Imprimer cette page

Paroles d’entrepreneur : la parole à… Nathalie Van De Vrede


Écrit par  La rédaction 02 SEPT 2019
 
Première boîte ? 
Oui

 
Depuis combien de temps à Dubai ? 
Septembre 2010
 

Présentez-nous votre business en quelques lignes… 
Une agence réceptive dans le tourisme, My tour studio. Nous sommes spécialisés dans le voyage à la carte, sur les 7 Émirats.
Notre force : nos guides qualifiés, nos prestataires de qualité et mon équipe, qui partage avec moi une vraie passion pour ce pays d’accueil.

 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ? 
Au fond, je pense que oui, cependant, la vie m’a donné d’autres moyens d’entreprendre avant Dubai. J’ai fait beaucoup de caritatif : participation active au sein de 2 bureaux d’accueils des Français à l’Étranger, création d’un livre photo en Roumanie avec 23 femmes de 16 cultures différentes… Des projets passionnants dans tous les pays où nous avons vécu pendant 9 ans avant de nous installer à Dubai.
 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
À Dubai, si tu ne travailles pas ou si tu n’as pas ton « business », tu es un peu considérée comme une femme oisive. Je suis arrivée à l’âge de 36 ans, la plupart de mes nouvelles rencontres vivaient leur première expat, avaient travaillé dans des grandes boîtes et mes 17 déménagements ne faisaient pas le poids ;-).
Je me suis lancée dans le métier de guide grâce à Marie-Christine de Warenghien et depuis juin 2011, ce métier ne cesse de m’ouvrir des portes inattendues. Lors d’une formation de guide à Ras al Khaimah en décembre 2016, où j’ai dû pitcher pour notre agence de voyages fictive (Marie-Christine venait de vendre), ma présentation était tellement convaincante que j’ai alors réalisé que c’était maintenant ou jamais.
 

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ? 
Car ce métier me passionne, c’est ici que j’ai tout appris, je suis faite pour ça, quand je termine un tour, je suis aux anges, faire découvrir cette destination à mes clients, partager avec eux ce qui m’a séduit sans non plus faire de la propagande. J’ai trouvé mon style, j’aime mon métier et c’est ici qu’il prend tout son sens.
 

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Les challenges : je suis diplômée d’université, donc tout ce qui est marketing, business plan, commerce, rentabilité représentait une équation complexe avec des pratiques inconnues. Trouver mon sponsor, faire les démarches auprès des autorités, la frustration, le papier qui manque... Même bilingue anglais, je ne comprenais rien. J’ai vraiment été perdue les premiers mois.
 
Les difficultés : comprendre le fonctionnement de la bureaucratie, mes droits, l’intensité du rythme de travail, la zone grise avec les statuts des licences, des zones franches... les bons et mauvais conseils, les bonnes et les mauvaises rencontres, la pratique souvent vulgaire de ce métier aux Émirats. Mais si avoir une licence de guide nous permettait de faire nos tours aux quatre coins du pays sans autre structure commerciale, tout le monde deviendrait guide.
 
Les facilités : je n’ai pas d’élément de comparaison. Mon sponsor m’a super bien accompagnée, il ne voulait pas que je passe par une agence PRO, il voulait que j’aille à la rencontre de son pays par ce chemin. Je le remercie tous les jours, car grâce à sa démarche, j’ai appris à interagir avec l’administration et j’ai découvert qu’être une femme entrepreneur n’est pas une barrière, que les contacts sont cordiaux et professionnels. Je ne me suis jamais sentie intimidée. Si vous êtes en règle, votre dossier avance. 
Grâce à cette licence commerciale, je suis en règle, je peux faire mes tours sans crainte, être référencée auprès de voyagistes, auprès du DTCM, ma société existe et mon équipe grandit avec elle. Je suis très fière du chemin que nous avons parcouru en 2 ans.
 
Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
What’s new today ?! Je lis la presse au petit-déjeuner et je découvre toujours des nouveautés. Ce pays m’inspire, il m’énergise !

 
Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Pas grand-chose car là où je me suis plantée, j’ai aussi appris. Il faut que j’apprenne à faire moins confiance ; cependant, mon métier est basé sur cette valeur. Le guidage doit être un partage authentique et généreux.
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Tout l’investissement vient de nos deniers personnels. Je suis la seule à avoir investi.
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
Foncez et faites ce dans quoi vous êtes bons. Investissez dans un coach ou un accompagnement, ça rassure et ça permet de poser les bonnes questions.
Mon coach m’a éclairée sur mon équipe et mes choix. Au début, on a envie d’être la super boss, sympa, mais il y a aussi des décisions à prendre.
 
Et deux bonnes adresses ?
Deliveroo – les restaurants viennent à moi ;-)
Il ristorante Niko Romito, le restaurant italien du Bvlgari Resort, j’aime cet endroit.
 
Comment conciliez-vous vie de parents et vie d’entrepreneur ?
Pour le moment, je n’ai pas encore trouvé mon équilibre. Je travaille de la maison pour les accueillir à leur retour, je travaille tous les jours un peu/beaucoup... ils savent où me trouver. J’ai la chance d’avoir pu être avec mes enfants pendant leurs 10-12 premières années. Je sais qu’ils ont souffert de mon absence pendant la phase de lancement. Je les ai un peu lâchés… ce n’est peut-être pas si mal, ils sont devenus autonomes et j’aime ça. Mon époux, lui, veille à ce que je ne m’épuise pas.
 
Des projets futurs ?
EXPO2020, « connecter les esprits, construire le futur », je ne pouvais rêver mieux – je suis à fond ! Extraordinaire d’avoir à la fois vu la naissance du musée du Louvre Abu Dhabi et d’être spectateur, et je l’espère, acteur de l’Expo2020. Le développement durable est aussi chaque jour dans mon esprit. C’est une obligation, à Dubai, comme partout ailleurs.
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET
Plutôt matinale ou oiseau de nuit ? J’aime le rythme jour/nuit des Émirats. Je suis devenue matinale en habitant ici.
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? Un peu de tout, plutôt healthy. Je peux manger du dall, du saumon fumé ou du fromage... Je le prends seule après le départ des enfants, j’adore ce moment.
Plutôt sport extrême ou méditation ? J’aime quand ça bouge ! Je suis fan de HIIT et un peu de course à pied pour décompresser.

Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Jeans, t-shirt, ballerines.

Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Une bonne soirée dans le weekend me redonne la pêche !
Plutôt cigale ou fourmi ? My hairdresser is rich.


 
LE MOT DE LA FIN

Impossible n’est pas français !

 
Contacter Nathalie :
Site internet : www.mytourstudio-dubai.com
Sur Instagram : @mytourstudiodxb
Email :
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
Dernière modification le mardi, 03 septembre 2019 04:35