dhs pour les moins de 11 ansRandonnées : 1h (incluant le monastère, et le site archéologique) : 125dhsVTT : 100 à 150dhs selon la distanceKayac : 150dhsSnorkeling : 125dhsTir à L’arc : 125dhsEquitation de 250 à 350dhs selon le niveau et la duréeRajouter à tous ces tarifs 16% de charges.Photos : Luc Marin
Nous sommes nombreux à prendre des résolutions chaque 1er Janvier, bien décidés à s’y tenir « cette fois-ci »… puis Décembre arrive et avec lui le point de l’année écoulée et le constat qu’aucune résolution n’a été tenue, ou si peu. Alors comment choisir de bonnes résolutions et les appliquer sur la durée ? Dubai Madame cherche à vous inspirer. Mais avant et juste pour satisfaire votre curiosité, le top 10 des résolutions chaque année est : 1. Passer plus de temps avec sa famille et ses amis 2. Prendre soin de sa santé, manger plus sain 3. Perdre du poids 4. Arrêter de fumer 5. Profiter de la vie, sans stress 6. Boire moins d’alcool 7. Régler ses dettes 8. Apprendre quelque chose de nouveau 9. S’investir dans une cause 10. Etre mieux organisé Maintenant comment s’y tenir au mieux ? 1.    Fixez vous un objectif raisonnable et réalisable en vous demandant ce qui est vraiment important pour vous? Ce que vous voulez vraiment atteindre dans les prochains mois? Bref, définissez vos priorités, ceci vous aidera à définir un objectif atteignable. 2.    Ne prenez pas plus de 3 résolutions par an bien sûr et mettez les par écrit ! 3.    Soyez optimiste dans la formulation de vos résolutions. Par exemple au lieu de dire  «je ne serai plus en retard à aucun rendez-vous" dites "à partir de maintenant j’arriverai dans les temps ». Car c’est bien connu : tout ton positif optimise les chances de succès. 4.    Plutôt que d’envisager une tâche colossale, prenez des petits pas vers la réalisation de votre objectif. Par exemple si vous vous promettez de courir le marathon de New York cette année mais n’avez eu aucune relation  quelle qu’elle soit avec vos baskets depuis…ouh…bien l’année dernière à la même époque ? A peu près ? Alors partez pour une course de 3 km le 1er mois et allez en augmentant petit à petit, tout en restant à l’écoute de votre corps. 5.    Développer d’autres reflexes. Nous savons tous que certaines vieilles habitudes sont difficiles à changer. Par conséquent, la meilleure façon de modifier une vilaine routine est d’en développer d'autres. Si vous avez décidé d'arrêter de fumer, trouvez un hobby qui permette de vous détendre et tiendra votre esprit loin de l’idée de fumer. 6.    Sachez vous récompenser à chaque échelon gravi dans l’objectif fixé : vous avez perdu 3 kilos ? Offrez-vous un massage ou mieux : cette petite robe cintrée qui vous fait rêver depuis un moment. 7.    Faites le point vers Juillet et ajustez si besoin est en changeant la priorité ou l’intensité de la résolution : non vous ne pouvez pas maintenir une séance de sport tous les jours entre le travail, les enfants et les amis, alors plutôt que de tout laisser tomber, choisissez de ne pratiquer que 3 fois par semaine… et gardez votre sac dans la voiture ! A Dubai Madame notre résolution est simple : ne surtout pas se prendre au sérieux ! Et vous ? Quelle est la votre ?
Pour vous donner envie de marcher dans leurs pas à Dubaï que vous soyez nouvelles dans la ville ou que vous aimiez le renouveau comme nous à la rédaction…Laissons-nous guider par ces femmes que nous avons rencontrées, leur bonne humeur, leur chic et leur carnet d’adresses.Galerie de portraits "Made in Dubaï" !Ces femmes vous ressemblent ou pour toutes leurs différences, inspirez-vous…Dans la ville, ses habitudes : du premier geste le matin tôt, de l'école de ses enfants à son quartier. Ses choix, ses passions, un week-end, ses gourmandises, déjeuner avec une amie et aimer sortir le soir… Sa mode et son geste beauté ! Mais aussi, ce qui lui manque, son refuge et son secret du bonheur à Dubai…Dans les pas de Yonca Tokbas…Enquête réalisée par Maude Verliac.Yonca Tokbas : auteur, journaliste et …athlète amateur…Auteure du livre "N'importe quoi…" aux éditions Goa. Un roman turque mais pas vraiment un roman (rire). Le graphisme de la couverture parle déjà du livre : les vaches mangent des Yonca, des trèfles à quatre feuilles (moi) c'est mon nom (rire) ; je voyage, mon reformer au pilates c'est mon "computer"… Un livre qui parle de tout, de "N'importe quoi" ! Design et graphisme du livre : İdil Gürkan Köseoğlu (Paru en Turque on attend la traduction en français ou en anglais pour en parler dans Dubai Madame…) DM : Je me lève le matin avec… Yonca : Avec la musique… Mais je ne me réveille qu'à Safa Park. C'est là que je cours, respire, entends les oiseaux… DM : Je dej. entre amies… Yonca : Lime Tree Café Jumeirah 1 DM : Je ne sors jamais sans… Yonca : Mes rouges à lèvres Sephora 1 ou 3. C'est le seul que tu peux mettre sans avoir de problème pour parler… Le rouge me fait me sentir femme et j'y crois ! DM : Je lis… Yonca : "N'importe quoi" (rire)… Mais vraiment n'importe quoi ! Mais j'aime que ce ne soit pas trop long et surtout pas trop organisé… Je lis très vite… Presse magazine : Time Out, Fitness... DM : Ma tenue de mode et mes adresses incontournables ! Yonca : Network, Top Shop, Koton et Splash… Du très bon marché mais je fais n'importe quoi avec… J'achète des robes 5 tailles au-dessus de moi et je coupe, je ceinture… J'achète beaucoup en Turquie. DM : Ma déco astuce et adresses… Yonca : En Turquie je trouve tout, mes artisans… À Dubai : Mudo concept est enfin à Dubai Mall. Pas très cher, un bon plan ! J'aime changer ma déco. Ce que j'aime ce sont les tableaux, les portraits de femmes, de musiciens et des rues à Istanbul… La peinture ça reste. La déco, les meubles, tu peux tout changer ! DM : Ma coupe de cheveux ? Yonca : JLT Address Beauty Salon avec Tamara pour la coupe ! Les brushings ici ça ne tient pas… J'aime la queue de cheval ça bouge, ou j'ai toujours les cheveux attachés… Pour la claire voyance (rire)... DM : Un geste beauté ? Yonca : Nail Beauty Salon Al Wasl et mes vernis Essie : pour le rouge et pour les noms "Head Mistress" "Russian red"… 1 bleu : le "no more film" ! DM : Mon sport ? Yonca : C'est courir, c'est le pilates aussi. Je cours très doucement mais jusqu'au bout ! Courir ce n'est pas une compétition avec les autres, c'est une compétition avec soi même sur une route… Au pilates aussi, c'est s'améliorer seule, chaque personne est unique. Dans ces moments, personnes ne peut m'appeler, je pense ou je rêve… Tu te découvres toi même dans le sport ! Athlète amateur parque j'ai couru 6 jours 130km ("ultra marathon"), parce que je cours de façon cohérente… J'essaie de m'améliorer depuis 4 ans. C'est un sport d'endurance où tu rencontres tes limites. J'ai aussi pu toucher à la vie des gens en courant pour gagner 8 chaises motorisées pour handicapé : www.tofd.org.tr  DM : Ma musique ? Yonca : Mon Hit 2012, la chanson "C'est bien mieux comme ça…" de Soha. Je crois qu'on l'a écrite pour moi… "On ne peut pas se défaire de l'endroit d'où l'on vient, la mère et l'enfant ne sont jamais très loin…" "On apprend à dire non un matin…" "Moi, je souris aux petits bonheurs…" "Je me fous des petits malheurs…" "La solitude me va si bien…" Je me suis acheté un bikini rose orange rouge à volants pour cette chanson (rire)http://www.youtube.com/watch?v=7Sbkzn3CMV8&feature=youtube_gdata_player DM : Ma passion… Yonca : Écrire c'est ma passion. Petite je laissais des lettres à mes parents inspirées d'un livre de psy pour enfant pour leur apprendre comment faire… Quand mon mari est parti aux États-Unis, nous étions étudiants et pas mariés, je lui envoyais des cahiers de 200 pages et à la poste ils trouvaient mes lettres lourdes… J'ai écrit à la mort de mon père une "short story" et j'ai eu en Turquie un prix littéraire. Puis, tout le monde m'a encouragée. C'est difficile de partager tout cela, c'est comme parler de ses enfants (rire)… Mais j'ai appris à partager. J'écris aujourd'hui pour un grand journal en Turquie HURRIYET (l'équivalent du Monde) et pour ELELE un magazine féminin. J'écris pour des rubriques féminines et politiques. DM : Dans Mon jardin… Yonca : Mes oliviers, tout ce qui appartient au monde vert j'adore !  Je suis folle des oliviers, je crois que je suis un olivier (rire). L'olivier peut vivre partout, dans les rochers, dans l'eau salée, dans le vent… Ils continuent à donner des fruits. Ma jardinerie : près de chez moi entre al Manara et al Tania street derrière Choitram. DM : Un quartier. Yonca : Jumeirah partout j'aime, de Safa Park à la Plage. C'est un quartier où tu as accès à tout en marchant à pied, pour acheter du pain et faire du vélo… Bastakia aussi pour les couleurs, la crique, marcher et se perdre… Je prends l'abra (le bateau traditionnel) pour ne rien faire, être juste là au milieu des gens… DM : Une plage ? Yonca : la plage du Hilton JBR pour marcher et me baigner. DM : Un refuge… Yonca : Safa Park et courir dans la nuit... DM : Une manie, une obsession ?? Yonca : J'en ai trop (rire)… Mon mac pro, toute sorte de apple je peux dormir avec ! Mon rouge à lèvre définitivement. Un toc : mon mari doit être à ma droite dans mon lit et dans la journée tous les gens, pareil, je m'organise de façon à ce que ça soit comme ça sans que personne ne le remarque. Mais je travaille là dessus... DM : Un regret… Yonca : J'aurais pu dire à mon père que je l'aimais… Depuis j'ai appris à dire merci et pardon et je t'aime... DM : Mon dernier mauvais goût pour ? … Yonca : Ma maison, j'aimerais qu'elle soit blanche et j'ai des couleurs... DM : Un drink ! Yonca : Du Raki (votre pastis ou l'Arak au Liban) ; c'est du "lait de lion"… et comme je suis lion... DM : Une gourmandise d’ici ! Yonca : L'Ampalaya, une plante philippine délicieuse (qui ressemble à un concombre). DM : Mon école ? Yonca : Wellington ou Horizon, les enfants sont pris individuellement, pas de psychologie de groupe. DM : Une rencontre ? Yonca : Une amie que j'ai rencontrée ici et qui a grandi dans la même rue que moi pendant 18 ans à Ankara. On ne s'était jamais rencontrées ! C'est impossible ! DM : Un week-end pour s’échapper ! Yonca : Bodrum. 4 heures de vol pour Istanbul puis 1 heure pour Bodrum. Pour le silence, la nature, la fête… Pendant 12 mois il y a tout ! Du soleil, de la pluie… La mer. DM : Je sors tous les soirs au… AgencyYonca : La Petite Maison pour avoir un vrai bon vin avec un bon repas et une ambiance "hors Dubai". Agency à Madinat Jumeirah. Le Zuma et des "party" à la maison avec Sumo... DM : Ça me manque… Yonca : L'idée de pouvoir appartenir à un endroit… On est tous des habitants de passage, en "transit" à Dubai. Ce n'est pas non plus ma maison d'été. Je vis ici… Le sens de la réalité ! On vit ici une vie à 5 étoiles et la vie n'est pas 5 étoiles ! J'aimerais me sentir dans le présent mais à Dubai je n'y arrive pas c'est donc difficile de se projeter dans le futur ici… DM : Avant Dubai je ne faisais pas… Yonca : Je n'étais pas maman ! DM : Un secret pour être heureuse à Dubaï ?! Yonca : Sortir dans la nature ! "no gym" "be outdoor" "no ace" ! Sortir de la maison être dans les rues...     Retrouvez les autres "Une journée avec elles":Isabelle Giresse Rana Grassi
Pour vous donner envie de marcher dans leurs pas à Dubaï que vous soyez nouvelles dans la ville ou que vous aimiez le renouveau comme nous à la rédaction…Laissons-nous guider par ces femmes que nous avons rencontrées, leur bonne humeur, leur chic et leur carnet d’adresses. Galerie de portraits "Made in Dubaï" !Ces femmes vous ressemblent ou pour toutes leurs différences, inspirez-vous…Dans la ville, ses habitudes : du premier geste le matin tôt, de l'école de ses enfants à son quartier. Ses choix, ses passions, un week-end, ses gourmandises, déjeuner avec une amie et aimer sortir le soir… Sa mode et son geste beauté ! Mais aussi, ce qui lui manque, son refuge et son secret du bonheur à Dubai…Dans les pas de Rana Grassi…Enquête réalisée par Maude Verliac.Rana Grassi, « touche à tout » chez O’deRose« Jack of all trades » (rire)...Veste Essa : www.o-derose.comDM : Je me lève le matin avec…Rana : Mon mari me prépare un café Moka de notre cafetière italienne souvenir de nos années à Florence. Nous sommes des "global nomads" (rire). Je lis sur mon ipad : Corriere de la Serra un journal italien, Le Figaro, Les journaux libanais en français comme L’Orient le Jour et des titres locaux www.gulfnews.com et www.thenational.aeDM : Je dej. entre amies…Rana : Nasimi Beach à l’Atlantis, pour la vue et le dépaysement.http://www.atlantisthepalm.comDM : Je ne sors jamais sans…Rana : Mes écharpes en jersey de coton 100% Attitude. Je peux être habillée d’une manière sobre et ça donne un « punch » à mes tenues. Ma fille Estelle me les pique !Rendez-vous au French Bazar d'O' de Rose à la boutique 999 Al Wasl Road. Le mardi 20 novembre 2012!DM : Je lis…Rana : relay.com je download pour 20 euros par mois des centaines de magazines français : de closer à psychologie et mes incontournables AD, Maison Française, MarieClaire maison, Ideat…DM : Ma tenue de mode et mes adresses incontournables !Rana : Depuis que je suis chez au O de Rose ma mode a changé. J’ai gardé une base classique mais je m’amuse à jouer avec des notes orientales comme la ligne de tee-shirts et foulards Kalimah et sa calligraphie arabe. Porter la collection Essa pour transformer une tenue d’un geste simple comme "enfiler une veste" et devenir tendance Dubai.DM : Ma déco astuce et adresses…Rana : Ma maison a gardé de l’Europe des bases sobres et classiques. Une banquette multicolore de Bokja, un coussin de Rana Salam "Pop Art" ou le luminaire et son jeu de lumière indirect, des lignes en cuivre de Kafka Goes Pink changent toute l’atmosphère de mon intérieur.Pour des gens qui viennent d’arriver d’Europe on est tenté par les achats. Moi je trouve qu’il faut agrémenter la maison par des accessoires pour ne pas rentrer chez soi avec une tonne de choses (rire).DM : Ma coupe de cheveux ?Rana : Bonne nouvelle mon coiffeur de Beyrouth Mohamed,  est arrivé chez Amro Gloria Hôtel à Média City. Je le laisse tout faire de ma crinière : de la coupe à la couleur et aux soins. Les yeux fermés !DM : Un geste beauté ?Rana : La 8 hour crème d’Elizabeth Arden, c’est une crème miracle !DM : Mon sport ?Rana : Du vélo dans mon compound et ma wiifit à la maison.DM : Ma musique ?Rana : absolument tout…DM : Ma passion…Rana : La peinture ! Ma galerie chouchou Artsawa au DIFC et à Al Quoz une oasis dans ce quartier industriel !DM : Dans Mon jardin…Rana : Mon jeu de fléchette avec mon mari.DM : Un quartier.Rana : Jumeirah 1 pour me sentir dans une vraie ville…DM : Une plage ?Rana : l’Atlantis pour la plage et après la plage, déjeuner chez Ronda le Catelli.DM : Un refuge…Rana : Ma maison… Armani Café au Mall of the Emirates dans son coin, pour soigner ma nostalgie de l’Italie.DM : Une manie, une obsession ??Rana : Fermer les fenêtres pour ne pas avoir de sable chez moi…DM : Un regret…Rana : Je n’ai pas appris la couture…DM : Mon dernier mauvais goût pour ? …Rana : la dernière couleur tendance des vernis bleus chez  HYPERLINK . Le cinquième soin est gratuit et je m’éclate avec ma fille là bas.DM : Un drink !Rana : La recette secrète de la boisson d’accueil d’O de Rose. Notre « signature drink » !DM : Une gourmandise d’ici !Rana : Mon secret de cuisine je le trouve sur internet ! Je google mes ingrédients pour trouver la recette que je peux réaliser avec ce que j’ai à la maison.Ma gourmandise d’ici, les dattes de chez Bateel. Je suis presque tentée de cacher ma boite alors que nous les Libanais sommes censées être accueillants (rire).DM : Mon école ?Rana : J’ai un rêve l’INSEAD à Abu Dhabi.DM : Une rencontre ?Rana : Dania d’O de Rose, on s’est croisé et Nadine d’O de Rose tous les jours.DM : Un week-end pour s’échapper !Rana : Florence pour le beau et Milan pour le tempo "speed" !DM : Je sors tous les soirs au…Rana : Du coucher de soleil au dîner au 101 du One&Only sur la Palm tout au bout… Pour son design, sa vue, son calme, au bout du monde !101 dining lounge DM : Ça me manque…Rana : Une rue et marcher pour me dire « c’est un musée à ciel ouvert...».DM : Avant Dubai je ne faisais pas…Rana : Porter des couleurs, des jeans (car j’étais dans le "corporate word"), sortir en Havaïanas…DM : Un secret pour être heureuse à Dubaï ?!Rana : Garder les pieds sur terre, ne pas trop changer ses habitudes, ne pas oublier sa culture pour être heureux dans la vie après Dubai !Retrouvez les autres "Une journée avec elles":Isabelle Giresse
Pour vous donner envie de marcher dans leurs pas à Dubaï que vous soyez nouvelles dans la ville ou que vous aimiez le renouveau comme nous à la rédaction… Laissez-vous inspirer par ces femmes que nous avons rencontrées, leur bonne humeur, leur chic et leur carnet d’adresses. Pour une vie meilleure, loin de chez vous : Galerie de portraits "Made in Dubaï" ! Ces femmes vous ressemblent ou pour toutes leurs différences, inspirez-vous… Dans la ville, ses habitudes : du premier geste le matin tôt, de l'école de ses enfants à son quartier. Ses choix, ses passions, un week-end, ses gourmandises, déjeuner avec une amie et aimer sortir le soir… Sa mode et son geste beauté ! Mais aussi, ce qui lui manque, son refuge et son secret du bonheur à Dubai… Dans les pas d'Isabelle Giresse… Enquête réalisée par Maude Verliac. Isabelle Giresse Conseil en création www.mysmallbusinessindubai.com DM : Je me lève le matin avec… Isabelle : La livraison à domicile de mes plats Right Bite pour la journée. Quand je suis au régime, Right Bite c’est la livraison à domicile de mes plats « diet » www.right-bite.com à coordonner avec ma diététicienne à Dubai : Nathalie Haddad. Le Figaro sur mon ipad et Seven Days à ma porte… DM : Je dej. entre amies… Isabelle : La cuisine française de la  Petite Maison au DIFC +9714 439 0505. DM : Je ne sors jamais sans… Isabelle : mes pashminas de l’entrepôt des magasins de « Pride of Kashmir ». C’est aussi une bonne idée de cadeau à rapporter en France. Pride of Kashmir : Al Quoz 4th interchange Sheikh Zayed Road www.prideofkashmir.com DM : Je lis… Isabelle : AQUARIUS, un magazine mensuel, une mine d’infos pour une « working woman » ou une maman à la maison. Je le dévore ! En « kiosque » partout et www.aquarius.ae DM : Ma tenue de mode et mes adresses incontournables ! Isabelle :  Burberry, celui de Outlet Mall et Rodeo Drive (entrez, on ne s’attend pas à y trouver des marques comme Façonnable…) - Dubai Al-Ain Road (Route 66), Dubai www.dubaioutletmall.com DM : Ma déco astuces et adresses… Isabelle: Pottery Barn et Pottery Barn Kids à Dubai Mall lorsqu'il y a des soldes (rires). Pour des accessoires style Victorien et des objets divers avec inscriptions en français, et aussi pour des petits sachets de lavande qui parfument mon dressing : Little Things au 2nd floor de Dubai Mall dans l'allée située entre Kidzania et Reel Cinema… Toujours un bouquet de fleur chez nous : fleuriste sur la service road après l’union coop à côté d’Al Reef Bakery. DM : Ma coupe de cheveux ? Isabelle : Je me fais coiffer chez moi. À Dubai c’est possible ! DM : Un geste beauté ? Isabelle : Une crème Clarins rafraîchissante pour les jambes. DM : Mon sport ? Isabelle : Nager au Méridien ou cours de natation en équipe avec le club M and S Sports à Safa School les dimanche, lundi et/ou samedi matin. DM : Ma musique ? Isabelle : Coast Radio 103.2, la musique de ma génération et mon IPod bien sûr! DM : Ma passion… Isabelle : La création de projets. J’aime voir un projet de business démarrer et se développer. Bizarrement, c’est depuis que j’ai des enfants… La maternité rend créative ! (rire) Mon dernier bébé : www.mysmallbusinessindubai.com DM : Dans mon jardin... Isabelle : du basilic, qui pousse très bien à Dubai et  de la papaye pour mon mari. Le frangipanier pour l’odeur de Dubai… DM : Un quartier. Isabelle : Jumeirah 3, le quartier où j’habite. DM : Une plage ? Isabelle : Toutes les plages d’Umm Suqeim, pour l’horizon ! DM : Un refuge… Isabelle : Fidèle à mon premier refuge chez Gérard pour sa terrasse et l’ambiance. Chez Gérard « Magrudy’s center » Beach Road Jumeirah 1. DM : Une manie, une obsession ?? Isabelle : Être à l’heure et à Dubai il m’a fallu du temps pour évaluer mon temps en voiture ! DM : Un regret… Isabelle : Ne pas avoir pris de cours d’arabe… DM : Mon dernier mauvais goût pour ? … Isabelle : le rose fluo comme ce foulard de Top Shop au Mercato. DM : Un drink ! Isabelle : Du thé toute la journée de ma jolie boite du Palais des thés aux Galeries Lafayette de Dubai Mall. DM : Une gourmandise d’ici ! Isabelle : Ma gourmandise salée, les kebbés (boulettes de viande) chez Karam Beyrouth avec vue sur la piste de ski du Mall of the Emirates. Sucrée : les douceurs servies à la fin d’un dîner au « Shabestan » le restaurant iranien du Radisson de Deira. DM : Mon école ? Isabelle : Safa School pour les petites classes primaires puis Jumeirah College et son lot d’ "after school activities" pour moi un "must" à Dubai. DM : Une rencontre ? Isabelle : Plusieurs belles rencontres depuis ces douze années passées à Dubaï… DM : Un week-end pour s’échapper ! Isabelle : Beyrouth à 3H30 de vol de Dubai, 3h30 pour retrouver ma famille et le ski l’hiver ! DM : Je sors tous les soirs au… Isabelle : Lit on dort !!! (rire) Sinon je dirais: Sho Cho!!! Dubaï Marine à Jumeirah 1. DM : Ça me manque… Isabelle : MON Bassin d'Arcachon, marcher dans les rues de Paris, les 4 saisons, les odeurs automnales, les promenades en forêt...etc. DM : Avant Dubai je ne faisais pas… Isabelle : de manucures hebdomadaires, tous ces week-end à la plage, des massages à la maison, appeler ma mère tous les jours, passer autant de vacances chez mes parents, ne porter que des vêtements d’été, parler anglais tous les jours et écouter la radio en anglais… Aller au supermarché à 7h30 le matin  ou me faire livrer des produits français www.chezcharles.co DM : Un secret pour être heureuse à Dubaï ?! Isabelle : Bien choisir le quartier où l’on vit, sa maison aussi. Se sentir "chez soi" dans sa propre maison est primordial ! Être ouvert aux rencontres pour choisir son entourage quotidien...
Dubai Madame laisse aujourd’hui la « parole » à Sylvie Day, Consultante Interculturelle. En tant que telle, Sylvie Day dirige Keys To The World, cabinet de conseil en communication et management interculturels qu’elle a créé après 14 ans d’expérience dans des grandes sociétés de conseil internationaux. Elle partage aujourd’hui son temps entre Paris, New York et Dubai en proposant ses services pour des multinationales sur des thématiques comme l’accompagnement de cadres expatriés et leur famille, la synergie d’équipes multiculturelles, la sensibilisation à l’interculturel, le développement du leadership à l’international ou le management à distance. Sylvie sera présente au FBC le 24 Septembre pour le programme New Comer (nouveaux arrivants). J’ai moi-même été conjointe accompagnatrice en suivant mon mari aux US et je sais à quel point il peut être difficile d’abandonner sa carrière dans son pays d’origine et de se réinventer et/ou élever des enfants dans un pays qui n’est pas le sien. Il faut savoir que le conjoint est le premier facteur d’échec d’une expatriation : elle (ceux sont souvent les femmes, même si la tendance commence à s’équilibrer) abandonne son activité professionnelle le cas échéant et se retrouve femme au foyer. Certaines le vivent bien, d’autres moins. Souvent, le salarié expatrié va travailler beaucoup plus que dans son pays d’origine et passera moins de temps avec la famille qui, elle, ne connaît pas les us et coutumes du pays qui l’accueille et ne sait pas comment se construire un réseau social. La barrière de la langue est aussi présente. La famille se sent donc en décalage. Or il est prouvé que si l’épouse, qui est en quelque sorte  le « pilier » de la famille, ne va pas bien, les enfants ne vont pas bien  et le mari expatrié n’est alors pas performant au travail. De plus en plus d’entreprises ont pris conscience de cette difficulté qui génère parfois des retours prématurés et commencent à organiser des formations pour accompagner ces conjointes afin qu’elles retrouvent leurs repères, des points d’ancrages qui les rassurent comme un travail ou une activité et qu’elles puissent donner un sens à leur expérience. Certes, les profils se diversifient : les jeunes couples sont de plus en plus nombreux à partir et le nombre de femmes expatriées a triplé en 10 ans. Elles représentent aujourd’hui 20 % des salariés en mission à l’étranger. La formation que je vais animer au FBC traitera de ces sujets et des enjeux de l’expatriation. Par exemple, nous abordons les différentes phases d’adaptation dans un nouveau pays afin de faire prendre conscience aux expatriés qu’ils traverseront, comme tout un chacun d’ailleurs, une période de transition et qu’ils vivront un« choc culturel ». A partir du moment où ils réalisent que cette étape est normale, l’intégration se fait plus facilement, les tensions potentielles au sein du couple se lèvent et les reproches et malentendus qui en découlent parfois laissent la place au dialogue et à l’empathie. Les « expats » deviennent de ce fait plus proactifs dans leur intégration. Ces ajustements nécessaires ne touchent pas que les nouveaux expatriés, certains « expatriés de carrière » c’est-à-dire ceux qui n’en sont pas à leur première expatriation, confirment passer par ces différentes étapes également et reconnaissent bien cette période de baisse de moral et d’énergie. Le tout est d’être capable de l’identifier afin de minimiser son impact… et ne pas demander son rapatriement prématuré à la DRH, ce qui arrive dans 30% à 50%  des cas. D’autres sujets qui seront traités lors de notre passage au FBC seront, entre autres, les différences culturelles et les problèmes de perception et de malentendus culturels. Quand on arrive dans une ville qui, selon le Ministère des affaires étrangères, compte environ 13 % d’émiriens et 87% de ressortissants étrangers issus de pays comme l’Inde, le Pakistan, les Philippines et autres pays (les occidentaux représenteraient 3%) , on pense immédiatement à la richesse de cette diversité culturelle mais on peut aussi imaginer le nombre de préjugés qui peuvent exister. Prenons par exemple le rôle de la femme : il est indispensable d’aborder les principes fondamentaux et les valeurs et croyances de la culture émirienne, mais aussi de rappeler le rôle et le sens de l’Islam, notamment dans cette partie du monde, ce qui nous amène à aborder les impairs à ne pas commettre quand on est expatriés à Dubai. Le principal est de comprendre et d’observer la culture locale (ou plutôt les cultures) à travers leurs propres prismes culturels, c’est-à-dire d’interpréter toute situation selon le mode de pensée et de raisonnement des différentes populations que vous rencontrez ou avec lesquels vous travaillez. Prenez par exemple le fameux Incha Allah. Et bien il ne faut surtout pas le négliger ou le moquer car il reflète bien une valeur musulmane essentielle qui est celle du rapport à l’environnement : on ne peut pas prendre sa destinée en main (valeur américaine de l’anticipation), car c’est Dieu qui décide. En d’autres termes, je ne sais pas si je vais pouvoir livrer les produits demandés dans les délais car tout peut arriver : un défaut de fabrication, un accident du transporteur, et il est difficile d’anticiper ce genre de difficultés. D’ailleurs, si je prétends pouvoir anticiper tous les problèmes de livraison, cela veut dire que je me crois supérieur à Dieu… Ceci est donc un sujet qui mérite réflexion et qui nous oblige à penser différemment. Notre objectif est finalement d’éveiller la curiosité des expatriés, de susciter leur réflexion autour des différences culturelles et de les aider à développer les compétences et qualités personnelles nécessaires pour réussir leur intégration sociale, culturelle et professionnelle à Dubai, bref pour développer une intelligence culturelle dans un environnement résolument international. Et ça ? C’est passionnant. Vous voulez en savoir plus ? RDV au Raffles Dubai Hotel, le 24 Septembre de 9h a midi. Prix : 800 AED par membre (950 AED pour les non membres du FBC)
Premiers pas dans la ville, les questions se bousculent et la première est de savoir où il faut habiter ? Preuve en est : nous déménageons souvent après la première année car c’est en tâtonnant que peu à peu nous installons notre nouvelle vie. Les critères sont différents pour chacun : proximité de l’école ou du bureau, choisir d’être au centre de la ville ou de rêver du bord de mer, coup de foudre pour une maison, villa seule ou en compound ?Ne jamais dire jamais…La rédaction vous propose de rencontrer, à travers une galerie de portraits, des femmes qui comme vous ont dû faire leurs premiers pas à Dubai ; mais c’était il y a plus longtemps. Elles ont choisi et nous confient pourquoi elles aiment leur quartier… Alors faites le tri sans oublier vos priorités ! Vous rencontrerez ici sûrement une femme qui vous ressemble.Et qui sait peut-être ? Si vous êtes déjà installées à Dubai cet article vous donnera envie de déménager…c’est aussi un joli projet !Bonne visite et bienvenue !Enquête réalisée par Maude Verliac.On aime Jumeirah et Umm Suqeim: 1 – 2 ou 3, on les aime de 1 à 3 !!!Rencontres :Jumeirah 1 : Emmanuelle, 4 enfants.I ♥ Jumeirah 1! J'y habite avec ma tribu depuis 7 ans et je ne changerais pour aucun palais dans un autre quartier.Contrairement aux idées reçues, Jumeirah n'est pas le quartier des Jumeirah Janes. C'est un vieux quartier résidentiel, et cosmopolite, plein de charme suranné et de douceur de vivre, mais à deux pas de Satwa ou Bur Dubai, quartiers populaires et vibrants. Ici, c'est bien Dubai, Middle East, pas un ghetto doré en carton pâte!J'ai la chance d'habiter une petite rue calme et ombragée que nous partageons avec des Libanais, Saoudiens, Jordaniens, Indiens et quelques Européens. De nos fenêtres, nous apercevons la mer et nous n'avons qu'à traverser la rue (généralement en maillot de bain) pour nous trouver sur la piste cyclable (aussi appelée la "promenade des Français" pour le nombre de compatriotes qu'on y croise). Quelques mètres en vélo, rollers, trottinette ou poussette, et nous voilà au "square", une aire de jeu pour petits.Enfin, le vrai luxe à Jumeirah 1, c'est de pouvoir marcher dans la rue! Tout se trouve à proximité: de la pharmacie au cours de Yoga, du Piano au pédiatre en passant par la librairie, sans oublier une multitude de petits cafés, de restaus et d'institutions Dubaiotes comme Gérard, le Lime Tree Cafe, S*uce, Magrudy's et bien d'autres!  A Jumeirah 1, nous marchons ou pédalons du Mercato au Palm Stip Mall 6 mois de l'année!Jumeirah 1 : Annik, 3 enfants dont 1 en France et 2 ici de 16 et 13 ans. Un mari qui voyage beaucoup. A Dubaï depuis 1 an ½Avant d'arriver à Dubai nous avions eu une info :"il faut être entre Al Wasl et la Jumeira Beach Road..." J'ai visité beaucoup de maisons dont celle-ci à Jumeirah 1 qui m'a séduite car elle se trouve  dans un petit compound de 6 maisons, dans une toute petite rue très calme avec une grande piscine et beaucoup de verdure. Ici,   on se sent un peu comme dans une ville de Province : on peut faire beaucoup de choses à pied comme aller au Mercato ou à la plage et j'aime prendre mon vélo pour aller faire mes courses et boire un café chez Gérard . J'ai aussi beaucoup de copines dans le quartier et l'on passe à l'improviste chez l'une ou l'autre. J'aime aussi la proximité de Satwa où je vais très facilement profiter de l'ambiance des rues animées. Si je déménageais ce serait uniquement pour une maison sur la plage !Jumeirah 2 : Oriane, trois enfants de 9 à 15 ans....Nous habitons dans une maison  "ancienne" pour Dubai  (16 ans quand même!), pleine de charme et de volume... Avec un petit jardin à l'abri des regards... Le vrai luxe ici à Dubai c'est d'être non loin de Safa Park pour quelques balades matinales à pied ou organiser un  pique-nique avec mes enfants et amis.Je peux même  faire quelques courses à pied aussi au Choithram et Union Coop .Ce quartier est calme et pourtant à deux secondes d'Al Wasl et de l'interchange 2 qui s'ouvre vers Dubail Mall ou Mall of the Emirates.Et à deux secondes et demi de la Jumeirah road qui vous déposera au Mercato, petit mall empli de charme qui est bien utile aux mères de familles !J'avoue , je n'ai pas envie de changer.J'y suis bien , c'est tout!Jumeirah 3 : Isabelle 3 enfants de 3 mois à 6 ans.J'aime Jumeirah 3 parce que c'est résidentiel et près de tout, entre Beach Road et Al Wasl Road. Près de la plage où je peux me rendre à vélo avec mes 2 plus grands, près de Safa Park et du Jumeirah Beach Park, que mes enfants adorent, à 10 minutes de Dubai Mall et du MOE, à 15 minutes de chez Ikea, à 5 minutes du Park and Shop.... Ma maison est située à 1 minute de voiture du grand Choitram et de l'Union Coop, donc je fais mes courses assez rapidement, et je peux même y aller à vélo pour des petites courses... Aussi, l'école est à 5 minutes donc très pratique, et mon cher mari est heureux d'être tout près de la plage de kite aussi. Et j'adore l'activité permanente de ce quartier: on ne s'y sent jamais seuls ! Bref, J'ADORE Jumeirah 3 !Laura, 3 enfantsJ'aime Jumeirah 3 car c'est un quartier très central, à équidistance de Jumeirah 1, Sheikh Zayed Road, Downtown Dubai, Mall of the Emirates, Dubaï Marina et Dubaï Media City. Nous avons la chance d'avoir beaucoup d'écoles et de crèches (anglophones), de supermarchés et de commerces à proximité, tout en étant à 2 minutes des plages et de Safa Park. Beaucoup de choses peuvent se faire à pied  comme l'irremplaçable Park'n'Shop - ou à vélo (quand il ne fait pas trop chaud bien sûr !).Le quartier est également très bien desservi en activités extrascolaires et sportives pour les enfants, et - chose non négligeable - en docteurs et en hôpitaux (Medcare et Neuro-spinal Hospital).Nous avons en plus la chance de vivre dans un compound de 12 villas où il y a beaucoup d'échanges et d'entraide entre les familles. Pour nos 3 jeunes enfants, comme pour nous "les grands", c'est un paradis et comme une deuxième famille.Umm Suqeim 1: Véronique, 3 enfants de 10 à 15 ans.J'aime Umm Suqeim parce que c'est un quartier "central", c'est à dire à mi-chemin entre la Marina et le Palm d’une part, Jumeira 1 et Satwa d'autre part et du coup tout près du MOE (Mall of the Emirates) !Mais aussi parce que l'ambiance y est plus "beachy" moins urbaine qu'a Jumeira, on se sent en vacances tous les jours !Mon mari adore Umm Suqeim car on est à la fois près de la plage de surf et près de la plage de kite joliment aménagée, on peut se promener en vélo sur les routes qui bordent les plages et admirer en passant le chantier de réfection des magnifiques Dhows de course.Umm Suqeim 3 : Albine, 3 enfantsUmm Suqueim est un quartier résidentiel très central à Dubai. J'adore l'idée de pouvoir aller courir ou marcher sur la plage sans avoir à prendre la voiture. De plus la plupart de mes amies habitent par ici, donc pourquoi vivre ailleurs?Véronique, 3 enfants de 6 à 9 ans Umm Suqeim 3 c’est top!Quel bonheur d’habiter en face de l’école! J’ai fait déménager ma petite famille à Umm Suqeim 3 il y a 2 ans pour une seule raison: ne pas devenir une maman/chauffeur. Les enfants partent ainsi à l’école à pied, juste 5 mn avant le début des cours, sans stress.  Nous sommes entre l’école et le Jumeirah Beach Hotel, ils ont donc toutes les activités possibles dans un rayon de 500m. Nous avons trouvé ici une vraie vie de quartier entre l’école, le parc, le petit Aswaaq et la plage et tout ça à vélo, en skate ou trottinette. D’autres familles de Raffles sont venues s’installer à Umm Suqeim 3 pour les mêmes raisons et les “Working Mums” apprécient de ne pas avoir à se préoccuper des conduites pour le cours de danse de la petite dernière alors qu’elles sont en pleine réunion.C’est très central, nous sommes entre Media City et DIFC, Jumeira 1 et JBR et à 2 pas de la Madinat et de MOE.Des maisons viennent de se libérer dans le quartier, si ça vous dit...
Une rentrée en beauté ! Les rédactrices de dubai madame vous confient leurs secrets de beauté. A chacune sa peau, son astuce beauté pour vous aider à être la plus belle pour cette rentrée de septembre. Nous sommes ravies de vous retrouver. Restez en forme, prolongez les vacances... Maude 40 ans, rédactrice de presse, signe des sujets « Art de Vivre » Type : cheveux blonds, une peau fine et réactive… Esprit « peau rose » de Kirsten Dunst, Marie-Antoinette dans le film de Sofia Coppola… Ma peau claire réagit à tout, à la chaleur au froid, au stress, à l’excitation, au verre de vin... Pour couronner le tout je me déteste maquillée. Folle des tendances même en maquillage, j’achète le dernier fard à paupière gris que je ne porterai jamais et que j’oublie dans mon sac. Mon geste beauté doit donc être simple, naturel, invisible et pourtant couvrant pour dissimuler ma peau réactive et les petits défauts qui accompagnent un tel type de peau (pommettes roses, peau sèche par endroit). Je l’ai inventé au hasard d’un matin… Mon astuce beauté pour être bien dans ma peau sensible : un soin et un maquillage invisible. Coupler l’utilisation de la crème de soin Avène, crème pour peaux intolérantes apaisante pour peaux sensibles et irritables avec la poudre clinique superpowder double face powder ref. 07 matte neutrale peau sèche à mixte. Le mélange de ces deux produits est extraordinaire, la poudre ne fait aucun pâté mais se pose en voile léger sur la base. Dans la journée, ce mixte se mêle pour devenir une seconde peau de ma couleur naturelle mais uniforme et sans défauts ! Le résultat : un voile couvrant de la couleur de ma peau, invisible et pourtant camouflant tous les défauts d’une peau réactive. Petit plus : je n’ai jamais plus la peau sèche et ma peau est devenue moins sensible avec ce traitement quotidien. La crème hydrate et la poudre la protège des agressions extérieures. Idée + : Au soleil, la crème clinique city block donne le même velouté seconde peau que mon mélange du jour. Il faut en revanche porter un chapeau cette crème comporte un indice écran-ville quotidien qui n’est pas suffisant pour se protéger du soleil de Dubai. Avec un chapeau je n’ai jamais en un coup de soleil et de toute façon de rose je ne deviendrai jamais bronzé mate c’est chose entendue ! Où trouver les produits utilisés : Avène – produit de pharmacie : tube de 40 ml – Crème pour peaux intolérantes Apaisante peaux sensibles et irritables. Clinique - Harvey Nichols au Mall of the Emirates : superpowder ref. 07 matte neutrale et la crème « solaire » city block sheer 25SPF. Rachel, 35 ans, rédactrice de presse, signe des sujets « mode » Type : brune, peau mate, mixte à tendance… brillante sur la zone dite T du visage. Ma peau a donc tendance à briller de mille feux en réaction à la chaleur, à la clim, à la nourriture épicée etc. Comme je déteste passer du temps dans la salle de bain, les mots clé pour moi sont : naturel, simplicité et rapidité du geste. Comme en plus je suis assez nulle en soin de la peau… Heureusement je suis bien conseillée et depuis que j’ai découvert mes petits produits miracles, je leur suis d’une loyauté à toute épreuve ! Je ne peux pas vivre sans : Le soin du visage One Essential de Dior à qui je dois une peau plus souple, plus lisse, moins terne et surtout : plus jamais brillante. Le khôl brun de Guerlain : facile à utiliser il fait des yeux de biche et fait ressortir les tons verts de mes yeux. En plus le flacon est vraiment beau, un vrai petit bijou à lui tout seul L’huile de palme pour les cheveux, de Leonor Greyl. Je pense que c’est LE produit indispensable quand on vit dans un pays comme Dubaï où le cheveu devient terne, sec sur les longueurs, gras sur le dessus, à fourches etc. Je n’ai jamais trouvé mieux. J’en fais un masque d’entretien une fois par mois et chaque fois que je vais à la plage. Mes cheveux font définitivement plus sains et plus brillants (ce qui là est une bonne chose on est d’accord) Enfin, et ce malgré les moqueries des copines, je ne peux pas me passer du bon vieux pot de vaseline pour hydrater mes lèvres en profondeur… De toute façon, je sais de source sûre qu’Angelina Jolie aussi est une adepte, alors si c’est bon pour Angelina, c’est bon pour moi ! Où trouver les produits utilisés : The One Essentiel de Dior et le khôl de Guerlain – un peu partout : Paris Gallery, les Galeries Lafayette, Faces etc… Topicreme- en parapharmacie chez Carrefour et chez Boots. L’huile de palme de Leonor Grey- Je n’ai pas pu en trouver à Dubaï alors je fais le plein dès que je « rentre » en France ! Vaseline : partout, partout, partout. Marie, 39 ans, rédactrice de presse, signe des sujets « mode et beauté » ainsi que des critiques de livres pour la section « livres du mois » Type : cheveux châtains, ma peau mixte est caractérisée par une tendance grasse sur la partie médiane du visage (front et nez notamment), et une tendance sèche sur le reste du visage. Ma peau mixte réagit à la chaleur avec une désagréable résultante qui est l’apparition de petits boutons d’acné dans le bas du visage. Elle réagit de la même façon au stress. Depuis que je vis à Dubaï, je me retrouve à lutter contre un fléau que je croyais depuis longtemps banni de mon existence : l’acné juvénile !! Mon geste beauté est de prendre soin de ma peau tout au long de la journée et de la semaine en commençant tous les matins par une toilette douce avec des produits de La Roche-Posay ROSALIAC-Gelée micellaire démaquillante de la marque La Roche Posay. Puis je me sers d’un brumisateur d’eau minéral Avène, qui calme les petites irritations avant l’application d’un coton imbibé de la bonne vieille « eau Précieuse » pour débarrasser mon épiderme de toutes les impuretés, cellules mortes et bactéries. J’applique alors un contour des yeux, le soin apaisant d’Avène et sur le reste du visage l’huile Clarins à L’orchidée bleue pour une bonne hydratation. Je termine ce rituel quotidien par l’application d’une crème de jour, de la marque Avène, Hydrance Optimale - crème hydratante contenant une protection solaire SPF 20 - indispensable à Dubaï. Et le soir rebelote… après un démaquillage soigneusement peaufiné à l’aide de ma précieuse « eau précieuse », j’applique le contour des yeux apaisant d’Avène puis une crème riche pour bien réhydrater ma peau pendant la nuit. Ma préférée est la Super Rich Repair de la marque Dermalogica. Je ne ma maquille jamais car je fais beaucoup de sport et le maquillage ne fait pas bon ménage avec la transpiration et puis j’évite d’ajouter de potentiels produits qui pourraient obstruer les pores de ma peau et accroitre mes problèmes d’acné. Mon astuce beauté pour être bien dans ma peau: Un soin nettoyant du visage dans mon institut fétiche « PASTELS ». Je me laisse alors transporter dans un monde tout doux ou le décor et les senteurs d’huile de rose et de jasmin sont autant d’invitations à la relaxation. Je me laisse dorloter par les mains expertes de mes deux supers esthéticiennes, Isabella et Juliette. Ce soin dure 1H30, coûte 350dhs et me procure une détente et une sensation d’extrême bien être sans oublier que ma peau revêt un éclat formidable et puis ces soins réguliers font disparaître ce maudit acné. Trois fois par semaine, je procède à une exfoliation du visage et du corps avec le (Sparkle Skin - Crème exfoliante pour le corps de Clinique) puis alors que mon visage fait le plein d’actifs super hydratants grâce à la crème masque  à l’huile essentielle d’Immortelle biologique de la marque l’Occitane, j’enduis mon corps de la délicieuse huile corporelle d’Avène. J’en profite pour prendre soin de mon contour des yeux avec le Masque contour des yeux lissant express anti poches de Sisley. J’ai également découvert depuis peu un soin de médecine esthétique qui redonne peps et fraicheur au teint fatigué. La mésothérapie. La mésothérapie est un traitement médical très doux consistant à administrer de l’acide Hyaluronique et des vitamines par micro-injections dans la peau. Cette technique est récente. Son idée : "Injecter peu, rarement, au bon endroit".  C’est un traitement de médecine esthétique, indolore et très efficace. (Je vous ferai part de mes intéressantes découvertes en matière de médecine esthétiques dans un de mes prochains articles... vous saurez TOUT pour rajeunir en restant sereine et naturelle). Idée + : vous chouchouter votre visage, c’est très bien, mais n’oubliez pas votre corps. Il faut en prendre soin car c’est lui qui nous véhicule tout au long de notre vie. Etre bien dans sa peau, c’est aussi être bien dans son corps ; alors je vous recommande de faire du sport pour apporter de l’oxygène et de la fermeté à vos muscles. Et n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau. Huit verres par jour et vous serez au top de votre forme. Où trouver les produits utilisés : L’EAU PRECIEUSE = sont disponibles en pharmacie et parapharmacie. AVENE = Les produis Avène sont disponibles en pharmacie et parapharmacie. LA ROCHE-POSAY = Les produits de La Roche Posay sont disponibles en pharmacie et parapharmacie. CLINIQUE = Les produits Clinique sont disponibles chez Harvey Nichols et autres magasins de produits de beauté, au Mall of the Emirates ou au Dubaï Mall. CLARINS = les produits Clarins sont disponibles chez Harvey Nichols et autres magasins de produits de beauté, au Mall of the Emirates ou au Dubaï Mall. SYSLEY = les produits Sysley sont disponibles chez Harvey Nichols et autres magasins de produits de beauté, au Mall of the Emirates ou au Dubaï Mall. DERMALOGICA = j’achète mes produits Dermalogica chez « PASTELS ». L’OCCITANE = les produits de l’occitane sont disponibles au Mercato sur Jumerah Road. Coordonnées de l’institut PASTELS : http://www.pastels-salon.com Jumeirah Branch T  04 394 7393/5 04 394 7393/5 F  04 394 7396 E  emailProtector.addCloakedMailto("ep_3ee36682", 1); H  Saturday to Thursday 9am to 7pm  Friday 12-6pm The Ritz-Carlton Dubai Branch T  04 399 5016/318 6141 F  04 399 5015 E  emailProtector.addCloakedMailto("ep_eccce3a8", 1); H  Saturday to Thursday 9am to 7pm   Friday 12 to 7pm Pour la mésothérapie, vous pouvez vous adresser au Dr R.N. Phillips. Vous trouverez toutes les informations nécessaire sur leur site www.synergyctrdubai.com Cécile, 37 ans, signe des sujets « le coin des mamans », « cuisine », « mode » et « bons plans » Type: claire et sensible qui bronze vite Astuce : Je ne passe pas une journée ni une nuit sans crème hydratante. J’ai longtemps cherché une crème qui ne soit nitrop riche ni pas assez car avec le climat humide et chaud de Dubaï ma peau n’a plus les mêmes besoins qu’en France. Finalement, j’ai trouvé mon bonheur avec le Super Aqua-Sérum de chez Guerlain (sérum optimum hydratation revitalizer). Complexe à la Rose du désert il est très pratique avec son flacon pompe et il hydrate juste comme il faut. D’ailleurs, vous pouvez également tester le Guerlain Super Aqua Hands parfumé à la rose du désert et divinement hydratant pour les mains! Si je sors alors je mets un peu de maquillage : je ne me sépare pas depuis des années de mon poudrier Clinique Superpowder 02 matte beige pour un teint mat parfait. Je l’utilise également si j’ai les traits fatigués. Un coup d’éponge sur les cernes et sur le nez et le tour est joué ! Je pose du mascara Lancôme Hypnôse et parfois j’ajoute en touches un peu de Chanel Poudre précieuse Or (Gold loose powder) qui dépose quelques paillettes sur les pommettes et le décolleté ce qui finit toujours d’habiller une tenue. Parfois j’ose le rouge à lèvres Guerlain rouge absolu Le Rouge ou bien j’opte pour plus discret avec sa version Le Brillant. Mais quoi qu’il arrive je ne quitte pas la maison sans m’être au préalable enveloppée de Chanel Mademoiselle Coco, qui laisse ma peau parfumée délicatement de notes jasmin-rose-orange-bergamote mais rien d’entêtant. Et mon secret, c’est de me laver matin et soir le visage juste avec du savon et de l’eau. La peau est vraiment nettoyée, la crème hydratante pénètre bien mieux ainsi ! Tous ces produits se trouvent en parfumeries donc très facile ! Véronique, 47 ans, signe des sujets « Portraits de femme » Type : brune, peau mate et sèche J’aime pas les « secrets beauté », d’abord parce que ce ne sont pas des vrais secrets (… sinon on ne les divulguerait pas dans des médias aussi connus que dubaimadame), ensuite, aucune crème ni astuce n’a jamais transformé un laideron en beauté, enfin, je suis totalement imperméable à tous les arguments pseudo-scientifiques des vendeuses de crème censées prévenir, (…pour vous les jeunes et plutôt faire disparaitre pour moi) les rides qu’il faudra de toutes façons assumer un jour, si on ne veut pas passer sous le bistouri ou la seringue tous les 6 mois ! Ceci étant dit, comme tout le monde, je mets de la crème tous les matins et tous les soirs. Et j’ai même une marque « fétiche », que je ne dévoilerai « qu’à vous » (et potentiellement aux millions de personnes qui surfent sur internet)...qui malheureusement n’est pas distribuée à Dubai ! Plus grave encore, depuis fin juillet on ne la trouve plus en France, vous ne voyez toujours pas ? Il s’agit d’ORIGINS (une marque d’Estée Lauder) qui fait des produits d’une texture exquise avec des parfums très délicats, le plus souvent discrets et subtils, même si parfois, un peu trop proches de la nature (la crème qui sent l’herbe, bof !). On trouvait donc, à Paris, dans un écrin de bois naturel et sol en tomettes, dans des packaging blancs mats en carton élégamment recyclé avec une typo verte foncée (message subliminal : proche de la nature, de nos origines, donc bon pour nous !) les nombreuses gammes pour le corps, le visage, les mains, les pieds, le contour (j’espère que c’est pas grave si on dépasse car je ne sait jamais vraiment ou il s’arrête !) des yeux, la nuit, le jour… avec toutes les crèmes, les sous crèmes , les sérums pré-crèmes, les masques « à appliquer en couche épaisse puis retirer après 10 minutes avec un kleenex » (tu parles à ce prix là, on n’en met pas trop et on les laisse toute la nuit !). Comme dans toutes les marques, il y avait les raffermissantes, rajeunissantes, repulpantes, restructurantes, rehydratantes (c’est la moindre des choses), régénératrices, reconstructrices, raffermissantes, détoxifiantes, apaisantes… A défaut d’y croire, il fallait au moins que tout ça soit agréable et c’était le cas avec des parfums comme le pamplemousse, le gingembre ou l’abricot et des textures fantastiques (je pèse mes mots) à la fois légères et suffisamment nourrissantes pour une peau mate et sèche comme la mienne. En un mot si on n’était pas rebutée par les noms surprometteurs, par exemple « youthtopia », « a perfect world » (… ben voyons), ce sont de bons produits, plus chers que les gammes pharmaceutiques, mais un peu moins que celles des grands parfumeurs. Si maintenant il faut rajouter le prix du billet Dubai-NY pour se les procurer, c’est plus « hype »… mais plus cher ! Pour terminer sur une note plus sérieuse, le vrai secret… comme me le disait avec beaucoup d’honnêteté, un ami qui est une « huile » chez l’Oréal, dont je partage pleinement le point de vue  en tant que médecin… c’est qu’il n’y a pas de meilleur antirides… que l’écran total ! La Roche Posay : Anthélios 50+, ne pas oublier d’en mettre sur le dos des mains pour éviter (ou plutôt limiter !) l’apparition des taches brunes qui portent le joli nom de « fleurs de cimetière » chez madame tout le monde et de « lentigos actiniques » chez le dermato. Dorothée, 37 ans, signe des articles dans la rubrique « Dubaï Monsieur » Type : cheveux châtains, une peau mixte qui prend bien le soleil mais soleil que je crains comme la peste … Passer du temps le matin dans ma salle de bain avec des milliers de textures, crèmeset soins n’est pas dans ma nature.J’aime toutefois, prendre soin de ma peau mais sans y passer plus de 5 minutes, maquillage compris ! Le problème majeur à Dubaï, en plus de la crème pour le visage, est d’avoir la peau des jambes qui ne ressemblent pas à celle des crocodiles, ni à celles des orang-outans. Alors pour une hydratation rapide, intense et éviter une repousse sous la peau, j’utilise une crème de corps basique, si possible bio, sans paraben ni phenoxyethanol (reconnus comme cancéreux) que je mélange rapidement dans le creux de ma main avec quelques gouttes de la merveilleuse huile prodigieuse de Nuxe … Le résultat : une huile qui s’étale facilement, des jambes hydratées sans être (trop) huilées... Cela n’empêche pas évidemment de penser à l’écran total dès que je m’expose au soleil... L’huile prodigieuse de Nuxe a l’avantage de se trouver dans beaucoup de pharmacies à Dubai (même dans celle du Carrefour du MOE) et ce, même si le produit reste moins cher quand il est rapporté de France… La crème hydratante pour le corps bio, sans paraben ni phenoxyethanol, se trouve aussi chez Nuxe mais aussi chez Mixa bébé ( !!) ou diverses marques en pharmacie. Camille, 21 ans, éditorialiste web Type : Brune, peau sensible, claire avec des tâches de rousseur mais qui prend rapidement le soleil (même si j’évite car je ne trouve pas cela élégant !) Je ne peux pas sortir sans… avoir mes ongles propres et vernis. En essayant qu’ils ne soient jamais trop longs, j’ai la chance d’avoir des ongles incassables et qui poussent de façon régulière donc j’ignore totalement l’existence de lime à ongles et autres durcisseurs. J’aime mon coffret Dior avec ses teintes pastelles et rouge, que j’ai complété par des vernis plus acidulés : jaune, vert, bleu marine, rose fuchsia... Mon astuce: passer un fin filet d’eau une fois le vernis appliqué afin qu’il sèche immédiatement. Pour mes yeux, je reste fidèle au noir. Un trait de crayon khôl noir intense, mon mascara hypnôse de Lancôme et un trait d’eye liner quand je veux souligner mon regard. Mon astuce: Utiliser un mascara vide pour enlever les paquets après l’application de mon mascara habituel. Le fard à paupière reste au placard et le fond de teint n’en parlons pas. De toute façon quand on a des tâches de rousseur, c’est pas gagné ! Un peu de fard à joues papier nacré de Lancôme pour redessiner les pommettes est déjà un extra. Pour ma peau, j’essaie de mettre de la crème hydratante pour prévenir des rides ! On va plutôt dire que c’est ce qui me pousse à l’appliquer. J’ai découvert récemment le soin après-soleil concentré réparateur Posthelios de La Roche-Posay : sa texture et son parfum sont doux, je l’applique avec parcimonie quand je la vois, c'est-à-dire deux à trois fois par semaine, mais je suis en progrès… et sinon un peu de crème solaire avant d’aller à la piscine ou à la plage. Une lotion raffermissante à appliquer quotidiennement, enfin c’est ce qui est écrit, et un exfoliant pour rendre ma peau douce et ferme. Boots, body scrub à la verveine, pour garder la peau fraîche après son application. De manière générale je ne suis pas fidèle aux produits, maquillage, crème, je les utilise et quand je dois en racheter, je regarde les évolutions sur le marché et teste un nouveau produit. Le résultat est souvent le même. Anne-Sophie, 32 ans, rédactrice en chef Type : peau sèche et sensible mais qui bronze vite (même avec une protection solaire 50), cheveux noirs Le matin, je ne peux pas sortir de la salle de bains sans avoir appliqué ma crème hydratante Ictyane de Ducray (pour ne avoir la peau comme du papier kraft), uniformisé mon visage grâce à la poudre tamisée Transparency 3 de Clinique (pour ne pas faire boule à facettes), et effectué mes 3 pschitt de « J’adore » de Dior dans le cou (pour son odeur familière depuis 10 ans). Depuis quelques années seulement, sur les conseils d’une amie et pour des occasions particulières, j’ose porter un rouge à lèvres rouge (Shiseido, Valentine 415) qui habille une tenue. Je redoutais le côté « geisha », mais finalement je commence à assumer ! Enfin, mon « vrai » secret de beauté, c’est le brushing ! Oui, je sais, pas très original… Chaque jour, mon rituel, c’est de me lisser les cheveux. Et quand j’ai un événement particulier, je prends le temps de passer le fer à lisser Babyliss pour les rendre encore plus raides et brillants. Le plus drôle, c’est qu’une fois on m’a félicité pour ma nouvelle couleur, or je n’en ai JAMAIS fait !!! J’en profite avant d’avoir des cheveux blancs :)
  1. Les + lus
  2. Les + récents