La femme enceinte subit tellement de changements (sur tous les plans !) qu’elle peut se découvrir des états émotionnels qui ont besoin d’être écoutés et soignés. Et pourquoi pas avec des techniques complémentaires qui ne feront qu’apporter confort à notre corps et notre esprit ? 
Il y a des pratiques dont on entend parler mais que l’on n’ose pas forcément tester, ou bien dont on ne connait pas suffisamment les vertus pour se tourner vers elles et s’apercevoir qu’elles peuvent nous procurer un bien-être dans notre quotidien, et d’autant plus pendant sa grossesse.
 
Nous en avons testé quelques-unes, et bonne nouvelle ! Elles se trouvent à Dubaï chez une seule et même thérapeute (Gwenn) qui saura vous orienter selon vos besoins vers la pratique adéquate. 
 
Qui est Gwenn ?
Bonjour, je suis praticienne en Santé Holistique et Naturelle. Je propose des traitements de shiatsu (acupressure), de réflexologie plantaire, et de sonothérapie.
J’enseigne également l’Hypnobirthing, un programme d’hypnothérapie pour préparer l’accouchement en toute sérénité et sans douleur.
Plusieurs fois par semaine, je partage durant la ZenClass, des techniques de méditation et de relaxation pour apprendre à relâcher son stress et à mieux gérer ses émotions.
J’anime aussi des ateliers de méditation sonore et vibratoire, où les participants sont guidés avec une visualisation et bercés par des sons thérapeutiques (bols de cristal, bols tibétains, gongs, carillons, tambours…).
 
Que proposez-vous exactement à une personne qui vient vous voir la première fois ?
Je commence toujours par une interview sur son background médical, sur son style de vie (alimentation, sommeil, hydratation, sport) afin de connaitre son état physique et émotionnel ainsi que son niveau d’énergie et de stress.
Nous pratiquons ensuite des exercices de respiration. Je la guide avec une visualisation pour entrer dans un état de relaxation profond. Plus on est détendu, plus le pouvoir d’auto-guérison de notre corps est stimulé.
Le traitement commence soit allongé sur un futon pour le shiatsu ou la sonothérapie, soit sur une table de massage pour la réflexologie.
En fin de séance, je partage différents conseils pour qu’elle puisse améliorer son style de vie et travailler sur elle-même car chaque personne est responsable de sa santé physique et mentale. Moi, je ne guéris pas, j’aide à trouver la source du problème et j’accompagne la personne vers un meilleur équilibre.
A noter que mes traitements durent le plus souvent 1h30.
 
Comment choisissez-vous la méthode que vous appliquerez sur la personne qui vient vous voir ? 
En général, la personne m’a contactée pour une séance précise : shiatsu, réflexologie, sonothérapie ou techniques de relaxation. 
Selon sa pathologie, je vais l’aiguiller vers l’une ou l’autre.
Par exemple, pour une dépression ou des insomnies, je travaille plutôt avec du shiatsu alors que pour des problèmes hormonaux ou d’infertilité avec la réflexologie
Dans les cas où la personne est très stressée, je propose une première séance de techniques de relaxation. Ainsi elle peut mettre en place une routine de relaxation chez elle et je la revois la semaine suivante pour un traitement. Il est primordial d’apprendre à se détendre car c’est la mauvaise gestion de notre stress et de nos émotions qui crée en nous un déséquilibre à l’origine de la maladie.
 
Quelles sont les pathologies que vous rencontrez le plus souvent dans votre métier ? 
J’accompagne des personnes qui souffrent de problèmes de santé très variés : anxiété, dépression, burn-out, problèmes digestifs (reflux, colite, constipation), insomnie, infertilité, ménopause, cancer, sciatique, douleurs dans le dos/coude/épaules/cou, maux de tête et migraines, troubles du cycle menstruel, troubles respiratoires (asthme, rhume, sinusite), et bien d’autres.
 
Comment se déroule une séance et quels sont les effets bénéfiques sur la femme enceinte ? 
J’aime beaucoup travailler avec les femmes enceintes, elles ont une très belle énergie. La séance se passe normalement en adaptant la position selon la grosseur du ventre. Je peux donc travailler sur le futon mais aussi sur une chaise, une table ou avec un gros ballon. J’ai une expérience de plus de 10 ans avec les femmes enceintes, le shiatsu ou la réflexologie ne sont pas contre-indiqués pendant la grossesse mais il y a des points d’acupressure à éviter. Il est donc très important de consulter un praticien qualifié et certifié.
 
La détente est le premier objectif du traitement. Le shiatsu et la réflexologie peuvent également aider à soulager plusieurs maux liés à la grossesse : nausées, douleurs dans le dos et/ou dans les articulations, sciatique, syndrome des jambes sans repos, hémorroïdes, reflux gastrique ou encore  l’insomnie.
En fin de grossesse, une séance de shiatsu peut permettre de retourner un bébé en siège. Et si la fameuse « due date » est dépassée, je peux aider à déclencher l’accouchement avec des points d’acupressure spécifiques et moxibustion.
 
Un petit conseil à toutes les futures et jeunes mamans qui nous lisent, à appliquer après l’accouchement pour qu’elles continuent à profiter de tous ces bienfaits ?
Je leur conseille de prendre soin d’elles, de se reposer au maximum, de bien s’hydrater, de manger sainement et de faire du sport à leur rythme en respectant leur corps. Il faut également donner beaucoup d’amour à son bébé, à ses autres enfants, à son mari (avoir des moments entre amoureux sans les enfants) mais surtout à soi-même.
Je les invite aussi à être observatrices de leurs propres pensées et de ne croire que celles qui les rendent heureuses, d’être bienveillantes envers elles-mêmes et de ne pas se juger.
Je reçois les nouvelles mamans après leur accouchement avec ou sans bébé, pour continuer à rééquilibrer l’énergie dans l’organisme, à relâcher les tensions dues au stress et à leur offrir un moment rien que « pour elles ».
 
Pour prendre rendez-vous avec Gwenn dans son espace GwennZen (à Dubaï, Victory Heights) : ICI

Pour les lectrices de Dubaï Madame, Gwenn offrira 20% de réduction sur la 1ère séance choisie.
 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
L’heureuse nouvelle vient de tomber : « vous êtes enceinte ! ». Après les effusions de joie auprès de votre famille et de vos ami(e)s, viennent rapidement les questions d’ordre plus pratique, notamment la sempiternelle interrogation : « Comment vais-je pouvoir m’habiller pendant ces 9 prochains mois ?» Et pour celles qui l’ont déjà vécu, trouver la tenue idéale sans casser sa tirelire s’apparente parfois à un véritable parcours du combattant !
« BOonne » nouvelle, Cécile Rousseau, arrivée à Dubai depuis quelques mois, a embarqué dans ses valises La bOonne Mère qui propose une large gamme de vêtements de grossesse et d’allaitement… en location ! Explications.
 
La bOonne Mère, c’est quoi ?
Après sa deuxième grossesse, Cécile Rousseau, maman de deux petites filles (bientôt trois) constate qu’elle n’est pas la seule à avoir éprouvé des problèmes pour s’habiller durant ses grossesses. « Il existe finalement que très peu de marques de vêtements de grossesse et le plus compliqué pour une femme enceinte est de devoir acheter sur Internet sans pouvoir essayer alors que notre corps change au fil des mois » souligne la jeune entrepreneuse. L’idée de proposer de la location de vêtements de grossesse et d’allaitement est apparue comme une évidence pour répondre à ce besoin mais également dans un souci de consommer plus intelligemment et plus responsable quand on sait que l’industrie du textile est une des plus polluantes. 
C’est pourquoi, après avoir été lancée en 2018, à Marseille, La bOonne Mère (clin d’œil à la basilique Notre-Dame-de-la-Garde), tout juste démarrée à Dubai, ne pourra que ravir toutes les futures et jeunes mamans. 
 
Un dressing varié et personnalisé
Dans un cadre chaleureux, la bOonne mère vous accueille sur rendez-vous dans son showroom situé à Umm Suqeim 2. Pendant une heure environ, Cécile vous conseille pour trouver les vêtements qui vous conviendront parfaitement en fonction de la taille de votre ventre et de vos souhaits. « C’est un moment intime où je créé un lien avec la future maman afin de mieux cerner ses envies et ses besoins. En tant qu’expatriée, cet échange est d’autant plus important car nous sommes loin de notre famille et de nos meilleur(e)s ami(e)s » se félicite Cécile.
 
 
Il existe à Dubai très peu de magasins de vêtements de grossesse et souvent avec un choix limité. La bOonne Mère dispose de plus 400 pièces intemporelles allant du 36 au 44. Vous pourrez ainsi varier vos tenues, tous les mois, au gré de vos envies et des occasions : décontractée avec la petite robe facile à porter, plus formelle pour aller travailler ou vêtue d’une tenue habillée pour briller en soirée. « Le shopping est vraiment personnalisé, quelques jours avant leur venue au showroom, je contacte chacune de mes clientes afin de savoir si elles souhaitent louer une pièce en particulier. Si c’est le cas, j’essaie de trouver le vêtement qui pourra lui convenir ».
 
Une grande partie des marques de grossesse sont représentées, comme H&M, Envie de Fraise, Colline (Verbaudet), Mit Mat Mama ou des articles plus haut de gamme avec notamment Balloon ou Séraphine (et encore d’autres marques venant de l’étranger).
Après la naissance de votre bébé, La bOonne Mère peut même vous simplifier la vie avec de nombreux articles adaptés pour l’allaitement
 
 
Et pour celles qui ont prévu dans quelques semaines de rentrer en Europe ou de faire un séjour à la montagne, pas de panique ! La bOonne Mère propose également un large choix de vêtements plus chauds et confortables (pantalons, pulls ou encore doudounes).
 
Les différentes formules proposées
Différents systèmes de location sont proposés afin de répondre au besoin de chaque future et jeune maman. L’emprunt et le rendu des vêtements se font directement au Showroom à Umm Suqeim 2. La bOonne Mère se chargera du lavage ou du pressing une fois les pièces rapportées. 
- Formule one shot : pour une occasion particulière (soirée, mariage…), vous avez le choix parmi plus de 60 tenues d’exception. Pensez d’ailleurs à prendre rendez-vous pour choisir votre tenue pour les fêtes de fin d’année qui approchent à grand pas. La location se fait pour une durée de 72h et le prix est unique pour chaque vêtement. 

Bon à savoir : à l’occasion du lancement de La bOonne Mère à Dubaï et comme petit cadeau de fin d’année, Cécile prolonge la durée de la location de la tenue de votre choix au temps de votre séjour à l’étranger !
 
- Formule abonnement : La bOonne Mère vous propose de choisir 4 vêtements pour une durée de 1 mois minimum  dans sa collection Vêtement du quotidien soit en optant pour la formule pack essai d’un mois à 280 AED soit en vous abonnant pour 3 mois ou plus pour 250 AED/mois. La formule abonnement vous permet de mixer toutes les marques proposées au showroom et d’emprunter à chaque passage l’équivalent de 600 à 1 600 AED, présentation des formules ici.
 
Une excellente idée cadeau pour découvrir le concept
Si vous êtes à la recherche d’une idée de cadeau originale pour Noël ou pour un anniversaire à faire à une future maman, sachez que vous pouvez également offrir un abonnement (de 1 à 3 mois) sous forme de bon cadeau. Tous les détails sont disponibles ici.
 
Et un bon moyen pour recycler vos vêtements
Et comme La bOonne Mère est toujours à la recherche de jolies pièces pour ses clientes, si vous avez des vêtements de grossesse ou d’allaitement sympas et en très bon état à vendre, n’hésitez pas à contacter Cécile Rousseau
 
 
Tout juste lancée, La bOonne Mère est définitivement le bon plan qui bénéficie déjà de l’effet bouche-à-oreille. Pour toutes les futures mamans, il s’agit donc d’une excellente alternative à l’achat de tenues qui se retrouvent très souvent au fond d’un placard au bout de quelques mois seulement. 
N’attendez plus pour prendre rendez-vous avec La bOonne Mère et découvrir son showroom !
 
Pour prendre rendez-vous : contactez Cécile Rousseau par téléphone : 052 8 333 747 ou par e-mail :
Pour en savoir plus : laboonnemere.fr
Ou sur les réseaux sociaux : Instagram ; Facebook 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
Tout au long de la grossesse, le corps et la forme physique de la femme enceinte sont mis à rude épreuve. Quand viennent s’y rajouter le stress et les activités du quotidien (travail, autres enfants à la maison, courses, etc.), il s’avère difficile de se dégager du temps simplement pour décompresser. Et pourtant, c’est indispensable, pour le bien-être de la future maman et le développement de son bébé. Alors comment intégrer 1 à 2 heures hebdomadaires de bienfaits à la fois psychique et physique durant ces 9 mois ? Pensez yoga ! Il pourrait devenir votre meilleur allié pendant la grossesse…
 
Les bienfaits physiques & émotionnels du yoga prénatal – de la nécessité d’une pratique régulière
Les futures mamans qui pratiquent régulièrement le yoga (1 à 2 fois par semaine) vivraient plus sereinement leur grossesse jusqu'à leur terme, à la fois physiquement, émotionnellement et spirituellement, tout en se préparant à l'arrivée du bébé : le yoga prénatal permet en effet de garder la forme, faire le plein d'énergie, soulager les maux (tels que les nausées, jambes lourdes, varices, maux de dos, sciatique, constipation…) et surtout assouplir et relaxer le corps. Ainsi, les femmes enceintes peuvent profiter pleinement de cet état de grâce jusqu’à créer un lien encore plus fort et particulier avec leur futur bébé.
 
Une posture, un remède 
La liste des bienfaits physiologiques grâce aux différentes postures (les asanas) sur la future maman est très longue ! On vous en livre une partie ici, histoire de vous donner envie d’aller explorer tout ça au plus vite :
- Activation de votre circulation sanguine par des enchaînements de mouvements doux, et des étirements : soulagement de sensation de jambes lourdes garanti ! 
- Tonification et assouplissement de vos muscles les plus profonds ! En particulier ceux du dos, ce qui est idéal pour l’allaitement. De plus, en renforçant le corps entier de manière douce et profonde, on développe son endurance et sa force (là, on pense à l’accouchement !).
- Prise de conscience de votre centre de gravité pour vous mouvoir avec fluidité et souplesse.
- Activation de votre système digestif grâce à certaines postures, et la constipation passagère pourra être amenée à disparaître.
- Renforcement et assouplissement de votre périnée, en préparation à l’accouchement ! Bien souvent, il a tendance à être négligé alors qu’il est l’un des muscles les plus importants. Les exercices du périnée aident aussi à minimiser les douleurs pendant la grossesse en plus de favoriser un état tonique après l’accouchement.
 
Les bienfaits de ces exercices s’accompagnent de quelques maîtres-mots à garder en tête pour vivre sa grossesse le plus sereinement possible : lâcher-prise, détente, libération du stress… 
 
L’importance de la respiration pour un accouchement serein
Différentes techniques de respiration (pranayama) sont abordées pendant un cours de yoga. On y passe généralement plus de temps pendant le yoga prénatal (qu’à un cours de yoga « normal ») : respiration relaxante, respiration de force pour relâcher les tensions et se concentrer plus profondément sur l'expiration qui est nécessaire lors du travail (Lion breath), tandis que la respiration alternée (Nadi Shodana) est faite pour équilibrer le système nerveux en focalisant son esprit sur l'alternance du rythme de la respiration. 
 
L’apprentissage de la respiration consciente (allonger l’inspir et l’expir) est assez méthodique au départ, mais sera très appréciée par la future maman, pour bien s’oxygéner et oxygéner bébé. 
 
Un bon entraînement pour le Jour J ! 
Une séance de yoga prénatal sera toujours composée d’une partie de pranayama, souvent en début de séance. Celle-ci permet de se mettre dans une sorte d’état second qui aide à libérer le stress, à lâcher-prise, à prendre conscience de son corps et son esprit sur le tapis de yoga. Le jour de l’accouchement, la future maman en phase de travail pourra mettre en application toute seule ces exercices de respiration (d’où l’importance d’une pratique très régulière afin de pouvoir se plonger en quelques minutes dans cet état de sérénité).
 
Quand pratiquer le yoga pendant sa grossesse ?
Si vous ne le pratiquiez pas déjà avant de tomber enceinte, la grossesse est le moment idéal pour débuter le yoga, car la femme enceinte est très à l’écoute de son corps et de ses sensations physiques. 
Toutes les femmes peuvent pratiquer le yoga quelle que soit la date prévue de l’accouchement (sur conseils de votre médecin bien sûr !) Les exercices peuvent être réalisés à chaque trimestre de la grossesse sous l’œil avisé de votre professeur de yoga qui a suivi une formation spéciale, car il y a des postures et des techniques de yoga qui ne sont pas recommandées pendant cette période !
 
Où faire du yoga prénatal à Dubai ?
Alexandra de Lange donne des cours de yoga prénatal dans différents centres : Zen Yoga (Umm Suqeim 2 et Emirates Hill) et chez Om (Greens). 
Elle donne aussi des cours particuliers, individuellement ou en petits groupes de 5 maximum (anglais et français) : 300 AED le cours (de 1 à 5 personnes). 
Et une remise de 10% sera appliquée aux lectrices de Dubaimadame sur les cours particuliers.
Contact : +971 50 987 1200
 
Les petits conseils pratiques à savoir avant un cours de yoga :
Manger light pour éviter les ballonnements pendant la séance, et éviter de boire du café avant la séance. Celui-ci aura tendance à provoquer des aigreurs d’estomac (même si c’est un déca) et vous empêchera d’aller au bout d’une posture. 
Si vous prenez vos cours dans une salle de yoga, n’oubliez pas de prendre avec vous une petite laine car les salles sont parfois très climatisées. On se retrouve vite à avoir froid en début et fin de cours (au moment de la relaxation).
 
 
Cécile, installée aux Emirats depuis janvier et enceinte de 7 mois, nous écrit une série d'articles sur la grossesse à Dubai. 
Elle lance sur Dubai (après Marseille) son concept de location de vêtements de grossesse qui permet à toutes les futures mamans de varier à l’infini leur dressing : La bOonne Mère.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
L’arrivée d’un enfant est d’une grande intensité. Source de joies incomparables, elle suscite aussi doutes, fatigue et souvent, chez la jeune maman expatriée, une sensation d’isolement. L’envie d’être accompagnée se heurte parfois à nos propres inhibitions ou à une absence de connaissance du réseau qui s’offre à nous. 
La rentrée regorge pourtant de rendez-vous gratuits et thématiques pour vous guider et vous permettre de rencontrer des jeunes mamans dans le même bateau. Nous vous en proposons une liste non exhaustive et y ajoutons quelques classes pour bébé.
 
Les rendez-vous thématiques gratuits 
 
Pour être informée des événements à venir il est plus facile de suivre chacun de ces organismes sur Instagram ou Facebook, les sites web étant moins à jour concernant les événements gratuits. 
 
Baby&Child UAE et The Lighthouse Arabia
Le magazine Baby & Child et la communauté de spécialistes de la santé mentale de The LightHouse Arabia font souvent équipe pour organiser sur Al Wasl Road des rendez-vous éducatifs : depuis les interventions de psychologues sur le bien-être des enfants à l’apprentissage des soins de premiers secours, en passant par les cours de méditation, vous ne serez pas déçue.
Pour etre informée sur ces rencontres, suivez-les sur les réseaux sociaux.
 
Malaak
Quand Lily, la fondatrice de Malaak, donne naissance à son premier enfant, elle n’a personne vers qui se tourner et quitte alors le milieu de la finance pour monter Malaak, le service de babysitting, d’infirmières de nuit et conseillères en lactation qui a, depuis, soulagé tant de mamans au bord de la rupture. Les « cafés du matin » du jeudi qu’organise Malaak, appelés Malaak Mama Mornings, sont à l’image de la fondatrice : accueillants, chaleureux et source d’information, avec une sélection de thé délicieux pour ne rien gâcher, ils se déroulent toujours en présence de la réputée Cecile de Scally, experte du sommeil des bébés.
 
Reform Dubai 
Plus connu pour son HarvestFest et pour sa cuisine British que pour ses rencontres entre mamans, le restaurant-grill Reform des Lakes organise pourtant, un peu à la demande, et de façon moins structurée que les autres organismes évoqués dans cette rubrique, des matins pour les mamans. Cours de yoga gratuit, café-rencontre, nous ne pouvons que vous inciter à y passer un week-end pour vous renseigner sur les prochains matins ouverts à toutes. Reform ne communique que peu sur ces événements pour préserver le sentiment d'appartenance à une communauté qui les caractérise. 
Et si vous avez aussi un enfant plus grand, sachez que les samedis après-midis, le repas des 3 à 7 ans est gratuit et s’accompagne d’activités ludiques.
 
Babies & Beyond
A la jonction d’Al Sufouh et de Palm Jumeirah se trouve Babies & Beyond, un autre spécialiste des infirmières de nuit et ateliers prénataux en tous genres.
Babies & Beyond propose de nombreux événements gratuits: Certains sont ponctuels, comme la séance de lecture qui sera proposée aux plus petits le 16 septembre prochain, d’autres plus réguliers comme la « clinique » du mercredi matin où vous pourrez faire évaluer votre bébé en toute sérénité.
Malaak mama mornings - 2016
 
Les cours pour bébés ou mamans
 
Les organismes précités organisent quasiment tous des cours pour mamans en herbe : des cours d’hypnobirthing aux ateliers francophones pour vous accompagner lors des premiers mois de vie de bébé (lien article), en passant par les ateliers de méditation, vous avez l’embarras du choix si vous souhaitez être accompagnée par des professionnels. Nous poursuivons avec 3 types de classes qui peuvent vous offrir une opportunité de rencontrer d’autres mamans. 
 
Baby sensory
Baby sensory vise comme son nom l’indique à développer les sens de votre bébé. Les classes commencent par la chanson ‘Say hello to the sun’ à laquelle succède des activités interactives autour d’une routine structurée. Et pour les mamans, c’est une chance que de se retrouver dans ces cours très populaires. La majeure partie des classes a lieu à Sunset Mall mais d’autres lieux accueillent Baby Sensory, tels que DUCTAC à Mall of the Emirates.
 
Baby Arabia
Forte d’une passion pour la petite enfance et de son trilinguisme, Nadia, comme toute son équipe, propose des cours d’Arabe dès l’âge de 4 mois dans la joie, les jeux et la musique! L’occasion d’apprendre l’alphabet, les formules de politesse et les couleurs, tout en rencontrant d’autres mamans. Si vous parlez déjà la langue, vous pourrez ainsi  exposer votre enfant à ses sonorités dès le plus jeune âge. Rappelons que c’est avant 3 ans que la plasticité de leur cerveau est optimale pour l’apprentissage des langues !
 
 
Music Together - Sol mi do
Ce sont des amoureux, de tout ce que la musique a de bon pour le coeur mais aussi pour le développement de votre enfant, qui dirigent les classes pour bébés (0-9 mois). Comprendre les pulsations et les gammes se fait autour d’un curriculum par trimestre, que vous pouvez néanmoins joindre à tout moment. Les bébés dansent et apprennent à toucher les instruments dans l’intention de produire un son. Ils font aussi partie d’un mini-orchestre, afin de comprendre comment chaque son contribue à former une mélodie. 
 
Si après tous ces cours et rencontres, il vous reste un peu d’énergie pour du sport, n’hésitez pas à consulter notre article sur le sport après l’accouchement !
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Fashionista dans l'âme, il vous est, depuis peu, impossible d'enfiler vos jeans sans grimacer. Vous vous réveillez avec le tee-shirt devenu brassière, et vos talons, un temps synonyme d'élégance et de légèreté, vous narguent chaque jour depuis leur placard, d'un " Tu vas avoir mal au dos ! ". 
Et oui, bébé est en chemin et la reconversion stylistique n'est pas évidente. Mais ventre rond ne signifie pas mode à l'abandon ! Nous avons donc déniché quelques adresses et sites pour que vous retrouviez, selon votre budget et vos envies, le goût du shopping pour les neuf prochains mois.
 
LES BOUTIQUES 
 
La bOonne Mère - showroom à Umm Suqeim 2
Dans son showroom, Cécile vous reçoit individuellement et vous pourrez essayer tous types de vêtements, toutes marques confondues, avec un large choix de tailles, que ça soit pour aller travailler ou tout simplement pour continuer à être coquette comme avant la grossesse. La particularité de ce showroom ? Ici, on n’achète pas ses vêtements, mais on les loue !
Au mois, sous forme d’abonnement (4 pièces au choix par mois à échanger chaque mois si vous le souhaitez) ou bien en location one-shot à court-terme si vous recherchez une jolie tenue car vous êtes de mariage, brunch, ou autre événement exceptionnel (le showroom présente une centaine de robes toutes marques et tailles confondues).
La pièce phare : vous trouverez aussi bien les basiques d’H&M que les robes plus élégantes et habillées de Séraphine ou Balloon, ainsi que d’autres marques comme Envie de Fraise, Asos, Mamalicious, Mitmatmama, etc.
Et il y a même la possibilité de déposer vos vêtements de grossesse si vous ne savez pas quoi en faire après avoir accouché !
 
 
Budget : comptez 250 AED/mois pour 4 vêtements à piocher dans ce grand dressing et entre 100 et 200 AED pour les tenues plus habillées à louer pour une occasion spéciale (durée de ce type de location : 72h).
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre article dédié : ICI
 
H&M - Ibn Battuta Mall 
Idéal pour vous procurer quelques basiques. 
Les pièces phares : les leggings et jeans, sans oublier les salopettes, de la Collection Mama. Bien coupés, agréables à porter, ils affinent la silhouette et s'adaptent à l'évolution du ventre au fil des mois. Un bel investissement : vous pouvez les arborer avant que le ventre ne s'arrondisse, ainsi que dans les mois suivant l'arrivée du bébé. Effet anti-ballonnement garanti ! 
Budget : leggings à 99 AED ; jeans de 149 à 199 AED.
Site : H&M.ae
 
Mums and Bumps - Times Square Center
Boutique pas toujours très attirante à première vue, mais on peut parfois s’y retrouver dans des pièces plus basiques comme les shorts, ou bien si l’on cherche à se faire plaisir pour un événement (mais attention, là, les prix peuvent vite grimper, avec des marques comme Tiffany Rose). Les prix sont plus abordables sur d’autres marques proposées par ce magasin, comme Sara Menonove.
La pièce phare : une des nombreuses robes longues proposées, style casual ou bien plus occasionnelle.
Budget : 250-300 AED pour un jean 
 
Eggs and Soldier, Times Square Center
Dans ce très joli magasin eco-friendly, pas de vêtements de grossesse, mais en revanche, un choix non négligeable de sous-vêtements (et soutiens-gorge d’allaitement notamment). Les magasins où il est possible d’en essayer sont vraiment rares à Dubai, donc celui-ci vous sauvera sûrement ! 
Budget : à partir de 150 AED
 
Seraphine - Dubai Festival Centre 
Certes, les robes Séraphine sont portées par la duchesse de Cambridge, la princesse de Suède et bien d'autres mamans célèbres. Pour autant, la sélection demeure variée et accessible. De nombreux modèles présentent l'avantage de pouvoir être portés durant la grossesse, mais également lors de votre phase d'allaitement. Des emplettes distinguées et tendance à la fois !
La pièce phare : la robe chic. Le premier magasin ouvert aux Emirats regorge de modèles classiques et élégants, à porter au bureau, comme en soirée. 
Budget : robes de 210 AED à 450 AED.
 
Design by S&S - JLT (Cluster U)
Susanna et Sophie ont une fibre créative sans égale. Elles apportent aussi, à la demande, une touche raffinée aux modèles déjà existants sur lesquels vous auriez craqué, que ce soit en lisant le dernier Grazia ou Harper's Bazaar en date. Les étoffes de qualité, associées à un riche mélange d'influences indiennes et occidentales, offrent des pièces uniques pour les grandes occasions. Susanna crée également des modèles à porter au quotidien, qu'elle revisite selon votre goût et style. Cette robe en dentelle, qui souligne avec délicatesse son « baby bump », en est un exemple.
La pièce phare : la robe longue de soirée. Parfaite si vous venez de recevoir une invitation à un événement dont la date tombe lors de votre dernier trimestre !
Budget : à partir de 399 AED.
 
 
 
Kiabi - Ibn Battuta Mall
C’est la marque française à prix très abordables. La boutique de Dubai sera très pratique pour vous procurer des basiques comme les jeans (entre 100 et 130 AED) ou leggings (50 AED).
Site : kiabi.com
 
LES SITES DE LIVRAISON EN LIGNE
 
La marque anglaise, que l’on retrouve beaucoup sur ASOS, livre aux UAE. On y trouve aussi bien des soutiens-gorge d’allaitement que des fondamentaux (leggings, tops allaitement), mais aussi tout plein de jolies robes avec leur coupe qui suit les tendances du moment. 
On aime beaucoup les pantalons évolutifs avec l’élastique bas pour les premiers mois et ceux qui recouvrent et supportent tout le ventre pour le reste de la grossesse.
La pièce phare : une combinaison passe-partout déclinée sous plusieurs coloris : 97 AED.
Site : next.ae
 
Zara 
Leur choix est très restreint, mais la sélection plutôt originale. Ils livrent aux UAE, c’est donc toujours bon à prendre ! 
Site : zara.com
 
Un site sur lequel on peut commander, mais aussi repérer et demander un RDV particulier ! En effet, Tracy, la fondatrice de Mummyista, se déplace chez vous pour tous les essayages et vous pouvez commander ensuite ce qui vous a plu en ligne.
Les premiers prix affichés paraissent un peu effarants, mais quelques pièces en valent vraiment la peine de par leur coupe et style. Tracy importe ses vêtements d’Australie, des Etats-Unis, de Singapour et de GB, avec un point d’honneur mis sur la qualité. Il y a beaucoup de choix pour des tenues à porter au travail notamment.
Pièce phare : la combinaison noire passe-partout. Le plus, c’est que Mummyista est basé à Dubai et peut se déplacer à domicile ! 
Budget : 350 AED la robe ; entre 350 et 400 AED le jean/pantalon.
 
Sur ce site, on retrouve un peu le style de chez ASOS avec quelques marques différentes néanmoins. Il y a moins de choix, mais ça reste toujours une alternative avec un délai de livraison de 24H et sans frais si vous passez une commande au-delà de 100 AED. Dans les marques, vous retrouverez Topshop, New look and Dorothy Perkins.
Budget : 100 à 300 AED pour un pantalon ou un jean. Les premiers prix pour des T-shirts basiques commencent à 40 AED.
Site : namshi.com
 
Les classiques ne le sont pas sans raison. Asos dispose d'une collection maternité littéralement haute en couleurs. Des sous-vêtements de grossesse aux robes de plage et maillots de bain, le site présente aussi la spécificité de proposer des lignes en fonction de la silhouette. Les plus menues (Petite Maternity) et les plus grandes (Tall Maternity) disposent ainsi d’une collection qui leur ai dédiées.
La pièce phare : les tuniques d'un noir ébène côtoient celles aux tons chauds ou motifs floraux, idéal pour une impression de légèreté dont on a grand besoin.
Budget : tuniques et robes légères de 85 AED à 160 AED.
Site : asos.com. Les retours sont désormais gratuits depuis les Emirats. Prévoir un délai de 3 à 6 jours ouvrés.
 
L'homologue de Smitten, mais en ligne. A ce titre, la majeure partie des pièces à découvrir sur le site sont des robes. Avec ses modèles monochromes, à motifs géométriques ou fleuris discrets, la collection en évoquerait presque la galerie d'art Majlis du quartier historique d'Al Fahidi. Ça tombe bien, c'est sur Littlemajlis.com que l'on trouve les articles de Stork Maternity ! 
La pièce phare : la combinaison chocolat, qui met en valeur le ventre arrondi et affine la silhouette. Trendy et coquette, à porter le jour en baskets et le soir, si vous en avez le courage, avec vos escarpins !
 
 
Budget : la combinaison à 220 AED ; les robes de 260 à 599 AED.
 
Réputé pour ses listes de naissance, Mumzworld l'est aussi pour ses corsets et autres articles de lingerie de maternité. Robes, leggings, sélection coton bio pour maman et bébé, le choix est vaste. A vos claviers !
La pièce phare : le blazer, bleu marine ou beige au choix, légèrement plus long qu'un blazer traditionnel pour s'adapter au top de grossesse et le pimenter.
Budget : blazer à 185 AED ; tops classiques à 99 AED.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  

Enceinte à Dubai

SEPT 26, 2020

Une fois la première émotion passée lorsque l'on apprend que l'on est enceinte, surgit ensuite la question ultime : où vais-je accoucher ? A Dubai ou en France ? Quel médecin choisir ? Dans quel hôpital ? Public ou privé ?

 

Autant d'interrogations qui suscitent des inquiétudes lorsque l'on est loin de ses repères habituels, dans un système de santé qui ne ressemble pas tout à fait à celui que l'on connaît en France, avec des avis divergents à vous rendre insomniaque !! Bien entendu, avant, on avait pris soin de se renseigner en douce auprès de ses copines, l'air de rien, espérant seulement exploiter toutes ces informations un jour ou l'autre… sauf que le jour-dit, le choix reste cornélien!
Même si, finalement, cela doit rester une décision personnelle, puisque cela tient compte de plusieurs paramètres : est-ce le premier bébé ? A-t-on de la famille prête à nous accueillir en France au moment de l'accouchement ? Est-ce pratique pour le papa ? …

En réalité, le suivi est quasiment le même que celui dont on bénéficie en France, c'est-à-dire des consultations régulières chez le médecin, que ce soit à l'hôpital ou en cabinet privé. En général, la patiente fait 3 échographies au cours de la grossesse, plus si nécessaire. En ce qui concerne les examens sanguins, ce sont à peu près les mêmes qu'en France, si ce n'est que tous les gynécologues-obstétriciens ne recherchent pas systématiquement si la patiente est immunisée contre la toxoplasmose. En cas de nécessité, il est également possible de faire une amniocentèse à Dubai, il existe des centres spécialisés.

Quoiqu'il en soit, que les femmes enceintes à Dubai se rassurent ! Plusieurs sages-femmes françaises travaillent en cabinet et en libéral et sont prêtes à les recevoir en consultation pour les guider dans leurs choix, répondre à leurs questions spécifiques.
Elles proposent également des cours de préparation à l'accouchement, en groupe ou individuels, en français ou en anglais, ainsi que du soutien après l'accouchement - notamment lorsque la maman fait le choix d'allaiter son bébé au sein -, de la rééducation périnéale, des conseils en diététique.


Laure LEWIS
Tél : 050 709 70 67



 

Bien que je connaisse beaucoup mieux Paris que Dubaï pour y avoir vécu plus de trente ans, je ne sais pas ce que c’est que d’y être enceinte. Alors qu’à Dubaï, je sais.  Notez, ce n’est peut être pas différent, mais en fait je n’en sais rien. Ce dont je suis sûre - et j’ai conscience qu’en vous le disant je brise un tabou fort - c’est que je n’aime pas être enceinte, et que je trouve même cela très dur.

 


J’entends déjà les voix s’élever contre, au choix, une obsédée par son corps, une ingrate qui a déjà la chance de pouvoir concevoir un enfant, une future mère indigne… Pourtant je vous assure, je ne suis rien de tout cela, je le pense sincèrement, et la sincérité de mon propos ici devrait vous en convaincre.

Oui j’en souffre réellement, et je ne crois pas que cela fera de moi une mauvaise mère. J’adore déjà mon enfant. Ah ça y est ! C’est horrible, je me sens obligée de me justifier ! Tant pis… Si je poussais la confidence, je vous dirais que je suis tombée amoureuse de lui. C’est quelque chose de l’ordre du coup de foudre que j’ai ressenti lors d’une des premières visions sur l’écran du médecin : un éclair, comme dans les films. Et depuis, je suis prête à jurer et même à faire jurer le médecin sous la torture, que mon enfant est le plus beau, le plus intelligent… et je le pense, en plus ! Si le penser ne fait pas de moi une bonne mère à venir, au moins serez-vous convaincus que je n’ai pas le profil de la mère indigne et dédaigneuse. Non, je prends juste conscience avec une acuité phénoménale que je vais mettre au monde une personne et que je ne suis pas assurée de la voir heureuse. Produire peut-être du malheur m’a parfois plongée dans le désespoir. « Les hormones », m’a un jour élégamment répondu une femme. Je dirais plutôt, un tabou brisé.

Pour ce qui est du corps, et bien je ne pense pas non plus en être obsédée outre mesure. Il est disons imparfait, je suis petite et pas particulièrement mince, « au repos » oserais-je dire... Bien sûr comme toutes les jeunes filles, j’ai d’abord cherché à lutter contre mes rondeurs d’adolescente, puis contre une silhouette alourdie par une alimentation estudiantine. L’installation de ces kilos superflus semblait définitive. Certes, j’ai lutté, mollement je dirai, plus par convention que par conviction réelle. J’aimais trop les bons plats et les choses interdites. Disons que ne cherchant pas à être top model, j’avais conscience que mon corps n’était pas non plus mon atout principal. Aujourd’hui, juste  « avant » plutôt, j’étais comme toute femme peu satisfaite de son corps, malgré les paroles réconfortantes de l’homme qui partage ma vie. Mais enfin, j’avais  appris à vivre avec et à l’aimer. Ainsi, nous vivions ensemble une sorte d’armistice heureuse. La grossesse est venue déterrer la hache de guerre, poussant mon corps et ma résistance dans leurs plus lointains retranchements. Ce n’est pas facile, surtout après une négociation de plusieurs années,  de parvenir enfin à cet armistice. Mais enfin, passés les premiers mois et les rondeurs partout, c’est plutôt mon ventre qui a pris et je trouve ça plutôt beau. Je ne suis pas obsédée par mon corps. Mais lorsque l’on m’a rétorqué, un jour où je tentais de dire ma difficulté à vivre cet état de grossesse, que c’était parce que je refusais de quitter mon corps et ma vie de jeune fille insouciante, et qu’encore une fois c’était dit par une femme, j’ai eu à nouveau conscience de briser un tabou, de trahir toutes les femmes qui avaient déjà enfanté. Comme si un accord tacite et millénaire liaient les femmes les unes aux autres pour trouver tout cela magnifique, merveilleux, épanouissant. Personnellement, la cellulite et les vergetures ne m’épanouissent pas. Et sentir son corps vieillir, s’affaisser, s’abîmer d’un coup, ne peut faire plaisir à personne.

Alors peut être suis-je une ingrate, qui ne sais pas considérer sa chance ? Chance de porter la vie, de concevoir la plus belle des merveilles. Peut-être. Je sais que beaucoup de gens seraient tellement heureux d’être à ma place, je sais que certains souffrent terriblement de ce manque. Je sais, je compatis, je pense que je peux imaginer ce qu’ils ressentent. Mais là encore je vais vous choquer, dit-on à quelqu’un malade de la grippe, qu’il ne devrait pas se plaindre parce que certains meurent du cancer au même moment ? J’exagère je sais, mais pourquoi est-ce que l’on m’a répondu, lorsque durant les premiers mois de ma grossesse je faisais timidement une nouvelle tentative pour partager mon désarroi et ma souffrance : « tu devrais t’estimer heureuse, des milliers de femmes rêveraient d’être à ta place ! » ? Et que ca ait été dit, à nouveau, par une femme. Le tabou, toujours…

Aujourd’hui, il me reste seulement quelques semaines avant le terme, et j’en profite. Car depuis que je sens le bébé bouger, tout est aussi plus facile, même si ça n’est pas devenu d’un seul coup évident. J’ai aussi compris que je ne pouvais pas tout dire, puisque personne ne voulait vraiment l’entendre. Le tabou est décidément trop fort. J’en ai eu la confirmation lorsque mes confidentes précédentes m’ont tour à tour déclarées - et sans se concerter - « toi tu as de la chance, tu as une grossesse sans problème ». Confirmation qu’elles ne veulent pas comprendre.  Alors je ne le dis plus ; et comme ça va mieux, cela me pose moins de problème. Je ne dirai plus rien, et promis, pour le deuxième, je serai une future mère « hyper épanouie » ! Le pacte sacré a eu raison de moi…


A lire aussi :

Future maman mais pas mémère

Enceinte à Dubai

Le journal de Sabrina, Maman expat' à Dubai

  1. Les + lus
  2. Les + récents