Poumon de la communauté francophone de Dubai, l’Alliance Française - organisme ayant pour vocation de faire rayonner la langue française et sa culture à l’étranger - a accueilli en septembre dernier sa nouvelle directrice, Mélanie Martini-Mareel. 
Nous l’avons rencontré afin qu’elle partage son rapport d’étonnement après ces premiers mois passés à Dubai ainsi que les défis qu’elle souhaite relever durant son mandat. 
 
Un parcours sous le signe de la culture
Mélanie Martini-Mareel a conduit, pendant 4 ans  une mission de promotion de la langue et de la culture française à l’Institut Français de Bandung en Indonésie. Un pays qui lui tient d’ailleurs particulièrement à cœur puisque c’est au sein du Centre Culturel de Yogyakarta qu’elle a forgé sa première expérience professionnelle dans le cadre de son V.I.A (Volontariat International en Administration). Elle a également marqué de son empreinte la culture de la région des Hauts-de-France, notamment en tant qu’administratrice de la Piscine (Musée d'art et d'industrie André Diligent) de Roubaix.
 
Ses premières impressions sur Dubai
Cette jeune quadra a finalement posé ses valises avec sa famille à Dubai début septembre afin de poursuivre le travail effectué par l’Alliance Française et d’en promouvoir son rayonnement : « L’Alliance Française de Dubai fait partie des 20 plus beaux établissements au monde. Ce poste est un vrai défi pour moi car je dois être à la hauteur à la fois de l’équipe qui est très impliquée et des attentes d’un public exigeant ! » nous avoue-t-elle. 
 
Elle évoque également l’extrême francophilie de cette ville monde ainsi que le dynamisme et la solidarité de la communauté francophone dans tous les domaines : « Le fait de venir d’Indonésie a beaucoup marqué mon regard parce que je venais d’un pays peu francophile et francophone.  Cela a été un choc pour moi de parler français du matin au soir ». 
 
Mélanie Martini-Mareel nous confie également avoir découvert pour son plus grand plaisir un réseau très solidaire et très différent de son expérience indonésienne. La proximité avec le French Business Council, les rencontres fréquentes avec les proviseurs des différents lycées français et avec le Consulat Général de France à Dubai permettent de développer un terreau propice à une véritable synergie entre les différentes organisations et travailler plus efficacement à la promotion de la culture française dans l’Emirat.
 
Son seul regret est de ne pas encore avoir eu le temps de se plonger dans la culture locale. « Je sens que Dubai est une ville très ouverte, très simple. Mais pour le moment, je n’ai pas eu le temps d’aller « creuser » le sol et de mieux comprendre ce pays ». Un objectif qu’elle s’est fixée pour les prochains mois, notamment en allant à la rencontre du public émirien avec l’Alliance Française.
 
L’Alliance Française : faire dialoguer les communautés
« L’Alliance Française est avant tout constituée de son équipe et elle fonctionne très bien. Je souhaite peut-être travailler sur des choses qui me tiennent à cœur en allant notamment à la rencontre de publics que nous ne connaissons pas ». L’ambition de Mélanie Martini-Mareel est ainsi de réunir l’ensemble des publics (apprenants, usagers de la médiathèque, etc.) de l’Alliance Française afin d’échanger mais aussi de s’appuyer sur les différentes communautés francophones de Dubai pour approcher de nouveaux publics francophiles, notamment les émiriens. « Nous réfléchissons à travailler davantage avec des artistes émiriens dans la galerie mais également avec différentes institutions du pays afin de pouvoir mieux connaître leur culture et inversement. Le niveau de francophilie des émiriens est incroyable qu’ils parlent français ou non. Ce sont à la fois des personnes généreuses dans leur manière d’être et discrètes. A nous d’aller à la rencontre de notre pays hôte ».
 
Les grands projets prévus en 2020
Afin de rassembler le plus grand nombre, l’Alliance Française de Dubai organisera des Open day tout au long de l’année. Ces journées seront l’occasion de proposer diverses activités et animations pour tous. D’autres grands chantiers vont voir le jour ou être amorcés en 2020 afin de compléter l’offre de service de l’Alliance Française et contribuer au rayonnement de l’établissement : 
 
1- En interne, les équipes de l’Alliance Française souhaitent s’inscrire dans une démarche qualité en faisant certifier par un organisme extérieur l’ensemble des services proposés pour en assurer à la fois la qualité mais également l’améliorer quand cela est nécessaire.
 
2- Un des grands chantiers qui devrait être amorcé dès le milieu de l’année 2020, est l’Alliance Verte. Ce projet de grande envergure a pour objectif de positionner l’Alliance Française de Dubai en tant qu’ambassadeur dans la lutte contre le changement climatique dans l’Emirat, un lieu de ressource et d’information autour du développement durable avec une communauté francophone active sur le sujet. « Ce projet va irriguer toute notre programmation à travers des conférences, des débats mais également la diffusion de documentaires à destination de l’ensemble de nos publics (enfants, apprenants, chefs d’entreprise, etc.). Nous allons en parallèle travailler en interne sur notre impact sur l’environnement, notamment sur la réduction de notre consommation d’énergie. » nous explique Mélanie Martini-Mareel. 
 
3- Une des grandes nouveautés de ce début d’année est le lancement d’une Micro-Folie au sein du théâtre de l’Alliance Française de Dubai dès le 18 janvier. Conçue par l’établissement de la Villette à Paris et soutenu par le Ministère de la culture, une Micro-Folie est un musée numérique HD regroupant 1 200 œuvres qui proviennent de 12 établissements culturels français* de renom. Déjà déployée dans 200 villes en France, pour démocratiser et diffuser la culture sur les territoires éloignés, « l’Alliance Française de Dubai sera la dixième institution à l’étranger à l’accueillir. Le musée numérique va permettre aux dubaïotes d’avoir accès aux trésors des musées français et de la création à 6 000 km de la France ». 
 
 
Le musée numérique sera ouvert tous les samedis après-midi en visite libre. L’Alliance Française de Dubai proposera également des visites commentées (en français, anglais et arabe) et accessibles à différents publics : adultes, élèves des écoles françaises mais aussi anglophones, ... De nouvelles collections viendront enrichir régulièrement les 1 200 premières œuvres. Pour connaître la programmation et les différentes formules de visite de la Micro-folie de Dubai, nous vous invitons à consulter la page dédiée sur le site de l’Alliance Française
 
Un Deuxième dispositif sera lancé en parallèle avec la mise en place de trois stations de réalité virtuelle, en libre-service, au sein de la médiathèque. Vous pourrez ainsi choisir de vous immerger dans différents contenus conçus par Arte TV 360 VR comme d’entrer dans une œuvre-d’art, explorer une station polaire ou les océans. 
 
Quant à la programmation en ce début d’année, celle-ci s’inscrit dans la continuité avec une programmation riche en spectacles vivants, pour les adultes et les enfants, à commencer par la pièce de théâtre : Candide, qu'allons-nous devenir ? et la très belle exposition dans la galerie de 12 peintures et d’une sculpture de Ganapati de Sujata Bajaj qui joue entre abstrait et couleurs du 15 janvier au 15 février 2020.
 
Pour en savoir plus sur l’Alliance Française de Dubai : afdubai.org
Pour suivre toute l’actualité de l’Alliance Française de Dubai : Instagram / Facebook
 
* Les 12 institutions : le Centre Pompidou, le Château de Versailles, la Cité de la Musique –Philharmonie de Paris, le Festival d’Avignon, l’Institut du monde arabe, le Louvre, le Musée national Picasso-Paris, le musée d’Orsay, le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, l’Opéra national de Paris, la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, Universcience et La Villette
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
L’Exposition universelle de 2020 sera organisée du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021 à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis autour du thème "Connecter les esprits, Construire le futur". Dans le cadre de la conférence organisée conjointement par l'Alliance Française Dubaï et le FBC en coopération avec FRANCE DUBAI2020 le 26 novembre dernier, nous avons rencontré Erik Linquier, Président de la COFREX, qui a accepté de répondre à nos questions. 
 
1. Expositions universelles : pouvez-vous nous rappeler le but d’une exposition et les chiffres-clés des précédentes expositions ? 
Le but d’une exposition est de présenter, sur un thème donné (l’alimentation, la ville, le développement humain…), l’ensemble des innovations mondiales, dans une acception très large puisque l’on couvre le champ de la recherche scientifique, de l’enseignement, du développement économique, de la culture… Une vision à 360° de l’innovation, selon un concept qui a été défini au milieu du XIXe siècle lors des premières expositions universelles à Londres et à Paris.
Les deux précédentes expositions, qui, comme celle de Dubai, ont duré 6 mois, ont attiré 64 millions de visiteurs (Shanghai en 2010) et 21 millions (Milan en 2015).
 
2. Selon vous, en quoi cette expo sera différente des précédentes ? Quels sont les « résultats » attendus pour l’Expo2020 et pour le pavillon français ?
Cette exposition est la première à se dérouler au Moyen-Orient, et la première, depuis Shanghai, dans un pays émergent. Sa thématique (connecter les esprits, construire le futur) est également très novatrice, car c’est la première fois qu’une exposition universelle met en avant de manière aussi explicite le thème de la transformation numérique des villes et des territoires.
 
3. Pourquoi la COFREX a-t-elle été créée et quel est son rôle ? Pouvez-vous nous parler de l’équipe en place ?
Pour la première fois, avec la création de la Cofrex en janvier 2018, la France va disposer d’un outil d’expertise permanent pour réaliser ses participations dans les expositions universelles et internationales, de façon à mobiliser le maximum d’acteurs publics et privés. Pour la première fois à l’occasion de l’Expo 2020, notre rôle sera de créer cette communauté, de la réunir autour d’un pavillon et d’animer six mois d’une programmation très dense autour du modèle de services urbains des entreprises françaises.
 
4. Pouvez-vous nous faire un point sur le pavillon français : le thème et les sous-thèmes choisis, ainsi que les grandes échéances du projet ?
Nous avons choisi de nous situer dans l’aile ‘Mobilité’ de l’exposition, compte-tenu du caractère très fédérateur de ce sujet. Nous traiterons également des thèmes de la durabilité et de l’opportunité, qui forment un tout dans une logique de vision globale des projets urbains complexes.
Notre principale échéance est bien sûr l’ouverture de l’exposition le 20 octobre 2020. D’ici là, l’objectif est de mener à bien, tout au long de l’année 2019, la construction de notre pavillon, qui sera ensuite, au premier semestre 2020, scénographié pour accueillir plusieurs millions de visiteurs.
 
5. Comment comptez-vous animer les 24 semaines de l’Expo 2020 sur le pavillon français et attirer les résidents à revenir plusieurs fois ?
Les vingt-quatre semaines verront se succéder des thèmes très divers, ayant tous en commun cette vision française de la ville (y compris lorsqu’elle est portée à l’étranger par nos entreprises). Notre objectif est aussi d’avoir une programmation d’événements culturels, éducatifs, scientifiques suffisamment dense, notamment le soir et le week-end, pour inciter à des visites fréquentes.
 
6. Comment les communautés d’affaires locales françaises (sociétés, PME et start-up françaises) peuvent être impliquées et s’impliquer dans l’Expo 2020 et sur le pavillon français ? Quelle est la marche à suivre ?
L’implication de la communauté française, si dense et si dynamique aux Émirats, est un atout pour nous. Nous souhaitons l’associer à notre programmation évènementielle, via les instances officielles comme l’ambassade, le consulat ou Business France, ou à travers des institutions comme l’Alliance française, le French Business Council à Dubai, le French Business Group à Abu Dhabi… Tous sont très impliqués et très motivés.
 
7. Quels sont les sponsors ou partenariats déjà signés. Quels types de partenariats recherchez-vous précisément ?
Notre objectif est d’accueillir comme partenaires tous ceux, entreprises, acteurs de la recherche, de l’éducation ou de la culture, qui peuvent contribuer à nourrir et à illustrer le message d’une France innovante et qui peuvent apporter des solutions, en particulier aux pays émergents, confrontés au réchauffement climatique, à la croissance démographique, au développement urbain.
 
8. Que deviendra le pavillon français une fois l’expo terminée ?
Dans une logique de développement durable, nous recherchons aujourd’hui une seconde vie pour le pavillon, qui pourrait être utilisé de manière pérenne, aux Émirats ou en France. Ce bâtiment emblématique, qui aura une histoire courte mais riche, aura ainsi une nouvelle vocation et illustrera nos ambitions en matière de durabilité ou d’économie circulaire.
 
Cette conférence d’Erik Linquier était le premier volet de la série d'évènements mis en place par l’Alliance Française Dubaï et le FBC en amont de l’Expo Universelle. Ces évènements auront lieu tous les 2-3 mois suivant l’actualité et seront annoncés dans notre agenda mensuel.
 
Pour en savoir plus sur la COFREX, visitez le site internet.
Pour en savoir plus sur le projet du Pavillon Français, consulter cette présentation.
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
  Petites annonces
 
Créée en 1983, l’Alliance Française de Dubai est l’un des maillons solides du plus grand réseau mondial culturel (827 alliances dans 132 pays) en charge de la promotion de la langue et de la culture française à l’étranger. Aujourd’hui, celle-ci bouillonne de nouveaux projets, avec notamment l’ouverture de sa troisième antenne, en novembre dernier, en plein cœur de Knowledge Village. Mission et nouvelles activités pour cette année, on fait le point !
 
… Vous ne connaissez pas l’Alliance Française de Dubai ? On vous éclaire.
 
Sa mission globale est de favoriser les liens entre les différents acteurs culturels de la France et des Emirats. L’AF est également le seul centre de langue certifié pour passer des tests et diplômes officiels en langue française aux Emirats.
 
Aujourd’hui, une équipe d’une quinzaine de personnes travaille pour faire vivre les différents projets de l’Alliance, par le biais des services communication, pédagogie, administration et culture. 
Le siège de l’AF est voisin de celui du French Business Council en plein cœur d’Oud Metha, tout près de DHCC. En son sein, vous trouverez un espace chaleureux hébergeant une grande médiathèque de plus de 20 000 ouvrages, équipée d’une salle de projection ; ainsi qu’un tout nouvel auditorium qui pourra accueillir non moins de 110 spectateurs.
 
Le mois prochain, l’association fêtera ses 35 ans d’existence à Dubai. Pour l’occasion, et afin de répondre à une demande croissante de cours, celle-ci a choisi d’ouvrir une nouvelle antenne à Knowledge Park (anciennement Knowledge Village), afin d’accueillir les élèves (petits et grands) au sein d’un espace flambant neuf à la pointe de la technologie. L’AF possède donc aujourd’hui 3 antennes à Dubai : Oud metha (12 salles de classes), Knowledge Park (5 salles de classes) et MOE (4 salles de classes).
 
Plus généralement, l’AF est aussi un partenaire privilégié de l’ensemble des projets culturels et spectacles francophones à Dubai.


 
Un pôle de langues
 
L’AF dispense des cours de français, par des « native speakers » ; des cours d’anglais et d’arabe par des professeurs francophones, pour tout âge et tout niveau.
Pour plus d’information, rdv sur la page dédiée www.afdubai.org
 
De plus, l’AF propose des cours de soutien scolaire avec le CNED. L’objectif est d’aider les enfants et adolescents, scolarisés en cursus international à Dubai, à pouvoir facilement réintégrer un système français. 
Pour plus d’information, rdv sur la page dédiée www.afdubai.org
 
L’AF offre également l’opportunité de faire partir ses étudiants en séjours linguistiques intensifs en France.
Pour plus d’information, rdv sur la page dédiée www.afdubai.org
 
Enfin, l’AF fait passer plusieurs tests (désormais online !) et diplômes, dont notamment :
- DELF-DAFL, par le gouvernement français pour obtenir la nationalité française ou étudier en France.
- DELF Prim, pour encourager les enfants dans leur apprentissage du français et aider à réintégrer le système francais.
- DELF Pro, pour le monde du travail.
- DAEFLE, pour enseigner le français à des non-francophones.
- TEF Canada, TCF, eTEF etc.
Pour plus d’information et connaître les dates des différents tests et examens, rdv sur la page dédiée www.afdubai.org
 
Alliance FR
 
La nouveauté : les workshops de perfectionnement langue & art !
 
L’AF vient de lancer une nouvelle offre de workshops complémentaire aux cours de français. Ces ateliers (1h30 ou 2h par semaine, écrit et oral) proposent de pratiquer la langue à travers une production artistique, pour encourager l'expression et la confiance en soi !
 
Un début d’année riche en culture… et en surprises !
 
Vous retrouverez chaque mois, les différents rendez-vous hebdomadaires (rdv du lundi, goûters philo) et mensuels (ciné-débats, projections Comédie Française) organisés par l’Alliance Française de Dubai dans notre agenda culturel, chaque début de mois.
 
À noter dans vos agendas :
- L’ouverture du restaurant ODÉON, nouveau bistro-café de l’AF ouvert tous les jours sauf le vendredi, de 8.30 à 20.30 ; 
- Le gala pour célébrer l’année du dialogue franco-émirien et les 35 ans de l’AF, le 22 février prochain ; 
- L’ouverture officielle de l’Auditorium, le 23 février, avec une saison de spectacles… inattendus, par la troupe théâtre maison ! 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
 
       Petites annonces

 
  1. Les + lus
  2. Les + récents