Depuis combien de temps à Dubai ? 
J’entame ma 3e année. Nous sommes arrivés en août 2017… On était là pour 1 an… ok, 2 ans maximum… Puis : et 3-4 ans, pourquoi pas ? Et maintenant, on ne se verrait plus partir !
 

Présentez-nous votre business en quelques lignes… 
« Green Corner By Rachel » a comme idée centrale l’écologie et le « zero waste ». D’un côté, je fournis des potagers avec, si vous le souhaitez, tout ce dont vous avez besoin pour commencer et faire vivre votre potager (carrés potagers, terreau, tuteurs, engrais, protection contre les oiseaux…). Mais j’ai également développé une collection de décoration écologique grâce à « Root Pouch » - des petits pots composés à 100% de bouteilles en plastique recyclées. 
 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ? 
Oui ! Mais en sortant de l’université en Belgique, j’ai commencé directement à travailler au sein d’un organisme international dans le secteur de la défense et ce, pendant 12 ans. Une expérience très riche mais en arrivant à Dubai, l’envie d’entreprendre est vite réapparue.
 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ? 
Les entrepreneuses de Dubai… Celles qui ont osé se lancer avant moi !
 

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ? 
Je n’ai pas choisi Dubai pour entreprendre. Je suis arrivée à Dubai avec mon mari et mes filles. Je me suis tout d’abord préoccupée d’installer homme et enfants. Une fois que tout le monde avait trouvé son rythme, je me suis lancée à l’assaut de l’entreprenariat… Et ce, afin de m’épanouir tout en gardant de la flexibilité pour mes filles afin d’être présente pour elles dans ce nouvel environnement. 
 

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Le premier challenge est de se lancer… Il est difficile de s’y retrouver au niveau administratif, entre ce qui est légale, acceptable, illégale… On vous parlera sans cesse de la fameuse « Zone Grise ». Ensuite, il faut garder le cap, ne pas se démotiver ou se laisser distraire, même si on rencontre quelques embûches… L’énorme avantage à Dubai est que la communauté d’entrepreneuses est très vaste et très soudée, et c’est là qu’on puise son énergie et sa motivation pour continuer !
Quelle est votre source de motivation chaque jour ? 
Ma famille, mes amis et les entrepreneuses qui m’entourent. J’ai la chance d’avoir un mari qui est là pour m’encourager et me féliciter chaque jour. Les entrepreneuses sont, quant à elles, disponibles pour partager les difficultés, les questionnements auxquels nous faisons face (license, peur de l’échec, peur d’investir les économies de la famille...) et les moments intenses de joie après un évènement, un compliment ou une vente !
Mais la motivation, je vais également la chercher dans l’imprévu quotidien. Une commande qui n’arrive pas… Une production qu’on a fait faire 100 fois correctement et là, pour une raison inconnue, toute une commande est à refaire. Ce genre de challenge est chose commune à Dubai. Mais il y a également de très belles surprises, comme des petits coups de pouce inattendus qui vous donnent l’énergie nécessaire de tout refaire !
Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Je n’ai pas assez de recul pour pouvoir tirer des conclusions. On en reparle dans quelques mois/années ?
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Pour le financement, un investisseur principal et unique, mon mari !
Et pour le reste, de superbes amies, copines et entrepreneuses qui ont pris du temps pour moi ! 
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
- Entourez-vous de personnes bienveillantes avec la même envie de développer de beaux projets…
- Si vous avez envie d’abandonner, foncez auprès de ces mêmes personnes et partagez vos frustrations ! Vous verrez que non, ce n’est pas plus facile pour le business des autres !
 
Et deux bonnes adresses ?
- Le désert… n’importe où.
- Chez Kave à Alserkal avenue, pour son beau projet et son ambiance atypique.
 
Comment conciliez-vous vie de parents et d’entrepreneur ?
Sur papier, cela semblait assez simple… Je pensais que cela se ferait naturellement, mais pas vraiment en réalité… Le projet a très vite envahi notre espace de vie de famille. J’ai donc mis en place un « vrai » planning, qui me permet d’avoir 100% de mon attention et mon énergie quand je suis avec mes filles, mon mari et mes amis. Ça ne marche pas trop mal ; j’ai toujours des enfants et un mari ! 

 
Des projets futurs ?
Oh oui ! J’ai beaucoup d’idées, associant la décoration à l’écologie et l’écologie au social… Des projets dont je vous parlerai une fois qu’ils seront plus concrets…
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET 
Plutôt matinale ou oiseau de nuit ? Matinale ! À fond dès le matin !
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? Beaucoup de cafés et un croissant.
Plutôt sport extrême ou méditation ? Ni l’un, ni l’autre ; plutôt dynamique, mais sans prise de risque…

Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Robe-sandales

Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Un peu des 2…

Plutôt cigale ou fourmi ? Un peu des 2…


 
LE MOT DE LA FIN
J’ai envie de dire plein de merci… Merci à mon mari, toujours positif ; merci à mes filles qui s’impliquent, me questionnent, m’aident à planter, récolter… Merci aux super entrepreneuses qui m’entourent pour leurs critiques constructives. Merci à Alex Raynaud (#alex.raynaud) pour ses superbes photos. Merci aux petits coups de pouce qui ont fait de grandes différences (Loula, Laure, Mysha, Géraldine, Charlotte, Sophie, Valériane…).
 
Et pour celles qui le souhaitent un peu, beaucoup, passionnément… lancez-vous dans votre projet ! 


 
Contactez Rachel :
E-mail :  
Tel : +971 50 568 1969
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Première boîte ? 
Oui

 
Depuis combien de temps à Dubai ? 
Septembre 2010
 

Présentez-nous votre business en quelques lignes… 
Une agence réceptive dans le tourisme, My tour studio. Nous sommes spécialisés dans le voyage à la carte, sur les 7 Émirats.
Notre force : nos guides qualifiés, nos prestataires de qualité et mon équipe, qui partage avec moi une vraie passion pour ce pays d’accueil.

 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ? 
Au fond, je pense que oui, cependant, la vie m’a donné d’autres moyens d’entreprendre avant Dubai. J’ai fait beaucoup de caritatif : participation active au sein de 2 bureaux d’accueils des Français à l’Étranger, création d’un livre photo en Roumanie avec 23 femmes de 16 cultures différentes… Des projets passionnants dans tous les pays où nous avons vécu pendant 9 ans avant de nous installer à Dubai.
 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
À Dubai, si tu ne travailles pas ou si tu n’as pas ton « business », tu es un peu considérée comme une femme oisive. Je suis arrivée à l’âge de 36 ans, la plupart de mes nouvelles rencontres vivaient leur première expat, avaient travaillé dans des grandes boîtes et mes 17 déménagements ne faisaient pas le poids ;-).
Je me suis lancée dans le métier de guide grâce à Marie-Christine de Warenghien et depuis juin 2011, ce métier ne cesse de m’ouvrir des portes inattendues. Lors d’une formation de guide à Ras al Khaimah en décembre 2016, où j’ai dû pitcher pour notre agence de voyages fictive (Marie-Christine venait de vendre), ma présentation était tellement convaincante que j’ai alors réalisé que c’était maintenant ou jamais.
 

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ? 
Car ce métier me passionne, c’est ici que j’ai tout appris, je suis faite pour ça, quand je termine un tour, je suis aux anges, faire découvrir cette destination à mes clients, partager avec eux ce qui m’a séduit sans non plus faire de la propagande. J’ai trouvé mon style, j’aime mon métier et c’est ici qu’il prend tout son sens.
 

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Les challenges : je suis diplômée d’université, donc tout ce qui est marketing, business plan, commerce, rentabilité représentait une équation complexe avec des pratiques inconnues. Trouver mon sponsor, faire les démarches auprès des autorités, la frustration, le papier qui manque... Même bilingue anglais, je ne comprenais rien. J’ai vraiment été perdue les premiers mois.
 
Les difficultés : comprendre le fonctionnement de la bureaucratie, mes droits, l’intensité du rythme de travail, la zone grise avec les statuts des licences, des zones franches... les bons et mauvais conseils, les bonnes et les mauvaises rencontres, la pratique souvent vulgaire de ce métier aux Émirats. Mais si avoir une licence de guide nous permettait de faire nos tours aux quatre coins du pays sans autre structure commerciale, tout le monde deviendrait guide.
 
Les facilités : je n’ai pas d’élément de comparaison. Mon sponsor m’a super bien accompagnée, il ne voulait pas que je passe par une agence PRO, il voulait que j’aille à la rencontre de son pays par ce chemin. Je le remercie tous les jours, car grâce à sa démarche, j’ai appris à interagir avec l’administration et j’ai découvert qu’être une femme entrepreneur n’est pas une barrière, que les contacts sont cordiaux et professionnels. Je ne me suis jamais sentie intimidée. Si vous êtes en règle, votre dossier avance. 
Grâce à cette licence commerciale, je suis en règle, je peux faire mes tours sans crainte, être référencée auprès de voyagistes, auprès du DTCM, ma société existe et mon équipe grandit avec elle. Je suis très fière du chemin que nous avons parcouru en 2 ans.
 
Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
What’s new today ?! Je lis la presse au petit-déjeuner et je découvre toujours des nouveautés. Ce pays m’inspire, il m’énergise !

 
Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Pas grand-chose car là où je me suis plantée, j’ai aussi appris. Il faut que j’apprenne à faire moins confiance ; cependant, mon métier est basé sur cette valeur. Le guidage doit être un partage authentique et généreux.
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Tout l’investissement vient de nos deniers personnels. Je suis la seule à avoir investi.
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
Foncez et faites ce dans quoi vous êtes bons. Investissez dans un coach ou un accompagnement, ça rassure et ça permet de poser les bonnes questions.
Mon coach m’a éclairée sur mon équipe et mes choix. Au début, on a envie d’être la super boss, sympa, mais il y a aussi des décisions à prendre.
 
Et deux bonnes adresses ?
Deliveroo – les restaurants viennent à moi ;-)
Il ristorante Niko Romito, le restaurant italien du Bvlgari Resort, j’aime cet endroit.
 
Comment conciliez-vous vie de parents et vie d’entrepreneur ?
Pour le moment, je n’ai pas encore trouvé mon équilibre. Je travaille de la maison pour les accueillir à leur retour, je travaille tous les jours un peu/beaucoup... ils savent où me trouver. J’ai la chance d’avoir pu être avec mes enfants pendant leurs 10-12 premières années. Je sais qu’ils ont souffert de mon absence pendant la phase de lancement. Je les ai un peu lâchés… ce n’est peut-être pas si mal, ils sont devenus autonomes et j’aime ça. Mon époux, lui, veille à ce que je ne m’épuise pas.
 
Des projets futurs ?
EXPO2020, « connecter les esprits, construire le futur », je ne pouvais rêver mieux – je suis à fond ! Extraordinaire d’avoir à la fois vu la naissance du musée du Louvre Abu Dhabi et d’être spectateur, et je l’espère, acteur de l’Expo2020. Le développement durable est aussi chaque jour dans mon esprit. C’est une obligation, à Dubai, comme partout ailleurs.
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET
Plutôt matinale ou oiseau de nuit ? J’aime le rythme jour/nuit des Émirats. Je suis devenue matinale en habitant ici.
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? Un peu de tout, plutôt healthy. Je peux manger du dall, du saumon fumé ou du fromage... Je le prends seule après le départ des enfants, j’adore ce moment.
Plutôt sport extrême ou méditation ? J’aime quand ça bouge ! Je suis fan de HIIT et un peu de course à pied pour décompresser.

Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Jeans, t-shirt, ballerines.

Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Une bonne soirée dans le weekend me redonne la pêche !
Plutôt cigale ou fourmi ? My hairdresser is rich.


 
LE MOT DE LA FIN

Impossible n’est pas français !

 
Contacter Nathalie :
Site internet : www.mytourstudio-dubai.com
Sur Instagram : @mytourstudiodxb
Email :
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
Première boite ? Oui… et j’espère pas la dernière ! 

 
A Dubai depuis quand ? Arrivée en 2007 et depuis mariée, 2 enfants et ma société… on ne s’ennuie pas à Dubai !
 

Votre « business » en deux lignes…
Caramel & Sun est spécialisé aux Emirats dans le mobilier et accessoires design et contemporains pour enfants, nous offrons aux parents l’opportunité de créer un univers unique pour les petits et ados ! 
Aujourd’hui, c’est un concept store miniature, cosy, joyeux et chaleureux au 1er étage du Mercato Shopping mall et depuis cet été, c’est aussi un e-shop accueillant et facile de navigation. Ce site nous permet de répondre en un clin d’œil aux demandes de notre clientèle grandissante des Emirats ; ainsi qu’aux professionnels, architectes d’intérieurs ou décorateurs qui y trouvent, les ambiances, meubles et objets adaptés à leurs projets.
Enfin pour ceux qui ne le savent pas, Caramel and Sun trading LLC est aussi une plateforme de distribution sur le Golfe pour nos trois marques « chouchouttes » : Omy Studio, play and Go et playon Crayon… ooooups on est à plus de 2 lignes !
 
L’entreprenariat : un rêve de toujours ? 
Mon père était chef d’entreprise, il a fini sa carrière en montant sa propre boite. Je pense qu’inconsciemment cela a beaucoup joué, il était mon modèle ! Petite, je confectionnais des bouquets avec les fleurs de la résidence et les vendais au voisinage… quand maman a appris cela, elle est allée rembourser tout le monde et s’excuser auprès du gardien !
 
Le déclic qui vous a fait sauter le pas ? 
Mes enfants, Stella et Romy et peut être aussi une accumulation d’heures de travail derrière mon ordinateur dans une des free zones de Dubai ! J’y ai énormément appris, cela a structuré mon esprit d’analyse et agrandi mon réseau mais malheureusement dans le milieu corporate la reconnaissance est assez maigre. 
Pourquoi Dubai pour entreprendre ?
Depuis l’arrivée de nos filles, Dubai est maintenant notre maison. Nous sommes une famille internationale, mon mari ayant grandi à Athènes et moi à Paris, Dubai nous offre un cadre idéal pour éduquer nos enfants. C’est aussi un lieu dynamique où il y a encore tout à faire et sans grande complexité !
Entreprendre à Dubai : quels challenges/facilités  ?
Je dirais la loi qui change souvent et sans que nous le sachions nécessairement. J’ai néanmoins la chance d’avoir dans mon équipe deux experts de l’entreprenariat ainsi qu’un sponsor local très à l’écoute. Ma position de femme ne m’a jamais empêchée d’avancer. Parler arabe serait bien sûr un plus !
 

Votre source de motivation chaque jour ?
Le terme de motivation est pour moi assez négatif or il n’y a pas un jour où je ne suis pas excitée d’aller au travail. Nos bureaux sont super agréables dans le cœur d’Al Quoz au sein d’une pépinière d’entreprises et j’adore passer du temps à la boutique à Mercato mall. 
Evidemment les jours où je suis épuisée, je me dis que j’ai une chance inouïe de pouvoir être libre de mes actions et horaires !
Qu’est-ce qui vous manque à Dubai ?
Oh lalala… cela va paraitre un peu paradoxal avec tout ce que je viens de dire mais c’est vrai que beaucoup de choses me manquent à Dubai et je pense qu’elles sont communes à beaucoup d’entre nous. Je dirai donc la vie citadine, les rues piétonnes, les magasins indépendants, les saisons, les terrasses, les expos… mais heureusement petit à petit j’ai le sentiment que Dubai se dirige dans cette direction en créant des endroits vivant comme City Walk, Al Serkal Avenue, The Beach, et toutes ces chouettes villas indépendantes sur Beach road.
2 conseils à donner aux futurs entrepreneurs ?
Cela fait tout juste deux ans que je suis dans l’entreprenariat donc je n’ai que très peu de recul néanmoins j’ai appris deux choses :
- La première est que rien n’est impossible et que l’argent ne doit pas être un frein. 
- La seconde est que pour être perçu comme professionnel et crédible, il est bien à Dubaï de faire les choses dans les règles et d’avoir une vraie structure. Nous voyons beaucoup autour de nous de business qui fleurissent et qui finalement disparaissent aussi vite par manque de structure et professionnalisme ! Il n’y a certes pas de taxes à Dubaï mais ce n’est pas pour autant qu’il faille contourner les règles !
 
Et 2 bonnes adresses ?
Pour ce qui est des adresses, j’aimerai citer ce nouveau concept store à City Walk – The Den – qui vaut vraiment le détour ainsi que ma cantine du moment à JLT – Mythos – et oui mon mari est grec et leur Moussaka est complètement dingue !
 
Comment concilier vie de maman et d’entrepreneur ?
Je pense qu’on ne va pas se mentir et reconnaitre la chance que nous avons d’avoir l’aide fantastique de nos « nannies » à Dubai ! 
Néanmoins j’emmène souvent mes filles au magasin ou sur les évènements que je fais.  
Avec ma partenaire de travail nous nous posons chaque début de semaine et partageons nos calendriers pour une meilleure organisation !
 

Des projets futurs ?
Oh oui !!!!!!

 

PETIT PORTRAIT INDISCRET 


 
Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Oiseau de nuit, je ne suis bonne à rien le matin… peut-être pour ça aussi que je ne travaille plus dans le corporate !!!!!
Plutôt café-croissant ou ptit-dej healthy ? Je ne vais pas être très en accord avec la tendance foodiste du moment mais je dois avouer qu’ayant été élevée à la crème et au beurre salé, je suis café-croissant assurément !
Plutôt sport extrême ou méditation ? Sport extrême… juste parce que je suis incapable de ne pas penser plus de 5 minutes !

Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Tailleurs talons avant, robe sandales maintenant ! et quelle libération !

Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Ni l’un, ni l’autre puisque je travaille le weekend !
Plutôt cigale ou fourmi ? Cigale j’en ai bien peur !


 
LE MOT DE LA FIN  
Stay tuned !
 
 
Contacter Olivia et en savoir plus sur son business : www.caramelandsun.com
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
        Petites annonces
 
 
  1. Les + lus
  2. Les + récents