A Dubai, il y a autant de cliniques dentaires que de nationalités… et soyons honnêtes, il est parfois difficile de savoir à qui se fier. De plus, culturellement européens, nous sommes souvent frileux face à l’hyper propagande du « bright smile » un peu (trop) surfait des publicités. On hésite alors à se lancer dans un programme « esthétique » et nous favorisons plutôt les visites de routine, consacrées aux soins. Pourtant, avoir des dents saines ou un sourire parfait ne devrait plus être un choix à faire : on fait le point avec nos 3 experts, dentistes de la clinique Dr Roze & Associates offrant un service gratuit de « trial smile ».
 
Offrez vous un sourire idéal !
 
Depuis le début du mois de février, la clinique du Dr. Roze & Associates a mis en place un service gratuit appelé « trial smile » permettant aux patients de visualiser leur sourire idéal en vidéo. Le logiciel permet très simplement de visualiser les résultats avant et après traitement.
Les avantages :
- Maitrise du processus de traitement de A à Z.
- Contrôle de votre budget (défini en amont par le devis).
- Aucune mauvaise surprise garantie ! 
 
Comment ça marche ?
 
1. Vous contactez la clinique, pour un rdv de 45 min environ « trial smile » avec l’un des dentistes de votre choix (offert).
Pour prendre rdv, contactez le : 04 388 1313
2. Après avoir discuté ensemble de vos envies, celui-ci peut établir un plan de traitement et travailler sur le design de votre nouveau sourire.
3. Vous retournez à la clinique une semaine plus tard, pour découvrir et essayez votre sourire idéal, vous serez filmés en parlant par exemple, pour un rendu final très réaliste.
 
3 dentistes participent à cette offre, alors lequel choisir ?
 
Nous leur avons posé quelques questions, afin de mieux comprendre leur vision du métier, pour nous offrir un tout nouveau service de modélisation du sourire avant/après hyper réaliste.
 
Dr. Andrew
 Culbard (Cosmetic dentist)
Dr. Andrew est l’un des derniers dentistes arrivés au sein de l’équipe du Dr Roze, directement du Royaume-Uni ! Avec une personnalité boute-en-train, ce passionné de sport ; rêvant plus jeune, d’une carrière de footballeur professionnel ; a finalement développé des compétences avérées pour la dentisterie. Diplômé de l’université de Glasgow (Ecosse), il a ensuite poursuivi ses études en se spécialisant sur différentes problématiques, notamment les traitements dentaires esthétiques et cosmétiques.

Andrew Culbard

DM : Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans votre métier ?
AC : Les opportunités infinies et nouveaux challenges que celui-ci offre ! J’ai soif d’apprendre, et de toujours me former aux nouvelles technologies et nouvelles techniques en matière de dentisterie esthétique.
 
DM : Pourquoi contribuer à offrir un sourire parfait à vos clients est-il important pour vous ?
AC : Sans hésiter, la satisfaction personnelle d’observer un véritable « boost » de confiance en soi dans la vie personnelle de mes patients, à la fin du traitement !
 
Dr. Natalia Rabago Cervera (Aesthetic and Cosmetic Dentist)
Internationalement reconnue, le Dr. Natalia, est directrice du « NYU international program : Essentials for the Aesthetic Dentist » ainsi que du « Dubai Dental program » pour la prévention et l’éducation. Son approche est donc globale, nourrie de plusieurs expériences en Espagne et aux Etats-Unis. Issue d’une famille de dentistes, le métier de dentiste est une véritable vocation pour cette adepte des courses à pied.

Natalia Rabago
 
DM : Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans votre métier ?
NRC : Le terrain ! Paradoxalement alors que je passe beaucoup de temps à animer mes programmes, j’aime avant tout être au contact de mes patients.
 
DM : Pourquoi contribuer à offrir un sourire parfait à vos clients est-il important pour vous ?
NRC : Parce que cela rend les gens heureux, avec un peu plus d’assurance pour affronter leur quotidien…
 
Dr. Hubert de Grully (Dentist & CAD/CAM Specialist)
Après avoir obtenu son diplôme à Montpellier, Dr.Hubert s’est spécialisé dans les techniques de pointe en matière d’implants et de dentisterie cosmétique. Arrivé à Dubai en 2013, c’est aujourd’hui l’un des piliers de l’équipe du Dr.Roze, expert de la technologie 3D avec le CEREC (restauration de dent en céramique à l’aide d’un robot). 

Hubert de Grully
 
DM : Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans votre métier ?
HDG : Donner à mes patients le sourire qu’ils souhaitent !
 
DM : Pourquoi contribuer à offrir un sourire parfait à vos clients est-il important pour vous ?
HDG : Parce que je crois fermement en des résultats professionnels, sans compromis. Aujourd’hui avec l’avancée en matière de nouvelles technologies, tout est possible !
 
Pour prendre rdv, contactez le : 04 388 1313

Ouvert tous les jours sauf le vendredi de 9h à 19h.
Pour plus d’information, rdv sur www.drRoze.com
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
 
Après deux mois de vacances, retrouver les bancs de l'école n'est pas forcément un moment de plaisir pour les enfants. Chez les tout-petits en particulier, l’inconnu d’une première rentrée peut se révéler source d’angoisse. Le docteur Nawar Tayara, pédiatre à The French clinic et médecin scolaire, vous donne quelques conseils pour éviter les larmes ou les apaiser. Elle fait aussi le point sur les vaccins et sur les dangers de la surexposition aux écrans.
 
Comment éviter que l’angoisse affecte toute la famille ?
« Il faut avant tout parler. Expliquer à son enfant qu'il va se faire des amis, qu'il va découvrir de nouveaux jeux. Mettre en valeur l'école et la maitresse. Faire une balade en famille devant l’école, le weekend qui précède ou qui suit la rentrée, peut aussi aider à dédramatiser le changement. Quand à l'angoisse des parents, c'est malheureusement à eux de la gérer ! Mais mon conseil est de ne surtout pas pleurer devant votre enfant, au risque de le perturber plus encore. Si laisser votre bout’chou pour la première fois à l'école vous bouleverse, essayez de ne pas le lui montrer, quitte à relâcher la pression dans votre voiture, une fois la classe commencée. »
 
Un bilan de santé en début d'année est-il conseillé, de même que la mise à jour des vaccins ?
«On vient d’apprendre que 11 vaccins seront obligatoires à compter du 1er janvier prochain, en dépit des débats qui ont agité les medias et les familles cette été. Je pense qu’il s’agit d’une bonne décision. Quand on voit qu'une adolescente de 16 ans est morte de la rubéole cet été à Marseille, il me semble que l’on ne doit même plus se poser la question. En vaccinant ses enfants, on les protège et on protège les autres. C'est une question de santé publique. Profitez de la rentrée pour prévoir un point avec votre médecin, et mettez l’accent sur la mise à jour des vaccins et les allergies, avec l’actualisation des PAI (plan d’accueil individualisé). Profitez-en pour discuter du sommeil, de l’alimentation et de la gestion du stress, la rentrée changeant les rythmes. »
 
Faut-il aussi vérifier les dents et la vue de l'enfant ?
« Effectivement. Plus on dépiste une difficulté visuelle tôt, plus on a de chance de récupérer une bonne vision à terme. Une mauvaise vue n’est pas sans conséquence et a tendance à entraîner des maux de tête qui peuvent perturber la scolarité de l'enfant.
S’agissant des dents, après avoir expliqué l'intérêt d'un brossage régulier à son enfant, il peut être bon de l’emmener chez le dentiste, ne serait-ce que pour faire connaissance.»
 
Pratiquer une activité extra scolaire, c'est bon pour les enfants ?
« Oui, favoriser une activité physique et artistique génère une réelle ouverture d'esprit et me paraît être une bonne initiative. Mais attention à ne pas les surcharger. Je rencontre des enfants qui ont des agendas de ministre. Et là, je dis : Stop ! Il faut aussi qu'ils puissent avoir des moments à eux, des moments de liberté, de détente. »
 
Comment limiter le poids du cartable ?
« Le poids des cartables ne favorise malheureusement pas une bonne posture alors que les enfants et adolescents sont en pleine croissance. Je sais qu’ils n'ont bien souvent pas le choix et doivent partir avec un cartable plein. Mon conseil est donc de veiller à bien répartir les livres et les cahiers dans le sac-à-dos, porter celui-ci sur les deux épaules et bien le serrer au niveau du dos. Il ne faut pas que le sac devienne un ballotin. On limite ainsi les déséquilibres au niveau de la colonne vertébrale, et la formation d’une scoliose. »
 
Comment favoriser le sommeil et l’adaptation au nouveau rythme ? 
« En vacances, on est naturellement plus détendu sur les horaires. Pendant la dernière semaine de vacances, on peut ré-instaurer, sur 3 ou 4 jours, un réveil plus matinal. Pour cela, raccourcir les siestes s’avère utile. Le coucher n’en sera que moins tardif. Pour accompagner ces changements, veillez les week-ends suivants la rentrée à poursuivre l’accompagnement de ce nouveau rythme.
 
Pour rappel, il est recommandé que les plus grands dorment entre 8h à 10h de sommeil par nuit, et les plus petits entre 10 et 12h, ce dont on est en général bien loin en fin d’été. 
 
Ce rythme de sommeil est une source essentielle de l’équilibre des enfants. N’oublions pas que la fatigue peut entraîner des difficultés de concentration, de l’anxiété, du surpoids et des troubles de l’humeur tels que la dépression. Pour les plus grands, la consommation d’alcool, de tabac, de café et de psychotropes est souvent associée à des troubles du sommeil. En un mot : le sommeil est primordial pour nos enfants, redonnons-lui la place qu’il mérite !
 
Pour le favoriser, je recommande également de faire la chasse aux écrans. On peut pour cela s’inspirer des préconisations officielles : arrêter les écrans au moins une à deux heures avant le coucher, et éviter les téléphones / smartphones dans les chambres pour un sommeil réparateur et serein.
 
Comment aider les enfants à s’organiser pour les devoirs ? 
« Après la grande pause estivale, il n’est pas facile pour les enfants de se replonger dans les devoirs, ni de bien s’organiser pour y réserver temps. 
Rappelez-leur que les professeurs ne prennent généralement pas en compte les devoirs donnés par les autres enseignants, et qu’il faut donc les faire aussitôt qu’ils ont été donnés, dans la mesure du possible, au risque de les voir s’accumuler. 
Rappelez-leur aussi que les devoirs donnés longtemps à l’avance demandent souvent plus de travail et justifient de s’y atteler plus en amont. 
Essayez autant que possible de les accompagner durant les premières semaines et la mise en place du rythme, surtout si votre emploi du temps ne vous permet pas de le faire toute l’année. Vous récolterez les fruits de cet investissement initial, soyez-en sûrs : un enfant moins stressé, et moins de conflits familiaux ! »
 
Maternelle,  collège, lycée …… Step by step, les spécificités de chaque rentrée
«Pour la première rentrée, ne pas s’inquiéter outre mesure : Même s’il s’agit d’un bouleversement pour nombre d’entre nous, il faut faire confiance aux capacités d’adaptation de l’enfant, notamment concernant les dernières étapes de la propreté. N’hésitez pas à parler avec lui des différents temps de la journée, depuis la séparation du matin, un temps obligatoire, aux retrouvailles le soir à la maison, qui seront un moment de plaisir. Evoquez avec lui la cantine où l’on ne le forcera pas à manger ce qu’il n’aime pas ou encore la vie avec ses camarades. Insistez sur les points positifs tout en le préparant ! Plus l’enfant sera préparé et plus il vous sentira serein, plus aisé sera le passage de cette grande étape pour tout le monde.
 
Préparer les « moyennes sections » à ne plus faire de siestes : Après la première année, la deuxième réserve un autre changement d’envergure : il n’y a plus de sieste en moyenne section. Afin d’éviter que votre enfant n’en soit fatigué, énervé et perturbé, essayez de l’initier préalablement à ne plus avoir cette heure de repos. Ceci implique d’anticiper aussi, les premiers temps, le bain et le diner.
 
La première rentrée au collège : Autonomie et indépendance ! Le jeune collégien va non seulement évoluer dans un établissement nettement plus grand que celui du primaire, mais il va  aussi devoir appréhender des plannings irréguliers, une multiplicité de professeurs et des changements de salle de classe. Il va de plus côtoyer des adolescents plus grands et donc plus matures sur de nombreux plans. Ce grand écart peut initialement générer des sentiments d’isolement et de vulnérabilité. Votre enfant peut se sentir un peu perdu dans cette cour des grands. 
N’ayez crainte. Très vite, c’est pour vous que cette étape sera la plus complexe à gérer. Vous allez vous sentir tenu(e) à l’écart par rapport à l’école primaire. De par l’organisation du collège qui incite l’enfant à prendre des responsabilités et devenir progressivement plus autonome, et de par le comportement de votre enfant lui-même, qui va s’émanciper et faire preuve d’indépendance. Il s’agit donc de rester attentif, à son écoute, et prévenant tout en le laissant tracer son chemin.
 
Préparer la rentrée au lycée : gérer les niveaux de stimulation et les distractions ! Aidez votre ado à trouver le bon équilibre entre sommeil, alimentation, travail scolaire, et temps d’écrans/réseaux sociaux. Avec des journées plus chargées et des réveils plus matinaux, il risque de ressentir à la fois l’excitation de l’autonomie grandissante et des premiers choix d’orientation, et la fatigue et les angoisses qui s’y rattachent. Soyez donc vigilants tout en respectant sa liberté.
 
Vous l’aurez compris, pour que tout le monde vive cette rentrée en douceur et avec sérénité, il faudra de l’écoute, de la communication, et un zeste d’anticipation.»
 


Dr Nawar Tayara


Merci au Dr. Nayar Tayara excerçant à The French Clinic. 

Pour connaitre les coordonnées de la Clinique,
rdv dans leur fiche BAF !

 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
Dans un monde idéal, pour beaucoup, la santé ne devrait pas avoir de prix… malheureusement l’accès aux soins est parfois difficile pour les plus démunis.
Certains tentent ainsi le pari courageux et audacieux de soigner le sourire des plus nécessiteux, une initiative mise en place par la clinique du Dr Roze que nous souhaitions soutenir. Nous avons rencontré David Roze, un homme de cœur et de valeurs, qui nous en dit plus sur « The million smiles ».
 
Un projet équitable et durable
 
Le constat est sans appel : aujourd’hui l’accès aux soins dentaires est difficilement envisageable pour la majeure partie de la population de Dubai. Pourtant, au-delà de l’importance de l’hygiène dentaire, le sourire reste un symbole fort de confiance et de valorisation de soi, « C’est avant tout ce que nous voulons offrir à nos patients, quel qu’ils soient. » conclut David.

Si la couverture médicale mise en place par le gouvernement a permis aux nannies, maids, jardiniers, chauffeurs, workers l’accès aux soins, il n’en reste pas moins que beaucoup n’ont pas les moyens de se payer certaines prestations, très onéreuses aux Emirats. Un vrai problème de santé publique, puisque ce décalage entre les tarifs des soins et le salaire de la main d’œuvre locale tend, de plus en plus, à se creuser. L’effort d’éducation est donc important« Chacun doit se responsabiliser pour faire sa part du gros travail de prévention à mener… » affirme David.
 
C’est pourquoi depuis maintenant plus de 2 ans, David Roze et son équipe travaillent sur une initiative permettant d’aider ces personnes à avoir accès à tout type de soins dentaires, du plus élémentaire (nettoyage, détartrage) au plus poussé (dévitalisation, pose d’implants).
Pour David le projet est né « d’une réelle volonté d’unir une équipe autour d’un projet fort, qui avait du sens… l’implication de chacun est aujourd’hui nécessaire pour offrir tout type de soin, pour tout type de patient, par le biais d’une action concrète et durable ».
 
Mais l’initiative va plus loin… l’ambition est de créer une véritable fondation, au statut associatif, englobant d’autres cliniques souhaitant prendre part au projet. Ainsi, le programme prendrait une nouvelle envergure, dans une démarche globale… pour encore plus de résultats ! « On y travaille assidûment, chaque semaine… la création de l’association est en cours auprès des autorités, mais ça prend du temps ! » nous explique David.
 
Pour regarder la vidéo de présentation :

Comment ça marche ?
 
Le principe est simple : la clinique offre un service de soins pour tous, 2h/par semaine, sur consultation. Les 20 bénévoles (dentistes, hygiénistes et assistantes) participant au programme ne touchent aucune contrepartie.

En échange, il est demandé au patient une confirmation de son salaire (inférieur à 5000 AED/mois) par son employeur ainsi qu’une participation de 10% des frais pour permettre au programme de se développer et de toucher encore plus de patients (packs de prévention, système de navette etc.)
 
Au cours des premiers 6 mois d’activite, près de 63 patients avaient déjà été traités grâce à ce service lors de 28 sessions de 2h, majoritairement pour des traitements orthodontiques et la pose d’implants.
 
 
Dr Roze : l’humain avant tout.
 
David et son épouse, Agnès, (dentiste pour enfants, cf Les soins dentaires, que faire et à quel âge ?) sont aujourd’hui installés depuis 14 ans à Dubai, après s’être rencontrés lors de leur etudes dentaires à Rennes, en France. Une tranche de vie qui leur a permis de prendre le recul nécessaire sur leur métier et la manière dont ils voulaient l’exercer ici…
En effet, David a rapidement été touché par la dimension humanitaire de sa profession, grâce à l’élaboration d’une thèse (en microchirurgie) lui permettant de partir en Equateur, afin de soigner des Indigènes, au cours de son internat.
Aujourd’hui, parents de trois enfants, le couple a ouvert sa propre clinique en s’entourant d’une équipe de professionnels et spécialistes partageant les mêmes valeurs qu’eux : humains, élégants et remarquables… et ils ne comptent pas s’arrêter là puisque d’autres projets sont en cours… A suivre !
 
Si vous souhaitez en savoir plus sur ce service, rdv sur la page Facebook Fair care
Contactez Jate au :
+971 56 559 9628
ou au +971 4 388 13 13
 
David Roze

David Roze exerce au sein de la clinique dentaire Dr Roze & Associates.

Pour prendre rendez-vous, retrouvez toutes les infos et contacts de la clinique sur leur 
fiche BAF !
 
 
 N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces

 
On ne le répètera jamais assez : prendre soin de vos dents c’est très important puisque le but est de garder vos dents naturelles le plus longtemps possible. Cette prise de conscience commence dès l’enfance, par l’intermédiaire des parents, pour se poursuivre tout au long de votre vie d’adulte. Ainsi, il est toujours bon de se rappeler quelques pratiques préconisées pour un sourire éclatant, symbole d’esthétisme mais surtout de bonne santé !
Nous avons demandé au Docteur Sylvain Mosca, ayant dernièrement rejoint l’équipe de Versailles Dental Clinic, de nous éclairer sur ces quelques points.
 
Entretenir une bonne hygiène bucco-dentaire ça passe par :
 
Un brossage de dents efficace
- But : déloger la plaque dentaire de la surface de vos dents (sensation granuleuse au passage de la langue) ainsi que dans les espaces inter-dentaires. La plaque dentaire est propice au développement des bactéries entrainant l’ acidité qui va fragiliser et créer des brèches dans l’émail : bonjour aux caries !
- Fréquence : si possible après chaque repas (3 fois/jour dans l’idéal) et au moins 2 fois par jour (matin et soir). Un brossage efficace est un brossage rigoureux mais souple pour ne pas agresser vos gencives.
 
- Technique : la technique dite du « rouleau » :
1. Brosser séparément le haut et le bas de la mâchoire.
2. Incliner la brosse à dent ( à 45 degrés).
3. Effectuer des mouvements rotatifs en rouleau pour brosser les dents et la gencive.
4. Suivre un trajet précis pour n’oublier aucune zone à nettoyer.
 
Le bon choix de la brosse à dents
Le choix de la brosse à dents est très personnel. Avec trois niveaux de souplesse (souples, moyens, durs), à vous de tester le type de brosse à dent manuelle qui vous convient. On s’accordera à dire que les poils souples conviennent à tous et limitent les agressions des gencives dans le cas de brossages toniques.
 
L’alternative la plus complète reste la brosse à dent électrique, pour un brossage efficace et précis (notamment de zones difficilement accessibles avec une brosse manuelle tels que les interstices gingivaux). Qu’elle soit manuelle ou électrique, la brosse ou tête de brosse doit être changée tous les 2/3 mois.
 
Le choix d’un dentifrice adapté
Optez pour un dentifrice non agressif (souvent les plus simples, faites abstraction du packaging coloré : c ‘est du marketing !) Il en existe aujourd’hui à toutes les saveurs ; plus naturels aux plantes ; et particulièrement dédiés pour les dents et/ou gencives sensibles. Toutefois, il est préférable d’éviter les dentifrices « blanchissants » en utilisation quotidienne car leur effet est très abrasif.
En résumé : on décape l’email ! Pour enlever les tâches (d’où l’impression de dents plus blanches), mais surtout on abîme les dents qui deviennent poreuses et fragiles.
 
Si vous ne pouvez pas vous en passer, il est conseillé de l’utiliser en intermittence (par exemple 2 fois/semaine) avec un dentifrice classique.
 
L’utilisation du fil dentaire/brossettes dentaires
C’est un complément indispensable au brossage de dents afin de limiter les caries. En effet, celui-ci permet de déloger les résidus alimentaires potentiellement coincés entre vos dents (là où se forment le plus facilement les zones de caries).
Vous pouvez le choisir en soie ou en nylon. Veillez à l’insérer délicatement entre vos interstices dentaires puis le faire glisser sur l’un des côtés pour le retirer. Soyez doux pour éviter de vous blesser les gencives. Le dentiste ou l’hygiéniste pourra vous faire une démonstration très rapide lors de votre visite. Vous pouvez l’utiliser une fois par jour.
 
L’utilisation du jet d’eau ou hydropropulseur
Son utilisation est plutôt recommandée aux porteurs d’appareils dentaires et de gouttières (type Invisalign, par exemple), permettant sous la pression de l’eau d’éliminer les résidus alimentaires difficilement accessibles avec le fil dentaire. C’est également un complément de nettoyage non substituable au brossage de dents. Aujourd’hui les jets dentaires sont accessibles en grande surface à des prix très abordables.
 
Gardez bien en tête que l’ensemble de ces conseils et préconisations sont personnalisables en fonction de votre état de santé ; la nature et la sensibilité de vos dents ; vos antécédents dentaires. 
 
C’est pourquoi il est recommandé de consulter votre dentiste 2 fois par an pour :
- Contrôler l’état de vos dents (soins et suivi des soins antérieurs) et ainsi éviter les mauvaises (et douloureuses) surprises ! 
- Faire le point sur leur entretien en fonction de votre mode de vie.
- Répondre à vos questions précises.
 
Dr.Sylvain Mosca.jpg
Docteur Sylvain Mosca, Dentiste et spécialiste des implants.

Retrouvez leurs coordonnées dans notre
fiche BAF !


 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
 

Bientôt Maman ! Félicitations, vous êtes prête pour les nausées, les envies de fraises (on vous épargne tous les clichés) mais surtout le " désolé on ne peut rien pour vos dents avant l’accouchement ". Mais alors est-ce que c'est vrai ? Laissez dire et restez dans le concret.

Nous avons demandé au Dr. Dominique Caron, de nous éclairer sur la question !
 
Une grossesse c’est d’abord des changements hormonaux brutaux...
 
On peut observer une augmentation des progestérones jusqu’à dix fois la normale et des œstrogènes jusqu’à trente fois la normale !
Résultats : une hyper vascularisation des muqueuses ; une grande sensibilité à toute cause d’inflammation ; une grande vulnérabilité aux infections ; et une hypersensibilité dentaire due à la pression vasculaire accrue dans les dents.
Le débit salivaire est lui plus important et les éventuels vomissements peuvent aussi augmenter l’acidité buccale et rendre vos collets plus sensibles. 

Conséquence : les femmes enceintes ont facilement des gingivites.
 
Mais alors, que faire quand vous êtes enceinte ?
 
1 - Prévention : déminez le terrain avant d’avoir des désagréments : une simple visite de contrôle et un détartrage polissage vous épargneront bien des soucis.
 
2 - Soins : Contrairement à ce que l’on entend encore souvent: VOUS POUVEZ ET VOUS DEVEZ FAIRE TOUS LES SOINS DONT VOUS AVEZ BESOIN JUSQU’AU DERNIER JOUR DE LA GROSSESSE !
 
- Anesthésies : Pas de contre-indication, la molécule de choix est l’articaïne, efficace et constante.
- Radiographies : Pas de contre-indication, toute radio moderne est très colimatée et laisse des fuites de rayons négligeables. Néanmoins un tablier de plomb rassurera tout le monde a 100 %.
- Soins et chirurgies : à part les amalgames, qui relèvent de l’âge de pierre, tous les matériaux utiles peuvent être proposés.
- Médicaments : paracétamol ou panadol ! Avec, éventuellement des pénicillines en cas de besoin.
- Calendrier : si possible, du quatrième au septième mois, le raz de marée hormonal est plus calme…
 
3 - Conclusion : facilitez-vous les choses !
 
- Planifiez les gros travaux : prothèse, blanchiment, implants, orthodontie avant ou après la grossesse.
- Faites un dépistage dès que possible.
- Si l’imprévu arrive quand même, pas de soucis : vous avez votre planche de salut.
 
Dominique Caron
Le docteur Dominique Caron excerce au sein de 
VERSAILLES DENTAL CLINIC

Retrouvez leurs coordonnées dans notre
fiche BAF !


 


N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
        Petites annonces

 

 

Que vous soyez parents de nourrissons, de jeunes enfants, ou d’adolescents, la santé de leurs dents est souvent une de vos préoccupations majeures. Et pour cause, en matière de dents, le vieil adage « mieux vaut prévenir que guérir » est toujours bien d’actualité !
Mais que faire et à quel âge ? A partir de quel moment doit-on simplement éduquer et initier… et commencer à surveiller et s’inquiéter ? 
Nous avons interviewé Dr Agnès Roze, dentiste spécialisée pour enfants, qui nous éclaire sur les nombreuses questions que nous pouvons nous poser.
 
- Quand doit-on effectuer sa première visite chez le dentiste ?
On a pour habitude de dire « première dent, première visite » … Il n’est pas toujours nécessaire de venir consulter dès que la première dent apparait mais il est recommandé généralement une première visite à partir de 18 mois-2 ans. Cette visite permet de donner aux parents les premiers conseils d’hygiène dentaire et de bonnes habitudes alimentaires. Néanmoins dans certains cas, et peu importe l’âge, si l’on remarque déjà une gêne, des douleurs anormales, des tâches sur les dents de son enfant, il est préférable de consulter ! 
 
- La tétine ou le pouce : quelle est la meilleure option (ou la moins pire) ?
A choisir, la tétine est préférable… elle peut disparaitre tout aussi vite qu’on l’a trouvée, en général vers l’âge de 4-5 ans. Le pouce, utilisé parfois jusque (très) tard, peut progressivement déformer le palais. La mâchoire est alors mal positionnée et bien souvent il faut adopter un traitement orthodontique à l’adolescence.  
 
- À partir de quel âge introduire le brossage de dents chez mon enfant ?
Vous pouvez donner une brosse à dent à votre enfant dès 1 an. Il s’agit alors de le familiariser avec cet objet, à travers le jeu et de manière ludique. Dans un premier temps il va le mordiller, puis dès 2 ans vous pourrez déposer un peu de dentifrice pour l’initier au brossage.
N’hésitez pas à user de petites ruses pour l’initier en douceur : brossage de dents dans le bain, brossage de dents en famille etc. Et n’oubliez pas que le brossage de dent doit durer minimum 2 minutes et ceci, 2 fois par jour. Des petites astuces pour rendre ce moment agréable : mettre un petit dessin animé de 2 min, utiliser une brosse à dent colorée ou musicale.
A terme, si votre enfant assimile ce moment à celui d’un moment plaisir c’est tout gagné !
 
- Doit-on utiliser un dentifrice au fluor ?
A partir de l’âge de 2 ans, on peut commencer à utiliser un dentifrice fluoré : le matin avec fluor et le soir sans fluor. Grace au fluor l’email se renforce et les caries diminuent. Néanmoins, un excès de fluor ou une ingestion importante de fluor peut avoir des effets néfastes sur l’organisme. Il est donc important de vérifier avec votre dentiste les apports quotidien en fluor de votre enfant (eau, sel, dentifrice…) En alternant les dentifrices, on diminue les risques !
 
- A quelle fréquence mon enfant doit-il aller chez le dentiste ?
Nous recommandons une visite tous les 6 mois. Cela permet de détecter rapidement le moindre désagrément et donc d’éviter les gros bobos. Le premier détartrage s’effectue en général vers 6-7 ans.
 
- A quel âge peut-on avoir ses premières caries ?
Malheureusement elles peuvent apparaitre a n’importe quel âge et nous ne sommes pas tous égaux face à la carie. Cela dépend de chaque enfant : facteurs génétiques ; composition des dents ; hygiène ; et habitudes alimentaires sont autant de variables qui jouent dans l’apparition des premières caries. Ainsi, consommation excessive de boissons/biberons ou encore allaitement prolongé (le lait est très sucré) peuvent influencer la formation de caries. Avoir une carie n’est pas nécessairement dramatique si elle est traitée a son stade initial, d’où l’importance – je me répète– de ne pas attendre la grosse douleur avant de consulter. 
 
- Quand commencer un traitement orthodontique ?
Les premiers traitements orthodontiques légers (plaque palatine, appareil pour arrêter le pouce…) sont préconisés (si besoin) dans une première phase entre 6 et 8 ans.
Dans une seconde phase entre 10 et 12 ans, on peut penser au traitement par appareil dentaire avec des bagues.
 
- Mon enfant est stressé ou agité à l’idée de voir un dentiste, quelles sont les solutions ?
Tout d’abord, c’est mon rôle de le rassurer et de le réconforter. Je sais que la visite chez le dentiste peut s’apparenter à un moment très compliqué… voire à une vraie phobie. Je prends le temps, de me présenter, d’expliquer, parfois même de jouer avec lui pour qu’il se sente en confiance. Par exemple : le fauteuil du dentiste peut impressionner et faire peur… c’est pourquoi je ne force pas l’enfant à s’y asseoir tout de suite, d’abord on discute, on joue et je fais en sorte qu’il y aille par lui même pour désacraliser ce moment.
La prise en charge de la douleur a bien changé ! Aujourd’hui l’ensemble des équipements et des dispositifs sont faits de telle sorte que nous avons pleins d’outils (relationnels et médicaux) pour aider l’enfant à s’apaiser.
 
- Est-ce que l’entretien des dents de lait impacte l’état des dents définitives ?
L’entretien des dents de lait est important. Il faut se rappeler que la dent de lait est un guide pour la dent permanente, et que l’on souhaite que la dent permanente se forme et évolue dans une bouche saine. Il faut donc optimiser leur santé et habituer votre enfant à en prendre soin le plus tôt possible. Mais rassurez vous aussi, si les dents de lait de votre enfant sont fragiles ou mal positionnées, il n’en sera pas forcement de même pour les dents permanentes. D’une dentition de 20 dents, votre enfant arrivera à la fin de son adolescence à une dentition constituée de 32 dents ; les dernières molaires (dents de sagesse) n’arrivant qu’à la limite de l’âge adulte. C’est donc un long processus qui s’étale dans le temps et nécessite une bonne hygiène dentaire et un suivi sur plusieurs années. Dites-leur qu’ils risqueraient bien de garder leurs dents plus de 100 ans !
 
Dr Agnès, dites nous en plus sur vous… pourquoi avez-vous choisi de vous orienter vers les enfants ?
Par passion tout d’abord, j’adore vraiment les enfants ! Le lien de confiance qu’il faut tisser avec eux, la relation privilégiée que l’on réussit à construire ensemble… et puis bien souvent, je les suis pendant longtemps. C’est une grande satisfaction de voir qu’ils vont chez le dentiste sans angoisse… et là j’ai un peu réussi mon challenge !
 
 
 
Le Dr Agnès exerce au sein de la clinique du Dr ROZE &   Associates.

Villa 747, Jumeirah Beach road – Um Suqeim 2
+971 4 388 1313
 
Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de la clinique du DR ROZE
 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
        Petites annonces
 
 
 

Fini les multiples séances chez le dentiste, les couronnes provisoires, l’inconfort des empreintes en «pâte à modeler» et autres désagréments…Grâce au Dr Hubert de Grully, passionné à la fois d’art dentaire, de nouvelles technologies et spécialiste du CEREC®, c’est un pas en avant qui est franchi dans la technique des soins dentaires!

Pour mieux comprendre les avantages de cette restauration dentaire basée sur la technologie 3D, nous avons rencontré ce jeune papa qui, après avoir installé son épouse avec leur bébé à Dubai, a rejoint et complété l’équipe de la clinique du Dr Roze & Associates.

Celle-ci offrait déjà, grâce à ses collaborateurs triés sur le volet, des compétences de pointe dans de nombreux domaines, de l’implantologie à la pédodontie, de l’hygiène (avec trois hygiéniste qualifiées) à l’orthodontie adulte et enfants, ainsi qu’un laboratoire « in-house » qui permet au patient d’avoir des restaurations esthétiques grâce au savoir-faire de leur technicien-artiste Sud-Africain … en plus de la dentisterie générale.

Quels sont les avantages du CEREC® pour le patient ?

Rapidité, confort et sécurité ! Par exemple, plutôt qu’une couronne qui nécessite de retirer une importante quantité de tissus dentaire sain, l’onlay en céramique fabriqué avec le CEREC®, permet quant à lui une restauration moins invasive, plus solide et enfin autre bonne surprise pour les patients, moins onéreuse en temps et en argent puisqu’il n’y a pas de prothésiste, ni plusieurs séances chez le dentiste.

Quels sont les avantages de l’utilisation de la céramique ?

On a tous connus les «plombages» gris (amalgames au mercure), puis les résines composites couleur dent, qui constituaient déjà un gros progrès technique et esthétique (mais qui se rétractent parfois en vieillissant causant des dégâts en dessous). L’utilisation de la céramique, matière solide, inerte et pérenne, avec le CEREC® est la dernière étape de cette évolution vers plus de confort, de solidité et d’esthétique dans les soins dentaires.

Donc tout se fait au cabinet ?

Oui en une seule séance ! Grâce à la caméra 3D, on réalise une empreinte sans avoir besoin de mâcher dans cette pâte désagréable qui déclenche nausées et un inconfort certain. Ensuite un système ultramoderne d’imprimante en 3D permet de réaliser en des restaurations dentaires complexes sans l’intervention d’un laboratoire externe puisque les données numériques sont transmises à une unité d’usinage qui fraise la pièce dans un bloc de matériau adapté sur place avec une précision extrême (de l’ordre de 25 microns !). L’onlay usiné est ensuite contrôlé en bouche, puis fixé sur la dent après polissage.

alt

Mais avez-vous suffisamment de recul pour cette technologie ?

Le CEREC® est née en suisse il y a 30 ans et les études réalisées démontrent un pronostic au moins équivalent aux onlays réalisés en laboratoire. De plus elle évolue et les nouveaux matériaux utilisés depuis quelques années promettent désormais des résultats supérieurs aux techniques classiques! Alors ne vous laissez plus hanter par les mauvais souvenirs de vos soins précédents et offrez à vos dents les bénéfices avérés d’une nouvelle génération de soins dentaires!
 

alt Dr Hubert de Grully chez Dr Roze & Associates Dental Clinic
Villa n° 747 Umm Suqeim 2 sur Jumeirah Beach road, entre Al Thanya et Al Manara (valet parking).
Tel 04 388 13 13
Email:
https://www.facebook.com/DrRozeDentalClinic
http://www.dradubai.com/



 

 

Carnet pratique

JAN 18, 2019

Par où commencer ? A qui s'adresser ? Comment se renseigner ? Où aller ? Autant de questions et de casse-têtes quelques fois pénibles à résoudre lorsqu'on est expat fraîchement arrivé aux Emirats.

Attention, pour obtenir les numéros suivants depuis l'étranger, il faut ôter le 0 au début de chaque numéro et composer d'abord l'indicatif 00 971.


DIPLOMATIE

Ambassade de France aux Emirats Arabes Unis (Abou Dhabi):
Tél: 02-443 51 00
Fax: 02-443 41 58

Consulat de France à Dubai:
Tél: 04-312 84 00
Fax: 04-312 84 04
Email:

Ambassade de Suisse aux Emirats Arabes Unis (Abou Dhabi):
Tél: 0 2-627 46 36
Fax: 0 2-626 96 27
Email :
Site web: www.eda.admin.ch/uae

Consulat de Suisse à Dubai:
Tél: 04-329 09 99
Fax: 04-331 36 79
Email :
Site web: www.eda.admin.ch/dubai

Ambassade du Canada aux Emirats Arabes Unis (Abou Dhabi):
Tél: 02-694 03 00
Fax: 02-694 03 99
Email :

Consulat du Canada à Dubai:
Tél: 04-314 55 55
Fax: 04-314 55 56
Email :

Ambassade de Belgique aux Emirats Arabes Unis (Abou Dhabi):
Tél: 02-631 94 49
Fax: 02-631 93 53
Email :
Site web: www.diplomatie.be/abudhabifr


NUMÉROS UTILES

Police : 999
Pompiers : 997
Renseignements téléphoniques : 181
Taxi Dubai: 04-208 08 08
Airport Info: 04-216 66 66
Emirates Post : 04-286 23 23
Fedex : 800 40 50
Alliance Française d'Abou Dhabi:
Tél : 02-666 62 32   Fax : 02-666 90 44
Alliance Française de Dubai :
Tél section Oud Metha: 04-335 87 12
Tél section Mall of the Emirates:  04-341 47 77 ext 229
Alliance Française d'Al Ain:
Tél : 03-767 79 53 ou  050-414 61 92


SANTE

Hôpitaux publics :
Rashid Hospital (Oud Metha): 04- 337 40 00
Al Wasl Hospital (Jumeira): 04-306 24 44

Hôpitaux privés:
American Hospital (Oud Metha): 04-336 77 77
Welcare Hospital (Bur Dubai): 04-282 77 88
Emirates Hospital (Jumeira): 04-349 66 66

Voici par ailleurs une liste de professionnels de la santé français ou francophones installés à Dubaï.

Médecins de famille:
Dr Anne Besse de Laromiguière : 04-429 84 50
Isis - The French Clinic (Healthcare City)

Dr Michel Szalay (médecine militaire, oto-rhino Laryngologie): 04-345 40 00
Belhoul European Hospital (Jumeira)

Dr Carole Chidiac et Dr Issam Karaki : 04-349 50 20
GMC (Village Mall, Jumeira)

Dr Rachel Hayek: 04-344 27 73
Roger Akel Clinic (Jumeira)

Pédiatres:
Dr Nawar Tayara Sayed (urgences néonatales et pédiatriques): 04-429 84 50
Isis- The French Clinic (Healthcare City)
Dr Tayara Sayed est la pédiatre accréditée du Consulat Général de France ainsi que des deux écoles françaises de Dubai, le Lycée Georges Pompidou et le Lycée français International-AFLEC.

Dr Marie-France Petersmans: 04-362 47 11
Belgium Medical Services (Healthcare City)

Dr Pierre Majdalani: 04-429 77 77 ou 04-362 29 99
Consultant Physicians (Healthcare City)

Dentistes-Orthodontistes:
Dr David Rozé (endodontie, implantologie) : 04-394 77 77
Dr Nicolas and Asp Center (Jumeira)

Dr Agnès Rozé (dentiste pédiatrique) : 04-394 77 77
Dr Nicolas and Asp Center (Jumeira)

Dr Nizar Ishaq (orthodontiste): 04-344 91 50
Dr Akel 's General Medical Clinic (Jumeira)

Gynécologue:
Dr Gaby Khayata : 04-362 29 99
Consultant Physicians (Healthcare City)

Psychologues:
Sylvie de Barnier (psychologue, psychothérapeute): 050-785 10 79

Carine El Khazen Hadati (psychologue clinicienne): 04-349 50 20
GMC (Village Mall, Jumeira)

Diététicienne :
Nathalie Haddad : 04-349 50 20
GMC (Village Mall, Jumeira)


EDUCATION

Garderies

Mon Ecole (French Children's Nursery House) :
Contacter Maha Sahyoun au 04-349 68 68
Située derrière le Spinneys de Jumeira 1, Mon Ecole accueille les enfants à partir de 18 mois jusqu'à 4 ans révolus (Moyenne section de maternelle) et propose un enseignement en français avec possibilité d'un atelier en Arabe pour les enfants âgés de 3 ans et plus.

Le Jardin Enchanté :
Contacter Lamia Bourayou au 04-348 67 88
Le Jardin Enchanté est une garderie francophone qui se trouve à Umm Suqueim sur Al Wasl Road (près de la station service ENOC) et accepte les enfants âgés de 2 à 4 ans.

Tender Love and Care :
Contacter Lina Nassar-Jabbour au 04-367 16 36 ou  www.tenderloveandcare.com
Garderie anglophone proposant également des cours en français pour tous les niveaux d'âge, TLC accueille les enfants à partir de 18 mois jusqu'à 4 ans révolus. TLC se trouve dans les Boutique Offices de Dubai Media City, près de Knowledge Village, des places de parking sont spécialement réservés pour les parents.

Ecoles, Collège et Lycée

DUBAI et SHARJAH
Lycée Français Georges Pompidou : www.lgp.ae
Établissement homologué et conventionné, le LGP scolarise des enfants de la petite section de maternelle à la terminale. Le LGP est divisé en deux écoles primaires, l'une dans le quartier de Oud Metha, face à l'Hôpital Américain, et l'autre à Sharjah. Le Collège et le Lycée se trouvent à Academic City (Dubai).

Lycée Français International de Dubai, AFLEC : www.lfidb.net
Situé également dans Oud Metha, à Dubai, le LFI est un établissement conventionné et homologué qui propose un enseignement conforme aux programmes du Ministère de l'Education Nationale tout en dispensant l'enseignement des langues anglaise et arabe. Affilié à la Mission laïque française, Le LFI accueille les enfants de la petite section de maternelle à la 4ème.

Lycée Libanais Francophone Privé : www.llfp.com
Dans ses locaux du quartier de Mezher à Dubai, le LLFP accueille les enfants de la petite section de maternelle à la 5ème et vient d'obtenir pour ses classes du primaire son homologation par l'Agence de l'Enseignement Français à l'Etranger.

ABU DHABI
Lycée Louis Massignon : www.llm.ae
Conformes aux programmes et instructions du Ministère Français de l'Education Nationale et sous son autorité, les enseignements du Lycée sont homologués de la maternelle à la terminale. Situé dans le quartier d'Al Rehhan, le Lycée scolarise près de 1400 élèves.


Lycée Théodore Monod : www.ltmonod.canalblog.com
Homologué par le Ministère Français de l'Education Nationale et affilié à la Mission laïque française, cet établissement est situé près de la Banque Centrale des Emirats et accueille les enfants de la petite section de maternelle au CM2.

AL  AIN
Ecole Théodore Monod : www.lfalain.org
Annexe du Lycée Théodore Monod d'Abu Dhabi, l'école est également homologuée et affiliée à la Mission laïque française. Situé dans le quartier d'Al Markhaniya, l'établissement accueille les élèves de la petite section de maternelle au CM2.


 

  1. Les + lus
  2. Les + récents