Filtrer les éléments par date : samedi, 16 mars 2019 - Dubai Madame
C’est le moment de se lancer ! En effet, une fois n’est pas coutume, les planètes sont alignées : taux d’emprunt historiquement très bas, pour se faire prêter de l’argent facilement + des investissements immobiliers attractifs, financés par des crédits qui coûtent très peu ; le tout sur un marché fiable et sécurisé = ticket gagnant vers la construction et le développement de votre patrimoine, en France.
Que ce soit pour aborder sereinement l’avenir de toute la famille ; capitaliser sur votre retraite ; bénéficier de revenus complémentaires ; construire un montage fiscal intéressant ; vous avez tout intérêt à vous tourner vers ce type d’investissement.
 
Mais alors, comment s’y prendre ? Dans quoi investir, et surtout comment bien investir, à distance ? Nous avons fait appel à Arnaud Cani, la nouvelle recrue de Vendôme International Property. Spécialiste du marché français et des questions de fiscalité, celui-ci répond à vos questions !
 
1. Pourquoi me tourner vers l’investissement immobilier, en France ?
L’immobilier offre un panel de produits variés, à court et moyen-long terme, sur un marché sécurisé. De plus, plusieurs types d’investissements vous permettent de ne pas payer d’impôt. Enfin, que ce soit pour investir vos économies, tout en garantissant votre capital ; ou commencer à préparer votre retraite en vous créant des compléments de revenus ; l’immobilier s’impose encore et toujours comme l’investissement incontournable de la gestion de patrimoine. 
 
2. Quels sont les investissements immobiliers rentables ?
Dans le contexte actuel, on constate une forte demande dans le secteur de l’étudiant (résidences), des seniors (maisons de repos) et du tourisme (d’affaires, notamment).
Il est donc intéressant de s’ouvrir à ce type d’investissement qui est appelé LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). 
L’avantage réside dans la facilité de gestion en expatriation, de ce type de bien, permettant de recevoir ses revenus tout en bénéficiant d’une optimisation fiscale très intéressante.
En fonction de vos besoins, vous pouvez aussi investir en nue-propriété, c’est-à-dire que vous achetez un bien en ne payant que la valeur de la nue-propriété, et un institutionnel achète l’usufruit pour une certaine durée. A l’issue de cette période convenue avec l’institutionnel, vous récupérez la pleine propriété du bien sans ayant eu à payer aucune charge ni impôt pendant cette période.  Nous proposons bien sûr des biens classiques que vous êtes libre de louer ou d’utiliser comme vous le souhaitez.
 
3. Comment puis-je concrètement investir depuis l’étranger, sans être sur place ?
C’est là que l’intérêt de faire appel à un expert, prend tout son sens ! Il n’est pas aisé de suivre l’actualité économique et fiscale depuis l’étranger, de plus, vous n’avez pas le temps ni les ressources pour écumer le marché à la recherche du projet qui vous correspond parfaitement. 
Forts de nos années d’expérience, nous avons aujourd’hui noué des relations solides avec un réseau de promoteurs partenaires, qui nous garantit la sécurité maximale de vos investissements.
 
Ainsi, une fois que la décision d’investir est prise :
1. Nous nous rencontrons lors d’un rdv de découverte, afin d’échanger sur vos besoins et votre situation, chez vous ou directement à nos bureaux.
2. Nous faisons une étude de faisabilité, en regardant plus précisément vos capacités d’endettement (simulations), vos projets et vos envies, dans un plan durable.
3. Nous recherchons ensuite, les biens en adéquation avec votre demande.
4. Nous vous accompagnons dans toutes les étapes du processus, de la recherche, à la signature, en passant par la mise en place du crédit. 
Cette prestation de conseil et d’accompagnement est gratuite : nous nous rémunérons auprès du promoteur et non du client. A la suite d’une forte demande de nos clients nous avons aussi mis en place des forfaits intéressants pour la recherche de biens immobiliers sur le marché de la revente. 
 
4. Depuis le 1er Janvier 2019, le service notarial des Ambassades et Consulats a été fermé, doit-on se rendre en France pour signer ?
En effet, certains actes ne peuvent plus être régularisés dans les Consulats et Ambassades. Toutefois, nous avons anticipé la fin de ce service et avons mis en place avec un notaire français une nouvelle procédure de signature d’acte, sans que vous ayez besoin de vous déplacer en France.
 
5. Je n’ai pas d’enveloppe d’épargne, puis-je quand même investir ?
L’investissement immobilier est l’un des seuls investissements qui peut être réalisé par l’intermédiaire d’un crédit. Alors pourquoi se priver, quand grâce à un minimum d’apport vous pouvez devenir propriétaires ?
Nous proposons des biens pour tout type de budget, comme par exemple un appartement à la montagne à 67 000€, offrant une rentabilité locative de 5,25% garantie pendant 6 ans renouvelables.
Ainsi, il est très important de comprendre qu’un plan d’investissement se crée dans la durée, s’ajuste à mesure des années et surtout… a toujours un début ! Nous accompagnons donc tous les profils de clients, afin de trouver ensemble, des solutions sur mesure.
 
Votre contact, Arnaud Cani !
Arnaud Cani, est la nouvelle recrue du bureau de Dubaï. Jeune et dynamique, Arnaud s’est rapidement spécialisé sur les questions de financements, dans l’investissement immobilier, en France. Expert des problématiques des résidents et non-résidents français expatriés, c’est votre contact, pour définir ensemble un plan d’actions sur-mesure.
Arnaud aime dénicher des offres attractives et vous aider à trouver les meilleures combinaisons pour pérenniser vos investissements. Vous pouvez ainsi gérer en souplesse, et à distance, l’ensemble de vos biens, tout au long de votre expatriation. Passionné par son métier, en restant proche de votre réalité ; Arnaud se déplace dans toute la ville pour vous rencontrer.
 
 
Alors, prêts à investir ?
Pour prendre contact avec Vendôme Property, rdv sur leur page BAF
 
Photo d'entrée : Vendôme Property
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Publié dans ADMINISTRATIF
Avez-vous remarqué comme l’humain est capable de s’adapter ? Curieux, toujours prêt à se dépasser, à découvrir de nouveaux horizons, certains vont sur la Lune, d’autres sont prêts à mourir sur Mars ! Et l’expat en particulier ? Toujours partant pour quitter sa zone de confort… s’éloigner de sa famille, de ses amis, remettre en question ses acquis, ne rechignant pas à faire des efforts…
Oui mais… il y a tout de même un domaine où il lui est difficile de transiger : c’est lorsqu’il s’agit de manger !
 
Je ne parle pas des premiers temps où il s’émerveille sur la diversité et les richesses culinaires de sa nouvelle contrée ! Non ! Mais de l’étape d’après (quelques semaines suivant l’arrivée…) où il serait prêt à dealer ou à tuer pour un morceau de Comté !
Et allez savoir pourquoi, je me retrouve à chaque fois expatriée dans des pays musulmans alors que ma famille à une forte propension au jambon ?! (Non non non, il n’y a pas toujours une « Porc Section » dans toutes les destinations !)
 
C’est pour ça qu’à peine arrivée, ma première visite est celle des supermarchés ! (Je sais ce n’est pas le côté le plus glamour, bien loin des reportages télé… mais c’est ma/la réalité.) Que celui qui n’a jamais parcouru des kilomètres pour une baguette me jette la première chouquette ! L’œil quasi bionique et le flair entraîné, je scanne donc tous les rayons à la recherche des produits désirés. Et très rapidement, je reviens à la réalité : non, les Pompotes ne sont toujours pas internationalisées ! Il ne reste alors plus que quatre solutions pour nourrir nos addictions.
 
1. Rapporter lors de nos voyages en France nos produits préférés
User des bonnes vieilles méthodes : tapissage de valises de produits non frais ! Et c’est l’une des rares fois où je suis encline à résoudre un problème de CE2 : si mon emballage pèse 80g et que j’ai acheté 62 boîtes… combien je gagne de grammes à les retirer sachant que seulement 30 kilos me sont alloués ? Car oui, cette solution nécessite des choix cornéliens : ce sera vêtements ou aliments ? On peut aussi blinder celles des enfants et partir du postulat qu’une seule tenue pour 15 jours suffira ! (Oui je sais… MM ! = mauvaise mère ! Pas prête non plus à me transformer en mule pour faire passer des Kiri bien carrés !)
 
2. Se faire rapporter
Soit par vos guests : accepter comme invités uniquement ceux capables de dissimuler entre leurs jupes et pantalons deux ou trois saucissons ! (Voyez cela comme un service que vous leur rendez… ils n’auront pas à se casser la tête pour vous remercier de votre hospitalité !)
Soit convaincre une amie, qui rentre en France pour un congrès, de glisser une demi meule de raclette dans sa valisette ! (Une véritable amie n’est-elle pas une personne sur qui l’on peut compter en cas de grande nécessité ?!)
 
3. Se faire livrer une box made in France
Des petits malins ont créé une appli où vous pouvez commander… un carton de produits bien français ! Mais unfortunately, ils ne livrent pas dans tous les pays. Et les prix restent élevés… On peut être désespérés certes, mais pas forcément (encore) prêts à payer un foie gras au prix d’un pneu d’une Porsche Carrera…
Mais à Dubai, pas de panique des Frenchies ont lancé des épiceries en ligne pour retrouver la plupart de nos produits préférés !
 
4. Rêver
On fantasme tous d’une bonne raclette ou d’un savoureux cassoulet à partager entre amis ! Mais attention tout de même, si vous vous mettez à faire des songes érotiques… avec une côte de bœuf bien cuite, c’est qu’il est grand temps de rentrer pour se faire une cure de vos denrées préférées !
 
Évidemment, on peut s’adapter, se passer d’une chose ou deux… mais au-delà faut pas pousser : la nourriture est pour nous comme le doudou pour un bébé… un lien intrinsèque à notre identité ! Car est-il nécessaire de le rappeler ? Français un jour… Français toujours !
 
Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Istanbul à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubai. Retrouvez ses billets sur son blog www.journalexpat.com.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Publié dans VIE D’EXPATS
  1. Les + lus
  2. Les + récents