Ça fait un moment qu’on avait envie de vous en parler de ce projet, unique en son genre ! 
En 2015, quelque part sur le globe… et plus exactement entre Dubai, les Etats-Unis, Londres et Paris ; deux entrepreneures françaises (dont une ex-dubaiote) réunissent leurs expériences pour créer une plateforme dédiée à l’accompagnement et au soutien de l’entrepreneuriat des femmes francophones, dans le monde.   Comme les 3 phases de la création d’une entreprise, et comme les 3 trimestres d’une grossesse ; depuis la petite graine qui germe… il aura fallut du temps, des remises en question, et beaucoup de travail pour enfin faire naître ce beau projet ! Alors, simple affaire de destinée ? Pas si sûr… Nous avons rencontré Sophie, pour tout savoir de cette aventure et vous conter l’histoire de L-Start, une réussite au féminin.   Phase 1 : Elle s’est lancée… passionnément !   Après déjà 3 expatriations (et donc… une vie de famille à gérer, 3 déménagements et surtout 3 nouveaux départs) dont les 5 dernières années passées aux Emirats, l’heure des adieux a sonné. Nous sommes au printemps 2013 et Sophie s’apprête à laisser Dubai, la ville qu’elle aime tant… sans être pour autant abattue, elle se lance alors dans son premier projet entrepreneurial en créant une société de consulting dans le secteur de la santé.   Séduite et convaincue par « la liberté et la responsabilité » de cette opportunité, une nouvelle idée germe dans l’esprit de celle qui se décrit comme « déterminée, travailleuse nomade et profondément heureuse » ; alors même que Sophie structure sa première entreprise et dépose ses valises aux Etats-Unis…     Phase 2 : Elles ont développé… une offre unique !   Experte dans son domaine, Sophie se retrouve alors face à aux difficultés que rencontrent bon nombre d’entrepreneurs au moment d’être seuls pour tout gérer (manque de méthode et d’organisation, sentiment d’être submergée) A l’aide ! Elle assiste alors à une formation pour chefs d’entreprises nomades où elle rencontre sa future associée, Dominique, consultante polyvalente, mais surtout deuxième maillon complémentaire du projet. “Avant de lancer le projet, nous avons beaucoup lu, échangé et essayé de comprendre comment hommes et femmes fonctionnaient. Pourquoi si peu de femmes se lancent ? Quels sont leurs blocages ? » nous explique alors Sophie.   Toutes deux font alors un constat simple : elles ont mêmes questions, les mêmes besoins et les mêmes problématiques et ne trouvent aucune solution ou plateforme répondant à l’ensemble de leurs attentes. « Nous avons alors eu l’idée d’allier nos forces et nos expériences pour créer un écosystème entrepreneurial féminin, à la portée de toutes, pour soutenir les femmes qui souhaitent entreprendre ou développer leur activité. » conclut-elle. Le projet L-Start est définitivement lancé !   Phase 3 : Elles ont structuré… la plateforme L-Start !   Après 10 mois de travail acharné, la plateforme online voit le jour, afin de répondre aux besoins des entrepreneurs francophones. Parce qu’« Avoir envie de se lancer c’est bien, mais réussir c’est mieux. » : la plateforme propose une offre pensée et articulée autour de 5 piliers, dans un design frais et mentholé, on est fans !   Les 5 axes : 1. L-box : une boite à outils prêts à l’emploi (templates, planning, documents etc.) à utiliser pour se lancer, sans avoir à éplucher tous les articles de la toile pendant des heures. Déclinée en 3 phases : tu te lances ; tu développes ; tu structures. Dès avril 2020, la nouvelle plateforme permettra également aux membres de suivre un parcours de réussite pour se structurer.  2. L-expertes : des conseils techniques prodigués par un collectif de 35 expertes pour répondre à des problématiques spécifiques. 3. L-mentors : des échanges avec une chef d’entreprise senior pour toutes celles qui souhaitent grandir et recherche un œil extérieur.  4- L-community : pour partager et rompre avec la solitude de l’entrepreneure, dans une atmosphère d’entraide, pour faire le plein de bonne humeur ! 5. L-atelier : chaque mois, un atelier animé par une experte pour monter en compétences et se former sur des axes stratégiques.    Pour en savoir plus, https://l-start.com  La plateforme contient également un espace blog où Sophie et Dominique publient chaque semaine articles tips et astuces pour mener à bien son projet entrepreneurial et trouver sa posture de chef d’entreprise.   Comment ça marche ?   C’est super simple : on souscrit au L-membership, soit un abonnement mensuel de 29 euros/mois, sans engagement pour l’ensemble de l’offre. Envie de vous lancer ou de vous développer ? Rejoignez la liste VIP pour être informée en avant-première de l’ouverture de la prochaine session.    Ça vous inspire ?   Nous aussi… et pour tout vous dire on ressort de cette rencontre boostées à bloc pour réveiller toutes les entrepreneures qui sommeillent en vous ! Allez debout, une nouvelle journée démarre, et pourquoi ne pas la commencer en répondant à la devise de Sophie « Que feriez vous si vous n’aviez pas peur ? » N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !            
Première boite ? Deuxième -:) 
 Depuis combien de temps à Dubai ? Depuis plus de 5 ans. Je vivais au Caire avant de m'installer à Dubai.    Présentez-nous votre business en quelques lignes…  

Le projet « ENCAS » propose des alternatives saines et naturelles aux petits craquages gourmands ! L’idée m’est venue d’un constat simple : au moment d’une envie sucrée, il n’y a pas toujours beaucoup de choix... Alors on reste sur sa faim (un peu frustrée !)
 ENCAS propose donc des « Carrés » déclinés en 4 parfums. L'idée est d'utiliser des ingrédients naturels et de limiter leur transformation afin de conserver au maximum les nutriments. Le résultat est un produit "raw", sans conservateur, ni additifs, sans gluten, ni sucres raffinés. Nous n'utilisons pas de produits d’origine animale (ni laitage, ni œuf). Le moment ENCAS est une douce évasion ou "sweet escape » naturelle, nutritive et avant tout délicieuse… tel un mini « voyage gustatif » peu importe où nous nous trouvons.   Q1 : Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?  Je ne qualifierai pas cela d'un rêve, mais j'ai toujours eu un esprit entrepreneurial et j'ai toujours eu cette ambition. J'ai d'ailleurs commencé ma carrière en tant qu’entrepreneur !  Q2 : Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ? Il y a deux ans, j'ai commencé à avoir des problèmes de santé : développement de cellules cancéreuses ; système immunitaire faible ; multiples infections et problèmes digestifs. Mes médecins m'ont recommandée de surveiller mon alimentation, en particulier ma consommation de sucre. La nutrition m’a toujours passionnée, j’ai décidé de passer un diplôme de Health Coach. J'ai commencé à manger et cuisiner des plats végétariens, sans produit animal, sans gluten, ni sucres ajoutés. Au bout de quelques semaines je me suis sentie beaucoup mieux et plus équilibrée. J'ai très vite identifié qu'il n'y avait vraiment peu d'options à Dubai en supermarchés et boutiques bio qui soient : 1) délicieuses ; 2) avec des saveurs originales ; 3) qui soient un vrai plaisir... une "escape" !  Q3 : Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ? Il y a énormément d'opportunités aux Emirats. L'omniprésence de la "junk food" dans la région ouvrent grand les portes à de nouvelles initiatives dans l'industrie de la nutrition et du « bien manger ».  Q4 : Quelles sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ? Bien que les opportunités soient nombreuses le challenge numéro 1 a été pour moi de me confronter à la législation locale ! Particulièrement dans l'industrie alimentaire. Par exemple dans d'autres pays une cuisine domestique peut-être accréditée pour des produits vendus sur des marchés ou des événements communautaires, ce qui n'est pas possible à Dubai. Le coût de location et d'équipement d'une cuisine conforme aux règles municipales est énorme pour un business qui n'a pas encore eu la chance de tester son produit sur le marché. A cela s'ajoutent les dépenses liées à la création de l'entité légale (licence). J'ai fait le choix de rejoindre Kitchen Nation, un "Culinary Startup incubator" établi à JLT pour limiter les coûts fixes.  Dans un deuxième temps, la distribution est un challenge (mais je ne pense pas que cela soit uniquement à Dubai). Même si la durée de vie de nos produits est de plus de 30 jours, trouver des distributeurs qui acceptent de suivre une start-up n’est pas une tâche facile.    Q5 : Quelle est votre source de motivation chaque jour ? Ma motivation (hormis de déguster nos Carrés et de les trouver encore plus délicieux de jour en jour !) est de voir les produits sur les étages de nouveaux points de vente ! Les Carrés sont actuellement disponibles dans les locaux de Kitchen Nation et j’espère très bientôt dans beaucoup d'autres boutiques et coffee shops… Je ne suis fermée à aucun type de distribution, j’aimerais que tout le monde puisse découvrir nos produits, dans différents types de lieux et d’évènements. Q6 : Avec le recul, que referiez vous différemment ? Pour le moment, je n'ai pas encore assez de recul pour identifier mes erreurs... je suis certaine que je pourrai partager sur ce point davantage dans les prochains mois ! Je dirais simplement que j'aurais aimé me lancer plus tôt !  Q7 : Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? Je n’ai pas bénéficié d'aide à proprement parlé, mais je bénéficie d'énormément de soutien. Tous les entrepreneurs à qui je me suis adressée (dans la même industrie ou dans d'autres) ont toujours été bienveillants et prêts à partager leurs expériences. J’ai la chance d’avoir des amis proches et dévoués qui m'apportent de précieux conseils, idées et feedbacks.  Je me suis également entourée de talentueux collaborateurs, comme la chef avec qui j'ai créé le produit, la designer derrière le logo ou encore Chloé aka Social media Queen !   Q8 : Si vous aviez deux conseils à donner au future entrepreneur qui vous lit ? Je ne pense pas être en mesure de donner des “conseils” en tant que tels. Mais je peux partager deux principes que j’utilise chaque jour :    - "Done is better than perfect" comme le dit si bien Sheryl Sandberg !  Je pense que le plus important est de se lancer, de ne pas attendre que le produit soit parfait, ni d'élaborer un business plan pendant dix ans. L'important est d'avoir le feedback des consommateurs cibles, et de construire l’offre autour de leur demande. Tester le produit en permanence, savoir écouter, et faire des ajustements nécessaires. En substance la théorie derrière de The Lean Startup d’Eric Ries (petit conseil lecture -:))    - Tout prend du temps, surtout à Dubai. La patience est vraiment une vertu... que je n'ai d'ailleurs pas ! Mais j’y travaille… alors au lieu de me concentrer sur toutes les tâches à accomplir et les détails à améliorer, j'ai pris le parti de célébrer chaque étape ! Chaque accomplissement est une petite victoire ! Un jour à la fois.    Et deux bonnes adresses ? • Wild and the moon ! Pour leurs délicieux latte et leurs incroyables petits déjeuners. • Top Chef Dubai. Mes cours de cuisine préférés !    Q10 : Des projets futurs ? Pleins !  • Le prochain format de nos Carrés sera une boite dégustation avec 12 petits Carrés qui s’appellera “From Dubai with love” - disponible le mois prochain. • Nous prenons de plus en plus de commandes pour des événements - réception/cocktails d’entreprises ou de particuliers. • Des événements gourmands et sains autour d’une introduction au Health Coaching seront offerts a Kitchen Nation JLT d’ici la fin de l'année. • J'espère développer bientôt des cours de pâtisserie Vegan, sans gluten, sucre, ni laitage. • Évidemment accroître le nombre de points de vente (coffee shops, épiceries et peut-être même supermarchés qui sait !) sur Dubai et Abu Dhabi.   …et j'espère pleins d’autres surprises entre temps !      PETIT PORTRAIT INDISCRET    Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Matinale ! J'adore me lever tôt et commencer par faire du sport (à l'extérieur quand la ville est encore paisible et endormie !). En revanche, je suis inutile après 10h !   Plutôt café-croissant ou pti-dej healthy ? Vous l'aurez compris ptit dej healthy ! Mon repas préféré de la journée !   Plutôt sport extrême ou méditation ? Les deux ! Boxe, yoga, tennis et surf dépendamment des jours et … des vagues !  Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Entre les deux, plutôt jeans et talons. Mais quasiment toujours en talons !  Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Working ! Même si j'apprends à intégrer quelques heures de cocooning le vendredi après-midi !  Plutôt cigale ou fourmi ? Cigale transformée en fourmi puisque j'autofinance ENCAS.   LE MOT DE LA FIN  La seule vraie personne qui vous empêche de réaliser un projet est vous-même ! Lancez vous !    Et suivez nous sur Instagram & Facebook pour les “behind the scene” d’une “foodpreneur” ! Pour toute demande d'information ou de distribution, contacter Justine : emailProtector.addCloakedMailto("ep_a4c38550", 1); ou au 055 824 2309.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !            
Vous organisez le plus beau jour de votre vie ; un événement qui vous tient à cœur ; ou une simple fête d’anniversaire pour votre petit dernier ? Et vous ne savez pas vers qui vous tourner pour créer des invitations personnalisées ?  Ça tombe bien, nous avons rencontré la fondatrice du studio de création Alouane, Eléonore, une designer française à la touche colorée !   Mais qui se cache derrière ce joli prénom ?   A.L.O.U.A.N.E ou « couleur » en arabe, sept lettres pour un nom simple et doux à prononcer, à l’image de celle que nous avons rencontré… mais surtout créative ! Après des études d’architecture d’intérieur à Paris, Eléonore devient maman de jeux jolis bambins… et pose ses valises en famille à Dubai. Elle travaille alors pendant 3 ans pour un cabinet d’architectes, où elle affirmera son goût prononcé pour les rendus élégants et raffinés sans oublier sa touche personnelle colorée.   Sa boite à outils bien remplie, Eléonore se lance et crée son propre studio graphique baptisé Alouane. Elle se tourne alors vers une activité de graphiste, où elle prend plaisir à créer des supports de communication personnalisés répondant à tout type de besoin. « Mais pourquoi s’être lancée à Dubai ? » lui demande t’on : « Parce que j’aime le melting pot d ici, le mélange des cultures et des goûts : c’est une vraie source d’inspiration ! »   Une communication pour chaque occasion !   Eléonore propose ses services auprès des particuliers pour la création de faire-part de naissances, d’invitations pour des mariages ou tout autre type d’événement : crémaillère, anniversaire, baby shower etc. Elle peut également prendre en charge la communication visuelle d’entreprises, lors d’évènements corporatifs ou de missions spécifiques.  Un seul mot d’ordre : la personnalisation.    Quand nous lui demandons ce qu’elle préfère dans son travail, elle nous répond sans hésitation : « c’est prendre part à un projet unique, pour offrir une création unique, qui colle parfaitement aux attentes de mes clients ! » De quoi laisser libre court à ses envies, en toute confiance. L’ensemble des visuels peut être déclinés sur tous types de supports (menus, affiches, flyers etc.)     Flexible et réactive, Eléonore prend le temps de rencontrer ses clients, d’échanger et de cerner leur besoin afin de trouver ensemble le juste rendu, tant en termes de graphisme et d’impression, que de budget.  Alors, pourquoi s’en priver ?   Où contacter le studio de création Alouane ?   Rendez-vous dans notre Bottin des Adresses Francophones, sur sa fiche contact BAF   Découvrez l’univers d’ALOUANE sur :  - son site web -  ses réseaux sociaux : Facebook et Instagram.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !                   
Première boite ? Oui… et j’espère pas la dernière ! 
   A Dubai depuis quand ? Arrivée en 2007 et depuis mariée, 2 enfants et ma société… on ne s’ennuie pas à Dubai !   
Votre « business » en deux lignes… Caramel & Sun est spécialisé aux Emirats dans le mobilier et accessoires design et contemporains pour enfants, nous offrons aux parents l’opportunité de créer un univers unique pour les petits et ados !  Aujourd’hui, c’est un concept store miniature, cosy, joyeux et chaleureux au 1er étage du Mercato Shopping mall et depuis cet été, c’est aussi un e-shop accueillant et facile de navigation. Ce site nous permet de répondre en un clin d’œil aux demandes de notre clientèle grandissante des Emirats ; ainsi qu’aux professionnels, architectes d’intérieurs ou décorateurs qui y trouvent, les ambiances, meubles et objets adaptés à leurs projets. Enfin pour ceux qui ne le savent pas, Caramel and Sun trading LLC est aussi une plateforme de distribution sur le Golfe pour nos trois marques « chouchouttes » : Omy Studio, play and Go et playon Crayon… ooooups on est à plus de 2 lignes !   L’entreprenariat : un rêve de toujours ?  Mon père était chef d’entreprise, il a fini sa carrière en montant sa propre boite. Je pense qu’inconsciemment cela a beaucoup joué, il était mon modèle ! Petite, je confectionnais des bouquets avec les fleurs de la résidence et les vendais au voisinage… quand maman a appris cela, elle est allée rembourser tout le monde et s’excuser auprès du gardien !   Le déclic qui vous a fait sauter le pas ?  Mes enfants, Stella et Romy et peut être aussi une accumulation d’heures de travail derrière mon ordinateur dans une des free zones de Dubai ! J’y ai énormément appris, cela a structuré mon esprit d’analyse et agrandi mon réseau mais malheureusement dans le milieu corporate la reconnaissance est assez maigre.  
 Pourquoi Dubai pour entreprendre ? Depuis l’arrivée de nos filles, Dubai est maintenant notre maison. Nous sommes une famille internationale, mon mari ayant grandi à Athènes et moi à Paris, Dubai nous offre un cadre idéal pour éduquer nos enfants. C’est aussi un lieu dynamique où il y a encore tout à faire et sans grande complexité ! 
 Entreprendre à Dubai : quels challenges/facilités  ? Je dirais la loi qui change souvent et sans que nous le sachions nécessairement. J’ai néanmoins la chance d’avoir dans mon équipe deux experts de l’entreprenariat ainsi qu’un sponsor local très à l’écoute. Ma position de femme ne m’a jamais empêchée d’avancer. Parler arabe serait bien sûr un plus !   
Votre source de motivation chaque jour ? Le terme de motivation est pour moi assez négatif or il n’y a pas un jour où je ne suis pas excitée d’aller au travail. Nos bureaux sont super agréables dans le cœur d’Al Quoz au sein d’une pépinière d’entreprises et j’adore passer du temps à la boutique à Mercato mall.  Evidemment les jours où je suis épuisée, je me dis que j’ai une chance inouïe de pouvoir être libre de mes actions et horaires ! 
 Qu’est-ce qui vous manque à Dubai ? Oh lalala… cela va paraitre un peu paradoxal avec tout ce que je viens de dire mais c’est vrai que beaucoup de choses me manquent à Dubai et je pense qu’elles sont communes à beaucoup d’entre nous. Je dirai donc la vie citadine, les rues piétonnes, les magasins indépendants, les saisons, les terrasses, les expos… mais heureusement petit à petit j’ai le sentiment que Dubai se dirige dans cette direction en créant des endroits vivant comme City Walk, Al Serkal Avenue, The Beach, et toutes ces chouettes villas indépendantes sur Beach road. 
 2 conseils à donner aux futurs entrepreneurs ? Cela fait tout juste deux ans que je suis dans l’entreprenariat donc je n’ai que très peu de recul néanmoins j’ai appris deux choses : - La première est que rien n’est impossible et que l’argent ne doit pas être un frein.  - La seconde est que pour être perçu comme professionnel et crédible, il est bien à Dubaï de faire les choses dans les règles et d’avoir une vraie structure. Nous voyons beaucoup autour de nous de business qui fleurissent et qui finalement disparaissent aussi vite par manque de structure et professionnalisme ! Il n’y a certes pas de taxes à Dubaï mais ce n’est pas pour autant qu’il faille contourner les règles !   Et 2 bonnes adresses ? Pour ce qui est des adresses, j’aimerai citer ce nouveau concept store à City Walk – The Den – qui vaut vraiment le détour ainsi que ma cantine du moment à JLT – Mythos – et oui mon mari est grec et leur Moussaka est complètement dingue !   Comment concilier vie de maman et d’entrepreneur ? Je pense qu’on ne va pas se mentir et reconnaitre la chance que nous avons d’avoir l’aide fantastique de nos « nannies » à Dubai !  Néanmoins j’emmène souvent mes filles au magasin ou sur les évènements que je fais.   Avec ma partenaire de travail nous nous posons chaque début de semaine et partageons nos calendriers pour une meilleure organisation !   
Des projets futurs ? Oh oui !!!!!!
   PETIT PORTRAIT INDISCRET 

   Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Oiseau de nuit, je ne suis bonne à rien le matin… peut-être pour ça aussi que je ne travaille plus dans le corporate !!!!! Plutôt café-croissant ou ptit-dej healthy ? Je ne vais pas être très en accord avec la tendance foodiste du moment mais je dois avouer qu’ayant été élevée à la crème et au beurre salé, je suis café-croissant assurément ! Plutôt sport extrême ou méditation ? Sport extrême… juste parce que je suis incapable de ne pas penser plus de 5 minutes ! 
Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Tailleurs talons avant, robe sandales maintenant ! et quelle libération !
 Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Ni l’un, ni l’autre puisque je travaille le weekend ! 
Plutôt cigale ou fourmi ? Cigale j’en ai bien peur !

   LE MOT DE LA FIN   Stay tuned !     Contacter OliviaemailProtector.addCloakedMailto("ep_75dec95c", 1); et en savoir plus sur son business : www.caramelandsun.com     N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !               
L’équipe Dubaimadame souhaite agrandir son réseau de rédactrices et recherche les petites pépites qui sauront retranscrire la formidable énergie qui se dégage de Dubai ! Qui sommes nous ? 
 Créé en 2007, Dubaimadame est devenu un media incontournable aux Emirats. Il s’adresse à l’ensemble des résidents francophones ; mais aussi tous ceux qui souhaitent s’installer à Dubai ; ou encore aux touristes de passage dans la ville. Aujourd’hui, notre équipe souhaite garder l’âme du magazine intacte à travers un site actuel revisité. Dubaimadame a été créé grâce aux Français et Francophones venant vivre, travailler, entreprendre et créer à Dubai et aux Emirats.  Pour en savoir plus sur l'équipe, rdv sur http://www.dubaimadame.com/qui-sommes-nous   Comment devenir rédactrice ou rédacteur ?   Vous êtes un ou une francophone passionné(e) d’écriture, aimant les échanges et les rencontres ; vos centres d’intérêt sont ceux de la communauté francophone des Emirats, à savoir :   - l’actualité business  - l’art de vivre - les sorties et activités culturelles - le sport/le bien-être  - la vie de parent de Dubai   Mais surtout vous rêvez de travailler pour une structure à l’esprit start-up, dynamique et connue de tous les francophones de Dubai ? Vous souhaitez travailler en toute autonomie sans les contraintes des horaires de bureau ? Alors vous êtes peut-être notre nouvelle plume !   Toutes les personnalités sont les bienvenues, hommes et femmes. Quelques critères sont cependant requis :    • Excellente expression écrite en français : conjugaison, grammaire, orthographe. • Autonomie de travail • Grande curiosité sur les sujets abordés • Force de proposition  • Capacité de synthèse • Disponibilité et réactivité   Vous souhaitez vous lancer ? Mieux qu’une lettre de motivation, rédigez un article D’UNE PAGE maximum sur le sujet de votre choix lié à Dubai ! Envoyez nous votre article + quelques mots sur vous à emailProtector.addCloakedMailto("ep_c091d46b", 1); N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !             
Le gala du French Business Council est l’évènement francophone incontournable de l’année ! Attendu avec impatience par toute la sphère business francophile de Dubai… Il s’est déroulé le jeudi 21 mai dernier, sur les pelouses du magnifique golf de l’hôtel The Address Montgomerie. Dubaimadame revient pour vous sur cette soirée d’exception, où la créativité a été mise à l’honneur réunissant 1040 participants (et oui, rien que ça !) sous les lumières cinétiques du dancefloor !   Le symbole d’une belle synergie    Le gala a été rythmé par les interventions de Francisco Silverio-Marques, Vice-Président du French Business Council Dubai & The Northern Emirates, maître de la cérémonie. Trois personnalités du monde politique et économique ont été choisis, pour porter les valeurs d’innovation et de créativité de la France à travers le monde : Bruno de Reneville, président du French Business Council Dubai & The Northern Emirates ; Michel Miraillet, Ambassadeur de France aux Emirates Arabes Unis ; ainsi que le médaillé olympique, David Douillet, aujourd’hui Vice-Président de la région Ile-de-France.   Le French Business Council, organisme à but non lucratif et plateforme d’affaires à Dubai, a pour mission de promouvoir les actions économiques et commerciales entre la France et les Emirats. Ceci, en soutenant un réseau de plus de 700 entreprises membres ou désireuses de s’implanter aux EAU.   Dubai : une métropole intelligente !   Par l’ensemble de ses initiatives mêlant dynamisme économique et développement durable ; ainsi que par les grands projets urbains à venir, Dubai demeure un formidable territoire d’expérimentation pour la mise en place de nouvelles solutions innovantes !   Et cela, les entreprises françaises l’ont bien compris, en imaginant de nouveaux modèles de développement (environnementaux, énergétiques, technologiques etc.) par le biais de projets entrepreneuriaux fleurissants. A l’image de la French Tech, communauté au rayonnement international, regroupant les acteurs du numérique voulant s’engager dans la croissance des start-up de demain.   1ère édition des « French creative entrepreneur award »   Cette année, la cérémonie fut également marquée par la remise d’un award des mains des  célèbres frères Guillemot (fondateurs d’Ubisoft et Gameloft). Cette récompense a ponctué une nouvelle initiative mise en place par le FBC, visant à mettre en lumière les créations d’entreprises françaises au Moyen-Orient.    And the winner is… roulement de tambour ! Le jury composé de 10 membres professionnels et institutionnels, a récompensé l’une des huit entreprises en compétition : Mylist.ae, fondée et dirigée par Julie Leblan. Une reconnaissance de bonne augure pour la dynamique entrepreneure et maman de trois enfants dont le leitmotiv n’est autre que « When you are successful, you are fulfilled » !   Créée en 2012, Mylist est une société spécialisée dans les offres de listes de cadeaux en ligne. Le principe est simple et permet aux clients de composer une liste de cadeaux (mariage, naissance, événements etc.) en quelques clics !   La première partie de soirée a été ponctuée par plusieurs animations artistiques et musicales. Celle de Cassiopee Events and Fractal Systems a particulièrement capté notre attention avec son show kinetic ; comprenez une performance d’art cinétique composée de mouvements lumineux en musique, le tout formant des tableaux magnifiques. Chapeau bas les artistes !     Le mot de la fin reviendra au Président d’honneur Hussain Al Jaziri pour sa culture et ses références françaises. Ainsi que son humour remarquable, lors d’un discours rendant hommage à la femme des temps modernes, symbole de liberté, en référence à Brigitte Bardot dans le mythique « Et Dieu… créa la femme » !    
Il y a quelques mois, il a fait un véritable buzz sur Facebook avec la mise en place de webinars gratuits, comprenez des séminaires en ligne, pour tous les « job seekers » prêts à suivre quelques 3 étapes clés pour décrocher 3 fois plus d’entretiens d’embauche. La promesse semble un peu trop alléchante et pique notre curiosité… C’est finalement la tête sur les épaules et les pieds bien ancrés dans la réalité, qu’Hamza s’est présenté à nous, en toute simplicité. Authentique et attachant, il est résolument optimiste et déterminé à révolutionner, à sa manière, le marché du recrutement local. Retour sur une rencontre, comme on les aime, à la découverte d’une personnalité qui risquerait bien de vous aussi vous conquérir !Du recrutement…au coaching ! Originaire de la Bourgogne, Hamza finit ses études en Angleterre et obtient un double bachelor de management, stratégie et business international. Cette expatriation lui permet de s’imprégner des méthodes de travail et de la culture anglo-saxonne, notamment lors de son expérience professionnelle au sein d’un cabinet international de recrutement. Il gravit les échelons du cabinet, pour quelques années plus tard, ouvrir et diriger la filiale du groupe à Dubai. En 2010, il pousse le challenge de l’entrepreneuriat en montant sa société spécialisée dans le recrutement des émiriens. Plus récemment, celui-ci opère un tournant dans sa carrière en novembre 2015, avec le lancement d’une activité parallèle de coaching professionnel : « Name your Career ». Cette envie de développer ce projet de coaching émane d’un « ras le bol » suite à un constat très simple, dont Hamza nous parle avec ses tripes : « il existe un véritable fossé sur le marché actuel, entre des recruteurs ‘’ frustrés’’ de ne pas trouver les profils répondant à leurs attentes, et des candidats ‘’déprimés’’ de ne pas trouver un job ». On s’aperçoit alors que chacun d’entre nous est confronté, de près ou de loin, à ce climat général de pessimisme : « je ne comprends pas pourquoi je ne trouve personne pour ce job, aucun des candidats ne correspond au poste ! » ou « ça fait des mois que je cherche, j’envoie des cv tous les jours, sans réponse… », reviennent souvent dans les conversations. Et quand nous lui demandons de nous donner son avis sur l’origine d’un tel fossé, il nous schématise très bien sa vision : « Deux mondes, deux bulles ; celle des ‘’recruteurs’’ et celle des ‘’candidats’’ se construisant chacune de leur coté », sans vraiment co-créer un espace de rencontre fertile, productif, permettant le développement d’une relation professionnelle « win-win » où chacun se sent compris, valorisé et motivé ! Pour Hamza il faut revisiter les codes du recrutement et du management ; remettre en question tout le système en repensant notre approche du monde du travail. Ainsi, le conflit n’est pas « que générationnel », il est global, employeurs et candidats ne se retrouvent plus dans le schéma actuel basé sur des fondements obsolètes : « Pour repenser le système il faut éduquer non seulement les candidats mais également les employeurs ! » Il nous parle (avec humour) de celui « qui compte les minutes sur sa montre pour partir pile à l’heure », en dressant, un peu déçu, le portrait (caricatural ? pas vraiment) de ces employés rencontrés tout au long de sa carrière : démotivés, « sans petite flamme », qui comptent les jours les séparant de leurs prochaines vacances…L’employeur n’aurait-il pas également lui aussi des devoirs ? Notamment celui d’entretenir cette flamme ? Mais Hamza ne perd pas son sens de l’humour et son optimisme débordant, et il choisit de ne pas s’attarder sur cet état des lieux, en fait lui son dada : c’est de trouver des solutions ! Il nous exprime alors son envie sincère pour « vraiment aider les gens » et « changer les mentalités », faire comprendre aux employeurs que le système socio-économique change ; aux candidats que leur manière de postuler n’est pas toujours efficace et que « chercher un job c’est vendre ses services et ça s’apprend ! » Quand on lui demande d’où lui est venu cette idée de proposer des services gratuits sous forme de webinar auprès des particuliers, il nous répond sincèrement qu’il a simplement voulu « rendre accessible un ensemble d’outils pratiques » pour optimiser les recherches d’emploi sur un marché local concurrentiel… Hamza nous explique qu’il n’a rien planifié et a juste voulu apporter sa pierre à l’édifice, humblement, en tentant une démarche « sans trop vraiment y croire ». Il n’aurait jamais pu imaginer un tel engouement engendrant des centaines de demandes de participation ! En fait, on a rencontré plus qu’un recruteur, un coach ou un entrepreneur : on a rencontré un homme passionné et altruiste dont l’envie d’aider les autres à s’épanouir est un vrai leitmotiv communicatif. Un homme aux ondes positives contagieuses en somme, et l’on vous invite à vous aussi en prendre une dose, parce que oui ça fait du bien ! Pour aller plus loin  Hamza propose des formules personnalisées de coaching RH, de la recherche d’un job à la reconversion professionnelle en passant par la négociation salariale. Mais franchement, nous n’en dirons pas plus, il aurait trop peur que vous pensiez que « l’on essaie de vendre ses services ! » Nous vous laissons donc vous renseigner par vous même :  Sur son site web Sur sa page Facebook Enregistrement au webinar gratuit : « How To Get 3X More Job Interviews in 3 Easy Steps » « On a toujours du temps et de l’argent à investir dans une semaine de vacances, mais on ne pense pas toujours à investir dans sa carrière, représentant pourtant l’opportunité de changer sa vie ! » Hamza.ZAlors on s’y met quand ?
Après son édition annuelle à Deauville, le GWF a réuni pour la première fois dans la région, des femmes (et des hommes aussi !) venus des quatre coins du monde, pour débattre des grands sujets d’économie et de société sous un angle féminin. Plénières, débats, ateliers et forums de discussion ont animé le Madinat Theater pendant deux jours autour du thème « Let’s innovate », dans une ambiance à la fois studieuse et décontractée qui a attiré un public large et éclectique. L’excellence française était très présente tant au niveau de l’organisation, grâce à l’infatigable Jacqueline Franjou* et son équipe, que sur scène avec Clara Gaymard (Présidente du GWF), Valérie Pécresse (Présidente de la région Ile de France) et Christine Lagarde (Présidente du FMI) toutes élégantes (à la française !) et professionnelles. Elles étaient en bonne compagnie avec pour ne citer que quelques-unes des personnalités présentes aux cotés de Mona Ghanem Al Marri présidente du Dubai Women’s Establishment DWE, qui co-organisait cet évènement, la charmante reine Rania de Jordanie, les princes héritiers de Dubai et d’Abu Dhabi et la pétillante HE Ameenah Gurib-Fakim, présidente de l’Ile Maurice ! Il y avait également d’autres pointures comme Emma Bonnino, ancienne ministre des affaires étrangères italienne ou HE Reem Al Hashemi, la jeune femme qui porte sur ses épaules toutes les attentes de son pays pour l’expo 2020 ! Bravo au GWF et au DWE d’avoir réuni toutes ces femmes à Dubai, qu’elles soient Saoudiennes ou Danoises, pour nous rappeler ces messages universels : « Innover, c’est un état d’esprit, ce n’est pas seulement une question de technologie mais de personnes et de volonté » « Les pays en voie de développement doivent créer un environnement qui permet aux jeunes, qui vont se former à l’étranger, de rentrer se développer chez eux » « Il ne faut pas céder au « short-termisme » « La resilience est essentielle, make the best of what you have ! » « Se trouver un ou des champions pour gravir l’échelle » Pour retrouver les temps fort de ces deux jours, cliquez ici. *CEO du GWF créatrice du festival de ramatuelle
Vous venez d’arriver à Dubai et souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour trouver un poste ? Vous voulez reprendre une activité professionnelle avec un projet réaliste ? Alors n’hésitez pas à profiter des conseils de Marine, qui a créé pour le FBC Dubai plusieurs outils qu’elle compte développer cette année pour un large public : les chercheurs d’emploi qui sont dans une démarche active et ceux ou celles qui ont déjà un emploi ou pas et veulent changer de voie. Avant d’arriver à Dubai, Marine a elle-même roulé sa bosse pour accumuler expérience et expertise ! Juriste de formation, elle a travaillé dans la presse, le journalisme puis le recrutement, pour les plus grands cabinets parisiens, avant de réaliser que sa voie était plutôt le conseil que la chasse et de se spécialiser dans l’accompagnement en gestion de carrière.Quand on la rencontre, on comprend pourquoi! Elle dégage à la fois énergie et empathie, elle a une approche des problématiques très professionnelle et honnête, bref elle est intelligente et positive et l’on sent qu’elle saura vous aider à extraire le meilleur de vous-même que ce soit pour un entretien ou la rédaction d’un CV. Dans tous les cas son approche est méthodique et participative, comme elle le répète volontiers «Je ne suis pas magicienne!». La démarche se fait à deux, avec son aide, mais demande un investissement personnel en temps et en énergie de votre part, qui seul peut garantir un résultat …qui n’est pas toujours celui attendu au départ! Donc si vous vous ennuyez au boulot, si les jobs des autres ont toujours l’air plus passionnants, si vous voulez changer de voie sans vraiment savoir quand, comment ni pourquoi, le bilan de compétence est pour vous! Encore une fois, elle n’a pas de boule de cristal, son but est de vous accompagner et vous guider dans une démarche, non pas de trouver des solutions miracles. Pour apprendre à moderniser et valoriser votre parcours afin de passer ce premier barrage du CV souvent rédhibitoire, pour préparer un entretien, pour identifier et faire fonctionner votre réseau, faire le tri dans vos compétences afin de les rendre plus attractives… ateliers collectifs ou accompagnements individuels, renseignez-vous au FBC. A chacun sa démarche et sa problématique, les différents ateliers de Marine permettent de répondre à tout type de question que l’on est en droit de se poser, des plus profondes - quel est le métier de mes rêves? - aux plus triviales - comment refaire mon CV? Contacts: Marine Boghen Tel. 04 312 6700 emailProtector.addCloakedMailto("ep_2c2a9b4c", 1); http://www.fbcdubai.com/services-rh/espace-ateliers-formation/
    Très chers lectrices... et lecteurs, Déjà deux mois que j’ai officiellement repris la direction de Dubaimadame! Il me tardait de vous écrire, de me présenter et de vous dire combien je suis fière d’être à la tête de ce magazine unique à Dubaï. Certains d’entre vous me connaissent déjà…cela fait sept ans que mon mari et moi sommes venus nous installer à Dubaï… puis de 2 nous sommes passés à 3 et plus récemment à 4… Ex-directrice marketing du Sofitel The Palm, j’ai eu la chance de participer à l’ouverture de ce magnifique hôtel et conserve un merveilleux souvenir de ces années passionnantes au sein du groupe Accor. La maternité aidant, j’ai eu envie de développer d’autres projets, plus personnels, et de quitter mon île pour me plonger dans la ville… Alors lorsqu’Alexa Mey et Rachel Rousseau m’ont proposé de reprendre les rennes de Dubaimadame, ce fut une évidence. J’ai immédiatement saisi cette belle opportunité et ne m’y suis pas trompée. J’y ai découvert une merveilleuse équipe de rédactrices curieuses, généreuses et enthousiastes, avec lesquelles j’ai la joie de reprendre ce flambeau. Mais Dubaimadame c’est aussi vous… Grâce à vous, je redécouvre ma ville et ce qui s’y passe, s’y crée, s’y transmet. Vous, les francophones, qui lancez en permanence des initiatives plus inventives les unes que les autres; artistes, entrepreneurs, vous ne cessez de développer de nouveaux concepts, d’élaborer de nouvelles créations dont Dubaimadame se fait l’écho, alimentant cette énergie si particulière qui caractérise Dubaï. Grâce à vous, je suis au coeur de cette ville qui ne cesse de nous surprendre et de se renouveler, nous donnant quotidiennement mille idées de sujets. Grâce à vous et en suivant ces articles que vous plébiscitez, je me sens plus femme et maman, découvrant et redécouvrant les sujets qui font de nous toutes ce que nous sommes jusqu’au bout des ongles. Bref, grâce à vous mes horizons se sont ouverts et j’espère avoir l’occasion d’élargir les vôtres. Quelques évolutions seront à découvrir bientôt, alors… restez connectés! Sans vous, Dubaimadame n’existe pas alors surtout n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions, commentaires, remarques et surtout, venez à ma rencontre! Laure Ramieri emailProtector.addCloakedMailto("ep_171d66b1", 1);
L'équipe du FBC au complet Depuis 1987, le French Business Council de Doubaï et des Émirats du Nord (FBC) réunit des représentants d’entreprises françaises implantées localement ou désirant avoir une visibilité aux Émirats Arabes Unis et également des représentants d’entreprises émiriennes ou internationales, intéressés par le marché français ou en recherche de partenariats. Rôle et missions du FBC • Promouvoir et animer sa communauté d’affaires, par le biais de manifestations et de services variés ; • Promouvoir les relations bilatérales économiques et commerciales entre la France et les Émirats Arabes Unis ; • Appuyer le développement des entreprises membres du FBC et des entreprises françaises s’intéressant au marché et pour certaines, ayant le projet de s’implanter aux EAU. Le FBC travaille en étroite liaison avec les organisations gouvernementales françaises aux EAU, les Chambres de Commerce et d’Industrie en France et à l’étranger, ainsi qu’avec les autorités locales. Ces contacts privilégiés permettent aux membres du FBC d’obtenir les informations nécessaires au développement de leurs activités tant en France qu’aux EAU. Le FBC compte plus de 680 membres avec, cette année, la création du poste « Membership Executive » . Les services proposés par le FBC Appui aux Entreprises Pour les entreprises en France et aux membres du FBC afin de les aider dans leur développement aux Émirats et dans la région du Moyen-Orient. Le FBC les accompagne dans leur projet à travers la mise en place : d’une évaluation du potentiel de l’entreprise ; de missions de prospection ; du suivi commercial ; de rendez-vous de conseil à l’implantation ; du Business Center ; des journées Pays et d’une offre « Grandes Écoles ». En 2014 – 2015 sont introduits les services complémentaires suivants : • Développer une offre d’élaboration de business plan : un expert de la Finance propose de : Vous assister dans la réalisation de votre dossier financier Vous éclairer sur les spécificités juridiques et RH liées au marché Vous mettre en relation avec des partenaires bancaires. • Offre conjointe d’implantation avec le département RH. Ressources Humaines & Recrutement Speed Dating Talent Day Le FBC était déjà doté des services suivants : l’aide au recrutement ; les mini CV ; les Placements ; les matinales RH ; les cercles DRH (Club fermé de DRH de sociétés françaises basées à Dubai et rayonnant sur le Moyen-Orient) ; la mission Consulaire pour l’emploi ; etc. Il propose désormais de : • Organiser des journées de recrutement « Speed Dating Talent Day » pour les professionnels avec une sélection de profils par secteur d’activité. • Proposer aux PME et start-up une assistance opérationnelle RH pour le démarrage d’une activité et le recrutement. • Étoffer l’offre du centre de formation « FBC Academy » en proposant des formations débouchant sur un certificat et des partenariats avec des organismes de formation. • Organiser des ateliers de bilan de compétences pour les résidents français de Dubai (certification APEC) • Organiser des ateliers de rédaction de CV et de techniques aux entretiens. Il est bon de savoir que l’axe du service se fait sur le support opérationnel aux entreprises et sur les offres d’emploi en ligne. Pour en savoir plus : Services aux entreprises : http://www.fbcdubai.com/services-rh/espace-entreprises/ Services aux candidats : http://www.fbcdubai.com/services-rh/espace-candidats/ Évènements & Communication Dîner de Gala annuel 2014 Cela représente plus de 80 évènements par an Le FBC accompagne le développement de la communauté d’affaires et la représentation française à Dubai et aux Émirats. Il poursuit également son ouverture à la communauté d’affaires émirienne et internationale en organisant des évènements avec d’autres business councils ainsi qu’avec des entreprises ou autorités locales. Nous pouvons ici citer : les French Tuesdays ; les Conférences ; le Dîner de Gala annuel ; les soirées de networking ; l’Inter Business Councils et Women in Network Communication Le FBC propose des supports de communication en anglais sous différents formats, en version imprimée ou digitale, à destination de ses membres et de tous les professionnels travaillant avec ou aux Émirats Arabes Unis : Annuaire des membres ; www.fbcdubai.com; The FBC Link Les nouveaux services Évènements & Communication pour 2014 – 2015 : • Organiser un forum dédié au développement durable. • Développer une offre de sous-traitance d’évènements: lancement de produits, ouverture de branches à Dubai… pour les entreprises françaises non encore implantées. • Proposer le site web et la newsletter du FBC comme véritables plateformes de promotion de ses membres en relayant leurs actualités et offres. • Créer une application digitale donnant accès au Directory, aux offres privilèges et aux évènements FBC. Comités sectoriels Le FBC a lancé cette année de nouvelles initiatives afin de créer des synergies entre ses membres et de promouvoir le savoir-faire français auprès des groupes d’influence et autorités locales. Les comités sectoriels du FBC sont des plateformes de collaboration dont la mission est de : • Partager les bonnes pratiques dans un secteur d'activité commun, • Faire collaborer les petites, moyennes et grandes entreprises d'un même secteur, • Se rapprocher des instances locales en faisant valoir les actions du comité, • Développer les synergies avec les autres business councils, • Proposer des événements liés au secteur afin de valoriser les efforts réalisés par les membres du comité et générer des affaires. 4 comités sectoriels existants: • Comité Développement Durable, sous le parrainage de VEOLIA ENVIRONMENT et LUCIBEL, • Comité Nouvelles Technologies, sous le parrainage d’ALCATEL LUCENT, • Comité Industrie Agroalimentaire, sous le parrainage de SODEXO INTERNATIONAL et GYMA FOOD INDUSTRIES LLC, • Comité Luxe & Distribution, sous le parrainage de CHALHOUB GROUP. Les 2 nouveaux comités sectoriels pour 2014-2015 : construction et santé Pour en savoir plus : French Business Council de Dubaï et des Émirats du Nord www.fbcdubai.com Téléphone : +971 (0)4 312 67 00 Lire nos articles précédents sur le FBC : - Agnès Lopez Cruz : au French Business Council, direction rime avec passion ! - Le diner de gala annuel du French Business Council, 2014
En effet, c’est toujours avec enthousiasme et une énergie communicative qu’Agnès parle du FBC et des nombreuses facettes de sa fonction de directrice. Pourtant les taches sont multiples et diriger cette PME de 13 personnes n’a rien d’une sinécure. Il faut la faire connaître auprès des instances locales, la valoriser parmi les autres acteurs de l’export, la représenter aux UAE lors de nombreux événements, mais être aussi sur le terrain en France auprès des entreprises désireuses de s’exporter dans la région, faire cohabiter des entreprises de secteurs et de tailles différentes, décider des axes stratégiques en fonction des grands projets locaux, nouer des partenariats …la liste des fonctions n’est pas exhaustive et les journées (auxquelles s’ajoutent quelques soirées ) ne font que 24 h même pour elle qui, toujours élégante et féminine, semble infatigable ! Elle connaît bien la maison, car après avoir travaillé à Londres et Paris comme chef de projets marketing dans le domaine plutôt masculin des télécoms, elle a rejoint ce gynécée et développé le pôle d’appui aux entreprises pendant 4 ans, avant de prendre ce poste de directrice qu’elle décrit comme une formidable aventure professionnelle. Et le succès est au rendez-vous car au fil des années, grâce à une équipe motivée, qui s’étoffe et l’énergie de ses directrices successives, le FBC de Dubaï, s’est hissé au 12ème rang en nombre d’adhérents parmi les 112 chambres de commerce françaises qui existent dans le monde! Rappelez-nous, Agnès Lopez Cruz, ce qu’est exactement le FBC ? C’est une association privée rattachée au réseau des chambres de commerce françaises à l’international, qui fonctionne sans subvention de l’état ou des régions, dont le but est d’aider au développement des entreprises françaises aux Émirats et de favoriser les liens économiques entre nos deux pays. La prochaine assemblée générale annuelle ouverte à tous (membres et non membres) qui se tiendra le 2 novembre, est une bonne occasion de venir découvrir le FBC et ses multiples activités. Vous voulez-dire que vous vous autofinancez ? Absolument ! Le FBC fonctionne grâce aux cotisations de ses membres et aux revenus générés par ses différents pôles d’activités: appui aux entreprises, recrutement, business center, événementiel... Notre but n’étant pas d’accumuler de la trésorerie mais d’améliorer nos services et d’en créer de nouveaux pour répondre aux besoins et attentes de nos membres. Donnez-nous quelques exemples parmi les nouveautés que vous avez mises- en place ? Les comités sectoriels qui organisent des rencontres d’information et de lobbying, les comités fonctionnels très appréciés qui réunissent des professionnels qui occupent les mêmes fonctions dans des secteurs et des entreprises différentes, une newsletter pour tenir nos membres informés de l’actualité du business, la création d’un poste dédié aux relations avec nos membres, des partenariats avec des organismes locaux et d’ autres business councils, une mission découverte du marché iranien … Donc si on veut booster son entreprise, petite ou grande, dans la région, il suffit d’adhérer au FBC ? Oui bien sûr ;) mais notre association c’est comme un club de gym, il ne suffit pas de payer sa cotisation annuelle pour être musclé dès le lendemain ! Il faut participer aux événements, profiter des nombreuses opportunités de contacts et d’échanges que nous offrons et encore mieux si on peut donner un peu de son temps et son expertise, c’est la meilleure façon de fonctionner en tous cas la plus satisfaisante, chacun donne un peu et tout le monde reçoit beaucoup ! Agnès a encore de nombreux projets et beaucoup d’ambition pour le FBC, elle est à l’écoute mais aussi dans l’action et grâce à son travail, la communauté française du business est représentée sous son meilleur jour : élégante et efficace ! Contact : Le FBC est situé à Oud Metha (parking commun avec l’Alliance Française traverser le hall central de l’AF, les bâtiments du FBC sont situés juste derrière). Email: emailProtector.addCloakedMailto("ep_d8bf10ed", 1); Téléphone : +971 (0)4 312 67 00 Adresse postale : PO Box 25775, Dubaï, United Arab Emirates Website http://www.fbcdubai.com/ Retrouvez tous les portraits réalisés par Véronique Talma sur son blog : http://verotalma.wordpress.com/  
  1. Les + lus
  2. Les + récents