Sommes-nous accros aux objets high-tech ? Pouvons-nous envisager, ne serait-ce qu’une nano seconde de sortir sans un objet connecté ? Connaissez-vous une personne de moins de 80 ans qui ne possède pas un smartphone ? Honnêtement, on la regarderait comme si elle sortait les fesses à l’air ! Ne pas être connecté aujourd’hui, c’est comme ne pas avoir de yaourtière ou de col pelle à tarte dans les années 70 ☺…Insensé !   Il semblerait que nous consultions notre téléphone en moyenne 221 fois par jour ! C’est à se demander ce qu’on foutait avant ?! Quasi tous nos choix sont insufflés via le net au travers du tél, ordi ou tablette : Où partir en vacances ? Où sortir ? Comment s’y rendre ? Une appli pour tout : faire du sport, trouver un mec, cuisiner un plat, le perdre (le mec et le plat !)…   On peut et on veut tout savoir sur tout et tout le monde…Alors on twitte, on poste, on whatsapp, on instagram…On veut voir et être vu… Avant notre premier réflexe au resto était de manger … maintenant il est de photographier.  Avant quand on croisait Corinne, on l’embrassait, maintenant on fait un selfie pour le poster !  On ne dit plus « bonjour », mais « est ce qu’il y a du wifi » ?  Le moment que l’on vit est moins important que ce que l’on en fera. Si bien que je ne serais pas surprise qu’à force de voir ce qui rentre dans les estomacs des gens…on voit bientôt ce qui en sort !    Cela permet aussi de magnifier sa propre vie. Ce cher Andy Warhol l’avait prédit en 1968 « À l’avenir, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité. » Mon p’tit père tu étais un peu « just », on veut plus que ça ! Tout le monde veut montrer sa vie sous le meilleur prisme. On veut toutes se la jouer comme V.Beckham et se faire passer pour une it-girl ! Enfin on tente…car attention à la réalité, on a vite une vie de merde (VDM pour les initiés) si on n’a pas des milliers de followers et qu’on dort plus de deux nuit dans le même pays (ce qui vous le concèderez reste encore l’apanage d’une poignée ) Attention aussi à la confrontation avec la « real life » ! Parce que tôt ou tard vous la croiserez la vieille copine dont vous connaissez sur le bout des doigts les 10 dernières années via les réseaux sociaux…mais bizarrement elle ne pourra pas se balader avec le filtre Instagram « Juno » , il faudra se rendre à l’évidence, elle est quand même bien tapée notre Caro !!!   Et tous ces « digital natifs » qui nous font passer pour des dinosaures… ma fille de 9 ans m’a regardé d’un air ahuri quand je lui ai dit que Mamie lui avait envoyé une carte (j’avais déjà ressenti cette humiliation dans les yeux d’une vendeuse de 20 ans quand je lui avais demandé si elle avait des Mako moulages !) Et mon fils qui veut changer de chaîne de tv en faisant glisser l’image de l’écran avec son doigt ! ( ben non mon petit chat, on a encore une TELECOMMANDE, un boîtier !)   Alors, je ne crois pas m’avancer lorsque je dis que OUI nous sommes addicts, complètement dépendants de ces supports, des nymphos de la techno…A peine un avion posé qu’on rallume nos smartphones pour voir ce qu’on a loupé…Si par malheur, tu vas dans un endroit qui n’a pas de wifi, tu es d’une humeur… à faire passer Joey Star pour un agneau de deux heures !    A quand la greffe ? Qui n’a jamais vu défiler sa vie en déballant de façon hystérique l’intégralité de son sac à main, suant et frisant le malaise vagal à la seule idée d’avoir perdu, de sa vie entière, le contenu ?!   Ouiiiii….Nous sommes prêtes à tout :  - remonter 5 étages à pieds si on l’a oublié (en moins de temps qu’il n’en faut à Usain Bolt pour courir le 100 mètres)  - se mettre en danger ( un accident de voiture sur dix dû à l’usage du tél)  - avoir des prises surchargées ( on sacrifie la déco épurée, il faut bien les alimenter !)  - aller aux toilettes lors d’un dîner pour le consulter ( ça c’est pour celles qui veulent encore passer pour des «bien élevées»)    La connexion est notre troisième poumon… le couteau suisse de l’éducation (« Si tu ne ranges pas : pas de tablette ! », « En dessous de 16, tu peux te tordre pour avoir le iphone 6S ! »)… le booster de mari, accroché à sa montre connectée comme une moule à son rocher (« Tu sais mon amour…si on fait un peu de shopping aujourd’hui tu vas vite faire les 10 000 pas préconisés pour ta santé ! »)… le lien social chéri (« On se whatsapp dans l’après-midi ? »)… le post it du XXI ième siècle ( « Je t’envoie un SMS ! ») etc…   Finalement connecté or not connecté, là n’est pas la question… C’est comme choisir entre bougie et électricité, ça dépend de ta vision ;)     Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Paris à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubaï. Retrouvez les sur son blog : www.journalexpat.com  
Dubaimadame a eu l’immense privilège de pouvoir poser quelques questions à Pierre Gagnaire, chef triplement étoilé qu’on ne présente plus, alors qu’il était de passage dans son restaurant, Reflets, situé à l’hôtel Intercontinental de Festival City.      Reflets a ouvert ses portes en 2007. Qu’est-ce qui a motivé, au départ, votre envie d’ouvrir un restaurant à Dubaï ?  Comme tous les projets que l’on initie, c’est d’abord une rencontre… C’est toujours un General Manager qui représente une compagnie qui sait nous convaincre, avec qui on sent qu’il y a des valeurs communes et l’enthousiasme de créer un projet. Donc l’envie est toujours basée sur une relation, ce n’est pas une question d’argent mais de relations humaines.   Depuis vos débuts ici, avez-vous vu une évolution dans le marché de la restauration ?  L’évolution, elle est énorme. On est arrivés en pleine crise. Aujourd’hui, c’est sûrement encore un peu la crise mais il y a l’Exposition Universelle qui arrive. Il y a beaucoup d’hôtels, beaucoup de restaurants, et donc il y a une évolution extraordinaire au niveau des produits notamment, qui traduisent l’émergence d’un énorme marché de restauration.   En quoi la cuisine que vous proposez à Reflets est-elle différente de celle servie dans votre restaurant parisien ?  Est-elle vraiment différente, je n’en suis pas sûr. C’est une interprétation identique, avec d’autres produits, d’autres hommes. Mais je trouve qu’aujourd’hui, le restaurant a atteint une qualité assez incroyable grâce au talent des gens qui ont poussé l’équipe, à savoir le manager Kevin Prouvé et François-Xavier Simon qui est le chef de cuisine.    Avec l’émergence des cuisines venues du monde entier, pensez-vous que les étrangers soient toujours aussi friands de la « French cuisine » ?  Bonne question. Je réponds « oui » avec trois points de suspension… Au-delà de la cuisine française, j’ai l’impression que les gens recherchent des concepts, un peu de bruit, peut-être de la convivialité donc un peu de désordre. Ils recherchent des cuisines un peu plus standardisées. Donc il va rester de la place pour des très bons restaurants qui seront italiens, français, américains, avec une très haute idée de la qualité, mais je pense qu’il y aura de moins en moins de restaurants étoilés et de top niveau.    On connaît votre amour pour les produits de saison et cultivés localement. Pensez-vous pouvoir un jour proposer des ingrédients de la région, issus par exemple des fermes locales, à Reflets ?   Ce n’est pas moi qui peux répondre à cette question. J’aimerais pouvoir dire oui, mais on n’en a pas pris ce chemin pour l’instant.    Selon vous, la cuisine gastronomique est-elle suffisamment développée à Dubaï pour attirer le guide Michelin ?  Comment expliquez-vous qu’il ne soit pas encore venu ?  J’ai l’impression que le guide va arriver. Il sera bien embarrassé d’ailleurs, parce qu’il y a beaucoup de restaurants mais ce sont des restaurants très conceptualisés. On va voir, mais oui, je crois que le Michelin va arriver.    Obtenir des étoiles est une consécration pour tout cuisinier. Mais au départ, qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de la cuisine ? Ma famille est dans cet univers, je suis l’aîné et je suis d’une génération où on ne se posait pas de questions. On reprenait l’affaire de la famille, des parents. Donc mon destin était tracé.    Après tant d’années dans ce milieu et un parcours jalonné de beaux accomplissements, comment gardez-vous la « flamme » au quotidien et l’envie de continuer à vous dépasser ?  Alors, la flamme, c’est aimer la vie, c’est avoir la chance d’avoir une bonne santé, une vie personnelle équilibrée. Et cette flamme vient aussi des gens avec qui je travaille, ces jeunes gens qui, si on leur donne un peu d’attention et si on leur met un challenge entre les mains, sont capables de faire de belles choses. Cet accompagnement auprès des plus jeunes est pour moi extrêmement motivant, et c’est ce qui me donne l’envie de continuer.    Y a-t-il un ingrédient que vous refusez d’utiliser en cuisine, et pourquoi ?  J’évite les produits un peu « mode ». Peut-être le wasabi, le thé vert, des choses qui sont tellement faciles, tellement dans l’air du temps… Je ne dis pas que je ne les utilise pas mais j’évite de faire de l’asiatique un peu ridicule. J’ai une culture française et j’estime que les gens viennent dans mon restaurant pour avoir une expérience qui soit celle d’une rencontre avec un pays.   Vous avez déjà 13 restaurants à travers le monde. Y a-t-il une ville en particulier où vous rêveriez d’ouvrir un restaurant ?  Je n’ai pas de rêve, j’estime que je suis déjà un grand chanceux de faire tout ce que je fais. Ma vie est un rêve, dur malgré tout parce qu’il faut travailler. Je suis conscient de la chance que j’ai donc j’essaie d’en profiter tous les jours, même si ma vie est avant tout faite de travail.    Hormis vos propres restaurants, quelle est selon vous la meilleure adresse dans le monde pour bien manger (tous budgets confondus) ? Il n’y a pas un seul endroit dans le monde, et heureusement. Il y a des styles, des moments, des rencontres. Le meilleur endroit au monde peut être au sommet d’une montagne avec une tranche de pain de campagne et un peu de fromage. Ou alors partager quelques mezzés sur une terrasse dans un endroit sublime au bord de la mer. Quand je dis mezzés, ça peut être zakouski, amuse-bouche ou tapas… Le meilleur restaurant du monde, c’est peut-être aussi tout bêtement celui de sa mère, pour chacun d’entre nous.   
Le distributeur local Al-Futtaim Motors a lancé le 1er avril le ‘Lexus SUV Select Event’, une opération commerciale d’envergure à travers les Emirats : 10 jours de promotion pour tous les amoureux de la marque Lexus sur une sélection de modèles SUV. Cette opération se déroule dans les 8 showrooms d’Al-Futtaim Motors jusqu’au 10 avril prochain. Une occasion unique pour bénéficier de prix spéciaux sur les derniers modèles de la marque possédant des technologies de pointe en matière d’innovation. Les visiteurs pourront découvrir une sélection de modèles Lexus sortis cette année, tels que le GX et LX SUV ; de vrais bijoux, pour les passionnés de 4x4 de ville ! Le Lexus GX est aujourd’hui un combiné unique sur le marché alliant un design épuré ; un équipement de luxe ; ainsi qu’une incroyable prouesse hors-piste (idéale pour arpenter les routes d’Oman !) avec une tenue de route et une qualité de roulement caractéristiques des véhicules conçus par le constructeur haut de gamme. Récemment lancé sur les routes, le Lexus LX continue de gravir les échelons des 4x4 de luxe…pour pourquoi pas devenir le SUV premium de référence grâce à son design revisité mais un niveau de performance élevé. « Cet événement est l’occasion idéale pour les clients fidèles du constructeur de renouveler leur véhicule et pour ceux qui hésiteraient à rejoindre la grande famille de Lexus d’être définitivement convaincus ! Cette opération permet à notre groupe de mettre en scène une véritable expérience client à travers un service personnalisé de qualité qui caractérise la marque. » Chris Buxton, Directeur Général par intérim du groupe Al-Futtaim. Depuis ses débuts en 1989, Lexus a acquis une réputation mondiale pour la qualité de finition de ses voitures et son service clientèle exemplaire. Créée par le groupe Toyota, la division haut de gamme Lexus est la première marque à développer des modèles hybrides combinant luxe et technologies innovantes. L'évolution de Lexus se reflète dans les conceptions progressistes de ses nouveaux véhicules : niveaux de consommation et de pollution optimisés, traitements de lumière dynamiques, lignes sculptées et looks distinctifs. Dans les Émirats arabes unis, Lexus est exclusivement distribué par Al-Futtaim Motors et dispose d'une vaste gamme de berlines ; de SUV ; d’un coupé et d’une voiture de haute performance. Pour plus de détails, rendez vous sur le site web de Lexus Page Facebook  
  Qui n’a jamais fantasmé au moment de booker ses vacances d’été, d’une grande villa qu’on partagerait avec nos super potes et leurs moufflets ? De grandes tablées, dignes des pubs des années 90 pour les crêpes fourrées (Findus pour ne pas les nommer), où la joie et la convivialité règneraient sous ce si joli soleil d’été… Alors si vous avez encore ce projet, commencez illico par réserver ! Car à cette période de l’année c’est la dernière ligne droite avant d’être obligé de louer un cabanon au prix d’un château dans le Lubéron ! Oui la première galère est de se mettre d’accord (une fois les copains sélectionnés) sur le type de villa et vacances envisagées… car même si vous pensez bien les connaître vous vous rendrez vite compte que vos visions ont depuis le lycée… quelque peu changées… En effet, la villa avec la méga piscine dont vous rêvez… se révèle être en réalité le pire cauchemar de Sylvain qui s’avère un ayatollah de la sécurité…Idem pour Patricia qui depuis qu’elle bouffe du tofu et des graines germées ne PEUT plus respirer si le moindre village de 200 âmes se situe à proximité… Une fois les premiers compromis passés… tout le monde a validé la villa typique du lieu sélectionné…enfin tout le monde… vous, vous auriez préféré un décor blanc design épuré mais ce sera une bâtisse grosses pierres, meubles rustiques et humidité à la clé ;) Je sais, avant de partir on trouve tout cool et attachant… et à la fin du séjour, vous penserez ne même plus les inviter pour le nouvel an ! Alors je vous suggère 4/5 points d’organisation à ne pas négliger, si vous ne voulez pas devenir fous et les découper pour les faire cuire sur le barbecue ; - 1er point : la répartition des chambres, pensez à épouser un mec de plus 1M80 avant de partir !!! Sinon comme nous, vous vous retrouverez avec la plus petite chambre qui a le plus petit lit ! Et oui les autres ont besoin d’espace pour loger leurs grands membres… alors que vous, ce n’est pas bien grave si vous êtes obligés de mettre votre valise à l’extérieure de la chambre !!!! -2ème point : la répartition des tâches… je vous entends d’ici " Ohhhh on ne va pas faire un planning ! C’est les vacanceeeeeees ! " Méfiance,  c’est la meilleure solution pour vous retrouver mine de rien à vider 4 lave-vaisselles par jour, faire tourner et étendre deux machines et remettre de l’ordre dans les parties communes... Ça commence par : ne pas faire de planning et ça finit par : rien faire du tout !!! (les autres, pas vous faudrait pas rêver non plus !) - 3ème point : au moment de l’élaboration des menus, pensez à « checker » les allal, casher, bio, végétariens et allergies alimentaires… Cela vous évitera de tout laisser pourrir au fond du frigidaire… - 4ème point : l’eau (le rosé aussi ;) deviendra vite une denrée rare, contrairement à la peau de votre ventre, la chaudière ne se dilatera pas suivant le nombre d’occupants… On a beau dire que l’eau froide raffermit la peau…sur les coups de soleil ça vous cinglera plutôt le cuisseau !!! Donc…songer au sprint vers la salle de bain aux deux moments stratégiques que sont le retour de plage et le matin !!! - 5ème point : pensez à planquer une bouteille de rosé pour les coups durs... Oui, vous serez contente d’avoir d’avance une munition quand sur le tapis viendra le sujet de l’éducation !!! 10 jours que vous vous êtes muselée pour ne pas aborder le sujet, mais c’est sans ménagement que l’on vous fera remarquer que vos enfants regardent trop la télé ! Evidemment chaque famille a son échelle de « gravité » ! Vous vous seriez d’abord penchée sur les comportements de leurs « dégénérés » !!!!! ;) Comme leur petit Marin (qui paraissait adorable croisé deux minutes lors d’ un goûter) qui s’avère être un pervers qui force votre petit dernier à bouffer ses crottes de nez… ou sa sœur psychopathe qui fait croire à votre fille qu’elle va mourir parce qu’elle a touché de l’herbe soi-disant empoisonnée… Effectivement, leurs parents  (vos ex-amis ;)  sont très fiers de l’imagination débordante de leurs rejetons et continueront d’applaudir quand vous perdrez votre caution à cause de la créativité… de leurs enfants sur le canapé ! Oui ils sont presque bons à être internés mais eux au moins, ils ne regardent pas la tv !!!!   Récapitulatif : Attention aux petits détails qui feront de grosses différences ! Rien à voir entre faire les courses au petit marché local avec pause-café en terrasse et se taper le flot de touristes excités dans un hyper marché bondé… Méfiez-vous des « On ne prévoit rien...on verra » Ce qui se traduira par « Nous on prévoit rien…mais vous, vous faites quoi ?! » Idem pour ceux qui n’aiment pas que les choses soient figées sauf quand c’est vous qui vous tapez les corvées ! Enfin, pensez à tourner…Ce n'est pas la même que de surveiller les enfants dans la piscine, un cocktail à la main, à l’heure du gouter et se taper aux aurores, le petit déjeuner de six gamins survoltés ! Evidemment on ne peut pas tout lister…surtout pas tous les bons moments passés ;) Tous ces inconvénients seront vite oubliés… une fois les 5 litres du cubi de rosé… vidés ! Comme pourrait dire mon petit dernier : «  la colloc de vacances, c’est comme la récré, Tu as toujours envie d’y aller même si tu sais que ça va «figther» ;)
De gauche à droite:Thierry Aucoc, SVP Emirates; Majdi Abed, Consul Général de France à Dubai; Iannis Mardell ADGAS/Zarooq Motors; H.E. Michel Miraillet, Ambassadeur de France; H.E. Majid Al Ghurair, Dubai Chamber Chairman; Alain Renaud, GM commercial Bank of Dubai; Rashid Al Jarwan, Chairman Danagas.350 anciens élèves les plus influents, issus des grandes écoles françaises d’ingénierie, de commerce et instituts politiques se sont réunis au Sofitel Dubai Downtown pour ce tout premier évènement appelé «Joint Grandes Ecoles Alumni» La communauté française aux EAU compte plus de 25,000 ressortissants français et représente ainsi l’une des plus influentes communautés du pays. Cela implique des liens économiques très forts entre les Emirats et la France, comme l’avait fait remarqué Mr. Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères, lors de sa visite aux EAU en compagnie de Mme la Ministre Anne-Marie Idrac en Janvier de cette année. En plus de cette importance du monde des affaires français, la communauté aux EAU bénéficie d’une forte représentation des Grandes Écoles Françaises, reconnues pour la qualité de leur enseignement, dont certaines, telle l’INSEAD, proposent même un campus universitaire. Les anciens sont donc ici en territoire familier et propice. C’est pourquoi les 14 plus grandes associations d'anciens élèves des grandes écoles ont décidé d’organiser un évènement exclusif, en présence de H.E Majid Al Ghurair, Président de la Chambre de Commerce de Dubai. L’évènement a eu lieu sur la terrasse du Sofitel Downtown Dubai, avec sa splendide vue sur le Burj Khalifa. L’objectif en était de favoriser coopération et développement entre nos deux pays, dans les secteurs du business, de la culture et de l’éducation. Une forte représentation de diplômés français dans l’économie des EAU. «Je suis très impressionné par le nombre d’entrepreneurs et de personnes brillantes qui ont fait leurs études dans nos grandes écoles françaises et qui travaillent maintenant pour des compagnie françaises, internationales et émiriennes. Cela démontre la qualité de l’enseignement de nos établissements ainsi que leur internationalisation. Nous devons tout mettre en oeuvre pour resserrer plus encore nos liens avec les universités des EAU», commente Mr. l’Ambassadeur Michel Miraillet Les 14 écoles représentées forment l’élite des établissements français mais aussi une longue et pérenne tradition de notre système éducatif puisque certaines écoles ont été créées il y a plus de 200 ans, notamment dans les secteurs de l’ingénierie (Ecole Normale Supérieure, Polytechnique, Centrale, Mines, Ponts, Telecom, Supelec), les écoles de commerce (INSEAD, HEC, ESSEC, ESCP, EM) et les instituts d’études politiques (Science Po, ENA). “La communauté française brille dans beaucoup de secteurs de l‘économie de Dubai, comme le démontre le succès de cette réunion des anciens», confie Majdi Abed, Consul Général de France à Dubai. C’est la première fois qu’un évènement réunit tant d’anciens élèves d’un tel calibre. «L'événement m'a permis de réaliser combien de connexions utiles que je pourrais faire dans un délai très bref» fait remarquer un participant. «C’était aussi beaucoup plus international que ce que j’aurai pensé», commente un autre. 30 nationalités étaient en effet représentées. Les 350 participants , parmi lesquels plus de 100 dirigeants et managers ont pu ainsi échanger avec d'autres anciens élèves, des dirigeants émiratis et des représentants de la Chambre de Commerce de Dubaï ainsi que le French Business Council et des start-up françaises. Tous se sont rassemblés et ont échangé autour de 7 tables de réseautage, chacune représentant un secteur bien défini : 1. Énergie , pétrole et gaz, 2. Luxe , biens de consommation et vente au détail, 3. Finances , 4. Média, technologie et santé , 5. Industrie , aérospatiale et défense 6. Transport, tourisme, 7. Services professionnels et de consultation. Dubaimadame a eu la chance d’assister à cette belle soirée et cela nous a permis d’échanger avec de nombreuses femmes sur des sujets divers comme le quotidien à Dubai, les réseaux pro, le marché du travail… Il ressort de ces rencontres que nombre de ces femmes sont arrivées à Dubai en contrat d’expat pour une durée de 2 ans et que toutes ont souhaité rester après que leur contrat eut pris fin, signe probant du dynamisme professionnel des Emirats et ce malgré un petit ralentissement économique des sociétés françaises. Un sujet d’ailleurs abordé par Alain Renaud , directeur général de la Commercial Bank de Dubai , qui concluait son très impressionant discours sur cette note d'optimisme "Je pense que l’année 2016 passera très vite et que les choses seront de retour sur la bonne voie plus tôt que prévu ." Toutes aussi étaient ravies de l’événement, nous étions unanimes à penser qu’il avait apporté beaucoup pour l’échange d’expérience et pour le réseautage… tant pro qu’amical d’ailleurs. Nous espérons nous aussi que cet évènement marque le début d’une tradition …avec une représentation feminine plus importante encore!
Cher Père Noël, Pas de langue de bois entre nous, d’ailleurs on va commencer par se tutoyer, même si c’est dur de l’avouer, ça fait un bail qu’on se connait ;) 1. Peux-tu te débrouiller pour faire comprendre à mon mari, que lorsque je fais une liste avec plusieurs choix en mettant OU pour faire polie, c’est en fait d’un ET qu’il s’agit ! 2. Par la même occase, glisse à la petite souris (elle doit surement faire partie de ton réseau) qu’elle se mette au diapason…au début c’était une dent perdue= un cadeau…mais maintenant une dent en moins=un implant avec greffe à 5000 euros, ça serait vraiment sympa qu’elle s’élève au niveau ! 3. Pourrais-tu communiquer via Twitter, Insta ou Facebook, pour que ça vienne vraiment de ta bouche…tu nous ponds une déclaration solennelle et officielle pour qu’ils ne trouvent rien de louche : «Si les enfants ne sont pas sages 6 mois avant et 6 mois après le 24 décembre…ce n’est même pas en rêve qu’ils rempliront de cadeaux leurs chambres !» 4. Serait-il possible de faire passer la messe de minuit à 16h30 ? Je sais le petit Jésus n’était pas encore né… mais pour moi c’est de plus en plus duraille de sortir dans le froid après dîner… 5. Au même titre, le calendrier de l’Avent pourrait-il être plus ramassé dans le temps ?! Sur deux/trois dates tu vois, car 24 jours debout à 5 heures du matin pour découvrir ce que la petite case contient…j’aurai des cernes sous les pieds quand tous tes petits cadeaux tu vas livrer J 6. Ok, t’es over booké …mais please arrange toi pour faire un saut à LA ! Vois avec les studios Disney…si la suite de Frozen ils peuvent éviter ! On est déjà un petit paquet à avoir donné avec les «Délivrezzzzz, libérezzzzz…» nous aussi on a le droit à un peu de tranquillité ! 7. Peux-tu user de tes super pouvoirs magiques pour que tout ce qu’on mange en t’attendant...ne s’accroche pas à notre culotte de cheval pendant 10 ans ?! 8. Et puis franchement essaye de bien briefer le monde entier ! Tous tes poteaux costumés comme toi… dans les grands magasins et supermarchés, on dit quoi ? Parce que les enfants ne sont pas complètement débiles, ils voient bien malgré le déguisement… qu’ils sont tous très différents ! So what ? Ce sont tes doublures photos ? Parce que moi, je m’emmêle les pinceaux…Une fois je dis que c’est toi, une autre, ton cousin et puis crevée… je finis par dire la vérité : un intermittent en train de cachetonner ! 9. Je ne sais pas si tu es écolo,là-bas en Laponie… mais ici tu nous coûte une blinde en énergie…car n’ayant pas de cheminée, c’est la fenêtre grande ouverte toute la nuit qu’il faut laisser ! Merde au XXIième siècle tu pourrais passer entre les cloisons ! Il faut te moderniser, p’tit père ! Tes potes, les Super Héros sont à l’hologramme quant toi tu te fais encore tirer dans le monde entier… par un traineau de rennes épuisés ! (Tiens je vais le dire à Brigitte ça !) 10. Merci de nous envoyer un mail avec des idées ! Ma mère a tellement de crèmes qu’elle pourrait ouvrir un Séphora, mon beau-frère… une Fnac spécial Goncourt et je ne te parle même pas des chemises de mon mari…on a toutes les «collec» Zara de la dernière décennie ! 11. Je pense que tu pourrais me remercier de ma fidélité …tu n’es pas sans savoir que beaucoup de gens ne croient plus en toi…(ni en rien d’ailleurs) et quitte à passer pour une attardée…je persiste à dire que j’ai foi en toi autour de moi (donc si une petite veste noire Chanel tombait du traineau…ce serait de bonne guerre qu’elle finisse sur mon dos ;) 12. D’ailleurs serait-ce possible d’expliquer gentiment à mes hôtes que si je suis aussi décorée que leur sapin, c’est que la nostalgie de Dubaï encore me tient ! C’est la seule fois de l’année où le port de paillette est légitimé…alors tu penses bien que je ne vais pas me priver de me strasser de la tête aux pieds ;) 13. A ce sujet, pourrais-tu être un peu plus sexy, avant ton côté papi était rassurant maintenant que je vieillis ton côté vieux… c’est vraiment flippant ! 14. Peux-tu aussi m’aider à faire passer une nouvelle idée de l’alternance : 3 noëls dans ma famille et un, les années bissextile dans la belle famille pour faire contrebalance ! Car la perspective de rentrer de la banlieue, dans le froid, le foie saturé de gras, avec deux enfants sur excités qui ne cessent de demander si le père noël déjà est passé…me fait déjà déprimer ! 15. Serait-ce également dans tes cordes de glisser à mon mari que ce serait super qu’une fois rentré il ne se précipite pas sous la couette s’essayant à une interprétation très personnelle du petit papa noël avec sa luette !!! Je sais, pas facile après les 10000 calories ingérées d’attendre que les enfants soient endormis pour déposer tous les paquets planqués : un vrai travail de fourmis …mais il n’y a aucune raison que tous les ans la mère noël soit… bibi ! Cher père noël, respect ! Tu t’es quand même bien démmerdé ! Un job aussi ramassé dans le temps payé par l’émerveillement des petits et des grands, plus connu dans le monde que Madonna sans subir du star system les aléas… (pour toi rides et kilos font partis du contrat ;) On ne peut que te tirer notre chapeau…pour arriver sans cesse à nous faire croire que le prochain sera le plus beau ! Joyeux noël! Sophie xxx Ps : Ah oui petit papa noël quand tu descendras du ciel… avec des cadeaux par millier…n’oublie pas de me mettre une petite paire de Louboutin de côté ;) Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Paris à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubaï. Retrouvez les sur son blog : www.journalexpat.com Céline, illustratrice et maquettiste, met ses mots en dessin et en couleur depuis Johannesburg. (celineinthesand.wordpress.com)   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !           
L’autodérision est un art délicat qui doit se pratiquer avec subtilité et nécessite beaucoup de recul. C’est à cet exercice, ô combien salutaire, que se sont livrées Kyra et Céline avec succès dans un livre dont même le titre est à prendre au 2ème degré.Un livre-album où textes et illustrations se font écho pour nous tracer le portrait-robot de la fameuse Jumeirah Jane (JJ), à qui nous ne ressemblons jamais complètement (Dieu soit loué !), mais rarement pas du tout ! Je mets au défi toute lectrice ayant vécu quelques années à Dubaï, de ne pas se retrouver dans une des pages de ce délicieux pamphlet ciselé avec humour, à-propos et lucidité. Tous nos «problèmes» y passent, toutes nos lubies, habitudes ou obsessions typiquement dubaïotes y sont décortiquées par les mots de Kyra dans un univers dessiné par Céline, où l’on reconnaît tous les hauts lieux de la «branchitude» du Dubai d’aujourd’hui. En tandem elles nous font naviguer dans la ville au grès des préoccupations et activités de JJ, mais on y découvre aussi de bonnes adresses, car toute ressemblance avec des lieux connus n’est bien sûr pas fortuite… mais au contraire voulue! Un moyen ludique de découvrir Dubai et ses codes en souriant pour les nouvelles arrivantes et de se rappeler de bons souvenirs pour les anciennes. Un moment de détente ou d’introspection, qui pourrait même faire office de thérapie dans certains domaines, un réjouissant « snapshot » des « dérives » auxquelles le statut de femmes-d’expat, ou d’expate tout court, nous expose toutes! Alors si vous voulez juste passer un bon moment, garder un souvenir de votre séjour à Dubai ou faire passer un message subliminal à vos copines, c’est un must-have comme dirait JJ ! Kyra Dupont Troubetzkoy est écrivain (voir notre article), Celine Maslard est illustratrice et toutes les 2 vivent à Dubai depuis suffisamment longtemps pour en avoir décrypté toutes les subtilités.«My fantastic life in Dubai» The Oh-so True Story of Jumeirah Jane (The Ultimate Expat) venez découvrir les premiers exemplaires et rencontrer les auteures chez O de rose le 17 novembre 2015 et retrouvez JJ sur Instagram @jjdubai et FB (My Fantastic Life in Dubai) ainsi que pour un jeu concours bientôt sur dubaimadame avec des lots à gagner. Le livre sera également disponible à partir de la semaine prochaine dans la plupart les bookstores/points de ventes habituels. Pour plus d’information: emailProtector.addCloakedMailto("ep_06bd2b85", 1);
Revenir d’une expat, c’est comme sortir de prison : on doit monopoliser ses forces pour la ré-intégration ! On a beau le savoir… on est amnésique et c’est lorsqu’on s’y frotte vraiment que l’on constate à quel point ça pique ! La chaleur… tu oublieras !  Et par conséquent la notion de temps tu réévalueras…Pas la même histoire de se jeter sur le dos tout ce qui finit en «i»…tout ce qui est mini et mimi…bikini...body… et adopter le look Sumo en superposant les couches sous son poncho ou autres manteaux! Ceci dit ré-apprendre à mettre gants et chaussettes est une bonne idée quand on sait que le prix d’une manucure/pédicure ici… avoisine le PIB du Burundi doublé! Prévoir aussi 30 minutes par enfant…fini les deux secondes pour glisser son slip sous l’uniforme, dorénavant …eux aussi…deviendront des masses protéiformes… Les m2 tu réévalueras ! Le syndrome Cendrillon tu connaitras ! Oui les filles même ici un 40 ne rentre pas dans un 36 ! Alors le deuil de l’espace tu feras, dans un micro appart parisien tu te réinstalleras ! Tu pourras toujours te convaincre que tu es dans une «junior suite» d’un hôtel… mais gare à la claque quand tu réaliseras que c’est à toi de sortir les poubelles ! Tes programmes TV tu reverras !  Plus de décalage horaire tu n’auras …Plutôt agréable de constater qu’il n’y a pas, une fois les enfants couchés …que Cristina Cordula à la Télé...Attention, la contrepartie tu subiras !…En effet si tu as le malheur de mater la tv dans l’après-midi, pour une bonne dépression tu auras un alibi …Impossible d’échapper au matraquage de pubs pour obsèques, couche anti odeur et colle pour dentier…à ta future décrépitude tu seras exposée ! Aux sourires et politesse tu renonceras !  Non cette femme qui balance tes courses sur le tapis (que tu pourras par la même occase emballer toi-même ;) ne te regarde pas prête à te sauter à la gorge comme si tu avais tué sa fille et couché avec son père…Non c’est juste que pour le salaire qu’elle est payée… tu ne crois quand même pas que ses zygomatiques elle va user ?!!!  Au diapason, tu te mettras!  On le sait, tu avais une grosse capacité d’adaptation… surtout pour buller dès le jeudi soir…dorénavant, il faudra tenir jusqu’au vendredi pour être en week-end et inutile d’envoyer tes enfants à l’école dès le dimanche matin… pour profiter d’un brunch… plus serein! A la «littérature» tu re-succomberas !  Fini de roder dans les allées de Carrefour pour shopper le dernier Elle arrivé ou le Voici avec gossips avariés au prix triplé! Kim Kardashian avait eu le temps de se refaire re-regonfler le fessier avant que tu ne mettes la main sur le dossier! A toi, maintenant le ragot tout beau tout chaud au bon tempo !  Aux transports en commun tu te remettras !  Exit le 4X4 avec boite automatique et AC intégrés! A présent c’est sur tes pieds que tu devras compter! Nonnnn cet homme qui te pelote les seins dans le métro mine de rien n’est pas un gros pervers qui profite de la proximité…mais un fin psychologue qui devine que la chaleur humaine t’a manqué! Tu en profiteras aussi pour admirer le bonheur qui se lit sur les visages et humer la bonne odeur que le subway laisse dans son sillage.  Le sport… tu abandonneras !  Hors de question de passer 3 heures à effeuiller les 150 couches que tu auras mis le double à amonceler… pour barboter dans une piscine couverte, glacée! Idem pour les salles de sport à 10 kilomètres de ton domicile … rien que l’idée d’affronter les frimas de l’hiver pour y aller… suffira à te faire transpirer.A chacune son credo: aucune préparation physique n’équivaut… celle de shopper la collection capsule de C.Roitfeld chez Uniqlo!(tout sur cet entrainement haut niveau …dans votre prochain numéro;)  Ta garde-robe tu referas !  Impensable de se parer de paillettes de la tête aux pieds ...excepté si comme guirlande de noël tu t’es faite embauchée! On ne se vêtit pas de la même façon pour aller festoyer à une beach party que pour flâner dans les rayons de Monoprix! A plat tu redescendras…aux talons tu renonceras! Car il te sera aussi facile d’arpenter, avec 10 cm aux pieds tes 8 km quotidien… que de demander à Nabilla d’arrêter les selfies où elle montre ses seins!  A toute aide tu renonceras !  Même les ex SMF (Sans Maid Fixe) devront revenir à la réalité et uniquement sur leurs deux petits bras compter! Non tu ne pourras pas booker une baby sitter à 22 h pour une Ladies Night impromptue, ni faire emballer ton caddy de la semaine à un inconnu! Welcome back…le paradis du Do it yourself;) Je vous propose désormais d’être la face immergée de l’iceberg… un compromis entre René la taupe et Jennifer Garner dans Alias, une espionne au cœur de votre mère patrie et de vous livrer régulièrement…les péripéties de nos vies! Sophie. Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Paris au travers de billets d’humeurs humoristiques les péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubaï, retrouvez les sur son blog : www.journalexpat.com Illustration Celine Maslard  
A toutes celles qui se sentiraient quelque peu nostalgiques après leurs « super-vacances » d’été hors des Emirats, DubaiMadame.com tient à vous mettre un peu de baume au cœur et vous propose de bonnes raisons de se dire « Ah, comme c’est bon de rentrer à Dubai ! ». Au commencement de cette nouvelle année scolaire, ensoleillée comme il se doit, DubaiMadame.com vous accompagne dans une approche positive : allons de l’avant avec enthousiasme et embrassons tout ce que la vie à Dubai nous offrira cette année encore ... c’est tout nous et tout vous !Alors, pourquoi se réjouir d’être de retour à Dubai ?En vrac : Parce que si votre mari ne peut pas venir vous chercher à l’aéroport, vous prenez un grand taxi, qui accepte de charger 3 enfants, une maman et 8 bagages sans rechigner !Parce que pour rentrer à la maison, ledit taxi vous coûte le même prix en dirhams qu’en euros pour aller de CDG à Paris ! Parce qu’il fait beau et chaud (oui d’accord, un peu trop !)Mais du coup, si on oublie de remettre le chauffe-eau sur « ON » le soir du retour, on a quand même une douche chaude le lendemain matin !Parce que quand on s’arrête à la pompe, on n’a pas besoin de descendre de la voiture et de mettre les mains dans le gasoil (et en plus ça coûte moins cher !)Parce qu’ici une pédicure est un luxe abordable !Parce qu’à la caisse du Choitram, un jeune homme décharge, recharge et re-décharge votre caddie dans votre voiture !Parce que la caissière vous dit bonjour avec un sourire !Parce qu’à Dubai, sauf choix personnel tout à fait respectable, ce n’est plus vous qui faites le ménage, les lessives et la bouffe pour toute la famille !Parce que le mascara Maybelline coûte 8 euros de moins qu’en France !Parce qu’il n’y a pas (trop) d’embouteillages !Parce qu’on peut se garer, souvent gratuitement, en moyenne à moins de 10 mns de l’endroit où l’on veut aller …Et nos lectrices, elles, de quoi se réjouissent-elles:Elise : « De retrouver mon matelas ! Il me manque souvent en fin de vacances. D'une part parce qu'en 2 mois de vacances, je dors dans plusieurs lits différents (copains, papis, mamies, famille, camping de festival). Mais aussi parce les standards de taille de lit français ne sont pas les mêmes qu'ici ! Vive les lits de 140 cm !! »Celia : « De dormir à nouveau dans mon lit, moi aussi !Et la livraison des restos à domicile, un bonheur quand on n'a pas envie de cuisiner et pas envie de sortir. Ici on peut manger quand on a faim. En France, il faut avoir faim aux heures de services du resto, sauf cas de rare service continu... Aussi : faire des courses après 19h même le dimanche!!! »Claire : « Retrouver mon chez moi ! C’est bien de visiter la famille et les copains ou de prendre une location mais finalement ma maison maintenant c’est ici a Dubai, avec mes meubles, mon rythme, mes goûts et mes petites habitudes quotidiennes ».Karine : « Revoir le sourire des gens un peu partout, le contact facile. »Et retourner à Abu Dhabi alors ? Laetitia est heureuse de retrouver la capitale pour :Les copines et les collègues, toutes les personnes qui partagent notre aventure aux Émirats.Siroter des lemon-mint bien frais, des thés bien sucrés et déguster de délicieux fruits (et pas que des dattes).Pour s'évader sur terre, dans le désert, ou en mer.Pour retrouver cette atmosphère cosmopolite et se sentir en sécurité.Pour ne pas hésiter dans les choix de tenue et chaussures chaque matin, parce que c'est quasi l'été toute l'année !Et vous ? Pourquoi êtes-vous heureuses de rentrer ?
Le Smartphone est un téléphone "intelligent", qui permet bien sur de passer des appels téléphoniques et «texter», mais aussi d’accéder à Internet, à ses e-mails, à Facebook, de gérer son emploi du temps et son carnet d'adresses et même de jouer ou de s'informer en ligne, sans compter écouter de la musique, voir des vidéos, prendre des photos etc... C'est pour toutes ces raisons que chacun aujourd'hui se tourne plus vers un smartphone au moment de s'acheter un portable que vers un téléphone simple. Ceci étant dit, comment s'y retrouver parmi tous les appareils disponibles? Car qu'on se le dise: il ne s'agit pas que de choisir entre l'Iphone et le Blackberry! Dubaimadame tente de déblayer un peu le terrain à travers 8 critères de sélection. 1. Écran tactile ou non tactile? La quasi-totalité des Smartphones est dotée d’écrans tactiles, à l’exception de quelques BlackBerry. Ce type d’écran est très pratique pour surfer sur Internet ou profiter de ses contenus multimédias. Certains appareils y associent un clavier escamotable pour les férus de chat, textos et e-mails. 2. Le système d'exploitation C'est-à-dire choisir le logiciel qui anime le terminal. Les 5 principaux sont Android (Google), Blackberry (RIM), iPhone OS (Apple), Symbian (Nokia principalement) et Windows Mobile (Microsoft). iPhone et Android offrent plusieurs centaines de milliers d’applications . BlackBerry et Windows Phone en proposent légèrement moins. Les iPhone sont très ludiques et vous donnent un coté assez «artiste» avec toutes ses applications photos, art, graphisme, quand les Windows Phones sont intégrés au XBox Live et certains Android sont conçus comme des consoles (Sony-Ericsson Xperia Play par exemple). Si votre Smartphone est avant tout un outil de travail, le BlackBerry reste la référence. 3. Le débit Il faut s'assurer que votre smartphone dispose d'une puce 3G au minimum (le 4G étant un maximum pour le moment) pour un débit rapide afin d' utiliser agréablement les options telles qu'internet ou les vidéos. La 3G, et la 4G plus encore, permet de continuer à naviguer et transférer des données à peu près partout et ce rapidement. 4. L'écran Plus il est grand et dispose d’une résolution élevée, plus les navigations Internet, la consultation des e-mails, le visionnage de vidéos et les jeux se révéleront agréables. Surveillez aussi la résolution. Elle doit être d'au moins 800x480 pixels pour un appareil 100% tactile. 5. La mémoire Il faut distinguer la mémoire interne et la mémoire dédiée au stockage. La première sert au fonctionnement des applications et à leur stockage. Il vous faut dès lors ici une mémoire interne importante (1 Go ou plus). La seconde, elle, contiendra souvent vos photos, vos musiques ou vos vidéos, qui prennent énormément de place, il vous faut un minimum de 8 Go, sachant que 16Go sont vraiment plus intéressants d’autant que de nombreux Smartphones sont incompatibles avec les cartes mémoire externes.
 6. L’autonomie La 3G, le GPS, le Wifi, sont de gros dévoreurs d’énergie. Et plus encore les jeux et applications multimédias. Dès lors, l’autonomie des Smartphones s’avère très inférieure à celle des téléphones classiques. Souvent, selon l'utilisation qui en est faite, un smartphone ne tient pas la journée. Alors vérifiez bien les autonomies en mode communication 3G et en usage multimédia. Autre indicateur: la capacité de la batterie est un élément essentiel qui donne une bonne idée de l’autonomie de l’appareil. 7. La plateforme multimédia Tous les Smartphones disposent de capacité multimédia. Certains sont capables de relire tous les formats du PC mais d’autres nécessitent des conversions. Les iPhone ont accès au téléchargement de musique et vidéo via iTunes, et les Windows Phones via Zune. Il faut aussi surveiller les capacités de l’appareil photo intégré et ses fonctionnalités vidéo car les Smartphones sont aussi et surtout de plus en plus souvent utilisés pour la photographie des scènes du quotidien, surtout si l'appareil supporte l'application Facebook et autre Network social. iphone reste le leader en la matière grâce à ses nombreuses applications en photographie avec lesquelles tout effet est possible ou presque (rétro, kaléidoscope, cadre, noir et blanc, montages etc...). Le 5 mégapixels se généralise sur la plupart des Smartphones. Vérifiez aussi la présence d’un mode autofocus et celle d’un Flash LED. 8. Les capteurs Le GPS est désormais intégré dans tous les appareils. Mais tous les Smartphones ne disposent pas de logiciels de navigation qu'il faut alors télécharger. Votre smartphone se révèle être une source d'information pratique grâce à des applications telles que les indicateurs de stations essence, hôpitaux ou même restaurants les plus proches.  
Le carnet d'adresses des Dubaiotes… Dans les pas des résidents à Dubai… Suivez leurs inspirations: Art, Mode, Beauté, Déco et "Food" dans la ville.Révisez vos classiques, entrez dans des lieux confidentiels et découvrez les nouvelles adresses incontournables de Dubai… "My favorite place" ! Nathalie Habchi, à Dubai depuis 18 ans. "My favorite place" à Dubai : Al Grissino ! "Al Grissino", restaurant italien et "lounge"... "LE nouveau restaurant italien ! Poisson exquis et tarte au citron à tomber... Le parfait dîner italien, sans parler des cocktails et de la musique !" Al Grissino Emirates Financial Towers South Tower 16th Floor DIFC emailProtector.addCloakedMailto("ep_b5dbdac4", 1); tel: +971 4 352 4000 www.algrissinodubai.com Hadrien Villedieu 32 ans, à Dubai depuis 3 ans, Chef exécutif de Top Chef Cooking Studio. www.topchefdubai.com "My favorite place" : La Serre ! La Serre, Bistro & Boulangerie Dubai, Restaurant traditionnel Français. "J'aime La Serre en bas pour le petit-déjeuner, brunch ou déjeuner :les meilleures viennoiseries et œufs Bénédicte de Dubaï... Et je l'aime en haut pour des dîners. La cuisine y est de grande qualité, ainsi que les produits ! Le chef Izu (qui est un ami) met un point d'honneur à servir des choses simples mais toujours de très bonne qualité ! On ne se sent pas à Dubaï, presqu’en Europe et la terrasse en bas donne l'effet d'être dans un petit jardin caché de tous…"La Serre Bistro & Boulangerie Dubai : Traditionnal French restaurant Vida Downtown Hotel, Mohammed Bin Rashid Boulevard Downtown Dubai. T: 04 428 6969 www.laserre.ae http://www.laserre.ae/blog Dana, mariée avec Marwan, libanaise, 2 enfants, à Dubai depuis 20 ans. "My favorite place in Dubai" :La Petite Maison ! "J'aime la Petite Maison pour la qualité de sa cuisine et la consistance de cette table. Je ne suis jamais déçue ! Le service est remarquable et me fait sentir comme quelqu'un de spécial. On vous demande votre "feedback" sur tout et si vous êtes satisfait. À la Petite Maison on ne se sent pas un numéro comme dans d'autres lieux... Il est notoire que ce restaurant est cher, c'est vrai ! Mais je préfèrerais sortir moins, économiser et n'y aller que pour des occasions spéciales s'il le fallait. J'ai vécu à Londres pendant 18 ans et j'allais au même endroit toujours pour ces raisons : la qualité de la table et quand le service est incroyable, encore une fois, on se sent spécial !" La Petite Maison, in the heart of DIFC, Gate Village 08. Reservations : 04 439 0506 emailProtector.addCloakedMailto("ep_0848da48", 1); www.lpmdubai.ae Anna 9 ans, franco-libanaise, à Dubai depuis 7 ans. "My favorite place" à Dubai : le Relais de l'Entrecôte… "The Original Parisian bistro…" "Mon endroit préféré est le Relais de l'Entrecôte de Paris, à Dubaï parce qu'ils ont une sauce mystérieuse qui me fait penser à mon restaurant préféré, rue Marbeuf à Paris… C'est la même sauce !" Le Relais de l’Entrecôte : The Original Parisian bistro ! Situé sur Emaar Boulevard, Downtown Dubai (+971 4 5530461) Website: www.lerelaisdelentrecote.com Facebook: https://www.facebook.com/LeRelaisDeLEntrecoteDubai Instagram: @lerelaisdelentrecote Mélanie, française,2 enfants, à Dubai depuis 3 ans, Computing & Project management www.mousecoach.com "My favorite place" à Dubai : Le Mercato Mall et son Bar à Pâtes ! "La première chose que je me suis dite quand je suis rentrée dans ce mall c’est : “Enfin un Mall à taille humaine !” L’architecture est très jolie, sur le thème de l’Italie, conviviale, avec un mix entre la population locale et expat. J’adore venir soit pour mon shopping soit pour le travail... Je m’installe au Bar à Pâtes, endroit très agréable au calme avec une connection internet gratuite et illimitée !" Le Bar à Pâtes Mercato French café & pasta bar 04 344 3405 Albine, à Dubaï Umm Suqeim depuis 6 ans, française, 3 enfants, Directrice marketing. «My favorite place in Dubai»: Kif Kif, un restaurant marocain urbain. Mon coup de coeur de la semaine se porte sur le restaurant KifKif, Beach Road. Vous le trouverez entre Al Manara et Umm Al Sheif. Ce restaurant marocain offre une variété de délicieux tajines et couscous à des prix tout à fait abordables. Le personnel est efficace et adorable. J’aime y aller avec mes amis car ce n'est pas loin de chez moi, les plats sont délicieux et l’atmosphère très agréable. Je le recommande de tout coeur ! Kif Kif, restaurant & "take away", urban Maroccan fast good Beach road Umm Suqeim 2 T:800543543 & +97152 9500666 Instagram : @kifkifdubai Alexandra Conti, 38 ans, depuis 6 mois à Dubai, française, mère d'une petit fille de 3 ans,enseigne le Yoga aux adultes et aux enfants Sa page Facebook, ici "My favorite place in Dubai" : Comptoir 102 le concept store & son café "Un vrai coup de foudre ! Un lieu à part sur la Beach road. Des objets design, un menu 100% "healthy" et un personnel au petit soin...J’adore y déjeuner seule après un cours de yoga ou avec ma fille le weekend... Une ambiance bohème pour un lieu qui invite à la détente." Comptoir 102 Beach road Jumeirah 1 Open daily from 8:00am to 10:00pm T:+9714 385 4555 Instagram : @comptoir102 https://www.facebook.com/comptoir102 Micro-trottoir par Maude Verliac: dubaiaddressbymaude.com
Le carnet d'adresses des Dubaiotes… Dans les pas des résidents à Dubai… Suivez leurs inspirations: Art, Mode, Beauté, Déco et "Food" dans la ville.Révisez vos classiques, entrez dans des lieux confidentiels et découvrez les nouvelles adresses incontournables de Dubai… "My favorite place" ! Nathalie Habchi, à Dubai depuis 18 ans. "My favorite place" à Dubai : Al Grissino ! "Al Grissino", restaurant italien et "lounge"... "LE nouveau restaurant italien ! Poisson exquis et tarte au citron à tomber... Le parfait dîner italien, sans parler des cocktails et de la musique !" Al Grissino Emirates Financial Towers South Tower 16th Floor DIFC emailProtector.addCloakedMailto("ep_b5d1e4ee", 1); tel: +971 4 352 4000 www.algrissinodubai.com Hadrien Villedieu 32 ans, à Dubai depuis 3 ans, Chef exécutif de Top Chef Cooking Studio. www.topchefdubai.com "My favorite place" : La Serre ! La Serre, Bistro & Boulangerie Dubai, Restaurant traditionnel Français. "J'aime La Serre en bas pour le petit-déjeuner, brunch ou déjeuner :les meilleures viennoiseries et œufs Bénédicte de Dubaï... Et je l'aime en haut pour des dîners. La cuisine y est de grande qualité, ainsi que les produits ! Le chef Izu (qui est un ami) met un point d'honneur à servir des choses simples mais toujours de très bonne qualité ! On ne se sent pas à Dubaï, presqu’en Europe et la terrasse en bas donne l'effet d'être dans un petit jardin caché de tous…"La Serre Bistro & Boulangerie Dubai : Traditionnal French restaurant Vida Downtown Hotel, Mohammed Bin Rashid Boulevard Downtown Dubai. T: 04 428 6969 www.laserre.ae http://www.laserre.ae/blog Dana, mariée avec Marwan, libanaise, 2 enfants, à Dubai depuis 20 ans. "My favorite place in Dubai" :La Petite Maison ! "J'aime la Petite Maison pour la qualité de sa cuisine et la consistance de cette table. Je ne suis jamais déçue ! Le service est remarquable et me fait sentir comme quelqu'un de spécial. On vous demande votre "feedback" sur tout et si vous êtes satisfait. À la Petite Maison on ne se sent pas un numéro comme dans d'autres lieux... Il est notoire que ce restaurant est cher, c'est vrai ! Mais je préfèrerais sortir moins, économiser et n'y aller que pour des occasions spéciales s'il le fallait. J'ai vécu à Londres pendant 18 ans et j'allais au même endroit toujours pour ces raisons : la qualité de la table et quand le service est incroyable, encore une fois, on se sent spécial !" La Petite Maison, in the heart of DIFC, Gate Village 08. Reservations : 04 439 0506 emailProtector.addCloakedMailto("ep_eeb55511", 1); www.lpmdubai.ae Anna 9 ans, franco-libanaise, à Dubai depuis 7 ans. "My favorite place" à Dubai : le Relais de l'Entrecôte… "The Original Parisian bistro…" "Mon endroit préféré est le Relais de l'Entrecôte de Paris, à Dubaï parce qu'ils ont une sauce mystérieuse qui me fait penser à mon restaurant préféré, rue Marbeuf à Paris… C'est la même sauce !" Le Relais de l’Entrecôte : The Original Parisian bistro ! Situé sur Emaar Boulevard, Downtown Dubai (+971 4 5530461) Website: www.lerelaisdelentrecote.com Facebook: https://www.facebook.com/LeRelaisDeLEntrecoteDubai Instagram: @lerelaisdelentrecote Mélanie, française,2 enfants, à Dubai depuis 3 ans, Computing & Project management www.mousecoach.com "My favorite place" à Dubai : Le Mercato Mall et son Bar à Pâtes ! "La première chose que je me suis dite quand je suis rentrée dans ce mall c’est : “Enfin un Mall à taille humaine !” L’architecture est très jolie, sur le thème de l’Italie, conviviale, avec un mix entre la population locale et expat. J’adore venir soit pour mon shopping soit pour le travail... Je m’installe au Bar à Pâtes, endroit très agréable au calme avec une connection internet gratuite et illimitée !" Le Bar à Pâtes Mercato French café & pasta bar 04 344 3405 Albine, à Dubaï Umm Suqeim depuis 6 ans, française, 3 enfants, Directrice marketing. «My favorite place in Dubai»: Kif Kif, un restaurant marocain urbain. Mon coup de coeur de la semaine se porte sur le restaurant KifKif, Beach Road. Vous le trouverez entre Al Manara et Umm Al Sheif. Ce restaurant marocain offre une variété de délicieux tajines et couscous à des prix tout à fait abordables. Le personnel est efficace et adorable. J’aime y aller avec mes amis car ce n'est pas loin de chez moi, les plats sont délicieux et l’atmosphère très agréable. Je le recommande de tout coeur ! Kif Kif, restaurant & "take away", urban Maroccan fast good Beach road Umm Suqeim 2 T:800543543 & +97152 9500666 Instagram : @kifkifdubai Alexandra Conti, 38 ans, depuis 6 mois à Dubai, française, mère d'une petit fille de 3 ans,enseigne le Yoga aux adultes et aux enfants Sa page Facebook, ici "My favorite place in Dubai" : Comptoir 102 le concept store & son café "Un vrai coup de foudre ! Un lieu à part sur la Beach road. Des objets design, un menu 100% "healthy" et un personnel au petit soin...J’adore y déjeuner seule après un cours de yoga ou avec ma fille le weekend... Une ambiance bohème pour un lieu qui invite à la détente." Comptoir 102 Beach road Jumeirah 1 Open daily from 8:00am to 10:00pm T:+9714 385 4555 Instagram : @comptoir102 https://www.facebook.com/comptoir102 Micro-trottoir par Maude Verliac: dubaiaddressbymaude.com
  1. Les + lus
  2. Les + récents