Billet d'humour by Sophie : Les Rides

Écrit par  Sophie Perrot 21 OCT 2019
Avez-vous remarqué comme, à la simple évocation de ce petit mot, « rides », les passions se déchaînent ?! À peine ces 5 lettres prononcées, tel un Moïse qui fendrait la mer Rouge en deux, les gens se rangent de l’un ou de l’autre côté ! Le débat est alors très vite passionné, comme s’il s’agissait de trancher « pour » ou « contre » la peine de mort pour une crème anti-âge volée !
 
Evidemment, il ne s’agit pas ici de faire une analyse manichéenne, mais d’observer les deux attitudes : celle des femmes qui sont dans l’acceptation d’un état de fait, et celle des autres qui « s’arrangent » avec les faits ! Car ne nous voilons pas la face, les rides, c’est comme les kilos, on les accepte toujours mieux lorsque ce sont les autres qui les ont !
 
Très rapidement la population rallie donc deux camps bien distincts : celles/ceux qui prônent l’acceptation, voire la « magnification » (à noter que dans ce camp, on trouve bien souvent des trentenaires gaulées comme des déesses à la peau lisse) s’émerveillant « Mais c’est si beau, si émouvant, tous ces sillons creusés à force d’expérience, de maturité et de sagesse ! »… Mouais… On leur dit que c’est beaucoup moins poétique que ça, que c’est en fait juste le résultat du temps qui passe et d’un capital génétique plus ou moins gracieux ?!
Dans ce camp, il y a aussi celles qui explosent à la simple évocation de leur voisine/copine/connaissance qui a « osé » passer à l’acte !!! Comme si la malheureuse avait commis l’horrible crime de décapiter son mari avec ses dents ! « Oui, certes elle ne fait pas son âge… mais bon, facile, ce n’est pas naturel, elle a fait des injections ! »
Comprendre : cette traitresse a pactisé avec le diable ! Celles-ci se sentent comme trahies par leurs consœurs, qui n’auraient pas fait le même choix… celui de la ‘dégradation’ soi-disant assumée…
S’ensuit souvent et très rapidement une avalanche de bienveillance, surtout si, par malheur, les résultats sont plus ou moins au rendez-vous : « Elle a la peau tirée comme un tam tam ! » ; « Elle a la bouche d’un poisson laveur de vitres ! » ; « Elle veut faire jeune, mais son cou et ses mains la trahissent ! » Etc. etc.
Rappelons tout de même que personne ne bronche sur la teinture/coloration des cheveux, aujourd’hui démocratisée… comme le camembert dans le café au lait d’ailleurs ! Les cheveux blancs sont pourtant aussi des marqueurs du temps, non ?!!! Mais ce subterfuge ne gêne apparemment plus beaucoup de gens…
 
Le deuxième camp est constitué de celles qui sont « passées de l’autre côté », des femmes qui, de façon plus ou moins assumée, se sont arrangées avec ces petits plis disséminés, mais en souhaitant un ovale… plus carré… Ce sont en général celles qui rafraîchissent depuis longtemps d’un coup de pinceau les murs du salon et qui ne voient pas le problème d’une petite injection pour renforcer leurs propres fondations !
Evidemment, elles ne le font pas, en général, pour faire croire à l’assemblée qu’elles viennent à peine de passer le bac ! Elles n’envisagent pas non plus qu’on les dévisage pour évaluer si elles font leur âge ! Personne n’est dupe. Ces petites injections apportent juste quelques corrections ! (Allons, qui n’a jamais utilisé un peu de Tipex pour masquer une faute d’orthographe muée en gros pâté ?!)
 
Perso, j’aime moyen le concept du parchemin (sorte de cartographie de ta vie affichée en pleine face !), surtout à l’heure du net… il faut peut-être vivre avec son temps et avoir une peau nette ! 
 
Disons que comme souvent, face à l’évidence, nous avons toutes un travail/un chemin à effectuer : accepter ou lutter !
Dans les deux cas, la lutte est acharnée ! Il ne s’agit pas non plus de nous juger, car finalement, ne sommes-nous pas toutes du même côté : celui de celles qui ont la chance et la liberté d’avoir le choix ?! Alors, serrons-nous les pattes (d’oie) pour avancer chacune avec nos propres motivations… De toute façon, quoi qu’il en soit, on va toutes dans la même direction !
 
 
Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Istanbul à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubai. Retrouvez ses billets sur son blog www.journalexpat.com.
 
Sophie, est fan de chapeaux et de voyages… ce qui lui a donné l’idée géniale de développer le Hat Bag ! Un porte chapeau stylé qui permet de transporter vos chapeaux sans les abîmer en voyage. Mais quelle brillante idée… on va faire les belles à l’aéroport ! 
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
Dernière modification le jeudi, 31 octobre 2019 05:14
  1. Les + lus
  2. Les + récents