Paroles d'entrepreneur : la parole à ... Mathilde Corgnet

Écrit par  La rédaction 21 AVRIL 2019
Première boîte ? 

Oui.
 
Depuis combien de temps à Dubai ? 

4 années, nous sommes arrivés en 2015. C’est encore loin et proche à la fois !
 

Présentez-nous votre business en quelques lignes… 

Zebras consulting est une Fabrique de conseils qui accompagne ses clients (indépendants et entreprises) dans le lancement et/ou le développement créatif d’une ou de plusieurs activités.
Ainsi, nous accompagnons aujourd’hui différents projets, au sein de leurs problématiques marketing et communication : de la création du concept, à la réflexion stratégique, au déploiement d’un plan de communication, à leur stratégie digitale en passant par la production de contenus. On les aide à remettre du sens dans leurs projets, à faire preuve d’audace et d’éthique dans leurs choix.
 
Pour finir, je propose une offre plus spéciale, qui me tient particulièrement à cœur : la rédaction de sentiments. J’accompagne des particuliers dans la rédaction de leurs textes personnels (lettre, vœux de mariage, etc.)
 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ? 

Pas vraiment. Plus jeune je voulais être danseuse, avocate, sage-femme. Beaucoup de choses en fait, mais pas entrepreneur ! Disons que j’ai commencé à en rêver une fois que j’avais mis le pied dans le monde du travail. J’ai toujours travaillé pendant mes études, et même si cela m’a beaucoup forgée, j’ai rapidement senti que je n’aimais pas vraiment rentrer dans les cases. 
 
J’ai toujours aimé travaillé en mode « projet » , comprendre son origine, mettre du sens dans celui-ci ; tout en cherchant à optimiser les process et remettre en question l’ordre établi !
 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ? 

Au risque d’être un peu spirituelle : je n’ai pas souvenir d’un déclic (jour, date, événement) mais plutôt d’une force tranquille, qui, comme pour chaque grande décision de ma vie, s’est installée dans mes tripes. Je l’ai sentie, et j’ai complètement suivi mon instinct. Et en quelques semaines, tout ce qui demeurait complexe avant est devenu limpide : c’était le bon moment pour y aller et foncer. Même si je n’ai jamais cessé de douter de moi et de me remettre en question…
 

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ? 

Je n’ai pas choisi Dubai pour entreprendre. C’est Dubai qui m’a choisie ! C’est grâce à cette formidable expérience en expatriation que j’ai pu imaginer ce projet. 
Et surtout, c’est la continuité de 3 années en tant que Rédactrice en chef de Dubaimadame, au contact de l’équipe (Laure, les rédactrices) de tous les entrepreneurs rencontrés, que j’ai puisé l’énergie pour me lancer. Je me sentais à ma place, là où je devais être à cet instant T de ma vie. Je crois beaucoup à cette histoire de « bon timing », aux cycles, dans une vie.
 

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ? 
Je dirais que Dubai a les défauts de ses qualités ! Et c’est pour cela qu’on l’aime non ?
Ainsi la volatilité du marché, l’hyper-sollicitation sociale, la compétitivité internationale rendent le contexte social et économique mouvant, rien n’est acquis. En même temps, ses mystères à découvrir, son énergie contagieuse et son émulsion quotidienne forment un formidable booster pour se lancer ! 
Finalement, Dubai nous force à nous remettre en question, à nous réinventer : on s’affirme, on se différencie, on se reconvertit, pour sortir son épingle du jeu. C’est grisant.
 
Quelle est votre source de motivation chaque jour ? 
La satisfaction de mes clients, celle de les aider, de leur faire gagner du temps, de l’énergie, pour avancer plus sereinement dans leur business.
 
Avec le recul, que referiez-vous différemment ? 

Je profiterai davantage du moment présent… mais je me soigne !
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 

J’ai eu beaucoup de soutien de la part de mes proches (amis, famille, collègues, clients etc.) et j’en suis très reconnaissante. Avec une mention spéciale pour Alex qui a joué le jeu de porter toutes les casquettes : à la fois RH, collaborateur, directeur, client, prospect, et mari !
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ? 

1. Ne sous-estimez pas votre pouvoir de réinvention : rien n’est figé, si quelque chose vous appelle, allez au bout, exploitez votre potentiel. On a tous des talents à révéler, encore faut-il s’autoriser à les explorer.
 
2. Savourez les petites victoires : chaque échelon, dans le processus de création, quel qu’il soit est important et apporte son lot d’enseignements. C’est ainsi plus facile de gravir les marches une à une, que de grimper l’escalier en courant. 
 
Enfin, à mon sens, pour réussir à aboutir son aventure entrepreneuriale il faut s’entrainer à courir un marathon et non un sprint.
 
Et deux bonnes adresses ? 
- Le Rove Hotel Marina, surnommé « Le bureau » : c’est souvent de là bas que je travaille et que je retrouve mes acolytes (Laure, Ingrid, Anne-Sophie, Magda) dans le réseau Letswork.
 
The Sheikh Mohammed Cultural and understanding centrepour ses petit-dej culturels, dans le vieux Dubai ! J’adore l’ambiance, le quartier, la mission du centre.
 
Comment conciliez-vous vie de parents et vie d’entrepreneur ? 

Assez mal, mais de mieux en mieux ! Ahah. 
Franchement, je crois que la clé c’est de faire le deuil du « parent parfait » que l’on fantasme en mettant un gros coup de pied aux idées reçues ! Oui, nous sommes plus flexibles (mais pas forcément plus disponibles) et cela amène aussi son lot de contraintes donc non, nous ne sommes pas surhumains.
Une seule chose que j’essaie d’appliquer : privilégier des instants clés qualitatifs (matin et soir, sans téléphone) pour être là à 100 % avec ma fille, Billie, même si ce n’est que 2 ou 3h par jour.
 
Des projets futurs ? 
Croyez-moi si vous étiez dans ma tête pour une journée, vous seriez fatigués pour l’année ! 
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET 

Plutôt matinales ou oiseaux de nuit ? 
Matinale, mais plus productive le soir (tard).
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? 
Petit-dej healthy : pleins de bonnes recettes sur le compte de @magdanaturopath 
Plutôt sport extrême ou méditation ? Pas trop extrêmes quand même ! J’adore le circuit training, les entraînements très intenses, mais j’ai besoin de la méditation pour m’endormir le soir…
Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? 
Plutôt robe-baskets.
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? 
Super cocooning, limite boring - ☺
Plutôt cigale ou fourmi ? 
Très cigale, mais peu compatible avec la vie de famille : je dirais donc une fourmi en formation.
 


LE MOT DE LA FIN

Un mot c’est trop court pour moi, Dubaimadame. Alors, merci pour tout.
« Impose ta chance, serre ton bonheur, et va vers ton risque. À te regarder ils s’habitueront. » René Char.
Belle réussite à tous !
 
Contacter Mathilde :
Site internet : www.zebrasconsulting.com
Sur Instagram : @zebrasconsulting
Email :
 
Retrouvez Mathilde dans l'épisode "Dubai : oubliez les paillettes, voici le vrai visage de la ville de tous les possibles !" du podcast @Eneclaireur, podcast sur l'expatriation, via les plateformes :
Apple Podcast: http://bit.ly/eneclaireur 
Soundcloud: https://soundcloud.com/eneclaireur
Spotify: https://spoti.fi/2OglASI
 
Copyright photo : @younes_bkl_photography
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Dernière modification le lundi, 20 mai 2019 10:30
  1. Les + lus
  2. Les + récents