Vous ne le savez peut-être pas encore mais le batch cooking va devenir votre meilleur ami. Cette méthode d'organisation culinaire anglo-saxonne (littéralement "cuisiner en lots") a envahi les librairies et profils Instagram (plus de 60 000 publications avec l’hashtag #batchcooking) autour d'une idée simple : préparer et cuisiner vos plats à l'avance et en même temps pour ne se concentrer le jour J que sur un peu d'assemblage et de cuisson rapide. A la clé un gain de temps évident et la tranquillité d'esprit de ne pas avoir à se poser chaque soir la sempiternelle question : "on mange quoi ?" Explications.
 
Cette technique, pas vraiment nouvelle (préparer à l’avance des plats pour les réchauffer plus tard), permet de varier les plats équilibrés en un minimum de temps et en évitant le gaspillage alimentaire. Une problématique que nous connaissons tous avec la préparation des lunchs box des enfants ! C’est également une façon de cuisiner particulièrement utile à Dubaï où les dates de péremption des aliments frais, dont la viande, sont (beaucoup) plus rapprochées qu’en France. En raison du climat, les légumes ont également la fâcheuse tendance à s’abîmer vite.
 
Organisation, sérénité et anti-gaspi 
Tout repose sur votre organisation. La phase de préparation peut se diviser en 3 étapes :
1. Déterminer au préalable le nombre de repas au programme. Souhaitez-vous planifier les déjeuners, les dîners ou même les deux ?
2. Sélectionner les recettes en fonction du temps que vous êtes prêts à passer aux fourneaux
3. Déterminer la liste des ingrédients. Il ne s’agit pas de tout cuisiner frais mais au contraire d’utiliser les restes de votre réfrigérateur voire de surgeler vous-même les légumes que vous aurez préalablement découpés ou déjà préparés.
 
Il ne vous reste alors plus qu’à passer à la phase de réalisation. Suivant le nombre de plats et la complexité des recettes cette étape nécessite entre 2 et 3 heures, généralement un peu plus lorsque vous débutez. Nombre d’adeptes recommandent d’ailleurs de le faire tranquillement le week-end et, pourquoi pas, le transformer en atelier interactif avec les enfants ! Les cuissons sont souvent très simples et basiques car, encore une fois, l’objectif n’est pas de tout préparer en amont mais bien de réduire à des gestes simples et rapides la phase de préparation le jour J.
 
Bien conserver ses aliments
Autre avantage du batch cooking, vous apprendrez à connaître les temps de conservation au frais des différents aliments plutôt que de les oublier au fond de votre réfrigérateur : environ 3-4 jours pour du bœuf ou du poulet cuit, jusqu’à cinq jours pour des œufs durs, etc. Certains légumes pourront être conservés dans de l’eau tandis que d’autres tiendront plus longtemps dans un tissu humide. Bref, vous l’aurez compris, il s’agit de maximiser les ingrédients dont vous disposez en modifiant notre façon de cuisiner.
 
Anne Loiseau
 
Pour vous inspirer
L'aventure batch cooking vous tente ? Alors voici quelques ouvrages qui vous permettront de vous lancer :
Mes premiers pas en batch cooking par Keda Black, Marabout ;
La révolution du batch cooking par Anne Loiseau, Éditions Larousse ;
En 2 H je cuisine pour toute la semaine par Caroline Pessin, Hachette Cuisine ; 
 
et quelques comptes Instagram pour trouver l'inspiration:
 
Une alternative pour cuisiner sans faire les courses ? Let's Cook propose 24 repas en kit par semaine. Des repas en kit équilibrés élaborés avec l'aide d'une nutritioniste et savoureux livrès sur le pas de votre porte. Pour en savoir plus relisez notre article : Let's Cook : La box qui va vous (re)donner envie de cuisiner.
 
Photo d'entrée : @Caroline Pessin
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  

La cuisine familiale est de retour dans la tendance et se revisite à Dubaï. Au carrefour des cultures le food se frotte aux inspirations d'ailleurs...

La cuisine familiale s'affiche ! Ces plats qui ne se servent pas dans les dîners mondains parce qu'ils sont trop riches, trop terroirs… et difficiles à servir ne s'inscrivent pas dans la tendance " nouvelle cuisine "… Pourtant les basiques reviennent en force !

A Dubaï, lieu de rencontres culturelles ils se revisitent pour notre plus grande joie gustative. Les inspirations culinaires au carrefour des rencontres culturelles se mêlent pour nous offrir la cuisine universelle : c'est sur le chemin des rencontres, des dîners dans les restaurants ou en faisant son marché que la cuisine du monde a pris part entière dans nos cuisines françaises.

La cuisine familiale pourrait répondre : " Plus que jamais, les grands classiques sont tendances ", le magazine ELLE dans sa rubrique spécial cuisine le clame en janvier 2010. Gourmandise et santé peuvent Reigner ensemble.

La cuisine familiale a évolué, le pot eau feu version tradi devient version light de Pierre Gagnaire dans le magazine ELLE.

Pour Dubaï Madame, le pot eau feu a croisé d'autres cultures pour devenir un plat unique… Le " beef Sinigang " cuisiné pour vous !

Ces plats généreux ne sont pas comme on pourrait le croire en opposition à la cuisine santé et ils nous transportent bien souvent dans nos saveurs d'enfants, remède miracle !
Soyons familial jusqu'au bout du dessert avec le Riz au Lait d'Olivier préparé par trois générations d'homme d'une même famille, ils nous livrent leur secret.

L'Art de la Table le confirme : les cassolettes en fonte et les plats des professionnels passent de la cuisine à la table aujourd'hui. C'est une tendance confirmée on joue aux petits chefs… A vos tabliers, la cuisine familiale fait son grand retour…
Alors si on mangeait vraiment ! Vraiment bien ! Et puis c'est l'hiver !
La cuisine familiale se dévoile ici en image et n'a rien à envier aux autres tendances culinaires : elle est esthétique !


1/ Le pot eau feu pour ce mois de février sera Philippin par Véronica.

Si proche du traditionnel pot eau feu, plus épicé dans un esprit cuisine du monde… et vraiment à ne pas rater !

Le pot eau feu philippin par Véronica

Beef " Sinigang " (en philippin)

Marché : pour 4 personnes
Préparation : ½ heure
Cuisson : ½ heure

Ingrédients :
- 450 gr viande en cube (bœuf)
- 1 aubergine
- 1/2 cup ou 50 gr de haricots verts variété " longs " appelés " au kilomètre " - coupez les en deux, ce n'est pas pour leur longueur que nous les avons choisis mais pour leur saveur mélange de haricot et d'asperge
- 150 g de " petchay salade " ou de feuilles de légumes ou d'épinard (carrefour ou spinney's)
- 4 chilis (2 rouge et 2 vert)
- 1 oignon
- 2 tomates
- 1 cuillère de sachet de tamarin (philippino food section of carrefour ou chez spinney's rayon soupes)
- 1 cube de bouillon de viande maggi (carrefour)

Préparation :
1.    Faire bouillir dans une marmite 1l d'eau, les tomates et l'oignon. Laisser bouillir 5 minutes.
2.    Ajoutez la viande et laisser cuire 30 minutes à feu moyen.
3.    Ajoutez les chilis, les longs haricots verts, l'aubergine, et la cuillère de tamarin ainsi que le bouillon de viande en cube maggi. Laissez sur feu moyen 5 minutes.
4.     Mettez sur feu doux remuez légèrement et ajoutez graduellement la salade.
5.    Couvrez et sortez du feu immédiatement pour que la salade reste verte.
6.    Servez hot !
Attention : Plus vous réchauffez votre plat, plus votre plat sera épicé. Si vous souhaitez votre plat légèrement épicé enlevez les chilis au moment de le réchauffer et replacez les ensuite


2/Le riz au lait dessert familial chez Olivier, se conjugue de génération en génération au masculin

C'est en famille que j'ai découvert le riz au lait, à la pointe de la Bretagne quand la terrine marron arrivait sur la table et qu'il fallait déchirer la légère croûte grillée du dessus pour le servir parce qu'il avait cuit dans un four à l'ancienne.
C'est à Dubaï à l'occasion d'un dîner en famille où trois générations de garçons se sont mis aux fourneaux que j'ai de nouveau ressenti le plaisir de déguster ce dessert au lait et suis revenue des années en arrière des odeurs et des saveurs de mon enfance jusqu'au petit grain fondant sous la dent qu'on ne peut pas oublier…
Gilbert, Olivier et Emile ont enfilés leur tablier pour nous livrer leur recette.

Recette du riz au lait d'Olivier

Marché : pour 6 personnes
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 45 minutes en casserole

Ingrédients :
- 1,5 litre de lait entier
- 250 grammes de riz rond (riz à risotto Arborio chez spinney's ou carrefour)
- 100 grammes de sucre
- 2 gousses de vanille
- 1 orange (le zest et une partie du jus)

Préparation :
1.    Fendre les gousses de vanille en deux dans la longueur à l'aide d'une pointe de couteau.
2.    Préparer un ruban d'écorces d'orange. L'orange est la petite note personnelle familiale.
3.    Faire bouillir le lait avec le sucre et insérer les graines de vanille dans la préparation. Insérer le zest d'orange.
4.    Faire bouillir.
5.    Incorporer le riz.
6.    Laisser cuire à lente ébullition 35 minutes. Goûtez, et arrêtez la cuisson selon votre goût plus ou moins al dente ou liquide pour le résultat final. Remuer régulièrement pour éviter qu'une peau se forme sur le lait.
7.    Versez dans un plat et réfrigérez. La hauteur de la préparation doit être environ de 4cm dans le plat.
Plat Emile Henry Galerie Layafette Dubaï Mall ou chez Tavola



  1. Les + lus
  2. Les + récents