Eid Al Fitr
CÉLÉBRATIONS
Préparez-vous pour un long week-end de festivités à Dubai. Des célébrations auront lieu dans toute la ville pour marquer la fin du Ramadan : feux d'artifice, évènements culinaires, activités pour enfants, offres spéciales dans les centres commerciaux juste avant le Dubai Summer Surprise qui débutera le 22 juin pour 6 semaines.
Date du 3 au 8 juin 2019
Lieu : dans toute la ville
 
Ateliers Parentalité
ATELIERS 
Ateliers hebdomadaires à thèmes en français pour les parents et leurs bébés : Sophie et Laure, toutes deux sages-femmes, vous proposent de trouver des réponses à vos questions, rencontrer d’autres parents, tout en partageant un moment convivial.
Tous les mardis matin de 10h à 11h30 à ‘Babies and Beyond’, Media City.
le 4 juin : Le développement de l’enfant reconnaitre et accompagner les différents stades ; activités avec bébé, jeux : choix selon l’âge.
le 11 juin : Élargir la famille ? Accueillir un petit frère ou une petite sœur…se préparer.
Pour en savoir plus et s’inscrire : ou  
 
Conférence “La découverte de l’Arabie par les Français” par Louis Blin
CONFERENCE
Diplomate et historien, chercheur au CEDEJ, spécialiste du monde arabe, Louis Blin présentera son nouvel ouvrage «La découverte de l’Arabie par les Français ». Ces textes, dont certains sont des grands noms de la littérature, nous font découvrir la ville de Djeddah au XIXe et XXe siècles par le regard des français qui se sont aventurés à la porte de l’Arabie.
Le livre « La découverte de l’Arabie par les Français» sera en vente et l’auteur sera disponible pour des dédicaces en fin de conférence. 
 
Date : le mardi 11 juin 2019 à 19h30
Lieu : Théâtre de l’Alliance Française Dubai, Oud Metha 
Prix : Membres AF 35AED - Non membres 45AED
Réservations :
 
French Tuesday 
BUSINESS/NETWORKING
Le plus célèbre des évènements de networking de la communauté d'affaires française à Dubai. L’occasion de développer votre réseau dans une atmosphère chaleureuse. Pour permettre un networking plus efficace, le French Tuesday est organisé en 2 parties :
- de 19h à 20h : réservé aux professionnels uniquement
- à partir de 20h : ouvert à tous 
Date : le mardi 11 juin 2019, de 19h00 à 21h00 – inscription avant 12h le 11 juin 2019 
Lieu : NEOS – 63éme étage The Address Downtown 
Prix : gratuit 
 
DUBAI OPERA 
SHOWS 
Voici notre sélection du mois :
Le mercredi 12 juin 2019, Catrin Finch music in the studio
Le vendredi 14 juin 2019, Alan Davies live at Dubai Opera
Le mardi 25 juin 2019Nouvelle Vague. Le groupe parisien célèbre son 15ème anniversaire, conservant le format original du groupe : une guitare acoustique, quelques claviers, une ambiance et deux chanteuses Mélanie Pain et Elodie Frégé interprétant les chansons emblématiques du groupe.
 
195AED avec le code Promo DOVAGUE19
Lieu : Dubai Opera
 
Marina Souq
SHOPPING
Votre rendez-vous shopping mensuel de petits créateurs et designers se tiendra une nouvelle fois au Fishing Harbour. Rien de mieux qu’une petite séance shopping pour bien préparer l’été : fringues, déco, bijoux, accessoires pour enfants ! 
Date : le mercredi 12 juin 2019 de 9h à 18h 
Lieu : Fishing Harbour, Um Suqueim 1 
 
Tous en Scène 2019 - Festival de l’école de théâtre Culture Emulsion
THÉATRE/SPECTACLE
Pour célébrer la fin d’année, et le travail acharné des élèves comédiens-amateurs, allez les applaudir sur les planches du Théâtre Junction pour un festival complètement émulsionné. 7 spectacles, plus de 10 représentations, et près de 130 élèves !  À ne rater sous aucun prétexte ! Pour en savoir plus lisez notre article
 
Dates : du jeudi 13 au samedi 22 juin 2019 à 11h, 19h ou 20h
Jeudi 13 juin 2019 - 20h : LES CANCANS 
Vendredi 14 et Samedi 15 juin 2019 - 19h : LE BOURGEOIS GENTILHOMME et LE TAILLEUR POUR DAMES 
Lundi 17 et Mardi 18 juin 2019 - 20h : LE VALLON – Agatha Christie
Mercredi 19 et Jeudi 20 juin 2019 - 20h :  comédie musicale J’AURAIS VOULU ETRE 
Vendredi 21 et Samedi 22 juin - 19h : 12 HOMMES EN COLERE et OSCAR 
Lieu : Junction Theatre – Alserkal Avenue
Prix : 100AED plein tarif - 50 AED tarif abonné 
 
Atelier fête des pères
ATELIER/ENFANT
La fête des Papas aura lieu le 18 juin mais en attendant aucune excuse pour ne pas leur faire une belle surprise ! Caroline et Céline vous ont encore préparé de belles activités enfants.
Date : le vendredi 14 juin 2019 de 14h à 17h
Lieu : Ambassade d’Alsace
Prix : Membre enfant 50AED - non membre enfant 100AED
Règlement : auprès des membres du bureau ou lors des permanences
 
Maroon 5 en concert au Coca-Cola Arena 
CONCERT 
Le groupe Pop-Rock Maroon 5, primé aux Grammy Awards, revient à Dubai pour la seconde fois. Le tout nouveau Coca-Cola Arena est la plus grande salle couverte polyvalente et climatisée du Moyen-Orient avec une capacité d’accueil de 17000 personnes. 
Date : le vendredi 14 juin 2019 
Lieu : Coca-cola Arena, City Walk
 
Summer Brunch à Odéon
BRUNCH
Le restaurant Odéon fête le début de l’été avec son Summer brunch à partager en famille ou entre amis, dans une ambiance conviviale. Le chef vous régalera avec de nombreux plats typiques tels que les œufs mimosa, les escargots persillade, galettes bretonnes, mini tropézienne ou encore mousse au chocolat…
 
Date : le samedi 15 juin 2019 à partir de 12h
Lieu : Alliance Francaise - Odéon – Oud Metha
Prix : 90AED adultes – 50AED enfants (-12ans)
Plus d’informations : Via whatsapp : 0568745424
 
Atelier interactif  “I am remarkable” par Mélanie Lapointe   
ATELIER/CONFIANCE 
Atelier interactif animé par Mélanie Lapointe, coach professionnelle, qui a pour but de vous encourager à reconnaître votre propre valeur et vous sentir à l’aise lorsque vous mettez en avant vos réalisations. Développez votre confiance en soi et votre motivation à parler de vos réussites afin de faire évoluer les stéréotypes entourant l’auto-promotion.
Date : le lundi 17 juin 2019 à 10h30
Lieu : Alliance Française Dubai, Oud Metha 
Prix : Membres AF 35AED - Non membres 45AED
Réservations :
 
“Bonne nuit, Blanche”, le nouveau spectacle de Blanche Gardin (1h30)
PROJECTION
Après le succès de son précédent spectacle « Je Parle toute seule » (Molière du spectacle d’humour), Blanche Gardin nous propose « Bonne Nuit Blanche », son nouveau stand-up, création 2018. Réalisé par Pathé Live. Spectacle en français (+18 ans). 
 
Date : le mardi 18 juin 2019 à 19h30
Lieu : Théâtre Alliance Française Dubai, Oud Metha 
Prix : Membres AF 35AED - Non membres 45AED
Réservations sur
 
« L’île monde » exposition peinture par Nathalie Beras  
EXPOSITION/PEINTURE
La Galerie accueille la peintre française Nathalie Beras. En 2017, son enfance insulaire resurgit à la lecture des œuvres d’Edouard Glissant, écrivain et poète antillais, chantre de la pensée métisse. Elle produit alors une série de tableaux d’îles et de montagnes empruntant à Edouard Glissant, une même démarche philosophique du « Tout-Monde», invitant les visiteurs à constater que "Je est une île" et que nous sommes tous des archipels. Elle présente cet été son exposition à Dubai, ville-monde qui abrite de nouvelles îles.  
 
Dates : Du 19 juin au 12 septembre 2019, vernissage le 19 juin à 19h30
Lieu : La Galerie, Alliance Française Dubaï, Oud Metha
Prix : Entrée gratuite
La Galerie est ouverte de 9h à 20h du dimanche au mercredi et jusqu'à 17h le jeudi et le samedi. 
 
Fête de la musique 
CONCERT
La fête de la musique, rendez-vous français devenu international, sera célébrée le 21 juin au Dubai Opera. Une variété de groupes de Dubai se produiront sur scène. Une soirée organisée par Kamal Musallam et l’Alliance Française Dubai.
Date : le vendredi 21 juin 2019 à partir de 18h
Lieu : The Grand Circle, Dubai Opera
Prix : Entrée gratuite – RSVP 
 
Alsace fan day 2019
DINER du FCC
Pour la deuxième année consécutive, rendez-vous autour d’un dîner pour célébrer Alsace Fan day pour tous les Alsaciens dans le monde et les amoureux de l’Alsace.
Date : le lundi 24 juin 2019
Lieu : à confirmer
 
« Le Lac des Cygnes » Tchaikovski Choreography Rudolf Noureev, (2h35)
PROJECTION
Le meilleur de la Comédie française et de l’Opéra de Paris sur grand écran ; dernier de la saison « Le lac des Cygnes » chorégraphié par Rudolph Noureev filmé à l’Opéra Bastille.
 
Date : le mardi 25 juin 2019 à 19h30
Lieu : Théâtre Alliance Française Dubai, Oud Metha
Prix : Membres AF 35AED - Non membres 45AED
 
PERMANENCE Equance
GESTION DE PATRIMOINE/FISCALITÉ
Vous rentrez en France ?  Vous devez gérer votre impatriation ? Le cabinet Equance vous propose une permanence gratuite pour répondre à vos questions et vous accompagner dans vos démarches. 
Date : du dimanche au jeudi sur rdv.
Lieu : umm suqeim 3
Plus d'information : 0529111334/
 
LES COURSES DU MOIS DE JUIN 
Dubai Desert Road Run 
3 km, 5 km et 10 km.
Date : le vendredi 7 juin 2019 ; entrée 6h15
Lieu : Le stade des Sevens
Prix du billet : 105-147AED
 
La Fête du Cinéma
CINEMA/PROJECTION
Un hommage en 3 films à Michel Legrand, immense musicien, compositeur, pianiste… disparu en janvier 2019. Sa carrière de compositeur pour le cinéma lui a valu 3 oscars.
Date : 1er Juillet 19h30 Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy
2 Juillet 19h30 Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy
 
Lieu : Théâtre de l’Alliance Française Dubai
 
Pop Up Maison Clad 
SHOPPING/POP UP
Kulture House Dubai et Maison Clad vous propose un joli pop up à découvrir sans tarder dans leur villa à Jumeirah. Maison Clad vous invite à découvrir sa jolie sélection de summer dresses. Les plats et le café y sont excellents. 
Date : du 01 juillet au 31 juillet 2019
Lieu : Kulture House Dubai - Jumeirah
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
Pourquoi ne pas se mettre au théâtre ? Nous avons demandé aux comédiens-amateurs de première année de l’école de théâtre francophone Culture Emulsion de partager leurs motivations, leurs impressions et surtout, leur état d’esprit à quelques semaines de la grande première du festival « Tous en scène 2019 » !
 
Merci donc à Marta, Louloua, Marie-Aimée, Caroline, Negar et Thibaut pour leurs précieux témoignages : 
 
 
  • Marta Scarpa

1) Quel est votre rôle dans la pièce ?
 
Mme Jourdain dans Le Bourgeois Gentilhomme et Mme D’Herblay dans Le Tailleur pour Dames.
 
2) Pouvez-vous vous présenter très rapidement ?
Je m’appelle Marta Scarpa. Je suis Italienne, mais j’ai grandi entre la France et l’Espagne. Je n’ai jamais vécu plus de 4 ans consécutifs dans le même pays, ce qui m’a fait comprendre très vite la grande capacité qu’a l’être humain à s’adapter. S’adapter à une nouvelle culture, à de nouvelles croyances, conduites, routines, gastronomies… J’aime toutes ces découvertes, et je suis heureuse de pouvoir transmettre ce mode de vie à mes enfants.
 
3) Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à des cours de théâtre cette année ? Vos motivations ?
J’ai fait un grand travail sur moi l’année dernière et j’ai appris à mieux me connaître, et surtout à m’accepter telle que je suis. Grâce à cet éveil, je me suis aperçue que les limites que je m’étais imposées jusqu’à maintenant n’étaient que des murs en carton que l’on pouvait briser facilement. J’en ai donc abattu certains. J’ai toujours rêvé de monter sur scène. Je suis quelqu’un d’extravertie et si je sais quoi dire, cela ne m’a jamais dérangée de parler en public. J’ai pas mal d’amis qui font du théâtre, je les ai toujours admirés, et cette fois-ci, je me suis dit que moi aussi, j’en étais capable. Alors, j’ai fait ce pas, et j’en suis très fière !
 
4) Comment se sont passés les premiers cours ? 
Les premiers cours ont été extraordinairement magiques. Nous sommes un grand groupe qui, tout de suite, s’est bien entendu. Une ambiance de bienveillance, de respect et d’excitation s’est très vite installée. Stéphane Brismontier (cofondateur de Culture & Emulsion) est super, drôle, motivant, bienveillant. Un gentil sorcier qui nous a transformés en pratiquement tout. Animaux, flaques d’eau, super héros, animateurs de télé… Il nous a fait vivre toutes les émotions possibles imaginables, nous a fait voir qu’il est possible de devenir ce que l’on veut. 
 
5) Qu'est ce qui a été le plus compliqué en tant que débutant ? Comment avez-vous fait pour le surmonter ?
Savoir si on est dans le bon jeu, car on n’a pas forcément de références. Alors on écoute le prof, on regarde ce que font les autres, on adapte et on essaie de s’améliorer. J’avais aussi peur que l’apprentissage d’un texte soit difficile, mais j’ai été agréablement surprise de voir que finalement, j’ai une assez bonne mémoire.
 
6) Qu'est-ce que vous ont apporté les cours de théâtre ? Et dans votre vie personnelle / professionnelle ?
Beaucoup de bonheur, d’amitié, de super moments, de bien-être. Comme dit Stéphane, le théâtre devrait être remboursé par la sécurité sociale tellement c’est une thérapie en soi !
J’ai appris à parler de façon plus posée, à faire des silences (les silences sont un des trucs préférés de Stéphane !), pour être plus présente et avoir plus d’assurance lorsque je parle publiquement.
Le fait de toujours déménager était une des raisons pour laquelle je ne m’autorisais pas à entreprendre ce genre d’aventure, je suis donc très fière d’amener ce beau projet jusqu’à son aboutissement.
 
7) Vous êtes à quelques semaines de la représentation, dans quel état d'esprit êtes-vous (stress, excitation, ...) ?
Excitée, craintive, paniquée, dubitative, impatiente, déterminée, motivée et surtout heureuse et reconnaissante de voir la solidarité qui existe dans la troupe. L’entraide, les encouragements, la complicité, tout ça fait que ça vaut vraiment la peine de passer tant d’heures à répéter. Les adultes nous sommes comme des enfants, nous adorons jouer, et de nous voir tous ensemble répéter, jouer ce beau jeu, est un vrai bonheur.
 
  • Thibaut Chaboisson
1) Quel est votre rôle dans la pièce ?
Dorante, gentilhomme et comte fauché dans Le Bourgeois Gentilhomme.
 
 
2) Pouvez-vous vous présenter très rapidement ?
Dans la pièce, j’appartiens à la noblesse, j’aime le faste, le luxe, la fête, les femmes. Seulement, je n’ai pas un sou… Heureusement, je suis tombé sur Monsieur Jourdain que je flatte comme il faut pour lui soutirer de l’argent et payer mes factures. Je lui fais croire que je suis son ami pour faire la cour à une charmante (et veuve) marquise Dorimène, que Mr Jourdain voudrait également séduire. 
 
3) Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à des cours de théâtre cette année ? Vos motivations ?
J’ai passé l’option théâtre au bac et ai eu quelques petits rôles dans un festival pendant mes études. Il y a 10 ans que je n’avais pas joué et cela me tentait depuis longtemps. Ma femme Aurélie, ayant joué avec ‘Culture Émulsion’ l’année dernière (Fontanet dans Un Fil à la Patte), j’ai pris le relais ! C’est une chance d’avoir une troupe francophone à Dubai, autant en profiter !
 
4) Comment se sont passés les premiers cours ? 
Excellente ambiance, avec une troupe hétéroclite très motivée ! Nous avons commencé par des exercices d’improvisation et des petites mises en scène avant de nous consacrer à la préparation de la pièce finale. 
 
5) Qu'est ce qui a été le plus compliqué en tant que débutant ? Comment avez-vous fait pour le surmonter ?
Pour ma part, la plus grande difficulté est de concilier les déplacements professionnels fréquents avec les cours. Cependant, notre groupe étant le dimanche soir, j’ai pu m’arranger en partant le lundi. Ensuite la mémoire ! Nous n’avons plus l’occasion d’apprendre des textes par cœur dans nos boulots respectifs. Mais avec une bonne dose de motivation, on y arrive.
 
6) Qu'est-ce que vous ont apporté les cours de théâtre ? Et dans votre vie personnelle / professionnelle ?
Retrouver la sensation et l’adrénaline d’être sur scène. Le fait de jouer et de se mettre dans la peau d’un personnage est beaucoup plus excitant qu’une présentation PowerPoint ! 
 
7) Vous êtes à quelques semaines de la représentation, dans quel état d'esprit êtes-vous (stress, excitation...) ?
Les prochaines semaines vont être intenses avec un peu de stress à la clé, c’est normal. Mais avec une troupe comme la nôtre, le résultat sera excellent sans aucun doute ! 
 
 
 
  • Louloua Younes 
1) Quel est votre rôle dans la pièce ? 
Covielle, je suis le valet de Cléonte dans Le Bourgeois Gentilhomme.
 
2) Pouvez-vous vous présenter très rapidement ? 
Je suis Louloua Younes, Palestinienne, et je vis aux Émirats depuis maintenant 14 ans avec mon mari et ma petite fille. 
 
3) Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à des cours de théâtre cette année ? Vos motivations ? 
J’ai toujours aimé le théâtre et je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose pour sortir de ma zone de confort et me donner des bulles dans le ventre ! 
 
4) Comment se sont passés les premiers cours ? 
Le premier cours était un peu intimidant, mais très vite, j’ai réussi à me lâcher parce que Stéphane a su créer un environnement très bienveillant où l’on se sent à l’aise.
 
5) Qu'est ce qui a été le plus compliqué en tant que débutant ? Comment avez-vous fait pour le surmonter ?
C’était justement de pouvoir se lâcher : on passe sa journée à être sérieux au travail, à contrôler ses pulsions, à être correcte, et voilà qu’on nous demande de faire le bébé, le vieux, le perdu, le jaloux, le paniqué et ça fait tout drôle... J’ai eu du mal à me laisser aller, à ne pas me sentir jugée et à oublier le regard de l’autre. C’était grâce encore à cet environnement bienveillant et à une super troupe de gens généreux et gentils. 
 
6) Qu'est-ce que vous ont apporté les cours de théâtre ? 
Beaucoup de rires ! Du recul vis à vis de mon travail qui m’a fait un bien fou et je me suis souvenue de comment on faisait pour apprendre des textes ! Ce n’était pas évident au début !
 
7) Et dans votre vie personnelle/professionnelle ? 
Beaucoup moins de stress ! 
 
8) Vous êtes à quelques semaines de la représentation, dans quel état d'esprit êtes-vous (stress, excitation...) ? 
Je suis toute excitée et stressée en même temps ! J’ai à la fois hâte que ce soit là et en même temps, je n’ai pas trop envie que ça arrive trop vite. La troupe va me manquer !
 
 
 
  • Caroline Chaume
1) Quel est votre rôle dans la pièce ?
Madame de Saint-Anigreuse, alias Rosa Pitchenette, dans Le Tailleur pour Dames et le maître de danse dans Le Bourgeois Gentilhomme. Deux rôles bien différents, quoiqu’assez extravagants dans leur genre.
 
2) Pouvez-vous vous présenter très rapidement ?
Caroline Chaume, Française, à Dubai depuis 2 ans et demi, travaille dans une maison de composition de parfums. Toujours à l'affût de nouvelles expériences, de nouveaux concepts surtout autour de la FOOD, l’ART et la CULTURE.
 
3) Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à des cours de théâtre cette année ? Vos motivations ?
Un challenge plutôt personnel au départ : comme je pense la plupart des gens à Dubai, j’aime sortir de ma zone de confort. L’envie de découvrir de nouvelles sensations, se connaitre un peu plus encore et chercher à faire passer des émotions. Et surtout, participer à un projet d’équipe, faire partie d’une troupe et aussi retrouver un peu cet « esprit artistique » parfois trop rare à Dubai.
 
4) Comment se sont passés les premiers cours ? 
Une vraie découverte. Découverte d’un groupe, de différentes personnalités, puis très vite, découverte des premiers exercices, des premières performances, des premières sensations : peur, joie, surprise, etc. Notre professeur, Stéphane Brismontier, a une énergie folle et a su nous mettre à l’aise et donner le ton tout de suite. Son cours est vivant, ludique, coloré et bienveillant.
 
5) Qu'est ce qui a été le plus compliqué en tant que débutant ? Comment avez-vous fait pour le surmonter ?
Peut-être deux difficultés : apprendre un texte, chose que nous ne faisons plus depuis longtemps, mais heureusement les réflexes reviennent vite ; et oser, se dépasser, c’est là que nous avons besoin le plus de Stéphane. Il nous propose toutes sortes d’exercices pour nous faire sortir de notre zone de confort et nous emmener plus loin.
 
6) Qu'est-ce que vous ont apporté les cours de théâtre ?
Le bonheur de voir un projet de groupe se réaliser. De la rigueur, car sous les apparences fun et décontractées, cela demande beaucoup de temps et d’investissement. Et toujours une meilleure connaissance de soi.
 
7) Et dans votre vie personnelle/professionnelle ?
Savoir improviser, savoir faire face dans n’importe quelles situations, ni vu ni connu.
 
8) Vous êtes à quelques semaines de la représentation, dans quel état d'esprit êtes-vous (stress, excitation...) ?
Un petit peu de tout pour l’instant, peut-être plus excitée et impatiente qu’autre chose, nous commençons à vraiment rentrer dans nos personnages et prenons du plaisir à répéter. Mais le stress va surgir une fois derrière le rideau, juste avant de rentrer en scène pour la première fois. C’est là que je saurai ce que « ça fait » vraiment !
 
 
 
  • Marie-Aimée Girard
1) Quel est votre rôle dans la pièce ?
Je joue dans Les Cancans de Goldoni deux rôles : le premier est celui d'une des "cancanneuses", Sgualda, jalouse comme un pou du bonheur de sa cousine, la pauvre Checcina, et friande des mauvais ragots. Le deuxième rôle consiste à jouer le serviteur affamé du joli cœur sans le sou "Lélio" : Arlequin. Un vrai bonheur ! 

 

2) Pouvez-vous vous présenter très rapidement ?

Comme beaucoup, j'ai demandé une disponibilité pour suivre mon conjoint à Dubai. Je suis arrivée avec mes deux enfants, en septembre 2018, pleine d'a priori. En 9 mois, j'en suis déjà bien loin ! 
 
3) Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à des cours de théâtre cette année ? Vos motivations ?
Cela fait une quinzaine d'années que j'ai osé franchir la porte d'un cours de théâtre en France. Et je ne l'ai jamais claquée ! J'avais d'ailleurs fini par intégrer une troupe d'amateurs professionnels... En arrivant à Dubai, j'ai tout de suite cherché un cours, et de bouche à oreille, j'ai trouvé celui de Stéphane Brismontier et de ‘Culture Emulsion’ avec grand soulagement ! 
 
4) Comment se sont passés les premiers cours ? 
Cela m'a fait un bien fou de rejouer les "novices" avec des exercices de voix, de corps, d'émotions et d'improvisation avec des gens que je ne connaissais pas : c'était une sorte de nouveau départ, de remise en danger. Beaucoup de gens se connaissaient déjà, mais j'ai été très bien accueillie ! Aussi cela a-t-il été un déchirement quand il m'a fallu changer de troupe au bout d'un mois et demi, quand Stéphane a pu ouvrir le cours du dimanche matin dont les horaires me correspondaient mieux.  
 
5) Qu'est ce qui a été le plus compliqué en tant que débutant ? Comment avez-vous fait pour le surmonter ?
C'était comme une rentrée en 6e ou en 2nde... On ne connaît personne : ni les camarades, ni le prof, ni le programme, on ne sait pas si on sera à la hauteur... Alors, on finit par suivre les consignes le plus sincèrement possible, on croise des regards et les fous rires font le reste... D'autant que Stéphane sait très bien détendre l'atmosphère ! 
 
6) Qu'est-ce que vous ont apporté les cours de théâtre ?
Une bouffée d'oxygène : c'est mon sport à moi ! J'ai bien ressenti les semaines où je n'avais pas pu assister au cours : il me manquait une soupape, un "exercice physique et zygomatique". 
 
7) Et dans votre vie personnelle/professionnelle ?
C'est mon sport à moi, ma soupape, comme je vous ai dit ! J'y laisse mon "ça" prendre le dessus et peux ainsi me comporter en adulte dans d'autres situations de la vie quotidienne. Et puis, surtout, le théâtre entretient ma mémoire et me permet de tisser de vrais liens amicaux avec des gens que je n'aurais jamais rencontrés dans d'autres situations ! 
 
8) Vous êtes à quelques semaines de la représentation, dans quel état d'esprit êtes-vous (stress, excitation...) ?
Je suis dans une espèce de sérénité bienveillante pour l'instant, car je m'aperçois de tous les efforts de mes camarades néophytes pour répéter et pour trouver le ton et le déplacement justes. Stéphane ne cesse aussi de nous rassurer en personnalisant les conseils et en préparant un décor et une mise en scène très sympas.
Je sais que pour ma part, le "trac" sera au plus haut degré 24 heures avant la première, quand nous aurons fait une générale catastrophique et que j'aurai oublié mon texte... Mais cela permettra de rectifier le tir pour le 13 juin !!!  
 
 
 
 
  • Negar Mousavi
1) Quel est votre rôle dans la pièce ?
Je suis maman d’une fille adoptée dans la pièce Les Cancans.
 
 
2) Pouvez-vous vous présenter très rapidement ?
Je suis une fille un peu folle qui, toute sa vie, a adoré le théâtre et le cinéma, mais qui a préféré prouver au monde qu’elle était intelligente : j’ai donc fait des études d’ingénieur d’électrotechniques. À 36 ans, j’ai tout plaqué et j’ai réalisé mon rêve de toujours, faire du théâtre. Depuis quelques années, je suis professeur de langue persane et je fais également de la poterie.
 
3) Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à des cours de théâtre cette année ? Vos motivations ?
L’été dernier, j’avais fait un stage de théâtre au Cours Florent à Paris. Puis, à Dubai, je ne voulais pas rester un an sans jouer au théâtre. Je n’ai pas trouvé hélas de troupe dans ma langue maternelle, mais heureusement, j’ai trouvé une vraie troupe de théâtre sérieuse à Alserkal, avec ‘Culture Emulsion’ !
 
4) Comment se sont passés les premiers cours ? 
C’était très intéressant, même si j’avais déjà essayé certains exercices quand je faisais du théâtre en Iran.
 
5) Qu'est ce qui a été le plus compliqué en tant que débutante ? Comment avez-vous fait pour le surmonter ?
Le plus compliqué pour moi est de bien comprendre le personnage et sa façon de penser, question de différences culturelles j’imagine, donc c’est parfois difficile pour moi de l’interpréter. Je pense qu’il faut vraiment bien saisir le personnage qu’on joue, sinon, on serait juste un robot sans âme.
 
6) Qu'est-ce que vous ont apporté les cours de théâtre ?
Le théâtre pour moi, c’est la vie. J’adore jouer différents types de gens et vivre le temps d’une pièce dans la peau d’une autre personne.
 
7) Vous êtes à quelques semaines de la représentation, dans quel état d'esprit êtes-vous (stress, excitation...) ?
Jusqu’à présent, le théâtre ne m’offre aucune tranquillité, c’est un stress pour moi. Même quand je quitte la scène, le théâtre m’habite et m’obsède. C’est comme un dragon qui vit dans mon cœur et me possède corps et âme.
 
COURS DE THÉÂTRE 2019-2020
Les réservations pour les cours de théatre sont désormais ouvertes pour la rentrée de septembre 2019 ! Attention places limitées !
 
Inscriptions par mail , et infos sur le site www.culture-emulsion.com
 
- EARLY BIRD : Bénéficiez de 10% de remise pour tous les paiements faits avant le 31 juillet !
- Reprise des cours le dimanche 15 septembre 
 
- Cours organisés par trimestre (sans interruption) à The Junction Alserkal
Trimestre 1 (du 15 septembre au 12 décembre) : 12 sessions
Trimestre 2 (du 5 janvier au 26 mars) : 12 sessions
Trimestre 3 (du 12 avril au 4 juin) : 8 sessions + répétitions + spectacle
Festival TOUS EN SCENE 2020 du 4 au 20 juin 2020 
 
DIMANCHE 
- ADULTES (tous niveaux) : 10h – 12h
- ENFANTS (6-7 ans) : 16h-17h
- ENFANTS (8-10 ans) : 17h-18h30
- PRE-ADOS (11-13 ans) : 18h30 – 20h
- ADULTES (confirmés, année 2) : 20h – 22h
 
LUNDI  
- ENFANTS (6-7 ans) : 16h-17h
- ENFANTS (8-10 ans) : 17h-18h30
- ADOS (14-18 ans) : 18h30 – 20h
- ADULTES (confirmés, année 3 et 4) : 20h – 22h
 
MARDI  
- PRE-ADOS (11-13 ans) : 18h30 – 20h
- ADULTES IMPRO (tous niveaux) : 18h30 – 20h (NEW)
- ADULTES (débutants, année 1) : 20h - 22h
- ADULTES (confirmés, année 4 et 5) : 20h – 22h
 
MERCREDI (au Sharmila Dance Center)
- ADOS (12+) COMEDIE MUSICALE : 18h – 20h (NEW)
- ADULTES COMEDIE MUSICALE : 20h-22h
 
BON THÉÂTRE !
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Samia Benseghir, française, je vis à Dubai depuis 5 ans avec mon mari et mes deux enfants âgés de 8 et 12 ans.
Artiste depuis une vingtaine d’années, diplômée de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris. 
 
Pratiquez-vous votre art pour votre loisir ou en tant que professionnel ?
J’ai la chance de pouvoir répondre ’les deux’ ! Depuis que j’ai commencé à réaliser des toiles personnalisées de « Street Art », je reçois des commandes tous les mois. Entre deux commandes, je peins pour moi, pour illustrer l’actualité et j’aime essayer de nouvelles techniques.
 
Quel a été le parcours scolaire/professionnel et/ou artistique qui vous a forgé en tant qu’artiste ?
J’ai commencé à dessiner très jeune, sous le regard et avec le soutien de mon père. Les soirs, sur la table de la cuisine, notre rituel était le dessin. Nous dessinions de tout, bandes dessinées, illustrations, portrait, humeur…
En peu de temps une passion était née et j'étais toujours avec mes crayons et mon carnet de croquis. Je dessinais nuits et jours.  Adolescente je voulais devenir styliste, avec une préférence pour les robes de soirée. A l’âge adulte je voulais intégrer une école d'art. C’était une évidence mais aussi un objectif.
Bac en poche, j’ai fait une Prépa Beaux-arts, l’École Glacière à Paris où j’étais l'élève de Gonzalo Belmonte qui m’a enseigné la peinture. Intense et très enrichissante, cette année-là m’a permis de me préparer au concours de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) où je fus admise à l’âge de 19 ans. Aux Beaux-Arts, j’étais dans l’atelier de l'artiste et professeur Pat Andrea et je me suis spécialisée en peinture à l'acrylique.  J’en sors diplômée en 2005.
 
Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Quel est votre style ?
Née en Banlieue Parisienne, j’ai grandi autour de murs taggués qui m’ont toujours intrigué et inspiré. Le côté fou et parfois dangereux que d’aller tagguer pour s’exprimer sur un mur me fascinait, jusqu’au jour où je me suis retrouvée à le faire. Mon goût pour le Street Art se révélait.
 
Aujourd’hui, je peins des toiles d’un style « Street-art » qui représentent des murs où l’on expose sa vie. Chaque toile est unique puisqu’elle est personnalisée avec l’histoire de chacun.
Je mixe les techniques. Je combine dessins et peinture, photos, coupures de journaux, dates. J’y inclus des codes et des messages que seuls les concernés peuvent comprendre comme pour ces tags que l’on voit dans les rues que seul l’artiste ou quelques initiés saisissent.
 
 
 
Qu’est-ce qui, de façon générale influence votre art ?
Les voyages sans hésitation, les rues, les quartiers et surtout les murs aux vieilles affiches déchirées, superposées et évidemment taggués. J’aime aussi les cabines téléphoniques, les bancs et tous ces espaces publiques sur lesquels les gens viennent gribouiller ou graver des choses. Je les prends en photos et m’en inspire pour mes créations.
 
Votre vie et ses étapes influencent-t-elles votre art et de quelle manière ? En quoi la vie aux Émirats a-t-elle influencé votre travail artistique ?
Mon travail artistique a toujours été en lien direct ou indirect avec ma vie et mes questionnements. Parfois c’est évident à cerner et parfois c’est plus subtil. 
J’ai abordé tout au long de ma carrière des thèmes qui me touchaient comme la position de la femme, l’immigration, la famille, le mariage puis Dubai.   
Je travaille aussi en parallèle sur un projet de tableaux dont le sujet est Dubai. Je peins d’après des photos que je prends au cours de mes balades. Il m’arrive aussi d’en trouver sur le net ou dans les journaux. Ce sont des paysages urbains des Emirats où on y retrouve de l’architecture récente, des hôtels, des terrains de golfs, de foot et la fameuse skyline de Dubai. Je réserve cette partie de mon œuvre pour des expositions dans les galeries d’art.
 
Dubai est le lieu où j’ai réalisé ma première toile personnalisée « Street-art ». L’idée est venue avec les 40 ans d’une amie gâtée par la vie, Il m’était difficile de trouver une idée de cadeau originale. J’ai pris ma toile, mes pinceaux et je me suis mis à illustrer les moments de sa vie (enfants, mari, passions, dates, clin d’œil…). L’émotion et les larmes ont bien été présentes lors de la remise du cadeau, et ce soir-là, l’idée du « Bespoke Canvas Concept » est née.
Depuis, je crée des toiles personnalisées, elles sont commandées pour des cadeaux d’anniversaires, des départs, des mariages… et suscitent toujours une grande émotion chez ceux qui les découvrent. 
Je les décline en deux versions : la version «Street-art » et la version « Collection ». 
 
 
 
Quel artiste vous a le plus marqué jusqu’à présent ?
Difficile de choisir, il y en a tellement ! Mais si je dois en choisir un, c’est Francisco de Goya particulièrement dans sa période sombre et lugubre, vers la fin de sa vie. Toute jeune, j’ai été marquée par le tableau « Saturne dévorant un de ses fils » j’étais comme envoutée par son regard.
 
Quelle est votre journée type à Dubai lorsque vous créez ?
Enfants et mari partis, je pratique la course à pieds et le yoga (éléments essentiels à mon bien-être) puis je me fixe l’objectif d’être dans mon atelier prête à travailler pour 9h30. Je commence une longue journée où j’alterne recherches et illustrations entre mon ordinateur, ma table de dessin et mon chevalet. 
Puis mon rôle de maman reprend son droit, et une fois fini, je retourne dans mon atelier et je retravaille le soir. Je n’ai pas d’horaire, parfois je passe des nuits à peindre. J’aime l’ambiance feutrée et posée de la nuit.
 
 
Deux lieux artistiques préférés à Dubai
Les galeries d’Alserkal, et Le Musée du Louvre (j’adore y aller, je pourrais y rester des heures).  Avec mes enfants nous choisissons des œuvres que nous reproduisons ensuite au crayon sur nos carnets, cela rend la visite plus ludique.
 
Deux bonnes adresses à Dubai 
Marina Souq, j’adore, on y trouve plein de choses originales et rencontrons une autre forme d’artistes puis venant de France, ça fait du bien d’aller dans un marché.
Le Sho Cho, on y mange bien et surtout on y fait la fête!
 
Quelle est votre actualité artistique ? Vos projets ? 
Actuellement, je suis en pleine course contre la montre. Je travaille sur des toiles personnalisées, j’ai plusieurs commandes en cours entre les anniversaires et Noël qui arrivent. Mon agenda se remplit vite.
En parallèle je réalise des tableaux « Street-art » pour un restaurant à JBR qui va refaire sa déco.
Je travaille aussi sur le projet d’une prochaine exposition à Dubai. 
Restez connectés !
 
SUR UNE ÎLE DESERTE, VOUS EMPORTEZ :
*Quel film ? J’adore Martin SCORCESE, j’hésite entre « Casino » et « Les Affranchis ».
*Quel livre ? « Le maître et marguerite » de Mikhaïl Boulgakov
*Quelle musique? Du Aznavour 
*Quel objet ? De quoi peindre
*Laquelle de vos œuvres ? « Serving up the right attitude ». 
 
 
Pour vous suivre ou se procurer une de vos œuvres :
Insta@atelier22am
fb@atelier22dxb  
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
Réussir à se déconnecter du travail est primordial pour son bien-être, on le sait tous. Aussi, est-il important d’avoir une activité personnelle à soi pour faire la coupure, se ressourcer et prendre un peu de recul. Alors profitons de la rentrée pour nous organiser et se lancer un nouveau défi dans une nouvelle activité sportive, musicale ou artistique… Quelle qu’elle soit, c’est le bon moment pour se renseigner et s’inscrire !
 
DU CHANT POUR S’OXYGENER L’ESPRIT
En plus de l’aspect convivial, le chant est un excellent loisir qui permet de travailler une respiration abdominale profonde et donc d’oxygéner à fond le cerveau.
 
Le trimestre a débuté le 3 septembre, mais les nouveaux membres peuvent s’inscrire jusqu’au 8 octobre. Pour rejoindre la chorale, il suffit de se présenter lors d’une répétition qui se tient tous les lundis de 20h à 21h45. Il n’y a pas d’auditions.
Où ? Kindermusik, Villa #46, Kindermusk Villa, Umm Suqeim 3
 
Vous pouvez aussi faire appel à un professeur de chant pour une formation individuelle en technique vocale.
Prix : cours de 45 min, 780 AED / mois
Où ? 4 centres : Palm Jumeirah / JLT Mazaya Business Avenue / Jumeirah 1 / Jebel Ali
 
 
DE LA MUSIQUE POUR SE VIDER LA TETE
La pratique d’un instrument est sans aucun doute un bon moyen de casser le rythme de sa journée. Quel que soit l’instrument, et la façon de le pratiquer, la musique adoucit les mœurs ! Voici quelques centres de musique qui proposent des cours collectifs ou individuels.
 
- SAM (Sport, Art, Music) propose des cours particuliers à domicile (en français ou en anglais) pour le piano, la batterie et la guitare (260 AED/h). Et pour ceux qui veulent optimiser leur pause déjeuner au boulot, spéciale option « Lunch break » où le professeur se déplace sur le lieu de travail avec piano et casque (300 AED/h).
Les contacter par téléphone ou Whatsapp au 050 392 3142.
 
- Melodica (pour le piano, le violon, la guitare, la batterie, la flute, le saxophone et l’ukulélé)
Où ? 4 centres : Palm Jumeirah / JLT Mazaya Business Avenue / Jumeirah 1 / Jebel Ali
Tel. : 04 374 3434
 
- Music Chamber (pour le piano, le violon, la guitare classique et électrique, la batterie)
Où ? The Mall, Jumeirah Road, Umm Suqeim 3
Tel. : 04 346 8046
 
- Solid Rock Music & Dance Zone (pour le piano, le violon, la guitare, la harpe, le violoncelle, la clarinette et le saxophone)
Où ? 301, Pinnacle Building, Al Barsha 1
Tel. : 04 395 7808
 
 
DU THEATRE POUR TRAVAILLER SA MEMOIRE
Le théâtre aide certes à développer sa mémoire mais permet bien souvent, de par le jeu et l’expérimentation, de sortir progressivement de sa zone de confort, de tester ses limites et de développer le contrôle de soi, de travailler l’expression corporelle, la diction, l’imagination… bref, de mieux maitriser son corps, d’exprimer ses émotions et de surmonter ses peurs ! 
 
- Des cours de théâtre pour adultes francophones proposés par Culture Emulsion. La rentrée se fera à partir du 16 septembre et le cours ‘découverte’ est gratuit.
Quand ? Pour les débutants, les cours ont lieu les dimanches soir à 20h, pour le niveau intermédiaire, ils ont lieu les lundis à 20h et enfin pour le niveau confirmé, les mardis à 20h. 
Où ? The Junction, Alserkal Avenue, Al Quoz
Combien ? Cours de 2 heures, 1575 AED par trimestre
 
- Des cours de comédie musicale proposés pour la première fois cette année par Culture Emulsion. L’option parfaite pour associer aux avantages du théâtre les bienfaits de la chorale et le plaisir de la danse ! Les cours seront donnés par Stéphane (professeur de théâtre – Culture Emulsion), Bonnie (professeure de chant – SAM) et Donya (professeure de danse – Sharmila).
Quand ? les mercredis de 19h45 à 21h45, à partir du 19 septembre
Où ? Sharmila Dance, Al Attar Business Centre
Combien ? 1575 AED par trimestre
 
 
DU SPORT POUR SE DEFOULER !
A défaut de marcher et de prendre l’air frais dans les rues de Dubai, rien de tel que le sport pour expulser les tensions et se vider la tête. Footing, tennis, natation, fitness…, qu’importe, l’important est de choisir le sport qui vous convient, en collectif ou en individuel, qui vous amuse et, bien sûr, de vous y tenir !
 
- SAM (Sport, Art et Music) vous propose plusieurs activités en soirée. Les professeurs parlent français et anglais.
Pour s’inscrire, cliquer sur les « events » présentés sur la page Facebook ou confirmer sa présence par téléphone ou Whatsapp au 050 392 3142.

Des cours de Hip hop
Quand ? tous les lundis à partir du 17 septembre de 20h à 21h
Où ? salle Train-SF, 4th Street, Al Quoz 3, derrière Suzuki Showroom
 
Des cours de Zumba
Quand ? tous les mardis à partir du 18 septembre de 19h30 à 20h30
Où ? salle Train-SF, 4th Street, Al Quoz 3, derrière Suzuki Showroom
 
Des cours de Pilates 
Quand ? tous les mercredis à partir du 26 septembre à 19h15
Où ? salle Balance Wellbeing Spa à Oasis Centre, Al Quoz
 
Des cours de karaté et self-defense
Quand ? tous les jeudis à partir du 21 septembre de 20 à 21 heures
Où ? salle Train-SF, 4th Street, Al Quoz 3, derrière Suzuki Showroom F
Combien ? cours d’essai : 50 AED, séance unique : 110 AED, package de 5 séances : 425 AED et de 10 séances : 700 AED.
 
- Soul Art Center propose des cours de Latin American dance (Samba, Salsa, Rumba, Swing…).
Quand ? tous les dimanches, de 19 à 20h
Où ? The Residences 1, Tower 1, Downtown
Combien ? 100 AED / h
Tel. : 04 551 7440 ou
 
- James and Alex Dance Studio offre un large éventail de cours de danse pour adultes (ballet, danse contemporaine, street dance, salsa…).
Où ? 814 Concord Tower, Dubai Media City
Tel. : 04 447 0773 ou
 
- Sharmila Dance Center est une autre option en cours du soir : salsa, belly dancing, hip hop
Où ? 3rd Floor, Al Attar Business Center
Tel. : 050 858 1083 ou
 
- Round10 Boxing, pour la boxe sous toutes ses formes (Power boxing, Beat boxing…) et pour ceux qui souhaitent un programme cardio très intense !
Où ? deux centres : JLT/Jumeirah Islands ou Al Quoz
Tel. : 04 338 0101 ou 04 243 4789 selon le centre choisi
 
- Team Nogueira, pour les sports de combat en tout genre : boxe, jiu jitsu, muay thai, aikido…
Où ? 4th Street, Al Quoz 2
Tel. :  04 338 8967 ou
 
- Golden Eagle Martial Arts, pour la pratique traditionnelle chinoise du taïchi ou du qi gong, activité plus tranquille qui permet de maitriser son énergie via des exercices de respiration, des enchainements lents et de la concentration.
Quand ? Cours de taïchi les samedis et mercredis de 19h30 à 20h30. Se renseigner pour les cours du matin.
Où ? Daytona House Building, 1st Floor, 107, Motor City
Tel. : 050 695 5109
 
- Bounce, le centre de trampoline à Al quoz propose des cours de fitness sur trampoline "Bounce Fit". Une bonne alternative aux salles de sport pour faire du cardio à haute intensité tout en s’amusant.
Où ? Bounce, Al Quoz
Quand ? session d’1h, tous les jours en début de matinée et le soir. Pour le planning détaillé.
Combien ? 85 AED /h, pass multi-visites avec prix dégressifs.
Tel. : 04 3211 400
 
- MK Fencing Academy, de l’escrime pour tous les niveaux.
Où ? Raffles International School, Umm Suqeim 3
Combien ? Essayez l’offre ‘découverte’ de 3 sessions, valable 1 mois de 200 AED.
Pour les infos, contacter le 050 684 2935 ou
 
 

DE L’ART POUR EVEILLER SES SENS ET SE CONCENTRER SUR LE MOMENT PRESENT

Le choix des cours est grand mais ils ont lieu essentiellement durant la journée. Le trimestre débute le samedi 15 septembre.
Quand ? En journée ou un cours de peinture à l’huile se tient tous les mardis de 18h30 à 21h30 ou les samedis (10-13h ou 14-17h).
Où ? Villa 27, Street 75B, Jumeirah 1
Tel. :  04 344 4398 ou
 
Ce centre offre un grand choix de cours pour tous les niveaux. Aquarelle, acrylique, huile, calligraphie… vous trouverez votre bonheur. Des cours plus techniques sont proposés par niveau : pour les débutants, le sketch et les couleurs par exemple, pour les intermédiaires, le paysage, la nature morte… et pour les avancés, l’autoportrait et le cubisme… Et pour ceux qui ne veulent pas s’engager pour un trimestre, des ateliers de quelques heures sont également proposés le samedi.
Où ? The Residences 1, Tower 1, Downtown
Tel. : 04 551 7440 ou
 
- Iqra’a Institute, pour apprendre la calligraphie arabe
Où ? 2 centres : Office 28, Sunset Mall, Jumeirah 3 ou 93-94 Avenues, Umm Suqeim, Al Barsha 2
Combien ? 134 AED/h
Tel. : Centre Jumeirah, contacter le 04 388 1155 ou / Centre Al Barsha, contacter le 04 348 6481 ou
 
 
TOUJOURS PAS TROUVÉ VOTRE BONHEUR ?
Il existe bien d’autres activités pour s’évader, éveiller sa créativité, s’instruire… tout dépend de vos goûts et de vos passions. 
 
• Se lancer dans la photo ? 
- En cours individuel ou workshop en groupe, Gulf Photo Plus vous propose des séances adaptées à vos besoins. 
Où ? Alserkal Avenue, D36, Al Quoz
Combien ? Selon la demande, mais les tarifs débutent à 400 AED/h
 
• Apprendre une langue étrangère ?
- Iqra’a Arabic Language Center (Sunset Mall, Jumeirah 3)
- The Arabic Language Centre (World Trade Center)
- Alliance Française (Oud Metha)
- Eton Institute (Internet City)
- Berlitz (Jumeirah 1 et JLT)
 
• Un peu de méditation ? 
Ce centre holistique offre une grande variété de séances (méditation, relaxation, reiki…) en passant par des techniques énergétiques issues de cultures variées.
Téléchargez leur emploi du temps mensuel. Les cours peuvent se prendre à la carte.
Où ? 2 centres : Jumeirah Lake Towers et Mirdif
Combien ? les prix varient selon le type de méditation, environ 100 AED/h
Tel. : 04 448 7043 ou
 
Différentes pratiques de méditation sont exercées au centre par des praticiens certifiés et expérimentés : chakra dancing, mandala, osho dynamic ou encore Kundalini gong meditation. Cette dernière, très puissante utilisant (à l’aube) l’énergie du soleil, de la lune et de la Terre pour un mantra guérisseur, profond est capable de vous transformer !
Où ? Life’n One, Jumeirah 1
Combien ? les prix varient selon le type de package 
 
• Un sport aquatique ?
- Et si vous passiez votre PADI ? Voici quelques centres de plongée. 
Sur Jumeirah 1 :  Nemo Diving Center 
Sur Jumeirah 3 : Extreme Water Sports
Sur The Palm : Dive Atlantis
Sur Dubai Marina : The Dive Centre
 
- Vous voulez découvrir le Kite Surfing ?
 
- ou profiter de la mer et faire du Paddle, du kayak ou de la voile ?
 
Bref, les offres à Dubai sont larges, et la liste sans fin… le tout est de trouver le bon compromis entre une activité qui vous fait du bien, qui n’empiète pas trop sur votre vie privée, qui n’est pas trop contraignante, et bien sûr, qui convient à votre porte-monnaie ! Pensez à consulter la plateforme SKILL DEER : vous y trouverez d’autres idées (cours de cuisine, ateliers DIY, cours Photoshop, flamenco…).
Allez courage, septembre, c’est vraiment l’occasion de se prendre en main, y a plus qu’à choisir et sauter le pas !
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
 
French Tuesday de la rentrée
BUSINESS/NETWORKING
Le French Tuesday de la rentrée aura lieu ce mois-ci au Morimoto Dubai avec le soutien d’UPS. Pour permettre un networking plus efficace, le French Tuesday est organisé en 2 parties :
- de 19h à 20h  : réservé aux professionnels uniquement
- à partir de 20h : ouvert à tous 
Dates : le mardi 4 Septembre 2018 de 19h à 21h – inscription avant 11h le 4 
Lieu : Morimoto Dubai - Renaissance Downtown Hotel, Dubai
Prix : gratuit pour les membres du French Business Council // AED 50 (VAT incl.) pour les non-membres.
Veuillez noter que suite aux nouvelles règlementations de la DTCM, le FBC ne peut plus prendre les paiements des non-membres sur place. Si vous venez le soir de l’événement sans avoir payé ou sans carte de fidélité, nous serons malheureusement dans l’obligation de refuser votre entrée.
 
French Social Club/ FSC 
ASSOCIATIF
Vous arrivez à Dubai ou vous projetez de vous y installer prochainement, le FSC vous informe, vous accueille, vous fait découvrir la région et rencontrer d'autres francophones. Si vous êtes déjà installés, n'hésitez pas à participer aux nombreuses activités et visites organisées toutes les semaines. 
Permanences de septembre : tous les dimanches de 9h à 12h ainsi que le mardi 4, le mercredi 12 et le jeudi 13 septembre de 9h à 12h.
Lieu : chez Odéon à l'Alliance Française, Oud Metha.
Grand café de rentrée pour les membres le 17 octobre.
 
Carmen au Dubai Opera
OPERA
L’Opéra et l’Orchestre du Théâtre Académique National Arménien donneront vie à l'un des opéras les plus joués au monde : la célèbre histoire d'amour dramatique entre un soldat, Don José et Carmen, une gitane enflammée. Écrit par le compositeur français Georges Bizet et créé en 1875, cet opéra présente des airs tels que « Habanera » ou encore le célèbre « Toreador ». 
 
 
Dates : du 6 au 8 septembre 2018 ; les 6 et 7 sept à 20h et le 8 sept à 16h
Lieu : Dubai Opera
Prix : de 350 AED à 950 AED
 
Réunion d'information sur le marché de l'emploi
EMPLOI
Vous êtes à la recherche d'un emploi aux Emirats Arabes Unis ? 
Agenda : 
1. Présentation du French Business Council
2. Informations générales sur le droit du travail
3. La recherche d’emploi – recrutement et CV
4. Les ateliers RH du FBC par Emeline Roissetter, career coach, certifiée ICF pour MOMENTUM 
5. Tour de table : Chaque participant se présente en 30 secondes en indiquant sa date d’arrivée à Dubai, type de visa, nb d’années d’expérience, poste et secteurs recherchés
Date : le lundi 10 Septembre 2018 de 10h à 12h
Lieu : Alliance Française Dubai 
Entrée libre sur inscription.
 
La flute enchantée au Dubai Opera
OPERA
L'Opéra et l'Orchestre du Théâtre Académique National Arménien se produiront sur la scène de l'Opéra pour interpréter La flûte enchantée, la dernière œuvre lyrique de Wolfgang Amadeus Mozart. Créé en 1791, deux mois avant la mort de Mozart, il dirigea l'orchestre à la première représentation. Rejoignez Tamino, Papageno et Pamina dans ce conte de fées comique et laissez le chef-d’œuvre enchanteur de Mozart vous transporter dans un monde fantastique au royaume de la reine de la nuit.
Dates : du 13 au 15 septembre 2018 ; les 13 et 14 septembre à 20h et le 15 septembre à 16h
Lieu : Dubai Opera
Prix : de 350 AED à 950 AED
 
Shadowland Theatre Experience
SPECTACLE
Shadowland, décrit comme une performance multimédia inédite alliant jeux d’ombres, danse acrobatique et dessin animé raconte l’histoire d’une jeune fille qui aspire à l’indépendance, s’endort et entre à Shadowland. 
Après une tournée européenne, cette production est présentée à Dubai par la compagnie de danse américaine Pilobolus, réputée pour son approche novatrice de la danse moderne. 
Dates : du 13 au 15 septembre 2018 /séances à 15h, 17h, 19h selon les jours
Lieu : Dubai World Trade Center 
Prix : 230-1000 AED
 
Les ateliers du mardi - Babies and Beyond
ATELIERS/PARENTALITÉ
Ateliers hebdomadaires à thèmes en français pour les parents et leurs bébés : Sophie et Laure, toutes deux sage-femmes, vous proposent de trouver des réponses à vos questions maintenant que votre bébé est né. Retrouvez les pour un temps d’information suivi de questions/réponses. C’est aussi l’occasion de rencontrer d'autres parents autour de problématiques communes.
Dates : tous les mardis matin à partir du 18 septembre, de 10h à 11h30 
Lieu : Babies and Beyond, Concord tower, Media-city.
Pour en savoir plus et s’inscrire : ou
 
Personal Leadership Branding
CONFÉRENCE en anglais
La French Tech Dubai UAE propose un premier événement de rentrée autour du sujet du Personal Leadership Branding grâce à deux intervenantes des sociétés Usway et Momentum. Qu'est-ce que le Personal Leadership Branding ? Comment le construire et le maintenir ? Apprenez tout ce que vous devez savoir sur le sujet afin de stimuler votre carrière personnelle et/ou professionnelle. Vous travaillez dans une grande entreprise, vous êtes entrepreneur, consultant ou vous recherchez de nouvelles opportunités commerciales ? Cet événement est fait pour vous ! 
18h00: Networking
18h30: Introduction
18h45: Développement de carrière
19h15: Personal Leadership Branding
19h45: Q & A
Développement de carrière | Emeline Roissetter - Coach carrière et fondatrice de Momentum.
Personal Leadership Branding | Audrey Mongin - Fondatrice d'Usway.
Date : le mercredi 19 septembre 2018 de 18h à 20h
Lieu : @OUR SPACE - Bâtiment Lamborghini - Sheikh Zayed Road Sortie 41
Entrée libre sur inscription (espace limité) - Conférence en anglais.
 
Permanence partenaire
FINANCE
3AO PATRIMOINE vous propose des entretiens individuels gratuits afin de faire un point sur la protection de votre conjoint et vos enfants, sur vos actifs financiers, sur votre retraite, sur votre couverture sociale ou sur vos projets immobiliers. 
Dates : le mardi 18 septembre 2018 de 9h à 13h.
Lieu : locaux du FBG à ABU DHABI - The Gallery Building, Floor O, office#5 
Réservations :
 
Jesus Carmona au Dubai Opera
DANSE/FLAMENCO
Jesus Carmona est considéré comme un pionnier dans l'évolution du flamenco. Connu pour son jeu de jambes incroyable, il se produira au Dubai Opera et interprétera « Impetus » avec sa compagnie de 11 danseurs, musiciens et chanteurs, dans un spectacle reprenant les airs des grands compositeurs espagnols tels que Albeniz, Riqueni et Escudero.
Date : le mercredi 19 septembre 2018 à 20h
Lieu : Dubai Opera
Prix : de 200 à 800 AED
 
Exposition "DÉTOURNEMENT" par Sabine Blanchard
EXPO PHOTO
Avec un « œil à l’équerre » et des doigts assembleurs, Sabine Blanchard porte un intérêt obsessionnel aux choses toutes simples. L’exposition « DÉTOURNEMENT » revisite avec force la ligne graphique et le potentiel « artistique » d’une batterie d’objets du quotidien. Atteindre l’équilibre graphique est le moteur de son travail mais sa démarche première est de révéler une lecture ludique et infiniment poétique sur tout ce qui nous entoure dans la vie de tous les jours. Sabine Blanchard est née en Belgique, où elle a fait ses études d’architecture. Cette française a travaillé en urbanisme puis a vécu dix ans en Suisse avant de s’installer aux EAU en 2012. Elle se déclare polyvalente, jonglant entre l’écriture et l’illustration avec la publication de son ouvrage « Diary of a Parisian in Dubai ». 
 
 
Dates : vernissage le mercredi 19 septembre à 19h30. Expo jusqu’au 19 octobre 2018.
Lieu : La Galerie, Alliance Française Dubai, Oud Metha
Entrée libre
 
Rentrée des Associations : French Community Club
ASSOCIATIF 
Le FCC et toutes les associations rattachées au French Community Club présenteront leurs activités et le calendrier 2018-2019. Cette soirée est aussi l’occasion de s’informer, découvrir, s’inscrire, rencontrer et s’engager auprès des nombreuses Associations françaises présentes à Dubai.
Date : le vendredi 21 septembre 2018 de 16h30 à 22h
Lieu : Hilton JBR
Entrée libre
 
Marina Souq
SHOPPING
Votre rendez-vous shopping mensuel de petits créateurs et designers revient après deux mois d’absence sous la tente climatisée du Fishing harbour. C’est la rentrée… le bon moment de refaire le plein de fringues, objets déco, bijoux, accessoires pour enfants ! 
Date : le mercredi 26 septembre de 9h à 19h 
Lieu : Fishing Harbour, à Um Suqueim 1
 
Comédie-Française « Roméo et Juliette »
THÉÂTRE ET OPÉRA AU CINÉMA 
Le meilleur de la Comédie-Française et de l’Opéra de Paris sur grand écran ; ce sera tous les mois au Théâtre de l’Alliance Française Dubai. Cette saison : les classiques du théâtre par la Comédie-Française mais également de l’opéra, de la danse classique et contemporaine filmés au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille et projetés en différé à l’Alliance. 
Ce mois-ci : Roméo et Juliette de Shakespeare. La pièce, mise en scène par Eric Ruf, est transposée dans l’Italie du Sud et se situe pendant l’entre-deux-guerres.
 
 
Date : le mardi 25 septembre à 20h - durée 2h45
Lieu : Théâtre Alliance Française Dubai, Oud Metha
Prix : membres 35 AED, non membres 45 AED
 
Aladdin et la prophétie 
THÉÂTRE POUR ENFANT
« Généreuse autant que ses personnages, cette adaptation musicale revisite le conte Aladdin et la lampe merveilleuse, extrait du recueil des Milles et Une Nuits. […] Ce spectacle virevoltant présente un très beau travail de recherche autour du costume, reflet de la culture du Moyen-Orient. » Télérama Sortir - 27 février 2017
Date : le vendredi 28 septembre 2018 à 11H et 14H
Lieu : The Junction – Al Serkal Avenue 
Prix : 125 AED non abonnés / 75 AED tarif abonnés
Réservations : / 0509058401
 
« J’ai trop peur » - texte et mise en scène David Lescot
THEATRE 
« J’ai dix ans et demi, je suis en CM2, après les grandes vacances, c’est la sixième.  Et je sais, enfin j’ai entendu, enfin on m’a raconté, enfin j’imagine, enfin je me suis laissé dire, enfin tout le monde sait que... que c’est l’horreur. La sixième. L’horreur absolue ». Écrivain et metteur en scène, David Lescot raconte ici les questions d’un élève de 10 ans qui, en vacances, redoute son entrée en 6e.  Un spectacle idéal pour la rentrée où toute la famille rit. Car, parents comme enfants, qui ne souvient pas du passage au collège ? 
 
 
Date : le samedi 29 septembre à 10h et à 15h 
Lieu : Théâtre Alliance Française Dubai, Oud Metha 
Prix : membres : adultes & enfants 80 AED | non membres : adultes & enfants 120 AED . Spectacle tout public : à partir de 7 ans. 
 
A RESERVER DÈS MAINTENANT
 
Garou en concert : 20 ans - Jubilee Tour
CONCERT
Garou se produira pour la première fois à Dubai lors d'un concert solo dans le cadre de son «20 Years Jubilee Tour ». Le chanteur pop franco-canadien, rendu célèbre pour son rôle de Quasimodo dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris, se produira sur la scène en plein air du Events Arena, Jumeirah Beach Hotel. Le coach de « The Voice » interprétera tous ses meilleurs succès ainsi que de nouvelles chansons.
 
 
Date : le vendredi 26 octobre 2018
Lieu : The Arena Arena, Jumeirah Beach Hotel 
Portes ouvertes - 19h00 | Début des concerts - 20h30 
Prix : de 245 AED à 795 AED
Tickets : sur Platinumlist ou sur Virgin
 
NB : Gad El Maleh est malheureusement complet le 11 Décembre au Dubai Opera avec son spectacle en anglais The American Dream.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces

Et voilà ! C'est la fin des cours de théâtre de Culture Emulsion… mais qui dit fin, dit spectacles de fin d'année. L'occasion d'applaudir des comédiens passionnés ; amis ou famille et qui sait peut-être vos voisins ou vos collègues de bureau, à découvrir sous une autre facette, incarnée et parfois délurée. Vous avez déjà été (très) gâtés avec plusieurs rendez-vous au mois de mai ; du classique au boulevard en passant par une pièce de Laurent Baffie ! Pour l'occasion, une petite taupe nommée Willy Rovelli, s'est faufilée dans les coulisses des répétitions… il nous dit tout sur les dessous de la dernière pièce.

Un fil à la patte de Georges FEYDEAU 

Vous connaissez « Un fil à la patte », chef d’œuvre théâtral de Georges Feydeau ? Non ? Tant mieux ! C’est donc le moment de vous rendre les 20 et 21 juin au Théâtre Junction pour y voir la version proposée par les élèves de deuxième année de Culture Emulsion. « Un fil à la patte » raconte l’histoire d’un homme qui doit se marier le soir même mais qui doit avant cela rompre avec sa maîtresse. (J’ai un ami qui est dans ce cas-là, je vais tâcher de lui offrir deux places pour qu’il prenne des notes…). 

Prenez une dose de complot, une pincée de quiproquos et un chouia de rebondissements et vous aurez un bon vaudeville à la Feydeau. Georges Feydeau (1862-1921, ça fait toujours cultivé de mettre des dates entre parenthèses) c’est le roi de la comédie. Avec lui, ça pulse. Les dialogues sont vifs, les situations s’enchaînent, la pièce dure plus de 2 heures mais je vous le promets, vous ne verrez pas le temps passer.
 
Dimanche 17 Juin vers 18 heures, c’est dans le très chic Downtown qu’ont lieu les répétitions costumées en compagnie des 11 apprentis comédiens. Dans la vraie vie, ils sont Business Developer, Gestionnaire de projet ou Projet Manager, que des métiers qui font leur effet sur une carte de visite, mais le temps d’une soirée ils seront mari, maîtresse ou cocue, ce qui le fait moins sur une carte de visite…
 
Pour le moment, c’est l’heure des derniers essayages. Coralie est embêtée : son bustier est trop grand et son pantalon trop transparent. Elle sera vite rassurée par les hommes de la troupe qui trouvent au contraire qu’on ne voit pas grand-chose ! En revanche Guillaume se tâte : veste à carreaux, pantalon à rayures, haut foncé ou bas clair, le comédien est en plein doute, mais il sera vite conseillé par Stéphane Brismontier le metteur en scène, qui entre deux éclats de rire sait toujours trouver les mots justes : « C’est moche ! ».
 
Caché dans un coin (je fais 1m64, je suis donc très facile à cacher), j’ai pu assister à l’intégrale de l’acte 1, et si certaines personnes ont quelque fois oublié leur réplique (moyennant quelques Dirhams je pourrai vous balancer les noms), l’ensemble était déjà très prometteur. Fautes de gars (bah alors messieurs, on a peur de la scène ???), la plupart des rôles masculins sont tenus par des femmes. Girls power !!! Mais ça ne gâche rien du tout, mesdames sont très crédibles. Tous les éléments techniques n’étant pas encore en place, c’est le metteur en scène « himself » qui mimait la sonnette de la porte d’entrée, et je dois avouer qu’il m’a conquis, il sait incroyablement faire « Ding Dong ».  Visiblement, dans ce groupe il y a du niveau et à tous les niveaux ! 
 
Au rayon gossip (et je sais que vous êtes comme moi, vous aimez les gossips), sachez que deux comédiennes de la pièce attendent un heureux événement. Alors il ne vous reste plus qu’à vous rendre au Théâtre Junction assister au « Fil à la patte » afin de l’avoir vous aussi, votre heureux événement.
 
Willy Rovelli.
 
Un fil à la patte de Georges FEYDEAU 

Date : mercredi 20 et Jeudi 21 juin 2018 à 20h
Lieu : Alserkal Avenue - The Junction
Tarif : 100 AED
Réservations sur Platinium list 
Comédiens élèves de 2ème année : Aurélie ARNAUD, Zina BENHAMMOUDA, Sarah DARAZIRAR, Maud FAHY, Guillaume FALLER, Sarah MEKKAOUI, Coralie MOUNIAU, Mathilde NEBOUY, Thomas PERREAUX FOREST, Armelle TRAPET, Mélanie TRZCINSKI

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
Colin, jeune adolescent complexé, fait son entrée dans un nouveau collège… Celui-ci devra s’intégrer dans un nouvel environnement tout en glissant doucement vers l’âge adulte.
 Accompagné par de jolies rencontres et inspiré par l’histoire de Cyrano, la personnalité sensible de Colin s’éveillera sous vos yeux grâce au formidable jeu de scène d’un seul acteur, capable de rentrer dans la peau de différents personnages hauts en couleur.
Venez découvrir ce spectacle drôle et poétique le vendredi 24 février prochain, au DUCTAC, avec Culture Emulsion !

Forte de son succès auprès des enfants et ados pour son premier passage à Dubai en mai 2015, Culture Emulsion offre une seconde chance, cette fois-ci à l’ensemble du public, de découvrir ou redécouvrir cette pièce.
 
Pour lire entre les lignes d’un spectacle touchant…



Ce spectacle constitue une réelle étape dans le projet éducatif du collectif « La compagnie qui va piano » qui s’adresse d’abord aux jeunes enfants dans Le fabuleux voyage de la Fée Mélodie (qui sera aussi joué le 24 février, à 11h et 14h) ; puis aux enfants, à travers un grand classique, tel que Molière dans tous ses états (en tournée dans les écoles aux UAE entre le 20 et le 26 février).
 
Dans la peau de Cyrano s’ancre donc comme une suite logique, traitant du passage complexe de l’adolescence au monde des adultes, avec toutes les difficultés que les ados peuvent traverser durant cette période. La différence (ici, le bégaiement du personnage) est alors vécue comme un frein à l’intégration… alors qu’elle s’avère parfois être un superbe atout à cultiver !


Entre construction de soi et confrontation au monde qui nous entoure, trouver son chemin semble difficile. C’est ce que va expérimenter Colin, sans savoir au départ qu’il fera des rencontres importantes pour le soutenir, l’épauler, le révéler à lui même, et enfin parvenir à réussir son envol.
 A travers ce spectacle, vous retrouverez des thématiques universelles où chacun (ados, adultes, parents) pourra facilement s’identifier et se sentir touché. 
 
Nicolas Devort, seul en scène
 
Découvert par Stéphane et Cécile, Nicolas Devort réussit le pari risqué de jouer une panoplie de personnages aux histoires très différentes, seul, et avec une aisance remarquable. 
Acteur (et entrepreneur) passionné, Nicolas découvre la pièce un peu par hasard au festival d’Avignon, en 2013. Très touché il rencontre l’auteur (en bégayant !) et décide de la mettre en scène pour la faire partager à son tour. Depuis cette pièce connaît un véritable succès puisqu’elle est jouée plus de 350 fois depuis sa création…

Cyrano, un personnage inspirant
 
Au départ forcé à faire du théâtre, c’est finalement grâce à celui-ci que Colin va réussir à s’exprimer et à communiquer avec les autres… un bel hommage à Edmond Rostand, auteur de la pièce Cyrano de Bergerac, sortie en 1897.
 
En effet, le jeune homme s’identifie alors au célèbre personnage dont l’histoire s’articule autour de l’amour et de l’honneur : comme un vrai message d’espoir à tous ceux qui rêvent d’être des héros ! Aussi amoureux que loyal et courageux, le personnage de Cyrano comme celui de Colin, dépasse ses complexes physiques (et son nez immense) pour parvenir à ses fins.
 
Dates : le vendredi 24 février, à 20h30
Lieu : Kilachand Theatre, DUCTAC – MOE
Prix : 195 AED plein tarif et 145 AED tarif abonné
Pour réserver vos places, rdv sur www.culture-emulsion.com ou au 04 341 4777

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
        Petites annonces


 
Nous avons découvert en novembre dernier son dernier spectacle A Partager, sur nos terres émiriennes (lire notre article). Depuis, Elie n’a pas toujours été ménagé dans la presse : faits et gestes épiés, actes manqués, malgré un spectacle salué par la critique qui continue à remplir les salles de France. Elie Semoun est-il vraiment celui qu’on croit ? 
J’ai eu le plaisir de le rencontrer juste avant sa représentation à Dubai, pour un moment de partage en toute simplicité.
 
Fin de journée, lorsque j’arrive au Sofitel de la Palm : le timing est compté, on m’invite à entrer. Au fond de la salle, il est là, il me sourit tout de suite. « On se fait la bise ? », il a l’air plutôt sympa et accessible à la première impression. J’ai préparé mes questions, mais finalement l’interview ressemblera plus à une discussion sans filtres, ni faux semblants… ce qui me permettra d’en savoir un peu plus sur l’homme qui se cache derrière le costume d’humoriste.
 
« Comment ça va ? Première fois aux Emirats ? Comment s’est passé votre première à Doha ? »
Ça va oui, un peu fatigué. Doha ça a été ! Mais le public est un peu conservateur, non ? Je pense que les sujets que j’aborde sont un peu touchy. En même temps c’est mon rôle, je monte sur scène pour me moquer ! J’ai dû jouer au chef d’orchestre avec un public pas toujours très discipliné mais c’était un bon exercice, une bonne expérience.
Elie sourit (encore), les fossettes au coin des yeux. Dans ses yeux pétillants, je perçois pourtant une pointe d’anxiété… pour celui qui avoue être toujours un peu stressé avant de monter sur scène, même après 25 ans de carrière !
 
« Quels étaient vos aprioris avant d’arriver ici à Dubai ? »
Je n’ai pas encore vu grand chose… mais pour l’instant j’ai dû mal à imaginer une ville sans culture, ni bibliothèques pour lire des livres. C’est comment la vie ici ? C’est plutôt à vous de me le dire non ? 
Je réponds à la question, et je ne lui en veux pas, quelques heures c’est court pour apprivoiser la ville (merci les reportages bourrés de clichés !) Je pense tout haut « il y en a de la culture ! pleins d’initiatives artistiques voient le jour et se développent à Dubai, c’est une ville où il faut pousser les portes, gratter le vernis en surface… » « Mais revenons à nos moutons, c’est quand même moi qui pose les questions » - ☺
 
J’ai tendu une perche, « Ça tombe bien parce que j’aime gratter le vernis, aller là où ça fait mal. »  Je crois que je n’aime pas ce qui est trop… « lisse ? ». Ça tombe bien moi non plus.
 
A bas les masques, pour la première fois depuis le début de cet échange, et après quelques petits pics pour me déstabiliser (sinon c’est pas drôle !) : Elie commence à lever le voile sur ce qui le touche depuis toujours et l’a enfin poussé à écrire ce spectacle résolument décomplexé.
 
« J’ai envie d’aller dans des sujets qui touchent les gens, qui font mal, qui font saigner. La pédophilie, le terrorisme, par exemple. Le handicap aussi, avec un sketch où Beaugosse93 drague une fille sur skype et tout ne se passe pas comme prévu. Je me souviens que l’un des premiers à avoir pu rire du handicap c’était Jean-Marc Parant dans Juste pour rire… ça m’a inspiré. J’avais envie de parler de la mort aussi dans le sketch où le mec des pompes funèbres pète un plomb !  Je suis un expert maintenant, d’ailleurs Kev et Gad dans la préparation de leur nouveau spectacle (ndlr : Tout est possible) m’ont demandé de les aider pour leur sketch « Horizon funèbre ». L’homosexualité aussi, est un sujet qui me touche, c’est peut-être parce qu’on me dit souvent que je suis efféminé… » dit-il en plaisantant.
Je me permets de le couper : « on peut appeler ça de la sensibilité plutôt ? » parce qu’Elie ne la refoule pas, c’est certain. Je repense à son parcours : recueils de poèmes, pièces de théâtre, chansons, cinéma. Ce touche-à-tout aime écrire et ose se découvrir dans des registres où on ne l’attend pas, allant toujours jusqu’au bout de ses projets. C’est courageux.
 
« Qu’est-ce qui vous pousse à faire rire les gens tous les jours ? »
Son visage s’illumine un peu plus. « La création ! » s’exclame-t-il. « C’est comme lorsqu’un peintre dessine sur sa toile, quelque chose se passe. Moi j’aime peindre la vision de la société, c’est une source d’inspiration intarissable. J’aime aussi gérer une salle, la porter. C’est excitant et passionnant, comme une nouvelle aventure à chaque spectacle… »
Là c’est moi qui sourit, en me disant que c’est un mec assez normal en fait, animé par l’envie de dire tout haut ce que l’on pense tout bas. Elie provoque… mais il rêve aussi, jusqu’à me confier « n’apprécier la réalité qu’en rêve ». 
 
Pourtant derrière les apparences, la notoriété, le succès, on doit se sentir parfois un peu seul ?
« Oui, je me sens seul quand je rentre dans ma chambre d’hôtel à la fin d’un spectacle. C’est peut-être le prix à payer ? La douche froide après avoir vécu quelque chose d’unique. Enfin vraiment je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières mais c’est vrai tout ça. » se confie t-il sincèrement. Ça me touche et ça me paraît tout d’un coup évident : on est tous les mêmes en fait, en mal d’amour. Et lui n’est pas plus épargné qu’un autre.
 
Vous avez dit dans une interview : « Petit à petit se sont infiltrés dans la TV française des idées démagogiques qui prônent que l’étranger est un danger… » Quel regard portez-vous sur ces Français qui s’expatrient et deviennent à leur tour étranger dans un autre pays ? Courageux, lâches ? »
« Je dirais simplement que ceux qui quittent la France pour des raisons fiscales, parce qu’ils sont racistes ou intolérants, eux sont des lâches. La France est un pays magnifique, franchement pour moi c’est le plus beau pays du monde. On a la culture, la gastronomie, on a tout. Mais vous pourquoi êtes vous partie ? » Un vaste sujet que celui de l’expatriation… Mais ça c’est une autre histoire.
 
Petit portrait un peu indiscret :
 
« Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? » super matinal
« Plutôt junk food ou healthy food ? » junk food ! Quoiii !? Il m’avait dit plus tôt faire attention à sa ligne… « Oui mais j’en mange quand même ! » confesse t-il.
« Plutôt sport extrême ou méditation ? » Plutôt jardinage.
« Plutôt cigale ou plutôt fourmi ? » Ben alors on ne connaît pas ses classiques ? Après explication, cigale évidemment.
« Plutôt cœur d’artichaut ou cœur de pierre ? » Cœur d’artichaut définitivement… Je suis célibataire.
« Plutôt blonde ou brune ? » Celle qui m’aimera et que j’aimerai.
 
Le rideau est tombé… fin du spectacle.
 
On se retrouve. « Qu'en avez-vous pensé ? » je réponds franchement « il y a des sketchs que j’ai adorés, d’autres moins. » Celui qui m’interroge n’est plus le même personnage public applaudi sur scène quelques minutes auparavant ; mais c’est l’homme attachant rencontré quelques heures plus tôt.    
 
Quoiqu’il en soit Elie a tenu sa promesse : aucun tabou n’est laissé de côté et l’humour noir est justement dosé.
Moi je vous dirais qu’au-delà du spectacle c’est la personne que j’ai rencontrée que j’ai appréciée : un artiste à fleur de peau, une personnalité complexe empreinte de maladresses et de paradoxes surement… mais sans aucun doute un vrai amoureux de l’Amour. Et de l’Amour c’est tout ce qu’on lui souhaite !
 
Merki Elie, à la prochaine !
 
Crédits photo : Remy Abouchakra / Charles Bernard
 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !

 
        Petites annonces
 
 
La troupe de théâtre Culture Emulsion se prépare à jouer le Diner de Cons, un challenge à leur mesure, qui nous promet des moments jubilatoires au DUCTAC les 12 et 13 octobre prochains.
Comme la plupart d’entre nous, j’ai vu le film plusieurs fois et ai ri à chaque “il n’a pas de prénom ?”. Et comme la plupart d’entre nous, je sais que c’est une pièce de Veber au départ (que Jacques Villeret a jouée plus de 600 fois !), mais je ne l’ai jamais vue. 
C’est l’équation avec laquelle va devoir composer la troupe d’ici quelques jours : faire rire un public qui connait le film par cœur, mais pas la pièce.


Mais ce soir c’est mon soir !...  Le diner de cons pour moi toute seule ? Banco ! 
 
J’ai eu la chance d’être invitée à assister à une répétition.  Pas n’importe laquelle. Après des mois de travail (et jusqu’à 5 répétitions par semaine), la troupe répète pour la première fois sur scène et en conditions. J’apprendrai plus tard que ce type de travail, dans la salle réelle, en costumes et sans interruption s’appelle un “filage”. 
Comme demandé par le metteur en scène un peu réticent à une présence extérieure, j’entre en catimini, m’installe au fond sans bruit et ne bouge plus. Entendre les 3 coups, seule dans la grande salle du DUCTAC, est impressionnant et assez intimidant. L’ambiance est sans conteste pro, et si concentrée qu’il me semble que je n’oserai jamais rire… Impression bien éphémère !
Les comédiens entrent en scène et jouent sans les décors qu’eux même ne découvriront qu’à la répétition générale, la veille du spectacle. Les répliques s’enchainent, fusent, je ris. Nadia assure la mise en scène. Elle prend des notes et circule d’un coin à l’autre de la salle sans commentaire à l’exception de légers gestes de la main permettant aux comédiens d’ajuster leurs voix. Elle me fait l’effet d’un chef d’orchestre. Le débriefing viendra à la fin des deux actes et mènera à une longue journée d’ajustements pour atteindre le niveau de précision qu’exige l’interprétation d’un tel monument du théâtre comique.
 
 “C’est un texte culte, et le public arrive dans la salle avec des souvenirs qu’il espère raviver, ses attentes sont importantes”, souligne Stéphane Brismontier qui produit le spectacle et y incarne Pierre Brochant, “c’est pourquoi nous avons voulu une vraie mise en scène pour cette pièce. Il nous semblait essentiel que le jeu soit guidé par l’œil d’un professionnel, extérieur la pièce, pour y apporter un nouveau regard”. 
Nadia Lorenzon, professeur de théâtre maison, passée, tout comme Stéphane, par le cours Florent, avoue avoir été portée ces derniers mois par le challenge d’avoir à renouveler la pièce sans la dénaturer. On ne touche pas au texte bien entendu. “Le public vient chercher quelque chose qu’il connait et le texte existe, on ne peut ni s’en éloigner trop, ni pour autant prétendre à copier les génies de la comédie que sont les acteurs originaux. Mon rôle consiste à arbitrer pour essayer de trouver la juste balance. Je voudrais que le public retrouve ce qu’il est venu chercher, sans comparer”.

Une troupe maison...

“ La troupe Culture Emulsion est une troupe semi-pro” précise Stéphane, “constituée des plus belles rencontres théâtrales que Cécile [Herman, son associée] et moi-même ayons faites à Dubaï ces dernières années. Elle est à géométrie variable. Comme pour toute production, nous faisons notre casting en fonction des besoins de la pièce et de la sensibilité des comédiens ”
Justin Dierckx de Casterle est sur les planches depuis “ils s’aiment”, en 2013. Cette fois, il est “Le con”… Pas facile ? Il en avait très envie. Lui aussi évoque le challenge comme moteur principal. “ D’une part, sur le plan émotionnel, il faut abandonner ses réflexes et cesser d’avoir peur de passer pour un con… a fortiori sur scène ! ” explique-t-il en riant. “ Mais surtout, sur le plan technique il était inutile de chercher à imiter Villeret, j’ai dû inventer un autre personnage en m’inspirant de situations autour de moi et en puisant dans ma propre naïveté ”. Le rôle de l’acteur est de venir avec des propositions, discutées avec la troupe et le metteur en scène. “ Plus je fréquente François Pignon, plus je le trouve d’une honnêteté et d’une bienveillance rafraichissantes ” conclue-t-il.
 
Victoria Joun, professeur de français et de théâtre a toujours utilisé les techniques théâtrales en cours pour faire passer le message pédagogique. Cette passionnée est même à l’origine de l’ouverture de la salle “Molière” au Lycée Français de Sharjah. Elle donne la réplique a ses anciens partenaires du « Prénom » , dans l’un des seconds rôles féminins de cette pièce qui, c’est le moins que l’on puisse dire, ne fait pas la part belle aux femmes… (Un brin misogyne Veber ?) Sa réplique favorite ? “ La folledingue, la nymphomane et l’hystérique prient le pervers, le salaud et le minable de ne plus jamais leur téléphoner ! Plus jamais ! ” On s’y croirait.
Tous sont professeurs de théâtre ou comédiens passionnés depuis des années, et nous les avons en effet déjà applaudis, Nicolas Levron, Karl Stinglhamber ou Frédéric Juillot dans d’autres spectacles, comme les excellents « Ils se sont aimés », « le Prénom » ou le « Diner d’Adieu ».
 
…et une production maison !
 
Alors que je m’interroge sur la nécessité et la complexité de produire leurs propres spectacles quand Culture Emulsion fait déjà venir des œuvres sublimes du Festival d’Avignon, la réponse de Stéphane est instantanée, et vient droit du cœur : “ Nous sommes des passionnés, monter sur scène est une mise en danger nécessaire, et un aboutissement. La prise de risque est différente : en faisant tourner des spectacles à Dubaï nous mettons nos choix artistiques sur la table et prenons des risques d’ordre professionnel. En produisant et en jouant, c’est notre personnalité d’artiste que nous dévoilons, et notre crédibilité personnelle qui est en jeu. Mais c’est une source d’émotions exceptionnelles, en équipe, dont nous aurions du mal à nous passer ”.
Aucun risque en ce qui me concerne. Je retourne sans aucun doute les voir entre amis le jour-J !
 
Venez rire et les applaudir sur la scène du DUCTAC les 12 et 13 octobre prochains à 20h30.
 
Prix : 195 AED (145 AED tarif abonnés)
Box office: www.ductac.org ou te l: 04 341 4777
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
        Petites annonces
 
 
 
La Cigale et la fourmi et autres fables, un spectacle détonnant, découverte du Festival d’Avignon 2015, en tournée à Dubai !
 
Dodo et Rémi, deux jeunes stars du rock français s’apprêtent à donner un de leurs concerts lorsqu’ils comprennent que, sur un malentendu curieux, le public attend en fait un spectacle sur les fables de Jean de La Fontaine… “de Jean qui ??...” S’interrogent-ils... Le fait de tout ignorer du sujet n’empêche pas les deux acolytes de se jeter au dépourvu dans une improvisation brillante, pour donner à leur public d’un soir ce qu’il est venu chercher…
 
C’est sur ce quiproquo cocasse que débute un spectacle pour petits et grands aux allures de tornade et à l’énergie communicative, très visuel, décalé et plein d’humour. Valentin Vander et Yeshé Henneguelle, les jeunes acteurs à l’imagination débordante emportent leur public dans 50 minutes d’une comédie trépidante et un brin déjantée, dans lequel le terme consacré « spectacle vivant » prend tout son sens. 
Incontournables de la scène culturelle francophone aux Émirats, c’est le duo de Culture Emulsion qui nous rapporte ce spectacle à Dubaï, après l’avoir découvert au Festival d’Avignon l’an dernier. Cadeau souvenir !...


 
« Lorsque Derviche diffusion nous a conseillé d’aller jeter un œil à ce spectacle, à Avignon l’an dernier, nous étions déjà à moitié séduits » explique Stéphane Brismontier, « Derviche, auxquels nous devons déjà Augustin Pirate des Indes que nous avons fait venir à Dubaï l’année dernière, et La Grande Cuisine du Petit Léon que nous présentons en Novembre, a toute notre confiance en termes de choix artistiques. Mais il n’a pas fallu longtemps à Valentin et Yeshé pour nous conquérir totalement ! »
 
 « Dire que Valentin et Yeshé ont une énergie et une créativité démesurées serait encore bien en-dessous de la vérité… ils sont génialement fous ! » ajoute Cécile Herman en riant, « ce sont des artistes complets qui excellent dans tous les arts vivants… nous sommes hyper impatients de les recevoir au DUCTAC ! »
 
Car ce spectacle ébouriffant touche à tout, et brillamment : la musique, le chant, la danse, la pantomime, l’acrobatie… et le jeu d’acteur évidemment, et a été salué par la critique :
« Une version résolument comique qui reprend les codes du burlesque avec une belle énergie » TELERAMA.  
« Fable-uleux ! Une lecture à la fois très originale des Fables dans un spectacle drôle et sacrément rythmé » RUE DU THEATRE.
« On passe un excellent moment avec ces deux trublions de talent » TV5 MONDE.
 
L’histoire ne dit pas ce qu’en penserait Monsieur de la Fontaine et ceci n’engage que nous, mais le fabuliste n’étant pas le dernier à bousculer les conventions, nous ne sommes pas loin de penser que calé dans son fauteuil Louis XIV, il aurait savouré ce petit bijou décalé qui, l’air de rien, s’inscrit bien dans sa continuité. Comme les fables en leur temps, ce spectacle à tiroirs se lit à plusieurs niveaux et les petits comme les grands y trouveront leur compte. Il bouscule les codes du spectacle classique avec brio et donne un bon coup de frais aux idées reçues en maniant habilement les ressorts de l’humour.
 
Une excellente occasion de ré-évoquer les classiques de façon fraiche et contemporaine. 
A voir, absolument !
 
Un spectacle pour tous à partir de 4 ans, tellement visuel qu’il est aussi adapté à un public en apprentissage du français.
A Dubai, DUCTAC – Mall Of the Emirates
Le vendredi 30 septembre 2016, 11h00 et 15h00
Plein tarif : 145AED / Abonnés : 95AED
Box office : www.ductac.org ou 04 341 4777
 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
        Petites annonces
 
 
 
 
  1. Les + lus
  2. Les + récents