Filtrer les éléments par date : mercredi, 29 juillet 2015 - Dubai Madame


Pendant les vacances, les enfants ont tendance à se coucher plus tard que pendant les périodes scolaires, c’est qu’ils veulent, eux aussi, profiter des soirées … comme les grands.

C’est compréhensible, pourtant, il ne faut pas voir trop large non plus car les journées en vacances sont souvent très chargées et les enfants deviennent fatigués, trop fatigués pour en profiter, sans compter que ces nouvelles habitudes, même temporaires, peuvent aussi nuire à leur sommeil plus tard. Et gardons en tête que le besoin de sommeil des enfants varie toujours entre 8 et 12 heures selon leur âge.


Voici quelques conseils pour adapter le sommeil de vos enfants à vos congés et leur permettre de récupérer de leurs longues journées trépidantes…


Maintenir le rituel:


Garder plus ou moins la même routine a tous les avantages, ce n’est pas parce qu’on retarde l’heure du coucher qu’on doit en oublier le rituel. Le respect de ce dernier donne un sentiment de sécurité à l’enfant.

Douche ou bain qui apaise, puis direction le lit, câlins, lecture, berceuse etc.

Puis on éteint la lumière et on dort, sans discuter.


Adopter quelques aménagements


Réservez la chambre au sommeil. Plus sur le lieu de vacances encore qu’à la maison il faut éviter d’associer la chambre aux jeux (qui excitent) ou à la punition (qui stresse).

En revanche, gardez une veilleuse dans la chambre car il ne faut pas oublier que l’endroit leur est étranger.


Le sommeil du bébé.


Afin de ne pas exagérément prendre sur votre temps de découvertes et jeux de vacances, il serait bien que bébé apprenne à dormir en toutes situations, en dehors de son lit. Et bien souvent ce sont les parents qui n’osent pas le faire dormir ailleurs que sur son matelas alors qu’un bébé fatigué finit toujours (à quelques rares exceptions près) par s’endormir aussi bien partout: dans sa poussette ou dans son écharpe de portage ou porte bébé, au bras.

Pour vous rassurer, sachez que bébé arrive toujours à rattraper le sommeil qui lui manque en s’endormant là où il se trouve : y compris parfois en jouant !

Essayez différentes formules : porte-bébé / poussette, sur maman ou papa, différents types de porte-bébés et écharpes... à vous de trouver ce qui vous convient le mieux à votre enfant.

Évitez les stimuli inhabituels autant que possible, tels que le bruit et la foule: par exemple, nourrissez et endormez-le avant d’entrer dans le restaurant si possible. Si cela ne l’est pas, mieux vaut sortir 10 minutes du restaurant pour l’endormir, en marchant avec lui ou en roulant la poussette.

Ne vous stressez pas s’il pleure un peu les premières fois avant de s’endormir : cette situation est nouvelle, il aura donc peut-être besoin d’évacuer la tension.

Laissez lui le temps de s’endormir, et persistez en cas d’échec. Au pire, essayez ces petits astuces pour l’aider : l’endormir en voiture ou dans son lit puis le sortir. Reproduire le rituel de la maison, avec sa petite chanson préférée etc…


alt


Préparer la rentrée


Après le séjour en vacances, au minimum 1 semaine avant la rentrée, il faut faire retrouver un rythme de sommeil plus régulier à nos enfant: coucher tôt, lever tôt.

Car si on ne fait pas ce travail préparatoire, il y a de fortes chances qu’ils ne parviennent pas à s’endormir plus tôt du jour au lendemain. Ce qui entraine une privation de sommeil, et donc une fragilisation, de la déconcentration et de l’irritabilité. Or le jour de la rentrée, c’est tout le contraire dont ils ont besoin.


alt


Comment faire?

Toute la famille va devoir changer ses habitudes: on dine et on se douche plus tôt que pendant les vacances,on arrête toute activité stimulante après 19h…

Et si les enfants auront besoin de récupérer, il faudra tout de même, pendant cette préparation à la rentrée, les réveiller plus tôt, à l’heure scolaire habituelle de façon à ce qu’ils soient frais et dispos pour le Big day!


Bonnes vacances!

Publié dans VIE PRATIQUE
  1. Les + lus
  2. Les + récents