Paroles d'entrepreneur : La parole à … Thierry Louesse

Écrit par  La rédaction 28 MAI 2019
Première boîte ?
Fractal Systems est effectivement ma première boîte à titre personnel. Dès la sortie de mes études, j’ai intégré IBM, leader mondial dans le domaine de l’IT. J’y ai fait toute ma carrière jusqu'au poste de GM pour le Moyen Orient, l'Egypte et le Pakistan. J’ai toujours géré les Business Unit dont j'étais en charge, comme si c’était mes propres compagnies. Je croyais que j’étais un businessman. Pourtant, croyez-moi, la vraie vie de businessman commence lorsqu’on monte sa propre boîte. Une aventure épique qui va vous tenir éveillé nuit et jour. On réapprend tout. 
 
Depuis combien de temps à Dubai ?
21 ans ! Mon contrat initial était de 2 ans. J’ai grandi avec le pays. J’ai admiré comment ce pays a modifié en profondeur les mentalités socio-économiques du Moyen-Orient. Laissez-moi vous donner deux anecdotes : premièrement, au début des années 2000, quand je suis arrivé ici, il n’y avait pas d’accès à la libre propriété ; et deuxièmement, vous ne trouviez pas de PC portables - notebook - aux UAE, IBM ayant jugé à l’époque, que le niveau de compétence des gens était trop faible pour maîtriser cet outil ! Il m’a fallu 1 an de bataille et que je mette mon job dans la balance, pour que je puisse importer les tout premiers notebooks aux Émirats. 
Aujourd’hui, le business de l’immobilier constitue un des pivots de l’économie Dubaïote. Et les Émirats ont lancé leur satellite de communication – made in UAE – et l’un des plus ambitieux programmes spatiaux de notre planète. 
 
Présentez-nous votre business en quelques lignes… 
Nous avons vocation à inventer, dessiner, fabriquer des technologies aux effets Waou. Des machines de rêves qui associent la mécatronique, la programmation et la 3D pour les évènements publics, les musées, les hôtels. Nos produits sont souvent assimilés à de la Techno-Art. Ces temps-ci, nous sommes très sollicités par les pays pour leurs pavillons de l’Expo2020. Pour mieux comprendre nos activités, visionnez cette vidéo.
 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Dès l’âge de 16 ans,  j’ai passé tous mes weekends et mes vacances dans des restos pour payer ma scolarité. A l’été de mes 18 ans, j’ai travaillé en tant que Chef barman dans un Palace Monégasque. Cet été là, j’ai décidé qu’un jour je serai mon propre patron pour pouvoir offrir ce type de vacances à ma famille. Mais IBM me proposait tous les 3 – 4 ans de nouveaux challenges et renouvelait ainsi mon excitation. Cela a duré 25 ans.  
 
Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Comme beaucoup de mes collègues qui sont devenus entrepreneurs, c’est un grand concours de circonstances, une conjoncture improbable qui m’a amené sur un carrefour. Une des voies était celle de créer ma société. Je l’ai prise sans hésiter. 
 
Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ?
J’y étais déjà ! Je n’ai pas choisi Dubai… Un concours de circonstances extrêmement favorables. Je ne crois pas que j’aurais pu créer une société aussi innovante et anti-conventionnelle ailleurs qu’à Dubai. 
 
Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Être entrepreneur est un défi permanent. Mais Dubai offre un terrain très favorable pour développer sa compagnie : flexibilité de l’emploi, parité sur le dollar, e-administration, impôts sur le revenu inexistant, etc. Mais Dubai, c’est avant tout un formidable esprit visionnaire qui ouvre la voie à toutes les aspirations. Ici, l’entrepreneur trouve le fuel essentiel à son ambition : le rêve. 
 
Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
Ce qui m’excite le plus, c’est que chaque matin, je découvre ce que l’on va faire dans la journée : nous sommes en permanence dans la créa… C’est vraiment exaltant. Et ma compagnie est une vraie école de la Vie. La moyenne d’âge de mes managers est 25 ans avec 3 ans d’ancienneté. Je les ai vus développer des compétences techniques et des qualités humaines extraordinaires. J’en suis très fier. Mon fils Till Louesse, agé de 25 ans, est le patron de la R&D. Croyez-moi, ça vous maintient en alerte. Vous avez intérêt à être « spot-on » ! 
 
Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
On ne peut pas répondre à cette question ! Aujourd’hui, je suis là parce que tout s’est passé comme ça. Et j’en suis super heureux. Peut-être un regret : ne pas l’avoir commencé plus tôt. Mais peut-être n’étais-je pas prêt et je n’aurais pas rencontré les bonnes personnes. Non, je ne regrette rien !
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Aides financières ? Non ! J’ai dû vendre quelques-uns de mes appartements pour financer ma boîte. Par contre, les compétences techniques remarquables de mon partenaire Renaud Barbier, qui m’a rejoint peu après les débuts, jouent un rôle fondamental dans le succès de la compagnie. L’histoire de notre association est, en elle-même, juste extraordinaire. Vous devriez lui demander ! Et puis, j’ai un soutien émotionnel très fort de la part de mon fils et un dévouement extraordinaire de mes équipes.
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
Passion pour votre projet
Résilience à tout prix
Éthique sans compromission… me semble la bonne recette, et dans cet ordre. 
Ensuite, tout le reste suivra… Vous attirerez les personnes qui partagent vos aspirations et qui vous aideront. 
 
Et deux bonnes adresses ?
Venez visiter notre showroom ! 
 
Comment conciliez-vous vie de parents et d’entrepreneur ?
J’ai la chance extraordinaire d’avoir un fils passionné par l’innovation qui a choisit de travailler avec moi. Diplomé Ingénieur mécanique du « Rochester Institut of Technology of New-York », Il est super impliqué à tous les niveaux de la compagnie et dans quelques années il me remplacera. En dehors du boulot, on partage nos passions pour les sports très engagés. On étudie, on planifie et on y va : parapente, kitesurf, traversée oceanique, free diving, etc… On est tout le temps ensemble. Je suis un Papa/Entrepreneur comblé.
 
Des projets futurs ?
L’Arabie Saoudite est le futur laboratoire des superlatifs. On y ouvre un bureau. Et bien sûr Expo2020 à fond. 
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET 
Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Les 2. Pas le choix !
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? Café-croissant en cachette de mon fils, qui lui mange super healthy.
Plutôt sport extrême ou méditation ? Extrême... mais après, je médite !  
Plutôt costard-cravate ou jeans-baskets ? J’ai remisé avec plaisir mes costumes corporate pour une panoplie sportswear. 
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Week-end sportif…
Plutôt cigale ou fourmi ? Ni cigale, ni fourmi. Mais bien dépenser pour bien profiter de la vie et faire plaisir autour de moi. 
 
LE MOT DE LA FIN
Si ça vous démange, alors faites-le ! Je vous promets du sang et de la sueur, mais aussi un plaisir extrême.
Bonne chance à vous tous. 
 
Contactez Thierry :
Site : fractal.ae
E-mail :  
Chaine YOUTUBE : FractalSystemsAE
 
 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
Dernière modification le jeudi, 13 juin 2019 07:52
  1. Les + lus
  2. Les + récents