Que s’est-il passé aux Emirats au cours de ces dernières semaines ? Bonne question ! Entre le boulot, les enfants, … ou tout simplement le rythme effréné à Dubai, vous n’avez peut-être pas eu le temps de suivre toute l’actualité mois-ci ?   Ne vous inquiétez pas, Dubai Madame a sélectionné pour vous les 9 informations incontournables :    1- L’ARABIE SAOUDITE S'OUVRE AU TOURISME  Dans le cadre de la mise en place du programme « Vision 2030 », les citoyens de 49 pays peuvent obtenir, depuis de 27 septembre, un e-visa touristique à entrées multiples et valable un an pour visiter le Royaume. Le visa permet de passer 90 jours sur le territoire saoudien et coûte environ 431 AED (hors TVA). Pour tout savoir : Gulf News   Le gouvernement a annoncé en parallèle que les femmes étrangères se rendant en Arabie Saoudite n’auront plus l’obligation de porter l’abaya mais simplement de se vêtir d’une tenue « modeste ». Pour en savoir plus.   2- EXPO 2020: L’ONU AURA SON PAVILLON Pour célébrer leur 75ème anniversaire, l’ONU aura son propre pavillon sous le thème « Nous, les peuples : façonnons notre avenir ensemble ». L’Expo 2020 sera l’occasion pour les Nations Unies de renforcer son engagement en faveur du programme de développement durable à horizon 2030 (programme 2030) et ses 17 objectifs. Pour en savoir plus : Khaleej Times   3- TOUTES LES DÉMARCHES POUR LE VISA FAMILIAL À PARTIR DE SON TÉLÈPHONE  Depuis le 22 octobre, il est possible pour le sponsor de famille d’obtenir, de renouveler ou d’annuler le visa d’un membre de sa famille, simplement à partir de son téléphone. Le GDRFA-Dubai a adressé un SMS à cet effet à l’ensemble des résidents pour les avertir. Il suffit pour cela de télécharger l’application DubaiNow. Cette mesure fait écho à la stratégie sans papier lancée par Dubai en février 2018. Toutes les informations pratiques, ici.   4- LES EMIRATES LANCENT LEUR PLATEFORME DE RECHERCHE D'EMPLOI  Le Ministère du travail et de l’émiratisation vient de lancer MORHE, application dédiée à la recherche d’emploi. MORHE a la particularité de pouvoir mettre en correspondance les annonces des entreprises et le profil de candidats déposé sur la plateforme. Pour tout savoir sur MOHRE, cliquez ici.  Et pour tout savoir sur la recherche d’emploi à Dubai, lisez notre article.    5- 15 INITIATIVES POUR QUE DUBAI DEVIENNIENT UN INCUBATEUR POUR LES CREATIFS  Afin de devenir un centre régional et mondial de la culture, Dubai lance diverses initiatives dont la plus significative reste la création d’un visa culturel longue durée à destination des artistes, auteurs et innovateurs. En parallèle, d’autres projets devraient voir le jour comme la création d’une free zone pour les créatifs, le lancement de la saison littéraire internationale ou encore la construction de centres culturels. Pour en savoir plus sur les différentes initiatives : Gulf News     6- GRATUITÉ JUSQU'EN JANVIER 2020 DES TOLL GATE À ABU DHABI  Bien que mis en place depuis le 15 octobre, le système de péage à Abu Dhabi restera gratuit pour l’ensemble des usagers jusqu’en janvier 2020. Durant cette période d’essai les automobilistes sont encouragés à étudier des alternatives pour leurs trajets quotidiens notamment l’utilisation d’autres moyens de transport (covoiturage, transports en commun). En effet, l’objectif des barrières de péage est de réduire les embouteillages et les émissions de CO2 dans la capitale. Toutes les informations ici   7- AÉROPORT DE DUBAI : NOUVEAU SYSTÈME BIOMÉTRIQUE Le GDRFA-Dubai (General Directorate of Residency and Foreigners Affairs), en collaboration avec Emirates, a révélé, pendant le GITEX, le programme « Biometric Passenger Journey » qui permettra aux voyageurs de s’enregistrer pour leur vol à l’aéroport de Dubai sans passeport ni carte d’embarquement grâce à la technologie de reconnaissance faciale et de l’iris. Une phase pilote devrait démarrer dans quelques mois. Pour en savoir plus : Gulf News   8- ARRIVÉE DE LA CARTE NOL VIRTUELLE FIN 2020  Lors du GITEX 2019, la RTA a annoncé l’arrivée dès le 3ème trimestre 2020 de la carte virtuelle NOL. La carte sera directement enregistrée sur votre téléphone portable et vous permettra de payer à la fois vos déplacements dans les transports en commun mais aussi vos frais de stationnement ou certains de vos achats dans les stations-services ou magasins. Pour plus de détails : Khaleej Times    9- EAU : PETITE RAPPEL DE 9 LOIS QUE VOUS NE POUVEZ PAS PERMETTRE D'OUBLIER !  Il existe aux Emirats un certain nombre de lois qui garantissent la sécurité du pays. Certaines peuvent sembler tomber sous le sens mais si vous les enfreignez accidentellement vous risquez de vous exposer à une amende voire des poursuites judiciaires. Gulf news nous les rappelle.    Tous les derniers jeudis de chaque mois, retrouvez la mini revue de presse des dernières semaines dans votre boite email via la Newsletter !       
Avez-vous remarqué comme, à la simple évocation de ce petit mot, « rides », les passions se déchaînent ?! À peine ces 5 lettres prononcées, tel un Moïse qui fendrait la mer Rouge en deux, les gens se rangent de l’un ou de l’autre côté ! Le débat est alors très vite passionné, comme s’il s’agissait de trancher « pour » ou « contre » la peine de mort pour une crème anti-âge volée !   Evidemment, il ne s’agit pas ici de faire une analyse manichéenne, mais d’observer les deux attitudes : celle des femmes qui sont dans l’acceptation d’un état de fait, et celle des autres qui « s’arrangent » avec les faits ! Car ne nous voilons pas la face, les rides, c’est comme les kilos, on les accepte toujours mieux lorsque ce sont les autres qui les ont !   Très rapidement la population rallie donc deux camps bien distincts : celles/ceux qui prônent l’acceptation, voire la « magnification » (à noter que dans ce camp, on trouve bien souvent des trentenaires gaulées comme des déesses à la peau lisse) s’émerveillant « Mais c’est si beau, si émouvant, tous ces sillons creusés à force d’expérience, de maturité et de sagesse ! »… Mouais… On leur dit que c’est beaucoup moins poétique que ça, que c’est en fait juste le résultat du temps qui passe et d’un capital génétique plus ou moins gracieux ?! Dans ce camp, il y a aussi celles qui explosent à la simple évocation de leur voisine/copine/connaissance qui a « osé » passer à l’acte !!! Comme si la malheureuse avait commis l’horrible crime de décapiter son mari avec ses dents ! « Oui, certes elle ne fait pas son âge… mais bon, facile, ce n’est pas naturel, elle a fait des injections ! » Comprendre : cette traitresse a pactisé avec le diable ! Celles-ci se sentent comme trahies par leurs consœurs, qui n’auraient pas fait le même choix… celui de la ‘dégradation’ soi-disant assumée… S’ensuit souvent et très rapidement une avalanche de bienveillance, surtout si, par malheur, les résultats sont plus ou moins au rendez-vous : « Elle a la peau tirée comme un tam tam ! » ; « Elle a la bouche d’un poisson laveur de vitres ! » ; « Elle veut faire jeune, mais son cou et ses mains la trahissent ! » Etc. etc. Rappelons tout de même que personne ne bronche sur la teinture/coloration des cheveux, aujourd’hui démocratisée… comme le camembert dans le café au lait d’ailleurs ! Les cheveux blancs sont pourtant aussi des marqueurs du temps, non ?!!! Mais ce subterfuge ne gêne apparemment plus beaucoup de gens…   Le deuxième camp est constitué de celles qui sont « passées de l’autre côté », des femmes qui, de façon plus ou moins assumée, se sont arrangées avec ces petits plis disséminés, mais en souhaitant un ovale… plus carré… Ce sont en général celles qui rafraîchissent depuis longtemps d’un coup de pinceau les murs du salon et qui ne voient pas le problème d’une petite injection pour renforcer leurs propres fondations ! Evidemment, elles ne le font pas, en général, pour faire croire à l’assemblée qu’elles viennent à peine de passer le bac ! Elles n’envisagent pas non plus qu’on les dévisage pour évaluer si elles font leur âge ! Personne n’est dupe. Ces petites injections apportent juste quelques corrections ! (Allons, qui n’a jamais utilisé un peu de Tipex pour masquer une faute d’orthographe muée en gros pâté ?!)   Perso, j’aime moyen le concept du parchemin (sorte de cartographie de ta vie affichée en pleine face !), surtout à l’heure du net… il faut peut-être vivre avec son temps et avoir une peau nette !    Disons que comme souvent, face à l’évidence, nous avons toutes un travail/un chemin à effectuer : accepter ou lutter ! Dans les deux cas, la lutte est acharnée ! Il ne s’agit pas non plus de nous juger, car finalement, ne sommes-nous pas toutes du même côté : celui de celles qui ont la chance et la liberté d’avoir le choix ?! Alors, serrons-nous les pattes (d’oie) pour avancer chacune avec nos propres motivations… De toute façon, quoi qu’il en soit, on va toutes dans la même direction !     Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Istanbul à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubai. Retrouvez ses billets sur son blog www.journalexpat.com.   Sophie, est fan de chapeaux et de voyages… ce qui lui a donné l’idée géniale de développer le Hat Bag ! Un porte chapeau stylé qui permet de transporter vos chapeaux sans les abîmer en voyage. Mais quelle brillante idée… on va faire les belles à l’aéroport !      N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !     
Qui n’a jamais eu envie d’avoir une photo de famille sympa, naturelle et drôle ? Mais franchir les portes d’un studio photo, avec toute votre petite tribu, pour finalement en ressortir avec des photos trop posées, trop guindées et surtout sans vous reconnaître… il faut bien le dire ce n’est pas vraiment votre truc (et nous non plus d’ailleurs…) ! C’est pour cette raison que nous avons fait la connaissance de Etienne Ruggeri et Manon Duclos, du Studio Le Carré. Déjà connus des « anciens » de Dubai, ils reviennent du 8 au 27 octobre avec leur concept bien loin des « clichés » habituels : débarquer chez vous pendant 2 heures pour une séance photo (ou plutôt un moment de bonne humeur) en famille ou entre amis ! Explications.   Le Studio Le Carré : c’est qui ? Derrière le Studio Le Carré, un binôme ou plutôt deux artistes très différents mais complémentaires. Etienne Ruggeri, gérant du studio photo, a travaillé pendant 10 ans dans la recherche scientifique, en tant que chimiste, avant que son engouement pour la photo prenne le dessus. Quant à Manon Duclos, passionnée par la photo depuis toujours, elle fait des études de photographie et se lance en tant qu’indépendante dès l’âge de 18 ans.    Une vision décalée et rafraichissante de la photo de famille L’idée du concept « J’irai chez vous » est né après un travail artistique d’Etienne Ruggeri basé autour de l’absurde : « Sofabsurde ». « Pendant 2 ans, j’ai trimballé dans ma voiture 2 sofas que je prenais en photo dans la ville, devant des murs avec ou sans personne dessus ». Lors de l’exposition de son travail pendant la Biennale d’Art Contemporain de Lyon en 2011 « nous avons reconstitué un décor d’une des photos exposées et mis le sofa à l’intérieur. Les gens pouvaient ainsi se faire prendre en photo et conserver un souvenir d’eux ».   « J’irai chez vous » s’est dans un premier temps développé en France mais très vite le concept s’est fait connaître à Dubai par le bouche-à-oreille visuel. « Les expatriés communiquent davantage avec leur famille restée en France. Les personnes ont besoin de créer des souvenirs pour eux et leur entourage d’un passage de leur vie. Il y a des familles dubaïotes qui nous contactent chaque année pour refaire une séance photos chez eux, quasi au même endroit mais parce que leurs enfants ont grandi » nous explique Manon Duclos.   @3.54_three.fifty.four   Des photos minimalistes et parfois ubuesques Le principe est simple avec un côté minimaliste voire absurde et des poses parfois incongrues ! Un seul décor : chez vous ! Que vous habitiez à Dubai en appartement ou en villa, que vous soyez venus avec vos meubles et vos souvenirs ou que votre nouvel espace soit un condensé du dernier catalogue Ikea, Manon Duclos ou Etienne Ruggeri débarquent chez vous et d’un coup d’œil chinent meubles et objets qui feront partis de la scénographie. « Il faut être ouvert à changer tous les meubles du salon, ils prennent dans la maison tous les objets qui les interpellent et les font sortir de leur contexte. Il faut leur faire confiance et se prêter au jeu » nous explique Anne-Laure Roy qui a décidé de faire vivre l’expérience à sa famille.   Puis, pendant environ une heure, Etienne Ruggeri et Manon Duclos vous mettrons à l’aise et vous ferons jouer différentes mises en scènes drôles et décalées avec un seul mot d’ordre : s’amuser ! Guillain Carpentier a lui aussi connu le Studio Le Carré par le biais d’amis. Il a décidé de faire une surprise à sa femme pour la fête des mères en réalisant la séance photo seul avec ses enfants. « Nous avons passé un moment vraiment sympa ! les enfants se sont amusés et se sont prêtés facilement au jeu. J’en garde un très bon souvenir. Ma femme a vraiment adoré son cadeau. Je le conseille à 200 % ». Une vision que partage Anne-Laure Roy : « Ils sont hyper gentils et savent mettre les gens à l’aise. C’est une expérience agréable pour toute la famille au-delà de la photo. On retrouve à travers les photos la personnalité de la famille avec beaucoup d’humour ».        Des offres dédiées aux entreprises En plus de ce concept, le Studio Le Carré met également son talent à disposition des entreprises en proposant des prestations sur mesure : photos des équipes en individuel (corporate ou décalées) en passant par du team building convivial ou au reportage photo lors d’événements internes et/ou externes. Vous pouvez découvrir ici l’ensemble de leur offre.   Bref, c’est une belle idée de cadeau à s’offrir ou à offrir à sa famille ou à son entourage pour n’importe quelle occasion : fêtes de fin d’année, anniversaire, farewell, etc. Cette expérience photographique est une façon originale de passer un moment convivial et de se créer de nouveaux souvenirs dans notre vie d’expatriés.  Vous l’aurez compris, nous sommes totalement conquises et avons déjà réservé notre séance photo. Et vous ?   Pour en savoir plus et réserver : Ici  Dates : du 8 Octobre au 27 Octobre 2019 N’hésitez pas à voir plus de photos sur leur site internet et dépêchez-vous de réserver en ligne car les places partent rapidement.      Retrouvez la fiche BAF (Bottin des adresses francophones) de STUDIO LE CARRÉ   Merci à Anne-Laure, Elena, Aurélia et Guillain pour leurs témoignages et photos.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !     
Que s’est-il passé aux Emirats au cours de ces dernières semaines ? Bonne question ! Entre le boulot, les enfants, … ou tout simplement le rythme effréné à Dubai, vous n’avez peut-être pas eu le temps de suivre toute l’actualité mois-ci ?   Ne vous inquietez pas, Dubai Madame a sélectionné pour vous les 9 informations incontournables :    1- TOLL GATE À ABU DHABI  A partir du 15 octobre prochain, le système de péage d’Abu Dhabi sera activé avec 4 péages sur les principaux ponts de la capitale. L’inscription au système de péage est obligatoire que ce soit pour les habitants d’Abu Dhabi ou des autres Emirats passant ces barrières. Toutes les informations pratiques, sur Gulf News ici.    2- RÉORGANISATION DES SERVICES CONSULAIRES AUX EAU  Depuis le 1er septembre, les Français résidants aux Emirats doivent adresser leurs demandes de passeports ou de cartes d’identité auprès du Consulat Général de Dubai. Pour en savoir plus : consultez le site de l'Ambassade de France aux Emirats.   3- PROJET INTER-RELIGIEUX : la Abrahamic Family House Projet historique et symbolique de la tolérance et de l’échange inter-religieux. L’île de Saadiyat (Abu Dhabi) acceuillera d’ici 2022 sur le même site une mosquée, une église et une sinagogue. Tout savoir sur ce projet sur Kaleej Times ici.   4- PREMIER ASTRONAUTE ÉMIRATI DANS L'ESPACE  Dans le cadre du programme spatial des Emirats, Hazzaa Al Mansoori, est le premier astronaute émirati, a avoir embarqué à bord de la navette Soyouz MS-15, ce mercredi 25 septembre, à destination de la Station Spatiale Internationale (SSI). Pour en savoir plus sur la mission, Gulf News ici. Et pour les premiers retours depuis l'espace, Gulf News ici.   5- LES EAU TESTENT UNE NOUVELLE METHODE D'ENSENSEMENT DES NUAGES  Afin d’augmenter les précipitations sur le pays, le Centre National de Météorolgie (NCM) vient d’initier une nouvelle méthode d’encemenscement des nuages. Celle-ci à la particularité d’utiliser des nanomatériaux qui auraient de meilleurs résultats que les cristaux de sel jusqu’ici utilisés. Pour plus de détails, consultez l'article The National ici.   6- NOUVEAU SERVICE A L'AÉROPORT DE DUBAI  Un nouveau service de navettes gratuites (TaxiDXB) a été lancé courant septembre dans le terminal 3, porte B afin de faciliter le déplacement des passagers. Tout savoir sur cette news dans Kaleej Times ici.    7- DES CHANGEMENTS POUR LA LICENCE D'ALCOOL - Le gouvernement de Dubai vient de simplifier la procédure pour obtenir ou renouveler sa licence d’alcool. Tous les détails ici ; - Désormais, les touristes - non-musulmans et âgés de plus de 21 ans - se rendant à Dubai peuvent obtenir une licence d’alcool gratuite pour une durée de 30 jours. Pour en savoir plus, consultez l'article Khaleej Times ici.   8- DU : LANCEMENT D'UNE NOUVELLE APPLICATION VOCALE ET VIDÉO  L’application YzerChat permet aux abonnés DU de passer des appels vocaux et vidéos illimités dans le monde entier moyennant un forfait mensuel de 50 AED pour les abonnés mobiles. Toutes les informations pratiques sur Time Out Dubai ici.   9- EXPO 2020 : POINT SUR L'AVANCÉE DES TRAVAUX  Après 14 mois de travaux, la construction du dôme Al Wasl est terminée. Il s’agit d’un des bâtiments majeurs et iconiques du futur site de l’Expo 2020. Toutes les informations sur Time Out Dubai ici.     Tous les derniers jeudis de chaque mois, retrouvez la mini revue de presse des dernières semaines dans votre boite email via la Newsletter !               
Cela fait maintenant près de 5 ans que le site Dubaimadame « nouvelle version » existe avec de nouveaux sujets, un nouveau design et une nouvelle équipe de rédaction. On se creuse la tête chaque jour pour vous fournir du contenu de qualité mais nous aimerions faire encore mieux !   Accordez-nous 3 petites minutes de votre temps (à la pause déj ou entre deux ploufs dans la piscine) pour répondre à nos 15 questions dans notre mini sondage estival.     Un grand merci et bonnes vacances à tous !      
Vous venez de recevoir la nouvelle : votre conjoint et/ou vous-même êtes muté(e)s à Dubai pour la prochaine rentrée scolaire. Ou vous avez carrément décidé de poser vos valises aux Émirats suite à une opportunité professionnelle qui ne se refuse pas !   Une fois l’excitation passée, vous commencez à angoisser sur l’organisation, avec son inévitable lot d’interrogations et de doutes. Cela tombe bien, en partenariat avec Grospiron International - Middle East, nous avons passé au crible tous les éléments à prendre en compte afin que votre emménagement se passe le plus sereinement possible.   Bien organiser son emménagement Deux grandes périodes dans l’année sont propices aux déménagements/emménagements. Le mois de décembre, tout d’abord, car il est encore possible de changer relativement facilement ses enfants d’école et la nouvelle année s’accompagne souvent de changements/réorganisations dans les entreprises. Mais c’est incontestablement la période estivale qui est la plus chargée, partout dans le monde, car les vacances scolaires permettent aux familles de déménager de façon plus organisée. « La dernière quinzaine d’août est le moment où nous avons le plus grand nombre d’emménagements. Si vous souhaitez recevoir votre container à ce moment-là, pensez à faire partir votre déménagement entre 6 et 7 semaines avant », souligne Christine Rizzato – responsable Moyen-Orient chez Grospiron.   C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de contacter des sociétés de déménagement environ 3 mois avant votre départ afin d’organiser la visite technique et choisir vos dates de déménagement plus facilement. Si vous le pouvez, en amont de ce rendez-vous, renseignez-vous : - sur le budget logement qui vous sera alloué, en fait « le plus compliqué dans un déménagement est de savoir où l’on part et surtout ce que l’on souhaite emporter en fonction du logement dans lequel on va se trouver », ajoute Christine.  - triez vos affaires ou, tout au moins, ayez une idée de ce que vous voulez emporter. C’est l’occasion de vendre ou de donner les meubles, vêtements, jouets… dont vous n’aurez pas besoin sur place.    Lors de la visite technique, le déménageur estimera le volume de vos biens, la complexité de votre déménagement et pourra également vous conseiller sur les éventuels biens qui ne peuvent pas être transportés, les démarches administratives à effectuer, etc.   D’un point de vue administratif, vous aurez deux listes à fournir :  - l’une pour l’assurance, en indiquant la valeur de vos biens neufs si vous les rachetiez à Dubaï, à moins que vous ne choisissiez d’assurer au global votre déménagement ;  - l’autre pour la douane avec la valeur dépréciée des biens.   N’oubliez pas d’informer l’administration française que vous quittez le territoire et de résilier l’ensemble de vos abonnements (électricité, Internet, téléphone, etc.). Enfin, le jour de votre déménagement, n’omettez pas de mettre de côté les papiers et autres documents dont vous aurez besoin pour voyager ou lors de votre arrivée à Dubai (diplômes, livrets de famille, documents bancaires, etc.).   Choisir la société de déménagement : étudiez bien les devis ! S’il vous incombe de payer vous-même votre déménagement pour Dubai ou si votre entreprise vous a alloué directement une enveloppe budgétaire pour financer votre déménagement, vous serez peut-être tenté d’optimiser au maximum le coût du déménagement. Mais attention, il est important de bien choisir la société de déménagement qui sera en charge de transporter vos biens pour ne pas avoir de désagréments à l’arrivée. Lorsque vous allez établir les devis auprès de différentes sociétés, prenez le temps de les étudier. Tout d’abord, vérifiez la cohérence des montants annoncés. En effet, certains déménageurs risquent de paraître plus compétitifs, en retirant certains coûts que vous serez amenés à payer au final. « C’est souvent le cas des DTHC (Destination Terminal Handling Charges) - qui sont des frais de manutention au port de chargement et de déchargement – qui ne sont pas toujours inclus dans le devis, mais qu’il faudra au final payer », explique Christine.  D’autre part, il est important de vérifier que le déménageur retenu soit implanté à Dubai et soit membre FIDI (Fédération Internationale des Déménageurs Internationaux) et/ou réponde aux normes ISO, car c’est à la fois un gage de qualité, mais aussi cela garantit un haut niveau de qualité du service.   L’arrivée du container à Dubai Au moment du départ de votre container de France, il est indispensable que vous soyez en possession au minimum d’un e-visa de résident aux Émirats.  A l’arrivée, vous devez détenir votre visa, ainsi que de votre Emirates ID. Dans le cas contraire, vérifiez auprès de votre employeur que votre e-visa est encore valide et demandez-lui une lettre attestant que la procédure de visa est en cours, sinon vous risquez de devoir payer des frais supplémentaires car votre container sera bloqué au port. Afin d’avoir une cotation plus précise, il est recommandé de communiquer, dès que vous la connaissez, votre adresse de livraison. De plus, vous aurez parfois à fournir un « move-in permit » pour certaines communautés fermées (comme Meadows, Lakes, Arabian Ranches…) ; certains immeubles de la Marina et de Downtown peuvent également demander un « move-in permit » et/ou un dépôt de garantie le temps du déménagement.   Si vous n’avez pas d’adresse au moment de l’arrivée de votre container, la société de déménagement peut stocker vos biens en garde-meubles, dans un entrepôt climatisé ou aéré selon la période de l’année. Si vous arrivez durant l’été, vérifiez que le lieu de stockage proposé par votre déménageur est bien climatisé et pas seulement ventilé, car avec la chaleur et l’humidité, vos biens risquent de s’abîmer. Votre déménagement sera livré dès que vous aurez un bail de location (Ejari) et votre raccordement électricité/eau DEWA effectué.   Enfin, nous vous rappelons que pour que votre arrivée à Dubai se passe le plus tranquillement possible, ne mettez aucun objet interdit dans votre container. Au-delà des produits plus classiques comme les armes à feu ou les stupéfiants, certains peuvent paraître plus insolites :   - tout objet provenant de l’état d’Israël ; - tout document immoral et/ou allant à l’encontre des valeurs de l’islam ; - certains médicaments, notamment ceux à base de codéine ; - tout objet lié aux jeux d’argent, ces derniers étant interdits au sein des Émirats ; - les drones… Nous vous invitons donc à consulter le site des douanes dubaïotes.   Christine Rizzato va au-delà et déconseille fortement que certains produits soient placés dans le container : « la législation est très particulière à Dubai sur l’importation de médicaments, nous conseillons de ne mettre aucun médicament dans votre container et de les emporter avec vous dans votre valise. De même, à cause de la chaleur dans le container, nous recommandons d’éviter les bougies qui peuvent fondre et couler pendant le déménagement et ainsi endommager vos affaires. Les produits de beauté et parfums supportent également mal le transport maritime et risquent également de tourner ».   Enfin, si vous ne pouvez pas imaginer votre vie à Dubai sans votre boule de poil, elle devra également se soumettre à quelques examens de santé et procédures pour pouvoir vous suivre dans votre nouvelle vie. Nous vous invitons à consulter notre fiche pratique Comment ramener son chat/chien à Dubai ? qui vous donnera toutes les informations utiles pour faciliter sa venue. Mais avant toute chose, assurez-vous que votre future résidence à Dubai accepte les animaux de compagnie !   Et si la France vous manque déjà, soyez rassuré(e), vous trouverez à Dubai presque tous les produits dont vous aurez besoin. Vous pouvez éventuellement glisser dans votre valise votre Mixa bébé, vos Rochers Suchard… ou encore votre levure Alsa !    Pour conclure, vous avez toutes les cartes en main pour que votre aménagement à Dubai se passe dans les meilleures conditions. Nous vous souhaitons bon courage pour la dernière ligne droite ;)   
Grospiron International   Contact en France : Tel : +33 (0)1 48 14 42 42 Email : emailProtector.addCloakedMailto("ep_56b8c08b", 1);   Votre contact à Dubai : Christine Rizzato-Corcodylos Tel. : +971 (0)54 584 93 17 Email : emailProtector.addCloakedMailto("ep_bda108d2", 1);   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !       
Cher Cerveau,   Tu connaissais déjà très bien la « surcharge pondérale » avec laquelle tu étais habitué à te « fighter » et te voilà maintenant confronté à la charge mentale ! L’une ne remplaçant pas l’autre (ce serait trop beau !), seulement un ajout sur le dos de la mule : bibi, ta servante !   Théoriquement, la charge mentale est un terme récemment popularisé pour désigner la charge cognitive invisible que représente l’organisation de tout ce qui se situe dans la sphère domestique.    En pratique, ne crois pas que je sois une personne futile lorsque je te pose en même temps une question vitale/capitale et une autre qui peut te paraitre anodine. Oui, tu dois être capable de traiter en même temps l’acceptation d’une expatriation et le choix du cadeau pour samedi pour l’anniv de la petite Lilou (d’ailleurs, à ce sujet, penser à dire à Florent de récupérer Corentin si je veux être à l’heure pour déposer Zélia à l’anniv de Lilou !). Tu connais déjà la théorie du battement d’aile d’un papillon pouvant déclencher une tornade, il s’agirait de la même cata si je n’avais pas, grâce à ton aide, un rétro-planning incrusté dans le ciboulot !   Car oui, dès mon lever, je pense au coucher (et non, pas QUE pour me prélasser comme une grosse larve devant la dernière série Netflix !), mais parce que je dois PENSER, CALCULER, ORGANISER la chorégraphie de la journée ! Et bonne nouvelle (comme tu me l’as appris : voir le verre à moitié plein ? – surtout s’il s’agit d’un Mojito !), je ne serais pas si nulle en maths ! Car il faut une bonne cogitation… pour résoudre les équations : si je dois être à 18 h au cours de guitare de Zélia et qu’il me faut trente minutes pour y aller, sachant que je dois passer pendant le trajet par la pharma et que nous sommes vendredi, avec un ralentissement du trafic de 10 minutes, et que je devrais profiter du temps du cours pour aller chercher Corentin et le pain ? Qui prendre en premier, sachant que le vendredi, la Tradition part plus vite qu’un lundi matin ? Etc. etc. etc.   Mais t’inquiète, la société a tout prévu : il faudrait pour compenser ta suractivité… MÉ-DI-TER ! (tiens, une chose de plus à faire !) Ils appellent ça : faire le vide, il suffirait de ne penser à rien ! Tu te marres, hein ?!!!!! Non mais ils ont prévenu : on n’y arrive pas du jour au lendemain hein !!! Il faut s’entrainer au quotidien et ça te fera du bien ! (Penser à rajouter 10 minutes de méditation avant d’aller récupérer les chemises et après la prise de rdv avec l’ortho.)   Tu as aussi entendu parler de la planète ? Je culpabilise… ça serait bien que l’on se mette au DIY, que l’on fasse notre propre jardin, nos produits d’entretien et s’il nous reste une nano seconde, fabriquer mon make-up serait encore mieux !!!! Je sais qu’il te tarde que l’on se refasse deux/trois jours en tête à tête, ces moments où l’on n’a que nous à penser (arrête de te marrer !) et où l’on se sent léger (suffisamment rare pour être notifié) où l’on est aussi hystérique qu’une pré-ado s’achetant son premier lipstick ! Mais patience, ce n’est pas encore au programme, j’aurais bien une petite proposition à te faire : et si nous faisions notre yellow jacket à nous ? Une fois par semaine, on ferait grève ?! Tu buggerais en réponse à toutes questions commençant par : Où est… ? Qu’est-ce qu’on… ? Qui… ?  As-tu… ? etc. etc. Mets ça dans un petit coin… on en reparle si besoin.   En attendant, il est 16h12, je dois prendre un rdv chez l’ortho en France (penser au décalage horaire) pour mi-juillet… sachant que l’école se termine le 4 juillet… que j’ai pris les billets d’avion pour le… eh merde ! j’ai pas réservé les billets Junior et Cie… Oh merde, merde…on est le 16 ! C’est l’anniv du beau-père (il faut que j’appelle Florent pour qu’il pense à appeler son père !) Bon, il faut que je te laisse… mon smartphone vient de me notifier… que Petit Bambou est prêt à méditer ! J’ai 1 minute 22 devant moi… (Penser à inspirer… Penser à rien … penser à rien … penser à expirer… penser à rien… penser à rien...) ?   Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Istanbul à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubai. Retrouvez ses billets sur son blog www.journalexpat.com.   ALERTE ! Sophie, est fan de chapeaux et de voyages… ce qui lui a donné l’idée géniale de développer le Hat Bag ! Un porte chapeau stylé qui permet de transporter vos chapeaux sans les abîmer en voyage. Mais quelle brillante idée… on va faire les belles à l’aéroport !    Vous pouvez l’aider dans le lancement de son projet en participant à sa campagne de crowdfunding et acquérir en pré-vente en exclusivité son Hat Bag sur www.ulule.com/hat-bag         N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !       
Franprix fait partie de ces marques emblématiques qui rythment le quotidien des Franciliens. Créée en 1958 par un épicier qui se rêvait de démocratiser le commerce urbain, la marque s’est rapidement imposée dans le paysage des commerces de proximité avec plus de 900 points de vente implantés à travers toute la France.   Désireuse d’élargir son réseau hors de nos frontières – et de nous permettre de (re)goûter, au quotidien, aux joies des bons produits made in France ;) – Franprix a donc misé sur Dubai pour poser ses valises avec l’ouverture de 3 magasins à La Mer, Galleria Mall (Al Wasl) et Bluewaters. Leur marque de fabrique ? Des produits de qualité et la volonté de s’affranchir du côté froid et impersonnel des supermarchés classiques.   Du point de vente au lieu de vie Franprix a fait le choix de se positionner à contre-courant des enseignes traditionnelles en proposant une expérience plus en adéquation avec nos nouveaux rythmes de vie. Et cela commence dès l’entrée dans les magasins. Un accueil chaleureux et l’ambition de vous faire sentir comme à la maison : table pour déjeuner sur place ou en terrasse, machine à café, machine pour presser vos propres jus, wifi gratuit, etc.        Il est donc possible d’allier la sempiternelle corvée des courses avec une pause gourmande ou tout simplement, venir y faire un break à n’importe quel moment de la journée ou et d’y déjeuner. D’une certaine façon, Franprix se rapproche de plus en plus d’un restaurant !   Des produits bons et sains Un seul mot d’ordre : la qualité ! Pour bon nombre d’entre nous, acheter des produits sains et de qualité à Dubai nécessite de se livrer à un véritable travail d’investigation : recueil de témoignages des amis, analyse minutieuse des étiquettes et ingrédients, comparaison des prix entre les enseignes, etc., pour, au final, jouer la carte de la sécurité et se rabattre sur les produits arborant le fameux « Made in France ».   Franprix l’a bien compris et entend bien répondre à ce besoin, notamment par le biais de sa marque propre. Lancée en 2010 d’abord sur les produits d’épicerie fine, celle-ci s’est rapidement étendue aux produits du quotidien. Un seul mot d’ordre : agir en faveur d’une alimentation saine et équilibrée, aussi bien pour ses consommateurs que pour notre planète.    Cet engagement sur plus de 1 200 références repose sur différents critères de sélection et de fabrication : protéger la biodiversité et l'environnement (approvisionnement local dès que cela est possible, respect des zones de pêche, etc.), le bien-être animal (œufs de poules françaises élevées en plein air, sélection et contrôle strict des filières de lait, volaille, viande, etc.).      Du point de vue nutritionnel, l'intégralité du catalogue de la marque est ainsi garantie sans édulcorant, matière grasse hydrogénée, sirop de fructose-glucose, huile de palme ou encore exhausteur de goût.    À vous les joies de la boulangerie artisanale ! En parlant de qualité justement, le magasin du Galleria Mall sur Al Wasl propose même sa propre boulangerie. L’ensemble des produits est fabriqué sur place, de manière artisanale avec des farines françaises. Les recettes et la cuisson sont d’ailleurs constamment ajustées en fonction de la température et de l’humidité afin de vous proposer des produits de qualité... et qui se conservent (les amateurs de baguettes fraîches en savent quelque chose).     L’enseigne propose chaque jour un large choix de pains : complet, aux céréales ou de campagne par exemple, mais également la fameuse baguette tradition. L’offre est complétée par des fougasses aux olives, des petits pains à burger ou encore la brioche Nanterre pour régaler vos petits-déjeuners.  Vous pourrez également y acheter les classiques de la viennoiserie française : croissant, croissant aux amandes (l’une de leur spécialité), pain au chocolat. Mention spéciale pour les délicieuses chouquettes (toujours maison) vendues par paquet de 10 pour seulement 12 AED. Franprix a également complété son offre en proposant des viennoiseries aux saveurs plus régionales, comme le croissant Zaatar ou l’escargot à la cannelle.     La boulangerie offre différentes formules pour se restaurer sur place tout au long de la journée, que ce soit pour le petit-déjeuner (l’Express breakfast, comprenant un café expresso Malongo et un croissant, est à seulement 10,90 AED), mais aussi le temps d’une pause déjeuner avec un choix varié de sandwichs, quiches et pizzas. Et si vous n’avez pas le temps (ou l’envie) de vous déplacer, Zomato et Talabat se chargeront de vous livrer à domicile.     Bref, vous l’aurez compris, Franprix n’est pas qu’une simple nouvelle enseigne débarquant à Dubai. Ses magasins sont conçus pour vous accueillir le plus confortablement possible tout au long de la journée (et de vos envies) avec des produits de qualité mettant l’accent sur l’origine France et la confection artisanale. D’autres ouvertures sont prévues dans le courant de l’année, notamment dans le prochain Galleria Mall à Al Barsha.   Convaincu(e)s ? Voici comment vous y rendre : Franprix Al Wasl – Galleria Mall Franprix La Mer Franprix Bluewaters   Ou cliquez Pour commander en ligne.          Franprix, ainsi que les supermarchés Géant Casino, sont opérés à Dubai par Urban Foods, filiale du groupe Meraas.       N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !         
Vous souvenez-vous de ces frigos installés aux quatre coins de la ville par des particuliers, à destination des plus démunis pendant Ramadan ?  Bonne nouvelle ! L’initiative « Ramadan Sharing Fridges » reprend du service et pour savoir comment participer cette année, nous avons interrogé l’une des organisatrices francophones, Magda Scriabine…   Pouvez-vous nous dire comment tout cela a commencé ? Cette belle histoire a commencé avec une famille, qui installait depuis plusieurs années un frigo dans son jardin pendant le ramadan pour partager nourriture et boissons avec les ouvriers et jardiniers des alentours. En 2016, son initiative est relayée via un groupe Facebook et c’est l’effet boule de neige ! Des frigos apparaissent dans toute la ville et un petit groupe de support se créé pour gérer l’organisation. Nous entamons notre 4e campagne cette année. Depuis 2016, l’initiative, sous la houlette du Red Crescent et de l’IACAD, n’a cessé de grandir. Le groupe Facebook comptabilise désormais plus de 28,000 followers et près de 200 frigos ont été installés pendant le Ramadan 2018.   Si on vient d’arriver à Dubai, que doit-on savoir ? L’idée de base s’articule autour du principe de Communauté. Elle consiste à inviter ses voisins à partager nourriture, boissons, sourires et chaleur avec les hommes en bleus, qui contribuent par leur travail à rendre nos vies plus faciles tout au long de l’année. Des individus décident d’installer un de leur réfrigérateur dans leur jardin ou en bas de leur immeuble pour le rendre accessible à tous. Nous enregistrons ces frigos afin d’assurer leur couverture légale et de créer une carte, permettant de les localiser. C’est une manière de montrer sa gratitude, de « rendre la pareille » et de faire la différence durant quelques semaines dans la vie de ces hommes. Un acte simple mais à l’impact fort. Chaque frigo nourrissant environ 100 personnes chaque jour et jusqu’à 600 dans certains endroits.   Comment les résidents peuvent-ils participer ? En supportant le frigo de leur communauté ! Les donations des particuliers sont le moyen principal de garder les frigos pleins. Nous invitons donc tous les résidents à donner régulièrement durant le mois. Les entreprises peuvent elles aussi jouer un rôle en « adoptant » un frigo ou en donnant des produits. Plusieurs écoles et crèches sont aussi impliquées chaque année. Soit en installant leur propre frigo ou un supportant celui de leur communauté. Une belle manière d’apprendre aux enfants à partager.   Retrouvez l'entretien de Samia : Parole d'artiste   Et si l’on souhaite installer un frigo et devenir « Fridge Manager » ? Pourquoi pas ! Mais il faut garder en tête que c’est un travail à quasi plein-temps durant tout le mois. La présence du Fridge Manager au frigo, donc souvent dehors dans la chaleur, est importante pour recevoir les donations et accueillir les « workers ». C’est bien de faire cela en groupe avec ses voisins par exemple pour répartir la charge. Si votre frigo est enregistré avec nous et présent sur notre carte, vous êtes automatiquement couvert par notre licence. En revanche, il revient au Fridge Manager d’obtenir les autorisations de sa communauté co-propriété ou de son immeuble.   Par ailleurs cette année, chaque Fridge Manager devra fournir une copie de sa carte d’identité emirati pour enregistrer son frigo.   Nous invitons toujours les potentiels Fridge Manager à vérifier qu’un frigo n’existe pas déjà dans leur communauté car un frigo plein vaut toujours mieux que plusieurs frigos vides. Il est donc préférable que chaque communauté se mobilise auprès d’un frigo seulement. Si vous souhaitez installer un frigo, contactez emailProtector.addCloakedMailto("ep_9ea55455", 1);    Comment savoir où ils sont situés ? Combien de temps dure la campagne ? Pour localiser les frigos, c’est facile ! Il suffit d’adhérer au groupe Facebook ou de suivre notre compte Instagram où nous publions le lien vers la carte Google.Cette année, tous les emplacements doivent être pré-enregistrés avant le Ramadan. Nous serons donc en mesure de publier une version finale de la carte dès le 1er jour.  L’initiative commence le 1er jour du Ramadan et se termine précisément un mois après. Notre licence n’est valide que durant cette période, les frigos ne peuvent donc pas exister toute l’année. Il y a cependant de nombreuses autres initiatives le reste du temps.   Que peut-on donner ? Une règle simple, notre licence pour des raisons évidentes d’hygiène, ne nous permet pas d’accepter tous produits chauds ou cuisinés. Pour le reste c’est facile, biscuits, fruits, yaourts, sodas ou jus de fruits font partis des favoris. Nous publions une liste sur notre groupe Facebook. On peut aussi donner du temps ! En dédiant quelques heures au frigo pour accueillir les « workers », leur offrir quelques mots, un sourire… L’échange est aussi un principe important de notre initiative.     En revanche, nous n’acceptons aucun don monétaire. Cela n’est pas autorisé à Dubai.   Un grand merci Magda pour toutes ces précisions et merci d’avance à tous pour vos dons et votre temps.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !         
Réservant toujours sa part de mystère quant à la date exacte de son commencement, le mois du Ramadan et ses pratiques associées constituent un temps fort du calendrier musulman. Emprunte de rites et de secrets, ne se dévoilant qu’une fois la nuit tombée, la vie locale s’éveille à la lumière des bougies lors de dîners partagés… Mais alors que retenir des pratiques à adopter ?  Résidant à Dubai depuis plusieurs années ou fraîchement installés, il est de notre devoir de faire preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit lors de ce mois saint, très important dans la culture locale. Voici nos conseils pour vivre ce mois de mai un peu spécial à Dubai, dans le respect, le partage et la sérénité :   Tout d’abord, vous pouvez féliciter vos collègues et amis musulmans par un « Ramadan Kareem » ! - Vos horaires de travail vont être adaptés : la loi veut que l’on travaille 2 heures de moins par jour. Ceci est valable pour tous les employés, qu’ils jeûnent ou non.  Les entreprises ne respectant pas ces horaires allégés peuvent être passibles d’une amende (article 65 du code du travail) ; à moins que l’employé lui-même veuille faire des heures supplémentaires, lesquelles seront alors compensées.   - La plupart des restaurants et cafés restent fermés jusqu’au coucher du soleil, n’ouvrant qu’à l’heure de l’Iftar. Il y a des aménagements à ces restrictions afin de ne pas trop troubler les personnes qui ne jeunent pas, notamment les hôtels proposent au moins un restaurant ouvert pendant toute la journée et certains cafés ne servent qu'en intérieur à l'abris des regards. Dans certains grands malls comme Mall of the Emirates ou Dubai Mall, les food courts sont dissimulés derrière des paravents mais restent ouverts afin de permettre aux non-musulmans de pouvoir boire et/ou se restaurer.   - Vous devez vous abstenir de manger fumer, boire en public, du lever au coucher du soleil. Attention aux aficionados du chewing gum… et oui lui aussi est considéré comme nourriture : tout ce qui entre en contact avec la bouche est interdit ! Cela inclut votre voiture, la rue mais aussi les bureaux où peuvent se trouver des musulmans, à moins que votre lieu de travail ne prévoit une salle spéciale pour manger et boire.  En revanche ce que vous faites dans le cercle privé (maison ou chambre d’hôtel) ne regarde que vous. Attention aux athlètes, hydratez-vous bien avant votre séance de sport !    - Au niveau de vos tenues vestimentaires et de votre comportement en public, vous devez rester discrets : pas de décolletés ni de tenues trop sexy. Préférez couvrir vos épaules et évitez les robes trop courtes. D’autant plus pendant Ramadan, les démonstrations d’affection sont prohibées en public. De même évitez les insultes en public, et aussi les disputes : Ramadan est un mois saint et bienveillant… à ce niveau-là d’ailleurs, pourquoi s’arrêter au mois du Ramadan !?   Ces restrictions générales ne doivent pas être considérées comme des obligations injustes, imposées et subies.  L’idée ici est celle du respect : les non musulmans sont appelés à respecter leurs voisins musulmans ainsi que leurs croyances et à ne pas les tenter en mangeant et buvant devant eux pendant ce mois d’épreuve.   Le risque si l’on contrevient à ces règles : une bonne amende, voire même, dans certains cas « pour l’exemple » un passage par la case prison pour quelques heures.  Si vous êtes pris en état d’ébriété durant Ramadan en revanche les choses deviennent très sérieuses et vous risquez un minimum d’un mois de prison et une expulsion du pays.   Où sortir pendant Ramadan ?   Tout au long du mois de Ramadan se tiennent des événements et festivités. Notamment des Iftars, organisés un peu partout en ville (dehors, dans les hôtels, aux abords des mosquées etc.)   Il est bon de noter que si les hôtels continuent à servir de l’alcool après le coucher du soleil, ils s’abstiennent de jouer de la musique. La plupart des cafés et “coffee shops” (Costa, Starbuck’s etc.) ainsi que certains restaurants sont ouverts pour des livraisons et acceptent les commandes à emporter.     Le Ramadan : un peu d’Histoire   Quelle est l’origine du Ramadan ?   Le Ramadan est avant tout le nom du 9ème mois du calendrier hégirien musulman, basé sur le calendrier lunaire : chaque mois commence après la nouvelle lune lorsque le premier croissant appelé « hilal » fait son apparition. Ce mois marque le début de la révélation du texte sacré au prophète Mohamed, aujourd’hui retranscrit dans le Coran.    Le Ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam, au même titre que la profession de foi, la prière, l’aumône et le pèlerinage à la Mecque. En arabe, la racine du mot ramadan signifie « chaleur intense », celle qui brûle les mauvaises actions et les pêchés.     Que symbolise ce mois ?   La période du ramadan est une période d’introspection où chaque musulman se recentre sur sa foi et la place de la religion dans sa vie. Chacun est appelé à prier et réfléchir aux actions mises en place pour être une personne meilleure dans sa vie et dans la société.   Pourquoi jeûner ?   Durant un mois, les musulmans* doivent pratiquer le jeûne complet, en arabe « saoum », c’est à dire s’abstenir de boire et manger de l’aube jusqu’au coucher du soleil. La consommation de cigarettes et les rapports sexuels sont également prohibés.   Le jeûne est une pratique spirituelle (que l’on retrouve dans d’autres religions) visant à priver le corps afin de réaliser que les besoins essentiels sont avant tout spirituels que physiques. Mais c’est aussi une vertu de solidarité et de charité (on se rapproche des plus pauvres), un défi face à soi-même et un moment de communion intense au sein d’une communauté religieuse et familiale. Le jeûne est brisé au moment du coucher du soleil lors de dîners festifs appelés « iftars », partagés tout au long de la nuit !   *Les malades ; les femmes enceintes ou qui allaitent ; les femmes ou jeunes filles en période menstruelle ; les voyageurs ; ainsi que tous ceux dont ce jeûne pourrait mettre leur santé en péril en sont exemptés.   Quand détermine-t-on la date du commencement du Ramadan ?   La date du Ramadan peut être fixée par les autorités islamiques locales ou traditionnellement par l'observation de la lune. Cette année le Ramadan commence le dimanche 5 ou le lundi 6 mai .   Relisez notre article et prenez part à l'initiative Ramadan Sharing Fridges.   Pour aller plus loin et en savoir plus sur l'aprés ramadan, rendez-vous sur notre article Dis mois Latifah, qu'est-ce que l'Eid ? N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !          Call Send SMS Add to Skype You'll need Skype CreditFree via Skype
La Journée Mondiale de la Terre est célébrée tous les 22 avril et a pour objectif de nous faire prendre conscience qu’il est essentiel de préserver notre planète pour les générations futures. Mais les actions ne doivent pas se limiter à ce jour seulement, nous pouvons changer nos habitudes tout au long de l’année pour consommer plus responsable. Voici quelques gestes écologiques faciles à mettre en place que nous avons recensés pour vous.   QUELQUES BONNES HABITUDES À PRENDRE POUR RÉDUIRE SA CONSOMMATION D’ÉNERGIE Au-delà des bonnes pratiques que nous connaissons tous, comme éteindre les lumières quand on quitte une pièce, privilégier les douches au bain, etc., voici quelques conseils/idées simples à instaurer.   - En période de fortes chaleurs, ne climatisez pas trop votre intérieur, une température de 24° est recommandée par DEWA. Et lorsque viennent les beaux jours (l’hiver ici à Dubai), coupez votre air conditionné ! - Il en va de même pour l’eau chaude, n’oubliez pas d’éteindre votre water dispenser en période estivale, de l’eau chaude arrivera de votre robinet d’eau froide. - Changez vos ampoules pour des LED car elles ont de nombreux avantages. Tout d’abord, elles se recyclent et ont une durée de vie moyenne de 20 ans. Et elles consomment 3 à 5 fois moins qu’une ampoule basse consommation.   - Pensez à ne pas laisser vos appareils électroniques en veille, votre ordinateur ou votre télévision par exemple, quand cela n’est pas nécessaire. L’ensemble des logements à Dubai sont équipés de prise anglaise, il vous suffit de basculer l’interrupteur.  - Passez à la domotique. Il existe aujourd’hui différents thermostats intelligents sur le marché, comme Ecobee. Muni de plusieurs capteurs dans différentes pièces de la maison, le thermostat permet d’ajuster au plus juste la température. Il détecte également les entrées et sorties du logement, ce qui permet de monter la température en votre absence et donc de réaliser des économies d’énergie. - Enfin, DEWA a mis en place un programme « My sustainable living programme », qui permet de contrôler et de comparer sa consommation d’eau et d’électricité par rapport à une maison moyenne et par rapport à une maison moyenne efficace et similaire. De plus, DEWA vous donne un certain nombre d’astuces pour baisser votre consommation d’énergie.     LIMITEZ VOTRE CONSOMMATION DE PLASTIQUE - Dites adieu aux sacs plastiques ! Quand on sait qu’un sac plastique va mettre plus de 400 ans à se désagréger, il est de bon sens de les abandonner définitivement.  Pour vos achats du quotidien, glissez dans votre sac à main un « tote bag » en coton. Vous en trouverez de très jolis dans différentes boutiques comme H&M ou chez Cotton On. De nombreuses enseignes de supermarché (Carrefour, Waitrose ou encore Spinneys) proposent depuis plusieurs mois des sacs réutilisables. Achetez quelques sacs et laissez-les dans votre voiture pour ne pas les oublier lors de votre prochaine virée au supermarché !   - N’achetez plus de vaisselle jetable en plastique (assiettes, verres, couverts, pailles…). Un consommateur français utilise en moyenne 5 kg de vaisselle jetable plastique, chaque année, et qui malheureusement ne se recycle pas ! Lors de vos pique-niques entre amis dans le désert ou les wadis, emmenez votre « Kit pique-nique » en plastique durable et pourquoi pas de vraies assiettes, serviettes et nappes en tissu pour une ambiance plus chic. A défaut, vous trouverez facilement dans les supermarchés de la vaisselle en bambou, plus écologique.  Concernant les pailles, achetez-les en papier, mais le mieux est d’investir dans des pailles en acier inoxydable. Ces dernières sont vendues avec un petit goupillon pour pouvoir les laver et donc sont réutilisables à l’infini. Vous en trouverez chez Crate&Barrel ou sur souq.com.    PASSEZ AU RECYCLAGE De manière générale, faites le tri ! De nombreuses initiatives sont mises en place à Dubaï.  - Suez Middle East Recycling LLC s’est allié avec Dubai Municipality pour créer le projet « My City… My Environment ». Si vous habitez les quartiers d’Umm Suqeim, Jumeirah, Al Manara, Al Safa ou encore Umm Al Sheif, une poubelle verte est à votre disposition pour trier vos déchets recyclables (verre, carton et plastique).    - Dans certains supermarchés (Spinneys, Aswaaq…), des bennes sont à votre disposition pour trier le plastique, le carton et le papier, les piles, les ampoules, etc. Vous trouverez également une recycling station en face de la plage du Burj al Arab à Umm Suqeim 2.    - Sur le même principe, si vous vivez en appartement, vous trouverez certainement des bennes pour recycler à minima le plastique. Elles sont généralement installées dans les parkings des buildings. Des collectes sont aussi disponibles dans de nombreuses écoles pour rassembler les bouteilles en plastique, les canettes, les piles et les cartouches d’encre.   - La chaîne d’hotels Rove a mis en place une collecte de bouteille plastique : apportez 20 bouteilles par personnes et vous bénéficiez d’une réduction de 50 % sur votre addition (nourriture et soft).    - Des bennes Bee’ah sont disponibles dans différents points de Dubai (Marina Mall, aéroport de Dubaï) pour collecter vos cannettes et bouteilles en plastique. En échange, vous recevez un ticket qui permet de participer à un tirage au sort tous les mois pour gagner des lots.    - Pour les capsules Nespresso usagées, vous pouvez les rassembler dans un sachet spécifique (fourni gratuitement par Nespresso) et les déposer en boutique. Un service de coursier est également possible sur votre lieu de travail ou à domicile.   - Pour le verre, le métal, les produits électroniques, mais aussi le plastique, le carton…, Green Truck Recycling propose un service à domicile hebdomadaire contre un abonnement mensuel de 120 AED. Pour en savoir plus, consultez leur site ou appelez le 04 885 2434 ou 056 577 2014. Email : emailProtector.addCloakedMailto("ep_e1c83adf", 1);   - Une autre application, HomeCycle vous propose d’adhérer à des campagnes de recyclage (capsules de café, canettes, verre et même vos médicaments). En échange, vous cumulez des points qui vous permettent de faire des dons à des associations comme EWS-WWF, Emirates Diving Association, d’obtenir des bons de réduction ou de l’argent.   - Pour les meubles, livres, jouets, vêtements ou linge de maison… dont vous n’avez plus besoin, pensez aux associations caritatives et faites ainsi un geste solidaire. Vous trouverez ici la liste des organismes qui collectent vos affaires pour les redistribuer aux plus démunis.   ACHETEZ EN SECONDE MAIN Il existe de nombreuses possibilités pour acheter des objets, vêtements ou jouets d’occasion à Dubai, que ce soit pour une bonne cause ou tout simplement parce que les gens quittent la ville et doivent faire le tri avant de déménager. Donc avant d’acheter, pensez à jeter un coup d’œil :  - sur Internet, vous trouverez des annonces en tout genre sur Dubbizle. Sur Facebook, de nombreuses annonces sont également publiées sur des groupes francophones ou sur des pages spécifiques dédiées comme Second Hand Dubai . - de nombreux garage sales sont organisés tout au long de l’année, en particulier en mai et juin juste avant les départs des expatriés de Dubai. Vous avez également la possibilité de dénicher la perle rare dont vous aviez absolument besoin lors de la brocante de l’AFLEC, qui a lieu chaque année au mois de janvier, mais aussi lors de ventes So Chic ou encore lors des Dubai Flea Market, qui ont lieu régulièrement dans différents lieux de Dubai.   Enfin, avant d’acheter, pensez à prêter et à emprunter les affaires dont vous aurez une utilité limitée dans le temps : - Vous partez une semaine au ski et vous avez besoin de vêtements chauds pour vos enfants en pleine croissance ? Commencez par demander à vos amies ou aux mamans de l’école si vous pouvez emprunter les combinaisons, par exemple. De même, n’hésitez pas à prêter les vôtres !  - Dans la même idée, une fois lus, les livres s’entassent et prennent la poussière. Échangez-les, prêtez-les ou organisez des cercles de lecture que ce soit pour vous ou pour vos enfants !   AU SUPERMARCHÉ - Privilégiez dans la mesure du possible l’achat de produits locaux et de saison. Il vaut mieux acheter des légumes produits aux Émirats que des légumes, même bio, qui ont été transportés en avion-cargo depuis l’Europe, par exemple.   - Prévoyez votre « Kit de courses » afin de limiter votre consommation de plastique à usage unique. Ce dernier peut être composé : de sacs réutilisables ou en tissu et, pourquoi pas, d’un panier en osier, de petits filets pour les fruits & légumes. Vous pouvez vous les procurer pour quelques dirhams chez Organic Food & Café ou chez Spinneys - Si vous décidez de vous faire plaisir au rayon traiteur, apportez votre Tupperware ou des bocaux en verre pour y mettre vos salades, houmous… C’est non seulement écologique, mais aussi pratique, il ne vous reste qu’à les ranger directement dans votre frigidaire. À défaut, Spinneys propose des emballages en carton, mais il faut les demander.   - Sur le même principe, privilègiez des produits conditionnés dans des contenants en verre, brique Tetra Pak ou en boîte de conserve aluminium plutôt qu’en plastique.    - Pensez vos menus pour éviter d’acheter en trop grande quantité, et finir par jeter fruits et légumes pourris.    DANS VOTRE SALLE DE BAIN - Même s’ils sont recyclables, remplacez vos bouteilles de gel douche et shampoing qui trônent sur votre baignoire par des shampoing et savons en pain, de préférence bio. L’avantage, ils sont bons pour la peau, plus économiques et surtout ils ne produisent (presque) aucun déchet. Bonne nouvelle ! La Maison du Savon de Marseille vient d'ouvrir une première boutique à Dubai au Marina Mall et propose des produits de qualité fabriqués en France, dans le respect de la tradition avec des matières naturelles sans graisse animale ni parabène. Une mention spéciale pour la gamme de Savons à Froid Artisanaux Surgras enrichis en beurre de karité Bio et en huile végétale d'amande douce bio garantis sans huile de Palme, sans EDTA-PEG et sans parfum de synthèse.   - Investissez dans les lingettes réutilisables que cela soit pour vous démaquiller ou même lors du change de votre bébé par exemple. Et pour nettoyer votre visage, utilisez une éponge douce, type Konjac : elle nettoie la peau en profondeur (même sans savon) et resserre les pores. Vous pouvez vous la procurer chez Organic Food & Café.   - Pour les plus téméraires, confectionnez vous-même vos produits de beauté. Vous trouverez des astuces et recettes faciles à réaliser sur ce blog.   - Enfin, vous pouvez installer différentes applications sur votre smartphone pour sonder la toxicité des produits, telles que INCI Beauty ou Yuka. À noter que cette dernière analyse et évalue également la qualité des produits alimentaires.   DANS VOTRE CUISINE - Rien de mieux que des produits naturels pour nettoyer votre maison : le vinaigre blanc est un excellent produit multi-usage et 100 % naturel pour toute votre maison. Il désinfecte, détartre et fait briller notamment. Vous pouvez même l’utiliser comme assouplissant pour votre linge ! Et si vous n’aimez pas son odeur, ajoutez quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande par exemple.     - Vous pouvez également garder vos anciens contenants de produits ménagers afin de les réutiliser avec vos propres préparations ou en les rechargeant chez Organic Foods & Café.   - Pour conserver vos aliments ou les restes d’un repas, nous avons tendance à user et abuser du papier aluminium et autre films plastiques alimentaires. Investissez plutôt dans des Tupperware en verre ou en plastique de différentes contenances ou couvrez tout simplement vos aliments avec une assiette.  Autre idée : la société beeing wrapped a lancé des emballages entièrement naturels (confectionné à partir de tissu en coton, de cire d’abeille, de résine de pin et d’huile de jojoba) pour couvrir la plupart de vos aliments.   - En ce qui concerne l’eau, privilégiez les bonbonnes d’eau ou les bouteilles de 5 litres que vous trouverez dans de nombreuses marques (Carrefour, Al-Ain…), plutôt que les packs d’eau classiques. Ou mieux encore, investissez dans une machine Waterclub afin de vous débarrasser totalement des bouteilles en plastique. Et lorsque vous partez de chez vous, remplissez votre gourde en inox et celle de votre famille !   - Vos fruits et légumes ne sont plus appétissants ? Utilisez-les en soupes, compotes, crumbles, conserves maison, confitures, voire chips (chips de pomme !)… Le pain est rassis ? Pensez à faire des croutons, de la chapelure, du pain perdu… Vous pouvez aussi congeler vos légumes (les blanchir avant, en les plongeant quelques minutes dans l’eau bouillante, puis immédiatement après dans l’eau glacée. Égouttez, puis conditionnez-les en petites portions dans des sachets zip ou des bocaux). De nombreux sites et blogs vous donneront des astuces anti-gaspillages.    Voici également quelques titres d’ouvrages utiles pour des idées anti-gaspi :  - Cuisiner zéro déchet, Giovanna Torrico & Amelia Wasiliev, Editions Marabout - Zéro déchet dans ma cuisine, Géraldine Olivo et Delphine Paslin, Editions Alternatives - Le jaune & le blanc, le livre de cuisine anti-gaspillage, Aurélie Thérond, Editions La Martinière   DANS VOTRE JARDIN - Réduisez significativement votre consommation d’eau, notamment lors des fortes chaleurs, en remplaçant vos pelouses par un gazon synthétique. Moins joli, certes, mais plus économe.   POUR VOS DÉPLACEMENTS - Pour ceux qui ont la chance d’habiter dans une zone desservie par les transports en commun, abandonnez votre voiture pendant les beaux jours pour le tramway ou le métro. Et pensez à utiliser votre vélo ou investissez dans une trottinette électrique, plutôt que votre voiture pour les petites distances !     Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, nous vous recommandons le dernier livre, réaliste et amusant, de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret "Famille Zéro Déchet : Osez le mode de vie durable qui fait du bien".   Voici nos idées pour consommer plus responsable à Dubai… n’hésitez pas à nous partager les vôtres sur emailProtector.addCloakedMailto("ep_ba8a7103", 1); !    Merci à Mathilde, Hélène, Virginie et Violaine pour leur contribution sur cet article.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !         
Avez-vous remarqué comme l’humain est capable de s’adapter ? Curieux, toujours prêt à se dépasser, à découvrir de nouveaux horizons, certains vont sur la Lune, d’autres sont prêts à mourir sur Mars ! Et l’expat en particulier ? Toujours partant pour quitter sa zone de confort… s’éloigner de sa famille, de ses amis, remettre en question ses acquis, ne rechignant pas à faire des efforts… Oui mais… il y a tout de même un domaine où il lui est difficile de transiger : c’est lorsqu’il s’agit de manger !   Je ne parle pas des premiers temps où il s’émerveille sur la diversité et les richesses culinaires de sa nouvelle contrée ! Non ! Mais de l’étape d’après (quelques semaines suivant l’arrivée…) où il serait prêt à dealer ou à tuer pour un morceau de Comté ! Et allez savoir pourquoi, je me retrouve à chaque fois expatriée dans des pays musulmans alors que ma famille à une forte propension au jambon ?! (Non non non, il n’y a pas toujours une « Porc Section » dans toutes les destinations !)   C’est pour ça qu’à peine arrivée, ma première visite est celle des supermarchés ! (Je sais ce n’est pas le côté le plus glamour, bien loin des reportages télé… mais c’est ma/la réalité.) Que celui qui n’a jamais parcouru des kilomètres pour une baguette me jette la première chouquette ! L’œil quasi bionique et le flair entraîné, je scanne donc tous les rayons à la recherche des produits désirés. Et très rapidement, je reviens à la réalité : non, les Pompotes ne sont toujours pas internationalisées ! Il ne reste alors plus que quatre solutions pour nourrir nos addictions.   1. Rapporter lors de nos voyages en France nos produits préférés User des bonnes vieilles méthodes : tapissage de valises de produits non frais ! Et c’est l’une des rares fois où je suis encline à résoudre un problème de CE2 : si mon emballage pèse 80g et que j’ai acheté 62 boîtes… combien je gagne de grammes à les retirer sachant que seulement 30 kilos me sont alloués ? Car oui, cette solution nécessite des choix cornéliens : ce sera vêtements ou aliments ? On peut aussi blinder celles des enfants et partir du postulat qu’une seule tenue pour 15 jours suffira ! (Oui je sais… MM ! = mauvaise mère ! Pas prête non plus à me transformer en mule pour faire passer des Kiri bien carrés !)   2. Se faire rapporter Soit par vos guests : accepter comme invités uniquement ceux capables de dissimuler entre leurs jupes et pantalons deux ou trois saucissons ! (Voyez cela comme un service que vous leur rendez… ils n’auront pas à se casser la tête pour vous remercier de votre hospitalité !) Soit convaincre une amie, qui rentre en France pour un congrès, de glisser une demi meule de raclette dans sa valisette ! (Une véritable amie n’est-elle pas une personne sur qui l’on peut compter en cas de grande nécessité ?!)   3. Se faire livrer une box made in France Des petits malins ont créé une appli où vous pouvez commander… un carton de produits bien français ! Mais unfortunately, ils ne livrent pas dans tous les pays. Et les prix restent élevés… On peut être désespérés certes, mais pas forcément (encore) prêts à payer un foie gras au prix d’un pneu d’une Porsche Carrera… Mais à Dubai, pas de panique des Frenchies ont lancé des épiceries en ligne pour retrouver la plupart de nos produits préférés !   4. Rêver On fantasme tous d’une bonne raclette ou d’un savoureux cassoulet à partager entre amis ! Mais attention tout de même, si vous vous mettez à faire des songes érotiques… avec une côte de bœuf bien cuite, c’est qu’il est grand temps de rentrer pour se faire une cure de vos denrées préférées !   Évidemment, on peut s’adapter, se passer d’une chose ou deux… mais au-delà faut pas pousser : la nourriture est pour nous comme le doudou pour un bébé… un lien intrinsèque à notre identité ! Car est-il nécessaire de le rappeler ? Français un jour… Français toujours !   Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Istanbul à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubai. Retrouvez ses billets sur son blog www.journalexpat.com.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !       
  1. Les + lus
  2. Les + récents