Managers : 3 bonnes raisons de faire « Le choix du vivant » !

Écrit par  Mathilde Corgnet 06 JUIN 2018
Je ne le savais pas encore, lorsque j’étais sur le point d’entrer dans la salle, ce matin là ; mais j’allais assister à l’une des conférences les plus marquantes, de mon existence…. Le mois dernier, Marie-Hélène Straus, nous a présenté l’ouvrage « Le choix du vivant » ; un outil précieux pour « réinventer sa façon d’être au monde ». Plus précisément, à travers, 9 principes le livre invite à s’interroger sur les aptitudes et compétences nécessaires aux managers pour accompagner leurs équipes, dans tout type d’organisation sociale, au troisième millénaire. Après, avoir rencontré Marie-Hélène et avoir dévoré cet ouvrage, il était urgent (pour nous tous, pour la Planète) de vous parler de cette pépite ! 
 
Deux co-auteurs pour 9 principes « du vivant »
 
La conférence, organisée le 14 mai dernier, à l’initiative du FBC, au sein du théâtre de l’Alliance Française avait pour objectif de présenter l’ouvrage « Le choix du vivant », sorti pile 3 mois plus tôt. Celui-ci a été écrit à 2 mains, par deux personnalités inspirantes : 
 

Marie-Hélène Straus, manager depuis plus de 25 ans, au sein de grands groupes internationaux multiculturels et coach pour les managers. Celle-ci travaille actuellement en tant que directrice générale stratégie et innovation, au sein du groupe Chalhoub. Elle est Présidente de l’association Tchendukua, ici et ailleurs.




Eric Julien, géographe et consultant en entreprise. Il est le fondateur de l’association Tchendukua, ici et ailleurs. 
 
Voici 3 bonnes raisons de vous procurer le livre « Le choix du vivant » :
 
1. Parce que c’est urgent, surtout si vous n’êtes pas heureux dans votre job !
 
Le verdict est sans appel : sur 35000 employés, 46% admettent que les compétences de leur manager sont le facteur numéro 1 de leur satisfaction au travail…. Bien loin devant le salaire (20%) et la fonction occupée (12 %). *
Malheureusement, les salariés français sont également les premiers du classement international, à être malheureux au travail. Qu’est-ce que cela veut dire ? « Que ce n’est plus d’une simple évolution dont nous avons besoin, mais bien d’une mutation profonde… il faut inventer autre chose. » selon les premières lignes du synopsis du livre.
 
Ainsi, tout au long de cet ouvrage, vous allez découvrir plusieurs pistes de réflexions et des outils concrets à travers neuf grandes thématiques, organisées en chapitres : l’altérité, l’interdépendance, le sens, la communication, les valeurs, le cadre, la créativité, le temps et la mémoire. Dans chaque chapitre, une réflexion parallèle sera développée sur la réponse de la biologie sur chacune de ces problématiques.
 Chaque chapitre est ponctué par une synthèse, reprenant les idées principales. 
La construction du livre permet donc à chacun, suivant son niveau de lecture et d’analyse, de piocher des informations, des outils, et ceci, dans l’ordre ou non.



« Une société, et donc une entreprise et ses dirigeants qui souhaiteraient faire : le choix du vivant » devra pouvoir élaborer une vision, un « projet » qui associe, évidemment les particularités techniques, économiques, sociologiques, politiques, de son temps, mais aussi, et surtout, les besoins existentiels « des êtres humains » qui la composent. » Extrait du livre.
* Extrait du livre, d’après une étude Steelcase, Ipsos 2016.
 
2. Pour découvrir, à des milliers de km de Dubai, l’histoire d’un peuple qui a tout compris…
 
Il est important de revenir sur l’origine du projet. Ce travail de 6 années commence par l’histoire d’une rencontre : celle d’Eric Julien et de Marie-Hélène Straus avec le peuple des Kagabas, derniers héritiers des civilisations précolombiennes, vivant dans la Sierra Nevada.
 
Nous comprenons rapidement, à travers les premières pages du livre, que cette société, pouvant être qualifiée « d’archaïque » par certains, a finalement, beaucoup à nous apprendre ! En effet, tout comme nous (« les petits frères » comme ils nous appellent) ; les Kagabas ont organisé leur société à travers des principes leur permettant de (sur)vivre, éduquer, apprendre, travailler, décider, planifier, depuis des millénaires, en toute harmonie avec la Nature, partie intégrante de leur âme. Le tout, dans un écosystème pérenne… où le mot « guerre » n’existe pas et où les managers sont des « guérisseurs ».
 
Dans une nouvelle ère géologique « d’Antropocène », où l’espèce humaine menace directement les grands équilibres du vivant ; Marie-Hélène et Eric ont donc tenté de répondre à la question suivante : « Comment peut-on s’inspirer du mode de vie des Kagabas pour initier des principes, des lois du vivant, applicables dans notre société actuelle ? »
 
C’est ainsi en observant le fonctionnement de ce peuple (leur rapport au Monde, à la Nature, leur mode de communication, leurs schémas décisionnels etc.) combiné à un travail sur le bio mimétisme (observation du vivant pour expliquer le développement de nos sociétés modernes), mis en relation avec leur expérience personnelle, que ceux-ci ont pu commencer l’élaboration des « lois du vivant » en 2013, date du début de l’écriture de ce livre.
 
« A l’origine de toute chose, il y a des lois de la nature, sur la base desquelles ont été créées les formes, les êtres et les choses. Ce sont ces lois qu’il faut comprendre et respecter. Ce sont elles qui créent la vie. Si on ne les respecte pas, les difficultés, les malades ou les accidents surgissent. (…) Comment pouvez-vous faire et penser les choses sans penser à la nature ? Sans penser à ce que vous êtes vraiment ? » Mamu Kagaba, extrait du livre.
 
3 … et pour vous aussi, contribuer à faire bouger les choses !
 
Qu’on ne s’y trompe pas, lorsqu’on pose la question à Marie-Hélène, le but de ce livre « C’est ouvrir des portes, faire éclore quelques bourgeons pour initier un changement » explique t-elle. « Et si nous arrivons déjà à cela, même si ce n’est pas suffisant, ce sera déjà beaucoup… » ajoute-t-elle.
 
En effet, les années de recherches et d’implication de Marie-Hélène dans ce projet ont directement rejailli au sein de son service, puis plus généralement dans toute l’entreprise Chalhoub : « J’ai démarré par l’expérimentation de nos recherches en mettant en place sur une année 9 workshops, correspondant à chacun des thèmes. C’est en démontrant l’impact opérationnel et concret de l’application et la compréhension de ces principes par mes propres équipes qu’ Anthony (qui a du coup écrit la préface) et Patrick (tous deux à la tête du groupe au Moyen-Orient) ont suivi avec intérêt l’avancement de cet ouvrage. » explique t-elle. 
 
Ainsi, l’ensemble de cet ouvrage constitue une véritable boîte à outils pour toute personne voulant en apprendre plus sur le fonctionnement de notre société, du Monde, à l’initiative de tout projet social ; pour tout manager désireux de redonner du sens à son travail ; pour les futures générations porteuses de changement. 
 
Le champ d’action est donc planétaire, le message universel, mais s’ancre de manière très concrète dans notre vie quotidienne. Une vraie pépite donc, à garder sur sa table de chevet… mais à partager tout autour de soi (surtout à son boss !)
 
Où se procurer l’ouvrage ?
Dans toutes les grandes librairies en France et sur :
- www.amazon.fr (en version brochée ou sur Kindle)
Prix : environ 20 euros
L’ensemble des fonds récoltés par les ventes du livre sont reversés à l’association Tchendukua, ici et ailleurs.
 
Où retrouver Marie-Hélène et Eric ?
Dans plusieurs conférences et interviews à venir, sur Youtube... ou chez les Kagabas ! Le duo travaille sur différents projets, notamment pour permettre des passerelles entre les universités, les écoles et le monde du travail.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
Dernière modification le mercredi, 06 juin 2018 18:30
  1. Les + lus
  2. Les + récents