Lycée Français Jean Mermoz : Une rentrée scolaire sous le signe de la sécurité et du bien-être des élèves

Écrit par  Maxence Brechon - Pierlovisi 07 SEPT 2020
La rentrée scolaire, quelque peu particulière, a tout juste débuté au Lycée Français Jean Mermoz. Et comme beaucoup de parents, de nombreuses questions se posent sur les modalités de fonctionnement, dont deux principales : Quel est le protocole sanitaire mis en place pour assurer la sécurité des élèves et des personnels ? Ou encore comment les deux modes d’enseignement vont-ils s’articuler ? 
 
Nous avons interrogé Thomas Dentinger, Principal du Lycée Français Jean Mermoz, qui nous explique l’ensemble des mesures et défis relevés ces dernières semaines pour accueillir au mieux les élèves.
 
Comment la rentrée scolaire s’organise-t-elle au Lycée Français Jean Mermoz ? 
Nous sommes heureux de pouvoir accueillir en ce début d’année la très grande majorité des 672 élèves inscrits en présentiel malgré les contraintes liées au protocole sanitaire officiel du KHDA. Il ne nous reste que très peu de places disponibles en élémentaire (CE1, CE2, CM1, CM2) et au collège.
Nous sommes d’autant plus contents que nous avons réussi à rassurer les parents : très peu de familles ont opté pour l’enseignement à distance ! 
 
Tout cela a été possible grâce à la mobilisation de l’ensemble du personnel de l’établissement et à la construction de notre nouveau bâtiment. Celui-ci composé d’un rez-de-chaussée et de deux étages accueillera les élèves du primaire des classes élémentaires et des classes de collège. Le bâtiment existant est quant à lui dédié aux classes maternelles. Afin de pouvoir accueillir tous les élèves inscrits, une section supplémentaire a été créée dans chaque niveau.
 
Comment allez-vous accueillir concrètement les élèves au sein de l’école ?
Nous appliquons strictement le protocole sanitaire imposé par le KHDA avec 35 classes pour cette rentrée 2020/21. Pour le primaire et le secondaire, nous avons constitué des classes de 20 à 21 élèves car nous avons la chance d’avoir des grands espaces de 60 m2 (voire de 120 m2 pour les labos) ce qui nous permet de pouvoir respecter la distanciation sociale de 1,5 mètre par enfant exigée par les autorités locales.
Pour les classes maternelles, en ajoutant une classe supplémentaire par niveau, nous arrivons à des classes de 20 enfants divisées en deux groupes distincts où la maîtresse et l’assistante maternelle interviennent à tour de rôle : chaque groupe de 10 élèves dispose d’une salle de classe à part entière.
 
Les horaires de cours ont été quelque peu modifiés avec une entrée à 8h et une autre à 8h45 afin d’éviter qu’il y ait trop de monde devant l’établissement. Selon le protocole officiel, les parents ne sont pas autorisés à rentrer dans les bâtiments. Chaque classe bénéficie d’un accès distinct et les élèves ne se déplaceront pas dans les locaux, ce qui nous permet d’avoir des groupes hermétiques et donc éviter au maximum la propagation du nouveau coronavirus. 
 
Au-delà du protocole de nettoyage et de la stérilisation manuelle, nous avons mis en place un partenariat avec la société française Eolisair qui propose des appareils de purification de l’air qui éliminent les bactéries et les virus, notamment les coronavirus. Nous nous sommes équipés d’un nombre suffisant d’appareils qui seront installés la journée dans des endroits stratégiques comme l’infirmerie. Toutes les nuits, les appareils seront placés dans chaque salle de classe avec la fonction oxygène enrichi qui libère une grande quantité d’ozone puis l’aspire afin de stériliser la classe. 
 
Quels sont les enjeux pour le LFJM pour cette rentrée des classes pas comme les autres ?
Tout d’abord, notre objectif est de rassurer les parents ainsi que certains élèves car la situation que nous vivons avec le Covid-19 peut-être anxiogène. Un des défis de cette rentrée est d’arriver à gérer tout le côté socio-émotionnel qu’il peut engendrer car après avoir passé près de 6 mois en dehors de l’école, nous sommes conscients que certains enfants risquent de revenir changés ou stressés. 
 
Nous allons également vérifier que les notions abordées lors de l’enseignement à distance sont acquises pour l’ensemble de nos élèves afin qu’ils puissent débuter cette nouvelle année le plus sereinement et dans les meilleures conditions possibles. 
 
L’autre grand défi pour notre établissement est de veiller à ce que la progression dans l’acquisition des apprentissages soit la même pour les élèves qui seront physiquement en classe et ceux qui ont opté pour le distanciel. Le plan de suivi pédagogique à distance mis en place l’année dernière a très bien fonctionné. Nous sommes repartis de cette base pour recréer notre enseignement même en présentiel. Concrètement, le programme donné chaque jour par l’enseignant sera le même pour tous les élèves
Une attention particulière va être portée pour les élèves en distanciel. Des temps synchrones sont prévus entre l’enseignant et ces derniers afin qu’ils puissent échanger, approfondir certains points, travailler les notions les plus complexes du programme. Nous devons nous assurer de sa bonne compréhension des apprentissages. Des points d’étape auront également lieu avec les parents sur les progrès des plus jeunes. 
 
En parallèle nous serons attentifs à ce que cette nouvelle organisation de l’apprentissage soit soutenable pour l’enseignant qui ne peut pas doubler sa journée de travail. Ce sera notamment un des enjeux pour notre nouveau Directeur du primaire, Bertrand Leuranguer !
 
 
Pouvez-vous nous présenter Bertrand Leuranguer, Directeur des classes élémentaires ? Pourquoi avoir décidé de renforcer l’équipe de direction ?
Notre école prend de plus en plus d’importance. Nous avons une structuration très précise avec déjà une Directrice des maternelles et une Coordinatrice des langues. 
Notre volonté est de proposer un suivi très étroit avec l’équipe pédagogique (en termes d’encadrement, de formation, etc.), les élèves, notamment ceux en difficulté, et leur famille. Le suivi très étroit des élèves, qui est un des points forts du projet du lycée, doit perdurer
 
C’est dans cette logique que Bertrand Leuranguer vient renforcer l’équipe de direction en tant que Directeur des classes élémentaires. Il a vécu dans différents pays (Ile Maurice, Qatar, Maroc) au cours des quinze dernières années, d’abord en tant que professeur des écoles, puis formateur et directeur dans divers établissements. Dubai n’est pas nouveau pour lui car il y a fait sa première expatriation en 2007. Il intègre cette année le LFJM pour développer des approches pédagogiques innovantes et apporter son dynamisme au projet pédagogique de notre établissement avec une équipe qu’il connaît déjà !
 
Un dernier mot avant de vous souhaiter bonne chance pour cette nouvelle année ?
Nous sommes confiants quant au succès de cette rentrée scolaire. Le protocole et la méthodologie mis en place vont nous permettre de travailler avec souplesse et d’adapter nos méthodes d’enseignement en fonction des directives du KHDA tout en assurant une scolarisation réussie à tous nos élèves !
 
Pour en savoir plus sur le Lycée Français Jean Mermoz : Site internet
Pour contacter le Lycée Français Jean Mermoz :
Tel : +971 5 633 88 223
Email :
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Dernière modification le mercredi, 09 septembre 2020 14:23
  1. Les + lus
  2. Les + récents