Vous rentrez en France et vous vous posez des questions sur le choix de l’école pour vos enfants. Nous donnons la parole à Philippe Kopcsan (Head of Development NACE Schools France) qui tente de répondre à vos questions.
 
Pouvez-vous nous en dire plus sur les écoles de votre groupe ? Suivent-elles le même programme ? Sinon, quelles sont leurs spécificités ? 
Nous sommes le plus grand groupe d’écoles internationales privées laïques en France avec huit écoles sur Paris/Bougival (EIB Paris, Cours Hattemer) et une école à Sophia Antipolis (EBICA). Nous accueillons plus de 3,500 élèves de 3 à 18 ans, de 75 nationalités dans nos établissements EIB et Hattemer. 
Selon les écoles, nous proposons un programme relié à celui de l’Éducation nationale française ou à celui de Cambridge et à l’International Baccalaureate (IB). En outre, nous avons également quatre écoles de scolarité à distance qui permettent de préparer un retour en France ou de proposer une scolarisation à domicile une fois revenu.
 
Qu’est-ce qu’une école privée sous contrat ? Vos écoles sont-elles sous contrat ou hors contrat ? Est-ce que le fait d’être hors contrat limite l’accès à certaines écoles post-bac ou même avant, si l’on décide de partir dans des collèges ou lycées publics ou privés ? 
Les écoles privées sous contrat ont signé un contrat d’association avec l’État. Notre groupe possède à la fois des écoles primaires et secondaires sous contrat (EIB Monceau, EIB Lamartine, Collège Monceau, Lycée EIB Etoile) et des écoles hors contrat (EIB Victor Hugo, EIB de la Jonchère, Cours Hattemer 8e et 16e). Des transferts d’écoles hors contrat vers des écoles publiques ou privées sous contrat sont fréquents et possibles. De plus en plus de personnes font le choix de parcours multiples et rejoignent nos écoles pour leur internationalité, nos parcours bilingues et d’excellence.
 
Combien d’heures d’anglais sont proposées par semaine en fonction des classes ? Est-ce un enseignement de l’anglais langue étrangère ou des matières qui sont proposées à parité horaire en anglais et en français ? L’anglais est-il enseigné par des « native speakers » ?
Pour les établissements qui suivent le programme de l’Éducation nationale française, l’enseignement quotidien de l’anglais varie en fonction des classes et des écoles (par exemple, 30 min/jour en petite section, 45 min/jour en moyenne section, 75 min/jour and grande section pour atteindre un quart du temps dès le CP). 
L’école EIB de la Jonchère suit également le programme de l’Éducation nationale française mais avec autant de cours en anglais qu’en français dès la petite section. Enfin, l’école EIB Victor Hugo suit le système anglophone Cambridge/IB.
Tous les cours de langues sont assurés quotidiennement par des enseignants anglophones “native speakers” et diplômés.
 
Pour les enfants qui ont suivi un cursus English curriculum ou IB, comment se fait la remise à niveau en français ? Doivent-ils passer des tests de niveau de français pour intégrer vos écoles ? Suivent-ils des cours de français supplémentaires ou sont-ils en immersion ?
Pour notre établissement EIB Victor Hugo, suivant le cursus Cambridge/IB, nous proposons des classes de français par groupe de compétences. Afin de déterminer le niveau de classe adéquat, une évaluation du niveau de français est effectuée en tout début de la scolarité. 
 
Proposez-vous le bac cursus français et cursus IB ?
Le lycée EIB Étoile propose, en plus du baccalauréat général, 2 filières d’excellence : une section internationale (OIB britannique), avec cours de littérature anglaise et histoire-géographie en anglais, ainsi qu’une section européenne en anglais
Le lycée Hattemer propose le baccalauréat général avec une filière internationale et une filière double baccalauréat français-américain.
Enfin, le lycée EIB Victor Hugo propose le diplôme « International Baccalaureate » (IB).
 
Quels sont les critères de sélection des dossiers de demande d’inscription ? Essayez-vous d’avoir toujours le même pourcentage d’enfants bilingues/non-bilingues ?   
Les dossiers d’inscription comprenant les bulletins scolaires, les rapports confidentiels des enseignants, les résultats aux examens éventuels sont étudiés avec soin par nos comités d’admission afin de retenir les meilleurs élèves. Le pourcentage enfants bilingues/non-bilingues varie naturellement entre celui des classes d’immersion et les autres. Nous gardons des places chaque année pour des familles de retour d’expatriation, car nous considérons que l’internationalité de nos écoles fait partie de notre ADN.
 
Est-ce que les enfants en retour d’expatriation peuvent postuler beaucoup plus tard dans l’année ? 
Après réception d’un avis favorable de la commission d’admission de l’école désirée, et dans la limite des places disponibles, une inscription est possible en cours d’année.
 
Quel est le pourcentage de Français/binationaux/étrangers dans vos écoles ?
Ce pourcentage varie sensiblement entre les établissements. L’école la plus internationale est l’EIB Victor Hugo proposant le cursus IB, dont plus de 92% des élèves sont de 75 nationalités internationales.
 
Vous reste-t-il des places pour la rentrée de septembre 2019 ? Quand doit-on s’y prendre pour la rentrée 2020 et quelle est la procédure à suivre ?
Au moment de cet entretien, il nous reste quelques places dans seulement trois de nos écoles sur Paris (EIB Victor HugoEIB La Jonchère  et Hattemer 8e) pour la rentrée de septembre 2019. 
 
Je serais heureux d’échanger en direct (Philippe Kopcsan : +33 7 85 96 78 03, ou Skype PKopcsan) avec les familles de Dubai, afin de mieux comprendre les parcours et les souhaits de scolarisation des enfants et de les guider en fonction de ces éléments et des places encore disponibles vers l’école de notre groupe la plus appropriée. 
 
Pour la rentrée de septembre 2020, nous invitons les familles à remplir les dossiers d’enregistrement dès début octobre 2019.
 
Copyright photo : EIB La Jonchère 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
 
  
Déménager, on le sait, c’est un vrai casse-tête. Autant bien s’entourer pour amoindrir les désagréments ! Le choix des sociétés de déménagement est vaste, alors comment choisir ? Et comment s’organiser ? Grospiron International est une entreprise française, spécialiste du déménagement depuis 1840 ! Nous avons rencontré Christine, Manager de Grospiron Middle East, elle vous apporte ses conseils pour bien préparer et réussir votre déménagement depuis Dubai.
 
Quelles sont les typologies des clients et leur destination de départ ? 
Notre clientèle est à 99% francophone, la plupart rentrent dans leur pays d’origine, France, Belgique, Suisse, Maroc… Certains partent pour de nouvelles aventures vers le Portugal, l’Espagne, la Roumanie, la Chine ou les US.
Les profils sont très différents, nous avons toujours les familles qui partent avec tout ce que contient leur villa dans un ou plusieurs containers de 30m3 ou 60m3. Cependant, depuis que nous proposons un service de groupage vers la France, nous avons aussi des célibataires ou jeunes couples qui, avec de petits volumes, partagent le transport en conteneur et, de ce fait, réalisent des économies. 
 
Quel est le pourcentage des déménagements pris en charge par l’employeur par rapport à ceux payés avec les deniers personnels ?
Environ 80% des déménagements que nous réalisons sont pris en charge par les employeurs de nos clients. En fonction des circonstances, nous facturons directement leur société, ou bien nous facturons le client en mobilité, qui se fait ensuite rembourser. Les 20% restant correspondent à des clients en contrat local qui prennent eux même en charge leur retour en France ou leur nouvelle expatriation. 
 
Combien de temps avant le départ faut-il préparer son déménagement ? Et quelle est la durée d’acheminement par voie maritime par rapport à la voie aérienne ?
Il est préférable de se préparer au moins 2 mois à l’avance. Cela permet d’avertir son propriétaire, de choisir son déménageur et de planifier toutes les démarches administratives à accomplir sans ajouter plus de stress à la situation.
La durée de trajet d’un container est d’un mois et demi en moyenne, 1 mois de transport par bateau + 1 semaine de dédouanement au départ, 1 semaine de dédouanement à l’arrivée.
Le transport par voie aérienne est plus rapide, entre 10 à 15 jours en porte à porte, mais son coût, plusieurs fois supérieur à celui d’un transport maritime, fait qu’il n’est en général réservé qu’à de petits envois d’effets personnels en appoint. 
 
Quelles sont les étapes-clés du déménagement de A à Z ?
1. Choisissez le ou les déménageur(s) que vous allez interroger, renseignez-vous sur leur réputation et leurs certifications internationales.
2. Contactez-les plusieurs semaines avant la date « prévue » de votre départ, surtout en période haute l’été, pour prendre rendez-vous et faire une visite technique à votre domicile. Entre temps, vous aurez bien visualisé ce que vous comptez déménager ou pas pour obtenir un devis le plus précis possible.
3. Lors de sa venue, le « surveyor » va :
- estimer le volume ;
- vérifier ce qui est particulièrement fragile ;
- décider de ce qui doit être mis dans une caisse en bois sur mesure pour éviter d’être abîmé ;
- vérifier l’accès à votre résidence, certaines zones pouvant être difficiles d’accès à un conteneur maritime par exemple ;
- vous conseiller sur ce qui peut, ou pas, être déménagé ;
- évaluer avec vous si vous avez besoin d’un passage en garde-meubles à Dubai ou ailleurs ;
- vous parler de la souscription d’une assurance (important !) ;
- mettre en place le planning prévisionnel de votre déménagement.
4. Dans les 48 à 72 heures après cette visite, vous recevrez une cotation, lisez-la en détail et comparez les offres en vérifiant bien les inclusions et les exclusions, certains tarifs trop bas pouvant réserver de mauvaises surprises à l’usage.
5. Une fois le déménageur retenu, confirmez rapidement la date souhaitée du début de l’emballage de vos effets. C’est en général à ce même moment que le coordinateur Grospiron, qui va vous suivre tout au long votre déménagement, prendra contact pour vous informer sur les procédures douanières, les conditions d’assurance et, si vous le souhaitez, vous faire livrer une dizaine de cartons pour vos affaires personnelles.
6. Pensez à faire la demande de « move out » si elle est nécessaire dans votre immeuble/ compound.
7. Le jour du déménagement, notre équipe arrive vers 9.00 et s’occupe de tout !!!
 
Comment déménager des objets de valeur (art, bijoux…) ?
En ce qui concerne les tableaux, sculptures ou autres meubles fragiles, nous fabriquons des caisses spéciales sur mesure pour garantir une protection maximum.
Si vous avez des chaussures, des vêtements ou des accessoires de valeur, là encore aucun problème, ils seront emballés individuellement, rangés dans des cartons de taille, de forme et de résistance spécifiques. 
Pour les manteaux, les costumes ou les robes de soirée par exemple, nous disposons de cartons penderies dans lesquels vos effets sont suspendus et voyagent ainsi dans les meilleures conditions.
Enfin, pour éviter tout risque de moisissure, nous ajoutons des sachets anti-humidité dans chacun des conteneurs que nous chargeons.
En revanche, en ce qui concerne les bijoux, les collections de timbres ou de monnaie, il est fortement déconseillé de les joindre à votre déménagement. Les assurances refusent catégoriquement de garantir ces objets : en cas de problème, votre déménageur déclinera toute responsabilité. Vous devrez donc les transporter avec vous dans vos bagages.  
 
Quels sont les services spécifiques de Grospiron localement ?
Nous proposons un service de déménagement international AIR/MER/ROUTE, ainsi que du transport d’animaux de compagnie.
Nous avons la possibilité de stocker vos effets personnels en garde-meubles pour de courtes ou de longues périodes.
Nous proposons un service de handyman, ainsi que des prestations de nettoyage, pour préparer votre logement au « handover ».
Dernièrement, nous avons développé un service de groupage vers la France destiné aux personnes souhaitant mutualiser les coûts du transport et bénéficier ainsi d’une tarification optimisée.
Enfin, pour compléter notre offre et faciliter la mobilité de nos clients, nous proposons des services de relocation à l’installation (recherche de logement, scolarité, connexion…) ou au départ avec un accompagnement personnalisé.
 
Où vendre les meubles et objets que l’on ne ramène pas ?
C’est une question qui m’est souvent posée. Vous avez les sites classiques comme Dubizzle, mais les acheteurs potentiels y négocient énormément les prix. J’aurais donc tendance à conseiller les groupes Facebook :
- Franco Dubai
- Les Nouveaux Aventuriers
- Women in Dubai
- Second Hand Dubai (UAE)
- Buy It, Sell It, Swap It Dubai
- Le magasin de dépôt-vente Cash Converter à Al Quoz 3 ou Satwa Road
 
Pour contacter Christine :
 
 
Christine Rizzato-Corcodylos
Tel. +971 54 584 93 17
Email : 
 
Bon déménagement et si vous rentrez en France, n'oubliez pas de consulter notre Fiche pratique : comment bien préparer son retour en France !
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
Vous avez préparé les premières étapes logistiques de votre déménagement… et desormais c’est officiel : vous quittez Dubai dans moins de 3 mois ! 
Pour passer de votre grande villa à Jumeirah, à votre petit appart parisien (tout aussi charmant) : il faut s’organiser et stocker un certain nombre de biens, que vous aurez plaisir à retrouver dans quelques mois.
Après avoir sondé le marché, nous avons déniché le service parfait, HOMEBOX. Numéro 1 des garde-meubles en France le service vous propose une solution facile, pratique et sûre. On fait le point avec vous…
 
HOMEBOX, un service modulable.
 
Dans un monde globalisé, avec une population de plus en plus mobile, avec un nombre croissant d’expatriés, il est important de pouvoir compter sur un endroit sécurisé, gardant vos biens et meubles de valeur.
L’offre HOMEBOX répond à ce besoin, en vous offrant une solution qui s’adapte à votre situation.
Présent depuis plus de 10 ans sur le marché français, HOMEBOX est leader sur le marché du garde-meuble moderne, avec plus de 90 centres de stockage, principalement situés dans les grandes agglomérations et villes de province.
Le réseau de garde-meubles est également présent en Suisse, en Allemagne et en Espagne.
 
Comment trouver son box ?
 
ÉTAPE 1
- Commencez déjà par faire le tri dans vos affaires et identifiez les biens que vous souhaitez stocker.
- Estimez leur valeur pour chacun, puis faites un estimatif total.
- Choisissez une région, voire une ville de préférence pour stocker vos biens.
 
ÉTAPE 2 
Déjà en France ? 
- Vous pouvez directement contacter la plateforme centrale au 3007. 
Un conseiller saura vous guider et estimer la meilleure formule disponible, en fonction de vos besoins. En effet, celui-ci estimera la taille du box adéquat et vous communiquera le prix correspondant. Il vous expliquera les principes de location, les pièces justificatives requises et les modalités d’assurance demandées pour souscrire au contrat.
 
À distance, vous avez la possibilité de faire la demande de devis online, que vous recevrez sous 24h : 
- Rdv sur le site www.homebox.fr / rubrique “Trouver mon box”. Laissez vous guider par l’outil de recherche, par ville ou code postal.
- Suite à vos réponses au questionnaire concernant la taille du box (de 1 à 12m²), la durée de stockage (de 1 à plus de 6 mois) et la valeur de vos biens (de 0 à +10 000 €) ; un devis vous sera directement envoyé.
 
ETAPE 3
- Une fois le devis révisé, validé, vous pouvez stocker vos affaires en toute tranquilité.
Le centre met à disposition gratuitement et en libre-service des équipements de manutention pour transporter vos affaires : diables, chariots, transpalettes. Des cadenas ainsi que des fournitures de déménagement (cartons, adhésif, papier bulle etc.) sont également proposés à la vente, à tarif préférentiel. 
 
Comment les tarifs sont-ils calculés ?
 
Le prix des boxes varie en fonction de plusieurs critères : 
- La taille du box.
- Les disponibilités.
- La situation géographique du centre garde meuble.
- L’emplacement du box dans le centre (à l’entrée ou à l’étage).
Les tarifs sont tout compris, sans frais supplémentaire à la fermeture du contrat, ni frais de dossier. Les équipements de manutention sont également en libre-service pour transporter vos affaires.
 
Quelles sont les conditions de location ?
 
Une surveillance maximale 
- Le centre est pourvu d’alarmes et de caméras de surveillance.
- Chaque box loué est équipé d’un cadenas dont vous serez le seul à conserver les clés. 
Un accès flexible et illimité 
- La plupart des centres HOMEBOX offre un accès 24h/24 et 7j/7. 
À la location de votre box, vous vous verrez attribuer un code personnalisé vous permettant d’accéder à votre box, en dehors des heures d’ouvertures.
Un service de qualité
- HOMEBOX peut mettre à disposition un utilitaire pour faciliter le déménagement de vos affaires dans le box grâce à son partenaire ADA. Ils proposent ainsi des véhicules de déménagement allant de la petite fourgonnette de 3m³ au camion avec hayon de 20/23 m³.
 
Pour retrouver toutes les infos utiles, concernant le garde-meuble, rdv sur la page dédiée www.homebox.fr/garde-meuble.
Pour toute information complémentaire, consultez le site www.homebox.fr
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
Ça y est, la nouvelle est tombée : vous partez ! Adieu les Emirats, Bonjour la France. Que ce soit un choix délibéré, une nouvelle opportunité, ou malheureusement un départ non souhaité, il faut l’organiser. En autonomie ou épaulés par une agence de relocation, il est nécessaire de préparer une check-list détaillée de toutes les démarches à effectuer. Suivez-nous !
 
Etape 1 : 3 à 6 mois avant 
Trouver un logement dans votre ville de retour.
Organiser la poursuite de la scolarité de vos enfants.
Prévoir votre mode de garde.
 
Etape 2 : 1 à 2 mois avant
S’assurer d’être en possession de tous les documents utiles.
Prévenir le Consulat de votre départ.
Prévenir l’administration fiscale de votre retour.
Clôturer vos comptes bancaires locaux.
Organiser le rapatriement de votre animal de compagnie.
Organiser votre déménagement et le stockage de vos biens en France.
 
Etape 3 : 1 à 2 semaines avant
Prévenir les institutions et services français de votre retour.
Annuler vos visas.
Vendre votre véhicule.
Résilier vos contrats et abonnements locaux.
 
 
Tout d’abord voici quelques sites pratiques pour vous aider dans la préparation de votre retour :
- Le site www.retour-en-France.fr propose un simulateur de retour en France personnalisé, afin de répondre à vos problématiques personnelles, échelonnées dans le temps.
- Le guide Retour en France, couvrant les aspects psychologiques, administratifs et pratiques de votre retour est téléchargeable sur le site www.retourenfrance.fr
- Des associations, telles que l’UFE (Union des Français à l’Etranger) dont la mission est de soutenir l’avant, pendant et après expatriation ; ou encore des associations d’accueil au sein des villes (ex : Accueil Paris).
 
De plus, il est important de préciser que la plupart de ces démarches peuvent se déléguer à une agence de relocation et/ou une agence spécialisée sur une problématique précise.
 
Enfin, dans le cadre de certains contrats (type expatriation ou détachement), et en fonction de ce qui a été préalablement négocié, l’entreprise peut prendre en charge un certain nombre de ces démarches (déménagement, rapatriement des animaux domestiques, annulation des visas, etc.)
 
ETAPE 1 : 3 À 6 MOIS AVANT
 
Trouver un logement dans votre ville de retour.
Pour un bon nombre de démarches qui vont suivre (scolarité, sécurité sociale, pôle emploi etc.) il est nécessaire de fournir une adresse et un justificatif de domicile en France. Il est donc préférable avant toute chose de savoir dans quelle ville vous allez vous installer ou travailler à votre retour, et donc, d’entamer la recherche d’un logement le plus rapidement possible, ou à défaut de vous rattacher au logement d’une personne capable de fournir un justificatif de domicile pour votre famille.
 
Organiser la poursuite de la scolarité de vos enfants.
C’est peut-être la démarche la plus « complexe », nécessitant de la patience… et une petite dose de chance ! Tout d’abord, il est important de savoir que l’intégration dans un établissement scolaire dépend de l’âge et du cursus scolaire suivi par votre enfant, en expatriation :
 
- Scolarité dans un système reconnu par l’Education Nationale (réseau de l’AEFE). Dans ce cas, il faut faire une demande de rattachement auprès de votre mairie (primaire) ou du rectorat (secondaire) pour un enseignement public, au directement auprès des établissements, pour un enseignement privé.
 
- Scolarité dans un système international non reconnu par l’Education Nationale. Dans ce cas, il faut d’abord se pencher vers les établissements internationaux.
Pour retourner dans le cursus français public, les démarches d’inscription se font habituellement avant l’été, pour la rentrée suivante (septembre).
Pour poursuivre une scolarité en cursus international, les inscriptions démarrent beaucoup plus tôt (idéalement fin d’année précédant le retour pour la rentrée de l’année suivante). Attention, les places sont chères et limitées.
 
- Scolarité par le CNED. Dans ce cas, ce sont les démarches propres à un changement de domicile.
 
Pour tout le détail de la démarche, concernant les inscriptions : rdv sur www.retourenfrance.fr/scolarite
 
Prévoir votre mode de garde.
Pour vos enfants de -3 ans, différents modes de garde s’offrent à vous : crèche, assistantes maternelles, nounous à domicile, halte-garderies.
Tous sont payants, mais vous pouvez obtenir des aides financières auprès de la Caisse d’Allocation Familiale.
 
- La crèche collective est le mode de garde le plus demandé. Elle accueille les enfants de 2 mois et demi à 3 ans tout au long de l’année, dans un nombre de places limité. Le dossier de demande se retire auprès de la mairie, si celle-ci est municipale, ou auprès de la direction de la crèche si celle-ci est privée ou parentale. Dans les deux cas, il faut monter un dossier, avec parfois de très longs délais d’attente (jusqu’à 12 mois ou +).
Les tarifs sont calculés en fonction des revenus et des charges de la famille. Les familles peuvent bénéficier de réductions d’impôts.
 
- La crèche familiale associe la garde chez l’assistante maternelle et des activités au sein de la crèche. Les tarifs sont calculés en fonction des revenus et des charges de la famille. Les inscriptions sont effectuées auprès de la crèche ou en mairie.
 
- La crèche parentale est une crèche collective gérée par des parents, à tour de rôle. Les tarifs sont calculés en fonction des revenus et des charges de la famille. Les inscriptions sont effectuées auprès de la crèche.
 
- L’assistante maternelle agréée peut garder 3 enfants à son domicile et doit être déclarée auprès de l’URSSAF.
 
- La nounou à domicile devient votre employée, et garde votre enfant chez vous.
 
- La halte garderie accueille les enfants de -6 ans de manière ponctuelle.
 
Pour connaître tous les détails des démarches, rdv sur : www.diplomatie.gouv.fr 
 
Les professionnels recommandés par nos équipes :
- Agence de relocation : Goodstart
 
 
ETAPE 2 : 1 À 2 MOIS AVANT
 
S’assurer d’être en possession de tous les documents utiles.
Vérifiez et/ou demandez ces documents auprès des organismes ou personnes compétents :
- Vos papiers d’identité français (cartes d’identité, cartes electorales).
- Vos bulletins de salaires.
- Carnets de santé de vos enfants (avec les certificats de vaccination obligatoires pour vos enfants mineurs).
- La copie de vos dossiers médicaux.
- La copie des dossiers scolaires de vos enfants.
 
Prévenir le Consulat de votre départ.
Demander votre radiation de la liste consulaire pour pouvoir s’inscrire sur la liste électorale de la ville choisie, une fois sur place.
S’assurer que vos documents d’Etat Civil sont à jour (naissances, divorce, etc.).
 
Prévenir l’administration fiscale de votre retour.
Si vous aviez votre domicile fiscal à l'étranger lors votre expatriation, vous devez réaliser des démarches pour déclarer vos revenus à votre retour en France. Celles-ci sont différentes selon le fait que vous ayez perçu ou non des revenus français à l'étranger.
Pour connaître ces démarches, rdv sur www.service-public.fr
Et pour plus d’explications, rdv sur www.retourenfrance.fr
 
Clôturer vos comptes bancaires locaux.
Si vous quittez définitivement les Emirats, il est indispensable de clôturer l’ensemble de vos comptes (current, savings, credit). Si votre compte bancaire a été ouvert par votre employeur, c’est à lui d’effectuer ces démarches de fermeture une fois le virement de votre dernier mois de salaire et « gratuity pay » effectué (bonus applicable aux contrats locaux, sous certaines conditions). 
 
Pour cela il est nécessaire de vous rendre en personne dans votre banque et :
- de mettre les compteurs à 0 sur tous vos comptes (factures dûes, remboursements d’emprunts, frais divers, chèques datés).
- de signer les documents datés relatifs aux fermetures de vos comptes.
 
Il est important de garder toutes les copies relatives à ces procédures, et de communiquer une adresse en France pour quelconque besoin de correspondance.
A noter que le non règlement de ses dettes aux EAU peut engendrer des amendes ainsi que des peines de prison.
 
Organiser le rapatriement de votre animal de compagnie.
Que votre animal ait déjà voyagé, ou non (adopté aux Emirats), ces démarches se font auprès d’un vétérinaire agréé au mois 1 mois avant votre départ.
Pour rapatrier votre animal de compagnie (chiens, chats, furets) dans un pays de l’UE, ceux-ci doivent être : 
- agés de + de 3 mois, 3 mois et 21 jours exactement, date à laquelle le vaccin antirabique fait effet.
- identifiés, à l’aide d’une puce électronique
- avoir leur vaccination antirabique, en cours de validité.
- être en possession d’un carnet de vaccination à jour, avec les étiquettes de vaccination datées et signées.
À noter que depuis le 1er janvier 2016, il n’est plus obligatoire d’effectuer le titrage sérique (prise de sang pour la rage) aux EAU.
 
Pour tout le détail de la démarche : rdv sur ww.diplomatie.gou.fr
 
Agences internatinales spécialistes du transport d’animaux domestiques :
Service local de transport d’animaux domestiques :
- ABVC travel, contact :
 
Organiser votre déménagement et le stockage de vos biens en France.
1. Organiser votre deménagement, au niveau du bail.
Que se passe-t-il lorsque vous souhaitez quitter votre logement ? Deux cas de figure peuvent se présenter :
- Vous quittez votre logement à la fin du contrat de location. Si votre bail est arrivé à échéance, inutile de donner un préavis à votre propriétaire. Prévenez-le simplement que vous ne souhaitez pas renouveler votre contrat et que vous quitterez les lieux à la date prévue. 
- Vous quittez votre logement alors que le contrat de location est toujours en cours. En règle général, les contrats de location contiennent une clause stipulant que si le locataire quitte le logement avant la fin du contrat, une pénalité sera alors mise en place. Il s’agit souvent de la somme équivalente à deux mois de loyer. Néanmoins, si votre propriétaire est arrangeant et que vous le prévenez suffisamment à l’avance, peut-être acceptera-t-il de parvenir à un accord (par exemple si vous trouvez le locataire qui vous succédera, si vous laissez une partie de vos meubles…). Cela vous évitera cette pénalité ou la réduira considérablement, vous pourrez récupérer votre caution… et vous partirez en bons termes !
 
2. Vendre vos meubles à Dubai.
Il existe de nombreuses plateformes dédiées à la vente et au rachat de meubles et d’équipements d’occasion pour la maison :
- www.dubizzle.com, site web le plus largement utilisé sur lequel vous ne trouverez pas seulement des meubles mais également des voitures d’occasion, de l’électronique, des vêtements etc. 
- Les groupes Facebook : Les Nouveaux Aventuriers, Women in Dubai, Petites annonces pour Francophones aux UAE etc.
- Les marchés second-hand : Dubai Flea market.
- Les garage sales : l’équivalent d’un vide-grenier où vous pourrez trouver de tout ! Vous pouvez organiser votre propre garage sale si vous souhaitez vendre vos biens.
 
3. Organiser le transport de vos biens
Si vous déménagez avec vos biens depuis Dubai, vous devrez faire appel à une société de transport agréée. De nombreuses entreprises proposent ce type de prestations à l’international, ceux-ci vous indiqueront plus précisement les démarches à suivre.
Généralement il faut : valoriser vos bien, trier vos affaires, connaître la liste des objets interdits, établir un calendrier et la logistique de transport (cargo, bagages en soute, box etc)
Nous vous recommandons de vous y prendre suffisamment en avance (minimum 1 à 2 mois à l’avance) pour pouvoir anticiper les imprévus au mieux !
Les professionnels recommandés par notre équipe :
- Grospiron International.
A Dubai, contactez Christine Rizzato-Corcodylos : +971 54 584 93 17 ou
 
3. Stocker vos meubles en France.
Bien souvent, lors de votre retour en France, vous avez besoin de temps sur place pour trouver et/ou aménager votre logement… ce qui peut poser le problème de certains meubles encombrants ou objets n’ayant pas leur place dans votre nouvel intérieur (en location, par exemple). Il est donc très utile de faire appel à un service de garde-meuble.
Le service de garde-meuble permettra de garder vos biens, en toute sécurité, à l’emplacement et pour la duré de votre choix. 
Les professionnels recommandés par notre équipe :
Pour tout savoir sur les services de ce garde-meuble, rdv sur notre article. 
 
 
ETAPE 3 : 1 À 2 SEMAINES AVANT
 
Résilier vos contrats et abonnements locaux.
- Pour résilier votre contrat DEWA, vous devez demander votre « final bill » sur le site en ligne. Tout le détail de la démarche est sur www.dewa.gov.ae 
- Pour résilier votre contrat Empower, vous devez demander votre « final bill » et envoyer plusieurs pièces justificatives afin de récupérer votre deposit.
Que vous soyez « owner » ou « tenant », la démarche à suivre diffère. Tout le détail de la démarche est sur www.empower.ae 
- Concernant vos abonnements DU, Etisalat (téléphonie et internet/TV), il convient d’appeler directement l’opérateur afin de connaître la démarche à suivre dans votre cas, selon vos abonnemens (durée et type de suscription).
 
Annuler vos visas en cours.
Il est fornellement illégal de quitter le territoire sans avoir fait cette démarche. Généralement, votre employeur s’occupe d’annuler votre visa de travail durant le dernier mois de votre contrat, mais il souvent nécessaire de vous présenter en personne auprès des autorités du « General Directorate of Residency and Foreigners » (GDRF).
Pour le visa de résidence :
- Vous devez effectuer les démarches pour toutes les personnes sponsorisées sous votre visa (époux/épouse, enfants, nanny, aide domestique etc.) en premier.
- Vous devez vous rendre sur place avec tous vos papiers d’identité (Passeport, visa, ID, permis de travail etc.), et remplir une demande d’annulation de visa, ainsi que prévoir du cash pour payer les charges associées.
- À la suite de la procédure (qui peut prendre 3 j à 1 semaine environ), un papier de sortie de territoire vous sera remis, signé et daté par le GDRF. Ce papier doit être tamponné par les douanes locales, lors de votre vol retour.
 
Vous pouvez soit annuler le visa de votre nanny (et lui payer son vol retour) ou transférer celui-ci à un autre sponsor.
A noter qu’un mois (29 jours à compter de la date d’annulation) de pèriode dite « de grâce » est accordé aux ex-résidents pour quitter le pays.
 
Tout le détail de la démarche est sur www.government.ae
 
Vendre votre véhicule.
Pour la vente de votre véhicule, deux options s’offrent à vous : soit vous le vendez par vous-même en utilisant une plateforme telle que Dubbizle ; soit vous passez par un revendeur, pour optimiser le délai, tels que sellanycars et/ou goldenbellauctions (site de vente aux enchères).
- Vous devez payer toutes vos amendes RTA en cours, enregistrées à votre nom et au numéro d’immatriculation de votre véhicule. 
- Assurez-vous que votre prêt éventuel pour l’achat de votre véhicule, soit totalement remboursé. Demandez une lettre de confirmation à votre banque, ceci peut prendre jusque 10 jours.
- Clôturer votre contrat d’assurance.
- Préparer vos papiers : ID + « vehicle registration card »
Une fois l’acheteur trouvé, vous devez vous rendre ensemble dans un centre RTA afin d’effectuer les démarches de « registration » et ainsi transférer votre carte d’immatriculation. 
Pour trouver le centre RTA le plus proche de chez vous, rdv sur www.rta.ae
 
Prévenir les institutions et services français de votre retour en France :
- La Sécurité Sociale : signalez à votre caisse d’assurance maladie votre retour, votre nouvelle situation et votre nouvelle adresse. Le plus simple est de s’y rendre en personne au moins une fois, pour faire un point avec un conseiller, ou d’utiliser le service en ligne sur www.ameli.fr https://www.ameli.fr
 > A noter que depuis 2016, la loi PUMA facilite ses démarches, mais nécessite de résider depuis au moins 3 mois, avant de pouvoir être à nouveau affilié ou justifier un minimum de 60h de travail dans un mois pour rouvrir ses droits.
Plus de détails, rdv sur www.retourenfrance.fr 
 
- Pôle Emploi : Si vous êtes en situation de chômage à votre retour en France : vous avez 12 mois pour vous inscrire, suite à la perte de votre emploi. Si vous bénéficiez de droits avant votre expatriation, ceux-ci sont conservés. Dans les deux cas,  Il convient de signaler votre retour en France, soit via votre espace personnel, soit en contactant ou vous rendant directement auprès du bureau le plus proche de votre domicile.
Pour plus d’informations, rdv sur www.pole-emploi.fr 
Contact direct :
 
- Votre banque : prévenez votre banque de votre retour. C’est l’occasion de reprendre un rdv avec votre conseiller afin de changer vos informations personnelles, éventuellement vos cartes bancaires et si besoin, renégociez vos contrats en cours.
 
- Vos assurances : prévenez les différents organismes d’assurance ; pour votre personne (maladie, vieillesse, accident) et les membres affiliés de votre famille ; pour un bien acheté en France, une voiture etc. de votre retour en France. Si vous n’avez pas d’assurances, c’est le moment de comparer les différentres offres, suivant vos besoins.
 
- La Poste : facilitez le travail du facteur en prévenant tous les organismes suscpetibles de vous envoyer du courrier, afin que vous puissiez le recevoir à la bonne adresse. Pensez à résilier vos éventuels contrats déménagements effectuées durant votre expatriation dans la rubrique «  Gérer votre contrat ». 
 
Le professionnel recommandé par notre équipe :
Agence spécialiste de l’administratif en France : VIPresourcesfrance.com
 
Bon courage et bon retour !
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
 
Callede Property Services (CPS) est une société spécialisée dans la chasse d’appartements à Paris et en région parisienne dont la mission est claire : simplifier votre retour en trouvant le logement de vos rêves !

 
Catherine Callède  connait bien les difficultés du retour en France. Expatriée elle-même pendant des années, elle sait combien il est difficile de tout organiser à distance pour assurer un retour en douceur à toute la famille… La recherche d’appartements, les visites, la sélection, la signature, l’installation…
 
Elle nous confie : « Je serai à vos côtés avec toute mon équipe, pour que votre installation à Paris se fasse le plus agréablement possible, de la recherche à la signature et même après votre emménagement. »
 

De Dubai à Paris, le plus court chemin passe certainement par CPS ! 
Leur équipe peut également vous aider à trouver un logement pour vos enfants qui viennent étudier à Paris. Vous pouvez leur faire confiance pour gérer la transition ! Catherine s’engage personnellement à vous trouver l’appartement de vos rêves en France!
 
Et concrètement comment cela se passe-t’il ?
D’abord Catherine propose d’échanger sur Skype ou de vous rencontrer à Paris si vous le désirez. La communication est essentielle ! Elle veut tout savoir de vous : votre style de vie, votre budget, où vous travaillez, quelles sont les écoles que vous voulez pour vos enfants, quels sports vous pratiquez, quelles sont les activités de tous les membres de la famille, si vous aimez le style haussmannien, si vous êtes plutôt ville ou plutôt campagne… Bref tout ! Après cette discussion, elle pourra délimiter les arrondissements de Paris ou les villes en région parisienne qui vous conviennent et lancer la recherche.


 
Avec son équipe, elle vous tiendra au courant de leurs visites, elle postera des photos et vous signalera ses coups de cœur. Lors de votre venue, l’équipe aura préparé un planning pour visiter ensemble tous les appartements qu’ils auront sélectionnés. Selon Catherine, bien souvent les clients ont un coup de cœur rapidement lors des premières visites ! Elle nous explique qu'il n’y a rien de plus réconfortant que le petit sourire, qui dès la porte d’entrée dit: "Whaouh, c’est ici que je veux vivre, c’est exactement là ! "
Une fois votre logement trouvé, CPS négocie pour vous le prix, vous facilite vos démarches administratives pour que vous puissiez signer le plus facilement possible. Notaire, banque, administrations … Ils connaissent bien tout cela, donc laissez-les faire ! Jusqu’à la remise des clefs, ils vous suivent pour résoudre tous les problèmes.
 
Et après ? Et bien si vous le désirez, grâce à leur réseau sur place, ils peuvent vous conseiller les meilleurs professionnels pour vous épauler et faciliter votre installation (montage de meubles, accrochage de tableaux, électricité, baby-sitting, aide-ménagère, jardinage, etc.). 

Callede Property Services est un cabinet de chasseurs d’appartements qui va vous trouver LA solution adaptée à vos attentes et à votre budget.

Ce que les anciens clients ont confié à la rédaction :
 
Témoignage de Sophie et Franck, habitant à New-York, achat d’un pavillon à Clamart (92)
« Dès notre premier entretien, Catherine nous a inspiré confiance et a été à l’écoute de nos besoins. Vivant à New York, il nous était impossible de faire les déplacements fréquents et nécessaires à Paris et nous avons économisé beaucoup de temps en travaillant avec elle via Skype et Internet. A travers les comptes rendus qu’elle nous envoyait régulièrement par mail, nous avions une description exhaustive de chaque appartement qu’elle visitait. Elle nous indiquait également ses coups de cœur, ce qui nous a beaucoup aidés à faire un choix ! Nous recherchions un pavillon en proche banlieue d’une centaine de m2. Elle nous a accompagnés lors de la négociation de notre bien et de la procédure d’achat. En bref, nous sommes ravis d’avoir placé notre confiance en Catherine, grâce à ses services nous avons retrouvé un « chez nous », et en respectant le budget que nous nous étions fixés. Nous remercions encore Catherine pour sa disponibilité et son professionnalisme. »
 
Témoignage de John, habitant à Tokyo, achat d’un loft de 75 m2 à Paris 6ème
« Né à Paris, j’ai habité pendant 15 ans à Tokyo. Un retour à Paris est difficile après tant d’années à l’étranger, quand en plus cela signifie qu’il faut trouver un logement dans une ville qui a tant changé depuis mon départ… J’étais très angoissé. Heureusement une amie parisienne m’a transmis les coordonnées de Callede Property Services. J’avais des exigences précises, et aussi besoin d’être rassuré… Ils ont su m’écouter et comprendre pleinement mes attentes. Leur réseau a permis de trouver activement LE bien qui me correspondait… et ce n’était pourtant pas une mince affaire ! Ils m’ont tenu au courant en direct des visites et des recherches qu’ils effectuaient via Skype. En somme, Ils m’ont permis de gagner un temps fou et surtout de trouver le loft que je cherchais… un grand merci ! »
 
Vous avez un projet immobilier ? CPS a des solutions pour vous !
Contactez Catherine Callède au +33 (0) 6 42 00 41 55
Ou par email :
 
 
 
Tous les ans avant l’été alors que le thermomètre affiche plus de 40 degrés, Dubai voit sa population de deux tiers diminuer ! Il y a comme ça des rites immuables… avec autant d’exactitude que les oies sauvages… la migration des femmes avec enfants en bas âge !
 

Car oui il n’en est pas de même avec des ados toujours prêts à vous aider pour porter vos paquets. Quoique je dis sûrement une boulette là ! « Ado » et « aider » c'est sûrement aussi antinomique que « larve » et « dynamique » ... Any way -;)

 

Voyager avec de jeunes enfants, c’est comme croire qu’on va perdre trois kilos avant l’été pour enfiler le petit maillot rêvé, on part pleine de bonnes intentions et ça se finit toujours par en acheter un plus grand ou le porter mais comme pour les piscines… avec de gros débordements !

 

La première difficulté consiste donc à faire entrer toutes les gardes robes que l’on veut apporter…

Durant notre migration, il nous faudra bien bottes et K-way pour les climats tempérés, robettes et tee shirts pailletés pour les régions super ensoleillées ! Et puis c’est le moment où jamais de rentabiliser toutes les fringues des enfants qui, rappelons-le, après l’été d’une taille seront upgradés !

 

La deuxième difficulté est d’arriver avec le bon nombre de valises et d’enfants jusqu’à l’enregistrement ! Car essayez de dire au petit dernier qui a déjà un mal de chien à marcher… que dans notre répartition il a le quadruple de son poids à pousser !

 

De disputes entre eux… en crises d’hystéries contre eux… on finit par arriver déjà complètement vidée devant le type du contrôle d’immigration qui souhaite voir nos passeports… qui restent toujours introuvables malgré nos efforts !

S’en suit le control de sécurité où on se retape pour la deuxième fois de la journée tout le monde à rhabiller ! En prime tous les iPads à retirer, c’était peut-être pas une si bonne idée, à Noël, d’en filer un à toute la couvée ?!

 

Un petit tour au Duty Free, où l’on fait le plein de sucreries... espérant ainsi avoir acheté durant tout le vol notre tranquillité.

Malheureuses ! Vous constaterez dès l’embarquement que vous avez 310 % de probabilité de retrouver la moitié de la classe de vos enfants ! Et là il ne vous reste plus qu’à prier qu’ils n’établissent domicile à vos pieds ! Mais si ce n’était pas votre jour de chance… vous vous retrouverez en animatrice de centre de loisirs à gérer leurs pleurs et leurs rires en alternance !

 

Ensuite petite distribution de cadeaux de la compagnie qui doit exister juste pour foutre la zizanie ! Allez rationnellement expliquer à des enfants surexcités qu’un sac à dos est équivalent à un cahier à colorier ! Sûrement plus aisé de convaincre une star de télé réalité… de ne pas se faire tatouer !

 

Toujours très drôle aussi de constater, que je ne suis pas la seule à vouloir faire entrer dans la nacelle un bébé dont la taille et le poids dépassent largement les normes autorisées. Ceci étant proportionnellement lié au nombre d’heures où nous restons avec les plateaux repas… coincés dans l’estomac… Au début on réclamerait presque un petit truc à grignoter et à la fin on supplierait pour enfin être débarrassée ! Car essayez de rester zen avec un enfant de moins de 2 ans sur les genoux qui toutes les deux secondes fait tomber un joujou ! À nous les contorsions et les plongeons en dessous des tablettes… pour finir nez à nez avec les doigts de pieds du voisin qui n’ont pas vu depuis longtemps une savonnette…

Pas le temps de chômer, bien qu’on pensait qu’une immersion dans le sucre et les dessins animés allait les calmer…Toujours de quoi s’occuper : changer le film en cours toutes les 10 minutes car l’enfant comme les hommes croient toujours que ce qui est mieux viendra après -;)… notre fauteuil qui ne veut pas se baisser… contrairement à celui de devant qui sur nous s’est bien affaissé… l’écran et/ou le son de leurs casques qui lâche(nt)… on a beau dire pour regarder le film ça fait tâche !

 

Oubliez de regarder le dernier film sorti en DVD, après trente allers/retours au WC, on est bientôt arrivés…

Ne reste plus qu’à rassembler les gamins… et l’intégralité de ce que contient un bagage à main…

Une fois le contrôle des passeports passé, vous pourrez toujours mettre vos dernières forces à hurler …….contre ces «cons» qui, on ne sait pourquoi, mettent toujours vos bagages en dernier !
 

 

alt

Bienvenue en France où vous retrouverez…

la discipline et la politesse des petits français,

recouvrez votre instinct,

doublez, gueulez, faites des pieds et des mains

pour vous dégoter un taxi

tout sera oublié demain, promis ! 

Si vous voulez continuer d'en rire, lisez aussi Prendre l'avion seule avec les enfants : petit guide de survie !

 

Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Paris au travers de billets d’humeurs humoristiques les péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubaï, retrouvez les sur son blog : www.journalexpat.com

 

 

 

Si vous n’en n’êtes pas à votre premier vol avec un ou plusieurs enfants vous connaissez peut être la recette pour un voyage réussi en avion ?
Si vous êtes nouvelle à ce « jeu », sachez qu’il vous faudra une bonne dose de courage, saupoudrée de beaucoup de patience et relevée d’un monstre de créativité pour les garder occupés… et calmes !

Notre première fois fut un chaos sans précédent, on se souvient même avoir versé quelques larmes au milieu de toutes nos suppliques, devant les autres passagers hilares.
Maintenant on en rit aussi mais à ce moment là et sitôt sortie de l’avion on en voulait à la terre entière et avions fermement résolu : plus jamais de voyage seule avec Miss/Mister Tornade !

Alors pour que votre voyage se passe comme en rêve, voici quelques règles à adopter… Testées et approuvées, ça marche ! Ouf !

À L’AÉROPORT

1. S’y prendre à l’ avance, tant pour la réservation du vol que pour l’arrivée à l’aéroport.
Ceci pour faire part à toute éventualité, telle que, en vrac : caprices je me roule par terre parce qu’on n’a pas pris mon sac Hello Kitty mais Barbie, arrêts pipi, visite touristique des lieux pour les plus jeunes curieux etc.
Et, si vous n’avez pas déjà « booké » vos places en ligne, arriver tôt permet de choisir l’emplacement de ses sièges dans la mesure du possible.

2. Voyager léger. Les enfants suffisent déjà à nous remplir les bras, pas la peine de s’ajouter 1 tonne de bagages dont on sait très bien qu’on ne se servira que du tiers de toute façon.


3. Prendre une poussette type parapluie, plus légères, même s’ils ont passé l’âge (toute proportion gardée bien sûr). La poussette a le triple avantage de garder l’enfant en place le temps de faire toutes les démarches nécessaires à l’aéroport, d’aller plus vite plutôt que d’attendre la progéniture à chaque pas et… de porter les bagages cabine !
Si vous voyagez avec Emirates, les poussettes sont fournies au départ comme à l’arrivée à destination jusqu'à la sortie d’aéroport, merci Emirates !
Et bien sûr un porte bébé pour les plus petits. Très pratique quand vous voyagez avec deux enfants en bas âge : un dans le porte bébé, un dans la poussette et roulez jeunesse !

DANS L’AVION

1. Habiller les enfants de manière confortable (sans aller jusqu’au pyjama) et prévoir des chaussettes épaisses au cas où ils enlèveraient leurs chaussures, et toujours un petit gilet, souvent utile en plus de la couverture fournie, pour les plus frileux…

2. Mamans de jeunes enfants, munissez-vous de suffisamment de couches (très pratiques en avion, les couches « easy up ») lingettes et gel antibactérien bien sûr mais aussi d’un change complet pour eux… et d’un haut pour vous, au cas où le dernier biberon passerait mal. Une tétine et/ou un biberon de lait ou eau pour le décollage et l’atterrissage aussi afin d’éviter les oreilles bouchées, ce qui est très douloureux pour tous mais surtout pour les nourrissons.

3. Amener de nouveaux livres et jouets, puzzles et coloriages, rien de tel pour les intéresser un bon moment et la surprise les mettra d’emblée de bonne humeur. Personnellement j’ai fait un tabac avec un appareil photo (adapté à leur âge) qui les a occupées à shooter tout ce qui bouge pendant 2 bonnes heures !
Et pour les plus grands, suggérez leur de tenir un journal de vacances, à commencer dès l’avion : dessins, textes… ça occupe intelligemment, les ados adorent…et cela peut même parfois déclencher un nouveau hobby pour le récit ou le dessin !

4. Utiliser les moyens d’animation du bord. La plupart des compagnies aériennes proposent maintenant un beau bouquet de chaines TV dont dessins animés et autres émissions pour petits et ados, des jeux vidéos aussi .

5. Après qu’ils aient fait le tour de tout ça et s’ils ne montrent toujours pas de signes de fatigue, et que vous avez un iphone, ipad, et autres tablettes, c’est le moment de les sortir ! Prévoyez d’ailleurs de télécharger de nouvelles applications, jeux et livres avant le départ.

6. Emmener leurs snacks préférés mais éviter les sucreries au risque de se retrouver à devoir gérer le fameux « sugar rush », ce qui nous fait rire nous mais peut être moins les autres passagers cette montée d’excitation où nos chères têtes blondes sont en mode Taz le monstre de Tasmanie.

7. Ne pas oublier une mini trousse de secours qui devrait comprendre (mais ne pas nécessairement se limiter à) : panadol ou autre antalgique et antipyrétique, spray désinfectant/pansement, kleenex.

Il est toujours bien aussi de responsabiliser les plus grands en leur demandant leur aide avec les plus petits ou tout simplement pour l’organisation, le port des bagages etc.. Leur confier le voyage comme d’indiquer la porte d’embarquement, de procéder avec vous à l’enregistrement etc. Il n’y a que des bénéfices à cette approche !

Enfin, garder le sourire, c’est les vacances après tout et notre stress ne ferait que rejaillir sur les enfants et déclencher un effet boule de neige !

Et puis au pire, si tout ça ne suffit pas, il reste toujours… le Nopron …

Bon voyage !
 

  1. Les + lus
  2. Les + récents