Ramadan, nos conseils pour rester en forme et en bonne santé pour le jeûn cette année.

Écrit par  Mediclinic City Hospital 08 JUIN 2015


Il est certes important de manger raisonnablement et sainement toute l’année, mais plus encore pendant Ramadan.


Trop manger et/ou ne se nourrir que de mauvais aliments en quantité importante (type fritures, plats gras ou trop sucrés) n’influe pas que sur votre poids mais aussi sur votre santé.


Gardez vos portions modérées, il ne faut pas oublier que Ramadan est aussi une question de self control et de discipline.


Mangez en priorité des produits de qualité, oubliez la quantité. Vos habitudes alimentaires ne doivent pas changer sous prétexte que c’est Ramadan: prenez 3 repas sains et equilibrés par jour.


• Prenez des repas equilibrés qui comprennent chaque groupe d’aliments: laitiers, protéines, graines, fruits, légumes et matières grasses essentielles.

• Incluez des produits laitiers faibles en matières grasses tel que les yaourts 1% par exemple. Les fromages sont gras et doivent être consommés avec modération.

• Optez pour des viandes maigres, du poulet et du poisson. Evitez de les faire frire, préférez les grillés ou au four. Et pensez aux pois, légumes frais et secs, soja et noix pour plus de protéines.

• Les graines complètes et les aliments qui ont un fort apport en fibres rassasient plus longtemps, tels que les céréales complètes, le riz, les pâtes et le pain complets, les lentilles, les pois, les pâtes corail…

• Limitez les graisses aux bonnes matières grasses telles que l’huile d’olive, tournesol, ou de canola, les avocats, les poissons naturellement gras, les noix non salées et les graines. Evitez les samosas et autres fritures.

• volonté: la salade, les légumes cuits, les fruits frais et quelques fruits secs. Cela aidera en cas de constipation, un souci assez répandu pendant Ramadan en raison du peu d’appport en fibres et du manque d’eau…

• Les aliments et boissons sucrés, les friandises et desserts qu’on aime tant pendant Ramadan peuvent vous faire grossir. Remplacez-les par des fruits, du yaourt ou des petites quantités de fruits secs…


alt


Evitez de sauter le Suhoor et essayez de prendre un petit snack avant de vous coucher. Sauter les repas peut s’avérer dangereux après une longue période de jeûn, surtout en été et c’est encore plus vrai pour les diabétiques.
Les longues heures de jeûn augmentent les risques d’hypoglycémie. Manger à Suhoor , juste avant le lever du soleil et non pas à minuit permettra de garder des taux de glycémie à niveau.
Incluez des féculents à vos repas, ils vous permettront de garder de l’énérgie tout au cours de la journée: pain aux céréales complètes, avoine, riz basmati avec des pois et légumes secs, lentilles, fruits et légumes.

Les autres aliments qui garderont vos taux glycémiques à niveau: pitta, chapattis et semoule.
Buvez beaucoup d’eau en dehors des heures de jeûn (2 à 3 litres /nuit) et si vous avez besoin d’un snack, optez pour un fruit, un yaourt 1%, du laban ou du lait, des noix…


Il est fréquent de se déshydrater pendant Ramadan car le corps continue à perdre des fluides et du sel durant la journée. Boire des litres et des litres dès Suhoor n’aidera pas à rester hydrater pourtant, et il vaut mieux boire raisonnablement et souvent, tout au long des heures où l’on ne jeûne pas. Limitez les boissons à base de caféine, ou de théine, le thé vert et les boissons énergétiques qui ont toutes un effet diurétique et vous fera vous déshydrater dans la journée. De même, les aliments salés et épicés sont à éviter pour prevenir la déshydratation.


alt


Qui est le plus à risque d’avoir des soucis de santé durant le jeûn?


Certaines personnes doivent prendre plus de précautions que d’autres et elles incluent:


•les personnes qui souffrent parfois d’hypogycémie

•celles qui souffrent d’hyperglycémie

•les personnes souffrant de diabète type 1

•les femmes enceintes

•les personnes agées malades

•les personnes qui ont un travail très physique


Jeûner lorsqu’on souffre de diabète


Si vous êtes diabétique et que vous vous préparez à jeûner, il est important d’en parler à ceux qui vous entourent et à votre personnel médical.
Pour certains diabétiques, jeûner est dangereux et peut avoir un impact très sérieux sur la santé. La plupart des diabétiques en sont d’ailleurs excempts et c’est pourquoi il serait préférable de vous rapporcher de votre équippe soignante pour qu’elle vous donne ou non le feu vert. Et le cas échéant vous guide et conseille… et réévalue votre prise de médicaments en conséquence si besoin est.


Qu’arrive-t-il à mon corps quand je jeûne?


Quand on jeûne, environ 8 heures après notre dernier repas, notre corps commence à utiliser l’énérgie de nos réserves afin de stabiliser notre niveau de sucre dans le sang. Pour la plupart, c’est sans danger. En revanche si vous souffrez de diabète et prenez certains médicaments et de l’insuline, vous êtes alors à risque d’hypoglycémie Or cette année les heures de jeûn sont plus longues et les risques d’hypos et de déshydration sont plus élevés.
Un autre risque pour les diiabétiques: un taux de sucre élevé dans le sang suite à un suhoor ou iftar trop copieux…


alt


Conseils pour les personnes souffrant de diabète souhaitant jeûner:


• portez votre barcelet d’identitication médicale.

• si votre taux de glycémie est de 70 mg/dL (3.9mmol/L) au début du jeûn et que vous prenez de l’insuline ou de la gliclazide… ne jeûnez pas.

• prenez vos taux de sucre régulièrement durant la journée surtout lorsque vous ne vous sentez pas bien. Cela n’affectera pas votre jeûn.

• si votre taux de glycémie est inférieur à 60 mg/dL (3.3mmol/L) arrêtez immédiatement le jeûn et traitez votre hypo. Ayez toujours sur vous des féculents rapides et glucides au cas ou, comme des tablettes de glucose, 5 ou 6 carrés de sucre, 1/2 verre de jus de fuits…

• Si votre taux de glycémie est supérieur à 290 mg/dL (16mmol/L) arrêtez immédiatement le jeûn.

• Si vous vous sentez déshydraté, arrêtez le jeûn immédiatement et buvez de l’eau. Les symptômes de déshydratation incluent: soif, bouche sèche, vertiges, somnolence, mal de tête, uriner en petite quantité un jet très jaune.

• Si vous vous sentez mal, désorienté, que vous vous évanouissez, arrêtez votre jeûn et buvez puis testez votre taux de glycémie.

• N’arrêtez jamais votre traitement d’insuline de votre propre chef, parlez-en à votre docteur avant!

• Si vous vous sentez mal et devez mettre fin à votre jeûn, n’oubliez pas que le Coran stipule que vous pouvez toujours compenser plus tard…


Est ce que je peux faire la prière Taraweeh?


Taraweeh peut s’avérer être une activité fastidieuse et causer une déshydratation ou de l’hypoglycémie.

Afin d’éviter tout problème, assurez vous de:

•manger des féculents avec votre Iftar, et de prendre un snack plus tard dans la soirée.

•buvez beaucoup d’eau durant la soirée.

•prenez une bouteille d’eau et des glucides avec vous en cas d’urgence pendant Taraweeh.


Pour en savoir plus: RDV sur le site de Mediclinic City Hospital

Dernière modification le samedi, 28 novembre 2015 13:07
  1. Les + lus
  2. Les + récents