Ça y est, le Lycée Français Jean Mermoz a ouvert ses portes cette année pour accueillir les élèves de la maternelle jusqu’au CM1 et jusqu’au CM2 en septembre 2018. Jean Mermoz continue de développer son projet global, tant au niveau de la mise en place de ses infrastructures que de sa pédagogie. Se posant comme une alternative de proximité pour bon nombre de familles vivant plutôt au sud de la ville et offrant l’opportunité de suivre un cursus français avec de petits effectifs, la nouvelle école présente beaucoup d’avantages. Vous hésitiez ? Voici 5 bonnes raisons d’y inscrire vos enfants.
 
1. La situation géographique
 
Situé en plein cœur de Dubai dans le quartier en développement d’Al Quoz, à côté de Business Bay et à proximité de Jumeirah, le Lycée Français Jean Mermoz est très accessible de toute la zone sud de Dubai (Marina, JBR) directement par la sortie de Sheikh Zared road. Il offre donc une alternative intéressante aux parents souhaitant inscrire leurs enfants dans une école au cursus français, respectant le programme officiel de l’Éducation Nationale.
 
2. Les petits effectifs de classes
 
Les classes n’excèderont pas 26 élèves, avec actuellement une moyenne de 10 à 15 élèves par classe, pour un total de 4 classes par niveau. Les élèves de CM2 pourront intégrer l’école dès la rentrée prochaine avec un objectif d’ouverture des classes de Terminale dans un délai de 6 à 7 ans. Qui dit petits effectifs ne veut pas dire petits espaces ! En effet, l’ensemble des bâtiments est très spacieux (couloirs, aires de jeux, salles de repos etc.)
Équivalences : LFJM accueille les élèves de la petite section de maternelle au CM2 soit du PreKG au Grade 5 (système US) et du FS1 au Year 6 (système UK).
 
3. Une organisation optimale
 
L’organisation de l’école a été imaginée par module : ainsi chaque niveau de classe est regroupé par module de 4 salles de classes modernes avec un équipement neuf + sanitaires. Chaque module dispose d’un espace commun à partager pour les cours de langues, les activités artistiques ou extra-scolaires, ainsi que les temps libres.
Cette organisation permet une optimisation des temps d’apprentissage (par une réduction des temps de déplacements) pour notamment commencer les cours bien à l’heure (8h05, le matin).
 
4. La qualité des infrastructures
 
Aujourd’hui équipé d’une bibliothèque (livres, jeux de société, animations), d’une grande aire de jeux et de plusieurs espaces de récréation ainsi qu’une salle de psychomotricité, une piscine intérieure et un terrain de football, le LFJM doit prochainement annoncer l’ouverture :
- d’une cantine permettant aux élèves de profiter du temps de déjeuner (50 min) dans un espace dédié,
- de plusieurs terrains multisports,
- d’un auditorium.
Concernant les équipements numériques, le LFJM a opté pour une stratégie d’équilibre entre outils classiques (livres par exemple) et outils numériques partagés (ordinateurs, tablettes). Enfin, toutes les classes bénéficient d’un tableau interactif.

Jean Mermoz
 
5. Une équipe francophone, dédiée
 
L’ensemble de l’équipe est totalement impliqué dans le projet pédagogique. Chaque professeur (uniquement des « native speakers ») est titulaire d’un diplôme français d’enseignement, partageant les valeurs de l’école : autonomie, citoyenneté, épanouissement par la culture et le sport et communication. Les assistantes de classe sont également toutes francophones (parlant un français parfait). De plus, une psychologue scolaire complète l’équipe. Ses missions sont simples : écouter et désamorcer les situations compliquées ; décoder les comportements et ainsi aider le duo, parents-équipe pédagogique, à accompagner au mieux les enfants. Le but étant de privilégier une relation coopérative où chacun saura trouver sa place, tout au long de sa scolarité.
 
Les inscriptions pour la rentrée 2018-2019 sont ouvertes ! Pour vous simplifier les démarches, prenez directement rdv en ligne sur www.lfjm.education !
 
Frais de scolarité : de 36 000 AED (PS) à 48 000 AED (CM2).

Pour plus d’information, rdv sur www.lfjm.education

NB : Juillet 2019 - L’homologation de tous les niveaux du primaire pour le lycée Jean Mermoz vient d'être confirmée . Une reconnaissance bien méritée pour le professionnalisme de leurs équipes.
 

On vous en parlait déjà en janvier dernier (cf notre article Ouverture d’une nouvelle école à Dubai ), suite à quelques ajustements, nous faisons aujourd’hui le point sur la concrétisation de ce projet éducatif novateur. La construction bien avancée, l’école prendra ses quartiers à Al Quoz au début de l’été, pour une ouverture en septembre 2017 pouvant accueillir à terme 1500 élèves francophones.
 
Les infrastructures : le projet avance t-il dans les temps ?
 
OUI. Bonne nouvelle ! Après quelques aléas logistiques, la fin des travaux est établie pour juin 2017 et les délais sont en bonne voie pour être respectés.
Des visites de chantier (pour les parents des futurs élèves et toute personne désirant visiter le bâtiment) sont également prévues au mois d’avril : de quoi se faire une idée concrète du futur environnement scolaire de vos enfants !
De plus, des portes ouvertes seront bien évidemment mises en place dès la fin du chantier. L’occasion de rencontrer l’ensemble de l’équipe éducative et d’avoir les réponses à toutes les questions que vous pourriez vous poser.
 
Côté pratique : comment vos enfants vont-ils être pris en charge ?
 
- Dès leur plus jeune âge : avec une possibilité d’inscrire votre enfant dès l’année de ses trois ans. Dans un premier temps, les classes seront ouvertes de la maternelle au CM1. Des partenariats avec certaines crèches sont en cours pour favoriser l’intégration des petits en maternelle au sein de l’école.
 
- Dès 7h15 du matin : afin de donner aux parents une plus grande souplesse. Un système de bus scolaires sera également mis en place. Un petit déjeuner pourra être proposé, ainsi qu’un service de livraison de lunch box pour le déjeuner. Les cours démarreront à 8h et finiront à 14h (du dimanche au mercredi) et 12h25 le jeudi. 
L’avantage : être flexible au niveau des horaires et permettre à chacun de s’organiser au mieux et sans stress.
 
- Des petits effectifs dans une architecture adaptée : les classes n’excèderont pas 26 élèves et il n’y aura que 4 classes par niveau. Chaque niveau intègrera un module de 4 classes avec toilettes et salle polyvalente dédiées.
L’avantage : bénéficier d’un environnement d’apprentissage optimal dans une atmosphère propice à l’épanouissement de chaque enfant.
 
- En français, en anglais et en arabe : le cursus suivra celui de l’Éducation Nationale française. Toutes les classes dès la petite section bénéficieront de 3h d’anglais hebdomadaires. Des activités extra-scolaires seront également dispensées en anglais. A partir de la moyenne section s’y ajouteront 2h d’arabe.
 
Quelles sont les lignes directrices du projet ?
 
La communication au centre du trio enfant-parent-professeur
 
- Flexibilité + adaptabilité 
La communication est aujourd’hui facilitée grâce à la mise en place d’un système totalement en ligne facile et pratique d’utilisation. Par exemple lors de l’inscription, une confirmation immédiate vous est envoyée par mail ; vous pouvez également prendre rendez-vous selon vos disponibilités directement via la plateforme.
Chaque famille est ensuite (ou préalablement, à sa demande) reçue par l’équipe de direction afin d’apprendre à se connaître pour orienter au mieux le cursus de votre enfant.
Les entretiens se font par Skype si la famille réside en-dehors des Emirats-Arabes-Unis.
 
- Une équipe dédiée et accessible
Chaque professeur sera formé, en tenant compte de son parcours initial, au projet éducatif de l’école pouvant se résumer aux valeurs suivantes : autonomie, citoyenneté, épanouissement par la culture et le sport, communication.
L’accompagnement et le travail coopératif seront placés au cœur de la pédagogie pour un objectif commun : optimiser les apprentissages et le développement de chaque enfant.
Chaque membre de la communauté éducative sera représenté, y compris les élèves avec les délégués de classe.
 
Des initiatives sportives et culturelles 
L’ouverture d’une bibliothèque/centre de documentation, d’un auditorium, d’une piscine, d’un terrain de foot, d’un terrain multisports, d’une salle de motricité et d’un gymnase, permettront à tous de profiter d’un cadre idéal pour se cultiver et se dépenser.
Le sport occupera une place prépondérante puisque 3 séances d’EPS (Education Physique et Sportive) seront dispensées dès le CP conformément aux programmes de l’Education Nationale.
 
Une pédagogie positive
L’équilibre entre les différentes méthodes d’apprentissage sera rigoureusement appliqué. L’insertion progressive du numérique dans les méthodes d’apprentissage est le fruit d’une vraie réflexion autour d’une équipe formée aux technologies.
L’équipe enseignante se veut impliquée dans le parcours de votre enfant sans être intrusive. Le but étant de privilégier une relation coopérative où chacun saura trouver sa place, tout au long de sa scolarité.
 
Pour s’inscrire, rdv dans la rubrique INSCRIPTION !
Suivez toute l'actualité du LFJM sur leur page Facebook.
Pour plus de renseignements, contactez le 056 3388 223 ou
 
NB : Juillet 2019 - L’homologation de tous les niveaux du primaire pour le lycée Jean Mermoz vient d'être confirmée . Une reconnaissance bien méritée pour le professionnalisme de leurs équipes.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
 
       Petites annonces
 
 
C’est la rentrée ! Les enfants sont de retour avec leur petit nez bronzé…. Ils ont grandi nos petits, progressé dans bien des domaines, et élargi leur vocabulaire au gré de leurs activités.
 
Les vacances des petits expatriés prennent une dimension particulière par rapport à celles des enfants de France. Consciemment ou non, les grandes vacances sont souvent un moment de retour aux sources. On apprend d’où l’on vient, on se crée des souvenirs, des légendes de fratrie, des histoires de cousins, on se façonne sa place dans le groupe… Tout cela passe par la langue commune, le français dans notre cas, qui pour être la langue familiale n’est pas pour autant celle qu’utilise spontanément l’enfant quand il retrouve l’école et ses camarades, notamment s’il suit un cursus international.
 
Le bilinguisme – une problématique commune pour les parents expats
 
Nos enfants ont la chance de grandir dans un environnement multilingue. Tout à notre souhait de leur faire maîtriser l’anglais pour qu’ils s’intègrent au plus vite et s’ouvrent de multiples portes sur l’avenir, il nous appartient néanmoins de veiller au développement de leur langue maternelle qui tient une place centrale dans la construction psychologique de nos petits.
« La langue maternelle est le langage des émotions, la musique que l’on entend avant de savoir s’exprimer, un refuge et l’un des piliers de notre identité » explique Laetitia Abramo, qui a créé et dirige le programme de français langue maternelle de Language One. « Connaitre son identité est indispensable pour comprendre les autres » poursuit-t-elle, « c’est un vecteur fondamental de socialisation ».
Cette professionnelle de la linguistique et maman de trois enfants a fait le choix de scolariser ses enfants en curriculum IB (International Baccalaureate) tout en tenant à ce qu’ils continuent de développer leur niveau en français. Il s’agissait pour elle de leur offrir un ancrage culturel mais aussi de leur permettre de faire face à un éventuel retour en France, une nouvelle expatriation, voire, à terme, aux épreuves d’admission en université.
 
Une solution adaptée aux besoins de l’enfant
 
A son arrivée à Dubai en 2009, elle se heurte au manque de solutions éducatives et dès 2012 ouvre des classes de français langue maternelle pour les CP en after school, à DIA. Puis suivent les cours pour les plus grands, puis pour les collégiens, pour lesquels elle étoffe son équipe d’enseignants certifiés par le KHDA. Les parents, conquis, ne s’y trompent pas et très vite d’autres écoles sont demandeuses. Elle s’associe alors à Language One et ses cours de français langue première sont aujourd’hui proposés dans les écoles du groupe GEMS, EIS Meadows*, DIA*, GWA*, CAS, Uptown Mirdif, Nord Anglia, JBS et GCS.
Selon les cas, les écoles ont intégré les cours de Laetitia à leur programme, pour leurs élèves francophones, ou les proposent en activité after school, accessibles également aux élèves extérieurs à l’école.
Parce qu’il y a une vraie différence entre parler une langue à la maison et la maîtriser au niveau académique, le programme s’appuie sur le CNED et prépare à l’IB (langue B). Nécessairement structurés, les cours fonctionnent en ateliers et s’enrichissent de moments dédiés à la lecture, l’écriture, la culture générale et la découverte du monde.
 
Témoignages de mamans
 
Emma, maman active à la tête d’un foyer trilingue Anglais/Français/Suédois a choisi d’ancrer les racines de ses enfants en France, berceau leur famille. En quatre ans d’expatriation, l’anglais est vite devenu la langue dominante à la maison, et les cours se sont présentés comme la meilleure solution pour que les enfants maitrisent complètement leur propre langue. Au final, Emma est ravie de constater que leur langue maternelle retrouve sa place dans la vie de ses enfants mais les voit aussi avec bonheur se rendre aux cours comme à une activité récréative. « La méthode est ludique, elle parle parfaitement aux enfants » explique-t-elle, « ce qui est indispensable pour que les enfants soient heureux de se rendre aux cours après leur journée à l’école ».
 
Une problématique différente chez Vanessa dont le foyer est 100% francophone mais dont les 3 enfants sont nés et ont toujours vécu à l’étranger. Scolarisés en IB, la nécessité d’un apprentissage complémentaire du français s’est imposé comme une évidence. Les enfants étaient donc inscrits en français au CNED dès leur entrée en CP, maman se chargeant de l’enseignement à la maison. « Une situation inconfortable pour tout le monde et vécue à la longue comme une contrainte et non comme une richesse » regrette Vanessa.  Le lancement des cours de Laetitia a l’école, il y a deux ans, lui ont donné l’opportunité d’inverser la tendance. « Le fait de se retrouver en groupe avec d’autres enfants issus d’une double culture, comme eux, a renforcé leur intérêt pour leur propre langue” explique-t-elle avec soulagement.
 
Valoriser la langue maternelle est essentiel au développement de l’enfant. Les recherches montrent également que les enfants maitrisant leur langue maternelle abordent une seconde langue avec plus de facilité. Les deux langues également usitées deviennent alors ce que les linguistes appellent des langues « premières », qui se renforcent l’une l’autre.
 
(*) Classes ouvertes aux élèves extérieurs à l’école.
 
Language One www.languageone.org
Début des cours : 3ème semaine de septembre, à partir de 5 ans.
Information et inscriptions :  / tel : 0551845455  

 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
        Petites annonces

 
  1. Les + lus
  2. Les + récents