Après bientôt 8 semaines de home schooling, Emmanuel Gauthier - Directeur du primaire à la Swiss International Scientific School de Dubai - nous livre son retour d’expérience sur la mise en place de l’enseignement à distance pour les élèves (et leurs parents) du primaire de la SISD. Il nous explique la manière dont l’école s’est organisée pour continuer à accompagner au mieux les enfants dans l’acquisition des apprentissages ainsi que les challenges qui ont dû être relevés ces dernières semaines.
 
 
1/ Comment avez-vous organisé le home schooling depuis le 22 mars dernier pour les élèves du primaire ? 
Tout a débuté le 3 mars dès que l’annonce des autorités a été rendue officielle. Très vite nos équipes se sont réunies ; la direction, bien sûr, mais aussi les coordinateurs et les professeurs afin de planifier l’apprentissage à distance au mieux pour, initialement, deux semaines.
Nous avons eu des vacances de Printemps plutôt actives, nous avons continué à peaufiner nos préparations et avons très vite développé une approche cohésive et structurée, basée sur une définition claire des rôles et responsabilités de chacun (enfants, parents, professeurs et directeurs), une logistique très efficace et surtout une approche pédagogique qui se devait d’être alliée à des considérations primordiales autour du bien-être. La décision la plus symbolique et fondatrice fut de s’assurer que les leçons auraient toutes une interaction. 
 
2/ Et d’un point de vue pratique :
 
- Combien d’enfants en primaire suivent actuellement l’école à la maison ?
Absolument tous les élèves de primaire prennent part à cet enseignement. Ceci est vraiment impressionnant et témoigne de la résilience fantastique dont font preuve nos élèves, une des valeurs inculquées dans notre programme IB, et qui reflète bien la qualité de notre programme. Je ne suis pas naïf et je me doute bien que certains ici où là se sont octroyés un petit jour de repos ou deux, mais, je peux l’affirmer : il n’y a pas de décrochage significatif dans la Primaire à SISD. 
 
- Quels sont les outils/ plateformes informatiques que vous utilisez ?
Notre plateforme d’entrée est Teams, le système de visioconférence de Microsoft, à partir de laquelle les enfants (et leurs parents !) accèdent au matériel éducatif préparé par les professeurs sous formes de présentations, vidéos pré-enregistrées et autres documents et liens interactifs. Le programme de la semaine est présenté en direct aux élèves avant le début de celle-ci et le programme du jour suivant est exposé la veille.
Les enfants alternent ensuite les activités prévues en ligne ou hors ligne, seuls ou en petits groupes. On leur demande aussi de poster le résultat de leurs travaux sur SeeSaw, ce qui leur permet de se constituer un portfolio en ligne qui est utilisé par les professeurs pour noter et conseiller les élèves en rajoutant des commentaires écrits ou audio. 
 
3/ Quel est le déroulé type d’une journée pour un élève scolarisé à la SISD ? 
La journée commence à 8h20 par une visioconférence entre tous les élèves et leur professeur. Cette rencontre du début de journée est essentielle pour maintenir le contact entre les enfants d’une même classe qui est vital selon toutes les recherches menées sur le sujet. Ensuite, les enfants enchainent sur deux leçons avant d’avoir une récréation, moment où l’utilisation de l’écran est déconseillée. Puis il y a une autre leçon avant la pause déjeuner et ensuite une dernière leçon avant la sacro-sainte activité quotidienne de sport – autre élément absolument indispensable et très populaire dans ce contexte !
 
4/ En tant qu’école bilingue, comment avez-vous organisé l’enseignement des deux langues pour les élèves ?
En fait, rien n’a vraiment changé ! Le programme bilingue continue tout bonnement. Néanmoins, un soutien encore plus personnalisé et particulier est offert aux enfants qui en ont particulièrement besoin. Nos professeurs de soutien sont très proactifs et assistent notamment les parents qui n’ont peut-être pas une maitrise parfaite de la seconde langue afin d’aider leurs enfants.
 
5/ Attachez-vous une importance particulière aux élèves qui sont sur des années charnières (apprentissage de l’écriture/lecture ou passage au collège) ?
Bien sûr. Comme indiqué précédemment, les professeurs de langues sont très présents et interviennent régulièrement auprès des enfants qui éprouvent des difficultés. Nous utilisons de nombreuses ressources afin d’assurer la continuité de l’apprentissage. Une attention particulière est portée auprès des plus jeunes élèves au niveau de l’acquisition des deux langues avec un focus notamment sur la lecture et l’écriture. Nous proposons davantage de séances en direct, souvent en groupes restreints pour augmenter la personnalisation.
Pour les plus grandes classes, celles concernées par l’accès au secondaire à la rentrée prochaine, nous avons un programme très ambitieux de transition en totale collaboration avec nos collègues du secondaire. Nos élèves du Grade 5 suivent déjà des leçons prodiguées par leurs professeurs de l’an prochain, par exemple. Nous leur apportons aussi un soutien émotionnel appuyé afin de les préparer au mieux à cette échéance.
 
6/ Comment allez-vous évaluer l’acquisition des apprentissages des élèves sur la période ? Existe-t-il des initiatives pour accompagner les élèves qui pourraient être en difficulté dans certaines matières ou qui sont en perte de motivation ?
Nous continuons à évaluer l’acquisition de l’apprentissage de manière assez traditionnelle. Comme expliqué plus haut, les professeurs sont en contact quotidien avec les enfants. Ils ont accès à tous leurs travaux afin de les évaluer et surtout de les guider dans leurs futurs apprentissages. Néanmoins, le contact direct dans la classe avec un professeur demeure irremplaçable, c’est certain.
Grâce à cette approche très personnelle, nous sommes en mesure de remarquer tout de suite un élève en difficulté. Si un tel cas est noté, une série de mesures entre en action avec l’intervention des équipes du département de l’inclusion mais aussi de nos aides-enseignantes. Notre formidable équipe pastorale est aussi très à l’écoute et une aide psychologique peut être mise en place si besoin.
Mais le plus important est de tout mettre en œuvre pour que ce décrochement ne se produise pas. Un grand nombre d’initiatives est mis en place pour entretenir la motivation : des projets pour stimuler la créativité (la semaine de la littérature et la journée de la Terre ont par exemple été l’occasion de réunir les familles avec des projets communs et spectaculaires), des activités très variées dans les disciplines traditionnelles, tels que les mathématiques et les langues, ainsi que dans les domaines plus artistiques comme la musique et les arts plastiques. Nous célébrons aussi les petits et grands succès des uns et des autres lors de notre assemblée hebdomadaire virtuelle.
 
7/ Comment les équipes pédagogiques et la direction travaillent-elles ensemble dans cette situation particulière ? Gardez-vous un contact régulier avec les parents ?
Vous savez, une de nos 4 valeurs fondamentales est ‘togetherness’, l’unité et le vivre-ensemble. Alors nous nous devons d’être dignes de nos valeurs ! Entre les différentes sections de l’école, nos relations de travail continuent très fréquemment, de la planification au niveau des grades jusqu’aux réunions en visioconférence entre la direction et les professeurs. Aussi, mon équipe de direction et moi-même appelons nos collègues ‘juste comme ça’ pour se parler et prendre des nouvelles régulièrement.
Quant au contact avec les parents, ils sont quotidiens, je vous l’assure ! L’assistance et la participation des parents dans notre programme d’enseignement à distance a été jugée comme un atout dès le début et nous avons choisi d’accueillir cette participation avec enthousiasme. Ce mois-ci, nous allons avoir nos rencontres parents-professeurs, comme prévues initialement. La direction rencontre et échange avec les représentants des parents très souvent. Cette collaboration est fructueuse.
 
8/ Avez-vous un retour des parents et des élèves sur ces premières semaines de home schooling à la SISD ?
Oui. Nous avons des retours quotidiennement. Nous avons aussi consulté les enfants, les parents et les professeurs à l’aide de questionnaires. Leur retour a été très utile afin d’affiner notre programme. Il est à noter que le commentaire le plus manifeste et le plus positif de nos parents a été adressé à nos enseignants et à leur dévouement.  Ceci m’a rendu particulièrement fier tant je connais leurs qualités et leur professionnalisme, dans cette situation plutôt complexe pour eux aussi.
 
9/ Comment faites-vous vivre les quatre valeurs principales (Bilingual, Excellence, Sustainability, Together) de la SISD à distance ? Des initiatives sont-elles mises en place ?
Nos valeurs ne nous quittent jamais, même dans ces temps compliqués. En fait, elles nous sont d’un grand support.
Le bilinguisme fait partie de notre ADN et le programme continue tout à fait normalement avec quelques retouches. L’excellence est aussi la norme dans notre enseignement. Nous avons créé sur Teams des canaux d’extension où les enfants peuvent accéder à des projets et matériels éducatifs un peu plus avancés. Nous la célébrons aussi à travers les étudiants de la semaine qui sont identifiés par nos enseignants et récompensés virtuellement lors d’une présentation offerte à tous. 
La durabilité est également présente tant dans notre pratique journalière qu’à travers des projets offerts chaque semaine par notre coordinatrice du développement durable. Les enfants ont par exemple eu l’opportunité de créer des briques constituées de matériaux recyclables lors de la semaine de la Terre.
Quant à notre unité, elle devient encore plus évidente car nous venons d’entamer cette semaine notre nouvelle unité d’apprentissage aux concepts communs à tous les Grades. Tous les enfants, les enseignants… et les parents vont pouvoir échanger leurs impressions et partager le résultat de leurs recherches (la fameuse inquiry du Baccalauréat International) ensemble.
 
10/ Comment envisagez-vous la reprise (physique) de l’école au sein de la SISD ?
D’un point de vue logistique, nous serons prêts ; nous sommes déjà en train de planifier précisément cet aspect-ci, même si, nous patientons en attendant de mettre en  œuvre les instructions des autorités.
Personnellement, et je ne pense pas être le seul, j’envisage le retour de nos professeurs et de nos élèves avec une immense joie ! Nous serons tous très heureux de nous retrouver. Les élèves et les enseignants à qui je parle me le disent chaque jour. Notre magnifique école est toujours là et elle attend avec impatience de combler le silence avec les rires, les chahuts et les chants de tous !
 

Emmanuel Gauthier - Directeur de l'école primaire de LA SWISS INTERNATIONAL SCIENTIFIC SCHOOL de DUBAI
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Système français, britannique, … ou IB ? Nous nous interrogeons tous à un moment donné sur le choix du cursus scolaire qui préparera au mieux nos enfants lors de leurs études supérieures. Il est vrai que les nombreuses écoles privées de Dubai, nous offrent la possibilité entre plusieurs systèmes d’enseignement mais il n’est pas toujours évident d’en comprendre les différentes aspérités.
 
Nous avons rencontré Naïma Gauthier, Academic Counsellor à la Swiss International Scientific School de Dubai (SISD) qui nous explique les nombreux avantages du programme du Baccalauréat International (IB) pour l’entrée à l’université. 
 
Un accompagnement sur mesure des futurs bacheliers à la SISD
Naïma Gauthier a rejoint la SISD en septembre dernier en tant que Conseillère d’orientation. Elle a pour mission de guider de manière personnalisée les futurs diplômés dans le choix de leurs études supérieures que ce soit en les aidant à trouver le parcours post-bac qui leur conviendra le mieux en fonction de leur profil et de leurs compétences ou en les accompagnant dans l’élaboration des dossiers d’admission.  
De nombreux événements sont également organisés tout au long de l’année à la SISD : visites d’université, rencontres avec les personnes en charge des admissions, séminaires animés par des grandes écoles européennes ou américaines, etc.
 
Qu’est-ce qu’est le programme IB ?
Fondé en 1968 par l’IBO (International Baccalaureate Organization), l’IB est un programme de plus en plus en vogue ouvert aux enfants âgés entre 3 et 19 ans et dispensé dans près de 5 000 établissements à travers le monde. Le système éducatif est rigoureux et prône la curiosité intellectuelle et l’ouverture sur le monde. « Moins traditionnel que le cursus français ou britannique, l’IB est basé sur des concepts. C’est à dire qu’il encourage les élèves à développer non seulement des compétences techniques mais également des capacités relationnelles et humaines afin de créer des connexions entre la société dans laquelle ils évoluent et le reste du monde » explique Naïma Gauthier. 
 
Les élèves sont entrainés tout le long de leur scolarité à effectuer des recherches approfondies et à produire de nombreux projets seuls - ou en groupe - ce qui renforce énormément leur capacité d’analyse, la confiance en soi et à s’exprimer avec aisance à l’oral. « Les enfants sont en quelque sorte en charge de leur apprentissage ce qui permet de développer chez eux une forte autonomie et un véritable épanouissement personnel ! » ajoute Naima Gauthier.
 
Le programme du diplôme IB
Le programme du diplôme du Baccalauréat International (IB) s’adresse aux élèves entre 16 et 19 ans et est reconnu par la plupart des universités et écoles supérieures en France comme à l’étranger. Le programme est catégorisé par groupe d’enseignement « ce qui a la particularité de proposer un enseignement davantage varié avec à la fois des matières plus « classiques » comme les mathématiques, les langues, … mais également des disciplines plus créatives : musique, théâtre, sport, etc. ». 
Le diplôme se prépare sur deux années se compose de six matières principales dont trois qui compteront comme majeures pour son obtention. La flexibilité dans le choix des matières High Level (HL) permet à l’élève de mettre en avant ses points forts et combiner, par exemple, une matière scientifique avec une ou plusieurs langues étrangères.
 
S’ajoute à cela un tronc commun où l’élève va devoir mettre en application les compétences acquises et faire preuve d’esprit critique et d’analyse par le biais de trois matières
- La Théorie de connaissance où l’élève va être amené à vérifier la véracité des informations et sa nature par rapport à sa culture et celle d’autrui ;
- La rédaction d’un mémoire de 4 000 mots permettant de développer des capacités d’analyse, de synthèse et d’évaluation des connaissances ;
- Et la composante créativité, action et service qui permet de compléter le profil de l’élève avec sa participation à une activité choisie au service de la communauté et validée par le rendu d’un rapport.
Pour en savoir plus sur les différentes disciplines sanctionnant le diplôme, nous vous invitons à consulter le programme en détail sur le site Internet officiel de l’IBO
 
Faire le choix du diplôme IB !
Le diplôme du Baccalauréat International (IB) équivaut au Baccalauréat français. Les élèves sont donc dispensés de devoir repasser ce dernier ou de passer des examens complémentaires pour intégrer le cursus de leur choix. Comme tout diplôme étranger, l’admission dans les universités en France n’est pas automatique mais se fera sur dossier. 
 
Force est de constater que les grandes écoles françaises et anglo-saxonnes sont de plus en plus friandes des élèves ayant reçus ce type d’enseignement du fait de son contexte plus international et de la rigueur dans la méthodologie d’apprentissage. « Les qualités développées par l’IB sont très recherchées par les grandes écoles de commerce. Les élèves s’adaptent plus rapidement car ils ont eu l’occasion de collaborer avec des nationalités très différentes tout le long de leur scolarité et donc sont plus ouverts sur le monde et ses enjeux » se félicite Naïma Gauthier.
 
Les grandes écoles apprécient également la capacité d’analyse et l’esprit critique des étudiants ayant suivi ce système d’enseignement mais également l’intégration de matières plus créatives et sociales au sein de la formation. 
Enfin, le curriculum unique à Dubai proposé par la SISD permet aux élèves de suivre un enseignement totalement bilingue grâce à ses trois sections : English+, anglais-français ou anglais-allemand, atout non négligeable pour les élèves souhaitant intégrer de prestigieuses écoles ou universités en Europe ou à travers le monde.
 
Le diplôme du Baccalauréat International (IB) offre un enseignement complet, stimulant et encourageant les élèves à réfléchir de manière critique et à s’ouvrir sur différentes cultures. 
 
Si vous souhaitez en savoir plus sur le programme du diplôme IB offert par la SISD, n’hésitez pas à les contacter : sisd.ae
Pour les contacter : +971 4 375 0600 ou :
Pour les admissions : +971 4 375 0600 ou
Adresse : Dubai Healthcare City – Phase 2, Al Jaddaf
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
Toujours soucieuse de poursuivre sa quête d’excellence et incarner au mieux les valeurs qu’elle défend, la Swiss International Scientific School de Dubai (SISD) a renforcé ses équipes avec l’arrivée, en septembre, de deux nouveaux directeurs :  Elise Furr, Directrice du secondaire et Emmanuel Gauthier, Directeur du primaire. 
Passionnés par les métiers de l’éducation, nous les avons interrogés afin de mieux comprendre les raisons qui les ont poussés à intégrer la SISD et leurs ambitions pour l’établissement.
 
Le multilinguisme au cœur de l’ADN de la SISD
 
Installée depuis plus de 10 ans à Dubai, Elise Furr – Directrice du secondaire - a développé une passion pour l’apprentissage des langues en étudiant simultanément le français et l’allemand. Rejoindre l’équipe dirigeante de la SISD s’est donc imposée comme un choix naturel. « L’accent mis sur l’apprentissage de l’allemand et du français combiné au programme IB ainsi que la passion et l’intérêt des élèves et des parents pour l’apprentissage de ces langues m’ont séduit lors de mes visites préliminaires dans l’établissement. » 
Quant à Emmanuel Gauthier, après un cursus académique et professionnel très varié et enrichi par de nombreux voyages, ce père de famille de deux enfants, a été fasciné par l’environnement bilinguiste unique offert aux élèves de la SISD : « lorsque vous faites partie de cet environnement, que vous soyez élèves ou professeur, vous êtes automatiquement stimulé par le creuset international et culturel ». 
 
Un environnement propice au bien-être des élèves
 
A travers les valeurs de l’école - Bilingual, Excellence, Sustainability, Together - la SISD encourage quotidiennement ses élèves et le corps professoral à créer une atmosphère propice à l’unité et la solidarité. L’objectif est ainsi de former une véritable communauté d’apprenants afin de favoriser la confiance et le bien-être de chaque étudiant au sein de la SISD. Pour Emmanuel Gauthier : « Ces notions nous animent en permanence, dans les classes tout d’abord. Chaque enseignant prend en compte l’avis des élèves afin d’établir des règles de vivre-ensemble co-construites ». Une vision que partage Elise Furr : « Les élèves doivent se sentir confiants et ambitieux dans leur apprentissage, ce qui sous-entend la « solidarité » dans nos valeurs ».
 
Au-delà de l’équipe enseignante, tous deux évoquent également la forte implication des parents de l’école dans la réussite de chaque élève afin de les motiver et les aider à surmonter les obstacles de l’apprentissage. « J’ai découvert avec plaisir la participation extrêmement élevée et positive des parents d’élèves aux activités scolaires et périscolaires. Ceci est ma plus grande satisfaction car je connais le bénéfice pour les élèves quand cette union s’opère » se félicite Emmanuel Gauthier.
 
 
L’arrivée de Elise Furr et Emmanuel Gauthier permet ainsi à la SISD de poursuivre sa mission auprès de plus de 1200 étudiants de 78 nationalités différentes afin de les amener vers l’excellence tout en continuant à améliorer le programme bilingue si spécifique à cette école. 
 
Pour en savoir plus sur la SISD :
Site
- Pour les contacter : +971 4 375 0600 ou :
- Pour les admissions : +971 4 375 0600 ou :
- Adresse : Dubai Healthcare City – Phase 2, Al Jaddaf
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
  1. Les + lus
  2. Les + récents