" Expat : le top 3 qui va vous faire regretter la France " #1

Écrit par  Willy Rovelli 11 AVRIL 2018
Chère lectrice et cher lecteur, cela fait maintenant quelques semaines que je suis comme toi : un expatrié. J’ai régulièrement été un « ex » dans ma vie : ex locataire, ex salarié, ex copain, ex copain, ex copain (oui, j’ai souvent été largué) mais expatrié, jamais. Je ne te cache donc pas mon émotion et ma grande fébrilité. Dubaï est encore pour moi comme un jouet reçu à Noël dernier, je n’en ai pas encore découvert toutes les fonctionnalités, mais pour l’instant, je m’amuse franchement bien. 

 
Pourtant, pour cette première « chronique », j’ai décidé de te faire regretter d’avoir quitté la France. Oui, toi qui me lis, je suis sûr que parfois tu te dis : « Tout ce bordel me manque ! ».  Parce que la France c’est beau, mais la France c’est aussi le bordel, et c’est pour ça qu’on l’aime tant ! 
Alors pour remuer mon couteau dans ta plaie, je te donnerai dorénavant en quelques lignes, le TOP 3 des raisons qui vont te faire regretter la France. 
NUMERO 3 : la météo.

 
Depuis novembre dernier, ici je n’ai mis que des shorts. Pour tout ! Pour aller à mes cours d’anglais, pour aller chez Zoom, pour aller faire du cheval dans le désert et même pour aller chercher mon ID, moment pourtant très solennel. 
En 5 mois j’ai dû faire 1000 kilomètres en tong, jamais je n’ai autant vu mes doigts de pied qui ne sont pourtant pas les parties les plus sexy de mon incroyable body.

Alors que la France, elle, a connu depuis décembre, 12 alertes vigilance météo ! 12 ! Tout lui est tombé dessus : pluie, neige, grêle, mini tornade dans le Var, même une sonde chinoise devait tomber du ciel et s’écraser sur la Corse en début de semaine avant qu’elle ne se décide finalement à se désintégrer dans l’atmosphère (elle a eu raison, il vaut mieux ne pas trop emmerder les Corses…) En février, Paris a été bloqué 3 jours entiers pour 12 centimètres de neige ! On nous dit que le sel ça bouche les artères, mais quand il n’y a pas de sel, ça les bouche aussi ! 

Et bien je vais te dire la vérité : moi ça me manque les aléas climatiques. A Dubaï, il fait soit beau, soit beau. Il fait soit très chaud, soit très très chaud, ça limite les effets de surprise ! En mars, ici il a fait 30 degrés en moyenne, à Paris aussi en mars il a fait 30 degrés en moyenne, mais en cumulé sur tout le mois. 
J’aimais bien passer 8 heures chaque matin devant ma penderie à me demander ce que j’allais bien pouvoir me mettre aujourd’hui, pas toi ? 

 
NUMERO 2 : les grèves ! 

 
Facs occupés, hôpitaux occupés, cheminots en grève, avions en grève, Carrefour en grève, avocats en grève, juges en grève, retraités en colère, en ce moment en France il flotte comme un air de mai 68. A Paris, même les éboueurs cessent le travail, pourtant vu la propreté des trottoirs, j’avais cru qu’ils l’avaient cessé depuis longtemps. 
Tout le monde est dans la rue pour se plaindre du gouvernement Marcon, quelle bonne ambiance il doit y avoir ! Moi chaque jour je prends le métro ici à Dubaï, un métro tellement cosy que la première fois que je l’ai pris, j’ai cru qu’on ne pouvait y rentrer que sur invitation.  Il est tellement propre que la première fois, je n’ai pas osé m’asseoir pour ne pas salir les fauteuils.

Et bien en ce moment en France, c’est la galère ! Ça ne te manque pas les rames bondées, les trains supprimés, les quais surchargés ?  Ca ne te manque pas tout ce suspens : à quelle heure vais je arriver au boulot ? Et surtout, vais-je arriver au boulot ? C’est bien mignon ce métro ligne rouge qui arrive toutes les 2 minutes, mais là aussi ça manque de surprises. 
Alors qu’à Paris, quand tu prends le RER, tu peux t’attendre à tout. Retard, pickpocket, cohue, mains aux fesses, et parfois même avec un peu de chance, les quatre en même temps.

Et bien moi je te dis la vérité, ça me manque un peu tout ça, surtout mes fesses qui n’ont pris aucune main depuis 4 mois ! 
En période de grève, c’est là où on voit que le Français est fier de ses contradictions : toute l’année il râle contre « ces feignasses de fonctionnaires », mais dès qu’ils ne bossent plus, c’est le chaos partout… ce qui fait râler le Français. Justement, si je reste ici, à Dubaï, je vais finit par ne plus râler… 
 
NUMERO 1 : Johnny Hallyday.

 
Je suppose que tu es au courant, Johnny n’est plus. Si tu ne l’étais pas, désolé de mon manque de tact… Cette semaine, la série « Dallas » fête ses 40 ans, mais dans notre bon vieux pays, la meilleure série du moment, c’est au sujet du testament de l’idole des vieux. Apparemment, il aurait déshérité Laura et David, et tout laissé à Laetitia, Jade et Joy, stupéfiant une bonne partie des Français. Depuis, pas un jour sans que quelqu’un qui n’ait connu Johnny ne prenne la parole pour défendre soit la veuve, soit les orphelins.

On a tout eu : son ancienne cuisinière (« Il était formidable ! »), son ancien chauffeur (« Il était incroyable »), manquait plus que son ancien dealer
(« Je l’avais dans le pif ! ») et ça aurait été la totale ! 
Mais ça se trouve, son testament c’est comme ses chansons, c’est pas lui qui l’a écrit ! Parce que j’ai lu le testament de Johnny dans la presse française : il n’y a pas une faute ! Je te le dis, c’est pas de lui ! 

Moi ça me manque les petits ragots sur des stars, savoir que Machin va mal, que Truc ne va pas bien, que Bidule s’est fait largué, que TrucMuche est au bout de sa vie. Aucun « Voici » chez mon coiffeur ici à Dubaï, je me demande vraiment ce que je vais devenir…
 
Allez, promets-moi qu’il y a des choses qui vont m’énerver ici ? 
 
 
Willy Rovelli, c’est qui ?
 
Il vient fraîchement (novembre dernier) de débarquer aux Emirats, partageant son temps et son talent entre Paris et Dubai. C'est un mec plutôt sympa Willy, nous nous sommes rencontrés, en toute simplicité autour d’un café et puis jolie surprise : l’idée d’une collaboration est née. 


Charismatique et très accessible, l’humoriste a fait le pari fou de tout recommencer à 0… Willy a démarré sa carrière très jeune, d’abord sur les ondes. Vous avez peut-être déjà eu l’occasion de rire avec lui, sur RMC, France Inter et Europe 1. Tantôt animateur ou chroniqueur à la radio, Willy est aussi un enfant de la télé et a participé à bon nombre d’émissions de divertissement.
Depuis plusieurs années, il accueille les (courageux) participants de Ford Boyard dans sa cuisine aux spécialités les plus infâmes et répugnantes… pour son plus grand plaisir ! Parallèlement, celui-ci vient de mettre fin à une longue tournée nationale (6 ans quand même) pour son one-man-show « Willy en encore plus grand ! » L’occasion d’ouvrir une nouvelle parenthèse personnelle et artistique à Dubai, et on le comprend !
PS : Ah oui, et aussi, il est très beau ! (Bon ça c’est lui qui nous a demandé de vous le dire…)

Après un joli succès pour sa première scène dubaïote (au DUCTAC, en partenariat avec Culture Emulsion), le mois dernier ; Willy Rovelli ne compte pas en rester là. En attendant de retrouver Willy sur les planches, découvrez ses chroniques cocasses dans notre rubrique VIE D’EXPAT. 
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
Dernière modification le mercredi, 09 mai 2018 12:38
  1. Les + lus
  2. Les + récents