Premiers pas dans la ville, les questions se bousculent et la première est de savoir où il faut habiter ? Preuve en est : nous déménageons souvent après la première année car c’est en tâtonnant que peu à peu nous installons notre nouvelle vie. Les critères sont différents pour chacun : proximité de l’école ou du bureau, choisir d’être au centre de la ville ou de rêver du bord de mer, coup de foudre pour une maison, villa seule ou en compound ? Ne jamais dire jamais… La rédaction vous propose de rencontrer, à travers une galerie de portraits, des femmes qui comme vous ont dû faire leurs premiers pas à Dubai ; mais c’était il y a plus longtemps. Elles ont choisi et nous confient pourquoi elles aiment leur quartier… Alors faites le tri sans oublier vos priorités ! Vous rencontrerez ici sûrement une femme qui vous ressemble. Et qui sait peut-être ? Si vous êtes déjà installées à Dubai cet article vous donnera envie de déménager… c’est aussi un joli projet ! Bonne visite et bienvenue ! Enquête réalisée par Maude Verliac. Pour ce dernier volet, Dubai Madame vous emmène vers des quartiers un peu en retrait et où le calme et l’esprit familial semblent être les atouts majeurs : Sharjah, Mirdif et Motor City. Sharjah, Nathalie, 2 enfants. Pourquoi habiter Sharjah ? Mais pour les soirées  d'enfer...les copines trop top...les magasins si classes... Non sérieusement nous sommes venus nous installer sur Sharjah pour être à proximité de l'école et aussi par rapport au prix du loyer qui était plus abordable à cette époque  sur cette partie des Emirats! Pourquoi être restés sur Sharjah lors de la baisse des loyers à Dubai ? Tout d'abord pour ma maison qui est une maison typique émirienne avec un grand terrain, une cuisine à l'extérieur et de très grandes pièces pour un prix imbattable dans un quartier résidentiel. Nos voisins font même partie de la famille royale de Sharjah, les Al Quassimi  et puis nous avons un quartier tellement verdoyant!! Aussi et surtout  nous sommes restés pour mon mari qui en habitant ici redécouvre la possibilité de parler sa langue maternelle, l'arabe, avec nos voisins que nous rencontrons de temps en temps chez eux et enfin bien sûr pour favoriser et imprégner mes enfants de cette culture si différente. Il y a aussi pas mal de choses à faire à Sharjah: il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la capitale culturelle des émirats d’où de nombreuses expositions chaque année: book fair, le festival des lumières... Il y a de nombreux musées à visiter comme le Musée d'Arts Islamiques, Sharjah Heritage Museum, Art Museum etc. Pour les enfants il y a Desert Park avec tous les animaux existants dans la péninsule arabique (très belle visite pour les petits). On adore également les ballades le soir et se faire un resto dans le quartier de la corniche très animé le weekend. Et puis il ne faut pas oublier al Quasba. On peut s’y promener, y prendre un verre (sans alcool), s’y balader en dhow... Voilà typique et véridique : au moment où j'écrivais ces lignes 4 jeunes hommes habillés à la locale sont venus sonner à la maison pour récupérer leur aigle "échoué" dans mon jardin!!! Ils ont été très surpris de voir une femme non voilée et très gênés lorsque je leur ai proposé d'entrer pour le récupérer et oui c'est ça Sharjah!!!! Mirdif : Sandrine, 2 enfants de 15 et 12 ans. Je suis passée d’un appartement de Barsha à un compound dans Mirdif il y a 4 ans. Je connaissais déjà Mirdif de part mes amis que je venais visiter régulièrement et à chaque fois je me sentais apaisée par l’atmosphère qui y régnait. Mirdif est  pour moi  un village frontalier où chacun rentre du travail ou d’ailleurs en laissant derrière soit les aléas d’une journée en ville. A commencer  par le centre : Uptown Mirdif , un aménagement de magasins pour  le quotidien, ses cafés en terrasse et sa place centrale constamment remplie d’enfants de tous les âges. C’est le quartier idéal pour les familles avec ses maisons individuelles de tous genres à des prix raisonnables. Mirdif est divisé en plusieurs ilots où tout le monde vit dans un esprit d’une communauté aux multiples frontières. La bonne humeur et la joie de vivre sont toujours au rendez-vous avec ses sportifs matinaux et nocturnes, ses enfants en bicyclette, ses fidèles  promeneurs du soir, ses défilés de chiens accompagnés de leur maitre. Il faut dire que Mirdif est d’autant plus apprécié depuis l’ouverture de Mirdif City Center ce qui est très positif d’un coté …mais un peu moins de l’autre dans le sens où l’attraction de cet énorme centre a comme déjà enlevé un peu de son charme à notre petit village. Motor City, Carina, bientôt maman. Pourquoi vivre à Motor City? Au tout début parce que c’était plus pratique, mon mari travaillant à l’autodrome. Et puis nous avons fait le choix de rester : on vit au calme, du coté désert, tout ça à seulement 15 minutes de la ville bruyante! On est vraiment gâté : on peut avoir un café ou aller au supermarché pour une course de dernière minute sans avoir besoin de la voiture et ça, ça compte pour beaucoup dans notre choix. Et finalement avec la famille qui s’agrandit le fait d’être entourés de verdure et des parcs disséminés un peu partout à travers le quartier est vraiment un gros avantage pour qui veut vivre des instants tranquilles et relaxants.      
Premiers pas dans la ville, les questions se bousculent et la première est de savoir où il faut habiter ? Preuve en est : nous déménageons souvent après la première année car c’est en tâtonnant que peu à peu nous installons notre nouvelle vie. Les critères sont différents pour chacun : proximité de l’école ou du bureau, choisir d’être au centre de la ville ou de rêver du bord de mer, coup de foudre pour une maison, villa seule ou en compound ? Ne jamais dire jamais… La rédaction vous propose de rencontrer, à travers une galerie de portraits, des femmes qui comme vous ont dû faire leurs premiers pas à Dubai ; mais c’était il y a plus longtemps. Elles ont choisi et nous confient pourquoi elles aiment leur quartier… Alors faites le tri sans oublier vos priorités ! Vous rencontrerez ici sûrement une femme qui vous ressemble. Et qui sait peut-être ? Si vous êtes déjà installées à Dubai cet article vous donnera envie de déménager… c’est aussi un joli projet ! Bonne visite et bienvenue ! Enquête réalisée par Maude Verliac. On aime Jumeirah et Umm Suqeim: 1 – 2 ou 3, on les aime de 1 à 3 !!! Rencontres : Jumeirah 1 : Emmanuelle, 4 enfants. I ♥ Jumeirah 1! J'y habite avec ma tribu depuis 7 ans et je ne changerais pour aucun palais dans un autre quartier. Contrairement aux idées reçues, Jumeirah n'est pas le quartier des Jumeirah Janes. C'est un vieux quartier résidentiel, et cosmopolite, plein de charme suranné et de douceur de vivre, mais à deux pas de Satwa ou Bur Dubai, quartiers populaires et vibrants. Ici, c'est bien Dubai, Middle East, pas un ghetto doré en carton pâte! J'ai la chance d'habiter une petite rue calme et ombragée que nous partageons avec des Libanais, Saoudiens, Jordaniens, Indiens et quelques Européens. De nos fenêtres, nous apercevons la mer et nous n'avons qu'à traverser la rue (généralement en maillot de bain) pour nous trouver sur la piste cyclable (aussi appelée la "promenade des Français" pour le nombre de compatriotes qu'on y croise). Quelques mètres en vélo, rollers, trottinette ou poussette, et nous voilà au "square", une aire de jeu pour petits. Enfin, le vrai luxe à Jumeirah 1, c'est de pouvoir marcher dans la rue! Tout se trouve à proximité: de la pharmacie au cours de Yoga, du Piano au pédiatre en passant par la librairie, sans oublier une multitude de petits cafés, de restaus et d'institutions Dubaiotes comme Gérard, le Lime Tree Cafe, S*uce, Magrudy's et bien d'autres!  A Jumeirah 1, nous marchons ou pédalons du Mercato au Palm Stip Mall 6 mois de l'année! Jumeirah 1 : Annik, 3 enfants dont 1 en France et 2 ici de 16 et 13 ans. Un mari qui voyage beaucoup. A Dubaï depuis 1 an ½ Avant d'arriver à Dubai nous avions eu une info :"il faut être entre Al Wasl et la Jumeira Beach Road..." J'ai visité beaucoup de maisons dont celle-ci à Jumeirah 1 qui m'a séduite car elle se trouve  dans un petit compound de 6 maisons, dans une toute petite rue très calme avec une grande piscine et beaucoup de verdure. Ici,   on se sent un peu comme dans une ville de Province : on peut faire beaucoup de choses à pied comme aller au Mercato ou à la plage et j'aime prendre mon vélo pour aller faire mes courses et boire un café chez Gérard . J'ai aussi beaucoup de copines dans le quartier et l'on passe à l'improviste chez l'une ou l'autre. J'aime aussi la proximité de Satwa où je vais très facilement profiter de l'ambiance des rues animées. Si je déménageais ce serait uniquement pour une maison sur la plage ! Jumeirah 2 : Oriane, trois enfants de 9 à 15 ans.... Nous habitons dans une maison  "ancienne" pour Dubai  (16 ans quand même!), pleine de charme et de volume... Avec un petit jardin à l'abri des regards... Le vrai luxe ici à Dubai c'est d'être non loin de Safa Park pour quelques balades matinales à pied ou organiser un  pique-nique avec mes enfants et amis. Je peux même  faire quelques courses à pied aussi au Choithram et Union Coop . Ce quartier est calme et pourtant à deux secondes d'Al Wasl et de l'interchange 2 qui s'ouvre vers Dubail Mall ou Mall of the Emirates. Et à deux secondes et demi de la Jumeirah road qui vous déposera au Mercato, petit mall empli de charme qui est bien utile aux mères de familles ! J'avoue , je n'ai pas envie de changer. J'y suis bien , c'est tout! Jumeirah 3 : Isabelle 3 enfants de 3 mois à 6 ans. J'aime Jumeirah 3 parce que c'est résidentiel et près de tout, entre Beach Road et Al Wasl Road. Près de la plage où je peux me rendre à vélo avec mes 2 plus grands, près de Safa Park et du Jumeirah Beach Park, que mes enfants adorent, à 10 minutes de Dubai Mall et du MOE, à 15 minutes de chez Ikea, à 5 minutes du Park and Shop.... Ma maison est située à 1 minute de voiture du grand Choitram et de l'Union Coop, donc je fais mes courses assez rapidement, et je peux même y aller à vélo pour des petites courses... Aussi, l'école est à 5 minutes donc très pratique, et mon cher mari est heureux d'être tout près de la plage de kite aussi. Et j'adore l'activité permanente de ce quartier: on ne s'y sent jamais seuls ! Bref, J'ADORE Jumeirah 3 ! Laura, 3 enfants J'aime Jumeirah 3 car c'est un quartier très central, à équidistance de Jumeirah 1, Sheikh Zayed Road, Downtown Dubai, Mall of the Emirates, Dubaï Marina et Dubaï Media City. Nous avons la chance d'avoir beaucoup d'écoles et de crèches (anglophones), de supermarchés et de commerces à proximité, tout en étant à 2 minutes des plages et de Safa Park. Beaucoup de choses peuvent se faire à pied  comme l'irremplaçable Park'n'Shop - ou à vélo (quand il ne fait pas trop chaud bien sûr !). Le quartier est également très bien desservi en activités extrascolaires et sportives pour les enfants, et - chose non négligeable - en docteurs et en hôpitaux (Medcare et Neuro-spinal Hospital). Nous avons en plus la chance de vivre dans un compound de 12 villas où il y a beaucoup d'échanges et d'entraide entre les familles. Pour nos 3 jeunes enfants, comme pour nous "les grands", c'est un paradis et comme une deuxième famille. Umm Suqeim 1: Véronique, 3 enfants de 10 à 15 ans. J'aime Umm Suqeim parce que c'est un quartier "central", c'est à dire à mi-chemin entre la Marina et le Palm d’une part, Jumeira 1 et Satwa d'autre part et du coup tout près du MOE (Mall of the Emirates) ! Mais aussi parce que l'ambiance y est plus "beachy" moins urbaine qu'a Jumeira, on se sent en vacances tous les jours ! Mon mari adore Umm Suqeim car on est à la fois près de la plage de surf et près de la plage de kite joliment aménagée, on peut se promener en vélo sur les routes qui bordent les plages et admirer en passant le chantier de réfection des magnifiques Dhows de course. Umm Suqeim 3 : Albine, 3 enfants Umm Suqueim est un quartier résidentiel très central à Dubai. J'adore l'idée de pouvoir aller courir ou marcher sur la plage sans avoir à prendre la voiture. De plus la plupart de mes amies habitent par ici, donc pourquoi vivre ailleurs? Véronique, 3 enfants de 6 à 9 ans Umm Suqeim 3 c’est top! Quel bonheur d’habiter en face de l’école! J’ai fait déménager ma petite famille à Umm Suqeim 3 il y a 2 ans pour une seule raison: ne pas devenir une maman/chauffeur. Les enfants partent ainsi à l’école à pied, juste 5 mn avant le début des cours, sans stress.  Nous sommes entre l’école et le Jumeirah Beach Hotel, ils ont donc toutes les activités possibles dans un rayon de 500m. Nous avons trouvé ici une vraie vie de quartier entre l’école, le parc, le petit Aswaaq et la plage et tout ça à vélo, en skate ou trottinette. D’autres familles de Raffles sont venues s’installer à Umm Suqeim 3 pour les mêmes raisons et les “Working Mums” apprécient de ne pas avoir à se préoccuper des conduites pour le cours de danse de la petite dernière alors qu’elles sont en pleine réunion. C’est très central, nous sommes entre Media City et DIFC, Jumeira 1 et JBR et à 2 pas de la Madinat et de MOE. Des maisons viennent de se libérer dans le quartier, si ça vous dit...
Dubai + 2 ans, Laurence, mariée, 2 fillesIl est toujours sage de regarder en avant, mais il est difficile de regarder plus loin qu'on ne peut voir. Winston ChurchillAprès Dubai, partir ailleurs encore ou rentrer chez soi, la démarche n'est pas la même, mais quelle est la plus difficile ?Rentrer… à PARIS ou ailleurs en FRANCE... Peut-être faudra t-il aborder sa ville comme une ville nouvelle pour ne pas avoir le sentiment d'un retour en arrière…De nouvelles destinations : BUCAREST, MOSCOU, TOKYO, MIAMI, BRUXELLES, LA JORDANIE… Nouvelle ville, nouvelle vie .Dubaimadame.com enquête , quelques expériences à partager pour se préparer au meilleur ou pour s’armer face à ces changements qui ne sont pas rien dans nos vies ! Puisez quelques astuces de ces témoignages, mais vous ne saurez pas tout avant de vivre votre propre aventure !Rentrer chez soi, dans sa ville, ou ailleurs… Dubai + 2 ans, Laurence, mariée, 2 filles … Une enquête réalisée par Maude Verliac À Dubai.Vous êtes restés à Dubai combien d’années ? Dans quel quartier ?Nous sommes restés 6 ans dans le quartier de Al Safa 1Le weekend à Dubai pour vous c’était…La plage, les sorties dans le désert, les barbecues et surtout les soirées arrosées chez les amis ou l’on refaisait le monde…Nous avons eu la chance de connaitre le « Jumeirah Beach Club », un petit coin de paradis où tous les vendredis soir, il suffisait de prononcer le mot magique « Sunset » à la conciergerie et vous aviez accès à un petit restaurant sur la plage. Dans une ambiance lounge, vous pouviez commander des pizzas, shishas confortablement installés sur des tapis, des poufs…au coucher du soleil, nous étions les « rois du pétrole ».5 mots pour définir votre réaction quand vous avez su que Dubai c’était fini…Non, il est hors de question de partir vivre à Moscou…  Tu imagines le choc thermique ? Et je n’ai rien à me mettre !Votre soirée de départ…Un moment inoubliable entouré de nos amis les plus chers !Le thème de la soirée était « soirée givrée », notre jardin s’était transformé en un énorme glaçon , mon salon abrité une forêt de sapins , la climatisation était au plus bas et chaque convive avait un bonnet , des moufles…pas facile pour boire de la vodka dans ces conditions !Dans l’avion, rire, larmes, c’était comment ?La veille de notre départ fut, pour moi, la soirée la plus triste car je savais qu’il n’y avait plus d’autres alternatives. Fini, les tongs, les paréos…à nous, les doudounes, les bottes ! Dans l’avion, l’estomac noué, la peur de l’inconnu me paralysaient mais j’ai voulu être forte pour mes enfants et je n’ai pas pleuré..Un objet qui vous rappelle Dubai et que vous garderez toujours …Une magnifique lampe de chez « O de rose » que nos amis nous ont offerte.Les actes de naissance de mes filles.En un mot, pour vous Dubai ça a été…Le piedVotre nouvelle vie.Maintenant vous habitez… Depuis ?MoscouMarseilleAprès avoir vécu 14 mois à Moscou, nous sommes rentrés à Marseille et nous y vivons depuis 11 mois.Dans cette nouvelle vie, ce que vous préférez c’est…A Moscou, nous avons découvert les joies de la neige : la luge dans les parcs, le patinage sur les lacs gelés, les batailles de boules de neige. Notre petite dernière n’avait jamais vu la neige et a eu bien du mal à accepter sa combinaison de cosmonaute !Bien sûr, qui dit Moscou, dit le Bolchoï, le Kremlin, les Matriochkas,…nous avons pu initier nos enfants à l’art et à l’histoire.De retour à Marseille, j’avais besoin de pouvoir échanger avec les commerçants donc j’ai couru faire mes courses sur les marchés, j’ai retrouvé le plaisir des commerces de proximité, flâner dans les rues piétonnes à la recherche des meilleurs ingrédients, boire un café sur le zinc, profiter de la campagne et de grandes ballades dans les calanques.Comment se passait une journée typique aux Émirats?Réveil à 6h30, préparation des lunch-boxes ,déposer les enfants à la crèche et à l’école, travailler ou leçon de yoga avec Doris, déjeuner entre copines puis récupérer les enfants et les amener aux activités extrascolaires ,puis piscine ou parc ,douche ,diner et lecture avant le dodo.Il nous arrivait de s’organiser des petites soirées entre filles.Tous les w-e, nous sortions diner soit au restaurant ou chez des amisEt maintenant?A Moscou, réveil à 6h30, préparation des lunchs-boxes, penser à bien équiper les enfants pour affronter le froid, marche de 10 mn, déposer les enfants puis en profiter pour visiter un musée, une exposition grâce à Moscou Accueil, participer à l’une des différentes activités que proposent l’association, déjeuner entre copines et puis récupérer les enfants et là ,le parcours du combattant commence. Les activités extrascolaires sont souvent loin de l’école et il faut prendre le métro ou marcher par -15 et bien souvent, rester au chaud et se creuser la tête pour occuper nos chérubins. On avance l’heure du bain et du diner pour ne pas finir épuisé !Heureusement, les weekends sont plus sympas et nous en avons profité pour découvrir Moscou by night  …A Marseille, réveil à 7h et la course commence: préparer les enfants et les déposer à l’école… plus de lunchs-boxes.. merci la cantine !Les embouteillages, le boulot, les déjeuners sur le pouce pour faire les courses, faire du sport puis récupérer les enfants à 16h30 puis les devoirs, les activités, le ménage, le diner et s’endormir épuisée devant la télévision.Nos w-e sont beaucoup moins festifs, plus pépères,…La première chose que vous ayez faite en arrivant sur votre nouvelle destination/rentrant en France …A Moscou, contacter Moscou Accueil et récupérer les numéros de téléphone de mes hôtesses de quartier. L’accueil fut des plus chaleureux et je fus très vite intégrée dans la communauté française…une vraie solidarité…Chapeau !!!A Marseille, boire un café sur une terrasse ombragée, bercée par le chant des cigales.Votre couple/ vos enfants/ votre famille, comment vivez-vous ensemble ces changements ?MarseilleL’acclimatation à Moscou s’est faite en douceur grâce à la solidarité, la magie des rencontres,…bien sûr il a fallu composer avec la rudesse du pays, du climat mais ce fut une très belle expérience humaine.Après 9 années d’expatriation, le retour aux sources nous a paru, au départ, une bonne idée pour faire découvrir à nos enfants nos racines et profiter pleinement de leurs grands-parents, de la famille.L’impatriation fut bien plus pénible que l’expatriation car il est bien difficile de se sentir étranger dans son propre pays. Nous ne rentrions plus dans les bonnes cases : un vrai casse-tête pour nos chères administrations…Il a fallu réapprendre les codes de bonne conduite, ré-apprivoiser nos amis, ne pas trop parler de notre parcours. Votre nouvelle occupation… (pro, hobby etc)La sophrologie que j’exerce plus particulièrement auprès des enfants depuis Moscou et dans mon cabinet à Marseille.J’ai eu la chance d’étudier la sophrologie à Dubai et de très vite la mettre en pratique auprès de la communauté française lors de mes expatriations. C’est une technique merveilleuse qui permet de « mieux se vivre « et de gérer ses émotions.Les Émirats vous manquent pour…Son effervescence, les amis et sa chaleur.Ce qui ne vous manque pas du tout…La climatisation trop forte dans les malls.Vous avez réalisé que vous aviez vécu trop longtemps à Dubai quand…Lors de nos vacances, j’oubliais systématiquement de prévoir des sacs en plastique et j’attendais que la caissière m’aide à ranger mes courses.Vous avez renoué avec …Avec la famille, la randonnée, le skiEn quelques mots, vos astuces et conseils pour réussir un nouveau départ après DubaiA l’étranger, penser à contacter les associations qui sont de véritables sources d’informations, de rencontres.Pour le retour en France, je n’ai pas réussi à m’intégrer malgré tous mes efforts et d’un commun accord avec mon mari, nous avons décidé de repartir tenter notre chance à Dubai … et de revivre un rêve éveillé !!!Plus de micro-trottoir "la Vie Après Dubai":Aix-en- Provence Bucarest
SinaiaDubai + 2 ans, Nina, 1 mari, 2 garçons... et 4 pays !Il est toujours sage de regarder en avant, mais il est difficile de regarder plus loin qu'on ne peut voir. Winston ChurchillAprès Dubai, partir ailleurs encore ou rentrer chez soi, la démarche n'est pas la même, mais quelle est la plus difficile ?Rentrer… à PARIS ou ailleurs en FRANCE... Peut-être faudra t-il aborder sa ville comme une ville nouvelle pour ne pas avoir le sentiment d'un retour en arrière…De nouvelles destinations : TOKYO, MIAMI, BRUXELLES, LA JORDANIE… Nouvelle ville, nouvelle vie .Dubaimadame.com enquête , quelques expériences à partager pour se préparer au meilleur ou pour s’armer face à ces changements qui ne sont pas rien dans nos vies ! Puisez quelques astuces de ces témoignages, mais vous ne saurez pas tout avant de vivre votre propre aventure !Rentrer chez soi, dans sa ville, ou ailleurs… Dubai + 2 ans, Nina, 1 mari, 2 garçons... et 4 pays !…une enquête réalisée par Maude VerliacÀ Dubai.Vous êtes restés à Dubai combien d’années ? Dans quel quartier ? Nous sommes restés 5 ans à Dubai. D'abord à Mirdiff, puis ensuite à Jumeirah, quand la famille s'est agrandie :)Le weekend à Dubai pour vous c’était…Le vendredi c'était pique-nique à Safa Park ou baignade sur la plage des Kite Surf ou brunch au Beachcombers avec nos amis. Le samedi, le petit déjeuner entre filles chez Paul puis « la coutume locale » la pédicure/manucure à The Nail Spa. Et bien sûr, les courses, corvée obligatoire... Et puis occasionnellement, les safaris dans le désert ou les croisières dans les fjords d'Oman, juste un coin de paradis.5 mots pour définir votre réaction quand vous avez su que Dubai c’était fini…Déception, tristesse et regrets, comme un sentiment d'inachevé...Votre soirée de départ…Pas vraiment de « farewell party » à proprement parler, nous avons vu nos amis tous les soirs, la semaine avant le départ...Dans l’avion, rire, larmes, c’était comment ?Des larmes forcément ! Mon mari partait pour une promotion et moi je quittais mon boulot, mes amis... Nous sommes arrivés en plein froid hivernal, dans une ville hostile, avec des gens agressifs, qui essayaient toujours de nous soutirer de l'argent...Un objet qui vous rappelle Dubai et que vous garderez toujours …Une immense photo de la Grande Mosquée d'Abu Dhabi qui trône au milieu de notre salon. Nous l'avions achetée à notre ami photographe, peu de temps avant notre départ. Dès que je la regarde, ça m'apaise.En un mot, pour vous Dubai ça a été… Comme un rêve éveillé.Votre nouvelle vie.Maintenant vous habitez… Depuis ?A Bucarest depuis 2 ans. Nous résidons dans un des quartiers les plus sympas de la capitale, mais autour de notre immeuble, il y a une école d'un côté et de l'autre, un terrain vague... Nous avons aussi la compagnie d'un chien errant au pied de l'immeuble, qui nous a fait de grosses  frayeurs ! Un désagrément parmi d'autres :)Dans cette nouvelle vie, ce que vous préférez c’est…Mon amie israélienne Sarah. Nous avons découvert la Roumanie ensemble et tout partagé. Comment se passait une journée typique aux Émirats?Levée à 6h30, puis direction le Pullman Hotel pour faire des longueurs de piscine sur le rooftop avec sa vue incroyable. Ensuite journée de travail à Dubai Media City. Retour à la maison en soirée pour profiter de mes fils, les emmener au parc, leur donner le bain, leur lire l'histoire avant de rejoindre les bras de Morphée... La soirée se termine soit dans le jardin, soit au resto en terrasse. Luxe, calme et douceur.Et maintenant?Piata VictorieiIci, il n'y a pas de travail à proprement parler (à moins d'accepter un salaire de 500 euros pour un travail inintéressant), donc je suis devenue femme au foyer. Certes, les femmes essaient de s'occuper en faisant du bénévolat ou bien des activités de loisirs, mais moi, ça n'est pas vraiment mon truc... Je suis hyper active, j'ai toujours travaillé et ai toujours été indépendante financièrement, donc quand mon mari rentre le soir, je n'ai pas grand chose à lui raconter, si ce n'est une petite complainte :) La première chose que vous ayez faite en arrivant sur votre nouvelle destination/rentrant en France …Trouver une école pour mes fils et un logement pour nous installer.Votre couple/ vos enfants/ votre famille, comment vivez-vous ensemble ces changements ?Mes fils sont très heureux car ils sont encore jeunes et ne réalisent pas. A présent, ils parlent français, anglais et roumain, ils se sont adaptés facilement et rapidement.Pour mon mari et moi, ce fut une autre histoire, surtout moi... Finalement, après 2 ans, nous avons décidé de quitter la Roumanie car nous ne nous sentons pas à notre place ici, c'est un pays encore très fermé et d'un état d'esprit slave (pas latin contre toute attente). Et puis, un de mes fils a eu une réaction intolérante sur un sujet banal... c'est ce qui a motivé notre départ. La bonne nouvelle est que nous repartons pour le Golf cet été ! Nous avons hâte :)Votre nouvelle occupation… (pro, hobby etc)J'ai effectué une formation en webdesign à Paris et une formation de « project management » à Bucarest. Et puis bien sûr quelques leçons de roumain, pour me débrouiller au quotidien.Les Émirats vous manquent pour…Son multiculturalisme et sa douceur de vie (le soleil toute l'année, la qualité des services...). Et nos amis bien évidemment, mais ça ne compte pas car c'est évident !Ce qui ne vous manque pas du tout…Dessert PapanasiPresque tout me manque car ici tout est compliqué et prend des proportions démesurées. Vous avez réalisé que vous aviez vécu trop longtemps à Dubai quand…Un été en France, j'appelle mon père car je ne savais plus comment ouvrir le réservoir pour mettre de l'essence dans sa voiture... la honte !!!Vous avez renoué avec …La marche à pied ! Cependant, c'est mission impossible pour se promener avec une poussette car il y a des nids de poule partout et les trottoirs sont envahis par les voitures en raison du manque de stationnement.En quelques mots, vos astuces et conseils pour réussir un nouveau départ après DubaiJe n'ai ni conseil, ni recommandation à donner car chaque histoire est très personnelle. Mes aspirations et mes attentes sont différentes d'il y a 7 ans (quand nous étions en couple sans enfants).A partir de maintenant, nous essaierons de privilégier le Moyen-Orient, l'Asie et l'Amérique du Nord (que nous connaissons) où nous nous sentons plus en phase avec la culture, l'ouverture d'esprit et le mode de vie.A Brasov, une passantePlus de micro-trottoir "la Vie Après Dubai":... à Aix en Provence
Il est toujours sage de regarder en avant, mais il est difficile de regarder plus loin qu'on ne peut voir. Winston ChurchillAprès Dubai, partir ailleurs encore ou rentrer chez soi, la démarche n'est pas la même, mais quelle est la plus difficile ?Rentrer… à PARIS ou ailleurs en FRANCE... Peut-être faudra t-il aborder sa ville comme une ville nouvelle pour ne pas avoir le sentiment d'un retour en arrière…De nouvelles destinations : TOKYO, MIAMI, BRUXELLES, LA JORDANIE… Nouvelle ville, nouvelle vie .Dubaimadame.com enquête , quelques expériences à partager pour se préparer au meilleur ou pour s’armer face à ces changements qui ne sont pas rien dans nos vies ! Puisez quelques astuces de ces témoignages, mais vous ne saurez pas tout avant de vivre votre propre aventure !Parole d'expert parole d'expat’ Delphine Joelson Marteau  actuellement à Dubai, a voyagé dans de nombreux pays et vient tout juste  de publier un ouvrage en français intitulé  l’Expatriation au féminin aux Éditions l’Harmattan (notre article) Morceaux choisis, parce qu’ils vont si bien à notre sujet: « Parce que s’expatrier n‘est pas anodin, parce qu'au delà des rêves et des promesses, il faut reconstruire et s’adapter, le thème de l’expatriation au féminin mérite amplement une attention toute particulière ».« Difficultés inhérentes au changement de statut, bouleversement de l’équilibre familial, enfants, travail, projets , écoles... Des questions essentielles … » D. MarteauRentrer chez soi, dans sa ville, ou ailleurs… Dubai + 3 mois, Salomé, mariée, deux petites filles, à Aix-en-Provence ...Une enquête réalisée par Maude VerliacÀ Dubai.Vous êtes restés à Dubai combien d’années ? Dans quel quartier ? 8 ans ! 4 ans à Satwa, avant que notre quartier si populaire et vivant ne soit rasé, puis 4 belles années à Mirdiff une fois les enfants nés.Le weekend à Dubai pour vous c’était…Les copains surtout ! La plage, le club du Grand Hyatt. Et beaucoup aussi le dune bashing, les soirées dans le désert éclairées au feu de camps, les wadis et la découverte de ces petits endroits pas forcément connus qui pour nous ont fait tout le charme des Émirats comme Kalba et son restau local où on mangeait des crevettes et du biryani assis en tailleur sur des nattes. Ou la réserve de Ghantoot …5 mots pour définir votre réaction quand vous avez su que Dubai c’était fini…Pardon ? Non ! …Oui ! Nouvelle aventure !Votre soirée de départ…Une journée de départ en fait, au Jetty Lounge du Royal Mirage, l’une de nos adresses préférées à Dubai (notre article) . Les amis les plus proches étaient là. Ils venaient, partaient chacun à sa guise.On s’est dit au revoir, on s’est fait des promesses de visites et on a beaucoup rit, on s’est souvenu d’anecdotes vécues ensemble à Dubai et ailleurs. Un beau moment.Dans l’avion, rire, larmes, c’était comment ?Nos amis nous ont accompagnés à l’aéroport, sourires aux lèvres et blagues qui fusent. C’est au moment de nous séparer au check in que l’une d’elle a commencé à pleurer…et on a toutes suivi !Rires et larmes.Dans l’avion une sorte d’apaisement après la folie des préparatifs…et une grande excitation pour ce retour en France,  après 15 années de voyage à travers le Moyen Orient.Un objet qui vous rappelle Dubai et que vous garderez toujours …Un pêle-mêle de photos, 8 ans sur un beau format A3 ! Mes carnets de croquis aussi. C’est à peu près tout, mon mari et moi ne sommes pas matérialistes alors nous avons tout vendu avant de partir. En un mot, pour vous Dubai ça a été… Jouer…Votre nouvelle vie.Maintenant vous habitez… Depuis ?Tout près d’Aix en Provence dans une petite maison pleine du charme de la Provence et avec un jardin immense et ses arbres fruitiers à perte de vue !Ça fait 2 mois. On a passé 1 mois à Paris pour rendre visite à la famille et aux amis avant de venir s’installer ici.Dans cette nouvelle vie, ce que vous préférez c’est…Une vie saine à tous niveaux. On mange sain, les enfants ont un rapport plus « normal » à la vie en général, nous aussi d’ailleurs. J’avais oublié que le fer à repasser pouvait avoir tant de programmes ! (rires)La nature.Les petits cafés sur une terrasse ombragée, la vie culturelle, l’art partout partout…et l’accent du sud : même quand les gens se disputent ici (rarement) c’est en chantant !Mais surtout : les marchés de Provence ! Colorés, animés…Comment se passait une journée typique aux Émirats?Une journée en semaine ? Amener les enfants à l’école, travailler, déjeuner entre amies, travailler encore, et manucure (ah…Nail Spa…), plage, parc, ou piscine avec les enfants. Une fois de temps en temps, sortie entre amis en club (People, I2, République, Cirque du Soir, Le Malecon Dubai Marine, Cavalli parfois) ou au restaurant (Medzo ou le Seville à Wafi et Heritage et Century Village).Et maintenant?Il y a des nounous en France ? (rire). On fait tout ensemble. Aller à l’école, puis travail. Les enfants quittent à 16h30 et comme je suis free lance, je vais les chercher et on va se promener un peu avant de rentrer à la maison, on a tellement à découvrir encore, c’est un bonheur ! Les petits villages, les forêts, les rivières, les marchés, les petites rues d’Aix !Après c’est la course bien sûr, le bain, le diner (préparer et manger), les courses parfois, la cérémonie du coucher, tout laver, tout ranger … d’ailleurs la France c’est un peu toujours la course mais on finit par s’y faire !La première chose que vous ayez faite en arrivant sur votre nouvelle destination/rentrant en France …Acheter un pain au chocolat aux amandes à mon arrivée à Paris ça compte ? Sinon sortir tous les jours, armée de mon Nikon et photographier…tout, la vie, les graffitis, les gens, les arbres en plein centre ville, les rues,… les affiches sympas!Votre couple/ vos enfants/ votre famille, comment vivez-vous ensemble ces changements ?On fait donc tout ensemble et ça les filles adorent.La plus grande, qui n’a que 4 ans, et qui était dans un système international à Dubai, doit encore se faire à sa nouvelle école, aux nouvelles têtes mais surtout à la discipline inculquée en France. Ça lui fait du bien même si ce n’est pas évident tous les jours. Elle apprend plus vite aussi, elle devient indépendante. Elle parle de sa meilleure amie à Dubai, souvent. Mais sans tristesse, juste une anecdote ici et là.La toute petite est juste heureuse d’être plus souvent avec ses parents.Et nous les parents, on s’adapte aussi. Certaines choses sont un peu « !!! » comme les files d’attente, les 1001 papiers à remplir (le RIB, il faut toujours un RIB en France !), les 1001 jours fériés du mois de Mai. On est certainement plus fatigué aussi. Ça parait superficiel mais c’est honnête : tout faire soi même entre les enfants, la maison à entretenir, le travail et aussi prendre soi de son bien être en tant qu’homme et femme et pas seulement en tant que papa maman…c’est vrai qu’on apprécie le calme revenu à la nuit tombée !Mais aussi on est agréablement surpris par les gens qui sourient tout le temps, disent bonjour, prennent le temps. On avait gardé un souvenir plus terne de la France d’il y a 15 ans. Ou alors c’est le Sud ? C’est vrai qu’on y est bien !Votre nouvelle occupation… (pro, hobby etc)Ça ne fait que 3 mois que nous avons quitté Dubai alors nous sommes encore en période d’adaptation, on prend nos marques. Le travail pour moi ne s’est jamais arrêté, ce qui est salutaire, je suis photographe. On fait tout à vélo ou à pieds, on adore découvrir la nature et pique-niquer ! Et…on s’essaie au plaisir du potager en famille.Les Émirats vous manquent pour…Les amis et le soleil perpétuel.Ce qui ne vous manque pas du tout…L’aide à la maison. J’ai le sentiment de me réapproprier ma maison, ma vie de famille et de réinventer de nouvelles traditions familiales qui nous réunissent tous dans la bonne humeur. Et conduire à Dubai !Vous avez réalisé que vous aviez vécu trop longtemps à Dubai quand…Je parlais notre mélange français - anglais avec ma fille dans la rue, ne le réalisant que lorsqu’un passant me regardait le sourcil levé (rire)…Vous avez renoué avec …Faire mes courses à vélo, sur les marchés le panier à la main.Et la famille bien sûr, toute la famille même éloignée!En quelques mots, vos astuces et conseils pour réussir un nouveau départ après DubaiSi vous revenez en France après de longues années d’absence, comme nous, envisagez l’expérience comme une véritable expatriation. C’est le seul moyen d’éviter les frustrations et cela permet de ne pas avoir de regrets. Finalement, la vie s’ouvre à vous où que vous soyez si vous y allez avec curiosité et ouverture d’esprit.
Un thème qui nous concerne toutes  et en particulier celles qui démarrent  ou s’interrogent sur une première expatriation... Delphine Joelson Marteau,   expatriée depuis 14 années, a alterné activités professionnelles et période de 'pause' entre Chine, Japon, Espagne, Allemagne et Emirats Arabes Unis.  Elle vient tout juste  de publier un ouvrage intitulé  l’ Expatriation au féminin aux Editions l’Harmattan. Parce que s’expatrier n‘est pas anodin, parce qu'au delà des rêves et des promesses, il faut reconstruire et s’adapter, le thème de l’expatriation au féminin mérite amplement une attention toute particulière. Difficultés inhérentes au changement de statut, bouleversement de l’équilibre familial, enfants, travail, projets , écoles... En passant en revue les questions essentielles liées à l’expatriation des femmes, ce livre propose de nombreuses pistes pour optimiser cette période et en éviter certains pièges. L’Expatriation au féminin ne se veut pas un simple guide  mais plus un ouvrage qui s’adresse en priorité aux femmes vivant à l’étranger et à toutes celles qui préparent une expatriation ou s’interrogent sur une possibilité d’expatriation. Il s’agit du premier ouvrage écrit en français sur ce thème . Nous vous le recommandons, à vous Mesdames, mais aussi aux hommes expatriés ou à ceux qui suivent  leur épouse,  curieux de comprendre et désireux de soutenir leur compagne pendant cette période plus ou moins longue. L’EXPATRIATION AU FEMININ  par Delphine Joelson Marteau aux Editions L’harmattan En vente à Dubai : Culture & Co (70 aed) Sur internet : Amazon.com et Fnac.com (13 euros) et aux Editions L’harmattan: http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=39699   L’EXPATRIATION AU FEMININ  par Delphine Joelson Marteau aux Editions L’harmattan     Le contenu       - Introduction Petite mise au point sur le terme d’expat’ Pourquoi ce livre ? 1. Un rêve pour certaines, un cauchemar pour d’autres 2. La préparation du départ, premier pas vers l’aventure 3. La recherche d’un logement, un enjeu déterminant 4. Le déménagement : essayez de simplifier au maximum 5. Le passage en appart’hôtel, période de transition 6. Le choix des écoles, question de priorités et de possibilités 7. La rentrée des classes, le grand jour 8. Les enfants aussi doivent s’adapter 9. Une identité bouleversée 10. Le couple mis à l’épreuve 11. La solidarité, une réalité à l’étranger 12. Les cours de langue, un vrai plus 13. Les associations, supports importants… à la carte 14. Une vie sociale à reconstruire 15. L’incontournable question de la santé 16. Avoir un bébé à l’étranger, une belle aventure 17. Ne pas travailler à l’étranger, un vrai choix ou une réalité subie 18. Une vie professionnelle à l’étranger, c’est possible 19. Les sorties, pour une expérience plus riche 20. Les voyages, retour aux sources ou évasion 21. Des communautés religieuses souvent très actives 22. Le départ, une étape importante qui se prépare 23. Le retour, un choc parfois brutal 24. Le choc des cultures… Conclusion
"La femme est la racine première, fondamentale de la nation où se greffe tout apport, d’où part aussi toute floraison…" Mariama Bâ ( 1929-1980 ) Rencontre d'une femme solaire. Un seul cœur, un seul soleil, trois continents. Coumba Formicula est née au Sénégal et vit à Dubaï depuis bientôt 8 ans. Elle est Africaine d'abord puis sénégalaise de souche et française de cœur. Coumba est issue de ce peuple Peul, peuple nomade depuis des siècles qui s'est sédentarisé un jour sur le continent d'Afrique de l'Ouest. De cette tradition nomadisante, elle a gardé la qualité avantageuse de pouvoir s'adapter partout."Je suis reliée à ces origines peul et sénégalaise et je les ai déposées à mon tour ici aux émirats à Dubaï. Si je lui apporte ma couleur, qui évoque le soleil, ma bonne humeur et mes traditions, ce pays me donne beaucoup aussi."Née dans le village de Pout, commune de la région de Thiès, elle a suivi ensuite les siens à Dakar.De sa famille nombreuse, la troisième d'une fratrie de 7 enfants, elle garde les partages, les échanges et le respect de son prochain. "Chez nous, personne ne restera pour compte et j'aime cette citation :  Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle *. Alors, ma porte restera toujours ouverte à tous ceux qui désirent passer. Jeunes ou moins jeunes, amis ou connaissances, ils sont tous ma famille." Où aime-t-elle vivre ?" Mon lieu de vie c'est là où je transmets, où je passe le flambeau de la tolérance, du respect de l'autre ".Cette grande communauté qu'est la famille à extension, elle la porte en elle, la développe, la passe comme un joyau d'une couronne à qui la regarde ou l’écoute. "C'est à nous, adultes de montrer l'exemple!" dit-elle !De ce partage, la transmission passe par le respect des traditions et de l'autre. L'autre devient un proche quelque soit son origine, il fait parti de sa vie. A Toulouse, ses amis nommaient sa maison "la Maison du Bon Dieu".  Alors on a envie d'y accourir pour déposer son cœur, ses stress, ses joies ou ses peines. A Dubaï, c'est la même histoire. Coumba est là, les bras grands ouverts...Elle vous attend.Femme d'Afrique, elle en est le rayon qui irradie d'un continent à l'autre. Le liant de deux cultures qui se mêlent à sa vie,  simplicité et plaisir, force et douceur, elle irradie de son dynamisme et de sa joie de vivre. Propos recueillis par Oriane KuntermannVoici quelques secrets de sa vie à Dubaï, sur lesquels cette femme discrète a accepté de lever un voile. Découvrez!...DM: je me lève le matin avec...Coumba : Mes enfants. Le réveil est prompt et organisé. Je prends mon café dans ma voiture pour arriver à la gymnastique à temps au Dubai Ladies Club sur la Jumeirah road  www.dubailadiesclub.com ou 04 349 9922 DM: Je déjeune entre amies …Coumba : (de temps en temps ) ... Chez Jones the Grocer avec mes amies sportives rencontrées au club. www.jonesthegrocer.com ou 04 346 68 86DM: Je ne sors jamais sans ... Coumba : mon Blackberry!DM: Ma tenue de sport et mes adresses mode incontournables ...Coumba : Je marche aux coups de cœurs mais j'aime tous les magasins de sport comme Go Sport au Mall of The Emirates ou Nike au Mercato mais souvent aussi à la boutique Sun and Sand après le Village Mall à Jumeirah 1.Pour le chic, je vais beaucoup au Wafi Mall ou MOE lorsque les bonnes marques sont …en soldes!Pour tous types d'événements, je porte la tenue traditionnelle: le Boubou, confectionné ici à Deira par mon couturier sénégalais Mamadou Sow + 971 050 28 31 780. La soie est achetée au souk de Deira ou à Bur Dubai.DM: ma déco astuces et adresses...Coumba : Mon mari et mes enfants en photos de chez Stu Williamson, sont mes plus belles déco!Sur la beach road. www.stuwilliamson.com et 04 348 85 27J'aime bien le magasin The One, éclectique, original, différent www.theone.comDM: ma coupe de cheveu...Coumba : Je parfume toujours mes cheveux avec de l'encens acheté au Sénégal, dans mon pays ou je les huile avec du White musc que je trouve dans les magasins de parfumerie au Mercato à l'étage. Darline qui prend aussi soin de mes cheveux. +971 050 69 83 452DM : un geste beauté...Coumba : Du sport tous les jours! Et fidèle pour mon visage au maquillage Bobby Brown au Dubai Mall et à Marina Mall.DM: mon sport...Coumba : Au Dubai Ladies Club, je pratique tous les sports tous les matins. J'essaye : combat ou body-attack, cycling ou body jump… J'adore la Zumba et la Sh'Bam…DM: ma musique...Coumba : J'adore tous les genres de musique qui me rappellent mon adolescence comme le Zouk et la Salsa.Groupe Kassav : www.youtube.com/watch?v=S_LbGx0PvbsZouk machine : www.youtube.com/watch?v=voY8iLWV1EAPhilippe Lavil et Jocelyne Beroard: www.youtube.com/watch?v=-valtePLiHkDM : ma recette de cuisine...Coumba : Je prépare pour ma famille ou mes amis le poulet YASSA : une spécialité sénégalaise au riz blanc et au poulet mariné aux citrons et aux oignons. www.delices-du-monde.fr/recettes-senegalaises/6,36/poulet-yassa.html.DM : ma passion...Coumba : Mes trois enfants, des jumeaux et une petite fille. Ils ont droit à toutes mes attentions et puis faire du sport lorsqu'ils sont à l'école. DM : dans mon jardin...Coumba : Je reçois mes amis du compound ou d'ailleurs sous ma véranda.Je regarde mes mails ou je lis. DM : une lecture...Coumba : Mon dernier livre " Une si longue lettre" de Mariama BA, " La grève des M'báttu*" d'Aminata Sow-FallEt pour mes enfants le soir: "La belle histoire de Leuk-le-Lièvre" de Leopold Sedar Senghor et Abdoulaye Sadji.DM: un quartier...Coumba : Jumeirah 3, c'est le mien je ne veux pas bouger. Il est pratique, proche de tout et surtout il est en pleine renaissance avec son nouveau Starbucks Coffee à Jumeirah 3, ou le Tim Horton et le Pantry Café d'Al Wasl square à Safa qui viennent d'ouvrir. Génial pour les petits déjeuners avec les enfants.DM: une plage...Pour moi très peu mais pour les enfants, nous allons à la plage du kite surf à Umm Suqueim ou le plus souvent le week-end au Beach Park pour les BBQ.DM : un refuge...Coumba : Chez moi !DM: une manie , une obsession…Son mari : "La propreté". Coumba : "un peu, pas trop, le juste milieu!"DM: un regret...Coumba : Rien! Rien ne me dérange ici! Je suis heureuse dans ce pays. Sauf une petite chose, oui… marcher dans les rues à pieds et aller chercher sa baguette de pain. Mais maintenant, il y a le Starbucks en face de Jumeirah Girls school, c'est presque une vie de quartier...DM: mon dernier mauvais goût pour...Coumba : Une paire de chaussures qui fait trop BCBG! (rires)DM: un drink...Coumba : De l'eau plate de toutes les marques! Arwa, Masafi, Al Ain, Evian…DM: une gourmandise...Coumba : Le chocolat noir et le Fondant au chocolat de la French Bakery. frenchbakery.ae, 04343 6444DM: mon école...Coumba : Celle de la vie : ouverture d'esprit, tolérance. D'être africaine sénégalaise et française m'a ouvert au reste du monde et je porte une idée du partage.DM: une rencontre...Coumba : La seule, celle avec mon mari à Dakar ...DM: je sors (tous) les soirs au...Coumba : El Malecon le bar cubain au Dubai Marine à Jumeirah 1 au dessus du ShoSho pour danser la Salsa!!www.dxbmarine.com, El Malecon  04 346 11 11DM: ce qui me manque...Coumba : Rien, je suis heureuse sur mon lieu de vie. Ici et là, partout où je transmets, je passe, je donne.DM: avant Dubai, je ne faisais pas...Coumba : Les devoirs avec les enfants!DM: un secret pour être heureuse à Dubai...Coumba : Il faut accepter l'autre et prendre le meilleur de lui-même. Ici, il y a 145 nationalités qui se partagent ce bout de terre alors..."partageons!"* citation d'Amadou-Hampâthé BA. Écrivain et ethnologue malien (1901-1991), a fait découvrir les traditions du peuple Peul et des traditions orales de l'Afrique de l'Ouest.*M'báttu : écuelle pour manger ou mendierPour en savoir plus sur le Sénégal, RDV à l’Alliance Française ! Vous y trouverez de quoi lire, et voir : lien ici. Mais aussi à lire :" L'étrange  destin de Wangrin ", Grand prix littéraire de l'Afrique Noire 1974  ou " Amkoullel, l'enfant Peul"" La Belle Histoire de Leuk-le Lièvre" Conte initiatique populaire d'une grande poésie écrit à deux mains par Leopold Sedar Senghor et Abdoulaye Sadji, deux grandes figures Sénégalaises. Un classique du livre de la jeunesse africaine pour les cours élémentaires des écoles …Leuk-le-Lièvre combat son pire ennemi bête et méchant Bouki-l'hyène. Une vie du bestiaire de la savane dûment remplie d'aventures." La grève des báttu" d'Aminata  Sow Fall, romancière et femme de lettres sénégalaise. Roman sur les conditions de vie des mendiants en Afrique chassés de la capitale par les gouvernants." Une si longue lettre " de Mariam Bâ, écrivain littéraire, mère de neuf enfants . La vie de femme sénégalaise à travers les yeux de l'une d'entre elles.A découvrir :Lectures et films sur cet immense continent qu'est l'Afrique à travers des histoires : par la Médiathèque de l'Alliance Française  à Oud Metha www.afdubai.org/libraryPour visiter ce pays : Ambassade du Sénégal au Abu Dhabi, garden city ZHI villa n.1. Khalioiya 02 633 69 29Visas non nécessaire pour les ressortissants français .www.routard.com/guide/code_dest/senegal.htm
Micro-trottoir Dubai Madame.com : Conjuguons notre micro-trottoir au masculin !Pour vous donner envie de marcher dans leurs pas à Dubaï que vous soyez nouveaux dans la ville ou que vous aimiez le renouveau comme nous à la rédaction…Laissez-vous inspirer par nos rencontres : bonne humeur, chic et  carnet d’adresses !Galerie de portraits "Made in Dubaï"...Ces personnes vous ressemblent ou pour toutes leurs différences inspirez-vous…Bistro DominoReda Zerrouk : « Food & Beverage Manager » au Novotel/Ibis Deira city centre…Dans les pas de Reda…Une enquête réalisée par Maude Verliac DM : Je me lève le matin avec…Reda : avec mon Seven Days et mon jus de pamplemousse Carrefour Market à côté de chez moi, Al Ghazal Mall au début d'Al Wasl Road à Jumeirah 1.DM : Je dej. entre amis…Reda : Pas le temps, je déjeune au bureau mais c'est plutôt sympa (rire) : au Bistro Domino du Novotel/Ibis Deira City Centre… Pour l'esprit Parisien qui se dégage du lieu et la qualité du service. (À la rédaction, nous, on a aimé la déco en noir et blanc et le jeu de damier au sol ! Ndrl)DM : Je ne sors jamais sans…Reda : Je ne sors jamais préférant recevoir mais, si je sors c'est toujours en  famille !DM : Je lis…Reda : Le week-end.Mon coup de cœur : "Ce que le jour doit à la nuit" de Yasmina Khadra.DM : Ma tenue de mode et mes adresses incontournables !Reda : Jean, tee-shirt et Havaianas le week-end. Par obligation le costume cravate en semaine.Ma couleur : le noir.Ma marque : Paul Smith.DM : Ma déco astuce et adresses…Benoit RondartReda : Ma déco, des tableaux !Ceux de l'artiste peintre Bénédicte Leymonerie. Bénédicte Leymonerie est mon Emmanuelle Béart de Dubai. Sa prochaine expo : Bénédicte Leymonerie « DES NUDÈES » Sofa Studio Al Quoz du 20 mai au 20 juin.Un autre artiste, mon ami Benoit Rondart, exposition du 13 au 30 juin au Radisson Royal Hôtel Dubaï . Je le vois à travers ses peintures et c'est une personne exceptionnelle.Pour changer ma déco, je change coussins et rideaux à petits prix chez Azores à Satwa depuis 10 ans. Azores furniture : Sh. Ahmed building, Opposite Lal's Super Market, Satwa, DubaiDM : Mon barbier ?Reda : Mon barbier silencieux à Karama. Nous avons échangé 3 mots en 14 ans , 10 aed et un café.DM : Un geste beauté ?Reda : Un savon noir de Kabylie que l'on me rapporte d'Algérie, super naturel et fait maison…Ma marque beauté : Hair Dreams, une marque allemande distribuée ici dans de nombreux salons de coiffure.DM : Mon sport ?Reda, au milieuReda : la marche ! Le soir et le week-end avec des amis, différents circuits mais à chaque fois l'arrivée est sur la plage pour ramasser en cœur les bouteilles et sacs en plastique, les canettes…Si vous êtes intéressés par cette marche du dimanche en fait le vendredi (rire), marche "santé" contact : Reda IBIS Dubai Deira City Centre FB DM : Ma musique ?Reda : Brassens en marchant et Cesária Évora en voiture.DM : Ma passion…Reda : plusieurs ! Le Golf avec Cyril Rozes, la cuisine avec Nadira chez Top Chef et à la maison... DM : Un quartier.Reda : La Beach Road à Jumeirah 1, mon ami Gérard l'incontournable café !Les brochettes de poulet, de chez Chicken Tikka de l'autre côté sur le petit parking avant le Village Mall. Un boui-boui propre et l'emblème de Dubai.DM : Une plage ?Reda : En face du Mercato, celle qu'on appelle entre nous la "French Beach", chut… C'est un secret…DM : Un refuge…Reda : La pêche sur le bateau de mon ami Samir !DM : Une manie, une obsession ??Reda : Le jardinage. Je guide mon jardinier (rire)…DM : Un regret…Reda : Ne pas avoir ma famille auprès de moi… Difficile à gérer dans les bons moments à partager et l'horreur dans les mauvais.DM : Mon denier mauvais goût pour ?Reda : Un pantalon de golf bleu Klein réalisé à Satwa, me suis raté sur le choix du tissu !DM : Un drink !Reda : Lassy Mangue à Karama chez Goldland, un restaurant de cuisine du sud de l'Inde.DM : Une gourmandise d’ici !Reda : "Crispy Cream", les donuts des pompes à essence… qui me font marcher deux fois plus (rire)...DM : Une rencontre ?Lors d'une soirée dans un grand hôtel à Dubai, j’ai rencontré un de mes auteurs préfères : Paulo Coelho. Et, nous avons conversé un bon moment ensemble, un mec super !DM : Vos amis disent de vous...Reda : Un emmerdeur dur en amitié ! Mais ils savent qu'on peut m'appeler à n'importe quelle heure du jour et de la nuit…Ils disent aussi que je marche tout le temps!DM : Nespresso, une couleur ?Reda : un fort, le violet !DM : Un week-end pour s’échapper !Reda : La chasse aux crabes à Barracuda Beach Resort, Umm Al Quwain, au club et ses chalets ou au Sandy Beach de Fujairah.DM : Je sors tous les soirs au…Reda : au Medley, le restaurant de l'hôtel Pullman Deira City centre. Jeudi soir pour sa soirée fruits de mer ou vendredi pour le brunch, le cadre contemporain et design vient d'être rénové !DM : Ça me manque…Reda : Ma mère… La Fnac, le théâtre, les petits bistrots parisiens…DM : Avant Dubai je ne faisais pas…Reda : Je ne faisais pas attention aux autres, on se ressemblait tous !DM : Un secret pour être heureux à Dubaï ?!Reda : Aimer la différence  et respecter les us et coutumes du pays !DM :  Si Dubai était une célébrité ?Reda : Sheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane …  Le Sage des Arabes , c'est mon héros !Lire les autres « une journée avec ...» :Isabelle Giresse Rana Grassi Yonca Tokbas Axelle  Victoria  Jad Matta Alexandra et Flore Eléonore de Bizemont Bénédicte Leymonerie
Lunettes Ray-Ban, chapeau Accessorize, sautoir Lanvin, tee-shirt Rodeo Drive, pantalon Zara Woman et sandales Prada.Anh a de l'allure, se tient droite dans des vêtements aux coupes parfaites et n'a pas oublié de se jouer des accessoires pour glisser de la vie dans ses tenues !"Page Shopping réalisée par Maude Verliac, Avril 2013 .Page Shopping de haut en bas : Anh aime les collections classique-chic des grandes marques. Anh a de l'allure et se tient droite dans des vêtements aux coupes sobres mais n'a pas oublié de se jouer des accessoires : sacs et foulards pour glisser du mouvement dans ses tenues !Ses couleurs, pour une brune "en deux notes" : le rouge franc et le bleu Klein !1. Ballerines Fendi col. bleu 1620 aed chez Fendi (MOE*) Mall of the Emirates. Lunettes "aviator" 1000 aed environ Ray-Ban au MOE.Plus de pages blanches avec le "carnet de note" de la marque numa, les pages sont grisées d'un dessin et la couverture en cuir 150 aed. Infos numa : emailProtector.addCloakedMailto("ep_211566a9", 1); et chez O'derose 999 al Wasl road.Étole "Leopard" 2500 aed chez Fendi Dubai Mall. Tee-shirt 500 aed environ chez Rodeo Drive. Points de vente : http://www.rodeodrive-uae.comCrème de jour Chanel 300 aed, savon et parfum Bulgari 300 aed chez Faces MOE. Bracelet en argent chaîne d'Ancre 5000 aed environ chez Hermes à Dubai Mall.2.  Cardigan 5000 aed environ chez Louis Vuitton à Dubai Mall.Jupe plissée 600 aed chez Ralph Lauren Jeans au MOE.Ceinture de la marque numa à partir de 250 aed. Infos Numa : emailProtector.addCloakedMailto("ep_a40d6700", 1); et d'autres accessoires Numa à découvrir chez O'derose 999 al Wasl road Umm suqueim Tel. 043487990.Huile de massage L'Occitane 75 aed et crème au thé vert 75 aed L'Occitane MOE et DM.Gloss Dior 150 aed chez Faces MOE et DM.3. "Classique "incontournable  : le sac Villa Borghese 11,120 aed  Fendi Châle Louis Vuitton 2500 aed  DMBougie 250 aed chez l'Artisan Parfumeur DMMacarons La Durée  à Dubai MallTrompe l'œil, 150 aed environ aux Galeries Lafayette de Dubai Mall.Déco de la page "en marge" : une guirlande de fausses fleurs 10 aed à Satwa.*Les prix de vente des produits de la page shopping sont donnés à titre indicatifs et les produits disponibles dans la limite des stocks des points de vente.
Entretien avec l’équipe de conseillers Equance sur ce sujet très répandu, surtout aux Émirats Arabes Unis, où l’on comprend qu’avant de se passer la bague au doigt, mieux vaut signer un contrat de mariage. Ceci afin de choisir la loi qui s’appliquera à son régime matrimonial.Le nombre d’unions entre ressortissants de pays différents s’accroît d’année en année. Le régime matrimonial de ces mariages mixtes est régi par des règles différentes, selon que le mariage a été célébré avant 1992 ou après, mais aussi selon qu’il existe ou pas un contrat de mariage.Les mariés d’aujourd’hui qui ne signent pas de contrat peuvent voir leur régime matrimonial soumis à la Loi de l’État de leur résidence habituelle. En cas de contrat signé, en revanche, le choix leur incombe et les mariés évitent ainsi de subir des situations non voulues le cas échéant.C’est il y a 20 ans, en octobre 1992, que les règles ont  évolué, avec l’entrée en vigueur de la Convention de La Haye de 1978. Avant 1992 -les mariages d’aujourd’hui conclus avant cette date sont concernés-, lorsque le mariage n’avait donné lieu à aucune signature de contrat, le régime matrimonial applicable était celui du premier domicile des époux, selon la loi de la « permanence du rattachement ». Impossible ensuite d’y échapper. Par exemple, si des époux (monsieur libanais et madame française) avaient, immédiatement après leur mariage, habité sur le sol libanais, mais étaient ensuite venus s’installer en France, c’est le régime matrimonial de la loi libanaise qui s’appliquait durant toute la vie du mariage et ce, même si le couple avaient finalement vécu toute leur vie dans l’hexagone. En revanche, s’ils avaient, à l’époque, signé un contrat de mariage, ils auraient choisi le régime matrimonial applicable ; Celui-ci pouvant donc être le régime français, même si le mariage avait été célébré au Liban.La convention de La Haye a changé la donne pour les mariages conclus après 1992. Ainsi, les unions actuelles sont soumises à une nouvelle règlementation, dans certains cas :Si aucun contrat de mariage n’est signé, le régime matrimonial est soumis à la loi de l’État de la résidence habituelle - et non plus à celle de l’État dans lequel les époux ont vécu, juste après leur union - dans trois cas de figure :  1.    A partir du moment où l’État dans lequel ils fixent leur résidence habituelle est aussi celui de leur nationalité commune (double nationalité ou changement de nationalité ayant été effectué) ;2.    S’ils ont vécu dans cet État dans lequel ils fixent leur résidence habituelle, pendant plus de 10 ans ;3.    Lorsqu’ils fixent leur résidence habituelle dans un seul et même État alors qu’auparavant ils étaient soumis à la loi de l’État dont ils possédaient tous deux la nationalité, en raison de l’absence, au moment du mariage, de résidence dans un même État.Là encore, si un contrat de mariage est signé, le couple peut choisir le régime matrimonial qui lui sera applicable.« Signer un contrat de mariage est, dans tous les cas, préférable, conseille, dans ces conditions, Olivier Grenon-Andrieu, Président d’Equance. En effet, on le voit, sans contrat, la « première résidence habituelle des époux » déterminera, dans certains cas, la loi applicable. Un juge pourra, par exemple, estimer qu'un couple s'étant expatrié plus d’un an en Écosse ou aux Émirats Arabes Unis, après son mariage, est marié sous le régime appliqué par défaut dans ces pays. La conséquence est que, dans ces deux pays, par exemple, c’est le régime de la séparation de biens  qui est la norme ; Ce que les époux ne souhaitaient pas forcément…Autre règle à intégrer car pouvant avoir une incidence importante sur le régime matrimonial : après dix ans passés dans un nouveau pays, les époux changent automatiquement de régime pour celui de ce domicile : c’est la « Mutabilité Automatique du régime Matrimonial ». Imaginons un couple qui part s’installer au Brésil, au Japon, ou au Venezuela. La prudence est de mise car un changement de régime ultérieur au départ, risque de ne pas être reconnu en cas de divorce ou de décès si les époux y résident encore (dans ces pays, en effet, un régime matrimonial est immuable)…La conclusion qu’il faut tirer de ce dispositif pour des couples mixtes qui souhaitent protéger le conjoint survivant, est qu’en cas de mariage en France sans contrat et d’établissement immédiat à l’étranger (établissement stable = environ 18 mois) à une date postérieure au 1er septembre 1992, le conjoint survivant comme les enfants du couple pourraient ne pas être protégés face à l’action d’autres ayants-droit car la notion d’héritiers réservataires n’est pas reconnue partout. La signature d'un contrat de mariage est donc fortement conseillée pour éviter toute surprise lors d'un divorce ou d’un décès. »Si le mariage est célébré à l’étranger : formalités particulières pour les contrats de mariageLorsque l’on se marie à l’étranger, il est nécessaire, lors de la transcription de l’acte de mariage au Consulat de France, d’indiquer qu’un contrat a été établi afin qu’il en soit fait mention en marge de cette transcription. L’existence du contrat de mariage sera également mentionnée sur le livret de famille remis aux intéressés. La mention apposée précisera uniquement la date du contrat et le nom et lieu de résidence du notaire rédacteur, mais aucune précision sur le régime matrimonial choisi ne sera apportée.A propos d'Equance :Equance est une société de Conseil en Gestion Privée proposant des prestations allant du conseil en gestion de patrimoine, au suivi fiscal  et à la mise en œuvre de solutions pour le compte de résidents et non-résidents français. La société s’appuie sur un réseau indépendant de consultants en gestion de patrimoine répartis sur le territoire français et dans plus de 40 pays. Forte des 20 ans d’expérience de ses associés, la société s’est imposée parmi les leaders dans les prestations de Conseil en Gestion Privée des Français de l’étranger et comme un acteur alternatif significatif sur le marché national. Société par Actions Simplifiée au capital de 100 000 Euros, indépendante, Equance est dirigée par Olivier Grenon-Andrieu, Président, et Didier Bujon, Directeur Général. Et aux Émirats la branche Equance est représentée par Laurence et Laurent Peney .www.equance.comLaurent Peney - Laurence PeneyContacter le Bureau Emirats Arabes Unis :Po box 16023Ras Al Khaimah Free Trade Zone UAE                    Laurence Peney, Manager emailProtector.addCloakedMailto("ep_42f19813", 1);       06/05 - Conférence à Dubaï (Emirats Arabes Unis) :Le 6 mai à 9h, Olivier Grenon-Andrieu, Président d’Equance présentera, avec Laurent et Laurence Peney, Managers Equance à Dubaï, la conférence sur le thème : « Les aspects patrimoniaux de la protection du conjoint dans un contexte international ».Adresse de la conférence: HOTEL AL MUROOJ ROTANA, Al Safa St. off Sheikh Zayed Rd, Dubai                                                        
Pour vous donner envie de marcher dans leurs pas à Dubaï que vous soyez nouvelles dans la ville ou que vous aimiez le renouveau comme nous à la rédaction…Laissons-nous guider par ces femmes que nous avons rencontrées, leur bonne humeur, leur chic et leur carnet d’adresses.Galerie de portraits "Made in Dubaï" !Ces femmes vous ressemblent ou pour toutes leurs différences, inspirez-vous…Dans la ville, ses habitudes : du premier geste le matin tôt, de l'école de ses enfants à son quartier. Ses choix, ses passions, un week-end, ses gourmandises, déjeuner avec une amie et aimer sortir le soir… Sa mode et son geste beauté ! Mais aussi, ce qui lui manque, son refuge et son secret du bonheur à Dubai…Dans les pas de Bénédicte…Une enquête réalisée par Maude Verliac Bénédicte Leymonerie El Sadek – PeintreDM : Je me lève le matin avec…Mon café Vivalto Lungo de chez Nespresso. Livraison à domicile ou quelquefois je fais chercher mes capsules à Dubai Mall et en profite pour déguster la nouveauté du moment. Mon Mac pour consulter mes mails et Facebook pour ne pas oublier les anniversaires.DM : Je dej. entre amies… Shakespeare & Co au Jumeirah Village, le Pavillon Down Town, Lemongrass au Lamzy Plaza, More Café de Dubai Mall...DM : Je ne sors jamais sans…Sans mes lunettes de soleil Ray Ban Grand Optical ou Celine Harvey Nichols M.A.ODM : Je lis… Inside out et Ideat pour la déco, Aquarius pour nous les femmes, Time out Dubai pour les sorties et bien sûr pour les amateurs d'Art  Canvas magasine.DM : Ma tenue de mode et mes adresses incontournablesLe plus fonctionnel possible car je suis souvent dans mon atelier et si je sors, Pantalons Massimo Dutti, Jeans Levis, chemisiers ou teeshirts  Zadig, comptoir des cotonniers (Galeries Lafayette). Le soir , robes que je trouve au Village Mall ou Paul Ka, Dubai Mall, tuniques du souk aux tissus de Deira.Outlet Mall ( Al Ain Road),  Chloé et Céline.DM : Ma déco astuce et adresses… Pas d'idées préconçues, Satwa , Karama, Ajman, Pinky à Sharjah. Les souks, les malls, les zones industrielles ; al Quoz;  Dragon Mart, Global village, voire Dubizzle. com peu importe... Je fouille, je fouine, je rentre partout. Quel bonheur quand je trouve l'objet tant désiré, généralement à un prix bien raisonnable!!! Oui, l'objet celui que je mettrais brut dans l'endroit de ma maison où il sera mis en valeur ou bien que je relookerai en le peignant, en changeant certaines parties pour quelquefois lui donner une autre fonction, une autre vie. Bien sûr il y a les incontournables, The One, Marina, Zara Home, Objekts of Design, Objects & Elements Al Quoz, Armani, O de rose).Un bouquet de fleur à la maison, plus besoin de désodorisant:  fleuriste de l’Union Coop  Safa Park ou Lili blanc au Park & Shop.Voir notre reportage consacré à la maison de Bénédicte http://www.dubaimadame.com/cuisine-et-deco/art-de-vivre/1590-reportage-maisonDM : Ma coupe de cheveux ?Dubai Marine, IshamDM : Un geste beauté ?Huile bio detox  de Tesserand au Park and ShopDM : Mon sport ?Yoga avec Alpana, Umm Suqueim 1DM : Ma musique ?Jazz sur Fip téléchargé sur mon i-phone et Geoffroy Oryema....DM : Ma passion…La peinture.Dernière expo : au Radisson Blu en Mars 2012DM : Mon jardin…Bambous, roses du désert, frangipaniers sans oublier menthe et basilic.DM : Un quartier.Jumeirah 1près du Zoo, en face de la mer, Satwa, Down Town Dubai et DIFC.DM : Une plage ? Plage des Kite Surfers d’Umm Suqeim 1DM : Un refuge… Gérard au Magrudy Center. Premier café où je suis allée à Dubai avec mes premières amies. Un havre de paix en terrasse le matin de bonne heure; les croissants sont excellents. À noter les galettes des rois pur beurre garanti et vraie frangipane. Miam!!!DM : Une manie, une obsession ??Ma maison rangée au contraire de mon atelier.DM : Un regret…Ne pas avoir pris de cours de danse orientale et ne pas pratiquer la langue arabe…DM : Mon dernier mauvais goût pour ? …Une paire de talons chez Vera Moda Mall of the Emirates.DM : Un drink !Turkish coffee et café blanc chez Wafi Gourmet.DM : Une gourmandise d’ici !Salé, Manakhish chez Mouktar Bakery à l'entrée de SharjahSucré, Knafee chez  Al BabaDM : Mon école ?Je ne peux me prononcer je n'en connais qu'uneDM : Une rencontre ?13 ans à Dubai.... Alors....Pas une mais des, pas une communauté mais des... bonheur, tolérance.J'ai rencontré des femmes extraordinaires certaines sont devenues les sœurs que je n'ai jamais euesDM : Un week-end pour s’échapper !Chedi Muscat en amoureuxDM : Je sors tous les soirs au....On sort prendre un verre…Les dîners 6-8 personnes, souvent à la maison DM : Ça me manque…Marcher dans les rues et faire du lèche-vitrines. Les musées, les boites de jazz, les cafés en terrasse emmitouflée dans un manteau avec des bottes aux pieds…DM : Avant Dubai je ne faisais pas…Je faisais ni pédicure ni manucure, je ne faisais pas de massage Thaï, je n'avais pas une femme de ménage. Je mettais l'essence dans la voiture et remplissais en cadence mes sacs de courses au supermarché. Je ne me faisais pas livrer Je ne parlais pas arabe......DM : Un secret pour être heureuse à Dubaï ? Ouverture, tolérance, respect et bonne humeur. Être active intellectuellement et physiquement.Lire les autres « une journée avec elle » :Isabelle Giresse Rana Grassi Yonca Tokbas Axelle Victoria  Jad Matta Alexandra et Flore Eléonore de Bizemont
Pour vous donner envie de marcher dans leurs pas à Dubaï que vous soyez nouvelles dans la ville ou que vous aimiez le renouveau comme nous à la rédaction…Laissons-nous guider par ces femmes que nous avons rencontrées, leur bonne humeur, leur chic et leur carnet d’adresses.Galerie de portraits "Made in Dubaï" !Ces femmes vous ressemblent ou pour toutes leurs différences, inspirez-vous…Dans la ville, ses habitudes : du premier geste le matin tôt, de l'école de ses enfants à son quartier. Ses choix, ses passions, un week-end, ses gourmandises, déjeuner avec une amie et aimer sortir le soir… Sa mode et son geste beauté ! Mais aussi, ce qui lui manque, son refuge et son secret du bonheur à Dubai…Dans les pas d’Eléonore...Une enquête réalisée par Maude VerliacEléonore de BizemontProfesseur de Yoga et Calligraphe.DM : Je me lève le matin avec…Un cocktail de jus de fruits frais pressés et bu dans la minute après préparation : pomme, orange, fruit de la  passion, céleri, carotte, gingembre.DM : Je déj. entre amies…Chez Jones… Concept australien, Good Food Awards 2011.Jones the Grocer (service road Sheikh Zayed al Manara)DM : Je ne sors jamais sans…Mon thermos de thé Chai avec une cuillère de lait de chèvre en poudre acheté à l'Organic Market au Greens. Aussi une crème organique pour les mains de chez Lush au Deira City Mall.DM : Je lis…Une série dingue en ce moment qui s'appelle "Highlander" de Diana Galbadon (J'en suis au tome 7). À rajouter le must du 7 days ou Gulf avec le petit déjeuner, je feuillette le Ahlan (et oui.. pour voir si tout le monde va bien), je me marre avec les commentaires fashion de Grazia, je regarde les news sur BFMTV.DM : Ma tenue de mode et mes adresses incontournables !Je vais à l'Outlet de Sun and Sand Sports derrière le Gold souk sur la Sheikh Zayed road pour tous les habits Abercrombie ( Des sweats supers doux pour l'hiver).Sun and Sand Sports Factory Outlet à Al Quoz 3, www.sunandsandsports.comDM : Ma déco astuce et adresses…Cash Converters pour des petits accessoires déco marrants. Ou pour changer mon canapé!!! Idéal pour changer un look sans effort : avec l'option "consignement" on peut vendre ses meubles, et tout de suite retrouver quelque chose pour la même valeur.  www.cashconverters.aeDM : Ma coupe de cheveux ?Je vais chez Sasha à côté du Spinneys d'Al Wasl. C'est rapide et pas cher !DM : Un geste beauté ?Mon incontournable mascara Lancôme hypnose drama.DM : Mon sport ?Les cours de Hatha yoga, de Ashtanga ou Vinyasa Flow que je donne à Exhale ( JBR à la Marina) ou au Zen Yoga (A media city, ou Town Center sur la beach road). La plongée en Oman, la natation au fitness club de Emirates Hill, la piscine est super agréable, ambiance hôtel et il n'y a jamais personne !DM : Ma musique ?Coast Radio 103.2, la musique de ma génération, j’ai lu l'interview d'Isabelle . (Carrément!). Il y a vraiment des concerts dingues entre Dubai et Abu Dhabi... C'est un bonheur. Il y a plein de spectacles dans l'année pour les petits à Madinat Jumeirah... Des grands classiques comme : Oliver!… Des comédies musicales ou des spectacles de danse au Fridge (Al Quoz) www.thefridgedubai.comDM : Ma passion…La diversité ! Beaucoup de sports, j'adore! Cela va du yoga à la plongée, aux balades à vélo, dans le désert, à l'escalade (au Mall "Time square" : www.adventurehq.ae).Lire : Je m'installe à chez Kinokuniya (book store à Dubai Mall et le Kino's café !) j'y passerai des heures.J'aime peindre des portraits de chiens pour des amis...DM : Dans mon jardin...Le basilique, la menthe, les tomates!!! Tout cela pousse très bien.À voir ce que vont donner les laitues cet hiver!DM : Un quartier.Satwa - il y a tout !DM : Une plage ?Kite Surf la plage d'Umm Suqeim : il y a des douches, et une aire de jeu pour les enfants… En plus du soap football.DM : Un refuge…Ma terrasse sans bruit avec vue sur mon jardin !DM : Une manie, une obsession ??Se faire les ongles à Dubai… Le bonheur ! Et, tous les vouchers de réduction pour des petits quarts d'heure beauté ! ( Massage à gogo etc...)DM : Un regret…Ne pas avoir pris de cours d’arabe…DM : Mon dernier mauvais goût pour ? …Les bottes en vinyl blanc achetées pour une fête 60s - dans la boutique de déguisements du Beach Mall sur Beach Jumeirah rd.DM : Un drink !Le lime mint de Spinneys fait frais!DM : Une gourmandise d’ici !Un macaron au beurre salé de chez La Durée à Dubai mall.. Le Black cod de chez Okku (Monarch Hotel www.themonarchdubai.com) - bon d'accord… Ce n'est pas vraiment "d'ici"!!! (rire)DM : Mon école ?DAA pour l'abstention de devoir le week end ! Le vrai break !DM : Une rencontre ?Un couple qui vit ici depuis plus de 24 ans....DM : Un week-end pour s’échapper !Le désert de Liwa, ou en Oman. Des multiples vouchers supers sympas online pour aller à la découverte des hôtels des EAU...DM : Je sors tous les soirs au…Si je pouvais essayer chaque soir un bar ou un restau d'hôtel différent, je suis sure que cela me prendrait au moins quelques mois!!! Il y a un choix impressionnant !!! Mais c'est vrai que dans la communauté française, on a tendance à s'inviter les uns chez les autres et c'est tout aussi agréable et détendu !DM : Ça me manque…Ma famille. un bon restau chinois.DM : Avant Dubai je ne faisais pas…Je n'allais pas faire un saut à la plage après l'école !!!DM : Un secret pour être heureuse à Dubaï ?!Bien choisir surtout... sa maid !!! Lire les autres « une journée avec elle » :Isabelle Giresse Rana Grassi Yonca Tokbas Axelle Victoria  Jad Matta Alexandra et Flore
  1. Les + lus
  2. Les + récents