Billet d'humour by Sophie : French Food for ever…

Écrit par  Sophie P. 16 MARS 2019
Avez-vous remarqué comme l’humain est capable de s’adapter ? Curieux, toujours prêt à se dépasser, à découvrir de nouveaux horizons, certains vont sur la Lune, d’autres sont prêts à mourir sur Mars ! Et l’expat en particulier ? Toujours partant pour quitter sa zone de confort… s’éloigner de sa famille, de ses amis, remettre en question ses acquis, ne rechignant pas à faire des efforts…
Oui mais… il y a tout de même un domaine où il lui est difficile de transiger : c’est lorsqu’il s’agit de manger !
 
Je ne parle pas des premiers temps où il s’émerveille sur la diversité et les richesses culinaires de sa nouvelle contrée ! Non ! Mais de l’étape d’après (quelques semaines suivant l’arrivée…) où il serait prêt à dealer ou à tuer pour un morceau de Comté !
Et allez savoir pourquoi, je me retrouve à chaque fois expatriée dans des pays musulmans alors que ma famille à une forte propension au jambon ?! (Non non non, il n’y a pas toujours une « Porc Section » dans toutes les destinations !)
 
C’est pour ça qu’à peine arrivée, ma première visite est celle des supermarchés ! (Je sais ce n’est pas le côté le plus glamour, bien loin des reportages télé… mais c’est ma/la réalité.) Que celui qui n’a jamais parcouru des kilomètres pour une baguette me jette la première chouquette ! L’œil quasi bionique et le flair entraîné, je scanne donc tous les rayons à la recherche des produits désirés. Et très rapidement, je reviens à la réalité : non, les Pompotes ne sont toujours pas internationalisées ! Il ne reste alors plus que quatre solutions pour nourrir nos addictions.
 
1. Rapporter lors de nos voyages en France nos produits préférés
User des bonnes vieilles méthodes : tapissage de valises de produits non frais ! Et c’est l’une des rares fois où je suis encline à résoudre un problème de CE2 : si mon emballage pèse 80g et que j’ai acheté 62 boîtes… combien je gagne de grammes à les retirer sachant que seulement 30 kilos me sont alloués ? Car oui, cette solution nécessite des choix cornéliens : ce sera vêtements ou aliments ? On peut aussi blinder celles des enfants et partir du postulat qu’une seule tenue pour 15 jours suffira ! (Oui je sais… MM ! = mauvaise mère ! Pas prête non plus à me transformer en mule pour faire passer des Kiri bien carrés !)
 
2. Se faire rapporter
Soit par vos guests : accepter comme invités uniquement ceux capables de dissimuler entre leurs jupes et pantalons deux ou trois saucissons ! (Voyez cela comme un service que vous leur rendez… ils n’auront pas à se casser la tête pour vous remercier de votre hospitalité !)
Soit convaincre une amie, qui rentre en France pour un congrès, de glisser une demi meule de raclette dans sa valisette ! (Une véritable amie n’est-elle pas une personne sur qui l’on peut compter en cas de grande nécessité ?!)
 
3. Se faire livrer une box made in France
Des petits malins ont créé une appli où vous pouvez commander… un carton de produits bien français ! Mais unfortunately, ils ne livrent pas dans tous les pays. Et les prix restent élevés… On peut être désespérés certes, mais pas forcément (encore) prêts à payer un foie gras au prix d’un pneu d’une Porsche Carrera…
Mais à Dubai, pas de panique des Frenchies ont lancé des épiceries en ligne pour retrouver la plupart de nos produits préférés !
 
4. Rêver
On fantasme tous d’une bonne raclette ou d’un savoureux cassoulet à partager entre amis ! Mais attention tout de même, si vous vous mettez à faire des songes érotiques… avec une côte de bœuf bien cuite, c’est qu’il est grand temps de rentrer pour se faire une cure de vos denrées préférées !
 
Évidemment, on peut s’adapter, se passer d’une chose ou deux… mais au-delà faut pas pousser : la nourriture est pour nous comme le doudou pour un bébé… un lien intrinsèque à notre identité ! Car est-il nécessaire de le rappeler ? Français un jour… Français toujours !
 
Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Istanbul à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubai. Retrouvez ses billets sur son blog www.journalexpat.com.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Dernière modification le mardi, 19 mars 2019 10:55
  1. Les + lus
  2. Les + récents